Partagez | 
 

 [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Mer 10 Sep - 16:49

No kidding ??


Je venais de passer une longue journée, très longue. J’ai enchainé de garde de suite, et là, j’étais éreinté, ne voulant qu’une chose, me retrouver nicher sous la couette pour dormir. Sur la route du retour Ethan m’appela pour me dire qu’il voulait me voir le plus rapidement possible. Son ton était énervé, je n’ai pas voulu décliner l’offre, alors il lui dit de passer dans une heure. Qu’il me laisse au moins le temps de me prendre une douche. J’avais besoin de me reposer un peu, et de reprendre un peu de force. J’avais manger à la façon d’un lance pierre, et j’ai légèrement faim.
Je rentre donc chez moi, épuiser, me disant que si il avait envie d’un peu de crapahutage, je ferrai la technique de l’étoile de mer. Je me dirige aussitôt dans ma salle de bain, et je me dis que j’ai assez de temps pour me prendre un bain. Je me fais coller l’eau chaude, puis y intègre un galet qui va m’aider à me relaxer. Je m’y glisse une fois la baignoire remplis, et je soupir de soulagement. Je profite de la chaleur, de l’odeur agréable, pour me détendre le plus possible, même si je m’inquiète pour Ethan. Je me demande ce qui à pu le mettre dans un tel état. Je vais devoir attendre qu’il arrive, d’ailleurs maintenant ça ne devrait plus tarder. Bon, il faut que je quitte mon bain.
Une fois habiller d’une petite robe un peu sportif, je me sèche les cheveux, puis par me faire un thé tout en grignotant des biscuits qui me restait dans mon placard, en attendant l’arrivé de mon ami. D’ailleurs, je vais bientôt devoir faire une commande, mon frigo va être vide bientôt et je n’ai plus grand-chose non plus dans mes placards.
Je me mets alors devant la télé, une émission totalement débile de télé réalité, et bien, il y a des gens assez débile pour s’inscrire à se genre d’émission…Je prends mon ordinateur, pour alors faire mes courses sur internet. Me rappelant de mon jour de repos, je met la date de livraison à dans deux jours. Bref, dans ma grosse fatigue, je fini par m’endormir.
Je me réveille en sursaut quand on sonne à ma porte, je m’étais assoupie que quelques minutes. Je vais ouvrir alors à Ethan. Il n’était pas de bonne humeur. Qu’est-ce qui lui était arrivé ? Et sa main, pourquoi se bandage ?

- Ethan, qu’est-ce qui c’est passé ? Tu t’es fait quoi à ta main ?

Au vue de la forme du pansement, il ne c’était pas battu, en l’imaginant se battre, je me sentais un peu excité, alors que c’est plutôt horrible, et je n’aime pas du tout la violence. De plus avec mon état de fatigue, je ne pourrai pas pleinement apprécier notre moment de plaisir. Bon après si il faut un passage sous la couette pour qu’Ethan se sente mieux, il n’y a pas de problème pour que je me sacrifie à la tache.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Mer 10 Sep - 17:58


   
No kidding?

   
En sortant de chez Olivier, je crus que j’allais commettre un meurtre. C’était le pompon. Evidemment, il ne savait rien de moi, donc il ne pouvait pas savoir que je m’étais barré de l’armée à cause de cette rumeur d’homosexualité, que je niais du plus profond de mon cœur et de mon âme. Loin de moi l’idée d’en être dégoûté, mais j’aimais les femmes, c’était tout. Et ce con, que faisait-il ? Il m’embrassait, comme ça, en toute impunité. Non mais je devais rêver ! J’étais furieux, vraiment hors de moi, et j’aurais pu égorger des chats, juste pour me calmer. En serrant le poing, je sentis la douleur dans ma main se raviver. L’anesthésie ne faisait plus effet, je retrouvais toutes les sensations que cette entaille pouvait me donner. En repensant à la cause de tout cela, j’eus soudainement envie de rire. Quel idiot ! Rien de tout cela ne serait arrivé si je n’avais pas été complètement dans la lune au moment de remettre la batterie en place. C’était de ma faute, et j’en étais pleinement conscient, mais sur le coup, je ne pensais qu’à une chose : c’était Ella qui avait donné à ce type mon numéro ! Ils semblaient se connaître, tout de même, et elle aurait pu me prévenir qu’il était gay ! Au moins ça ! De fait, j’étais également furieux contre elle !

Une fois dans la voiture, je pris quelques minutes pour souffler et me calmer, usant toute mon énergie pour regagner le contrôle sur moi-même et sur mes émotions. Même si ça ne nous servait pas spécialement à nous, les mécaniciens de la caserne, on nous enseignait quand même cette technique lors de notre formation… et visiblement, c’était vraiment utile, malgré tout ! Dès que je fus un peu plus calme – mais toujours légèrement énervé, il ne fallait pas déconner non plus – je pris mon téléphone dans ma poche et recherchai le numéro d’Ella dans les contacts pour l’appeler. Je ne savais pas si elle travaillait ou non, mais peu importait, je pouvais lui laisser un message. Il fallait que je la voie, c’était primordial ! Elle décrocha peu longtemps après que les tonalités aient commencé, et je ne lui laissais pas spécialement le temps de parler avant de lui dire que j’avais besoin de la voir et de lui parler. Vu mon ton, elle dut comprendre que c’était important et que ce n’était pas pour une partie de jambes en l’air. J’étais loin d’en avoir envie là, j’avais plutôt envie de l’engueuler et ensuite de discuter avec elle dès que je me serais bien calmé avec un verre ou deux. Ma main me lança lorsque je me crispai sur le téléphone et je dus écourter l’appel. Décidément, avoir une main en moins serait réellement handicapant. Entre temps, elle m’avait répondu de venir chez elle une heure plus tard, ce qui me laissait le temps de rentrer chez moi et de me changer un peu. J’étais plein de cambouis et de sang et surtout j’étais encore en combinaison. J’allais pouvoir enfiler un jean et un t-shirt un peu plus confortables.

Et ce fut rapidement fait, je n’eus pas besoin de beaucoup de temps passé chez moi pour être prêt. Je me passai un peu d’eau sur le visage avec ma main non-bandée pour me donner meilleure mine et mangeai un morceau. Je n’avais rien mangé depuis le matin même et ça devenait un peu critique de rester debout. Surtout que j’aurais besoin de forces pour discuter de tout ça avec Ella. Après m’être posé dans mon canapé pour une dizaine de minutes, je décidai que j’avais assez attendu et je récupérai de nouveau mes clés de voiture pour me rendre chez Ella le plus rapidement possible. Quand je sonnai chez elle, ce fut sa tête quelque peu endormie qui m’ouvrit la porte et j’eus presque envie de sourire en la voyant comme ça. Son instinct de médecin l’obligea à poser les yeux sur le bandage de ma main et je sus directement que nous allions devoir commencer par là. Ca ne me dérangeait pas plus que cela, après tout, nous serions bien dans le sujet au moins !

« Ethan, qu’est-ce qui c’est passé ? Tu t’es fait quoi à ta main ?
-Un … accident. »

C’était le cas après tout. Peu convaincue par mes mots cependant, elle me fit entrer chez elle et referma la porte derrière moi après que je l’aie embrassée sur la joue. Son odeur de noix de coco me rassura instantanément. Parce que je savais que ça ne me gênerait pas autant si elle décidait de me pousser contre un mur pour m’embrasser, elle… Une fois dans son salon, je partis m’asseoir dans son canapé comme si j’étais chez moi, pendant qu’elle filait dans sa cuisine pour nous apporter à boire. Mon explication ne suffisait pas, alors je parlai un peu fort pour qu’elle m’entende et continuai de lui expliquer :

« Un accident en remettant une batterie neuve sur la voiture de ton copain là. Olivier. Elle m’a glissé des mains et je me suis entaillé avec ! »

C’était la pure vérité, alors elle ne pouvait que me croire. Peut-être imaginait-elle des choses, elle aussi, et de fait, elle pensait que c’était peut-être plus épique que ça. Mais non, il n’y avait rien de plus… pour l’instant, parce que le « meilleur » restait à venir …
   

   fiche par BOHEMIAN PSYCHEDELIC, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
   

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Mer 10 Sep - 19:00

No kidding ??


Il entre et me répond alors qu’il avait eu un accident. Bon, d’accord, mais comment ? Et pourquoi il ne m’avait pas dit qu’il était aux urgences ? Je serai venue m’occuper de lui. Même si j’avais eu beaucoup de monde, j’aurai bien pris quelques minutes pour lui. J’en aurai toujours pour lui.
Il me fait un bisou sur la joue pour entrer pour de bon chez moi, et je vais nous faire du thé, le mien étant froid, ce n’était plus buvable. Il part dans le salon, comme si il était chez lui. Après tout il venait assez souvent pour se sentir à l’aise chez moi.

- Un accident en remettant une batterie neuve sur la voiture de ton copain là. Olivier. Elle m’a glissé des mains et je me suis entaillé avec !

Il avait parlé assez fort pour que je l’entende. Quand il mentionne Olivier, je sentais une colère dans sa voix, il se serait passé quelque chose ? Oli est adorable, il y avait surement autre chose. Mais je ne vois pas quoi ? Il l’aurait forcé à prendre un animal ? Non… Hum, il n’a pas voulu le payer ? Il n’était pas de ce genre là, malgré le fait que je le connaisse peu.
Bon alors c’était un accident de travail, bon, okay et si il était avec Oli, il a pu avoir les premiers soins sans problème, bon, au moins pas d’infection possible, Olivier avait tous les anti-sceptiques. J’arrive avec mon petit plateau et je m’installe près de lui sur le sofa.

- Pourquoi tu ne m’as pas fait demandé aux urgences ? Je serai venue te faire soigner… tu sais bien que je peux toujours me libéré pour toi, pour n’importe quoi d’ailleurs….

Je ne comprenais pas, pourquoi il n’avait pas eu voulu de moi, enfin, bon, de toute façon c’était fait mais j’étais curieuse de sa raison. Et puis, la dernière fois même si je travaillais, ça ne l’avais pas empêché de nous faire plaisir dans la salle de repos.
Je sentais bien qu’il y avait des trucs qu’il me cachait, ou alors ma fatigue me jouait des trucs qui n’existe pas, je savais bien que ça pouvait très bien se faire.
Je prends ma tasse de thé que je garde dans mes mains, bois une gorgé, et le voyant toujours silencieux je me lance dans une autre question.

- Ethan pourquoi tu es en colère ?

Je le connais assez pour savoir qu’il était nerveux, et que quelque chose le tracasse.


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Jeu 11 Sep - 18:27


 
No kidding?

 
Enfoncé dans le canapé d’Ella, je m’attendais à une réaction hors du commun de sa part. Soit elle allait s’énerver parce que je n’étais pas venu vers elle aux urgences alors que j’aurais dû et qu’elle aurait pu me soigner ; soit elle allait me poser des milliards de questions sur la façon dont Olivier avait soigné ma main ; soit elle n’allait rien du tout. Et ensuite, ce serait à mon tour de m’énerver pour de bon. C’était de sa faute si j’étais allé chez lui, et c’était de sa faute s’il avait fait ça, bordel ! Non, mais je n’étais pas une… je n’étais pas gay !! Et je ne voyais pas pourquoi ça m’énervait autant d’y repenser. Parce que j’aurais plutôt dû en rire, ou me foutre de la gueule de ce pauvre type, mais pas m’énerver. J’avais une réaction plutôt disproportionnée, et ça m’inquiétait presque d’être ainsi. Enfin… j’en discuterais avec Ella, et ça irait mieux. Mais pour le coup, j’étais vraiment furieux, et elle allait sûrement se prendre une soufflante… quand bien même elle ne pouvait pas savoir à l’avance ce que ce type ferait.

« Pourquoi tu ne m’as pas fait demandé aux urgences ? Je serai venue te faire soigner… tu sais bien que je peux toujours me libéré pour toi, pour n’importe quoi d’ailleurs…. »

Et bim, j’avais raison. Elle pensait que j’étais venu aux urgences mais que j’avais préféré ne pas la voir. Si seulement j’avais accepté d’aller aux urgences, finalement. Tout ceci n’aurait pas eu lieu si j’avais été aux urgences et que j’avais accepté de voir Ella. Bon sang, c’était de ma faute, je le savais bien, mais je préférais dire que c’était ce débile d’Olivier qui était en tort. Et puis, bon… il n’avait pas à m’embrasser, n’est-ce pas ? Non, non, ce n’était pas de ma faute, c’était la sienne. Et il n’aurait jamais pu rouler avec sa voiture sans les derniers boulons, et c’était bien mieux de me soigner chez lui. Enfin, c’était ce que je croyais au départ…

« Je sais, Ella, je sais, mais la voiture n’était pas réparée et du coup, il m’a recousu là-bas. T’en fais pas, vraiment ! »

Après tout, ma main allait bien, il avait fait du bon travail et de fait, je ne lui reprochais rien de ce point de vue là. C’était juste la suite, qui était un peu plus costaude à comprendre et à avaler. Une fois Ella de retour près de moi avec du thé sur un plateau, je la sentis me regarder d’un air inquiet. Quoi ? Ca se voyait sur mon visage peut-être que je m’étais fait embrasser par un homme ? Non, bien sûr que non, ça ne pouvait pas se voir. Mais alors ?

« Ethan pourquoi tu es en colère ? »

Pourquoi j’étais en colère ? Elle me demandait pourquoi j’étais en colère ? Oh mon dieu, j’aurais pu lui foutre une claque juste pour m’avoir posé cette question. Je me retins, bien sûr, parce qu’Ella était mon amie, et parce que je ne frappais pas les gens sans raison, et encore moins les femmes, mais c’était tout à fait le genre d’interrogations qui pouvaient me faire sortir de mes gonds très – ou trop – rapidement ! Heureusement, ma technique de self-control marchait encore plutôt bien à nouveau, et je pus respirer par le nez pour évacuer la pression.

« Je suis en colère parce que tu lui as dit de m’appeler. »

C’était sorti tout seul, et de fait, je ne savais pas pourquoi j’avais dit ça, en réalité. Elle n’allait rien comprendre si je ne disais que cela. Il fallait que je sois plus compréhensible, que je me fasse piger… en gros, que je lui donne des détails. Tout ce que je ne voulais pas, parce que c’était honteux et douloureux aussi. Mais de fait, devant le regard insistant et quelque peu perturbé d’Ella, je fus obligé de prendre une grande respiration, de me donner du courage, et de tout lui dire.

« Il est gay ! Tu ne m’avais pas dit qu’il était gay ! Et apparemment, j’étais à son goût, il m’a embrassé ce con ! Donc la prochaine fois, putain, tu te les gardes tes patients qui ont besoin de réparer leur putain de bagnole de merde !!! »

Oups. J’avais peut-être été un peu trop violent. Désormais je tremblais et ma voix se cassait à cause de ma colère, mais je ne pouvais pas faire autrement. Mes émotions prenaient le dessus et je m’en prenais verbalement à Ella. Tout ce que j’espérais, c’était qu’elle ne m’en veuille pas. Qu’elle comprenne que ce n’était pas mon truc, que ça m’avait énervé et que je ne voulais plus jamais que ça recommence. Parce que c’était très bizarre… parce que ça n’aurait pas dû me toucher à ce point … et parce que ça me faisait douter et je n’aimais pas ça !
 

  fiche par BOHEMIAN PSYCHEDELIC, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
 

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Ven 12 Sep - 10:33

No kidding ??


Olivier s’en était chargé, c’était une bonne chose, il avait des notions de médecine, et puis, entre les animaux et les humains parfois ce n’était pas si différent. Et puis un point de suture reste un point. Mais je suis curieuse de voir ce que ça donne comme résultat. Je lui demanderai bien de me faire voire un peu plus tard, rien que pour lui faire des soins. Et puis connaissant Ethan je doute bien qu’il ne voudra pas aller voir un médecin et devoir tout lui redire. Il n’aimait pas beaucoup parler, il préférait les actions.
Alors que je buvais lentement mon thé, j’attends sa réponse, je ne l’avais jamais vue si énervé, sans que je sache pourquoi.

- Je suis en colère parce que tu lui as dit de m’appeler.

Je pose mon thé surprise de ce qu’il vient de me dire. C’était alors ma faute, et bien voyons, c’était le pompon. Je voulais simplement l’aider, et ça ne plais pas à monsieur. Mais si il ne le voulait pas, il n’avait pas qu’à y aller. Non, mais ce n’étais pas de ma faute. Il se fou de moi là !

- Il est gay ! Tu ne m’avais pas dit qu’il était gay ! Et apparemment, j’étais à son goût, il m’a embrassé ce con ! Donc la prochaine fois, putain, tu te les gardes tes patients qui ont besoin de réparer leur putain de bagnole de merde !!!

Là, j’étais encore plus surprise, mais je sentais aussi ma colère monté un peu. Pourquoi le fait qu’Olivier soit gay lui pose autant de problème, bon okay, là, c’était un peu plus difficile à avaler. Je ne comprenais pas pourquoi il avait fait ça ?! Il ne m’avait pas l’air si mord de faim que ça.

- Tu vas te calmer oui ! Déjà je lui avais donné ton numéro pour t’aider, après si tu ne voulais pas, tu n’avais pas à accepter. Et merde, je ne pouvais pas savoir ce qu’il allait faire ! Franchement. La prochaine fois, promis, je ne t’aiderai pas.

Non, mais là c’était quand même le summum. Il va me mettre sur le dos, le fait qu’Olivier l’ai embrassé… Même si j’étais curieuse pour savoir les conditions, je n’ai plus envie de lui poser des questions. Je me suis mise loin de lui, c’était la première fois avec lui que nous nous prenions la tête. C’était étrange, mais on devait passer par là un jour. D’accord ce n’était pas vraiment une prise de bec, mais, c’était la première fois qu’il réussissait à m’énerver.

- Il est où le problème ? Il t’a embrassé, ce n’est pas comme si il t’avait forcé à coucher avec lui ! Tu l’as repoussé il a compris. C’est bon passe à autre chose !

Voilà il avait réussis à bien m’énerver, et en plus avec la fatigue je risque de dire des choses qui ne sont pas vraiment clair.


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Ven 12 Sep - 18:52


 
No kidding?

 
En réalité, je ne savais pas à quoi je m’attendais quand elle apprendrait ça. Est-ce que je pensais qu’elle serait horrifiée, ou bien qu’elle se moquerait de moi ? Certainement, oui. Quelque chose comme ça, en tout cas. Mais je ne pensais pas qu’elle se mettrait en colère à son tour. Merde, alors. Je ne voulais pas qu’elle s’énerve après moi, mais je me doutais, maintenant que je la voyais se mettre en colère, que c’était la réaction la plus logique à avoir, en fait. Mais du coup, je regrettais légèrement de lui avoir dit ça de cette façon. Nous aurions dû parler calmement, elle et moi. On n’avait pas à se crier dessus. Mais désormais, il était trop tard pour faire machine arrière…

« Tu vas te calmer oui ! Déjà je lui avais donné ton numéro pour t’aider, après si tu ne voulais pas, tu n’avais pas à accepter. Et merde, je ne pouvais pas savoir ce qu’il allait faire ! Franchement. La prochaine fois, promis, je ne t’aiderai pas. »

Cette fois, elle s’était éloignée rapidement de moi, en essayant de me dominer de toute sa hauteur, une peine perdue, en fait. Je savais parfaitement qu’elle avait fait ça pour m’aider, dans un premier temps. Mais bon sang, je ne voulais pas me retrouver dans une situation aussi embarrassante que celle que je venais de vivre. En levant les yeux au ciel en la voyant aussi furieuse, je finis par croiser les bras sur mon torse, en essayant de souffler, de respirer calmement et de ne pas m’énerver plus que cela. Ce n’était pas la peine que l’on en vienne aux mains, n’est-ce pas ? Surtout que nous connaissant tous les deux, il était clair et net que ça finirait dans son lit. Enfin, peut-être pas, parce qu’elle avait l’air réellement en colère.

« Il est où le problème ? Il t’a embrassé, ce n’est pas comme si il t’avait forcé à coucher avec lui ! Tu l’as repoussé il a compris. C’est bon passe à autre chose ! »

Mais je n’arrivais pas à passer à autre chose pour le moment. C’était horrible, bon sang, elle ne comprenait pas où je voulais en venir. Je savais pourquoi elle ne voyait pas où était le problème. Evidemment, elle ne savait pas mon passé. Elle ne connaissait pas grand-chose de moi. Je devrais peut-être lui dire les raisons qui m’avaient poussé à quitter l’armée, même si c’était difficile pour moi et que je devais ressasser le passé.

« Non mais tu comprends pas Ella ! »

En soupirant bruyamment, je me relevai d’un mouvement, pour marcher de long en large dans l’appartement, avant de finalement me calmer et me poster devant la fenêtre, en regardant à l’extérieur sans vraiment rien voir. Comment devais-je lui raconter tout cela sans qu’elle ne s’énerve, ou sans qu’elle ne me prenne en pitié ? En tout cas, j’étais obligé de le faire, parce qu’il fallait qu’elle comprenne, et il était hors de question que je laisse ça de côté. Quitte à tout lui dire, j’allais le faire bien, avec l’art et la manière ! En quelques secondes, je me décidai, en prenant une grande inspiration, et je me retournai vers Ella pour lui faire face.

« Quand j’étais dans l’armée, on a fait courir une rumeur sur moi, en disant que j’étais gay. C’était faux, bien évidemment ! Mais du coup, la rumeur a tenu bon, et j’ai été obligé de démissionner. Mon chef m’a conseillé de le faire… »

En gros, je détestais les gays maintenant, alors qu’ils ne m’avaient rien fait, et même si je les trouvais parfaitement normaux, je ne pouvais plus les voir en peinture… et je ne supportais vraiment pas qu’on m’assimile à eux, de fait. Ella pouvait bien le comprendre, non ? Du coup, me faire embrasser par Olivier, c’était vraiment une grosse connerie !
 

 fiche par BOHEMIAN PSYCHEDELIC, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
 

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Ven 12 Sep - 21:20

No kidding ??


C’était vraiment étrange d’être énervé contre lui, d’habitude on passait sous la couette pour enlever nos tensions extérieure. Pour résumé on passait par le sexe pour décompresser, et c’était souvent nos meilleurs moments.

- Non mais tu comprends pas Ella !

Qu’est-ce que je ne comprends pas ? Ce n’était pas compliqué, oui un mec la embrasser et alors ? Le monde n’allait pas s’arrêter pour autant, et puis, ce n’était pas une maladie d’être gay, il ne risque rien, alors qu’est-ce que je ne comprenais pas là dedans ? A moins qu’il y ai quelque chose d’autre qu’il ne me dit pas.
Il soupir, ce qui n’était jamais bon signe un si long soupir remplis de sens. Il se lève, par vers ma fenêtre, et s’y pose. Je sentais qu’il était partie loin dans ses souvenirs. Ethan je le connais, sans vraiment le connaitre, mais c’était aussi pour ça que ça marchait tellement bien notre relation. Mais je sens qu’aujourd’hui tout va prendre un autre sens.

- Quand j’étais dans l’armée, on a fait courir une rumeur sur moi, en disant que j’étais gay. C’était faux, bien évidemment ! Mais du coup, la rumeur a tenu bon, et j’ai été obligé de démissionner. Mon chef m’a conseillé de le faire…

Je le fixe sans vraiment croire ce qu’il était entrain de me dire. Lui gay ? Et bien moi j’étais vierge alors… Ethan était le mec le plus sérial baiseur que je connaissais. Dès qu’il avait une fille qui lui plaisait, il fonçait, ne cherchant pas à savoir si oui ou non elle était prise. C’était le premier aussi qui n’était pas lourd, qui comprenais l’envie de la femme. C’est ce qui m’avait plus chez lui, sur la plage quand nous nous étions rencontré pour la première fois.
Bref, cette histoire avec Olivier à dut le chambouler d’où sa colère. Je comprenais bien mieux sa réaction. Maintenant il devait se poser des milliards de questions.

- Je suis désolé que tu es du quitter l’armée à cause de ça, c’est vraiment stupide. Et si tes anciens collègue veulent une preuve que tu n’es pas gay, on peu aller en croiser un ou deux, je leur expliquerai ce que tu m’as fait pour me faire grimper au rideau.

J’espérais que ma petite blague allait détendre l’atmosphère. En tout cas, moi je n’étais plus en colère, encore heureux pour moi que je monte aussi vite que je descends en pression.

- Ethan, essaie d’oublier Oli, il ne voulait surement pas te faire du mal, ne connaissant pas ton passé. Il est très impulsif, mais il a dut comprendre qu’il n’était pas ton type.

J’ai vraiment envie de l’aider, c’était mon ami, et je voulais vraiment qu’il se sente mieux qu’il oublie les débiles de l’armée, et qu’il retrouve une vie sans que cette rumeur stupide le suive.


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Ven 12 Sep - 23:42


No kidding?

Evidemment, je voyais bien qu’Ella avait du mal à y croire, et pourtant, il s’agissait bel et bien de la vérité. Je remarquais que j’avais du mal à en parler. Il fallait dire qu’à part à Aidan, je n’en avais pas parlé à qui que ce soit, pas même à ma propre mère. Alors en parler à Ella… c’était surréaliste ! Mais c’était arrivé, et c’était pour qu’elle comprenne mieux ma colère. Peut-être que de fait, j’aurais dû lui en parler avant qu’elle ne trouve intelligent – et en fait, elle avait raison de trouver ça intelligent – et gentil de me trouver un client gay. J’aurais préféré un hétéro, marié, ou même un gay, marié, mais pas un gay dont le copain était mort, et qui me trouvait mignon. Enfin, comme elle l’avait dit, c’était passé et je devrais plutôt essayer d’oublier cet intermède plutôt… dérangeant, pour ma part. Et puis, ça l’avait bien fait rire, ce petit con. Néanmoins, malgré le fait que je devais oublier ça, je n’arrivais pas à me le sortir de la tête, et c’était réellement frustrant, parce que je ne savais pas exactement ce qu’il m’arrivait ! J’avais très envie de lui casser la gueule en fait, d’y retourner et de le frapper le plus fort possible. Mais pourquoi ? Parce qu’il m’avait embrassé sans que je ne le veuille ? Ou plutôt parce qu’il serait le parfait bouc émissaire pour toutes les saloperies que j’avais pu endurer à l’armée ? Un peu des deux, supposais-je…

« Je suis désolé que tu es du quitter l’armée à cause de ça, c’est vraiment stupide. Et si tes anciens collègue veulent une preuve que tu n’es pas gay, on peu aller en croiser un ou deux, je leur expliquerai ce que tu m’as fait pour me faire grimper au rideau. »

Contre toute attente, Ella réussit à me faire rire. Je l’imaginai bien parler à mes anciens camarades de caserne. Ils l’auraient trouvé tellement belle qu’ils ne l’auraient même pas écouté. Ils auraient juste été en chien sur elle, et j’aurais dû les surveiller, pour ne pas qu’ils ne fassent de conneries. Mais ça aurait été bien tenté. Seulement, pour eux, peu importait le nombre de filles que je pouvais me taper maintenant, je resterais toujours la petite tapette qu’il était marrant de martyriser. Et encore… heureusement qu’on ne m’avait jamais violenté. Ça aurait pu être pire, là, ce n’était que psychologique. Et même si c’était déjà violent, en soi, ce n’était pas grand-chose pour moi. Il me fallait plus que cela pour me faire du mal !

« Ethan, essaie d’oublier Oli, il ne voulait surement pas te faire du mal, ne connaissant pas ton passé. Il est très impulsif, mais il a dut comprendre qu’il n’était pas ton type. »

Mais d’où il était normal d’embrasser des gens comme ça ? Je veux dire… moi, je le faisais, parce que c’était comme ça que je fonctionnais, mais seulement pour les filles. Je n’étais pas gay, certes, mais si je l’étais, je n’irais pas embrasser le premier mec qui passerait, en ne sachant pas de quel bord il était. En réalité, c’était assez idiot de ma part de penser cela, parce que si jamais un jour, j’embrassais une fille qui était lesbienne, j’aurais tôt fait de me pendre une gifle. Peu importait… toutes les excuses étaient bonnes pour acculer Olivier. Et je n’allais pas manquer de le faire ! Me connaissant, cette histoire me suivrait pendant des jours, et je ne cesserais d’y penser. Ce serait terrible !

« Il a bien dû se foutre de ma gueule, après ça. C’est limite s’il m’a pas ri au nez en le faisant ! »

J’avais plus parlé pour moi-même que pour Ella, sur ce coup-là, mais j’avais beaucoup de mal à savoir comment réagir. Je ne savais pas quoi faire, parce que je savais que je n’allais pas réussir à ne plus y penser en deux minutes chrono, c’était évident. Mais tout de  même, je n’allais pas la bassiner avec cette histoire, si ? Une pensée me revint, et je fronçai de nouveau les sourcils. Non, ça ne pouvait pas être ça, je ne ressemblais pas au type de la photo que j’avais vu. Son copain, celui qui était mort. Je ne lui ressemblais pas, et heureusement, sinon, j’aurais cru avoir à faire à un psychopathe ! Tant mieux !

« Tu savais que son copain était mort ? Il te l’a dit, peut-être ? Il avait l’air de bien te connaître, parce qu’il savait qu’on couche ensemble ! Du coup, c’est peut-être pour ça qu’il m’a sauté dessus, il est p’t-être en manque ! »

Le regard qu’Ella me lança me fit froid dans le dos, mais son sourire me rassura un peu. Elle savait que je ne disais pas ça méchamment, cette fois, même si mon ton avait été dur. Je me penchais simplement sur les raisons pour lesquelles tout cela avait été fait, et en réfléchissant, je ne prenais pas la peine de parler d’une façon plus douce. Heureusement qu’elle commençait à me connaître…

fiche par BOHEMIAN PSYCHEDELIC, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Dim 14 Sep - 16:02

No kidding ??


Je regarde toujours Ethan, même si j’avais réussis à le faire légèrement sourire il y avait encore beaucoup de colère en lui et de doute. Il a dut vraiment en baver à l’armée. Pourquoi ils c’étaient tous acharner sur lui. Ethan est quelqu’un de bien, il est intelligent, assez cultivé pour être intéressant, charmant et séduisant. Alors pourquoi s’en prendre à lui ? Ils étaient jaloux de sa personne c’est ça ??

- Il a bien dû se foutre de ma gueule, après ça. C’est limite s’il m’a pas ri au nez en le faisant !

J’avais envie de le prendre dans mes bras, mais je me retiens, il n’allait surement pas vouloir d’un câlin pour le moment. Et puis je ne crois pas que sa dernière phrase me soit spécialement adresser, ça sonnait plutôt comme une pensée dite à voix haute. Pourtant, je ne pense pas qu’Olivier soit se genre de mec, si il se foutait des autres, il m’aurait surement laissé avec les gros lourd de dragueur.

- Tu savais que son copain était mort ? Il te l’a dit, peut-être ? Il avait l’air de bien te connaître, parce qu’il savait qu’on couche ensemble ! Du coup, c’est peut-être pour ça qu’il m’a sauté dessus, il est p’t-être en manque !

Je regarde Ethan d’un drôle d’œil, oui il était en colère, mais quand même, ce n’étais pas une raison pour insinuer des choses, alors que lui non plus ne pouvait pas savoir le passer d’Olivier. D’ailleurs je ne savais rien de la vie d’Olivier, il en savait bien plus sur moi…
Je souris à Ethan et je me décide de me lever, pour m’approcher de lui. Je lui fais un bisou sur la joue, et je retourne sur le sofa, tailleur, mon thé dans les mains.

- Je savais pour son ami, et pour nous il avait deviné, alors je ne lui ai pas caché le style de notre relation. J’ai juste dansé avec lui. On a pas vraiment parler.

Je n’avais pas vraiment envie de parler de ma soirée avec Olivier, le fait qu’il était rond, que je l’avais déshabillé et que je l’ai vue aux toilettes. Et encore moins le fait que nous nous étions embrassés et même donné une réaction peu approprié pour un gay. Mais en remontant la soirée, je me souviens d’une chose qu’il m’avait dit en tout début de soirée. Il trouvait Ethan sexy… oui, bon, tout le monde peut trouver Ethan à tombé, il l’était vraiment. Un corps bien fait, et son sourire à faire craquer n’importe qui. Il m’avait eu grâce à un sourire après tout.
Avec une voix très douce, pour essayer de le calmer, je l’appelle pour qu’il me regarde.

- Je ne pense pas qu’il recommencera une nouvelle fois, je comprends ta réaction, ça te fais remonter tout un tas de mauvais souvenirs. Mais imagine pour lui ce qu’il doit ressentir. Olivier est très sensible, et ton rejet doit lui faire beaucoup de mal aussi. Mais tous les deux vous oublierez…

Et je peux aider pour ça, il sait bien que son moyen d’oublier les tracas fonctionne à merveille. Et même si je suis fatigué, je pourrai faire un effort pour lui remonter le moral. Je serai même capable d’inventer un truc pour qu’il oublie un long moment le baisé d’Olivier, et surtout qu’il se calme.
Mais si il ne le voulait pas, autant continuer de discuter parce que, parfois ça fait tout aussi du bien. Et il peut le faire avec moi, je le connais, et j’ai le moyen pour le calmer si je trouve qu’il va trop loin.


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Dim 14 Sep - 18:09


No kidding?

Très honnêtement, je pensais qu’Ella allait s’énerver de nouveau. Je n’aurais pas dû parler comme ça d’Olivier devant elle, surtout si elle le connaissait, mais c’était plus fort que moi, bien sûr. Comment pouvais-je rester calme et mesuré alors que ce pauvre type venait de me rouler un patin ? Certes, je ferais mieux de me taire, de ne pas y repenser, d’oublier tout cela, comme n’importe qui le ferait… mais je ne savais pas pourquoi, j’en étais incapable. Réellement incapable. Comme si mon cerveau refusait de me laisser penser à autre chose. C’était assez énervant, et frustrant aussi, parce que de fait, j’étais bloqué dans cette spirale pratiquement démoniaque et je devais en sortir, sans savoir comment. Il allait falloir que ça change. Comment ? Aucune idée ! Je fus sorti de mes pensées lorsqu’Ella m’embrassa sur la joue, et retourna sur le sofa avec sa tasse de thé.

« Je savais pour son ami, et pour nous il avait deviné, alors je ne lui ai pas caché le style de notre relation. J’ai juste dansé avec lui. On a pas vraiment parler. »

Dansé… tout dépendait du sens de ce mot, si elle avait dansé avec lui, dans le sens que je pensais, alors je n’allais pas vraiment apprécier ça. Mais j’imaginais que c’était simplement de la danse, de la vraie danse. Rien de bien méchant, en gros. Tant mieux, je n’aimerais pas devoir renoncer à coucher avec Ella juste parce qu’elle aurait osé coucher avec lui. Même si techniquement, ça ne changerait pas grand-chose. Et peut-être même que j’avais déjà couché avec elle depuis le jour où elle avait été danser avec lui. Qui sait ? Et voilà, je repartais dans mes pensées, comme d’habitude. Dès que j’avais des soucis dans ma vie, je pouvais réfléchir pendant des heures, sans faire attention à ce qu’il se passait autour de moi. Ce fut Ella qui m’appela et qui me fit redescendre sur Terre.

« Je ne pense pas qu’il recommencera une nouvelle fois, je comprends ta réaction, ça te fais remonter tout un tas de mauvais souvenirs. Mais imagine pour lui ce qu’il doit ressentir. Olivier est très sensible, et ton rejet doit lui faire beaucoup de mal aussi. Mais tous les deux vous oublierez… »

Oublier… Oui c’était tout ce que je demandais. Je devais être tout retourné pour l’instant parce que ça venait de se faire. J’allais rentrer chez moi par la suite, et dormir un peu, et le lendemain, j’aurais oublié tout ce qu’il s’était passé. Ca irait mieux le lendemain, sans doute. Déjà, parler avec Ella me ferait du bien, sans doute aussi. Mais si ça ne passait pas, alors là, ce serait vraiment bizarre. Et j’avais comme la vague impression que ça n’allait pas passer. Que j’allais y repenser le lendemain, et avoir de nouveau envie de lui casser la gueule et de hurler sur Ella.

« Merci Ella… on verra bien demain. De toutes façons, je ne vais plus le revoir, hein ! Sa voiture est réparée, et je ne pense pas qu’il me demandera de nouveau mes services ! »

Sauf si j’étais vraiment à son goût et qu’il voulait me faire tomber sous son charme. Ca n’arriverait jamais, parce que j’allais clairement lui faire comprendre qu’il n’y avait aucune chance pour que ça arrive. S’il fallait que je lui fasse comprendre d’une façon plus clair, et moins gentille, alors je le ferais. Mais on ne s’attachait pas, avec moi. Et surtout pas quand on était un homme, ça c’était impossible.

« J’imagine que je m’énerve autant parce que ça me fait penser à l’armée, tout simplement... »

Soudain, une question me vint en tête, et je fus soudainement effaré en pensant qu’il était possible que quelque chose sur moi, en moi, puisse faire penser que j’étais gay. C’était quand même étrange ! C’était la deuxième fois que ça arrivait, qu’on me prenne pour un homosexuel. Est-ce qu’il y avait des indices, des signes, quelque chose qui ferait que j’enverrai des signaux quelconques à quelqu’un pour lui faire comprendre qu’il y avait une chance… ? J’espérais que non !

« Ella… est-ce que je ressemble à un gay, franchement ? »

fiche par BOHEMIAN PSYCHEDELIC, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Lun 15 Sep - 1:38

No kidding ??


J’espère que mes paroles avaient pu l’aider à se sentir mieux, qu’il se calme tout du moins. Ca mettra du temps pour qu’il oubli vraiment cet épisode de sa vie. Avec ses déboires à l’arme, c’était loin d’être facile pour lui d’accepter qu’un mec ai pu l’embrasser. Je ne sais pas ce que je ferrai si j’étais dans sa situation. Ethan avait pourtant plus de caractère que moi, il ne se faisait pas avoir par les autres. Il a dut en voire de toutes les couleurs à l’armée pour qu’il ai réagit ainsi.

- Merci Ella… on verra bien demain. De toutes façons, je ne vais plus le revoir, hein ! Sa voiture est réparée, et je ne pense pas qu’il me demandera de nouveau mes services !

C’était certain, Olivier ferra appelle à un garagiste maintenant. Je fais un signe de tête à Ethan acquiesçant étant d’accord avec lui.

- J’imagine que je m’énerve autant parce que ça me fait penser à l’armée, tout simplement...

Je le pensais aussi, c’était le fond du problème et pas vraiment qu’Olivier est craqué en l’embrassant. Mais je me demande comment ça a pu arriver. Ethan était plutôt du genre net, et Oli devait avoir un radar pour repérer les autres gays pour ne pas se prendre une veste. Et puis avec ce qu’il savait sur la relation avec moi, pourquoi il aurait tenté avec Ethan surtout aussi direct ?! Il y a un truc qui m’échappe là, mais quoi ?

- Ella… est-ce que je ressemble à un gay, franchement ?

Je craque mon thé que j’allais avaler. Sa question était vraiment étrange, et en même temps, elle était plus que compréhensible.

- Non, loin de là. Que je ne te connaisse ou non, je n’ai jamais pensé que tu étais de l’autre bord. J’aurai du mal à le croire avec ce qu’on fait ensemble ?! Ethan arrête de te torturer.

Je me suis levé, pour nettoyer les dégâts commis par mon thé, tout en épongeant avec un chiffon, je regarde Ethan qui me regarde, mais je voyais bien qu’il doutait encore de lui et de mes paroles.

- Je serai toujours sincère avec toi Ethan, et si je te trouvais légèrement efféminé, ou encore que tu ais des manières un peu féminine, compte sur moi pour te les dire. Mais ce n’est pas le cas, tu es un mec qui est même légèrement macho.

Je lui avais dit clairement sans détour, ni prendre de gant, après tout ça ne servait à rien entre nous. Et puis c’était vraie Ethan était un mec, un vrai qui aimait les femmes, et qui savait très bien le démontrer. Je n’ai pas compter le nombre de fois où nous avions couché ensemble, mais aujourd’hui ça doit faire au moins… une bonne trentaine de fois…


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Lun 15 Sep - 22:13


No kidding?

Ma question, bien évidemment, surprit Ella. Je savais qu’elle n’allait pas franchement apprécier ce genre de question. Surtout que je connaissais déjà la réponse : ce n’était pas quelque chose que l’on voyait. Ce n’était pas quelque chose que l’on demandait non plus. Mais tant qu’on était partis sur le sujet, autant y aller à fond, n’est-ce pas ? Cependant, je ne m’attendais pas à ce qu’elle recrache son thé partout sur son sofa, par terre et sur sa table basse. J’ouvris de grands yeux en la regardant faire, alors qu’elle essayait de ne pas faire tomber sa tasse en la reposant.

« Non, loin de là. Que je ne te connaisse ou non, je n’ai jamais pensé que tu étais de l’autre bord. J’aurai du mal à le croire avec ce qu’on fait ensemble ?! Ethan arrête de te torturer. »

Arrêter de me torturer ? Certes, ça me rassurait qu’elle me dise que je ne faisais pas gay, mais peu importait, ça n’allait pas me faire oublier en deux secondes ce qu’il s’était passé. Je n’avais pas à la tête à penser à autre chose, je voulais mettre tout ça au clair. J’aurais dû le faire avec Olivier, mais je n’avais aucune envie de le revoir, et encore moins de lui parler. Et Ella… elle aurait beau me dire la vérité, être sincère et tout ça, elle ne pourrait pas franchement m’aider… enfin pas que je sache !

« Je serai toujours sincère avec toi Ethan, et si je te trouvais légèrement efféminé, ou encore que tu ais des manières un peu féminine, compte sur moi pour te les dire. Mais ce n’est pas le cas, tu es un mec qui est même légèrement macho. »

Elle ne m’avait pas laissé le temps de répondre quoi que ce soit, et je n’avais pas vraiment essayé d’en placer une non plus. Je ne savais tout bonnement pas quoi dire. C’était la première fois que je demandais à quelqu’un de me décrire, en quelques sortes. La description correspondait à l’image que j’avais déjà de moi, c’était pas mal ! Elle était en train de tout essuyer, le thé et tout ça, en me regardant, et je restais planté là, sans trop savoir quoi faire ou même répondre… Elle me trouvait macho, alors. Et c’était une preuve d’hétérosexualité, n’est-ce pas ? Sinon, ça serait illogique ! Tant mieux !

« Merci Ella… »

Honnêtement, que dire d’autre ? Pas grand-chose, parce qu’elle venait simplement de me rendre service, en répondant à ma question, et je n’avais plus qu’à espérer que je n’aurais plus jamais à faire à un homo en manque… Ce n’était qu’une coïncidence après tout. Pourtant, j’avais du mal à oublier la tête qu’il avait fait quand il avait compris que j’avais vu la photo qu’il avait abaissée. Comme s’il était furieux… et immensément triste que j’aie pu voir ça. Quoi, ce n’était pas une honte que son copain soit mort ? Moi-même, je trouvais ça triste pour lui, mais je ne voyais pas pourquoi il m’avait regardé de cette façon, de fait.. Parce que j’avais fouiné sûrement ! Oui, ça devait être ça …

« Je sais pas pourquoi ça me met dans cet état-là… »

En soupirant à nouveau, je revins près d’Ella qui avait fini de nettoyer et m’installai comme avant dans le canapé, en l’entourant de mon bras sur son épaule. J’avais besoin d’un contact, pas quelque chose de sexuel, pour une fois, juste d’un contact, et Ella était la seule personne avec qui je pouvais partager cela… Aidan n’avait pas le temps, et que pouvais-je lui dire ? Il me trouverait con, il me prendrait pour un gamin piquant une crise. Et c’était peut-être ce que j’étais, après tout …

fiche par BOHEMIAN PSYCHEDELIC, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Mar 16 Sep - 0:58

No kidding ??


Je ne sais pas si j’avais répondu à sa question comme il le souhaite, je ne sais pas si j’ai réussis à l’aider. J’espère que si quand même, c’est bien étrange de le voir ainsi, déstabilisé à cause d’un baiser. Bon, je ne crois pas que j’apprécierai qu’une fille m’embrasse comme ça. Rien que d’y penser, j’en ai froid dans le dos. Alors mon petit Ethan qui a un passé torturé à cause de sa, je ne pouvais pas imaginer ce qu’il pouvait ressentir.

- Merci Ella…

Il n’avait pas à le faire, nous sommes amis et si on ne pouvait pas se parler franchement, à quoi ça servirai. Je continue de nettoyer mes dégâts, mais qu’est-ce qui m’avait pris de tout recracher. Alala la prochaine fois avale avant ma petite Ella.

- Je sais pas pourquoi ça me met dans cet état-là…

Je le regarde il revient s’asseoir sur le canapé. Je souris quand je vois qu’il attendait que je revienne contre lui. Il avait besoin d’un câlin mon petit choupinet. J’étais bien callée dans ses bras, mais j’avais un peu mal au dos, alors je m’allonge ma tête sur ses genoux, et je lui prends un de ces mains dans la mienne. Je le vois toujours très préoccupé, et je n’aimais pas vraiment ça. De quoi avait-il besoin pour aller mieux ? Si c’était du sexe, il m’aurait déjà sauté dessus.

- Tu ressens quoi à part de la colère ?

Il avait besoin de parler, enfin si il le souhaite. Je suis prête à l’écouter, et à échangé avec lui. A l’hôpital je jouais un peu le rôle d’un psy, et le faire pour un ami c’était plus intéressant. Mais je voulais surtout aider Ethan.
Je le regarde et je vois bien qu’il se débat avec ce qu’il ressent. Je caresse sa joue avec ma main libre.

- Tu peux me parler, ça ne changera pas le fait que tu m’attires, et que je t’aime bien.

J’ai le droit à un sourire et ça me rassure, c’est vraiment étrange de le voir énervé à se point et perdu aussi. Ca ne lui ressemble pas du tout, enfin par le Ethan que je connais, je savais bien qu’il y avait une partie de lui, une partie plus sensible qu’il cachait, et je la voyais se soir.


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Mar 16 Sep - 19:24


No kidding?

J’en demandais peut-être beaucoup à Ella, en voulait absolument qu’elle soit près de moi, mais j’en avais besoin pour une fois. Elle devait sûrement se dire que c’était étrange que je ne veuille rien faire de plus avec elle, mais il y avait des jours comme ça, qui pouvaient être qualifiés de « jours sans ». C’était comme lorsqu’elle avait ses règles et qu’on ne pouvait rien faire tous les deux, à part s’embrasser et parler. C’était agréable aussi, de pouvoir discuter, même si ce n’était pas trop mon truc. Alors ce jour-là, c’était un jour bon pour discuter ! Et qui plus est, ce serait utile pour moi ! Soudain, alors que je pensais que nous allions rester dans cette position pendant des heures entières, elle se dégagea de mes bras et je la regardai faire avec un air un peu déçu et désespéré. Cependant, elle ne tarda pas à revenir se coller à moi d’une autre façon, et en s’allongeant sur le divan, elle posa avec douceur sa tête sur mes genoux. Immédiatement l’une de mes mains partit farfouiller dans ses cheveux et ce geste me détendit très vite.

« Tu ressens quoi à part de la colère ? »

A part de la colère ? De l’incompréhension, de la déception. De la tristesse aussi. Je ne comprenais pas pourquoi il fallait que ça m’arrive à moi, alors que je n’étais pas gay, et que de fait, d’après Ella, je n’étais même pas efféminé… J’étais déçu parce que tout cela me pesait sur la conscience et me faisait comprendre que je ne devais pas faire confiance à tout le monde. Et j’étais triste, parce que toute cette histoire me faisait repenser à l’armée, et ce n’était jamais un très bon moment. J’avais réussi, grâce à Ella, à les oublier un peu, mais mes souvenirs revenaient en force, d’un seul coup… et c’était vraiment terrible. Alors que j’étais perdu dans mes pensées, je sentis la main d’Ella caresser ma joue et je revins sur Terre, en baissant les yeux vers elle et en lui faisant un petit sourire.

« Tu peux me parler, ça ne changera pas le fait que tu m’attires, et que je t’aime bien. »

Mon sourire s’agrandit un peu quand elle me dit cela. Malgré nos défauts respectifs, nous nous appréciions pas mal, elle et moi. Sur le plan sexuel, on s’entendait encore mieux. De vrais sex friends, en gros. J’avais bien fait de m’accrocher, quand je l’avais rencontrée et que je lui avais laissé mon numéro ! Sinon, j’aurais fait quoi sans elle ?!

« En fait, j’arrive pas à déterminer tout ça… ça me tue, parce que c’était vraiment quelque chose que je ne supportais pas, à l’armée, cette rumeur. Et en même temps, je suis mortifié, parce que je ne suis pas homophobe, et que c’est ce qu’il doit croire maintenant ! Mais je sais pas… ça se mélange dans ma tête, c’est lourd ! »

Ella m’écoutait sans rien dire, et je ne savais pas si elle faisait ça juste pour me laisser parler et dire tout ce que je voulais, ou bien si c’était parce qu’elle ne savait pas quoi répondre, ce dont je ne lui en voudrais pas, pour sûr. En réalité, il y avait surtout quelque chose que je n’arrivais pas à définir dans tout ce brouhaha de sentiments, d’émotions et de souvenirs. Quelque chose sur laquelle je n’arrivais pas à poser le doigt et qui m’énervait de plus en plus, au fur et à mesure que les secondes passaient, et que je n’arrivais pas à trouver de quoi il s’agissait.

« C’est bizarre comme impression. Je sais pas… je dois être fatigué et ça me tape sur le système ! Sûrement que ça ira mieux demain ! »

J’y croyais à peine, et ça devait s’entendre dans ma voix, mais de toutes façons, même si j’avais été un bon acteur, Ella n’aurait pas été dupe, je le savais. Elle pouvait savoir quand je n’étais pas bien, quand j’avais eu une mauvaise journée ou bien quand j’étais simplement de mauvaise humeur. C’était étrange, mais c’était comme ça. Et cette fois, je n’avais pas envie de faire semblant, je savais d’avance que c’était peine perdue !

fiche par BOHEMIAN PSYCHEDELIC, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Mer 17 Sep - 0:05

No kidding ??


J’avais réussi à décroché un sourire d’Ethan. Il était tellement charmeur que si je n’étais pas autant fatigué et lui plus en forme, je crois qu’aurai pu lui sauter dessus tout ça à cause de son sourire. Mais un peu de repos me fait beaucoup de bien aussi.

- En fait, j’arrive pas à déterminer tout ça… ça me tue, parce que c’était vraiment quelque chose que je ne supportais pas, à l’armée, cette rumeur. Et en même temps, je suis mortifié, parce que je ne suis pas homophobe, et que c’est ce qu’il doit croire maintenant ! Mais je sais pas… ça se mélange dans ma tête, c’est lourd !

Il était bien plus perturbé que je ne le pensais. D’accord l’armée lui avait donnée beaucoup de fil à retorde, déjà devoir démissionner, alors qu’il n’avait rien fait, mais qu’en plus il était bon dans ce qu’il faisait. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi son supérieur lui a dit de partir au lieu de remettre à leur place ces idiots ! Sa me rassure qu’il me dise qu’il ne soit pas homophobe parce qu’au tout début j’ai crue qu’il avait vraiment quelques chose contre eux, à s’énerver comme ça. Si tout se mélangeais dans sa tête, c’était peut-être parce qu’il avait peut-être apprécié les lèvres d’Oli, et il y avait de quoi. Mais qu’avec ce qu’il a vécu il nie tout en bloc pour se protéger et se persuader qu’il n’était pas de se monde là. Je ne sais pas vraiment comment lui dire mon hypothèse, et aujourd’hui je ne pense pas qu’il soit apte à m’écouter.

- C’est bizarre comme impression. Je sais pas… je dois être fatigué et ça me tape sur le système ! Sûrement que ça ira mieux demain !

J’en étais moins sur, et lui aussi. Mais j’allais le laisser tranquille avec mes questions, mais je sens malgré tout qu’il avait besoin de parler, d’occuper son esprit.

- Tu veux dormir avec moi se soir ?

Je ne voulais pas le laisser seul, qui sait ce qu’il pourrait faire si il part toujours énervé, même si il c’était bien calmer. Mais je le sentais toujours fébrile, une bonne camomille et au dodo oui, et si il le fallait, j’avais bien quelque calmant pour l’aider à dormir.
J’ai nouveau le droit à un sourire, alors qu’il continue de caresser mes cheveux, ça l’aide à s’apaiser je crois.

- Chouchou…. Arrête d’y penser… je vois bien que tu y penses encore.

Je me redresse, la dernière personne qu’il a embrassé était Oli, peut-être que si je dépose mes lèvres sur les siennes, il se sentira un jouailla mieux. Je me mets alors à califourchon et lui. Je caresse son visage et je l’embrasse alors tendrement. Au moins avant de dormir il pensera plutôt à ça, mais pas à Olivier qui l’embrasse.


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Mer 17 Sep - 23:42


No kidding?

En me demandant ce que j’allais bien pouvoir faire pour oublier cette histoire, je ne sentis pas le regard d’Ella me parcourir le visage. Je continuai quant à moi de lui caresser les cheveux, mais c’était plutôt par automatisme que par envie ou besoin. Ça avait marché en tout cas, ça m’avait apaisé, et c’était très bien comme ça. Il faudrait peut-être que je rentre chez moi, que je m’enferme entre quatre murs et que je réfléchisse à tout cela seul, c’était sûrement la meilleure solution, et je pourrais peut-être venir à une conclusion. Le lendemain, j’oublierais ça, et tout irait bien. Mais tous mes plans furent rapidement gâchés par Ella, qui me proposa une solution plus radicale :

« Tu veux dormir avec moi se soir ? »

En baissant les yeux vers elle, une fois de plus, je vis qu’elle ne sous-entendait rien de plus qu’une bonne nuit de sommeil en sa compagnie. Tant mieux, parce que je n’avais réellement pas la tête à autre chose. J’étais crevé, et en plus ma main recommençait à me lancer, et c’était vraiment très désagréable. Une douleur qui pourrait m’empêcher de prendre mon pied avec elle. De fait, il était hors de question qu’on tente quoi que ce soit, ça me bloquerait ! Néanmoins, je ne pus que sourire et accepter. Evidemment que j’allais rester ; puisque c’était si gentiment proposé. Et puis, j’avais sûrement besoin d’un peu de compagnie. J’en avais plus que marre de rester seul dans mon appart, après des années de camaraderie à la caserne. C’était difficile de changer de mode de vie quand on est habitué à une manière que l’on adore et…

« Chouchou…. Arrête d’y penser… je vois bien que tu y penses encore. »

… et Ella venait carrément de couper mon fil de pensées en m’appelant Chouchou. Ca, je ne m’y attendais pas, et pourtant, ce n’était pas la première fois qu’elle m’appelait ainsi, mais je ne savais pas pourquoi, cette fois, ça me faisait quelque chose en plus. C’était affectueux pour nous, et puis j’aimais bien qu’elle m’appelle comme ça, ça me faisait rire en temps normal. Mais elle avait raison, je pensais encore à tout cela, et ça me bouffait légèrement… non, beaucoup, en fait ! Cependant, je n’eus pas le temps d’y penser plus longtemps, parce qu’elle se releva et je la regardai d’un air un peu déçu encore. J’aimais bien cette position finalement. Mais celle qu’elle adopta par la suite était encore meilleure, puisqu’elle vint s’asseoir sur mes genoux, et s’empara de mes lèvres d’une façon douce et emplie de tendresse. Tout ce qu’il me fallait. En posant mes mains sur ses hanches, j’approfondis légèrement le baiser, pour me laisser un peu aller, sans toutefois y aller franchement, sinon je savais comment ça se finirait entre elle et moi.

« Ella, t’es la meilleure, tu le sais ça ? »

Son sourire fut la seule réponse qu’elle m’accorda avant de m’embrasser de nouveau et nous restâmes dans cette position quelques minutes avant de finalement se décrocher l’un de l’autre. Je me sentais un peu mieux, elle avait bien fait de faire ça, et j’étais content. Je pourrais presque m’endormir là, tellement je me sentais bien. Mais il faudrait qu’on mange avant, quand même. Et puis, il était un peu tôt encore. Néanmoins, je fis bien comprendre à Ella que je ne voulais pas trop tarder avant de dormir. En plus, elle devait travailler le lendemain, et il ne faudrait pas qu’elle soit fatiguée. Quant à moi, je voulais que demain arrive plus rapidement !

fiche par BOHEMIAN PSYCHEDELIC, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Ven 19 Sep - 11:34

No kidding ??


Je sentais Ethan plus détendu quoiqu’un peu sur les nerfs encore. Mais il souriait, j’avais réussis à le faire sourire. Et il est tellement beau quand il sourit, encore plus sexy qu’en temps normal. Si je n’étais pas aussi fatigué, je lui aurai sauté dessus, mais là, je n’arriverai à rien.

- Ella, t’es la meilleure, tu le sais ça ?

Je souris, le meilleure je ne sais pas, mais celle qui le connait assez bien, oui, ça je l’étais. Je l’embrasse à nouveau pendant un temps. Mais je fini par m’assoir plus correctement sur le sofa, mon ordinateur sur les genoux, et je cherche alors un traiteur ou un truc à se faire livrer.

- Il faut qu’on mange et je n’ai rien à manger, on se fait livrer quoi ?

Je lui propose tout une panoplie de menu étranger, on fini par se mettre d’accord sur du japonais. Je prends commande et appelle donc le restaurant. Vingt cinq minutes plus tard, le repas sonne à la porte et nous mangeons tranquillement devant la télé, devant un one man show qui nous a bien fait rire. Mais je sentais la fatigue me rattraper, ma tête sur l’épaule d’Ethan je me sentais lutter pour rester un peu éveiller. Je me lève, et je regarde Ethan.

- Je vais me coucher, je suis lessivé.

Il se lève à son tour, éteint ma télé et me prend par les hanches pour me pousser dans ma chambre. Je me déshabille devant lui, n’ayant plus aucune timidité. Je me faufile sous ma couette, alors qu’il y était déjà. Je lui fais un gros bisou sur la joue et je m’endors comme un bébé.


Quand mon réveille sonne, je soupir, je n’avais pas envie de me lever, encore heureux que j’ai encore un moment pour trainer dans mon lit. Je me tourne et je vois Ethan bien éveiller. Il n’avait pas beaucoup dormie il me semble. Je pose ma main sur son torse et il se tourne alors vers moi. Je caresse sa joue, sentant sa barbe raide du matin. Je lui fais un sourire, puis un petit bisou sur les lèvres. J’arrivais à lire dans son regard, il y pensait encore, la nuit ne l’avait pas aidé à oublier Oli. Ce qui n’était pas bon signe. Et ce que je pensais hier, me semblait plus que probable. Mais comment lui dire qu’un mec lui avait peut être tapé dans l’œil. Il ne l’acceptera pas.

- Chouchou… si tu y penses encore, c’est peut-être parce que te touche d’une façon que tu n’acceptes pas…

Je ne voulais pas le braquer, ni l’énervé dès le matin, mais je devais lui dire, je me sentais obligé. Je suis son amie, et je me devais de lui dire clairement, de l’aider à ouvrir les yeux. Peut-être que je me trompe et tant mieux, il reprendra sa vie normalement. Et si j’ai raison, il serait lui-même pour de vraie. Se voilé la fasse ce n’est jamais bon. Je l’adore mon Chouchou et je veux qu’il soit bien. Qu’il soit attiré par les mecs ou simplement par un mec, ça ne changera pas notre relation.


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Sam 20 Sep - 14:07


No kidding?

Forcément, je ne m’attendais pas à des miracles concernant la nuit qui allait passer. Ni même concernant la soirée que nous allions passer. Je me sentais relativement bien avec Ella, évidemment, mais ce n’était pas non plus le Nirvana. J’aurais peut-être dû lui demander à ce qu’on fasse l’amour, elle et moi, ça aurait peut-être plus agréable et j’aurais peut-être mieux réussi à changer de courant de pensées. Mais je n’en avais envie – une première chez moi ! – et je préférais que l’on discute, que l’on mange et que l’on dorme, elle et moi. Ce n’était pas grand-chose, mais c’était vraiment tout ce que je voulais, pour une fois. Etait-ce un signe pour dire que j’étais vraiment mal ? Aucune idée, mais en tout cas, il était impératif que cela change. Au bout d’un court moment, nous nous séparâmes pour de bon, et elle partit chercher son ordinateur, l’alluma et se rendit rapidement sur internet. Je la regardai faire sans trop comprendre, et je vis par la suite qu’elle se rendait sur des sites de traiteurs, pour que l’on se fasse livrer.

« Il faut qu’on mange et je n’ai rien à manger, on se fait livrer quoi ? »

Je n’en avais aucune idée, et elle savait bien que je n’étais pas trop difficile là-dessus. Pendant de longues années, à l’armée, je n’avais pas pu choisir ce que je voulais manger, et de fait, ça m’avait apporté une certaine indifférence face à la nourriture, même si évidemment, je ne rechignais pas devant un bon plat. A force de peser le pour et le contre de chaque spécialité, nous nous décidâmes pour un traiteur japonais et peu après, le livreur nous apporta les plats pour que nous puissions manger. J’étais une véritable quiche avec des baguettes, mais pour me changer les idées et pour amuser Ella, je décidai de refuser sa proposition d’aller me chercher une fourchette et tentai de terminer mon plat avec les baguettes. Ce qui s’avéra être un véritable échec. La soirée continua devant la télévision, et bizarrement, la soirée fut bien différente de l’atmosphère dans laquelle nous avions commencé notre discussion du jour, Ella et moi. Cependant, elle partit se coucher assez tôt, la journée avait donc dû être éprouvante, et je ne pus que la suivre. Je n’allais pas la forcer à rester debout plus longtemps, quand même ! De fait, je la suivis sans broncher, en éteignant la télé, en me déshabillant et en restant en boxer. Puis, je l’accueillis dans mes bras pour qu’elle puisse dormir au chaud et il ne lui fallut pas longtemps pour qu’elle rejoigne les bras de Morphée. Ce qui ne fut pas mon cas.

Pendant de longues heures, je bataillai pour trouver le sommeil. Je pensais, en me couchant aux côtés d’Ella, que je pourrais oublier ce qu’il s’était passé plus tôt dans la journée. En vain. Je ne cessai de penser à Olivier, à la façon dont il m’avait embrassé, aux sensations que j’avais pu ressentir, bien malgré moi. Autant dire que c’était suffisant pour ne plus savoir où donner de la tête, et se perdre rapidement dans ses pensées. Sur ce coup là, je le détestais ce type, parce que je détestais qu’on me fasse changer mes habitudes. Et maintenant il hantait mes pensées, et c’était vraiment dérangeant pour moi. C’était la première fois qu’un truc comme ça m’arrivait, et c’était très étrange. Trop étrange. De là à ne pas dormir, c’était lourd.
Le lendemain matin, bien sûr, Ella se rendit compte de ma fatigue, lorsque son réveil sonna et nous réveilla tous les deux. J’avais finalement réussi à m’endormir, mais plus par épuisement qu’autre chose, et j’étais encore épuisé. Je tentais bien sûr de ne pas le montrer, mais elle était intelligente, elle savait quand quelque chose n’allait pas. Surtout que mon caractère changeait pas mal quand je n’étais pas bien.

« Chouchou… si tu y penses encore, c’est peut-être parce que te touche d’une façon que tu n’acceptes pas… »

Au départ, je prêtais peu d’attention à ce qu’elle pouvait me dire, mais la fin de sa phrase m’interpella bien entendu. Comment ça, ça me touchait d’une façon que je n’acceptais pas ?! Elle prétendait quoi ? Que ce mec me plaisait ?! Mais c’était impossible ! Vraiment, c’était hors de question. Je n’étais pas de ce bord là, j’aimais les femmes, et je n’avais jamais aimé les hommes et … elle avait cependant raison sur une chose : ça me touchait. Peut-être pas de la façon qu’elle pensait, mais ça me touchait ! Je refusais de croire qu’elle pouvait dire quelque chose de juste. Je ne voulais même pas imaginer ce que ça pourrait donner… Rien qu’imaginer que je puisse être homo, ça me donnait la nausée. Je me foutais des autres oui, mais ça me touchait moi, cette fois et là, ce n’était plus du tout la même chose. Et je n’avais même pas la force de m’énerver sur Ella.

« Pourquoi tu penses que ça peut être ça ? Je ne comprends pas. C’est pas ça, Ella ! Ca peut pas être ça ! N’est-ce pas ?! »

D’un ton presque désespéré, je lui avais lancé ces quelques mots, et elle dut comprendre que je paniquais. Mais pourquoi je paniquais ? Ce n’était pourtant rien. Rien du tout. Je n’étais pas malade, je n’étais pas anormal. Je ne savais même pas ce qu’il se passait, je ne comprenais pas. Mais ces mots me faisaient peur, m’amenaient à tirer des conclusions peut-être trop hâtives et j’aurais préféré en discuter différemment. Dans un sens après tout, elle devait avoir raison… sinon pourquoi y aurais-je pensé toute la nuit ?

fiche par BOHEMIAN PSYCHEDELIC, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Sam 20 Sep - 19:23

No kidding ??


J’avais pris des pincettes et j’espérais qu’il comprenne que je disais pour l’aider à voir plus clair dans tout sa. Je n’ai jamais connu cette situation, mais ce n’était pas bien différent que l’acceptation d’une maladie ou quand on annonce à quelqu’un qu’il était maintenant tétraplégique. Si je pouvais faire prendre conscience à Ethan de ce qu’il ressent vraiment il pourra de lui-même réussir à s’accepter.

- Pourquoi tu penses que ça peut être ça ? Je ne comprends pas. C’est pas ça, Ella ! Ca peut pas être ça ! N’est-ce pas ?!

Je me redresse et me met en tailleur sur le lit, la couverture sur mes jambes.

- Je ne sais pas, peut-être Ethan.

J’avais peur de ses réactions en faite. Alors je prends une voix posé, un ton sans aucune ironie, je cherche simplement à l’aider.

- Parfois on peut passer sa vie à ne jamais être attiré par quelqu’un et il être attiré par une seule personne. C’est comme ça et on y peut rien. C’est comme moi avec toi, je suis terriblement attiré par ton sexe apeal… c’est plus fort que moi… qui sait peut-être qu’un jour je rencontrerai une femme qui me verra chaviré le cœur alors que jamais je n’y aurai pensé.

Même pour une expérience je ne voudrais pas, rien que d’y penser là, j’en ai froid dans le dos. Mais tout peux changer pour une seule et unique personne.

- Je serai toujours là pour toi, tu sais… quoiqu’il arrive tant que tu ne deviens pas un vrai connard, je serai toujours à tes côtés.

Je lui souris et lui prend sa main bandé dans la mienne délicatement.

- Tu es mon Chouchou.

Quand je regarde sa main, le côté de mon cerveau qui ne pense la médecine je devrais peut-être vérifier ce qu’avait fait Oli. Et refaire un pansement par la même occasion. Je devais avoir tout le nécessaire pour lui faire ici. Je repose sa main délicatement sur le lit. Je prends alors la position quatre pattes pour m’approcher de lui. Son regard se bloque sur mon décolleter du à ma nuisette. Il a ses réflexes c’est bon signe. Je me penche et l’embrasse alors, histoire qu’il se sente un peu mieux. En faite je ne savais pas vraiment quoi faire…


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Sam 20 Sep - 22:09


No kidding?

Sa réponse n’était pas faite pour me plaire, ça je le savais d’avance. Néanmoins, je ne pensais pas qu’elle me déplairait à ce point-là. J’étais toujours en train de réfléchir, je me demandais ce qui avait pu se passer dans ma tête, dans mon cerveau, dans ma vie, et Elle ne faisait qu’empirer la chose bien sûr, mais sûrement était-ce pour mon bien, non ? Je voyais bien qu’elle avait plein de choses à me dire, mais qu’elle avait légèrement peur de me faire m’énerver de nouveau. En inspirant profondément, je me promis à moi-même de ne pas crier sur elle, de ne pas me mettre en colère. Elle pouvait me dire tout ce qu’elle voulait, je ne lui en voudrais pas. Elle ne faisait que son rôle d’amie, et je n’avais rien à lui reprocher. Rien du tout. Même si ça ne me plaisait pas. Et pendant qu’elle parlait, je retins ma respiration pour pouvoir décompresser et souffler quand la sentence tomberait.

« Parfois on peut passer sa vie à ne jamais être attiré par quelqu’un et il être attiré par une seule personne. C’est comme ça et on y peut rien. C’est comme moi avec toi, je suis terriblement attiré par ton sexe apeal… c’est plus fort que moi… qui sait peut-être qu’un jour je rencontrerai une femme qui me verra chaviré le cœur alors que jamais je n’y aurai pensé. »

Non, c’était impossible. Jamais elle ne pourrait devenir lesbienne, tout comme je me disais que jamais je ne pourrais devenir gay. Non, c’était tout bonnement incroyable. Elle ne pouvait pas me dire qu’on ne pouvait pas savoir de quoi l’avenir était fait. Je ne pouvais pas vivre comme ça, j’avais toujours voulu être sûr de moi, comme mon frère l’était. Pourquoi je n’étais pas comme lui ? Pourquoi je ne pouvais pas être comme Aidan ? Qu’est-ce qu’il s’était passé pour que ça change, entre nous deux ?

« Je serai toujours là pour toi, tu sais… quoiqu’il arrive tant que tu ne deviens pas un vrai connard, je serai toujours à tes côtés. »

Autant dire que je ne serais jamais un connard avec elle. Je ne pourrais jamais lui faire de mal, c’était quelqu’un que j’adorais, vraiment, du plus profond de mon cœur, et elle avait déjà bien souffert avec son David pour que je décide de la faire souffrir à mon tour. Non, décidément, tout irait bien. Et vu comment elle était avec moi, toujours gentille, toujours douce, toujours adorable… je ne pouvais être méchant avec elle. Ou il faudrait vraiment qu’elle me fasse du mal, de son côté, ce qui n’était pas près d’arriver. Elle finit par me dit que j’étais son chouchou, et l’emploi du surnom me fit encore sourire. Est-ce qu’elle voyait d’autres hommes ces derniers temps ? Je me demandais souvent cela, en me disant que ça pouvait arriver, après tout, je ne lui avais jamais interdit, au contraire. Personnellement, je n’avais pas eu le temps de voir beaucoup de femmes à part elle, et maintenant que tout était chamboulé, je ne savais pas si j’allais en revoir beaucoup. Ou alors, à l’inverse, j’allais voir trop de femmes, me rouler dans leurs lits en essayant d’oublier ce qu’il s’était passé. Au bout d’un moment, ça pourrait peut-être marcher, tout de même ?!

Elle commença soudainement à m’aguicher, en me laissant profiter de son très agréable décolleté, mais je n’arrivais même pas à m’en réjouir. Elle était magnifique, comme d’habitude, mais ce n’était pas pareil, là, je n’étais pas d’humeur à faire quoi que ce soit. Je ne voulais pas lui donner raison en lui montrant que je n’étais pas attiré. Je n’avais juste pas envie. Alors certes, c’était étrange pour quelqu’un comme moi,  mais c’était juste la vérité, pour une fois. Elle ne devait pas croire qu’elle m’avait touché plus que cela avec ses mots, mais je ne pouvais tout simplement pas faire ça maintenant. D’habitude, ça ne me dérangeait pas de l’embrasser et tout le toutim quand je voulais éviter un sujet brûlant, mais là… je voulais qu’on continue d’en parler. Et c’était tout ce que je voulais. Elle faisait tout pour que je me sente mieux, et ça fonctionnait, vraiment, mais je n’étais simplement pas opérationnel pour ça …

« Ella… Tu crois vraiment que ça peut être ça ? Si tu me réponds oui, je ne vais pas m’en remettre, compris ? »

Et cette fois, je parlais sérieusement. Si elle me disait oui, j’aurais beaucoup de mal à accepter cela, et je ne l’accepterais probablement pas, parce que je ne voulais pas être catalogué ainsi. Etait-il possible d’être attiré par un homme ? Oui. Etait-il possible que JE sois attiré par un homme ? Non. Du moins, pas à ma connaissance. Etait-il possible alors d’être attiré par les hommes et les femmes ? Evidemment que oui, mais était-ce mon cas ? Rien n’était sûr. Je ne savais même pas comment me rendre compte de la vérité. A la limite, j’étais prêt à l’écouter, cette vérité. Pas à l’accepter, mais à l’écouter. Et de fait, il fallait qu’on me dise comment la trouver.

« Tu crois que je devrais revoir Olivier ? »

fiche par BOHEMIAN PSYCHEDELIC, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Dim 21 Sep - 15:57

No kidding ??


A part un léger intérêt à mes lèvres, il n’était même pas d’humeur à juste s’embrasser, c’était pire que je le pensais alors. Même hier il était plus enclin à vouloir m’embrasser. Qu’est-ce que je pouvais bien faire de plus, pour qu’il aille mieux. Parler ? Oui, c’était surement ce qu’il voulait, lui qui n’était pas bavard pour un sous. Mais ça l’embêtait beaucoup cette situation. Je devais dire ou faire quelque chose pour l’aider, mais quoi ? Si c’était un problème médical, je serai la première à l’aider mais là, c’était plutôt psychique, et je n’ai jamais été très doué.

- Ella… Tu crois vraiment que ça peut être ça ? Si tu me réponds oui, je ne vais pas m’en remettre, compris ?

Ah donc, je dois me taire. Je préfère, je n’ai pas envie d’être la cause de sa folie. Parce que je pensais vraiment que son problème n’en était pas vraiment un. Olivier à craquer et n’aurai pas du aller l’embrasser, ça c’était certain. Mais si il ne l’avait pas fait, Ethan aurai peut être passé à côté de quelque chose qui pourrait être mignon si il acceptait le fait que par un simple hasard, il avait une attirance pour Oli. Ce qui je dois bien l’avoué me perturbe assez. L’imaginer dans les bras d’Oli, j’en avais des frissons, ça voudrait surtout dire que notre relation changera, elle ne sera que platonique, parce qu’il serait hors de question que je couche avec lui si il est avec Oli.

- Tu crois que je devrais revoir Olivier ?

Je m’étais remis en tailleur, ma couette sur mes jambes, et je le regarde alors que je joue avec mes mains.

- Je crois que ça serai une bonne chose, juste pour savoir ce que tu ressens vraiment. Ainsi si tu ne ressens vraiment rien quand tu le regarderas et bien ça veut dire que c’était juste ton passé qui était remonté. Et si ce n’est pas le cas…

J’avais un peu peur de lui dire la suite, même si il avait compris ma conclusion. Si il était attiré par lui, et bien adieu nos nuit de folie où nous nous effondrons seulement quand nous sommes épuiser, adieux nos jeux de rôle excitant… Et puis… il sera moins présent pour moi… bon d’accord, là j’étais égoïste, parce que si il était heureux moi ça m’allait. On restera toujours ami, c’est toujours sa.

- Ethan, Il n’y a que toi qui pourra mettre tout ça au clair et je pense qu’aller voir Olivier même discrètement, ça pourra t’aider. Je peux qu’aider à ranger tes idées pour en faire ressortir tes réelles émotions.

Je me sens vraiment impuissante face à tout ça, et je n’aimais pas du tout ça. Dans mon métier si je ne suis pas utile je suis bonne à rester au placard. Alors là c’était encore pire, si je n’étais même pas capable d’aider mon ami, je servais à quoi ??


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Dim 21 Sep - 16:29


No kidding?

Là, je sentais que la conversation allait prendre un tournant qui ne nous plairait pas. Ni à elle, ni à moi. Ca ne me plairait pas parce que ça me ferait peut-être ouvrir les yeux sur certaines choses que je ne voulais pas du tout voir. Et ça ne plairait pas à Ella parce que ça signifierait peut-être du changement, bien que je n’en ai pas du tout envie. Nous verrions bien, de toutes façons, et même si j’avais peur de ce que l’avenir nous réservait, je ne craignais cependant pas de m’y confronter, au final. Parce que j’étais quelqu’un de fort et que j’arriverais toujours à m’en sortir à force de pirouettes. Rapidement, Ella se mit dans une position plus agréable pour discuter, et je m’en voulus un peu de lui mettre un râteau comme ça, alors qu’elle ne le méritait pas. Elle essayait d’être mignonne avec moi, de m’embrasser et de m’aguicher pour que je puisse penser à autre chose, mais au fond, ça ne fonctionnait pas, je m’en rendais bien compte. Et elle aussi.

« Je crois que ça serai une bonne chose, juste pour savoir ce que tu ressens vraiment. Ainsi si tu ne ressens vraiment rien quand tu le regarderas et bien ça veut dire que c’était juste ton passé qui était remonté. Et si ce n’est pas le cas… »

Alors elle pensait réellement que je devais rencontrer Olivier une nouvelle fois… Bien. Au moins j’étais sûr, cette fois. Moi, par contre, je doutais un peu de cette idée. Revoir Olivier, ça impliquait de repenser à ce qu’il avait fait, à la situation dans laquelle il m’avait mise. Et même si ça faisait moins de vingt-quatre heures, ça me dérangeait légèrement, tout de même. Lui, il pourrait se moquer de moi un peu plus, d’ailleurs… Il pourrait prendre sa revanche. Mais j’étais du genre mauvais joueur et je n’aimais pas vraiment perdre.

« Ethan, Il n’y a que toi qui pourra mettre tout ça au clair et je pense qu’aller voir Olivier même discrètement, ça pourra t’aider. Je peux qu’aider à ranger tes idées pour en faire ressortir tes réelles émotions. »

Oui, ça je le savais bien. Mais ça n’empêchait pas que pour tout mettre au clair, je devais néanmoins passer par les conseils de ma bonne amie Ella, non ? Elle avait bien le droit de me dire ce qu’elle pensait, vu que je lui demandais de m’aider, de me conseiller. Je voulais qu’elle me dise ce qu’elle en pensait, je voulais qu’elle me dise ce qu’il faudrait que je fasse si elle avait des idées là-dessus, et je voulais qu’elle me dise ce qu’il pourrait se passer ensuite. Est-ce que c’était les signes avant-coureurs pour me faire comprendre que j’allais changer de bord ? Je refusais d’y croire. Mais il y avait quelque chose et je me devais de savoir quoi exactement. Heureusement, Ella avait bien compris qu’elle me serait d’une grande aide, et je l’en remerciais infiniment pour ça. Elle était là pour moi, elle le serait toujours, j’avais pigé. Et elle savait, de son côté, que si un jour elle avait besoin de moi, je rappliquerais le plus vite possible pour l’aider elle aussi. Nous ne partagions pas que nos corps, fluides et autres trucs sexuels. On partageait aussi un début d’amitié qui n’allait pas se défaire de si tôt. Même si nos chemins se séparaient – et je ne le voulais pas, bon dieu ! – je n’allais pas l’oublier pour autant ! Mais pourquoi je pensais déjà à l’après ? Ce n’était pas vraiment mon genre, surtout que je ne savais même pas ce qu’il se passait à l’instant présent… c’était ridicule !

« Merci Ella, d’être là pour moi. Tu sais bien que ça marche dans l’autre sens aussi. Si tu as encore besoin de rendre quelqu’un jaloux.. tu peux toujours m’appeler ! Ce sera avec grand plaisir ! »

Elle se mit à rire en repensant au jour où nous nous étions envoyés en l’air dans une salle de repos de l’hôpital, et que par la suite, je l’avais très fougueusement embrassée devant son ex. Il était devenu tout rouge et cette vision me fit rire à mon tour. Sacré McCoy… ça n’empêchait pas que j’avais toujours envie de lui en coller pour avoir osé faire du mal à Ella. Mais je devais avouer que ça ne me regardait pas et qu’Ella semblait malgré tout bien remise de tout cela, grâce à moi en partie.

« Je pense que je vais prendre la journée pour réfléchir… De toutes façons, c’est pas comme si j’avais grand-chose à faire. »

Evidemment, puisque je n’avais eu que la voiture d’Olivier à réparer et qu’entre-temps, personne ne m’avait rappelé  pour un remplacement. Ca me laissait du temps pour cette histoire du coup, alors ce n’était pas plus mal… mais j’aurais préféré me garder l’esprit et les mains occupés, parce que là, la journée serait très longue, selon moi. Ella en avait de la chance, d’être quelqu’un de normal avec un boulot normal. Elle serait à l’hôpital durant toute la journée et elle pourrait s’occuper des gens pour ne pas réfléchir à ses problèmes – si problèmes il y avait. Résultat, je l’enviai pour le coup…

fiche par BOHEMIAN PSYCHEDELIC, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Dim 21 Sep - 23:52

No kidding ??


Je commençais à avoir une boule au ventre, ne pas savoir comment l’aider. Si c’était pour quelqu’un d’autre je me ferrais moins de sang d’encre mais c’était Ethan et je devais l’aider autant qu’il m’avait aidé à oublier David. Mais ça me semblait bien plus difficile, oublier un mec c’est moins compliquer qu’accepter le fait d’être peut-être bi…

- Merci Ella, d’être là pour moi. Tu sais bien que ça marche dans l’autre sens aussi. Si tu as encore besoin de rendre quelqu’un jaloux.. tu peux toujours m’appeler ! Ce sera avec grand plaisir !

Je souris et laisse échapper un petit rire, je dois avouer que c’était assez drôle de voir David rouge come une pivoine à la vue d’Ethan et moi. Et puis après, il c’était assez moquer de moi quand on en a vaguement parlé. Je me sens un peu honteuse pour le coup, mais je me rappellerai de mon échec de rendre jaloux David.

- Je pense que je vais prendre la journée pour réfléchir… De toutes façons, c’est pas comme si j’avais grand-chose à faire.

Je voulais lui donner un truc à penser, pour éviter qu’il ressasse l’histoire avec Olivier. Alors je laisse mon cerveau fonctionné à deux milles pourcent et à la vitesse de speedy pour essayer de trouver une idée, qui arrive avec soulagement rapidement.

- Tu pourrais regarder pour une voiture ? Pour moi ? Je me dis que ça pourrait être quand même utile. Les transports c’est bien, mais si j’ai envie de partir en week end, pour sortir de Toronto.

Bon c’est vraie que je ne voulais pas non plus tout de suite une voiture, mais j’avais un garage vide, et puis si ça pouvait été Ethan à pouvoir se changer les idées. Et puis j’y pensais depuis quelques jours, et j’avais de l’argent autant me faire plaisir un peu.

- Une voiture ni trop petite ni trop grande tu vois et dans une jolie couleur, tu me connais un truc qui m’irai bien. Je te fais confiance.

Après tout je doute qu’il me sélectionnera une sportive ou une familiale. Je voulais un petit truc sympa à conduire. Mais comme je n’y connais rien, je me serai basé sur le design de la voiture et non sur ses capacités.

- Acceptes-tu la mission ? Je te donne plusieurs jours pour la mener à bien.

J’espérais vraiment qu’il me dise oui, ainsi il ferra le tour des concessions, me ferra une liste et après il pourra me les montrer et ainsi je ferrai mon choix et je ne me ferrai pas avoir.


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Mar 23 Sep - 19:03


No kidding?

J’eus à peine le temps de me demander comment allait se passer ma journée qu’Ella semblait déjà sur le qui-vive, prête à me donner de quoi m’occuper l’esprit. Je ne lui avais rien demandé pourtant, mais ça semblait lui tenir à cœur que de m’aider. Je n’allais pas rechigner, après tout, si elle arrivait à m’aider à penser à autre chose, alors je n’allais pas la contredire. Ca me ferait du bien. Rapidement, elle me trouva une solution, et je n’en revenais pas. Je ne pensais pas qu’elle me demanderait une chose pareille. Une voiture ? Elle, dans une voiture ? Alors que c’était pour moi le genre de fille à ne jamais conduire, à rester dans les transports en commun, ou en vélo, ou à pied… mais en voiture ? Attendez, elle avait le permis ?? Et pour sortir de Toronto ? Pour faire quoi ? Elle partait en week-end ? Ben mince alors… Mon air surpris dut se remarquer parce que je la vis sourire presque malicieusement et je n’osais trop rien dire avant de pouvoir reprendre la parole, quand elle aurait fini de m’expliquer.

« Une voiture ni trop petite ni trop grande tu vois et dans une jolie couleur, tu me connais un truc qui m’irai bien. Je te fais confiance. »

Tout en prenant note de ses exigences, je commençais directement à chercher quel modèle pourrait lui convenir. Je pensais notamment à de petites marques européennes qui pourraient être bien plus pratiques à conduire, surtout pour une Anglaise. Elle ne devait pas avoir l’habitude de nos grosses voitures américaines et puis, ça ne collerait pas avec le personnage. Je savais déjà presque à l’avance que je lui prendrais une Mini ou bien même une Coccinelle. Elle serait adorable là-dedans, et j’étais pratiquement sûr que ça lui plairait ! Puisqu’elle ne voulait pas quelque chose de trop petit, je me disais que la Coccinelle serait parfaite. En rouge, ou en bleu, quelque chose qui collerait bien avec Ella ! Je n’allais pas lui en parler avant d’avoir trouvé la voiture parfaite pour elle, mais les idées fusaient déjà pas mal ! De plus, le moteur n’était pas dégueulasse, les voitures allemandes étaient extrêmement fiables et pas si chères que ça. Il faudrait sûrement la faire importer ou bien essayer de trouver un modèle déjà sur le sol canadien, mais ça se ferait. Je trouverais !

« Acceptes-tu la mission ? Je te donne plusieurs jours pour la mener à bien.
-Oui chef ! »

Joignant le geste à la parole, je levai la main droite en faisant un salut militaire, sans aucun sous-entendu évidemment, et souris en lui faisant un clin d’œil. Malgré le fait qu’elle me disait que j’avais plusieurs jours seulement pour le faire, j’osais espérer que ça me prenne plus longtemps, comme ça je serais concentré là-dessus, et je pourrais penser à autre chose. Je ne savais pas ce qu’il en était, bien sûr, mais j’étais prêt à m’occuper des réparations également, si toutefois la voiture en avait besoin. Nous verrions bien en temps voulu, de toutes façons.

« Je te rappellerais alors ! Dès que j’ai une liste, tu feras ton choix. Si y a des réparations à faire, je m’en charge, d’accord ? »

Forcément, je savais déjà à l’avance sa réponse, je savais bien qu’elle n’allait pas faire appel à un autre garagiste, elle allait plutôt me demander à moi. Je n’avais pas vraiment travaillé sur des moteurs européens, mais ça ne devait pas changer grand-chose. Il y avait plus de composants, peut-être, mais aujourd’hui, avec toutes les technologies, ce n’était pas si compliqué que ça, et j’étais doué avec les bécanes !

« Merci Ella ! »

Je n’avais pas pu m’empêcher de la remercier, bien sûr, parce qu’elle faisait beaucoup de choses pour moi, des choses très – trop ? – gentilles, alors qu’elle n’y était pas du tout obligée, et me forcer à lui trouver une voiture, c’était vraiment le must, parce que ça allait me prendre des heures et des heures… et je n’aurais pas à réfléchir à d’autres choses, comme Olivier !

fiche par BOHEMIAN PSYCHEDELIC, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   Mer 24 Sep - 0:01

No kidding ??


Je souris quand il accepte sa mission. Son oui chef était assez ironique au fond, et son petit salut… peut-être de vieux réflexe, mais je trouvais ça plutôt sexy. J’aurai bien aimé qu’il revêtit son uniforme histoire de s’amuser un peu, mais avec ce qu’il m’a dit hier soir, je ne pense pas que ça soit une bonne idée de lui demander.
J’imaginais déjà son cerveau se mettre en marche les voitures il s’y connait bien, il n’y a pas mieux conseillé que lui.

- Je te rappellerais alors ! Dès que j’ai une liste, tu feras ton choix. Si y a des réparations à faire, je m’en charge, d’accord ?

Parce qu’il croyait en plus que je n’allais pas faire appelle à lui pour le moindre souci sur mon hypothétique voiture ? Le pauvre, il va découvrir mon côté embêtante… J’aime quand tout est parfait, mon côté tatillon que j’ai acquis en médecine. Il va vite se rendre compte que je suis vraiment chiante comme fille, même si j’ai un côté adorable qui le fait craquer sans problème.

- Merci Ella !

Je souris, il n’avait pas à me le dire, c’était normal, nous sommes ami et ça serre à ça les amis à s’entre aider dan toutes les circonstances de la vie.

- AAh mais pas de quoi mon beau, c’est normal…

Je lui tire la langue, et je me lève pour aller dans ma salle de bain. J’avais besoin d’une douche malgré mon bain d’hier soir. Je met l’eau à couler pour qu’elle chauffe, et je commence à me déshabiller, mais je voulais préciser un truc à Ethan, alors je passe ma tête à la porte.

- Pas de voiture rose comme Barbie hein ?

Ethan éclata de rire, je pense qu’il n’y avait pas pensé, mais je préférais préciser. Fier de ma blague, je vais alors me mettre sous ma douche, l’eau était juste chaude comme je l’aime. Ethan me rejoint et je souris quand il me regarde de haut en bas. Nous n’avions rien fait ensemble hier, et ce matin sera pareil, mais c’était bien aussi, on partageait bien plus. Et la prochaine fois qu’on ferra des folies de nos corps, ça serai vraiment bon parce que des retrouvailles entre nous, c’est souvent très explosif. Et voilà, maintenant j’avais hâte qu’on se retrouve de se côté-là.

- Je ne travail pas aujourd’hui, tu veux qu’on passe la journée ensemble ?

Je ne sais pas si il avait des choses de prévu, mais j’étais toujours là si il voulait que l’on continue de parler, de n’importe quoi.


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan   

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINE] No Kidding ?? /Ethan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: ARCHIVES :: MLH 2.0-
Sauter vers: