Partagez | 
 

 Neighbours.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar



Ryan Rivers


DISCUSSIONS : 202
MessageSujet: Neighbours.   Ven 25 Avr - 21:35



Comme tout les soirs, je rentrais chez moi après avoir travaillé chez Douglas. C'est marrant comme la routine s'installe facilement dans nos vie. Depuis que j'étais à Toronto, la plupart de mes journées suivaient le même schéma : cours, boulot, dodo. Je ne connaissais pas grand monde, et rencontrer de nouvelles personnes dans le quartier ou je vivais ne me semblait pas vraiment être une bonne idée. C'était pas que tout le monde avait l'air louche, mais je n'avais pas trop envie de me retrouver à trainer avec des personnes du même acabit que mes "amis" de Détroit. Une fois, pas deux.

D'habitude, j'essayais de suivre le conseil que Doug m'avait donné lors de notre rencontre, c'est à dire rentrer chez moi par les grandes avenues, mais ils faisaient des travaux aujourd'hui et seules les ruelles sombres et étroites étaient praticables. J'avais donc relevé ma capuche sur ma tête, histoire de me fondre dans le décor, enfonce les mains dans mes poches et entreprit de ne croiser le regard de personne. Sans pour autant baisser les yeux, chose à ne jamais, ô grand jamais, tester dans des rues comme celles-ci.

Je regardais donc droit devant moi, avançait d'un pas décidé mais pas pressé, sans porter la moindre attention aux sans abris ivres couchés sur le sol. Ni aux pavés. Quand je sentis mon pieds cogner l'un d'entre eux, légèrement décalé par rapport aux autres, je n'eu même pas le temps de m'enlever les mains des poches. Je m'écroulais lamentablement, en pleine rue, face contre terre. Au moins, les gens ici devaient être dans un état tellement second qu'ils n'auraient rien remarqué.

Je me mis en position assise, tout en vérifiant si je a m'étais pas blessé Quand je regardais ma main, elle était pleine de sang. Je jurais, j'avais réussi à me péter le nez ! Heureusement il n'avait pas l'air cassé. J'allais me relever quand je vis deux pieds juste devant moi. Ah, apparemment ma chute ridicule n'étais pas passée aussi inaperçue que ça...


__________________________

I've got high hopes. « I remember it now, it takes me back to when it all first started, But I only got myself to blame for it, and I accept the now. It's time to let it all go, go out and start again. But it's not that easy. Kodaline & unbreakable »

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: Neighbours.   Ven 25 Avr - 22:08

On est en milieu de semaine ... enfin je crois, j'ai perdu la notion du temps ces deniers jours, surement à cause de mon début de relation avec Abigail.
Il est tard, je quitte mon boulot, enfin mon autre boulot celui ou j'ai honte, celui dont je ne parle jamais. Comme chaque fois j'empreinte la petite ruelle, sombre et étroite, histoire de toujours me rappeler d'ou je viens, que la vie est loin d'être rose pour une grande partis des gens, et comme chaque soir je pose un petit sac près d'un des sans abris du coin avec un peu d'eau et de nourriture pour qu'il tienne encore la journée de demain, j'avais pris du temps un jour pour parler avec lui, c'était un homme malsain comme certain ici, juste un qui a pas eu de chance et qui essaie de remonter la pente et comme tout homme il refuse mon aide et mon toit alors je le fais quand il dort.

Alors que je pose le sac j'entends un bruit plus loin, je vois un homme tomber, trébuchant surement sur un des sans abris qui dors n'importe ou et n'importe comment. Je m'approche, faisant tout de même attention à moi car si je me blesse, Ella et Abigail vont me tuer et puis j'ai pas envie de rentrer en conflit avec un trafiquant ou un junkie qui vient de prendre sa dose. Je me place alors en face de l'homme assis, enfin pour moi c'est un homme vu la stature qu'il a, mais je ne vois pas son visage à cause de sa capuche.

Ca va?

Je m'accroupis avec une petite lampe tiré de mon portable et je vois alors du sang, je croise le regard alors de mon interlocuteurs, il n'avait pas l'air drogué, enfin sobre, sous l'emprise de rien, je pouvais le voir facilement. Il reste silencieux et refuse que je le touche, il est méfiant c'est bien, surtout dans ce quartier.

Viens, je vis pas loin, je peux regarder tes blessures à moins que tu préfères que j'appelle une ambulance?
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ryan Rivers


DISCUSSIONS : 202
MessageSujet: Re: Neighbours.   Ven 25 Avr - 22:57



"Ça va ?"

Il s'accroupit et alluma la lampe de son portable. Je tournai la tête vers lui, mais ne dis rien. Il avait pourtant l'air plutôt normal, il n'était pas drogué, ni saoul. Il semblait juste vouloir m'aider. Tout de même méfiant, j'eu un petit réflexe de recul quand il tenta de me toucher. Je suis loin d'être parano, mais il valait mieux être prudent dans le quartier.

"Viens, je vis pas loin, je peux regarder tes blessures à moins que tu préfères que j'appelle une ambulance?"

Je haussai les sourcils. Je n'avais pas besoin d'une ambulance, quand même. Je tentai de me relever en marmonnant que j'allais bien, mais une fois debout, je vacillais. Ma tête tournait et je vois tout flou. En plus, mon nez saignait toujours. Je fermai les yeux et frottai mes tempes. Une fois que je me senti mieux, je me tournai vers mon interlocuteur.

"Écoute, c'est pas que j'ai pas envie mais ce serait un peu idiot de suivre un inconnu chez lui comme ça, non ? Surtout dans ce quartier..."

Je m'interrompis, conscient que je pouvais le vexer. Je ne voulais pas insinuer quoi que ce soit. Mais je connaissais la rue pour y avoir vécu et travaillé pendant quelques années. Je pris donc un ton d'excuse.

"Je ne veux pas te vexer hein. C'est juste que j'ai pas spécialement envie de me retrouver en morceau dans un congelo pour qu'on vende mes organes."

Je lui souri, me voulant amical. Voyant que mon nez ne voulait toujours pas arrêter de saigner, je commençai a fouiller mes poches a la recherche d'un mouchoir, sans résultat.

__________________________

I've got high hopes. « I remember it now, it takes me back to when it all first started, But I only got myself to blame for it, and I accept the now. It's time to let it all go, go out and start again. But it's not that easy. Kodaline & unbreakable »

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: Neighbours.   Sam 26 Avr - 11:56

Il ce releve un peu trop brusquement à mes yeux tout en marmonnant qu'il n'avait pas besoin d'aide.
IL ce tient la tête, je l'avais dit il c'est relevé trop vite, mais je reste debout, près de lui au cas ou qu'il tombe ou non après tout il a eu un choc à la tête.

rep

Je me met rapidement a rire lorsqu'il me prend pour le héros de la série Dexter ou un Serial Killer, ok le quartier et malsain mais bon, à ce point là  je ne sais pas.

NE t'en fais pas, je suis pas de ce genre là, mais je comprend que tu n'accepte pas mon aide ...

C'était dans un sens rassurant, il avait conscience des choses qui ce passe dans le quartier, tout le monde le sait en même temps, mais il était pas un drogué, ou autre, il était "sain".
Je le regarde et lui temps alors un mouchoir, voir même un paquet voyant qu'il n'en trouve pas sur lui.

Je suppose que tu accepte pas que je t'aide à sortir de la rue ou autre?

Je le vois sourire et il me fait non, c'est son choix je le respecte, alors je reprend ma route, monte les escaliers pour entrer dans mon appartement et alors que je cherche mes clés je vois pour la toute première fois mon voisin, et je souris car c'est le jeune homme de tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ryan Rivers


DISCUSSIONS : 202
MessageSujet: Re: Neighbours.   Lun 28 Avr - 20:50


Il ira de bon cœur, ce qui me rassura un peu. Après tout, ce type avait l'air pas mal baraqué et il était plus grand que moi de plusieurs centimètres, ça donnait pas trop envie de le vexer.

"Ne t'en fais pas, je suis pas de ce genre là, mais je comprend que tu n'accepte pas mon aide ..."

Heureusement, il avait l'air sympa. Je lui répondis avec un sourire entendu. Voyant que je ne trouvai toujours pas de mouchoir, il me tendit un paquet que j'acceptai volontiers. Si ça continuait de saigner autant j'allais finir à l'hosto... Je sortis un des mouchoirs que j'appliquai sur mon nez et voulu rendre le reste à son propriétaire mais il me fis signe de les garder. Je le remerciai d'un signe de tête et fourrai le paquet dans ma poche.

"Je suppose que tu accepte pas que je t'aide à sortir de la rue ou autre?"

Je lui souris et répondis par la négative. Je me débrouillerai bien tout seul. On se salua et il parti. Je l'observais un instant, maintenant toujours mon mouchoir contre ma narine. Le saignement commençait à refluer.

Je rentrai chez moi quelques minutes plus tard. Alors que je montais les étroits escaliers en colimaçon, j'entendis du bruit sur le palier. C'était étrange, je n'avais jamais rien entendu ici. Je m'étais même demandé si j'étais le seul locataire de l'étage. Apparemment, non... J'arrivai enfin sur le palier pour y trouver un homme, mon voisin donc. Il était de dos, occupé à ouvrir sa porte, mais il se retourna quand il m'entendit. Je reconnu ainsi l'homme qui avait voulu m'aider tout à l'heure. Il me souris, apparemment il m'avait reconnu aussi.

"Ça fait longtemps que tu vis là ? Je veux pas être indiscret mais je t'ai jamais croisé pourtant ça fait plusieurs semaines que j'ai emménagé..."

C'était un peu direct, mais ça me turlupinait. Je faisais tout de même beaucoup d'aller-retours dans l'immeuble.

"Au fait, je m'appelle Ryan. Content de voir que je suis pas seul dans cet immeuble lugubre."

Je lui souris et tendis la main machinalement.

__________________________

I've got high hopes. « I remember it now, it takes me back to when it all first started, But I only got myself to blame for it, and I accept the now. It's time to let it all go, go out and start again. But it's not that easy. Kodaline & unbreakable »

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: Neighbours.   Lun 28 Avr - 21:00

Je lui sourit pour montrer que je l'avais reconnu, c'était bien la première fois que je voyais mon voisin faut dire qu'en parlant au proprio j'ai rapidement su que très d'appartement ici était loué ce qui est compréhensible.

Ça fait longtemps que tu vis là ? Je veux pas être indiscret mais je t'ai jamais croisé pourtant ça fait plusieurs semaines que j'ai emménagé..Au fait, je m'appelle Ryan. Content de voir que je suis pas seul dans cet immeuble lugubre

Je lui souris et lui tend alors ma main pour le saluer a mon tour

Moi c'est Jonathan, et ca fait un moment que je vis ici, j'ai emménagé un avant toi genre de trois semaines 

Je mis a rire, j'avoue que j'étais pas vieux ici mais le fait de savoir que j'étais pas le seul fous a vivre dans ce genre d'endroit me rassura tout de même un peu.

Et pour le fait de ne pas m'avoir croisé c'est tout simplement que je vis surtout la nuit ... comme un vampire ...

Je le vis sourire et l'invite de nouveau et il accepte cette fois. Il ce pose sur mon sofa dès que je lui ai dit de faire comme chez lui et lui donne une bière bien fraiche et regarde son nez sans le toucher.

Il est pas cassé de ce que je peux voir mais si tu veux je peux te passer une poche de glace pour éviter une marque.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ryan Rivers


DISCUSSIONS : 202
MessageSujet: Re: Neighbours.   Jeu 1 Mai - 0:16


Il me serra la main puis se présenta à son tour. J'appris qu'il s'appelait Jonathan et qu'il avait emménagé environ trois semaines avant moi. D'un côté, c'était normal que je ne l'ai pas encore croisé, je passais pas beaucoup de temps chez moi. Et puis, on avait peut être des horaires différents.

Je ris quand il blagua sur le fait d'être un vampire. Il m'invita à nouveau chez lui et je ne vis, cette fois, aucune raison de refuser. Une fois entré, il me dit de faire comme chez moi et je m'exécutai sans plus d'hésitation. Je pris place dans un sofa un peu défoncé mais bien confortable. Il me tendis une bière que j'acceptai avec plaisir. Il observa mon nez un instant et repris la parole.

"Il est pas cassé de ce que je peux voir mais si tu veux je peux te passer une poche de glace pour éviter une marque."

Je tâtai légèrement mon arrête nasale pour vérifier si elle était encore droite mais ça avait l'air d'aller. J'acceptai tout de même la poche de glace. Je ne tenais pas à aller à l'université avec un trop gros coup, et je voulais surtout ne devoir raconter à personne cet incident. Il m'apporta la poche que j'appliquais en grimaçant légèrement.

"Je sais pas ce que j'ai foutu, je me suis emmêlé les pieds et puis, BAM ! J'étais à terre..."

Je secouai la tête, exaspéré par ma propre maladresse. D'abord, j'avais eu l'air totalement ridicule et en plus je m'étais fait mal ! J'observai un peu Jonathan, mais je n'avais jamais été doué pour cerner les gens. Je préférai demander directement.

"Alors, tu fais quoi dans la vie Jonathan ?"


__________________________

I've got high hopes. « I remember it now, it takes me back to when it all first started, But I only got myself to blame for it, and I accept the now. It's time to let it all go, go out and start again. But it's not that easy. Kodaline & unbreakable »

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: Neighbours.   Jeu 1 Mai - 11:36

Il accepte ma proposition pour la poche de glace alors je lui en prépare une et il la place sur son nez tout en grimaçant et je le regarde en riant un peu quand il me dit qu'il ne sait pas ce qu'il a fabriqué pour arrêter le cul par terre. Je ris sans l'offusquer bien sur, mon but n'est pas de me moquer mais j'avoue que la situation était drôle.

Alors, tu fais quoi dans la vie Jonathan ?

Je le regarde tout en buvant un peu de ma bière pour décompresser. Ce que je fais dans la vie, je doute qu'il vois d'un bon oeil que son voisin fait le gigolo pour gagner sa vie alors je vais plutôt me rabattre sur mon autre job, celui qui me plait vraiment.

Je suis baby sitter ... je m'occupe de deux petits montres adorable ...

Je fais un large sourire, je suis vraiment fan de la petite Johanna et du petit Léopold, un rien me fait sourire chez eux, ils ont une innocence qui vont oublié les plus atroces chose et puis je l'avoue être sous le charme de leur mère est un grand plus qui me fait aimer mon travail.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ryan Rivers


DISCUSSIONS : 202
MessageSujet: Re: Neighbours.   Sam 3 Mai - 19:45


L'espace d'une seconde, il sembla hésitant, comme gêné par la question. Mais il me répondit tout de même, avec un large sourire.

"Je suis baby sitter ... je m'occupe de deux petits montres adorable ..."

Je haussai un sourcil, légèrement surpris. Il n'avait pas vraiment la tête de l'emploi. Je l'imaginais plutôt videur ou même mannequin. Mais après tout, il n'y avait pas de physique requis pour être baby-sitter. Fallait que j'arrête un peu avec les stéréotypes. Et puis vu son grand sourire et ses yeux brillants, il avait l'air d'adorer ça en plus.

"Ah tiens, c'est pas commun ça ! En tout cas t'a l'air passionné. Tu dois vraiment aimer les enfants..."

Je baissais les yeux, pensif. Qu'est ce qui me passionnait, moi ? J'avais parfois l'impression de vivre par obligation. J'aimais vivre, j'appréciais mes cours de musique, j'aimais bien travailler pour Doug aussi. Mais j'avais l'impression de n'avoir aucun but précis dans la vie. Il fallait vraiment que j'essaie de sortir un peu, de m'intéresser à des choses et de trouver un projet à réaliser, qui me donnerai une raison d'aller de l'avant.

__________________________

I've got high hopes. « I remember it now, it takes me back to when it all first started, But I only got myself to blame for it, and I accept the now. It's time to let it all go, go out and start again. But it's not that easy. Kodaline & unbreakable »

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: Neighbours.   Sam 3 Mai - 20:12

JE le regarde et je souris voyant que cela le surprenait, je sais que en même temps je n'ai pas la tête de l'emploi, j'ai plus la tête d'emploi de mon autre boulot.

Ah tiens, c'est pas commun ça ! En tout cas t'a l'air passionné. Tu dois vraiment aimer les enfants...

Je souris et pose ma têt sur mon canapé, c'était vrai j'adorais les enfants, j'étais fous d'eux, de leur innocence, de leur capacité de passer du rire aux larmes en quelque seconde et d'oublier tout aussi rapidement quand quelque chose les rends triste, j'aurais aimé garder cette capacité, mais on m'a forcé a grandir trop vite.

Sinon, mais là c'est un pas un job, je joue dans un groupe de musique.


Je souris tout en le regardant et me redresse


Et toi alors? tu as un job?
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ryan Rivers


DISCUSSIONS : 202
MessageSujet: Re: Neighbours.   Lun 12 Mai - 18:31


Il sourit et resta un moment silencieux. Il semblait plongé dans ses pensées, un sourire toujours étalé sur son visage. Il devait certainement penser à son job. Je l'admirai en tout cas, les enfants c'était pas trop mon truc. Il étaient étranges et surtout, trop innocents pour être sincères. J'avais toujours l'impression que quelque chose se cachait derrière leurs sourires angéliques... Mais je devais être un peu parano aussi.

"Sinon, mais là c'est un pas un job, je joue dans un groupe de musique."

Il semblait être revenu à la réalité, mais avait toujours cette même passion dans les yeux. C'était beau a voir et en même temps, ça me rendais un peu triste. Qu'est ce qui pouvait bien allumer une telle lueur dans mon regard, à moi ? Je me le demandais bien.

"Et toi alors? tu as un job?

- Non, enfin pas vraiment. Je fais des études à l'Université de Toronto. J'ai des cours de musique d'ailleurs, avec Mme Polloni, une prof super."

Je marquai une petite pause et bu une gorgée dans ma bouteille. C'était la seule prof dont je me rappelais le nom. Les autres se contentaient de lire leurs cours, sans porter aucune attention à leurs élèves. Mais elle, elle s'était intéressée à moi. Elle m'avait posé des questions, et même si je n'avais pas eu forcément envie d'y répondre, ça m'avait fait plaisir de me sentir exister.

"Et puis, pour pouvoir payer mes factures, je bosse avec un détective privé."




__________________________

I've got high hopes. « I remember it now, it takes me back to when it all first started, But I only got myself to blame for it, and I accept the now. It's time to let it all go, go out and start again. But it's not that easy. Kodaline & unbreakable »

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: Neighbours.   Mar 13 Mai - 10:53

Il me répond rapidement que non, du moins pas vraiment qu'il suit des cours à l'université et me parle d'un en particulier celui d'Abigail. Je me suis un peu redressé, ca me faisait vraiment bizarre, j'ai arrêté les cours pour ne pas nuire à Abigail, pour que je puisse avoir une relation avec elle, mais je l'avoue ... ca me manque, j'aimais ses cours et je l'envie de savoir que lui peut les écouter.

Et puis, pour pouvoir payer mes factures, je bosse avec un détective privé.

Je le regarde surpris, un détective privé, ce n'est pas rien et à chaque fois que j'entends ce nom de job c'est à dire rarement j'ai toujours l'image de sherlock dans la tête allez savoir pourquoi surtout qu'il n'était pas détective privée.


Ah ouais!! et ca ce passe bien?

Il me fait oui de la tête et je lui souris, c'est cool si tout ce passe bien, mais je ne sais pas, je ne le sens pas sur de lui, comme ci quelque chose le perturbé. 

Tu viens d'ou alors?
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ryan Rivers


DISCUSSIONS : 202
MessageSujet: Re: Neighbours.   Jeu 22 Mai - 21:36


Il eut l’air un peu étonné mais il continua à me sourire.

« Ah ouais!! et ca ce passe bien?»

Je hochai la tête. Je n’avais vraiment pas à me plaindre, tout se passait très bien. Doug était sympa, j’avais pas trop de boulot et j’étais plutôt bien payé. Que demander de plus, hein ? Bon d’accord, je suis encore un peu perturbé par les circonstances de notre rencontre. Peut-être bien qu’une des raisons pour lesquelles je m’applique tant au travail, c’est que je veux en quelque sorte me racheter à ses yeux…

« Tu viens d'ou alors? »


Je réfléchis quelques instants, les yeux perdus dans le vague. Quand je repensais à Détroit, je me sentais toujours nostalgique. Tout ce que j’aurai pu faire à la place de ce que j’ai réelement fait… Tout ces actes manqués, ça me foutais le blues.  

« J’ai grandi dans une petite ville pas loin de Détroit. J’ai ensuite passé quelques années à Détroit même avant de venir ici, à Toronto. Et toi ? »

__________________________

I've got high hopes. « I remember it now, it takes me back to when it all first started, But I only got myself to blame for it, and I accept the now. It's time to let it all go, go out and start again. But it's not that easy. Kodaline & unbreakable »

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: Neighbours.   Ven 23 Mai - 13:29

Je le regarde et reprend ma bière pour en boire un peu le temps qu'il juge si il a envie de me le dire ou non.

J’ai grandi dans une petite ville pas loin de Détroit. J’ai ensuite passé quelques années à Détroit même avant de venir ici, à Toronto. Et toi ?

Detroit donc, un endroit plutôt connue pour les mauvaise raisons enfin c'est souvent ca. Je le regarde et l'analyse un peu et me demande alors si il est clean ou pas, si c'est un ancien droguée ou si bien au contraire il est en plein dedans mais il m'a posé une question alors je vais y répondre.

Moi ... je viens d'Irlande, d'un quartier pas vraiment fréquentable ... j'y ai grandis toute ma vie et j'ai décidé de suivre mes potes qui ont débarqué ici pour garder le groupe soudé et me retrouve ici ... du coup ca me change pas d'avant ...

Il me regarde, je pense qu'il devait pas s'imaginer une seule seconde que j'ai pu grandir d'un quartier mal famé, que tout le monde évite, ou drogue et alcool circule librement.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ryan Rivers


DISCUSSIONS : 202
MessageSujet: Re: Neighbours.   Sam 24 Mai - 19:09


Il m’observa un instant. Détroit n’avait pas une très bonne réputation, je me demandais à quelles conclusions tout ça pouvait le mener… Il pouvait peut-être même deviner. Je me chassai cette idée de la tête. Fallait que j’arrête ma parano. Et puis qu’est-ce que ça pouvait faire de toute façon ?

« Moi ... je viens d'Irlande, d'un quartier pas vraiment fréquentable ... j'y ai grandis toute ma vie et j'ai décidé de suivre mes potes qui ont débarqué ici pour garder le groupe soudé et me retrouve ici ... du coup ça me change pas d'avant ... »

C’est à mon tour de l’observer cette fois. J’étais un peu partagé. D’un côté, s’il vivait ici, ça voulait dire qu’il n’avait pas trouvé mieux. Enfin, je supposai que personne ne voudrai emménager dans ce quartier. Mais d’un autre, je ne l’avais pas imaginé grandir dans ce genre d’endroit. Quelque chose de différent se dégageait de lui, il ne ressemblait pas aux gens que j’avais pu côtoyer à Détroit. Ça venait peut-être du fait qu’il était Irlandais.

« Ah oui en effet… Perso j’espère pouvoir déménager le plus tôt possible, me trouver un petit studio dans un quartier plus fréquentable. Mais ce n’est pas encore pour tout de suite vu les prix dans cette ville… »


Je poussai un petit soupir exaspéré. Même avec ce que je gagnai chez Doug, il me faudrait plus de deux ans de salaire pour pouvoir me louer un appart correct. Et encore… Je reportai mon attention sur Jonathan. Alors comme ça il venait d’Europe ? Je savais que beaucoup d’Irlandais avaient immigré vers les Etats-Unis et le Canada, mais d’après mes souvenirs du cours d’Histoire, c’était vers les années 1850. Les Irlandais que j’avais pu croiser n’avaient d’Irlandais que le nom et parfois la couleur de cheveux. C’était intéressant de rencontrer quelqu’un qui avait réellement vécu en Europe.

« Alors comme ça tu viens d’Irlande ? C’est comment là-bas ? Ca ne te manque pas trop ? »

__________________________

I've got high hopes. « I remember it now, it takes me back to when it all first started, But I only got myself to blame for it, and I accept the now. It's time to let it all go, go out and start again. But it's not that easy. Kodaline & unbreakable »

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: Neighbours.   Dim 25 Mai - 21:29

JE souris que je le vois me dévisagé comme j'ai pu le faire un peu plus tôt quand il m'a appris qu'il venait de Detroit.

Ah oui en effet… Perso j’espère pouvoir déménager le plus tôt possible, me trouver un petit studio dans un quartier plus fréquentable. Mais ce n’est pas encore pour tout de suite vu les prix dans cette ville…

Je me mis a rire un peu, non pas par moquerie mais bel et bien parce que je le comprenais sur son envie de quitter ce quartier. J'étais comme lui, l'envie d'être dans un quartier ou on vous propose pas a chaque mètre si tu veux de la drogue ou qu'on te menace, ou il n'y a pas de prostituée non plus, mais je ne suis toujours pas partis, j'en ai les moyens, j'ai même essayé une fois mais je reviens toujours ici ... comme dirait un de mes potes je me punis moi même, il a peut être raison mais j'ai du mal à être ailleurs, j'ai pas l'impression d'être à ma place.

Alors comme ça tu viens d’Irlande ? C’est comment là-bas ? Ca ne te manque pas trop ?

Je me redresse, m'asseyant au bord de mon sofa et pose ma bière sur la table basse.


L'irlande ... c'est comme sur les photos que tu peux voir sur le net, c'est magnifique, mais ca dépend ou tu vas, j'ai surtout vu les quartiers malfamé, les moments ou j'étais dans les lieux paradisiaque je peux les compter sur une seule main ... et ... tu vas me prendre pour un dingue mais ca me manque pas car j'ai l'impression encore d'y être juste en habitant dans ce quartier ... ca a presque la même ambiance ...

Je le vois faire des yeux rond et je me met a rire, c'était bien le premier a qui je racontais d'ou je venais, peut être car j'ai l'impression qu'on a presque vécu les mêmes galères.

et toi Détroit hein?? ca a pas dut être simple tous les jours ...
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ryan Rivers


DISCUSSIONS : 202
MessageSujet: Re: Neighbours.   Sam 31 Mai - 19:55


Il sembla réfléchir un peu avant de se redresser.

« L'irlande ... c'est comme sur les photos que tu peux voir sur le net, c'est magnifique, mais ca dépend ou tu vas, j'ai surtout vu les quartiers malfamé, les moments ou j'étais dans les lieux paradisiaque je peux les compter sur une seule main ... et ... tu vas me prendre pour un dingue mais ca me manque pas car j'ai l'impression encore d'y être juste en habitant dans ce quartier ... ca a presque la même ambiance ... »

C’est sûr que ce n’était pas vraiment comme ça que j’avais imaginé l’Irlande. Je voyais les grandes collines verdoyantes pleines de moutons, les lacs et les plages. Les ruelles sombres et dangereuses, pas trop. Enfin, je supposais qu’il y avait ce genre d’endroit partout. Il ne devait pas avoir eu une vie facile s’il avait vécu dans ces quartiers toute sa vie.

« Et toi Détroit hein?? ca a pas dut être simple tous les jours ... »

Je grimaçais en repensant à cette ville. Je n’aimais pas en parler, mais après tout il avait vécu dans ce genre de quartiers toute sa vie. Détroit ne devait pas être pire que l’Irlande.

« Non pas vraiment… Tout ce que j’ai vu de Détroit, c’est des immeubles défraichit, des rues sombres et des gens peu fréquentables. En plus, comme c’est une ville industrielle, le paysage est horrible. Je ne vois vraiment pas ce qui peut pousser quelqu’un à vouloir aller vivre là-bas, si ce n’est par obligation… »

__________________________

I've got high hopes. « I remember it now, it takes me back to when it all first started, But I only got myself to blame for it, and I accept the now. It's time to let it all go, go out and start again. But it's not that easy. Kodaline & unbreakable »

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: Neighbours.   Dim 1 Juin - 14:24

Je le regarde grimacer, je pense pas qu'il aime pas parler de son passé tout comme moi, un point commun peut être, mais faut dire que si il aime comme moi, moins on parle de ça mieux on ce porte.

Non pas vraiment… Tout ce que j’ai vu de Détroit, c’est des immeubles défraichit, des rues sombres et des gens peu fréquentables. En plus, comme c’est une ville industrielle, le paysage est horrible. Je ne vois vraiment pas ce qui peut pousser quelqu’un à vouloir aller vivre là-bas, si ce n’est par obligation…

Je le regarde et lui tend ma bouteille et il trinque avec moi a notre avenir pour qui soit meilleures et on sourit.

Notre passé est loin d'être radieux mais on peut faire en sorte que notre avenir le soit, et je croise les doigts pour toi pour que tu trouve un meilleur appartement comme tu le souhaites.

Je bois une gorgée et regarde droit devant moi et pense a Abigail.

Tu as quelqu'un dans ta vie? une petite amie?
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ryan Rivers


DISCUSSIONS : 202
MessageSujet: Re: Neighbours.   Lun 2 Juin - 21:33

[justify]Il me regarda, compréhensif. On venait a peu près du même milieu après tout. Il proposa de trinquer à un avenir meilleur, ce que je fis volontiers.

"Notre passé est loin d'être radieux mais on peut faire en sorte que notre avenir le soit, et je croise les doigts pour toi pour que tu trouve un meilleur appartement comme tu le souhaites."

J'acquiesçais sans rien ajouter. Il était sympa, mais je n'étais pas aussi optimiste. C'est vrai, même si j'arrivai à terminer mes études, dans quoi je pourrai travailler ? J'ai aucun talent particulier, personne n'engagerai un jeune dans expérience avec un passé judiciaire. Parfois j'avais vraiment l'impression de me faire des illusions quand à mon avenir. Peut être que tout ce que je faisais ne servais à rien, finalement. Je passais souvent par ces phases ou j'avais le moral au ras des chaussettes. Souvent, ça passait tout seul. Parfois, ça persistait un peu plus longtemps.

"Tu as quelqu'un dans ta vie? une petite amie?"

Je relevai la tête, interrompu dans mes pensées. Une petite amie ? Je n'en avais plus eu depuis mes 17 ans. Bon, j'avais bien eu quelques aventures ces dernières années mais je n'arrivais pas vraiment à me rappeler d'elles. Elles font partie d'une période plutôt floue de mon passé à vrai dire. Je répondis simplement :

"Non, pas pour le moment. J'ai pas encore vraiment eu le temps de sortir, entre mes cours et mon boulot. Et puis, je connais personne ici, sortir seul c'est pas mon truc."

Je soupirai. La plupart des jeunes de mon âge profitaient de leur vie a fond, sortaient tout les week-end et ne se rappelaient que la moitié de leurs soirées. Parfois j'avais l'impression d'avoir dix ans de plus qu'eux.

"Et toi ? Tu fréquente quelqu'un ?"

[/jusify]


__________________________

I've got high hopes. « I remember it now, it takes me back to when it all first started, But I only got myself to blame for it, and I accept the now. It's time to let it all go, go out and start again. But it's not that easy. Kodaline & unbreakable »

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: Neighbours.   Mar 3 Juin - 11:25

IL relève la tête d'un coup et je souris, j'ai du le sortir de ses pensée sans qu'il s'y attende mais, il était sympa, il en a bavé et puis si je peux lui tendre la main je le ferais.

Non, pas pour le moment. J'ai pas encore vraiment eu le temps de sortir, entre mes cours et mon boulot. Et puis, je connais personne ici, sortir seul c'est pas mon truc.Et toi ? Tu fréquente quelqu'un ?

Je le regarde puis regarde ma bière, il n'avait personne, ca m'étonne car bon vu sa tête il doit faire craquer pas mal de fille mais a ce que je comprends il a pas le temps et peut être pas l'envie pour le moment.

Si tu le souhaites, je donnes des petits concert le jeudi tu n'aurais qu'a venir avec moi, tu n'es plus seul et puis si tu as besoin, je suis à côté et je connais bien mieux Toronto maintenant.

Il me regarde, et me fait un signe de tête, je sais pas si il ne le fera, mais il sait qu'il peut, ca me gêne pas le moins du monde qu'il entre dans mon cercle d'amis.

Sinon ... oui je fréquente plus ou moins quelqu'un, c'est juste ... compliqué ... 
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ryan Rivers


DISCUSSIONS : 202
MessageSujet: Re: Neighbours.   Mer 4 Juin - 22:15


Il me regarda un instant, l’air pensif, puis me lança :

« Si tu le souhaites, je donnes des petits concert le jeudi tu n'aurais qu'a venir avec moi, tu n'es plus seul et puis si tu as besoin, je suis à côté et je connais bien mieux Toronto maintenant. »

Je souris et fis un signe de tête en guise de remerciement. C’était sympa de sa part, et j’espérai pouvoir aller le voir jouer un de ces jours. Surtout que je trouvais la musique de plus en plus intéressante. Il eut l’air de réfléchir à ma question quelques instants et répondit finalement :

« Sinon ... oui je fréquente plus ou moins quelqu'un, c'est juste ... compliqué ... »

Je relevai les yeux vers lui, intrigué. Compliqué… ça pouvait sous-entendre plein de choses. Et puis ce "plus ou moins", ça voulait dire quoi ? Sans vraiment réfléchir, je lui demandais tout naturellement :

« Ah oui ? Comment ça ? »

Je savais ma question indiscrète mais je me dis que s’il ne souhaitait pas répondre, il ne le ferait pas. Mais ma curiosité était trop forte.

__________________________

I've got high hopes. « I remember it now, it takes me back to when it all first started, But I only got myself to blame for it, and I accept the now. It's time to let it all go, go out and start again. But it's not that easy. Kodaline & unbreakable »

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: Neighbours.   Jeu 5 Juin - 11:24

Ah oui ? Comment ça ?

Je le regarde, il m'avait répondu du tac ou tac et je comprends facilement surtout au vu de son regard que j'ai piqué sa curiosité sans le vouloir.
JE souris pensant tout simplement a Abigail et aux petits, c'était une famille importante à mes yeux et plus je passais de temps avec eux, plus des sentiments grandissaient en moi, et j'aimerais bien avoir uen relation sérieuse avec Abigail.

Juste compliqué ...

Je lui souris, il n'en saura pas plus, je tiens a garder cette partis de ma vie privée et ne pas impliqué Abigail dans quelque chose qu'elle ne veut pas, et si j'en parle je pourrais dire son prénom, sans vraiment me contrôler alors je dois faire attention, la protéger elle et les petits.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ryan Rivers


DISCUSSIONS : 202
MessageSujet: Re: Neighbours.   Ven 6 Juin - 19:40

Au vu du sourire qu’il me lança, je compris que je n’aurai pas la réponse de sitôt. Il resta pensif un moment avant de me répondre d’un ton mystérieux :

« Juste compliqué ...
- Désolé si j’ai été indiscret, je réfléchis pas toujours à ces choses-là ! »

J’avais répondu d’un ton d’excuse et je lui fis un petit sourire. J’avais eu tellement l’habitude que tout le monde parle de tous ses problèmes sans tabou dans le centre de désintox que j’avais fini par croire que c’était pareil partout. Je pouvais parfaitement comprendre qu’il souhaite garder sa vie privée… privée. Je venais à peine de le rencontrer. Pour changer de sujet, je revins sur la musique.

« Donc, tu joues dans un groupe ? C’est quel genre de musique ? »

__________________________

I've got high hopes. « I remember it now, it takes me back to when it all first started, But I only got myself to blame for it, and I accept the now. It's time to let it all go, go out and start again. But it's not that easy. Kodaline & unbreakable »

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: Neighbours.   Mar 10 Juin - 10:38

JE souris quand il s'xcuse, il n'avait pas à le faire, c'est juste moi qui ai du mal a parler de moi, a m'ouvrir et puis, vu que je suis avec Abigail je dois faire attention, elle a quitté sa ville pour ici pour une raison, etre tranquille, qu'on lui foute la paix sur sa vie alors je devais le faire.

Donc, tu joues dans un groupe ? C’est quel genre de musique ?

JE souris, il change rapidement de sujet, revenant alors sur le sujet de la musique, u sujet que j'apprécie vraiment depuis longtemps.

Oui, un petit groupe entre amis dans un petit bar, je jure tu devrais venir, après pour le genre on est plus côté rock mais on varie pas mal, selon la demande .. Tu joues de quelque chose toi?
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ryan Rivers


DISCUSSIONS : 202
MessageSujet: Re: Neighbours.   Jeu 12 Juin - 18:46


Il semblait pensif quand je lui posai ma question. J’aurai bien voulu savoir à quoi il pensait mais je restai silencieux, ne voulant pas passer pour indiscret une seconde fois. Et puis, sérieusement, qui demande à quelqu’un à quoi il pense ?

« Oui, un petit groupe entre amis dans un petit bar, je jure tu devrais venir, après pour le genre on est plus côté rock mais on varie pas mal, selon la demande... Tu joues de quelque chose toi? »

Du rock ? C’était sympa. Je ne m’étais jamais vraiment intéressé à la musique avant d’arriver à Toronto mais j’appréciais ce genre de groupes généralement. Enfin du moins, je les trouvais plutôt cool. C’est vrai quoi, entre jouer de la clarinette et de la guitare, y’a une marge niveau classe. Enfin, je n’avais jamais vraiment entendu quelqu’un jouer de la clarinette non plus…

« Uhm, non, en fait j’ai eu une guitare mais… j’ai jamais su aligner trois accords ! C’était plus pour draguer les filles qu’autre chose je dois dire. »

Je laissai échapper un petit rire amusé. Elle devait encore trainer quelque part dans ma chambre chez mes parents. Il faudrait que je la retrouve un de ces jours, maintenant que j’avais des cours de musique. Je ne savais toujours pas comment je m’étais débrouillé pour prendre une option musique sans être au courant d’ailleurs…

« Mais je m’y intéresse un peu plus depuis que j’ai eu des cours. J’aimerai bien pouvoir jouer d’un instrument, ça doit être sympa. Après, quel instrument, quel style de musique,… J’en ai absolument aucune idée ! »

__________________________

I've got high hopes. « I remember it now, it takes me back to when it all first started, But I only got myself to blame for it, and I accept the now. It's time to let it all go, go out and start again. But it's not that easy. Kodaline & unbreakable »

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Neighbours.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Neighbours.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: ARCHIVES :: MLH 2.0-
Sauter vers: