Partagez | 
 

 A beer always makes it warmer × Sean & Declan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



Seán Ó Ceallaigh


DISCUSSIONS : 25
CREDIT : le vava c'est moi, le crédit de la signature va à son proprio :p
MessageSujet: A beer always makes it warmer × Sean & Declan   Mar 25 Juil - 21:44

A beer always makes it warmer
Sean O Ceallaigh & Declan McFarlane
La nuit glaciale était tombée depuis quelques heures déjà, et le froid pénétrait partout où il pouvait se faufiler. Siobhan était toujours au travail et elle m'avait prévenu qu'elle ne rentrerait que très tard ; j'en avais alors pofité pour sortir un peu. Je voulais visiter le quartier, histoire d'avoir moins l'attitude et l'apparence d'un touriste. Cela faisait quelques semaines que nous étions à Toronto et il allait bien falloir que nous finissions par connaître la ville et ses recoins... surtout si nous voulions reprendre nos affaires, Siobhan et moi. Le problème, c'était que même si nous ne le voulions pas, nous n'avions pas le choix, tant notre parrain nous fichait la pression. Il faudrait bientôt que l'on remette un pied à l'étrier, avant de nous faire exécuter froidement. Nous étions les meilleurs éléments de l'équipe, mais nous savions qu'ils n'hésiteraient pas à nous faire disparaître, si nous ne leur donnions pas satisfaction. Et j'avais très peu envie de mourir, ou pire encore : de voir Sio mourir...
C'était ce qui m'avait motivé à braver le froid et à commencer à explorer les environs. Pour Siobhan, j'étais prêt à tout. J'avais enfilé mes chaussures fourrées et mon anorak et filé dehors avant que la nuit ne tombe. Il était alors seize heures, et je pensais être tranquille pour un bon moment.

Une chose que l'on ne connait pas vraiment, en Irlande du Nord, ce sont les grosses averses de neige, ainsi que la nuit qui peut tomber à une vitesse ahurissante... Aussi, j'avais à peine déambulé une heure dans les petites rues du quartier que les nuages s'amoncellèrent au-dessus de la ville, et je me retrouvai alors empêtré dans la neige, dégoulinant d'eau glacée, grelottant de froid. Une seule solution pour ne pas y laisser quelques doigts gelés s'offrit à moi : entrer dans la première échoppe qui se présentait à moi : un bar, du nom du Local Restaurant & Pub. Je n'avais pas très soif, mais le temps de boire une bière serait suffisant pour que la neige s'arrête de tomber... ou du moins pour que je me réchauffe...
L'atmosphère à l'intérieur était chaleureuse et très franchement, j'eus tôt fait de retrouver des sensations dans le bout de mes doigts, que je pensais alors bons pour l'amputation. Je m'installai au comptoir avant de regarder le monde autour de moi, jusqu'à ce que le barman vienne à ma hauteur.

« Je vous sers quelque chose, M'sieur ?
-Une blonde, merci... »

J'essayais de masquer mon accent comme je le pouvais, pour ne pas éveiller les soupçons. J'avais de la chance, je savais assez bien imiter l'accent américain, à force de regarder des séries et des films provenant de l'autre côté de l'Atlantique. C'était plutôt une veine pour moi. Même si, vraisemblablement, personne ici ne reconnaîtrait un accent irlandais. On n'était jamais trop prudent, ceci dit.
Je me retournai vers le bar lorsque ma bière arriva et la sirotai doucement en essayant d'analyser les gens sans les dévisager. Il y avait de tout dans ce bar. Des familles venues faire une pause dans leur shopping, des employés qui venaient boire un verre après le travail, pour se détendre, des piliers de comptoir, des gens de passage, venus s'abriter de la pluie, comme moi... Mon attention fut attirée par une silhouette, non loin de moi, à deux tabourets en réalité. Je regardai l'homme, roux... comme un véritable irlandais. Mon sang ne fit qu'un tour : il fallait que je lui parle. Pour voir si un irlandais était capable de trouver la supercherie dans mon accent... Après, si cet homme n'était pas irlandais, je n'aurais qu'à simplement engager la conversation. Connaître des gens et avoir des amis dans cette ville ne serait que bénéfique après tout. Je lui tapotai donc l'épaule.

« Excusez-moi ... bonjour ? Je vous dérange ? »

Plutôt étrange comme approche, mais je ne savais pas vraiment quoi lui dire. Ma voix était rauque, parce que je la maîtrisais beaucoup, mais j'avais l'impression d'entendre un autre que moi, c'était plutôt... bizarre.
Un soir d'hiver...
⇜ code by bat'phanie ⇝

__________________________


Baby i just want to dance
she played the fiddle in an irish band and she fell in love with an irish man kissed her on the neck and then i took her by the hand, said ↑

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Declan Neil McFarlane


DISCUSSIONS : 22
MessageSujet: Re: A beer always makes it warmer × Sean & Declan   Mer 26 Juil - 17:31



A Beer always make it warmer

La journée fut longue, d'une je n'ai pas fermé l'oeil jusqu'à trois heures du matin, sachant que je devais me lever à 6h30 la nuit fut courte. A peine mis les pieds dans le commissariat que je devais partir en opération, une prise d'otage dans une banque. Un mec bien paumé qui avait juste besoin d'argent pour vivre et surtout rembourser toutes ses dettes. Je suis aller dans la banque et j'ai négocier et après plusieurs heures dans la banque l'opération se fini bien. Aucun blessé, l'argent toujours en banque. Et le pauvre homme en prison, il n'aura plus besoin de s'inquiéter pour payer un loyer et de la nourriture…

Au retour au commissariat, j'ai dut prendre encore une bonne dose de café, et je suis partie en filature pour une histoire d'agression et de viol, et après une petite course poursuite j'arrive à l'avoir. Il c'était débattu cet idiot. Je l'interroge pendant une bonne heure pour lui soutirer ces aveux. Après avoir taper mes rapports, il était enfin l'heure de rentrer. En passant devant un pub, je me décide à y entrer. Je m'installe au bar, et je commande un bon bourbon irlandais. Mon pays me manque un peu, mais je sais que je suis là pour une bonne raison. Je dois attraper le tuer de ma grand-mère.  Je regarde derrière les vitres, le froid était là ainsi que la pluie. Une chose qui ne change pas beaucoup ici, le froid et l'eau… Du coup je préfère tourner la tête en buvant l'alcool fort.
Je regarde le sport à sur l'écran de la télévision quand on m'interpelle.

- Excusez-moi ... bonjour ? Je vous dérange ?
- Pardon… heu. Qu'est-ce que vous voulez ?

Je n'aime pas trop qu'on me dérange. Je n'avais pas beaucoup d'ami ici et ça m'allait très bien comme ça pour le moment. Je dévisage ce jeune homme, brun, plutôt beau gosse je pense aux yeux des nanas. Il avait un accent un peu bizarre, mais je me suis toujours pas habitué à l'accent d'ici il a peut être un accent plus prononcé spécifique à une ville.
Je me demande quand même ce qu'il me veut celui là. Et mon instinct de flic est en alerte, je repérerais un arnaqueur à des kilomètres. Je bois une gorgé en attendant qu'il me réponde. Peut-être qu'il veut me draguer, sauf que moi les mecs ce n'est pas du tout mon genre. Les nanas c'est bien plus mon type.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Seán Ó Ceallaigh


DISCUSSIONS : 25
CREDIT : le vava c'est moi, le crédit de la signature va à son proprio :p
MessageSujet: Re: A beer always makes it warmer × Sean & Declan   Lun 31 Juil - 20:06

A beer always makes it warmer
Sean O Ceallaigh & Declan McFarlane
Jamais je ne m'étais déterminé comme très prolixe, et pourtant, voilà que j'étais prêt à engager la conversation avec un inconnu juste pour savoir si mon accent ressortait. Quel idiot ! J'aurais mieux fait de boire ma bière et de rentrer chez moi. En plus, à ce train-là, Siobhan serait rentrée à l'appartement avant moi, si je continuais... Elle me faisait confiance, donc il n'y avait pas de problème ; jamais elle ne me croirait dans les bras d'une autre femme, ou ben en train de "travailler" sans elle. Nous faisions tous nos coups ensemble et ça ne serait jamais autrement. Alors elle se demanderait probablement ce que j'étais en train de faire, mais en voyant la neige, elle se douterait bien que j'étais coincé quelque part. D'ailleurs, peut-être qu'elle allait aussi l'être. Elle avait dû finir de travailler, vu l'heure, mais combien de temps mettrait-elle à rentrer, alors que la neige tombait encore par moments et que les routes et les trottoirs étaient complètement enneigés et verglacés en dessous ? Je soupirai. La soirée allait être longue.

Le mec à qui je venais de parler, plus par défi que par réel intérêt, se retourna vers moi comme au ralenti et me regarda d'un air nonchalant. Je lui rendis son regard. Clairement, oui, je le dérangeais, c'était évident. S'il était dans ce bar, c'était qu'il venait de finir sa journée de travail, et qu'il avait envie de se détendre, pas de parler avec le premier inconnu venu. Mais je n'en avais pas garnd chose à faire, quand je lui avais posé la question. A l'heure actuelle, j'avais un peu plus de remords, parce que je voyais bien qu'il n'avait pas dû passer une journée vraiment calme et géniale. Mais maintenant, c'était fait.

Alors qu'il me demandait ce que je voulais en le dérangeant, je vis bien qu'il me jaugeait de la tête aux pieds, et qu'il me jugeait également. Avais-je l'air d'un touriste ? Ou bien simplement d'un européen ? Il était absolument vital pour moi que j'aie l'air d'un Torontois. Je voulais me fondre dans la masse. J'avais la chance de ne pas être né roux et de ne pas avoir le vrai look de l'Irlandais. Il fallait que j'utilise cette chance pour ne pas me faire repérer ici.
Une chose me choqua, lorsque j'écoutai mon interlocuteur me répondre. Il avait un accent. Un accent que je ne connaissais que trop bien, alors que je dissimulais le mien. Il était du même pays que moi, il provenait de mon île, c'était une évidence. Tout à coup, je pris peur. Qui était-il ? Pourquoi était-il ici ? Dans cette ville ? Qu'avais-je fait pour qu'il tombe dans ce bar, et que je lui parle ? Je frissonnai, sans rien laisser paraître. Je ne devais pas traîner ici. Il fallait que je parte avant qu'il ne remarque la supercherie.

« Je voulais simplement savoir si vous pouviez me passer une serviette en papier ? répondis-je, d'un air décontenancé, et en oubliant légèrement de masquer mon accent. »

Quand je compris que je n'avais pas été assez discret, il était déjà trop tard, et je n'avais plus qu'à déguerpir très rapidement, avant que ce mec ne se rende compte que j'étais irlandais également. Je ne voulais pas avoir affaire à des compatriotes...
Un soir d'hiver...
⇜ code by bat'phanie ⇝

__________________________


Baby i just want to dance
she played the fiddle in an irish band and she fell in love with an irish man kissed her on the neck and then i took her by the hand, said ↑

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Declan Neil McFarlane


DISCUSSIONS : 22
MessageSujet: Re: A beer always makes it warmer × Sean & Declan   Ven 4 Aoû - 18:53



A Beer always make it warmer

Je le regarde d'un œil en attendant qu'il me réponde, mais il m'avait l'air bien étrange à croire qu'il cache un quelque chose. Je vois peut-être le mal partout aussi.

- Je voulais simplement savoir si vous pouviez me passer une serviette en papier ?

Je le fixe, c'était juste pour ça ? Pourtant il y en a d'autre bien plus près de lui un peu plus loin sur le bar. Je fronce les sourcils, je tend mon bras et lui donne une serviette qu'il m'avait demandé. Ce qui me parait le plus étrange est son accent, il était différent maintenant, il ressemble légèrement plus à celui de chez nous.

- Irlandais ? Nord où Sud ?

Je n'étais pas stupide, et encore moins un inspecteur à la noix. J'avais plusieurs enquêtes résolu à mon actif et pas que des petites sans grande importance. Beaucoup de crime en faite, et même une enquête sur un tueur en série, ma plus grande réussite pour le moment. Mais pour moi, celle qui sera la plus parfaite, n'est autre que celle de ma grand-mère.
Il ne me répondais pas tout de suite, il avait l'air gêné, alors je relance la discussion.

- Je comprend que vous cachiez votre accent, c'est parfois plus facile de se faire des amis quand on est nouveau, où alors, ça fait un moment que vous êtes ici, et vous le perdez…

Ca c'était déjà vue, le fait de perdre son accent quand on habite depuis un moment dans un pays autre que celui où on naît. Où alors de prendre celui de la ville où on déménage. J'espère garder toujours le mien, il est fait partie de moi, ça fait partie de ma personnalité. C'est comme si je me teintais les cheveux, où encore, que je ne mette pas de kilt pour les cérémonies importantes. Il ne faut pas oublier que je suis à moitié Écossais, à moitié Irlandais…

Je dévisage le type, il était mal à laisse et si il le pouvait je l'imagine bien partir ses jambes à son coup. Je lui fessait peur ? Je n'avais pourtant pas une tête de gars qui voulait lui éclater la figure. Bon certes, je ne suis sûrement pas dans les meilleurs conditions non plus. Ma journée a été longue et rude, et je voulais juste un peu de calme, avant de renter chez moi et m'effondrer dans mon lit après un repas passer rapidement au micro-onde.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Seán Ó Ceallaigh


DISCUSSIONS : 25
CREDIT : le vava c'est moi, le crédit de la signature va à son proprio :p
MessageSujet: Re: A beer always makes it warmer × Sean & Declan   Dim 1 Oct - 15:27

A beer always makes it warmer
Sean O Ceallaigh & Declan McFarlane
J'étais dans la merde. Clairement, ni plus ni moins. Il allait reconnaître mon accent, alors que je faisais tout pour le cacher. Je voulais passer incognito, mais je n'étais même pas capable de tenir ma langue cinq minutes, de rester silencieux, ou bien de ne pas faire de vague. Je ne devais pas être reconnu, sinon j'allais finir par me faire repérer, puis coffrer, et Siobhan plongerait avec moi. Si un jour je devais me faire arrêter, je voulais être le seul à prendre. Siobhan devait rester libre. Elle n'avait rien à voir avec la mafia, elle n'avait rien à voir avec toute cette histoire... Ce n'était pas de sa faute à elle. Et je voulais plus que tout la protéger.

« Irlandais ? Nord où Sud ? »

Je restai silencieux. Je ne préférais pas répondre à cette interrogation, parce que ma réponse influencerait son idée de moi. S'il était bien irlandais, comme je l'imaginais, il pourrait me reconnaître. Peut-être s'intéressait-il aux informations de son pays, et qu'il allait être au courant du meurtre de cette vieille dame, ainsi qu'à notre fuite. Je ne pouvais pas prendre le risque de me faire repérer, même par un simple témoin. Il n'était peut-être pas mauvais bougre, mais je n'allais pas tenter le diable. Surtout, il fallait que je sorte d'ici au plus vite. Mon cerveau tournait à plein régime pour que je puisse trouver une idée d'excuse à lui dire. Je devais m'échapper avant qu'il ne soit trop tard, mais sans avoir un comportement trop étrange, qui lui mettrait la puce à l'oreille.

« Je comprend que vous cachiez votre accent, c'est parfois plus facile de se faire des amis quand on est nouveau, où alors, ça fait un moment que vous êtes ici, et vous le perdez… »

Il fallait que j'agisse. Je devais reprendre la conversation en main, il fallait que je lui réponde, sinon c'était sûr qu'il allait me prendre pour un fou, ou alors pour quelqu'un de très suspect. Mon coeur battait la chamade, mais, avec l'expérience, je savais comment montrer que j'étais serein, alors que je ne l'étais pas du tout.

« Je viens d'Irlande du Sud... »

C'était tout ce que j'avais à lui dire, ne sachant pas vraiment ce qu'il fallait que je fasse, pour l'instant. J'avais préféré mentir, et lui dire que je venais du Sud. Avec un peu de chance, il y croirait sans problème. D'ailleurs pourquoi penserait-il que je mentais ? Je continuai donc sur ma lancée...

« Je n'ai pas très envie qu'on me dise que je suis un étranger ou quoi... J'ai envie de me faire ma place ici, alors j'essaie de parler comme un canadien, voire un américain. »

C'était peut-être ridicule comme mensonge, mais il allait sûrement le gober. L'histoire de l'intégration, ça passait toujours, non ? Sinon, je ne savais pas quoi lui dire d'autre et il faudrait probablement que je m'éclipse, comme je finissais toujours par le faire... Les minutes m'étaient peut-être comptées. Sans oublier que Sio devait être rentrée pour de bon, cette fois, et qu'elle allait me tuer quand j'allais lui raconter tout cela... si je lui racontais...
Un soir d'hiver...
⇜ code by bat'phanie ⇝


Spoiler:
 

__________________________


Baby i just want to dance
she played the fiddle in an irish band and she fell in love with an irish man kissed her on the neck and then i took her by the hand, said ↑

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Declan Neil McFarlane


DISCUSSIONS : 22
MessageSujet: Re: A beer always makes it warmer × Sean & Declan   Ven 13 Oct - 15:51



A Beer always make it warmer

Il met vraiment beaucoup de temps à me répondre, je suis donc méfiant, dans mon métier j'ai bien appris avec l'expérience que plus on met du temps à répondre plus on essaie de cacher des choses. Il finit par me dire qu'il est irlandais du sud, bon et bien c'était déjà une chose, mais franchement je ne sais pas si je peux le croire. Enfin chacun à ses petits secret tant que c'est parce qu'il est méfiant pour de bonne raison. Mais à moi de me méfier aussi, de toute façon je me méfie de tout le monde la confiance est vraiment très dur à gagner chez moi.

- Je n'ai pas très envie qu'on me dise que je suis un étranger ou quoi... J'ai envie de me faire ma place ici, alors j'essaie de parler comme un canadien, voire un américain.

Ca c'était assez malin pour s'intégrer dans un nouveau pays, mais ce n'est pas non plus un drame d'être Irlandais. C'est un beau pays, avec sa culture, j'en suis plutôt assez fièr même si j'ai aussi du sang Ecossais en moi.

- Il ne faut pas avoir honte de ses origines, on ne choisis pas où l'on naît.

Quand on cache d'où l'ont vient parfois il y a des bonnes raisons et parfois non, et je ne sais pas pourquoi je sens que pour lui c'est bien pour des mauvaise raisons. J'ai le flaire pour ça. Enfin je me trompe que rarement. Mais qui c'est il cache juste le fait qu'il a plusieurs copines, voir deux femmes, j'en ai déjà vue à mes débuts de carrière.

- Ca fait combien de temps que vous êtes arrivé au Canada ?

Si il agit ainsi c'est que ça ne fait pas si longtemps que ça, ça veut bien dire qu'il fuit ou cache quelque chose. Mon instinct de flic ne me trompe pas. A moins que je vois le mal partout depuis qu'on a tuer ma grand-mère. Rien que de penser à ça, je serre mon verre, la colère me monte, si j'avais ce type en face de moi je ne suis pas sûre que j'arriverai à me contenir. Cet enfoiré à tué ma grand-mère sans se poser de question…. Il m'a privé de ma famille et jamais je ne pourrais lui pardonner.

Je tourne la tête vers le mec et je me demande si il a perçu ma colère, je bois une bonne gorgé et je regarde une nouvelle fois le type qui met un peu de temps à répondre, il va encore me dire des mensonges je le sens gros comme une maison.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A beer always makes it warmer × Sean & Declan   

Revenir en haut Aller en bas
 

A beer always makes it warmer × Sean & Declan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LE JEU :: WEST END :: The Local Restaurant and Pub-
Sauter vers: