Partagez | 
 

 TERMINE Mon amie, ne m'en veut pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



Douglas Forman


DISCUSSIONS : 671
MessageSujet: TERMINE Mon amie, ne m'en veut pas   Lun 10 Sep - 20:09


Mon amie, ne m'en veut pas
Ca fait plusieurs moi, de très long moi, que Mac et moi nous nous voyons très régulièrement. A la base c’est souvent pour jouer, mais souvent, on boit juste un verre tout en parlant. On se confie pas mal, Mac est devenue une véritable amie, voir même ma meilleure amie. Touts les deux nous nous somme pris des grosses baffes en amour et nous avons pas vraiment envie de retrouver quelqu’un pour le moment. On trouve enfin un équilibre dans notre célibat. Mac était tellement attaché à son Dave qu’elle a vraiment beaucoup de mal pour ne pas y penser chaque instant. Plus on se voyait et plus j’avais l’impression qu’elle oubliait petit à petit son soit disant grand amour. Il l’a quand même laisser sans un mot. Un vrai goujat !
Et que dire de mes ex-copines ? Amy, je pesais que c’était une femme bien, avec qui j’allais faire ma vie et il c’est avéré que ce n’était pas celle que je croyais. Ensuite, à nouveau Liz…. Avec qui je pensais réellement reprendre une belle histoire d’amour qui avait le droit à sa seconde chance. Mais une fois encore je me suis bercé d’illusion.
Alors au fond de moi, je n’y crois plus, je ne veux plus me faire de film, et me dire qu’avec cette personne je pourrai, et au final mon coeur se brise.
Nos sujets de discussion favoris est la musique c’est certain. Mais en fin de soirée ou au restaurant, on parle d’autre chose, d’un peu tout, et on se trouve beaucoup de point commun. Le style de livre, de film, nos repas préférés…. Plein d’autre chose ainsi.

Aujourd’hui, je fais une petite surprise à Mac, j’ai décidé qu’on aller faire une petite apparition dans le bar spectacle. Ca fait des mois que nous nous détentions à la maison et avec le temps, elle se détendait ce qui lui donnait une force dans la voix qui m’épatait à chaque fois. Sa voix est puissante, mais elle ne s’en même pas compte. Se petit bout de femme, à quelque chose dans la voix qui pour ma part me plait beaucoup. C’est bien pour ça que j’ai organisé cette surprise. Nous avions l’habitude d’aller dans se bar pour écouter de la musique ainsi que pour motiver les bons à continuer.
J’avais donc envoyé un message à Mackenzie pour qu’elle me retrouve dans le bar. Je suis dans notre coin habituel, une bière à la main. Je suis un peu stressé, je ne voulais pas qu’elle m’en veuille de cette idée. Mais je ne lui demande pas de faire un concert complet, juste une chanson et puis je serai à ses côtés. Je pourrais même joindre ma voix à la sienne, même si on a conclue rapidement que je n’étais pas un bon chanteur.
Ma pinte de bière est déjà à moitié vide quand ma belle amie entre dans le bar. Je lui fais un signe de la main quand je vois qu’elle me cherche.
Je me lève pour la salué et l’embrasser sur ses deux joues qui sont bien fraîches.

- Comment ça va Mac ?

Elle s’assoit, et le serveur vient lui donner sa boisson préférée. Les habitudes sont parfois bonnes.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



__________________________

EVERYBODY KNOWS
Nothing really matters ; Nothing really matters at all ; When all your dreams are shattered ; Everything is beautiful


crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 835
CREDIT : © shiya & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: TERMINE Mon amie, ne m'en veut pas   Jeu 13 Sep - 21:09

mon amie ne m'en veux pas
douglas & mackenzie

C’était dingue pour un cerveau peut facilement passer d’une chose à une autre, d’une émotion joyeuse à une autre émotion… plutôt triste. La vie de Mackenzie était faite de hauts et de bas, depuis quelques temps, mais une seule constante résistait encore et toujours à toute forme de dépression : Douglas. Son ami lui maintenait la tête hors de l’eau, chaque jour, chaque semaine. Petit à petit, elle oubliait David. Elle oubliait toute cette vie qu’elle s’était construite autour d’un seul homme. Cela faisait des mois désormais qu’ils n’étaient plus ensemble, et elle commençait enfin à l’oublier. Elle ne voyait personne d’autre, depuis ce temps-là. Elle s’était refait des amis, elle avait Doug, elle sortait beaucoup plus qu’avant et elle essayait d’être sociable. Et puis, il fallait le dire, elle avait un petit faible pour Doug. Son ami, certes, mais qui était plutôt sexy. Elle ne dirait pas non s’il se mettait à la draguer. Il ne se doutait de rien, bien entendu, et Mac préférait que cela reste ainsi.

Régulièrement, ils se voyaient. Soit chez lui, pour chanter et faire de la musique jusqu’à ce qu’ils tombent d’épuisement. Soit dans des bars, des restaurants, pour boire un coup, s’amuser, faire de nouvelles rencontres. Ils adoraient ces moments passés ensemble, l’un comme l’autre, et Mac les chérissait plus que tout au monde. Elle était dans sa bulle lorsqu’elle était avec Douglas, qui la faisait se sentir bien. Et puis, ça lui changeait les idées, bien sûr. Ce soir-là, Doug lui avait envoyé une heure à laquelle le rejoindre dans le bar où ils avaient leurs petites habitudes. Elle savait où le chercher, et c’était pour cette bonne raison qu’elle prit du retard pour se préparer. Parce qu’une femme fait toujours attendre ses amis et prétendants. Elle se maquilla légèrement, s’habilla en noir et détacha ses cheveux, laissant ses boucles blondes dévaler ses épaules et son dos en cascade. Elle était merveilleusement belle, elle le savait et elle en jouait un peu.

Avec un bon quart d’heure de retard, elle pénétra finalement dans le bar et avança jusqu’à la table qu’ils occupaient toujours, Douglas et elle. Le barman la repéra facilement et lui fit signe qu’il lui apportait sa pinte de bière de d’habitude. Elle lui fit un sourire avant d’aller faire la bise à l’autre barman, puis de rejoindre Doug qui l’attendait. Elle s’installa à table, toute guillerette, après lui avoir claqué un gros bisou sur la joue. « Salut mon chat ! commença-t-elle d’un ton joyeux. T’es là depuis longtemps ? » Elle savait qu’il allait lui faire une remarque sur son retard et elle ne lui laissa pas le temps de parler. « Ça va très bien, moi ! J’ai passé une super journée ! » C’était vrai, une fois n’est pas coutume. Ses collègues avaient été sympathiques, elle avait bien avancé dans tout son travail, et personne ne l’avait trop dérangée sur le chemin du retour du bureau. Une bonne journée, donc. « Et toi ? Tu vas bien ? le relança-t-elle. T’avais envie de picoler, ce soir ? » Il ne l’avait prévenue que très tardivement de cette soirée improvisée, comme s’il avait attendu la dernière minute, pour elle ne savait quelle raison. Peut-être que lui, à l’inverse, avait passé une journée de merde et avait eu besoin de sortir pour évacuer tout cela. Mac n’en savait rien, mais elle allait bientôt le découvrir, et peut-être qu’elle n’allait pas du tout aimer ce qu’avait manigancé son ami… ou tout le contraire. Le destin le dirait.
(c) DΛNDELION

__________________________

Son, you were made to suffer, oh, but the morning comes, oh, when the light is failing, temptation takes you to
salvation

@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Douglas Forman


DISCUSSIONS : 671
MessageSujet: Re: TERMINE Mon amie, ne m'en veut pas   Lun 17 Sep - 19:27


Mon amie, ne m'en veut pas
Mac est sublime dans sa robe, et aucun homme sensé ne peut resté insensible à sa beauté. Installé en face de moi, Mac est souriante, j’adore la voir ainsi, c’était encore difficile pour elle de sourire il y a quelques semaines. Aujourd’hui j’ai vraiment l’impression que tout est derrière elle. Et j’aime croire que j’y suis pour quelques chose.
Elle me dit qu’elle a passé une super journée, alors je croise les doigts pour que ça continue se soir. Je bois une gorgé de bière quand elle me demande si moi ça va et si j’avais envie de boire. Je ne sais pas trop quoi lui répondre.
Sauvé par la présentation du show de se soir, fort heureusement il ne dit pas les noms des personnes qui passeront sur scène.
Je suis un peu anxieux et c’est bien rare que je sois dans cet état. Mais je n’ai tellement pas envie qu’elle rejette mon idée mais surtout qu’elle m’en veuille longtemps. C’est simplement qu’elle a une belle voix et qu’ici les gens ne se moqueront pas d’elle. Moi j’ai confiance en son talent, elle doit faire de même.

- Il faut une raison pour avoir envie de sortir avec son amie ?

J’avais eu quelques minutes pour réfléchir à ce que je pouvais lui répondre, c’était parfait et puis je trouve que j’ai plutôt bien joué pour le coup. Avec Mac, je n’avais pas envie de lui mentir, mes automatismes de détective ne viennent pas si facilement avec elle. Mackenzie est mon amie et je n’aime pas lui caché des choses.
On échange nos journées et une fois mon verre vide, je me lance pour lui dire ma surprise, parce qu’on va l’appelé bientôt sur scène.

- Mac… je t’ai inscrite pour chanter se soir sur scène ?!

Elle me regarde, j’espère qu’elle a bien entendu parce que je n’ai pas spécialement envie de répéter. De toute façon, il n’y a plus à discuté, Fred monte sur scène et annonce la prochaine personne à monté sur scène et ce n’est qu’autre que Mac.

- Je peux venir avec toi si tu veux…. Mais je ne voulais pas garder ton talent pour moi…

Elle me fixe du regard, j’ai l’impression qu’elle va me tuer. Fred répète son nom, et regarde vers nous. J’ai le coeur qui bat à font, et je me dis que je n’aurai pas du le faire sans son accord. Je me lève, puisqu’elle ne bouge pas de sa chaise, j’allais devoir y aller à sa place, au moins si elle passe derrière moi elle ne pourra pas avoir peur de la critique, je chante comme une gamelle.

J’arrive sur la scène attrape la guitare puis je prend une grande inspiration.

- Bonsoir…. Je ne suis pas Mackenzie, je suis son ami enfin j’espère que je le suis encore. Je suis celui qui l’a inscrite sans qu’elle le sache. Elle est un peu prise de court, et n’a pas spécialement envie de venir. Du coup, je vais me lancer à sa place. Je vous demande pardon pour vos oreilles…

Je commence à jouer la mélodie de la musique que nous fessions le plus souvent chez moi.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



__________________________

EVERYBODY KNOWS
Nothing really matters ; Nothing really matters at all ; When all your dreams are shattered ; Everything is beautiful


crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 835
CREDIT : © shiya & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: TERMINE Mon amie, ne m'en veut pas   Jeu 20 Sep - 19:42

mon amie ne m'en veux pas
douglas & mackenzie

La réponse de Douglas ravit Mackenzie. Non, il n’y avait aucune raison précise pour avoir envie de boire un verre avec son amie. Tout comme elle n’avait pas besoin de lui expliquer pourquoi elle était si heureuse de le retrouver, ce soir-là. Leurs entrevues étaient revigorantes, à chaque fois. Elle passait des choses parfois très ennuyeuses au boulot, et voir Douglas la rendait heureuse, lui donnait envie de continuer quand ça n’allait pas. Au fur et à mesure des minutes qui se succédaient à l’horloge, et aux gorgées de bières qui faisaient descendre le liquide ambré dans leurs verres, Mac et Doug se racontèrent leurs journées et tout ce qu’ils avaient fait depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Leur conversation allait bon train, puis s’interrompit brutalement, quand Mackenzie entendit son nom, prononcé au micro de la petite estrade qui accueillait différents artistes : chanteurs, musiciens, poètes. Puis, Douglas lâcha une bombe. La bombe qui allait tétaniser Mac mais aussi la rendre folle de rage. Elle détestait ce genre de surprise. Elle le fixait, sans rien dire, sans savoir comment réagir. Elle était en plein milieu d’un bar, elle n’avait pas envie de faire de scandale. « Tu as… quoi ? » Rien n’aurait pu la faire enrager plus que cela. Il savait pourtant combien elle était tout de même assez timide quand il s’agissait de sa voix. Elle ne trouvait pas qu’elle chantait si bien que cela, elle n’était pas assez entraînée et puis même… elle avait peur de se ridiculiser. Bien entendu, la belle blonde était tendue, et elle n’osait plus faire le moindre mouvement. Ses yeux lançaient des éclairs à Douglas, qui ne se dégonfla pas et se leva pour aller sur scène. Alors quoi, il allait se faire passer pour elle ? Mackenzie, ça pouvait être un prénom d’homme aussi, s’il faisait cela, alors il lui sauverait la mise. Elle ne sourit même pas lorsqu’il expliqua que les oreilles des gens allaient probablement saigner. Elle voulait le voir se ridiculiser, comme il voulait qu’elle se ridiculise. Elle ne comprenait même pas qu’il ait fait une chose pareille, alors qu’il savait parfaitement que c’était le genre de choses qu’elle ne supportait pas. Cependant, lorsqu’il commença à jouer en arpège les quelques accords de l’une des chansons qu’ils jouaient souvent tous les deux, Mackenzie ne put s’empêcher de sourire, de se sentir bien. Cette chanson, c’était un peu leur chanson. Il suffisait qu’ils la jouent pour se sentir mieux, dans les mauvais jours. Alors, elle ne réfléchit pas davantage, et, comme mue par une pulsion incontrôlable et incompréhensible, Mackenzie se leva de sa chaise et avança vers l’estrade improvisée en scène pour rejoindre son ami dans sa galère. Elle s’empara du micro avant qu’il n’ait le temps de chanter et lui intima l’ordre de recommencer une portée d’intro. « C’est moi Mackenzie. Je déteste qu’on m’inscrive sur des défis du genre avant de m’en parler et il le sait très bien ! » Elle se retourna vers Doug alors que les clients du bar commençaient à rigoler un peu. Elle adressa un clin d’oeil à Doug, et ferma les yeux pour imaginer qu’ils étaient tous les deux chez ce dernier, pour ne pas avoir peur de chanter devant de parfaits inconnus. Au fond, elle était terrifiée, mais elle essayait de paraître cool. Et elle chanta comme elle n’avait jamais chanté. Elle était transportée par la musique, comme à son habitude. Le son de la guitare de Doug la berça et elle laissa glisser les notes, une à une, en file indienne, sans penser à rien du tout. La chanson prit fin rapidement et elle rouvrit les yeux en entendant quelques personnes les applaudir. Aussi, elle se tourna vers Douglas, de nouveau, et avança vers lui pour lui faire un câlin. Puis le frapper sur l’épaule. « Plus jamais tu fais ça ! Ou tu n’entendras plus jamais parler de moi ! » Elle avait son caractère Mackenzie, et Douglas le savait très bien. C’était une mission suicide que de recommencer une chose pareille, sans son accord.
(c) DΛNDELION

__________________________

Son, you were made to suffer, oh, but the morning comes, oh, when the light is failing, temptation takes you to
salvation

@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Douglas Forman


DISCUSSIONS : 671
MessageSujet: Re: TERMINE Mon amie, ne m'en veut pas   Dim 23 Sep - 14:18


Mon amie, ne m'en veut pas
La réaction de Mac ne se fait pas attendre et je soupir de soulagement intérieurement. Je ne me voyait pas chanter devant tout ce monde, les pauvres, j’aurai fait fuir tout le monde du bar.
Je recommence la mélodie et je me délecte de la voix de Mackenzie. Sa voix si douce me fait vraiment un effet relaxant, apaisant.
A la fin de la chanson, on entend rapidement les applaudissements, c’est vraiment parfait, elle va peut-être se rendre compte qu’elle a dut talent, et ça lui donnera aussi un peu plus confiance en elle pour le chant. Et puis je trouve ça plutôt cool de jouer pour des gens et pas seulement pour mon chat ou les murs de la maison.
Elle vient contre moi pour répondre à son câlin, elle ne m’en voulait plus trop, ça me rassure. Elle me met aussi en garde pour que je ne recommence plus, ça c’est certain, je ne vais pas risquer une fois de plus de perdre son amitié.
On retourne à notre table et quelque client la félicite en passant. Moi je suis plutôt fière d’elle, vraiment, et je ne regrette pas de lui avoir tendu se piège.

- C’était super Mac ! Tu as été incroyable !

Je voulais tant qu’elle ne m’en veuille pas, qu’elle comprenne que je voulais le faire pour elle, pour qu’elle se libère de sa timidité à la chanson. Et surtout, j’avais bien envie de le refaire un de ces jours mais cette fois ci avec son accord.

On nous sert deux bonnes bières, et je lève mon verre vers Mac.

- A toi ?! En espérant que tu ne m’en veuilles pas.

J’ai toujours la peur de la perdre. Pour une fois que j’ai trouvé une véritable amie avec qui je peux tout dire, tout faire ou presque. Je ne veux pas que notre relation empathie à cause de moi, à cause de ma surprise.


.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



__________________________

EVERYBODY KNOWS
Nothing really matters ; Nothing really matters at all ; When all your dreams are shattered ; Everything is beautiful


crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 835
CREDIT : © shiya & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: TERMINE Mon amie, ne m'en veut pas   Jeu 27 Sep - 18:07

mon amie ne m'en veux pas
douglas & mackenzie

Malgré tous les applaudissements qu’elle avait entendus, Mackenzie n’était pas certaine d’être fière d’elle et de vouloir retenter l’expérience. Douglas l’avait prise au piège, et elle détestait cette sensation de ne pas avoir été maîtresse de la situation. Certes, elle s’en était bien tirée, parce qu’elle n’était pas ridicule lorsqu’elle chantait, mais elle n’appréciait pas beaucoup ce genre d’attention. Elle préférait chanter chez elle, ou avec Doug, mais peut-être même que pour le punir, elle ne le ferait plus devant lui. Elle soupira lorsque deux bières arrivèrent devant leurs nez, sur la table. Des bières que des clients leur payait pour leur prestation. D’accord, ça pouvait avoir du bon de chanter en public. Au moins, ils avaient économisé une bière chacun. C’était mieux que rien du tout, et elle n’avait même pas fait de fausse note. Elle avait surtout sauvé les oreilles de tout le bar du chant de Douglas. La blonde leva son verre vers lui, avec un demi-sourire. « Je t’en voudrais la prochaine fois que tu me feras un coup pareil ! » lui déclara-t-elle, mi-sérieuse, mi-amusée. Il dut comprendre qu’elle ne lui en voulait pas tant que ça, parce qu’il lui fit un sourire magnifique et Mackenzie se sentit rougir un peu. Elle n’aimait pas cette sensation. Pourquoi est-ce qu’elle rougissait tout à coup ? C’était ridicule. Douglas et elle n’étaient que des amis, et ça ne changerait jamais, alors pourquoi ses paroles sonnaient-elles si doucement à ses oreilles ? Au lieu de se questionner davantage, elle but une grande gorgée de sa blonde. « Bon… t’avais raison, c’était quand même pas si mal. J’ai même bien aimé ça. » Elle s’était finalement décidé à avouer ce qu’elle avait ressenti. Ce n’était pas la peine de mentir, de toute façon. « Ce que j’aime pas, c’est de me sentir prise au piège. » Il l’avait bien compris, à son humble avis, mais elle préférait le redire, au cas où. Cependant, elle n’était pas contre une nouvelle session. « Et si on travaillait d’autres chansons et qu’on revenait ici plus souvent ? » Elle n’arrivait pas à croire à ce qu’elle venait de dire. C’était comme si les mots étaient sortis tout seuls de sa bouche, parce qu’elles ne les pensait pas totalement. Néanmoins, son cerveau avait quand même décidé de lâcher cette bombe, et vu le sourire narquois, mais néanmoins ravi, de Douglas, Mac sentait qu’elle n’allait pas pouvoir revenir en arrière. Malheureusement pour elle.
(c) DΛNDELION

__________________________

Son, you were made to suffer, oh, but the morning comes, oh, when the light is failing, temptation takes you to
salvation

@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Douglas Forman


DISCUSSIONS : 671
MessageSujet: Re: TERMINE Mon amie, ne m'en veut pas   Dim 30 Sep - 13:18


Mon amie, ne m'en veut pas
Mac me met en garde dans le cas où j’ai d’autre idée comme celle la. Je crois que de toute manière je ne lui ferrai plus de piège ainsi, j’ai bien trop peur de la perdre. En quelques mois elle est devenue la véritable amie que l’on souhaite toujours avoir. Elle me met en garde malgré tout, mais je l’ai bien compris plus jamais je ne lui ferrai un coup pareil. Après une bonne gorgé de bière, je ne peux que sourire, surtout que je sens que Mac à aimé le passage sur scène malgré ses premières impressions. Elle avait aimé, et c’est tout ce que je voulais, j’espérais vraiment qu’elle apprécie tout comme moi j’avais apprécier la première fois que je suis monté sur cette petite scène. Puis elle me fait bien comprendre qu’elle n’avait pas aimé ma façon de faire, mais je savais très bien qu’en lui demandant elle n’y serai jamais aller. Cependant elle me surprend ! Elle me dit qu’on devrais en faire d’autre pour remonter sur scène. Je reste bouche bée comme deux ronds de frite pendant quelques secondes. Je ne m’attendais pas à tant de plaisir au final ! Alors je lui souris, c’était le but ultime qu’elle me dise ça, mais je pensais devoir batailler plusieurs mois pour la convaincre.
En tout cas, ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd et je me sens tout de suite bien plus soulagé et détendu.

Je bois la moitié de mon verre, ça fait du bien par où ça passe. La soirée continue, on parle, on écoute, on boit un peu, heureusement que dans se bar, il prépare quelques tapas pour faire passer l’alcool. A un moment donnée je remonte sur scène juste pour accompagner quelqu’un à la guitare. Heureusement que c’était un classique et que c’est une chanson que j’aime beaucoup.
Je reviens près de mon amie, et je m’aperçois qu’elle me regarde bizarrement. A moins que ça soit l’alcool qui me fait cet effet là. Je crois que je vais arrêter la bière et passer au soda.
Nous fessons la fermeture du bar, et je raccompagne Mackenzie jusqu’à chez elle. Il était hors de question qu’elle je la laisse seule dans les rues la nuit. Je sais très bien ce qui peut se passer, et je n’ai pas envie de prendre le risque. Et puis, j’aime tellement passer du temps avec elle.
Une fois à sa porte, je ne sais pas trop ce qui arrive, le fait que la soirée se soit bien passer, et sûrement l’alcool mais je me penche pour lui faire un bisou sauf qu’à ce moment là Mac relève et tourne la tête. C’est alors que nos lèvres se touchent et elles restent l’une collé à l’autre pendant plusieurs seconde.


.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



__________________________

EVERYBODY KNOWS
Nothing really matters ; Nothing really matters at all ; When all your dreams are shattered ; Everything is beautiful


crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 835
CREDIT : © shiya & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: TERMINE Mon amie, ne m'en veut pas   Jeu 4 Oct - 12:15

mon amie ne m'en veux pas
douglas & mackenzie

Evidemment, Mackenzie savait très bien que Douglas n’allait pas oublier ce qu’elle venait de dire. Elle même ne savait pas vraiment si c’était son cerveau qui voulait vraiment revenir dans ce bar pour chanter devant tous ces gens, ou bien si c’était la bière qu’elle avait ingurgitée qui lui faisait pousser des ailes. Elle n’en était pas bien sûre en tout cas, et elle se rendrait plus facilement compte de ce qu’il s’était passé quand elle serait à nouveau sobre. En attendant, elle aimait plutôt bien cette soirée, qui la faisait se sentir très bien. Elle avait totalement oublié David, il n’y avait plus rien dans son esprit qui pouvait la rendre triste ou lui faire du mal. Pour la première fois depuis un sacré bon bout de temps, elle se sentait « guérie ». Alors, c’était un bien grand mot, parce qu’elle n’était pas sûre d’être réellement guérie, lavée de toute tristesse, mais elle se sentait mieux, et c’était le principal. Elle n’avait plus envie de déprimer, elle n’avait plus envie d’être seule chez elle. Tout ce qu’elle voulait, c’était être avec Douglas. Et de cela, elle était sûre.

Lorsque la soirée prit fin, Mackenzie se sentait vraiment comme sur un petit nuage, mais il fallait dire qu’elle avait bu pas mal aussi. Mais peu importait son alcoolémie, elle était heureuse, elle se sentait bien. Elle ne pensait pas au fait qu’il faudrait peut-être qu’elle justifie son absence au boulot du lendemain matin, parce qu’il n’y avait pas réfléchi une seconde durant toute la soirée. Elle ne pensait pas à la probable gueule de bois qu’elle allait se taper toute la journée. Elle ne pensait pas que tout cela puisse s’arrêter et elle avait raison. A deux heures du matin, le barman leur indiqua le chemin de la sortie, puisque son bar fermait. Mackenzie accepta avec une immense joie que Douglas la raccompagne jusque chez elle, puisqu’elle n’aimait pas du tout être seule dans Toronto, la nuit, même s’il ne se passait jamais rien. Elle préférait être avec lui. Ils se trouvaient à présent devant la porte d’entrée de l’immeuble de Mac et c’était le moment de se dire au revoir. Il se pencha vers elle au moment même où elle redressait la tête pour lui faire une bise. Leurs lèvres entrèrent en collision et Mac eut un sursaut de surprise, qu’elle camoufla en approfondissant le baiser. Sans trop comprendre ce qu’il se passait, elle leva une main jusqu’au visage de Douglas, qu’elle caressa doucement, tout en répondant à l’ardeur de ses lèvres. De l’autre main, elle chercha à tâtons la poignée de sa porte et l’ouvrit, laissant la possibilité à leurs deux corps emmêlés d’avancer plus loin dans l’immeuble. C’était Douglas qui décidait s’il voulait partir ou non, Mackenzie ne voulait pas le forcer. Elle ne savait même pas très bien ce qu’elle faisait, en réalité. Quelques secondes plus tard, le choix fut fait et Mackenzie se détacha de lui pour l’entraîner vers les ascenseurs. Elle se jeta de nouveau sur lui dès que les portes se furent closes et l’embrassa de nouveau. Ses lèvres avaient goût d’alcool, à moins que ce ne soient les siennes ? Quoi qu’il en fut, elle appréciait réellement ses baisers, et encore plus les caresses qu’il lui prodiguait. Ils arrivèrent à l’étage de Mac et elle s’empressa d’ouvrir sa porte d’entrée pour continuer ce qu’ils avaient commencé à entreprendre. Elle avança jusqu’à sa chambre et se retourna vers Douglas. Il était libre de faire ce qu’il voulait avec elle, désormais.
(c) DΛNDELION

__________________________

Son, you were made to suffer, oh, but the morning comes, oh, when the light is failing, temptation takes you to
salvation

@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Douglas Forman


DISCUSSIONS : 671
MessageSujet: Re: TERMINE Mon amie, ne m'en veut pas   Dim 7 Oct - 22:21


Mon amie, ne m'en veut pas
La douce main de Mac, vient se poser sur ma joue et je trouve ça très agréable. Ca fait longtemps qu’une femme ne m’avait pas touché, j’avais oublié la sensation que ça pouvait procurer. Elle ouvre la porte de son immeuble et j’hésite avant de la suivre. Mais pourquoi pas, après tout, elle a accentué notre baisé, elle en voulait peut-être un peu plus et je crois que je n’arriverai pas à dire non. Une fois dans l’ascenseur, Mackenzie se retrouve collé à moi, ces lèvres à nouveau sur les miennes. Je n’arrivais pas à la repousser j’en avais envie aussi. Les baisés d’une femme, les caresses et le désir qu’elle me donne, j’en voulais plus. Une fois dans son appartement. Je la suis, mais je me stop et je la regarde. Est-ce que c’était vraiment bien de faire ça ? Nous pouvions s’arrêter là et ne plus en parler, dire que c’est l’alcool qui nous a pousser à des gestes que des amies ne font pas en général ? Est-ce que notre amitié va survivre à cet écart qu’elle comme moi voulons à ce moment précis ? Je ne voulais pas tout mettre par terre pour une histoire de sexe…
Je regarde Mac qui se dandine et mordillant sa lèvre inférieur. Je ne pouvais pas lui résister et une part de moi n’a qu’une envie c’est de la retrouver dans son lit, et l’autre part qui se pose encore bien trop de question sur notre amitié si cher à mes yeux.
Alors que ma tête réfléchis encore un peu, mon corps décide d’avancer vers Mackenzie. J’embrasse Mac encore et encore, puis la fait décoller du sol pour la porter jusqu’à son lit, ou je la dépose avec délicatesse. Mon cerveau se met en pause et je ne fais qu’agir, encourager par les petits gémissements de Mac.
On fini par être nue, nous avions atteint le point de non retour. Je caresse sa peau nue, douce comme une peau de bébé, sa respiration rapide me fait bien comprendre qu’elle avait très envie qu’on passe à la vitesse supérieur. J’obéis avec beaucoup de désir, je me sens vigoureux à souhait avec les encouragement des gémissement de Mac. Après de très longue minutes de bonheur j’arrive au bout de mes compétences et je fini par me coucher près de ma jolie blonde. Je la garde contre moi et je continue à la câliner. Je me sens bien, mais rapidement mon cerveau se remet en marche et je pose alors des tonnes de question sur l’avenir de notre amitié.
La fatigue reprend le dessus et je m’endors Mackenzie dans mes bras, pour mon plus grand bonheur.  
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



__________________________

EVERYBODY KNOWS
Nothing really matters ; Nothing really matters at all ; When all your dreams are shattered ; Everything is beautiful


crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 835
CREDIT : © shiya & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: TERMINE Mon amie, ne m'en veut pas   Jeu 25 Oct - 21:40

mon amie ne m'en veux pas
douglas & mackenzie

Mackenzie commençait à se dire qu’elle avait un problème avec ses amis masculins. Elle croyait pourtant dur comme fer à l’amitié homme-femme, mais il fallait bien avouer qu’elle pourrait en douter. Après tout, David avait été son meilleur ami avant d’être son petit-ami. Douglas était son ami, un très bon ami même, et parce qu’ils avaient trop bu, ils allaient coucher ensemble ? C’était un peu fort de café, mais pourquoi pas ? Après tout, rien ne les empêchait de se faire plaisir. Cela faisait longtemps que Mackenzie ne s’était pas adonnée à ce genre de plaisir, et Douglas n’avait pas l’air de lui dire non, bien au contraire, puisqu’il avança de nouveau vers elle pour capturer encore et encore ses lèvres. La jolie blonde ne pouvait que gémir de plaisir, trop heureuse d’être caressée et enlacée. Qui plus est, Douglas était quand même plutôt doué de ses mains et de ses lèvres. Il la souleva brusquement pour la porter jusqu’à son lit et rapidement, ils se retrouvèrent nus comme des vers. Mackenzie ne cessait de gémir plaintivement, elle en voulait plus, et Douglas n’allait pas assez vite à son goût. Il dut comprendre sa complainte malgré tout, parce qu’il finit par faire avancer les choses. Les minutes qui suivirent la première étreinte qu’ils eurent, leurs corps ne formant plus qu’un, furent les plus agréables que Mackenzie avait vécues depuis bien longtemps. Elle ne pensait plus à rien, était aux anges, aurait voulu que le moment ne s’arrête jamais. Coucher avec un homme  qui n’était pas son petit ami était une chose qui l’effrayait, mais avec Douglas, c’était comme si elle avait fait cela depuis toujours. Ce n’était pas un inconnu. Ce n’était pas si étrange. Ce n’était surtout pas la première fois qu’elle imaginait cette scène. Elle en avait fait des rêves parfois, qu’elle avait mis sur le compte qu’il était l’homme avec lequel elle passait le plus clair de son temps, même si techniquement, il y en avait d’autres, comme ses collègues masculins. Elle se trouvait des excuses, elle était douée pour cela.

Leur étreinte cessa au bout d’un long moment, et Mackenzie se détourna de Douglas pour s’allonger sur le dos, dans son grand lit. Elle était essoufflée, toute rouge, les cheveux en bataille. Un regard à son radio-réveil, il était quatre heures du matin. Pourquoi avaient-ils fait une chose pareille ? Ils allaient être crevés le lendemain, mais Mac n’avait absolument pas envie d’aller travailler. Ce qu’elle voulait plutôt, c’était rester dans les bras de Douglas et recommencer leurs séances de jambes en l’air toute la journée, entrecoupées de siestes, de nourriture grasse et de câlins sous un plaid. Elle s’endormit rapidement, se lovant dans les bras de Doug pour qu’il lui tienne chaud, pour ne se réveiller que quelques heures plus tard, au son de son réveil, qui la tira de sa torpeur. Un mal de tête vint aussitôt l’envahir et elle ne put que maudire toute la bière qu’ils avaient ingurgitée la veille. « Putain… jura-t-elle d’un voix plaintive. Il est quelle heure, fait chier… » Le langage châtié de Mackenzie arracha un petit rire à Douglas, ce qui figea la blonde. Elle avait oublié, l’espace d’un instant, trop perturbée par son réveil, ce qu’ils avaient fait tous les deux. Elle se pétrifia, et tourna la tête au ralenti vers Douglas. « Qu’est-ce qu’on a fait ? » Elle avait posé cette simple question, mais sur un ton un peu inquiet, parce qu’elle ne savait pas comment Doug le prendrait. Elle avait peur qu’il ne veuille plus la voir, ou qu’il lui dise qu’elle était affreuse, ou pire…
(c) DΛNDELION

__________________________

Son, you were made to suffer, oh, but the morning comes, oh, when the light is failing, temptation takes you to
salvation

@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Douglas Forman


DISCUSSIONS : 671
MessageSujet: Re: TERMINE Mon amie, ne m'en veut pas   Sam 27 Oct - 0:27


Mon amie, ne m'en veut pas
Je sursaute quand j’entends un réveille, un peu de temps, je me remémore la soirée d’hier. Et surtout de comment elle c’était fini. Je souris entendant Mac qui jure contre son réveil. En même temps qui met un réveille le samedi ? Je me tourne vers elle, et je ne peux que sourire en la regardant. C’est à se moment là, qu’elle me regarde et me demande alors ce qu’on avait fait.
Je ne sais pas comment je devais le prendre. Est-ce que j’ai été si mauvais qu’elle s’en rappelle plus ? Où alors, elle ne se souvient de rien à cause du vin et ça serai vraiment très vexant.

- Tu veux un dessin ?

Je me met à rire, quand elle me regarde avec de grand yeux. Je commence à avoir alors un peu peur de la réaction de Mac. Peut-être qu’elle n’avais aucune envie qu’on fasse des bêtises, mais c’est un peu tard pour ça.

- Mac…. Tu… tu regrettes ?

Moi pas, on a un peu dérapé certes, mais rien ne vas changer entre nous. Enfin je l’espère. Mackenzie est une amie et je n’ai pas envie que ça change, j’espère qu’on ne va pas tout gâcher pour une nuit. Une très très bonne nuit, je vais m’en souvenir un moment. Mais était-ce l’acte de trop ?! Est-ce que cette nuit allait mettre un point final à notre amitié. Je ne le souhaite pas.

- Moi non, ça a été une très agréable, j’espère que j’étais assez à la hauteur pour toi…. On est toujours ami ?

C’était ça qui m’importait le plus, ne pas la perdre, ne pas retourner dans ma routine seul, sans elle. C’était impossible, elle est bien trop importante dans ma vie aujourd’hui.  
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



__________________________

EVERYBODY KNOWS
Nothing really matters ; Nothing really matters at all ; When all your dreams are shattered ; Everything is beautiful


crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 835
CREDIT : © shiya & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: TERMINE Mon amie, ne m'en veut pas   Sam 27 Oct - 18:44

mon amie ne m'en veux pas
douglas & mackenzie

Elle était inquiète, Mackenzie, parce qu’elle ne voulait pas dire ou faire de connerie. C’était ridicule, mais elle espérait n’avoir fait qu’un espèce de rêve érotique, même si tout cela paraissait bien réel. Surtout, la présence de Douglas dans son lit, nu, à côté d’elle, nue également, lui disait que ce n’était pas du tout un rêve, mais que ça avait été bel et bien réel. Ils avaient dérapé, tous les deux, mais était-ce si grave ? En réalité, Mac ne voulait pas dire adieu à son ami, et elle espérait qu’il ne demande rien de plus que cela. Il fallait qu’ils restent amis, qu’ils continuent de s’amuser avec la musique, parce qu’il s’agissait de la meilleure thérapie pour elle. Elle soupira, et entendit finalement la voix de Douglas lui demander si elle voulait un dessin, en réponse à son interrogation. « C’est pas drôle, putain ! » Non, elle ne regrettait pas, enfin pas vraiment, parce qu’elle avait apprécié le moment, elle s’en souvenait par bribes, mais elle savait pertinemment qu’elle avait apprécié, quand bien même elle n’osait pas imaginer ce que pouvait penser Doug. « Tu regrettes toi ? » Il lui répondit aussitôt que non, que la nuit avait été très agréable. Il espérait être assez à la hauteur pour Mackenzie. Elle laissa échapper un rire sans joie, pas tout à fait convaincue par ses dires, encore. Elle avait vraiment peur qu’il ne s’enfuie et qu’elle ne le revoie plus jamais. Et il posa la question tant attendue. Étaient-ils encore amis ? Elle espérait que oui, bien sûr, c’était une évidence. Mais elle avait peur de l’avenir, maintenant qu’ils avaient sauté le pas. « Des amis, juste amis ? Oui… c’est ce que je veux, moi… » Elle espérait être sur la même longueur d’ondes que lui, surtout. « Ou alors tu veux plus ? Quelque chose de supplémentaire ? » Des sex friends, ça existait de plus en plus fréquemment, elle connaissait plein de ses collègues qui couchaient avec leurs bons amis, et pour lesquels ça ne changeait en rien leur vie quotidienne. Mais était-ce ce qu’elle voulait réellement ? Elle n’y avait jamais pensé, et elle n’avait jamais voulu embrigader Douglas là-dedans, bien au contraire. « Tu seras toujours mon ami, en tout cas, rassure-toi… même après ce qu’on a fait hier soir. » Ils avaient franchi un cap, c’était sûr, et c’était à double tranchant : leur amitié pouvait en subir les conséquences, et se briser, ou bien alors elle pouvait être encore plus renforcée. Mais seul le temps leur dirait comment tout cela évoluerait.
(c) DΛNDELION

__________________________

Son, you were made to suffer, oh, but the morning comes, oh, when the light is failing, temptation takes you to
salvation

@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Douglas Forman


DISCUSSIONS : 671
MessageSujet: Re: TERMINE Mon amie, ne m'en veut pas   Lun 29 Oct - 16:54


Mon amie, ne m'en veut pas
Je regarde Mac, qui je sens bien n’était plus du tout autant à l’aise que cette nuit. Intérieurement je suis soulagé que Mac ne regrette pas non plus. Mais, j’ai l’impression que mes prouesses sexuelles n’étaient pas à la hauteur au vue de son regard. Ma virilité en prend un sacré coup.

- Juste amie, oui !

Je sors de sous la couverture pour aller me rhabiller, elle sera peut-être plus à l’aise si je remets un peu de tissus sur ma peau.

- Hier, on a un peu bu, on a passé une bonne soirée et on a dérapé.

Même si pour moi c’était un jolie dérapage. Mais une partie de jambe en l’air ne pourra pas briser notre amitié. Nous étions bien trop proche pour laisser cette soirée tout ruiner.
Je retrouve mon caleçon et l’enfile puis je fais fasse à Mac qui se met à rougir fortement. Après ce que nous avons fait hier, elle ne devrait plus devenir pivoine en voyant mes fesses.

- C’était une erreur, enfin je sais pas si je considère ça comme une erreur à proprement parlé. On mettra ça sur le compte de l’alcool et on peut ne jamais en reparler.

Je m’assois sur le bout du lit et je lui prend une main que je serre fort dans la mienne.

- Ami, rien qu’ami, promis. Tu es vraiment très importante pour moi Mac. Depuis qu’on se voit, depuis qu’on se parle je me sens mieux, ma vie est bien plus facile à vivre. Tu es ma meilleures amie et je n’ai pas envie que ça change.

Elle me fixe comme si j’avais dit la pire bêtise de toute ma vie. Ca me fait peur, si on arrivait pas à passer outre ?! Non c’était impossible, notre amitié est bien trop forte.
Je lâche alors sa main pour finir de m’habiller, puis je la regarde alors qu’elle est toujours dans son lit.

- Je vais y aller et on se voit comme d’habitude mardi pour le café du matin ?
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



__________________________

EVERYBODY KNOWS
Nothing really matters ; Nothing really matters at all ; When all your dreams are shattered ; Everything is beautiful


crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 835
CREDIT : © shiya & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: TERMINE Mon amie, ne m'en veut pas   Lun 5 Nov - 21:43

mon amie ne m'en veux pas
douglas & mackenzie

Le regard de Douglas était insondable, et Mackenzie ne savait rien y lire. Elle n’était pas sûre de comprendre ce qu’elle y voyait. Douglas était-il heureux qu’elle ne veuille rester qu’amie avec lui ? Ou bien était-il déçu ? Elle espérait que la première option soit la bonne, parce que ce n’était pas qu’elle ne voulait pas recoucher avec Doug ou quoi, mais elle ne souhaitait pas que des sentiments autres que de l’amitié ne se développent. « Oui, pour déraper, ça a dérapé, c’est clair… » Il s’était relevé pour récupérer son caleçon et la belle blonde ne pouvait s’empêcher de lui mater les fesses. Elle en rougit, lorsqu’elle vit le regard de son amant d’un soir la fixer. N’empêche qu’il avait un beau cul, et ça ne l’empêchait de pouvoir regarder, si ? « On peut en reparler, ça ne me dérange pas, mais je ne veux pas que quelque chose change entre nous. » Il lui confirma ensuite qu’il ne voulait pas non plus perdre cette amitié qu’ils avaient créée tous les deux. Comme Mac le pensait également, Douglas la pensait très importante pour lui, et il se sentait mieux dans sa vie, depuis que la blonde y était entrée, pour de vrai, et pas en tant que cliente. Elle sourit, avant de se lever à son tour pour s’enrouler du drap de son lit. « Promis, ça ne changera pas ! » Elle ne voulait plus coucher avec lui, mais si un jour, cela devait se reproduire, elle ne dirait pas non, elle avait adoré cette nuit, elle s’en souvenait même très bien. Mais elle préférait être claire avec Douglas. Elle ne voulait pas de sentiment. Elle aurait bien le temps de lui réexpliquer tout cela. « On se voit mardi, oui ! Comme d’hab’ ! » Mac était très heureuse de se genre d’habitudes, justement, cela lui permettait d’avoir un ancrage dans sa vie, d’être soutenue, d’avoir des rendez-vous hebdomadaires et elle en avait bien besoin. Alors que Douglas quittait l’appartement, elle eut un sourire en repensant à une chanson qu’elle adorait, et que Douglas aimait bien qu’elle joue au piano pour lui. Aussi, elle n’avait pas de piano chez elle, mais elle avait toujours sa voix. Pendant qu’il dévalait les escaliers pour repartir, elle fit quelques vocalises pour s’échauffer les cordes vocales, et ouvrit la fenêtre pour attendre que son meilleur ami passe en dessous. Dès qu’elle l’aperçut, elle commença à chanter les paroles de la célèbre chanson de Queen, qui alliait bien des millions de personnes entre elles : « I’ve been with you such a long time, you’re my sunshine and i want you to know that my feelings are true, i really love you, you’re my best friend… »
(c) DΛNDELION

__________________________

Son, you were made to suffer, oh, but the morning comes, oh, when the light is failing, temptation takes you to
salvation

@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: TERMINE Mon amie, ne m'en veut pas   

Revenir en haut Aller en bas
 

TERMINE Mon amie, ne m'en veut pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: MLH 2.0-
Sauter vers: