Partagez | 
 

 Mon amie, ne m'en veut pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



Douglas Forman


DISCUSSIONS : 660
MessageSujet: Mon amie, ne m'en veut pas   Lun 10 Sep - 20:09


Mon amie, ne m'en veut pas
Ca fait plusieurs moi, de très long moi, que Mac et moi nous nous voyons très régulièrement. A la base c’est souvent pour jouer, mais souvent, on boit juste un verre tout en parlant. On se confie pas mal, Mac est devenue une véritable amie, voir même ma meilleure amie. Touts les deux nous nous somme pris des grosses baffes en amour et nous avons pas vraiment envie de retrouver quelqu’un pour le moment. On trouve enfin un équilibre dans notre célibat. Mac était tellement attaché à son Dave qu’elle a vraiment beaucoup de mal pour ne pas y penser chaque instant. Plus on se voyait et plus j’avais l’impression qu’elle oubliait petit à petit son soit disant grand amour. Il l’a quand même laisser sans un mot. Un vrai goujat !
Et que dire de mes ex-copines ? Amy, je pesais que c’était une femme bien, avec qui j’allais faire ma vie et il c’est avéré que ce n’était pas celle que je croyais. Ensuite, à nouveau Liz…. Avec qui je pensais réellement reprendre une belle histoire d’amour qui avait le droit à sa seconde chance. Mais une fois encore je me suis bercé d’illusion.
Alors au fond de moi, je n’y crois plus, je ne veux plus me faire de film, et me dire qu’avec cette personne je pourrai, et au final mon coeur se brise.
Nos sujets de discussion favoris est la musique c’est certain. Mais en fin de soirée ou au restaurant, on parle d’autre chose, d’un peu tout, et on se trouve beaucoup de point commun. Le style de livre, de film, nos repas préférés…. Plein d’autre chose ainsi.

Aujourd’hui, je fais une petite surprise à Mac, j’ai décidé qu’on aller faire une petite apparition dans le bar spectacle. Ca fait des mois que nous nous détentions à la maison et avec le temps, elle se détendait ce qui lui donnait une force dans la voix qui m’épatait à chaque fois. Sa voix est puissante, mais elle ne s’en même pas compte. Se petit bout de femme, à quelque chose dans la voix qui pour ma part me plait beaucoup. C’est bien pour ça que j’ai organisé cette surprise. Nous avions l’habitude d’aller dans se bar pour écouter de la musique ainsi que pour motiver les bons à continuer.
J’avais donc envoyé un message à Mackenzie pour qu’elle me retrouve dans le bar. Je suis dans notre coin habituel, une bière à la main. Je suis un peu stressé, je ne voulais pas qu’elle m’en veuille de cette idée. Mais je ne lui demande pas de faire un concert complet, juste une chanson et puis je serai à ses côtés. Je pourrais même joindre ma voix à la sienne, même si on a conclue rapidement que je n’étais pas un bon chanteur.
Ma pinte de bière est déjà à moitié vide quand ma belle amie entre dans le bar. Je lui fais un signe de la main quand je vois qu’elle me cherche.
Je me lève pour la salué et l’embrasser sur ses deux joues qui sont bien fraîches.

- Comment ça va Mac ?

Elle s’assoit, et le serveur vient lui donner sa boisson préférée. Les habitudes sont parfois bonnes.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



__________________________

EVERYBODY KNOWS
Nothing really matters ; Nothing really matters at all ; When all your dreams are shattered ; Everything is beautiful


crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 824
CREDIT : © shiya & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: Mon amie, ne m'en veut pas   Jeu 13 Sep - 21:09

mon amie ne m'en veux pas
douglas & mackenzie

C’était dingue pour un cerveau peut facilement passer d’une chose à une autre, d’une émotion joyeuse à une autre émotion… plutôt triste. La vie de Mackenzie était faite de hauts et de bas, depuis quelques temps, mais une seule constante résistait encore et toujours à toute forme de dépression : Douglas. Son ami lui maintenait la tête hors de l’eau, chaque jour, chaque semaine. Petit à petit, elle oubliait David. Elle oubliait toute cette vie qu’elle s’était construite autour d’un seul homme. Cela faisait des mois désormais qu’ils n’étaient plus ensemble, et elle commençait enfin à l’oublier. Elle ne voyait personne d’autre, depuis ce temps-là. Elle s’était refait des amis, elle avait Doug, elle sortait beaucoup plus qu’avant et elle essayait d’être sociable. Et puis, il fallait le dire, elle avait un petit faible pour Doug. Son ami, certes, mais qui était plutôt sexy. Elle ne dirait pas non s’il se mettait à la draguer. Il ne se doutait de rien, bien entendu, et Mac préférait que cela reste ainsi.

Régulièrement, ils se voyaient. Soit chez lui, pour chanter et faire de la musique jusqu’à ce qu’ils tombent d’épuisement. Soit dans des bars, des restaurants, pour boire un coup, s’amuser, faire de nouvelles rencontres. Ils adoraient ces moments passés ensemble, l’un comme l’autre, et Mac les chérissait plus que tout au monde. Elle était dans sa bulle lorsqu’elle était avec Douglas, qui la faisait se sentir bien. Et puis, ça lui changeait les idées, bien sûr. Ce soir-là, Doug lui avait envoyé une heure à laquelle le rejoindre dans le bar où ils avaient leurs petites habitudes. Elle savait où le chercher, et c’était pour cette bonne raison qu’elle prit du retard pour se préparer. Parce qu’une femme fait toujours attendre ses amis et prétendants. Elle se maquilla légèrement, s’habilla en noir et détacha ses cheveux, laissant ses boucles blondes dévaler ses épaules et son dos en cascade. Elle était merveilleusement belle, elle le savait et elle en jouait un peu.

Avec un bon quart d’heure de retard, elle pénétra finalement dans le bar et avança jusqu’à la table qu’ils occupaient toujours, Douglas et elle. Le barman la repéra facilement et lui fit signe qu’il lui apportait sa pinte de bière de d’habitude. Elle lui fit un sourire avant d’aller faire la bise à l’autre barman, puis de rejoindre Doug qui l’attendait. Elle s’installa à table, toute guillerette, après lui avoir claqué un gros bisou sur la joue. « Salut mon chat ! commença-t-elle d’un ton joyeux. T’es là depuis longtemps ? » Elle savait qu’il allait lui faire une remarque sur son retard et elle ne lui laissa pas le temps de parler. « Ça va très bien, moi ! J’ai passé une super journée ! » C’était vrai, une fois n’est pas coutume. Ses collègues avaient été sympathiques, elle avait bien avancé dans tout son travail, et personne ne l’avait trop dérangée sur le chemin du retour du bureau. Une bonne journée, donc. « Et toi ? Tu vas bien ? le relança-t-elle. T’avais envie de picoler, ce soir ? » Il ne l’avait prévenue que très tardivement de cette soirée improvisée, comme s’il avait attendu la dernière minute, pour elle ne savait quelle raison. Peut-être que lui, à l’inverse, avait passé une journée de merde et avait eu besoin de sortir pour évacuer tout cela. Mac n’en savait rien, mais elle allait bientôt le découvrir, et peut-être qu’elle n’allait pas du tout aimer ce qu’avait manigancé son ami… ou tout le contraire. Le destin le dirait.
(c) DΛNDELION

__________________________

Son, you were made to suffer, oh, but the morning comes, oh, when the light is failing, temptation takes you to
salvation

@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Douglas Forman


DISCUSSIONS : 660
MessageSujet: Re: Mon amie, ne m'en veut pas   Lun 17 Sep - 19:27


Mon amie, ne m'en veut pas
Mac est sublime dans sa robe, et aucun homme sensé ne peut resté insensible à sa beauté. Installé en face de moi, Mac est souriante, j’adore la voir ainsi, c’était encore difficile pour elle de sourire il y a quelques semaines. Aujourd’hui j’ai vraiment l’impression que tout est derrière elle. Et j’aime croire que j’y suis pour quelques chose.
Elle me dit qu’elle a passé une super journée, alors je croise les doigts pour que ça continue se soir. Je bois une gorgé de bière quand elle me demande si moi ça va et si j’avais envie de boire. Je ne sais pas trop quoi lui répondre.
Sauvé par la présentation du show de se soir, fort heureusement il ne dit pas les noms des personnes qui passeront sur scène.
Je suis un peu anxieux et c’est bien rare que je sois dans cet état. Mais je n’ai tellement pas envie qu’elle rejette mon idée mais surtout qu’elle m’en veuille longtemps. C’est simplement qu’elle a une belle voix et qu’ici les gens ne se moqueront pas d’elle. Moi j’ai confiance en son talent, elle doit faire de même.

- Il faut une raison pour avoir envie de sortir avec son amie ?

J’avais eu quelques minutes pour réfléchir à ce que je pouvais lui répondre, c’était parfait et puis je trouve que j’ai plutôt bien joué pour le coup. Avec Mac, je n’avais pas envie de lui mentir, mes automatismes de détective ne viennent pas si facilement avec elle. Mackenzie est mon amie et je n’aime pas lui caché des choses.
On échange nos journées et une fois mon verre vide, je me lance pour lui dire ma surprise, parce qu’on va l’appelé bientôt sur scène.

- Mac… je t’ai inscrite pour chanter se soir sur scène ?!

Elle me regarde, j’espère qu’elle a bien entendu parce que je n’ai pas spécialement envie de répéter. De toute façon, il n’y a plus à discuté, Fred monte sur scène et annonce la prochaine personne à monté sur scène et ce n’est qu’autre que Mac.

- Je peux venir avec toi si tu veux…. Mais je ne voulais pas garder ton talent pour moi…

Elle me fixe du regard, j’ai l’impression qu’elle va me tuer. Fred répète son nom, et regarde vers nous. J’ai le coeur qui bat à font, et je me dis que je n’aurai pas du le faire sans son accord. Je me lève, puisqu’elle ne bouge pas de sa chaise, j’allais devoir y aller à sa place, au moins si elle passe derrière moi elle ne pourra pas avoir peur de la critique, je chante comme une gamelle.

J’arrive sur la scène attrape la guitare puis je prend une grande inspiration.

- Bonsoir…. Je ne suis pas Mackenzie, je suis son ami enfin j’espère que je le suis encore. Je suis celui qui l’a inscrite sans qu’elle le sache. Elle est un peu prise de court, et n’a pas spécialement envie de venir. Du coup, je vais me lancer à sa place. Je vous demande pardon pour vos oreilles…

Je commence à jouer la mélodie de la musique que nous fessions le plus souvent chez moi.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



__________________________

EVERYBODY KNOWS
Nothing really matters ; Nothing really matters at all ; When all your dreams are shattered ; Everything is beautiful


crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 824
CREDIT : © shiya & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: Mon amie, ne m'en veut pas   Hier à 19:42

mon amie ne m'en veux pas
douglas & mackenzie

La réponse de Douglas ravit Mackenzie. Non, il n’y avait aucune raison précise pour avoir envie de boire un verre avec son amie. Tout comme elle n’avait pas besoin de lui expliquer pourquoi elle était si heureuse de le retrouver, ce soir-là. Leurs entrevues étaient revigorantes, à chaque fois. Elle passait des choses parfois très ennuyeuses au boulot, et voir Douglas la rendait heureuse, lui donnait envie de continuer quand ça n’allait pas. Au fur et à mesure des minutes qui se succédaient à l’horloge, et aux gorgées de bières qui faisaient descendre le liquide ambré dans leurs verres, Mac et Doug se racontèrent leurs journées et tout ce qu’ils avaient fait depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Leur conversation allait bon train, puis s’interrompit brutalement, quand Mackenzie entendit son nom, prononcé au micro de la petite estrade qui accueillait différents artistes : chanteurs, musiciens, poètes. Puis, Douglas lâcha une bombe. La bombe qui allait tétaniser Mac mais aussi la rendre folle de rage. Elle détestait ce genre de surprise. Elle le fixait, sans rien dire, sans savoir comment réagir. Elle était en plein milieu d’un bar, elle n’avait pas envie de faire de scandale. « Tu as… quoi ? » Rien n’aurait pu la faire enrager plus que cela. Il savait pourtant combien elle était tout de même assez timide quand il s’agissait de sa voix. Elle ne trouvait pas qu’elle chantait si bien que cela, elle n’était pas assez entraînée et puis même… elle avait peur de se ridiculiser. Bien entendu, la belle blonde était tendue, et elle n’osait plus faire le moindre mouvement. Ses yeux lançaient des éclairs à Douglas, qui ne se dégonfla pas et se leva pour aller sur scène. Alors quoi, il allait se faire passer pour elle ? Mackenzie, ça pouvait être un prénom d’homme aussi, s’il faisait cela, alors il lui sauverait la mise. Elle ne sourit même pas lorsqu’il expliqua que les oreilles des gens allaient probablement saigner. Elle voulait le voir se ridiculiser, comme il voulait qu’elle se ridiculise. Elle ne comprenait même pas qu’il ait fait une chose pareille, alors qu’il savait parfaitement que c’était le genre de choses qu’elle ne supportait pas. Cependant, lorsqu’il commença à jouer en arpège les quelques accords de l’une des chansons qu’ils jouaient souvent tous les deux, Mackenzie ne put s’empêcher de sourire, de se sentir bien. Cette chanson, c’était un peu leur chanson. Il suffisait qu’ils la jouent pour se sentir mieux, dans les mauvais jours. Alors, elle ne réfléchit pas davantage, et, comme mue par une pulsion incontrôlable et incompréhensible, Mackenzie se leva de sa chaise et avança vers l’estrade improvisée en scène pour rejoindre son ami dans sa galère. Elle s’empara du micro avant qu’il n’ait le temps de chanter et lui intima l’ordre de recommencer une portée d’intro. « C’est moi Mackenzie. Je déteste qu’on m’inscrive sur des défis du genre avant de m’en parler et il le sait très bien ! » Elle se retourna vers Doug alors que les clients du bar commençaient à rigoler un peu. Elle adressa un clin d’oeil à Doug, et ferma les yeux pour imaginer qu’ils étaient tous les deux chez ce dernier, pour ne pas avoir peur de chanter devant de parfaits inconnus. Au fond, elle était terrifiée, mais elle essayait de paraître cool. Et elle chanta comme elle n’avait jamais chanté. Elle était transportée par la musique, comme à son habitude. Le son de la guitare de Doug la berça et elle laissa glisser les notes, une à une, en file indienne, sans penser à rien du tout. La chanson prit fin rapidement et elle rouvrit les yeux en entendant quelques personnes les applaudir. Aussi, elle se tourna vers Douglas, de nouveau, et avança vers lui pour lui faire un câlin. Puis le frapper sur l’épaule. « Plus jamais tu fais ça ! Ou tu n’entendras plus jamais parler de moi ! » Elle avait son caractère Mackenzie, et Douglas le savait très bien. C’était une mission suicide que de recommencer une chose pareille, sans son accord.
(c) DΛNDELION

__________________________

Son, you were made to suffer, oh, but the morning comes, oh, when the light is failing, temptation takes you to
salvation

@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Mon amie, ne m'en veut pas   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mon amie, ne m'en veut pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: The Local Restaurant and Pub-
Sauter vers: