Partagez | 
 

 Sunday Morning ◘ Oli & Ethan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: Sunday Morning ◘ Oli & Ethan   Dim 25 Juin - 23:54




     


Sunday morning.


Ethan & Oli


Je regarde Ethan s’assoir de la même façon que moi de l’autre côté du plateau. Il ne semblait plus ressentir de douleurs ou bien n’y pensait plus et tant mieux. Je le laisse me servir et entame le brunch en tartinant un toast, puis j’y ajoute un peu des œufs brouillés, baveux comme je les aimais, il avait fait ça bien. Je devais encore sourire bêtement en croquant dans le pain parce qu’Ethan me renvoie un sourire avant de croquer dans le sien. Nous dévorons à pleine dents. Il avait raison, le sport ça creuse, mais la sensation qui persiste au creux de mon estomac n’est pas du tout dû à la faim.
Je n’arrivais pas à redescendre de mon nuage, c’était tellement fou tout ce qui venait de se passer et à la fois c’était tellement normal. Je sais pertinemment qu’Ethan va trouver ça bizarre et peut-être même prendre peur si je n’arrive pas à maitriser mon bonheur alors je me force à me taire, mais si moi parfois je parlais trop, lui c’était l’inverse, ça va que nous étions tous les deux affamés, ça nous occupe. Pourtant, alors que j’allais attaquer une tranche de bacon, elle reste en suspens devant ma bouche quand il ouvre la sienne

- Tu sais Olivier...

Je repose doucement ma tranche dans mon assiette, attentif et j’avoue un peu anxieux

- ... je le pense depuis longtemps... j'ai juste jamais su comment le dire... Je suis pas doué avec les mots. Mais en tout cas je suis sincère.

Je le savais. Et je savais aussi qu’il n’avait pas dit cela à la légère juste pour me faire plaisir, sinon il l’aurait fait bien avant. Qu’il ne soit pas doué avec les mots était aussi une évidence et je suis heureux qu’il ait pris sur lui pour me faire cette déclaration. J’allais lui sortir une plaisanterie sur justement sa difficulté à s’exprimer quand il reprend

- Pourquoi tu m'as dit merci ?

Merci ? Je mets quelques secondes à trouver de quoi il parlait. Je l’avais bien remercié pour le plateau mais vu son sérieux il ne parlait pas de ça, c’était évident. Il me fixe, attendant ma réponse et je suis un peu décontenancé quand je me souviens de cet instant

- Pourquoi ? … Je ne sais pas, c’est sorti tout seul …

En plus de son mal à communiquer, Ethan faisait souvent preuve d’un manque de tact flagrant et là il avait fait fort. Je ne sais pas comment je dois prendre sa question, et ça m’énerve ! Je ne comprenais pas pourquoi il me demandait ça et je me mors la lèvre. J’avais mal fait ? Il n’y avait rien de mal à remercier quelqu’un, surtout quand cette personne vous apporte autant de bonheur. De quoi avait-il peur ? Que j’en attende autant de lui ?

- Parce que je me sentais bien et que c’est en parti grâce à toi ! Parce que tu m’as rendu heureux tout simplement ! Pourquoi tu ne prends pas simplement les choses comme elles viennent Ethan ? Tu penses vraiment que je t’ai remercié juste parce que tu m’as dit je t’aime ?

Il ne me répond pas tout de suite et ça m’énerve encore plus. Pourquoi, alors que tout semblait aller pour le mieux ça dérapait encore une fois. Je me mords la joue presque au sang, regrettant maintenant tout ce que je venais de dire parce que je n’étais pas sur de vouloir entendre sa réponse. Je ramasse mon assiette et mon verre sur le plateau et pars dans la cuisine, il m’avait coupé l’appétit avec sa question débile !

Code by Fremione.

__________________________



Dernière édition par Olivier Simon Metcalfe le Mer 28 Juin - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: Sunday Morning ◘ Oli & Ethan   Lun 26 Juin - 19:02

Le regard d'Olivier ne laissait pas beaucoup de place à la compréhension. Ethan comprit alors qu'il n'aurait peut-être pas dû lui demander cela, parce qu'il avait dû mal comprendre, ou ne pas comprendre du tout. Il avait l'air bien trop sérieux pour que la réponse soit gentille, ou même simplement agréable. D'un seul coup, Ethan se sentir frissonner, sans comprendre vraiment si c'était parce qu'il avait froid, parce qu'il sentait une tempête se préparer, ou bien parce qu'il se sentait sondé aux rayons X. Il n'avait pourtant pas eu l'impression de dire quelque chose de mal. Il voulait simplement savoir pourquoi son élan d'amour lui avait ramené un remerciement, alors que c'était juste normal qu'Ethan le dise... Olivier avait eu l'air de vraiment adorer ce moment, comme s'il ne l'attendait plus... comme si c'était un miracle... C'était Ethan qui devrait être énervé d'avoir été remercié de la sorte et non pas Oli.

Alors qu'il lui disait que c'était sorti tout seul, Ethan sentit un soupir passer ses lèvres, mais Oli ne sembla même pas le relever. Que se passait-il ? Allaient-ils se disputer ? Pourquoi donc ? Il n'y avait là aucune raison de le faire, parce qu'Ethan avait simplement une question, et si Oli n'était pas capable de comprendre qu'il s'agissait simplement d'une interrogation banale, alors, c'était qu'il était complètement débile. Ou alors qu'il cherchait les embrouilles... et Ethan n'avait aucune envie de se faire embrouiller, ce matin-là. Ni jamais d'ailleurs.

- Parce que je me sentais bien et que c’est en parti grâce à toi ! Parce que tu m’as rendu heureux tout simplement ! Pourquoi tu ne prends pas simplement les choses comme elles viennent Ethan ? Tu penses vraiment que je t’ai remercié juste parce que tu m’as dit je t’aime ?

Ethan resta quelques instants silencieux, et figé. Il n'avait pas compris du tout ce qu'Ethan voulait lui signifier, et comme d'habitude, ça retombait sur lui... Et puis comment ça, "pourquoi il ne prenait pas simplement les choses comme elles venaient" ? Toute cette situation était encore si étrange et si nouvelle pour lui, il ne savait pas comment gérer sa vie. Il n'avait jamais eu à gérer sa vie, tout le monde la gérait à sa place avant. C'était injuste de la part du vétérinaire de lui faire une scène pour ça. Ethan ne savait pas encore comment prendre les choses comme elles venaient.. mais surtout, ça n'avait rien à voir avec le sujet actuel. Il lui avait demandé pourquoi il l'avait remercié, parce qu'il trouvait étrange qu'il le fasse, alors qu'il l'avait attendu pendant des jours et des jours. Il n'aurait jamais cru qu'il puisse le remercier. Il aurait plutôt pensé qu'il allait lui dire "Enfin !" ou encore "C'est pas trop tôt !" ... mais non... il lui avait dit "Merci !"... et ça, Ethan avait bien du mal à l'admettre. Oli s'était emporté, parce qu'il pensait que le mécanicien était sûrement trop imbu de lui même pour pouvoir accepter des remerciements ?

Il soupira de nouveau en voyant Olivier partir de la chambre d'un air furieux et le laissa se calmer quelques minutes. Il détestait ces moments. Il avait toujours haï les engueulades du plus profond de son être. Il n'avait vraiment pas envie de se fritter avec Oli, pas après ce qu'ils venaient de vivre, c'était bien trop dur. Après cinq bonnes minutes passées à fixer un point sur le matelas, Ethan finit par se lever pour rejoindre Oli dans la cuisine, en ramenant avec lui le plateau encore plein. Il le posa doucement sur le plan de travail et se posta derrière Oli pour poser doucement ses mains sur ses hanches et poser son menton sur son épaule.

- T'as pas compris le sens de ma question... soupira-t-il à nouveau. Je te demandais pourquoi tu avais dit ça... parce que je comprenais pas que tu puisses me remercier alors que tu m'as attendu si longtemps... C'est étrange non ? Tu trouves pas ?

Ethan essayait d'adopter un ton joyeux, aérien, pour ne pas s'enfoncer davantage. Il voulait qu'Oli comprenne qu'il n'était pas là pour l'énerver encore, mais surtout pour calmer le jeu, et lui faire comprendre que même s'il s'était trompé, le mécano en herbe ne lui en voulait pas le moins du monde... Il fallait juste que les deux hommes puissent s'entendre là-dessus...

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: Sunday Morning ◘ Oli & Ethan   Mer 28 Juin - 0:28




     


Sunday morning.


Ethan & Oli


Je jette pratiquement mon assiette dans l’évier et finis mon verre de jus d’orange avant de faire de même avec celui-ci, me souciant peu qu’il puisse casser, puis j’ouvre un peu la fenêtre de la cuisine pour avoir un peu d’air, je bouillais littéralement.
Je n’aimais pas me disputer avec Ethan, qui aime se disputer avec son petit ami ? Personne je pense, et pourtant cela nous arrivait quand même assez souvent. Bien sur certaines réconciliations étaient plus qu’agréable, mais ce n’était pas sain dans un couple, il fallait que cela cesse. J’essaie de me remémorer plusieurs querelles que nous avions eues et en arrive à la conclusion que nous ne nous comprenions pas toujours et que ça commençait souvent sur un malentendu, ou parfois un non-dit qui entrainait chez l’autre de mauvaises suppositions.
Je regrette encore une fois de m’être emporté ainsi, je ne lui avais même pas donné une chance de se justifier et je sais que je devrais aller m’excuser auprès de lui mais au fond de moi je suis un peu déçu qu’il ne m’ait pas retenu ou qu’il ne m’ait pas suivi jusqu’ici. Je regarde mes doigts en train de pianoter le rebord de l’évier quand j’aperçois du coin de l’œil Ethan poser le plateau sur le plan de travail. J’amorce un mouvement pour me tourner vers lui, mais il est plus rapide et passe derrière moi. Je ferme les yeux quand je sens ses mains sur mes hanches et que sa joue frôle la mienne avant qu’il ne pose son menton sur mon épaule

- T'as pas compris le sens de ma question…

C’était pourtant une question simple et directe, en plus Ethan n’était pas du genre à tourner autour du pot. Je sens que je recommence à m’énerver. Pas contre lui non, contre moi-même et mon incapacité à bien interpréter les propos de mon petit ami

- … je te demandais pourquoi tu avais dit ça... parce que je comprenais pas que tu puisses me remercier alors que tu m'as attendu si longtemps... C'est étrange non ? Tu trouves pas ?

Je me retourne pour lui faire face et cette fois ci réfléchit bien avant de répondre. Non je ne trouvais pas cela étrange, au contraire. Ce « merci » était naturel, mais il n’avait pas l’air de l’entendre ainsi et du coup c’est moi qui trouve cela étrange. Mais nous n’allions pas encore rester sur un malentendu

- Non justement, parce que j’ai eu ce que j’attendais et je voulais te montrer que j’étais reconnaissant, c’était tellement … tellement … bon ?

J’avais adopté le même ton que lui et ponctue mon interrogation d’un petit sourire. On n’avait pas donné le même sens à ce petit mot et alors ? Finalement ce n’était pas non plus la fin du monde. Je passe mes bras autour de sa taille et l’attire vers moi. J’allais l’embrasser pour mettre fin à cette petite discussion mais une question s’impose à moi et je n'ai pas le temps de la retenir

- Tu as ressenti quoi quand tu me l’as dit ?

Ethan est surpris mais il ne cherche pas à fuir mon regard, au contraire. Maintenant que c'était demandé, j'aimerais bien qu’il s’exprime un peu plus sur son ressenti, même si je sais que cela ne vas pas être facile, c’était tout nouveau pour lui. Sa réponse tarde un peu et je ne sais pas pourquoi mon cerveau me fait penser à Pierre. Peut-être parce qu’avec lui c’était instinctif, on n’avait jamais ce genre de discussion, on ressentait ce que l’autre ressentait et on n’avait pas besoin de se parler, on savait. Avec Ethan c’était très différent, il était assez sauvage et là je lui en avais peut-être trop demandé

- Ça ne fait rien

Je resserre un peu plus mon étreinte et l’embrasse tendrement, obligeant mon esprit à se focaliser sur le présent …


Code by Fremione.

__________________________



Dernière édition par Olivier Simon Metcalfe le Mer 28 Juin - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: Sunday Morning ◘ Oli & Ethan   Mer 28 Juin - 19:20

L'ambiance pesante qui régnait dans la cuisine était de trop, pour Ethan. Ils venaient de passer un super bon moment, ils étaient tous les deux heureux, et en plus Ethan avait enfin réussi à avouer ses sentiments à Olivier. Que pouvait-il se passer de pire qu'une dispute entre eux ? Ce n'était vraiment pas le moment. Quand le vétérinaire se retourna vers le mécanicien, son regard était posé, réfléchi, calme, ce qui eut le don de rassurer Ethan : il n'allait pas lui sortir encore des âneries. Il avait compris le message. Aussi, le brun attendit la réponse du châtain avec patience, sans lui couper la parole ni l'empêcher de parler. Il n'avait pas envie de l'énerver à nouveau.

- Non justement, parce que j’ai eu ce que j’attendais et je voulais te montrer que j’étais reconnaissant, c’était tellement … tellement … bon ?

Ethan se mit à rire, tout doucement. Il comprenait bien ce qu'Oli voulait signifier, du coup, et il se sentait un peu bête de ne pas l'avoir compris ainsi dès le début. Il n'arrivait pas vraiment à admettre le fait qu'Oli soit reconnaissant alors qu'il l'avait fait mariner aussi longtemps dans son jus. Mais soit, il avait compris ce qu'il voulait dire et c'était le principal. En sentant les mains d'Olivier sur sa taille, Ethan sut que la "dispute" était finie avant même d'avoir réellement commencé et il se mit à fixer les lèvres de son amant, avec la folle envie de les goûter. Cependant, ce n'était pas encore à l'ordre du jour pour Olivier. Il continua ainsi la conversation en posant une nouvelle question à Ethan, ce qui lui déplut un peu.

- Tu as ressenti quoi quand tu me l’as dit ?

Ethan continua de le regarder, fixement, sans savoir quoi répondre. En réalité, il ne trouvait pas les mots adéquats pour exprimer ce qu'il avait ressenti. C'était comme un soulagement de le dire enfin, mais aussi une peur incroyable et irrépressible. Quelque chose qu'il n'arrivait pas à réfréner. Quelque chose qui l'avait rendu heureux, inquiet, soulagé, carrément flippé à la fois. Imperceptiblement pour ne pas vexer Oli, il soupira. Son silence de quelques longues secondes fut suffisant pour qu'Oli lâche l'affaire et lui soupire que cela ne faisait rien, avant de l'embrasser. Mais Ethan ne voulait pas en rester là, il n'avait pas envie qu'Oli se fasse encore des films. Il se recula doucement de son étreinte, s'arrachant à ses lèvres, et le regarda en le prenant par les épaules.

- J'ai adoré ça... te dire ça... Mais ça m'a fait bizarre... parce que c'était la première fois. Mais je me suis senti bien, je te le promets... J'étais heureux, vraiment heureux.

Jamais de sa vie entière Ethan n'avait été aussi sérieux et aussi sincère. Il désirait plus que tout au monde qu'Olivier le croit. C'était la vérité nue, elle sortait de sa bouche, et il avait parlé avec son coeur, sans réfléchir davantage. Il avait compris qu'il fallait qu'il soit un peu plus spontané avec Olivier, qu'il laisse parler son coeur, et moins son esprit, qu'il devait raisonner avec les tripes et non pas avec son cerveau. Il allait appliquer ces mesures avec joie, désormais, mais il savait que ce n'était pas non plus un processus qui prendrait une heure... mais plutôt quelques jours, voire semaines...

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: Sunday Morning ◘ Oli & Ethan   Mer 28 Juin - 22:10




     


Sunday morning.


Ethan & Oli


Je ne le dirais jamais assez mais Ethan embrassait divinement bien, et pourtant là, je le sens un peu distant. Je le serre un peu plus contre moi et me fais un peu plus insistant mais contre toute attente, il ne répond pas à ma demande. Pire, il s’écarte un peu moi et pose ses mains sur mes épaules, le regard grave. Je prends peur d’un coup. Non pas que je remette en cause la sincérité de sa déclaration, si Ethan avait quelques défauts, le mensonge n’en faisait pas parti, mais c’était un regard que je ne lui avais encore jamais vu. Est-ce qu’il allait quand même répondre à ma question ? Ou alors encore poser une question qui pourrait amener une polémique ?

- J'ai adoré ça... te dire ça...

Je ferme les yeux un bref instant, soulagé

- Mais ça m'a fait bizarre...

Comment ça bizarre ?  Bizarre dans quel sens ? Je sens le sourire qui était en train de se former sur mes lèvres se figer. Il faut que tu te calmes Oli ! Je prends une grande respiration et essaie de calmer les battements de mon cœur qui s’était un peu emballé

- parce que c'était la première fois. Mais je me suis senti bien, je te le promets... J'étais heureux, vraiment heureux.

J’expulse doucement l’air que mes poumons avaient bloqué et je sens mon sourire revenir. Moi aussi j’étais heureux, et même bien plus. Il n’avait pas besoin de le promettre, je savais qu’il était sincère, il suffisait de le regarder, ses yeux brillaient encore à l’évocation de ces trois petits mots. Il avait toujours ses mains sur mes épaules, m’empêchant de me rapprocher de lui, et pourtant Dieu sait que j’en ai envie. Il finit par me lâcher et j’en profite pour le pousser contre l’ilot central. Je l’immobilise en posant mes mains de chaque côté de ses hanches et ma bouche fond sur la sienne comme un oiseau de proie, ne lui laissant aucune chance de s’esquiver. Alors que je l’embrasse à pleine bouche, mon cerveau fait soudain la superposition avec un souvenir d’il y a quelques mois, c’était de cette même façon que j’avais forcé sa bouche quand il était venu me demander des explications sur le trouble que mon premier baiser avait déclenché chez lui. Je me recule d’un coup et commence à rire, doucement, puis ça devient vite incontrôlable. Je vois mon amour froncer les sourcils, il faut que je m’explique sinon il va croire que je me fous de lui, alors que pas du tout

- Tu te rappelles quand tu étais venu me demander des « explications » ? Si tu savais combien cela a été difficile de ne pas te sauter dessus pendant cet entretien ! Tellement difficile que finalement j’ai craqué, ici, exactement !

Je l’embrasse à nouveau, je ne voulais pas le mettre mal à l’aise en lui rappelant cette période de sa vie, ça n’avait pas du être facile pour lui

- Pardon, je suis désolé

Je laisse ma tête dans son cou, vraiment navré de ne pas savoir contrôler ma langue parfois et si je repense à mon conseil ce jour là quand je lui avais dit de ne plus y penser et de laisser son cœur le guider, cette fois je me tais, même si je suis ravi et plus qu’heureux qu’il l’ait suivi …


Code by Fremione.


Spoiler:
 

__________________________

Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: Sunday Morning ◘ Oli & Ethan   Ven 7 Juil - 17:51

Le moment était un peu trop solennel pour Ethan. Si c'était un type qui gardait son sérieux, il n'en avait pas moins peur. Il ne détestait pas parler avec Olivier, mais s'il pouvait s'en passer, il le ferait avec plaisir et sauterait sur l'occasion. Cette fois-ci, il avait provoqué la discussion et il n'avait pas d'autre choix que de la pousuivre, alors qu'il avait juste envie de s'enfuir en courant. Il inspira un bon coup et continua de regarder Oli, avec un petit sourire. La réaction de son petit ami ne se fit pas attendre, et il se retrouva coincé sur le plan de travail de la cuisine, couché à demi sur celui-ci sans rien pouvoir faire de plus. Ses lèvres se retrouvèrent collées à celles du vétérinaire et il n'eut d'autre choix que de l'embrasser en retour. Son baiser était pressant, envieux... ils étaient repartis pour un tour ? En tout cas, Ethan en avait l'impression... Il lui répondit un peu faiblement, et le sentit finalement se détacher de lui contre toute attente. Que se passait-il ? Il avait peur qu'Oli ne soit encore vexé de quelque chose ? Ethan n'avait pourtant rien dit de spécial, cette fois. Il avait même avoué qu'il était heureux, alors il ne comprenait pas ce qu'Olivier voulait de plus. Cet homme restait un mystère. Et le mystère se confirma quand le jeune homme se mit à rire.

- Tu te rappelles quand tu étais venu me demander des « explications » ? Si tu savais combien cela a été difficile de ne pas te sauter dessus pendant cet entretien ! Tellement difficile que finalement j’ai craqué, ici, exactement !

Ethan se sentit con. Lui n'avait pas fait le rapprochement alors qu'il était évidnet... il ne répondit pas, sur le coup, et Oli dut percevoir son malaise, puisqu'il s'arrêta de rire et posa sa tête dans le cou de son amant. Ethan se sentit soulagé mais toujours aussi con. Quel état le problème qu'il avait ? Il soupira...

- Je m'en souviens bien. J'avais pas spécialement aimé ça... mais je dis pas que ça ne m'avait rien fait. Tu embrasses très bien...

Il lui fit un clin d'oeil en riant d'un air naturel, alors qu'il se forçait un peu. Il repensait aux premiers moments de leur relation. Elle avait débuté à ce moment là, clairement, qu'il l'ait voulue ou non. Désormais, il en était heureux, mais à l'époque il aurait pu - aurait dû ? - crier au viol, mais il ne l'avait pas fait... pourquoi diable ? Il devait bien se dire, alors, que c'était ... bien ? Tout un tas de questions se posaient à Ethan et il ne trouvait pas de réponse... ça avait le don de l'énerver.

- T'as bien fait de craquer, Oli...

Ethan finit par sourire pour de vrai, et déposa ses lèvres sur les siennes, d'une façon plus douce, pour sceller ses mots. Rien ne pouvait le rendre plus heureux que de repenser au fait qu'Olivier avait craqué, ce jour là.

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: Sunday Morning ◘ Oli & Ethan   Lun 10 Juil - 22:13




     


Sunday morning.


Ethan & Oli


J’étais vraiment désolé, ce n’était pas le moment de tout gâcher. Avec Ethan nous étions en train de vivre des moments importants pour notre couple et avec ma fâcheuse manie de toujours vouloir faire bien je risquais de tout gâcher. J’oubliais souvent qu’Ethan était … sauvage ? C’était à moi de l’apprivoiser, de le faire doucement entrer dans ma vie, même s’il y était déjà bien présent. Je ne devais pas brûler les étapes.
Je ne bouge plus, attendant un geste ou une parole d’Ethan, je devais le laisser prendre un peu d’initiatives. Bien sur, j’avais envie de continuer à discuter avec lui, mais il fallait que je le laisse un peu respirer. Moi j’avais déjà vécu tout cela, mais pour lui c’était une première. Evidemment cela n’enlevait rien à mon ressenti, c’était fort et excitant, s’il ne tenait qu’à moi j’exulterai mais je sentais que je devais être un peu dans la retenu, d’autant que je sens le soupir d’Ethan sur ma nuque avant qu’il ne reprenne la conversation

- Je m'en souviens bien. J'avais pas spécialement aimé ça...

Je m’en souvenais bien aussi qu’il n’avait pas aimé, mais je sens que sa réaction à ce souvenir va être différente aujourd’hui

- ... mais je dis pas que ça ne m'avait rien fait. Tu embrasses très bien...

J’enregistre le compliment en souriant intérieurement et à son clin d’œil je suis bien tenté de mettre cette compétence en action mais il continue

- T'as bien fait de craquer, Oli...

Cette fois je ne cache plus ma joie, et mon beau brun non plus. Comme ce jour là je sens mon corps s’embraser à son contact. Son baiser est doux et là tout de suite j’avais envie de plus ! Envie de me presser plus contre lui, de sentir qu’il avait envie de moi mais je retiens mes gestes, me contentant de resserrer à peine notre étreinte. Presque inconsciemment celle-ci nous emmène vers la chambre à coucher. Je ne sais pas qui de moi ou d’Ethan menait la danse mais il était clair que nous avions la même envie. Je me laisse faire quand il nous allonge sur le lit. Il reste au-dessus de moi et je profite qu’il soit torse nu pour caresser son dos, sentant ses muscles bouger sous mes doigts. J’adorais le corps d’Ethan, il était ferme et musclé alors que le mien était plutôt … mou ? Je n’étais pas très adepte de sport, mis à part le sport en chambre, et mon métier n’était pas des plus physique, il faudrait peut-être que je commence à m’entretenir un peu. M’imaginer à la salle de sport avec Ethan luisant de transpiration, aiguise encore un peu plus mon envie et je le fais comprendre à mon amant en glissant mes mains sur ses fesses pour baisser son caleçon avant de me retourner. Contre toute attente je sens Ethan se décoller de mon dos et glisser sur le côté. Je tourne ma tête de son côté et embrasse son épaule avant de me mettre sur mon flanc et de me coller à lui

- Tu n’as pas envie ?

Il était rare que nous n’ayons pas les mêmes attentes côté sexe, mais je concevais que cela pouvait arriver, on ne pouvait pas constamment être sur la même longueur d’onde. J’avais gardé un ton enjoué, nous avions eu assez de conversations sérieuses pour aujourd’hui, toutefois je me demande si avoir enfin mis des mots sur ses sentiments n’avait pas un peu bloqué mon amour et j’hésite entre le titiller un peu plus ou le laisser tranquille …


Code by Fremione.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: Sunday Morning ◘ Oli & Ethan   Mer 12 Juil - 20:50

Ethan ne sentit pas tout de suite les lèvres d'Olivier sur les siennes, ce fut plutôt sa force quand il le poussa de nouveau sur le plan de travail qui le réveilla quelque peu. Il ouvrit grand les yeux en sentant son étreinte, quasiment impossible à défaire, et répondit doucement à son baiser, sans chercher à comprendre ce qu'il se passait dans le cerveau de son vétérinaire de petit ami. Il avait très envie de recommencer ce qu'ils avaient perpétué durant une bonne partie de la nuit et de la matinée, mais la fatigue se faisait sentir, et puis, ils n'avaient même pas réellement fini de manger, et il était déçu de voir son premier vrai petit-déjeuner fait avec amour se faire délaisser de la sorte. Néanmoins, l'appel des corps était plus fort, et dès qu'il se retrouva collé à Oli, il pensa de moins en moins à la nourriture et de plus en plus à ce qu'ils allaient pouvoir faire tous les deux, peut-être quelque chose d'encore différent ?

Ils se retrouvèrent bien vite dans la chambre du vétérinaire et Ethan s'empressa de les faire tomber tous deux sur le lit. Le corps d'Oli rebondit alors sur le matelas, et Ethan se laissa peser sur lui en continuant de l'embrasser, tantôt en suçotant sa lèvre, tantôt en la mordant, ne sachant plus vraiment où donner de la tête. Le brun sentit les mains fines de son amant caresser la cambrure de son dos et il soupira de plaisir contre ses lèvres, en essayant de masquer le fait qu'il aimait beaucoup trop cela. D'une main, il maintint la hanche d'Oli contre la sienne et se frotta doucement à son bassin. Pourtant, quelques secondes après, il se détacha de lui et le regarda un instant. L'instant d'après, il se coucha sur le dos, les yeux fixant le plafond, un joli sourire étirant ses lèvres.

- Tu n’as pas envie ?
- Si, j'ai toujours envie. Mais là, je veux juste savourer l'instant, parce que je suis heureux.

Le mécanicien finit par tourner la tête vers le jeune homme et chercha sa main à tâtons pour finalement la serrer dans la sienne en lui souriant d'un air vraiment heureux. Il n'avait jamais ressenti cela, et dans sa tête se rejouait la conversation qu'il avait eue avec sa meilleure amie, quelques jours auparavant. Ella avait raison, il fallait qu'il se laisse aller, et qu'il laisse Olivier lui montrer des choses.

- Je te promets qu'on va être heureux tous les deux, c'est sûr... Je vais tout faire pour, Olivier.

Avec un nouveau sourire et un regard entendu, Ethan se redressa et se pencha de nouveau vers Olivier pour sceller cette promesse par un baiser. Il n'avait qu'une parole, et il allait la tenir, sans problème. Ce ne serait peut-être pas facile tous les jours pour lui, mais il allait y arriver, pour Oli. Il attendit quelques secondes avant de se redresser et de coucher de nouveau sur lui pour continuer leur câlin. De toute manière, la journée était si bien entamée qu'il ne servirait à rien de sortir de ce lit...


Spoiler:
 

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sunday Morning ◘ Oli & Ethan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sunday Morning ◘ Oli & Ethan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LE JEU :: YORKVILLE :: Loft d'Olivier Simon Metcalfe-
Sauter vers: