Partagez | 
 

 Sometimes you must take time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Sometimes you must take time   Mer 5 Aoû - 21:47

Sometimes you must take time



C'est énervé et extrêmement mécontent que je file sous la douche en rentrant. Non seulement j'avais eu une journée exécrable à l'hôpital, mais en plus ma femme venait de m'appeler pour me dire qu'elle avait changé ma semaine de garde pour Mary-Eléanor alors que j'avais déjà posé mes congés pour pouvoir passer un maximum de temps avec elle. Je n'avais pas souvent ma fille avec moi, je préférais me dire que c'était parce que mon ex-femme faisait tout pour cela que me dire que c'était parce que je me dévouais presque entièrement à mon travail. Cependant, quand elle était là, je n'étais là que pour elle, et même si elle allait sur ses 5 ans maintenant, elle était et sera toujours mon bébé.
J'essaie de faire passer mon énervement en me savonnant vigoureusement et finalement, après être resté un long moment sous le jet brûlant pour me rincer, cela va un peu mieux. Il faut dire que je n'avais pas dû aller chercher très loin pour revenir à des pensées plus positives. Je me sèche rapidement et après avoir enroulé une serviette autour de mes reins, je me plante devant le miroir avec presque le sourire aux lèvres en pensant à la soirée qui m'attendait. Je me rase de près et me coiffe avec soin tout en pensant à Ella, elle devait être en train de faire la même chose que moi, du moins je l'espérais. Je ne l'avais jamais vue en dehors de l'hôpital et je me demande bien pour quel style elle va opter ce soir, mais je ne doutais nullement qu'elle sache s'apprêter et s'habiller avec élégance.
J'avais du beaucoup insister pour qu'elle accepte enfin une invitation à diner. Il faut dire que mon approche un peu brutale lors de son premier jour de stage dans mon service l'avait quelque peu refroidi, et je le comprends. Je ne sais vraiment pas ce qui m'a pris de lui faire du rentre dedans comme ça, peut-être cette espèce de "concurrence" avec David, s'il l'avait eue pourquoi pas moi après tout, ce n'était pourtant pas dans mes habitudes de me comporter ainsi avec une femme qui me plait.
Nous étions restés en contact après son stage, je pourrais jamais assez remercier monsieur Endecott pour ça. Ella, bien qu'elle n'était plus affectée à mon service, avait voulu continuer de suivre son cas après son opération. A force d'excuses, oui il m'arrive de m'excuser parfois, nos rapports s'étaient détendus même s'ils restaient strictement professionnels. Il lui arrivait même parfois de venir me demander un conseil ou un avis pour un cas un peu difficile et de fil en aiguilles, j'avais réussi à obtenir un premier rendez-vous à l'extérieur de ce foutu hôpital. Et c'était pour ce soir.
A 20 h tapante, je sonne à l'interphone de son immeuble. Je mettais toujours un point d'honneur à être à l'heure, et puis on ne fait pas attendre les jolies femmes, c'est à elles de nous faire un peu poireauter. Et pourtant après un petit "oui, j'arrive" je n'ai que quelques minutes à attendre pour la voir apparaitre derrière la porte vitrée. Bien qu'un peu déçu qu'elle ne m'ait pas fait monter jusqu'à son appartement, j'oublie bien vite cette déception quand elle me sourit en ouvrant la porte, elle est magnifique. Elle avait opté pour une robe assez près du corps, mais elle pouvait se le permettre sans problème et ses cheveux laissés libre tombent sur ses épaules. Son maquillage lui est à peine plus marqué que d'habitude sauf ses lèvres rehaussées d'un rouge à lèvres couleur framboise qui donnerait à n'importe qui l'envie de les croquer

- Bonsoir Ella ...

J'hésite à lui dire que je la trouve très belle, même si maintenant nous nous connaissions un peu mieux, je ne voulais pas faire un revival de notre première journée ensemble alors j'espère qu'elle l'a compris dans mon sourire. Je lui tends mon bras pour l'accompagner jusque ma voiture et l'aide à monter, puis je m'installe derrière le volant. Je démarre doucement, me disant qu'il faudrait combler le silence qui s'était installé entre nous assez rapidement, d'autant plus que l'endroit où je l'emmenais était juste à quelques kilomètres d'ici, mais je me rends compte que finalement je ne sais absolument rien d'elle et je ne voulais pas parler boulot, même si je sais qu'inévitablement cela va arriver dans la soirée. Je me risque à lui jeter un regard et elle me le rend en souriant étrangement, j'ai bien l'impression que cela l'amuse de me voir muet, moi qui d'habitude n'ai pas ma langue dans ma poche. Après une dizaine de minutes nous arrivons à destination, je me gare au pied de la CN Tower et coupe le contact

- Tu n'as pas le vertige j'espère ?

Je ris doucement en voyant le regard d'Ella parcourir la tour de bas en haut. Je la laisse se remettre de son étonnement le temps de lui ouvrir la portière, mais elle reste accrochée à mon bras même après être descendue de la voiture, les yeux toujours rivée sur la tour. Elle vivait à Toronto depuis un moment déjà, et je pensais qu'elle y avait déjà mis les pieds, c'était la première chose que l'on visitait en arrivant ici, et puis d'un coup je comprends que j'avais mis dans le mille en lui posant ma question où alors cet endroit lui rappelait de mauvais souvenirs

- J'avais réservé ici parce que c'est très bon et que la vue sur Toronto est magnifique mais on peut aller diner ailleurs si tu veux

Elle tourne alors sa tête vers moi et m'envoie un sourire éclatant en secouant la tête avant de presque me tirer vers la porte. Je fronce légèrement les sourcils avant de me laisser entrainer. Moi qui pensait pouvoir déchiffrer ce que les gens pensaient rien qu'en les regardant, je crois que je ne suis pas au bout de mes surprises avec Ella  ...

© MISE EN PAGE PAR OHBRADSCAKE.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Sam 15 Aoû - 17:07


Sometimes you must take time

En petite tenue devant mon armoire ouverte, je regarde toutes mes robes. Je ne savais vraiment pas laquelle mettre. Ce n'est pas que j'en avais beaucoup non plus, enfin si, mais je suis une femme, et une femme à besoin d'une garde robe bien remplit, c'est bien connu.

Je sort trois robes, évitant les couleurs trop osé comme jaune, rouge et blanc. Il fallait quelque chose de plus soft. Après tout j'avais accepté un rendez-vous avec un de mes supérieur. Je ne sais toujours pas ce qu'il m'avait prit. Certes son petit regard attendrissant, son sourire charmeur y étaient pour un peu, mais son caractère me refroidis assez. Mais j'ai passé du temps avec lui, dans le domaine professionnel et j'avais appris à l'apprécier un peu… A voir ce que ça donne quand on est hors de l'hôpital.
Je passe ma robe noir, et le résultat est pas convainquent, j'ai l'impression d'aller a un enterrement. J'essaie ensuite une autre noir, mais trop décolleter pour un premier rendez-vous, je ne veux pas non plus lui donner des idées. J'opte alors pour ma robe bleu foncé qui n'est pas trop courte, ni trop longue, et le décolleté pas trop plongeant. C'est donc parfait pour la situation.
Une petit coup de maquillage, un dernier ajustement des mèches et me voilà prête. Juste a temps pour répondre à l'interphone. J'attrape ma pochette et ma veste et descend les escaliers en faisant bien attention à ne pas tombé, mais j'ai bien l'habitude avec mes talons.

Devant le hall de l'entrée, le stress monte, ce n'est pas tout à fait le même qu'avant une opération. Il était bien pire pour moi. Sortir avec un supérieur, mais quelle idée j'ai eu là, d'accepter son invitation. J'ouvre la porte, et là, je vois Liam sur son 31. Pas trop, mais juste assez pour qu'il soit sexy à mes yeux. Une petite chemise par dessus son jean, ainsi qu'une veste qui lui va à ravir. Il avait beaucoup de charme cet homme. Il sourit bêtement, et je me dis que je lui fais un peu d'effet, au final c'était le but avec cette robe.
Le trajet en voiture est assez pesant, je ne savais pas quoi dire. Et lui non plus, je crois bien, et ça ne lui ressemble pas du tout. Il avait toujours quelques chose à dire en temps normal. Et quand son regard croise le mien, je ne pu m'empêcher de sourire, son air un peu tendu était vraiment risible.
La voiture se stop, devant la CN Tower. Je regarde le point culminant de l’édifice, les souvenirs de la journée passé avec Jon, me reviennent en tête. Et la trouille d'être dans le vide aussi d'ailleurs. J'espère que Liam ne prévoit pas une chose pareil, ça mettrait fin à tout rendez-vous possible.

- Tu n'as pas le vertige j'espère ? 

Je pose mon regard sur mon cavalier, il était amusé de la situation. Moi cet endroit me faisait penser à Jon, mon ami me manque.

- J'avais réservé ici parce que c'est très bon et que la vue sur Toronto est magnifique mais on peut aller diner ailleurs si tu veux 

Je décroche les yeux de la tour, et je regarde Liam en souriant, il voulait quelque chose de romantique au final, et j'adore tout ce qui est romantique. Je le traîne pour rentrer et me pose devant l’ascenseur.

- Non, je n'ai pas le vertige. Je te fais confiance pour le choix.

Devant l'entrée du fameux restaurant, j'enlève ma veste, il faisait déjà bien chaud, pendant que Liam donnait son nom. A la table, il me tire la chaise pour que je m'y installe, vraiment charmant. Mais si il cherche à me mettre dans son lit dès se soir, ça il se met le doigt dans l’œil. Un serveur vient rapidement nous voir, et je commande un kir royal pour débuter la soirée.

good vibes.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Dim 23 Aoû - 22:45

Sometimes you must take time



Je me laisse entraîner par Ella jusque devant les portes de l'ascenseur, apparemment elle connaissait les lieux. Peut-être qu'un petit ami l'avait déjà emmené ici et que ça lui avait rappelé des souvenirs, en tout cas elle me confirme qu'elle n'a pas le vertige et ça me rassure, nous allions pouvoir passer une bonne soirée. La montée en ascenseur pour se rendre au restaurant est rapide et la vitesse me fait une drôle de sensation, un peu comme dans un manège à sensation. Je note dans un coin de ma tête que ça pourrait être un pour un prochain rendez-vous avec Ella, j'adorais ça ! Je tâterais le terrain pendant le diner pour voir si elle serait éventuellement intéressée.
Une fois arrivés devant l'entrée du restaurant, je me présente à l'hôtesse en annonçant ma réservation. J'ai droit à un petit sourire complice mais discret de celle-ci qu'Ella, en train d'enlever sa veste, ne remarque pas. Il faut dire que ce n'était pas la première fois que je venais ici en charmante compagnie. Elle appelle un garçon de salle qui nous escorte jusque notre table. J'acquiesce et le remercie quand il demande si la table convient puis après avoir pris ma veste et celle d'Ella il nous laisse nous installer. Pendant qu'il va chercher les menus, je tire la chaise pour laisser Ella prendre place. Tout comme je lui avais ouvert la porte de la voiture, c'était des gestes naturels chez moi et je vois que la galanterie fait toujours son petit effet sur la gente féminine au petit sourire qui fleurit sur ses lèvres alors qu'elle s'assoit. Une fois la carte des boissons en main le choix d'Ella se porte sur un kir royal et je ne peux qu'approuver

- Une coupe de champagne pour moi s'il vous plait

Je laisse le serveur s'éloigner et sourit à Ella

- J'aime beaucoup le champagne aussi, une de mes boissons favorites avec les bons whiskies pur malt, particulièrement ceux fabriqués en Ecosse, ce sont les meilleurs du monde ! Tout comme le champagne qui se doit d'être français !

Tout en parlant je voyais le regard d'Ella s'agrandir. Evidemment ! Mais qu'est-ce qui me prend de parler boissons ! En plus elle ne me semblait pas être une grande consommatrice d'alcool, quoique sait-on jamais, je ne la connaissais pas après tout. Je décide de changer radicalement de conversation

- Alors ? Que dis-tu de la vue ? Là il fait encore jour, mais tu verras quand la nuit sera tombée comme c'est beau avec toutes les lumières ! En plus en ce moment la ville illumine les principaux bâtiments, j'ai hâte de voir ça !

Je ne sais pas pourquoi j'étais excité ! Si je continue comme ça je vais finir par lui faire peur, d'ailleurs elle me jette un drôle de regard avant de tourner la tête pour regarder par la grande baie vitrée la vue que je lui avais indiquée avec ma main. Il faut absolument que je me calme, elle va me prendre pour un fou si ça continue. Je ne sais pas pourquoi j'éprouvais le besoin de parler comme ça alors qu'habituellement j'étais plutôt peu disert et surement pas du genre à me mettre en avant, du moins pas dans le domaine personnel, elle va croire que je veux absolument la séduire. Bon c'est vrai que c'était à la base dans mon intention, mais pour une fois je veux prendre mon temps, et surtout le temps de l'écouter elle, parce que là elle n'avait pas pu en placer une la pauvre. Je me force à me taire pendant qu'elle observe la ville qui s'étale à ses pieds, aidé en ça par le serveur qui amène nos coupes. Ella revient avec moi alors que je lève mon verre en lui souriant. J'allais lui proposer de trinquer, mais trinquer à quoi, nous n'avions rien à fêter

- A notre premier rendez-vous !

Mais qu'est-ce qui m'a pris de dire ça ! Je baisse les yeux, n'osant pas affronter son regard, alors que je sens mes joues s'empourprer. Décidément je n'étais plus du tout moi-même quand j'étais en sa compagnie ...
© MISE EN PAGE PAR OHBRADSCAKE.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Mar 25 Aoû - 21:14


Sometimes you must take time

Je regarde Liam avec un petit sourire, je ne savais pas comment agir avec lui. C'était étrange malgré tout cette situation. C'est mon supérieur qui m'a déjà fait des avances, et me voilà en face de lui au restaurant. Pourquoi j'ai accepté ? Ah oui parce qu'il a insisté, et qu'il l'a fait avec son sourire craquant. D'ailleurs il recommence à sourire comme ça…

- J'aime beaucoup le champagne aussi, une de mes boissons favorites avec les bons whiskies pur malt, particulièrement ceux fabriqués en Ecosse, ce sont les meilleurs du monde ! Tout comme le champagne qui se doit d'être français !

Du champagne ! Monsieur ne se refuse rien ! Et ses goûts au niveau de l'alcool son particulier, enfin j'avais plus eu l'habitude de fréquenter des hommes qui buvait de la vodka ou du rhum. La c'était une boisson d'homme, faut dire aussi qu'il doit être l'homme le plus vieux avec qui je dîne, sans compter mon père bien entendu. Mais bon, le sujet de conversation est légèrement limite. Je suis d'accord, nous n'avons pas à parler boulot, pas de maladie, pas de patient…. Mais de là à parler boisson….

- Alors ? Que dis-tu de la vue ? Là il fait encore jour, mais tu verras quand la nuit sera tombée comme c'est beau avec toutes les lumières ! En plus en ce moment la ville illumine les principaux bâtiments, j'ai hâte de voir ça !

Je souris et tourne la tête vers la baie vitré. C'est vraie que la vue était magnifique. La nuit tombé, ça serai un cadre romantique à souhait. L'aurait il fait exprès ?! Sûrement le connaissant un peu. J'allais dire quelque chose mais le serveur arrive avec nos verres. Ma flûte dans la main je la soulève pour porter un toast, oui, mais quoi ? C'était tellement machinal que j'ai presque l'air débile. Enfin pas plus que Liam !

- A notre premier rendez-vous !

J'écarquille les yeux ! La surprise est grande ! Je sens mes joues rougir, puis à la fin je souris, j'étais flatté en faite, pour qu'elle raison je ne sais pas ! J'approche mon verre du sien sans dire un seul mot. Puis je bois ne gorgé.

- Alors, si tu aimes le champagne Français, c'est que tu y a déjà mis les pieds ? Où c'était pour m’impressionner ?!

Même si il n'était pas vraiment obligé, j'ai été impressionné dès notre rencontre, je savais qui il était, le connaître était une chance, et travailler avec lui c'est juste exceptionnel !

Toujours en souriant, je le vois légèrement gêner, il voulait vraiment m'impressionner alors ?! Je lui plaisait à se point là ?! Je pensais que c'était une énième tentative pour me mettre dans son lit. Ma main sous mon menton, j'attendais avec impatience sa réponse. Et une fois encore je me faisait déjà des idées sur ce qu'il pouvait bien se passer dans sa tête.

- Alors, où as tu mis les pieds ?!

Les voyages, c'est un bon sujet de discussion ça. Et j'ai de quoi dire, entre l'Allemagne et mes quelques voyages en France avec l'école.

good vibes.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Dim 6 Sep - 18:00

Sometimes you must take time



Je finis quand même par relever la tête assez rapidement et je suis surpris du sourire que je trouve sur les lèvres d'Ella, elle aurait très bien pu mal prendre ce toast, mais après tout, elle savait que je la trouvais si on peut dire "à mon goût" vu comment je m'étais comporté avec elle à notre première rencontre. J'espérais juste qu'elle m'avait pardonné et que nous pourrions reprendre une relation extra-professionnelle sur une bonne base. Elle trinque quand même avec moi et je porte à mon verre à mes lèvres en même temps qu'elle. Je remarque ses joues légèrement rosies alors qu'elle repose son verre

-  Alors, si tu aimes le champagne Français, c'est que tu y a déjà mis les pieds ? Où c'était pour m’impressionner ?!

L'impressionner ? Oui bien sur qu'inconsciemment je cherchais à l'impressionner. Je n'avais plus à le faire au niveau professionnel, tous me respectaient et reconnaissaient mon talent en tant que chirurgien et professeur, mais côté personnel j'avais encore tout à prouver, à lui prouver. Je suis assez content qu'elle sache bien faire la part des choses, bien différencier ses deux côtés de la vie était essentiel dans notre profession et je suis assez surpris de remarquer ça chez elle, alors qu'elle m'avait semblée un peu trop impliquée lorsque nous avions traité notre premier patient ensemble, elle avait donc écouté mon conseil.
Je reviens dans la conversation alors qu'elle m'observe avec un petit sourire satisfait. Elle s'était un peu avancée pour poser ses coudes sur la table et poser son menton sur ses mains croisées. Je laisse mes yeux plonger dans les siens, cherchant si je devais esquiver certaines choses ou pas, mais elle semble s'impatienter

- Alors, où as tu mis les pieds ?!
- En France, à Paris pour ...

Je me retiens in extremis de continuer, avait-elle besoin de savoir que j'y étais allé en voyage de noces, non je ne crois pas. Déjà lors de ce séjour j'avais dû faire des concessions à ma femme qui préférait faire les boutiques alors que j'étais plus attiré par les visites et les musées. Je sens que mon visage s'est un peu refermé mais je me reprends bien vite

- ... pour visiter. J'ai fait mes études de médecine à New York que je connais bien et l'année dernière je suis parti une petite semaine en Ecosse, juste pour visiter quelques distilleries

Je lui fais un clin d'oeil et elle m'accompagne dans mon rire. Je crois qu'elle se souviendra toute sa vie, et moi aussi, de cette lamentable entrée en matière pour un diner supposé être un tant soi peu romantique

- J'ai fait un petit détour par Londres avant de revenir et j'ai beaucoup aimé ! Je prévois d'y retourner, je n'ai pas eu le temps de tout voir malheureusement.

J'avais vraiment beaucoup aimé cette ville, mélange d'ancien et de moderne, et surtout riche en musées, mon petit péché mignon, mais il y en a tellement que je n'avais pas pu voir tout ce que je voulais. Je me rappelle d'un coup qu'Ella est anglaise, c'était noté dans son dossier

- Mais tu dois bien connaitre ! Tu pourrais peut-être me donner quelques conseils ?

Alors qu'Ella souriait encore de ma blague avec les distilleries, je remarque que son sourire s'atténue à l'évocation de cette ville. Elle se redresse doucement et s'appuie sur le dossier de sa chaise. Je suis troublé. Je n'avais rien dit de mal et pourtant son sourire avait maintenant complètement disparu. Elle attrape son verre et boit une gorgée de kir. Nous étions là pour passer une bonne soirée et apparemment j'avais mis les pieds où il ne fallait pas. En aucun cas je ne voulais la mettre mal à l'aise et pourtant c'est ce qui était visiblement en train d'arriver. J'hésite comme tout à l'heure à changer radicalement de conversation, je voulais lui laisser la possibilité de s'exprimer à ce sujet si elle le voulait

- Et toi ? Tu as eu la possibilité de voyager malgré tes études ? Je sais que c'est très prenant

J'avais adopté la même position qu'elle pour lui poser cette question et j'attends patiemment sa réponse tout en lui envoyant un petit sourire désolé. Elle avait le choix de rester sur les voyages ou de partir dans les études, c'était comme elle voulait ...

© MISE EN PAGE PAR OHBRADSCAKE.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Dim 13 Sep - 22:45


Sometimes you must take time

J'imaginais déjà toute sorte de réponse, la première étant le fait qu'il n'est été nulle part, et qu'il essaie juste de m'impressionner. La seconde étant qu'il avait fait des thèses sur un cas spécifique dans un pays étranger.  Mais sa réponse me fait moins rêver surtout qu'il s'arrête en plein milieu de sa phrase, et je vois le malaise. Les voyages n'étaient donc pas le sujet sans risque. Il me dit alors qu'il avait été en France pour visiter, puis qu'il avait été à New-York pour ses études. Mais aussi en Écosse où il en avait profiter de visiter quelque distillerie. Son clin d'oeil me fit rire. Me faire penser qu'il était un tant soit peu attiré par l'alcool n'était pas dans son avantage pour me séduire.
Nos rires s'étouffèrent et il reprend la parole me parlant alors de Londres. Ah. Rien qu'à l'entende de cette ville, j'en eu presque des frisons. J'aimais bien Londres, mais les souvenirs associés étaient bien moins agréable.

- Mais tu dois bien connaitre ! Tu pourrais peut-être me donner quelques conseils ?

Peut-être, ou non…. Les endroits que je pourrai lui conseiller, était simplement les bibliothèques ainsi que tous les endroits calme. Je n'étais pas une grande fêtarde, et je n'avais pas non plus beaucoup d'ami. Au final je n'étais pas intéressante, et je me demande encore très souvent pourquoi on me parle et pourquoi ici, j'étais si bien entouré. Malgré tout j'en étais très heureuse, j'avais trouvé une famille, particulière, mais une famille tout de même. Et j'en suis vraiment très heureuse.

- Et toi ? Tu as eu la possibilité de voyager malgré tes études ? Je sais que c'est très prenant 

Je devais répondre, nous étions quand même dans une discussion et de ce fait, je devais parler aussi.  Je n'étais pas obligé de parler vraiment de ma vie, de mon enfance, je pouvais très bien enjolivé les choses sans dire la réalité.
Avant de me lancer je bois une petite gorgé de mon apéritif.

- Je suis beaucoup aller en Allemagne pour y aller voir mes grands-parents. Je suis aller quelques fois en France aussi. Mais c'est vraie que les études prennent beaucoup de temps et ne me laisse pas le temps pour voyager, ni retourner en Angleterre.

Ce qui n'était pas plus mal. J'en avais pas vraiment envie. Même si le mariage de mon frère avait été une exception. Et puis, je n'étais pas seule, Ortwin était là, il avait été d'un grand soutient pour affronter ma démoniaque mère.

- Le seul endroit que je pourrait te conseiller à Londres est bien évidemment le musé d'histoire naturel, il est tellement gigantesque qu'il faut plusieurs jours pour vraiment faire le tour.

J'y passais d'ailleurs une bonne partie de mes journées à errer dans les couloirs, surtout eux de science, aller savoir pourquoi….
Une autre gorgée de mon kir avalé, je regarde Liam, je n'arrivais pas à savoir ce qu'il pensait et encore moins ce qu'il ressentait pour moi. Je savais qu'il était attiré, il me l'avait clairement dit. Mais c'était étrange d'être ici avec lui, et pourtant assez naturelle.



good vibes.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Dim 4 Oct - 20:00

Sometimes you must take time



C'était assez gênant ces petits blancs dans notre conversation, tout comme l'avait été son attitude quand elle avait vu où je l'avais emmenée pour diner. Elle devait être de ces personnes qui attachent beaucoup d'importance aux souvenirs, mais en bon médecin elle savait aussi se reprendre rapidement, c'était essentiel dans notre métier. Bon c'est vrai que pour ma part c'était en général complètement l'inverse, rare étaient les instants où je me laissais submerger par mes émotions, quoique ce soir j'avais déjà failli, il n'y a pas à dire, Ella avait sur moi un effet particulier. Elle reprend une gorgée de kir avant de se lancer

- Je suis beaucoup aller en Allemagne pour y aller voir mes grands-parents. Je suis aller quelques fois en France aussi. Mais c'est vraie que les études prennent beaucoup de temps et ne me laisse pas le temps pour voyager, ni retourner en Angleterre.

C'est vrai que Kaiser sonnait assez allemand mais cela aurait pu venir d'origines plus lointaines. Le fait qu'elle ne semble plus aller aussi régulièrement là-bas me pousse à penser qu'elle n'a plus ses grands-parents mais je préfère ne pas en avoir confirmation, du moins dans l'immédiat, nous n'étions pas ici pour penser à des choses tristes. Je souris par contre à l'évocation de la France. Je n'avais mis les pieds qu'à Paris et qu'une seule fois mais ce pays m'attirait assez, non seulement pour sa culture mais aussi pour certains secteurs qui étaient à la pointe du progrès en matière médicale. J'ai encore un petit sourire à cette pensée alors qu'Ella a perdu le sien encore une fois à l'évocation de l'Angleterre. Je n'arrive pas à savoir si c'est parce qu'elle n'a plus le temps d'y retourner ou si c'est parce que ça lui rappelle de mauvais souvenirs

- Le seul endroit que je pourrait te conseiller à Londres est bien évidemment le musé d'histoire naturel, il est tellement gigantesque qu'il faut plusieurs jours pour vraiment faire le tour.

Je pensais qu'elle allait passer à autre chose et mon petit étonnement fait bien vite place à un sourire franc et sincère. J'avais bien entendu été dans ce musée lors de mon séjour dans la city, mais elle avait raison, il était immense et voulant en faire plusieurs, j'avais juste été dans les sections qui m'intéressaient

- Oui ! Enorme ce musée ! J'ai adoré le peu que j'y ai vu ! La galerie des grands mammifères est magnifique, et que dire du talent des anglais pour mêler le plus ancien avec les technologies les plus modernes ! Il n'y a qu'à voir la façon dont est aménagée la section minéralogie, celui qui a pondu cette idée est génial ! A mon grand regret j'ai du laisser de côté la partie botanique mais mon temps était compté et je voulais absolument garder un peu de temps pour la National Gallery, j'aime aussi beaucoup admirer des tableaux, surtout ceux de l'époque ...

Mais je parle, je parle et cela encore une fois semble amuser Ella. Je pouvais parler de musées pendant des heures, et pour une fois que j'avais en face de moi une personne qui semblait un tant soit peu intéressée je m'étais laissé emporter par mon enthousiasme. Je lui envoie un petit sourire désolé

- Pardon ... Je suis désolé

Elle caressait négligemment le pied de son verre d'apéritif avec ses doigts et naturellement ma main se pose sur la sienne pour accompagner mes excuses. Ce geste n'était nullement prémédité et ce contact qui ne dure que quelques secondes avant qu'elle ne retire sa main me fait sentir tout bizarre. Je comprenais parfaitement qu'elle se sente mal à l'aise et qu'elle l'ai enlevée rapidement. Je repose ma main près de mon assiette, jouant nerveusement avec le tranchant de mon couteau. Il fallait chasser ce petit malaise au plus vite, il ne fallait pas qu'elle croit que je veuille juste la mettre dans mon lit

- Mais ici on a le Musée Royal de l'Ontario qui est pas mal non plus, un des plus grand d'Amérique du nord. Si tu aimes ce genre d'endroit je peux te servir de guide, j'en connais les moindre recoins

Elle me semble intéressée mais je me force  à me taire en attendant sa réponse sinon je vais repartir au quart de tour comme tout à l'heure et elle avait peut-être envie de converser sur autres choses que des squelettes d'animaux morts depuis des milliers d'années ou des tableaux peints il y a plusieurs siècles. Et puis le garçon arrive vers nous. Ella refuse sa proposition d'un second verre d'apéritif et je la suis dans sa décision. Je conduisais et si je prenais un verre de vin avec le diner ce serait bien assez d'alcool pour la soirée. Déjà que mon petit discours sur les différents alcools que j'appréciais tout à l'heure avait du la dérouter, il ne manquerait plus qu'elle me prenne pour un alcoolique

- Alors ? Ça te dirait un second rendez-vous au milieu des vieux os ?

Je sais que j'allais un peu vite en besogne, ne sachant pas vraiment comment allait se terminer le premier, mais c'était dans ma nature de toujours prévoir. C'est comme ça que j'avais réussi, en ayant toujours un coup d'avance.
© MISE EN PAGE PAR OHBRADSCAKE.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Sam 10 Oct - 23:23


Sometimes you must take time

Le docteur Baskin, enfin Liam, n'arrêtait pas de me regarder bizarrement et en même temps ce n'était pas déplaisant. Même si la conversation n'était pas la plus passionnante du monde, j'aimais bien l'écouter, l'entendre parler. En faite, je suis fasciné par le son de sa voix. Pourquoi ? Elle n'était pas sensuelle, non, elle était banale, et parfois même agaçante, mais elle me plaisait bien. Il fait enfin une pause et je souris, il était a fond dans le musée. Dans un futur hypothétique nous pourrions le visiter ensemble, j'ai l'impression qu'il me ferrai un cours à chaque fois. Et qui sait, j'allais peut-être lui apprendre quelques trucs. En tout cas il parle, il parle, sans qu'il s'arrête. Ah si, il sait ne rien dire aussi….

- Pardon ... Je suis désolé

Je souris toujours, et sursaute légèrement quand sa main vient toucher la mienne. Se contact chaud, je ne m'y attendais pas, mais il était agréable, mais je ne veux pas lui donner de faux espoir non plus. Rien ne se passera entre lui et moi se soir.

- Mais ici on a le Musée Royal de l'Ontario qui est pas mal non plus, un des plus grand d'Amérique du nord. Si tu aimes ce genre d'endroit je peux te servir de guide, j'en connais les moindre recoins

Liam fait une pause, me laissant sûrement répondre et j'allais évidemment répliqué que je n'avais pas eu encore le temps d'aller y faire un tour, quand le serveur nous aborde à nouveau. Du coup, ça me coupe un peu dans mon élan de réponse.

- Alors ? Ça te dirait un second rendez-vous au milieu des vieux os ? 

Je pouvais sentir mes joues se rougirent, il n'y allait pas part quatre chemin une fois encore. Il était tellement direct que ça me perturbe un peu. Pourtant ce n'était pas la première fois qu'il agissait comme ça. Mais pour le coup, je ne pouvais pas me cacher derrière le boulot. Je devais faire face. Je me met alors à rire, un peu nerveusement, mais c'était une échappatoire comme une autre.

- Et bien…. Heu….

Je ne sais pas quoi lui dire, je me sens à nouveau mal à l'aise, comment pouvait-il oser me dire ça, sans y mettre les formes. Oui, bon et bien à force j'arrive à le cerner, et à savoir qu'au final lui et les façons de faire font milles.

Le serveur revient avec les cartes, et je soupir intérieurement. Il venait de me sauver d'une situation bien gênante pour moi. Je me plonge alors dans ma recherche de mon dîner. Poisson ou viande ? Légume ou féculant ? Huum tout à l'air succulent…. Je relève mes yeux hors de la carte pour observer Liam. Il devait attendre ma réponse, je lui en devait une. Une fois mon choix fait, je pose le menu, prend une gorgé de mon apéritif qui me restait, je fini par me prendre une grande inspiration puis je me lance.

- Il faut qu'on est un jour de repos identique… pour la visite du musée. Je n'y ai jamais mis les pieds, je n'ai pas vraiment le temps.

L'hôpital me prenait beaucoup de temps, apprendre, toujours apprendre aussi, fait que je n'ai pas de temps pour moi, enfin j'en trouvais pour Ethan maintenant je vais avoir un peu plus de moment pour m'occuper de moi, et peut-être de les passer avec Liam…




good vibes.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Dim 18 Oct - 18:26

Sometimes you must take time



Ma question la fait rougir à nouveau et je sens que sa réponse va être hésitante. J'allais lui dire qu'elle ne devait pas hésiter à me dire franchement ce qu'elle pensait et ne pas dire oui amen à tout ce que j'allais lui proposer, bien que pour l'ultime proposition que je voulais lui faire je sais qu'elle ne prendra pas de gants pour me dire oui ou non, que je sois son supérieur hiérarchique n'entrera certainement pas en ligne de compte dans sa décision, mais de toute façon ce ne sera pas dans l'immédiat, nous devions apprendre à nous connaitre un peu mieux avant, ne serait-ce que pour qu'elle ne se sente plus mal à l'aise comme c'était le cas à l'instant.
Le serveur qui arrive avec les cartes à l'air de la sauver. Venant régulièrement dans cet établissement je connaissais bien la carte et je pense opter pour leur viande de boeuf, elle était vraiment excellente, mais Ella était peut-être plus poisson, et de toute façon j'aimais ça aussi. J'ai un petit sourire en me retenant de la conseiller, j'en avais assez fait pour ce soir je pense, je me permettrais juste un petit conseil pour le vin. Je repose ma carte alors qu'Ella finit son apéritif. Elle repose son verre presque en soupirant

- Il faut qu'on est un jour de repos identique… pour la visite du musée. Je n'y ai jamais mis les pieds, je n'ai pas vraiment le temps.

Pour une fois ne n'arrive pas à déceler dans son ton si elle est déçue ou si le manque de temps est un bon prétexte pour refuser ce second rendez-vous. J'espère de tout coeur que c'est la première option alors j'insiste un peu

- J'ai plus de facilités que toi pour poser un jour de congés, je le ferai volontiers si c'est pour t'accompagner

Je lui souris et je crois que j'ai marqué un point quand elle sourit également avant d'hocher la tête. Cette simple réponse même pas verbale me met en joie et pourtant j'essaie de ne pas trop le montrer, et puis ce n'était qu'un rendez-vous comme celui de ce soir, je ne devais pas trop espérer. D'ailleurs à plus y penser, j'aurais eu plus de chance de conclure avec un diner romantique comme ce soir qu'avec une visite studieuse dans un musée, mais c'était déjà pas mal d'avoir obtenu une seconde rencontre en dehors l'hôpital.
C'est assez fier de moi que je lui demande ce qu'elle avait choisi et pour mon plus grand plaisir son choix s'est porté sur le filet de boeuf canadien accompagné d'une pomme de terre au four crème ciboulette. Je me souviens furtivement que lors de notre premier déjeuner commun à la cafétéria de l'hôpital elle n'avait pris qu'une salade et une pomme et je suis content que ma première impression d'avoir à faire à une femme qui surveille constamment son poids était fausse, c'est bien mieux ainsi. Cela doit ce voir sur mon visage parce qu'elle sourit à son tour, peut-être y pensait-elle aussi

- Excellent choix Ella ! Tu verras le boeuf ici est succulent, il fond tout seul dans la bouche !

J'appelle le serveur qui vient prendre nos commandes et oubliant que je m'étais dis que je ne donnerais qu'un petit conseil pour le choix du vin, je commande une bonne bouteille de vin rouge en même temps. J'attends qu'il soit parti et regarde à nouveau Ella qui avait repris la même position qu'au début de notre diner, le menton posé sur ses mains jointes au dessus de son assiette. J'avais encore le sourire aux lèvres, mais je ne peux m'empêcher de froncer un peu les sourcils quand je vois qu'elle-même a un petit sourire amusé en me regardant. Chassez le naturel et il revient au galop. J'avais cette fâcheuse habitude de croire que mes choix étaient toujours les meilleurs, que ce soit professionnellement ou personnellement, et d'entrainer mon entourage dedans sans même parfois leur demander leur avis. Certes, j'avais souvent raison mais ce n'était pas une raison pour imposer mes choix à Ella

- Tu aimes le vin ?

Elle ne répond pas à ma question et se contente juste de hausser un sourcil

- Hummm ... Peut-être voulais-tu le choisir ?

Plus je m'enfonce et plus la situation semble l'amuser. J'avais recommencé à tripoter nerveusement le tranchant de mon couteau et maintenant j'évitais de la regarder. Je ne relève les yeux que quand je sens sa main se poser sur la mienne pour arrêter mon geste.

© MISE EN PAGE PAR OHBRADSCAKE.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Dim 25 Oct - 19:06


Sometimes you must take time

D'une simple parole, Liam pouvait tout arranger pour que nous puisons y aller ensemble. C'était un avantage d'être titulaire. Mais je sais aussi, que ce n'était pas toujours si facile d'endossé se rôle, les responsabilités qui vont avec, mais j'ai qu'une hâte les avoir aussi. Être sur le même pied d'égalité que lui. Dans tous les cas, j'apprécierai sûrement de passer un peu plus de temps hors de l'hôpital avec lui. Enfin tout dépend de la fin de se rendez-vous.

Le garçon de salle revient avec les cartes et je me plonge dedans histoire de savoir ce que je pourrais bien manger. Il faut quelque chose qui soit facile à manger, que je ne m'en mette pas partout. Je me connais, je fais facile des taches. Et je n'ai vraiment pas envie de payer le supplément au pressing. Tout m'avait l'air délicieux, mais mon penchant pour la viande rouge revient au galop rien qu'en lisant le menu, je vais donc me laisser tenter.
Quand j'annonce ma décision, le regarde Liam était surpris mais souriant. Il ne devait pas avoir l'habitude de voir des filles manger… enfin peut-être que son style de fille en temps normal c'était plus les filiformes.

- Excellent choix Ella ! Tu verras le boeuf ici est succulent, il fond tout seul dans la bouche ! 

Il venait donc vraiment souvent ici, pour me dire une chose pareil. Je commençais à me dire qu'il était peut être le genre de mec a avoir une femme pour chaque nuit. Ce n'était plus ce genre de relation que je cherchais. Je me suis amusé, mais c'est fini, je voulais quelque chose de stable maintenant… Partie légèrement dans mes pensées, je n'avais même pas fait attention qu'il avait pris commande de vin. Je le regarde en souriant, ne m'avait il pas dit qu'il voulait me laisser un peu plus de choix. Mais c'était son caractère, et c'est aussi sûrement dut au travail, il avait l'habitude de donner des ordres à tout le monde.

- Tu aimes le vin ? 

Si j'aime le vin ? C'était une question assez idiote, qui n'aimait pas ? Avec modération bien entendu, je vois que trop bien ce que l'abus peut donner. Mais j'aimais bien un petit verre de temps à autre. Mais je ne voulais pas vraiment lui répondre, aucune information pour qu'il me saoule et que je finisse se soir dans son lit.

- Hummm ... Peut-être voulais-tu le choisir ?

Je souris, alors qu'il s'enfonçait de plus en plus. C'était vraiment drôle, lui qui était si sur de lui à l'hôpital, là j'avais l'impression d'avoir un ado qui drague pour la première fois devant moi. Il me touchait en étant ainsi. C'est pour quoi sans vraiment réfléchir, je pose ma main sur la sienne. Ce qui fait que nos regards se croisent et ne se quitte plus pendant plusieurs secondes.

Je retire lentement ma main de la sienne, un peu gêné, sentant surtout mes joues rougirent. Je venais de lui faire comprendre qu'il pouvait se passer quelque chose entre nous la…. Pourtant je ne voulais pas, pas maintenant… Mais son sourire, son regard, et son petit air embêté me fait totalement craqué. Il me montrait une facette de lui qui n'était pas du tout la même qu'au travail, et j'aimais assez.

- Docteur Baskin, ne jouer pas avec un couteau, vos mains valent de l'or…

Et voilà que je le flatte comme une groupie qui n'avait qu'une idée en tête, vouloir finir la soirée dans son lit. Maintenant que c'était dit, je devais assumé ma drague. Après tout ce n'était pas réservé qu'aux hommes.




good vibes.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Dim 1 Nov - 21:05

Sometimes you must take time



Moi qui suis pourtant si perspicace d'habitude, là je n'arrive pas du tout à décrypter le regard d'Ella. Ses yeux plongés dans les miens j'en oublierais presque sa main sur la mienne si je n'avais pas ressenti la chaleur qu'elle dégageait. D'ailleurs je retrouve cette même chaleur sur son visage, ses joues s'empourprent alors qu'elle enlève doucement sa main. J'avais beaucoup aimé ce contact mais je ne fais rien pour la retenir, mon invitée semblait assez gênée comme ça. Je l'étais aussi un peu pour une fois, enfin plus embêté que gêné je dirais. Je lui souris doucement et cela à l'air de la rassurer un peu

- Docteur Baskin, ne jouer pas avec un couteau, vos mains valent de l'or…

Surpris par sa phrase, je ne peux empêcher mon sourcil gauche de se lever et je sens également le coin de mes lèvres remonter, serait-elle en train de me faire du rentre-dedans là ? Certes, elle devait bien se douter qu'au bout de quelques rendez-vous je lui demanderai plus qu'une sortie au restaurant ou dans un musée, je ne m'en étais jamais caché, mais que ce soit elle qui prenne les devants m'étonne beaucoup, et je dois dire que cela me plait. Ce petit bout de femme recelait donc bien des surprises et j'ai hâte d'en découvrir d'autres facettes, d'autant que maintenant elle me fixait et semblait assumer ses paroles

- Vu le montant de ma prime d'assurance on peut dire ça oui !

Je grimace et cela la fait rire. Elle m'avait peut-être là tendu une perche et peut-être que je laissais passer une chance qui ne se représenterait plus mais j'assume et m'en tient à mon plan initial de ne pas précipiter les choses, même si j'en avais bien envie. Je saisis sa main et l'examine attentivement

- J'ai vu dans ton dossier que tu te destinais à la chirurgie pédiatrique ? Spécialité difficile, mais cette main me semble parfaite pour ça

Je caressais doucement sa paume avec mon pouce et malgré ma bonne résolution d'il y a à peine une minute je ne peux m'empêcher de prolonger ce doux contact. Nous étions à nouveau les yeux dans les yeux et je ne sais pas ce qui aurait pu se passer si je n'avais été dérangé par la vibration de mon portable contre ma cuisse. J'aurais bien voulu ignorer cet appel, mais pour cela il fallait d'abord que je vois de qui il provenait. Je n'étais pas de garde, mais le médecin qui l'était savait en cas d'extrême urgence pour l'un de mes patients il pouvait m'appeler à toute heure du jour et de la nuit. Je lui rends donc sa main avec un petit sourire désolé

- Excuse-moi Ella

Je saisis mon portable dans ma poche et je sens ma colère du début de soirée revenir quand je vois le nom de mon correspondant s'afficher. J'hésite à refuser l'appel, c'était peut-être au sujet de ma fille, et maintenant je suis plus angoissé qu'en colère quand je décroche en me levant. Je m'éloigne un peu pour m'isoler quand j'entends la voix de ma fille, ou plutôt ses pleurs. Mary-Eléanor était souvent sujette aux cauchemars et quand sa mère n'arrivait pas à calmer ses peurs nocturnes elle m'appelait, ma voix savait l'apaiser. Je la rassure et la calme, lui assurant que le "monstre bleu" dont elle avait si peur ne reviendrait pas cette nuit et que oui elle pouvait laisser la veilleuse allumée toute la nuit. J'ai droit à un bref merci de la part de mon ex-femme avant qu'elle ne raccroche. Je remets le téléphone dans ma poche en retournant à ma table et j'ai droit à un regard interrogatif et un peu anxieux d'Ella. Je me rends compte que calmer ma fille m'avait pris un certain temps

- Je suis vraiment désolé, ma fille a fait un cauchemar et ...

Les yeux d'Ella s'arrondissent, si elle savait que j'étais divorcé, elle ne devait pas savoir que j'avais une fille. D'ailleurs peu de gens à l'hôpital était au courant de ma situation familiale, je n'aimais pas exposer ma vie privée, mais alors pas du tout, alors pourquoi j'étais en train de le faire là

- Elle a 5 ans, c'est un âge où il ne faut pas laisser les cauchemars devenir des terreurs nocturnes alors quand mon ex-femme n'arrive pas à la rassurer elle m'appelle

Cette explication était sortie naturellement. Je ne sais pas pourquoi, je sentais que je pouvais me confier à elle, qu'elle n'irait pas répéter ce que je lui dirais de personnel sur tous les toits, c'était d'ailleurs assez étrange ce climat confiance qui commençait à s'installer entre nous, je n'ai pas l'habitude ...

© MISE EN PAGE PAR OHBRADSCAKE.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Lun 9 Nov - 0:12


Sometimes you must take time

J'étais fière de ma tentative, parce qu'il ne s'y attendais pas. Même si je me dis que je devais assumé, ce n'était pas facile. Mais c'était fait je ne pouvais plus annuler mes gestes ni mes paroles. Quand je raconterai tout ça à Ethan il va bien se moquer de moi. Enfin si j'arrive à lui parler de se rendez-vous.
Je souris et ne quitte pas des yeux Liam, surtout qu'il était surpris. C'est sur qu'au premier abord, je suis loin d'être se genre de fille, entreprenante. Il est vrai que je préfère attendre pour tomber sous le charme de quelqu'un. Sauf que je me suis bien aperçu que ça ne fonctionnais pas beaucoup. Autant prendre les choses en main.

- Vu le montant de ma prime d'assurance on peut dire ça oui !

Sa remarque me fait rire, un dicton dit femme qui rit, femme à moitié dans son lit. Enfin, bon il ne fallait pas non plus mettre la charrue avant les bœufs. Et puis je veux quelque chose de sérieux. Si il n'était pas dans cette optique, et bien au moins j'aurai mangé un bon repas au vrai de la princesse.
C'est à se moment là qu'il se décide à prendre ma main, à se contact, je n'ai pas réussi à contenir un léger frisson.

- J'ai vu dans ton dossier que tu te destinais à la chirurgie pédiatrique ? Spécialité difficile, mais cette main me semble parfaite pour ça

Mes yeux plongés dans les siens, je n'avais pas spécialement envie que se moment arrête. Pourquoi ? Aucune idée, mais je me sentais belle à travers ses yeux, intelligente, femme. Je sens son attention partir, était il gêné ? Sa main glisse de la mienne, et je le fixe toujours ne comprenant pas beaucoup.

- Excuse-moi Ella

Maintenant je comprends mieux quand il prend son téléphone de sa poche. Ses sourcils se froncent, ça ne devait pas être une bonne nouvelle. Il se lève et je me retrouve seule. Quelques têtes se tournent vers moi, j'étais légèrement mal à l'aise. Mais zut, c'était peut être l'hôpital qui avait besoin de lui. Si c'était le cas, je ne pourrai pas le blâmer, je sais ce que c'est, et je serai même la première à partir sauver une vie. La vie était bien plus importante qu'un rendez-vous à mes yeux. Je regarde alors les gens et souris, pour bien leur faire comprendre que j'en ai rien à faire de ce qu'il pouvait bien penser de moi. Je fini mon verre, me serre un peu d'eau, et j'allais commencer un grignoter du pain quand Liam revient.

- Je suis vraiment désolé, ma fille a fait un cauchemar et ...

Ma petite faim venait de passer comme par magie. Je ne l'imaginais pas vraiment avec un enfant. Marié ça je le savais, qui ne le savais pas, les bruits de couloir à l'hôpital vont bon train. Et puis j'avais pus voir la marque d'une alliance, même si ça se voyait qu'elle n'était plus présente autour de son doigt depuis un moment.

- Elle a 5 ans, c'est un âge où il ne faut pas laisser les cauchemars devenir des terreurs nocturnes alors quand mon ex-femme n'arrive pas à la rassurer elle m'appelle

Je regarde Liam, il n'était pas gêné de me dire tout ça, je le vois même soulagé, et je ne sais pas pourquoi moi aussi. Son côté papa attentionné était assez charmant, ce qui rajoute un bon point pour lui. Mais ça me fait un peu peur, et si ça devenait sérieux tous les deux, si il se passe réellement quelque chose dans l'avenir et que sa fille ne m'aime pas ?

- C'est bien que tu sois présent pour elle, même quand tu ne l'as pas. Elle sait qu'elle pourra toujours compté sur toi.

J'enviais un peu sa fille, mais dans le bon sens, parce qu'elle aura ce que je n'ai pas eu à son âge. Elle n'aura pas se maque que j'avais ressentit toutes ses années.

- Tu l'as vois souvent ?

Parler de sa fille pour un premier rendez-vous, c'est loin d'être glamour. Mais se connaître avant d'aller plus loin et dans une autre situation que l'hôpital c'était une très bonne chose. Et puis ça va peut-être me rassuré quand même. Parce que j'aime les enfants, mais tout est différent quand c'est l'enfant de ton mec. Bien entendu si un truc se passe entre nous.




good vibes.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Dim 15 Nov - 14:47

Sometimes you must take time



J'essayais de séduire Ella parce qu'elle me plaisait, dans tous les sens du terme, mais je ne la connaissais pas encore assez pour la juger, et d'ailleurs je ne me permettrais pas. Je savais déjà qu'elle était intelligente, sensible, douce et naturelle, et tout cela faisait d'elle une jolie personne que reflétait assez bien son physique d'ailleurs. Pas que je m'attache particulièrement à la beauté, mais j'avoue que cela ne gâche rien. Je ne savais pas non plus, si jamais nous allions un peu plus loin dans notre relation, si elle prendrait cela très au sérieux, moi non plus d'ailleurs, nous pourrions juste prendre un peu de bon temps, mais si nous nous plaisions vraiment, elle serait le style de femme que j'aimerai avoir à mes côtés je pense.
Je voyais bien dans ses yeux tout un tas de questionnements, et c'est normal, je pense que j'aurais réagi de la même façon si elle venait de m'annoncer qu'elle était maman

- C'est bien que tu sois présent pour elle, même quand tu ne l'as pas. Elle sait qu'elle pourra toujours compté sur toi.

Je sens un peu d'amertume dans sa voix et je suis amer aussi. Bien sur que je serai toujours là pour elle, mais je ne l'étais pas aussi souvent que je le voulais. Sa mère la trouvait encore un peu jeune pour voyager toute seule et quand je voulais qu'elle vienne c'était toujours à moi d'aller la chercher, et avec mon travail ce n'était pas évident

- Tu l'as vois souvent ?

Je pensais qu'elle serait parti sur un autre sujet, mais nous étions là aussi pour en apprendre un peu plus sur nous aussi

- Non pas souvent ... sa mère est assez exclusive et vit à New York ...

Encore une fois je n'arrivais pas décrypter le regard d'Ella, même si elle semble un peu déçue par ma réponse. J'étais franc, je n'allais pas commencer à lui mentir si je voulais une relation un peu plus poussée avec elle. Pensait-elle que je me cherchais des excuses ? Elle devait bien se rendre compte que seul ici et avec mon travail je ne pourrais pas m'occuper correctement d'un enfant. Si c'était pour la laisser aux soins d'une nourrice tout le temps ce n'était pas la peine

- ... mais c'est mieux comme ça, je ne la prends avec moi que quand je suis certain de pouvoir lui consacrer tout mon temps. D'ailleurs je vais la chercher dans 15 jours, tu verras elle est adorable

Non mais qu'est-ce qu'il me prenait de dire ça ! Ce n'est pas parce que je me sentais bien avec Ella qu'elle devait forcément ressentir la même chose. Et puis elle n'avait peut-être pas envie de la voir. Encore une fois je ne comprenais pas ce qui m'arrivait, c'était comme si en sa présence je laissais tomber toutes les défenses que je mettais constamment autour de moi, il fallait que je fasse attention à ne pas vouloir aller trop vite, cela pourrait l'effrayer

- Pas comme son papa !

Je fais un clin d'oeil à Ella qui rit à ma remarque, elle savait bien comment je pouvais être détestable parfois, elle en avait fait l'expérience. Je préfère ne pas attendre sa réponse et heureusement pour moi le serveur arrive avec nos assiettes. Nous attaquons en même temps notre pièce de viande en souriant et le repas se passe dans un silence relatif, rompu seulement pour relever la qualité des aliments ou se servir à boire.
Le garçon de salle vient desservir alors que nous étions tous les deux en train de commenter la vue. La nuit était tombée et j'indiquais à Ella les différents bâtiments de Toronto maintenant tous illuminés. Il demande si nous voulons un dessert. J'étais repu, le plat principal était très copieux, mais si Ella en prenait un je me devais d'en prendre un aussi, je n'allais pas la laisser manger toute seule. Elle allait répondre quand je ne peux m'empêcher d'étouffer discrètement un baillement, ça m'arrivait souvent quand mon estomac était bien plein, mais pas assez discrètement pour qu'Ella ne le remarque pas ...


© MISE EN PAGE PAR OHBRADSCAKE.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Dim 15 Nov - 19:48


Sometimes you must take time

J’espérais pour sa petite qu'il pouvait la voir régulièrement malgré son métier bien prenant. D'ailleurs se soir il aurait très bien pu passer la soirée avec sa fille et non avec moi. Certes il a le droit d'avoir une vie, mais passer du temps avec son enfant ça ne serai pas plutôt une priorité ? Mais je ne dois pas le juger alors que je viens seulement d'apprendre qu'il est papa. Après tout il fait peut être tout ce qu'il peut pour passer le plus de temps possible avec sa fille.

- Non pas souvent ... sa mère est assez exclusive et vit à New York ...

Bon, bah là, c'est sur que c'est bien plus compliqué. Mais si il en avait rien à faire de sa fille, jamais il n'aurait décroché son téléphone pendant se dîner un point pour lui.

- ... mais c'est mieux comme ça, je ne la prends avec moi que quand je suis certain de pouvoir lui consacrer tout mon temps. D'ailleurs je vais la chercher dans 15 jours, tu verras elle est adorable

Si j'avais eu de l'eau dans la bouche il s'en serai retrouvé aspergé. Après une déclaration un peu trop direct à l'hôpital, un dîner avec des allusions et monsieur veut déjà me présenter sa fille ! Il va un peut trop vite là !

- Pas comme son papa !

Son clin d’œil me détend un peu, mais je ne suis quand même pas très rassuré. Mais au moins ça me dit qu'il aimerai un truc entre nous et de sérieux, sinon il n'aurai jamais dit une chose pareil… J'allais bien trouver quelques chose à dire, même si je suis une peu sous le coup de ses paroles. Je ne voulais en aucun cas lui dire quelque chose qui le vexerai, après tout je l'aime ce docteur Baskin.
Plus besoin de chercher quoi dire, notre repas arrive. L'odeur était alléchante, et l'assiette avait vraiment l'air succulente. Après un bref regard vers Liam, j'attaque mon plat, avec un délice. Nous parlions peu, nous échangions juste des banalités liée à ce que nous mangions. Mais dans ma tête c'était des conversations un peu plus osé… Cependant je préfère y aller doucement avec lui. Etre sur de ce qu'il veut avec moi. Et si ça se fait, et bien on devra gérer l'hôpital. Toutefois, nous ne sommes pas encore là, loin de là même.

Mon assiette était vide, ainsi que celle de Liam, et nous regardons alors la magnifique vue de Toronto. J'écoutais Liam avait sa douce voix, la même qu'il prend pour nous apprendre des choses à l'hôpital. J'aimais bien son ton de voix, je pourrai l'écouter pendant des heures. Mais, en le fixant un instant, je le vois bailler. Il commençait à fatigué, je vais donc pas l'embêter plus longtemps. Même si un petit fondant au chocolat m'aurai bien plus. Alors quand le serveur revient, je décline le désert. Liam demande alors l'addition. Et là, je me demande si je paie la moitié ou non. Et puis je me dis que c'était lui qui avait pris l'initiative de ce dîner, alors il paiera tout. Il ne rechigne pas, au moment de donner sa carte bleu.

Une fois hors du restaurant, j'avais bien envie de marcher un peu.

- Ca te dérange si on marche un peu avant que tu me raccompagne chez moi ?

Mes mains enfouient dans mes poches pour ne pas avoir froid, je le regarde, et je le vois sourire. Cette idée ne lui déplaît pas je pense. On commence alors à marcher lentement mais je n'arrivais pas à garder le silence, c'était bien trop pesant.

- Alors, c'est quoi tes passe temps ?



good vibes.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Dim 29 Nov - 17:36

Sometimes you must take time



Ella décline la proposition du serveur pour le dessert et du coup je fais de même. Nous restons encore un moment pour finir nos verres puis je lui propose de partir. Certes je n'avais pas pu dissimuler correctement un bâillement mais je n'étais pas fatigué, ce n'était dû qu'au processus de digestion, et j'étais un peu embêté que cette soirée se termine déjà.
Je vais payer et alors que j'attends que ma carte bleue passe, je jette un coup d'oeil vers Ella qui est en train d'enfiler sa veste et pendant une fraction de seconde j'ai envie d'elle. Pour le remercier, elle souriait au garçon qui lui avait tenu sa veste pour lui faciliter les choses et je dois dire que ce sourire je l'aurais bien pris pour moi. L'hôtesse est obligée de me rappeler légèrement à l'ordre pour que je compose mon code et c'est à regret que je détourne le regard alors que ce sourire d'Ella s'adressait maintenant à moi.
Malgré les quelques sous-entendus et les petits gestes complices que nous avions eus pendant ce diner, j'étais certain qu'Ella ne me proposerait pas de monter prendre un dernier verre chez elle, tout comme je ne lui proposerai pas de venir chez moi, je restais sur mon idée de faire les choses lentement, même si je ressens quand même encore une fois quelque chose de physique quand elle marche devant moi pour entrer dans l'ascenseur. En sortant de la tour j'allais me diriger vers ma voiture mais Ella m'arrête en posant sa main sur mon bras

- Ca te dérange si on marche un peu avant que tu me raccompagne chez moi ?

Je suis tellement content de sa proposition que je ne lui réponds même pas en commençant à marcher près d'elle. J'aurais bien aimé que l'on marche bras dessus bras dessous, mais elle remet sa main dans sa poche. J'étais encore un peu perturbé par la pulsion sexuelle que j'avais ressenti il y a quelques minutes, d'autant plus que nous étions proches dans l'ascenseur bondé et que la vitesse de celui-ci n'avait fait qu'accentuer cette sensation. Finalement c'est peut-être mieux qu'il n'y ait pas de contact entre nous

-  Alors, c'est quoi tes passe temps ?

Je me reprends rapidement, je ne voulais pas qu'elle voit que j'avais été troublé, ça pourrait l'effrayer. Comme elle j'enfonce mes mains dans les poches de ma veste avant de lui parler de mes passe-temps. Ils étaient peu nombreux et elle connaissait déjà mon penchant pour le bon vin et les mussées. Elle est surprise quand je lui dis que je joue aussi régulièrement au tennis, je crois que je ne dois pas renvoyer l'image d'un grand sportif, et pourtant mon classement était bon. Je lui renvoie la question et j'en apprends un peu plus sur elle, notamment qu'elle n'était pas sport du tout et qu'elle possédait une collection de chaussures assez impressionnante. C'est vrai que je n'y avais pas prêté attention avant mais elle avait des talons assez hauts et marchait avec avec aisance. Je souris en pensant que c'était certainement ça qui avait provoqué cette réaction chez moi tout à l'heure, les talons donnaient aux femmes qui savait les porter une cambrure de rein et une démarche assez particulière et élégante, et ce n'était pas pour me déplaire.
Notre promenade nous avait amenés sur le port tout proche et nous en venons naturellement à parler de bateau. Je n'en possédais pas mais j'avais mon permis et il m'arrivait parfois d'en louer un pour m'isoler un peu quand j'en ressentais le besoin. Nous étions accoudés à la rambarde pour regarder les plus jolis quand je remarque un frisson chez Ella. La nuit était bien avancée et le froid commençait à être mordant

- Tu as froid ? Viens on va rentrer

Galant, je m'apprêtais à enlever ma veste pour la mettre sur ses épaules, mais elle m'arrête d'un geste en posant sa main sur mon torse. Mon regard se perd un instant dans le sien et instinctivement mes bras se resserrent autour d'elle, la plaquant doucement contre moi. Il n'y a pas de mouvement de recul de sa part, j'ai même l'impression qu'elle recherche encore plus de contact entre nos deux corps. Elle penche légèrement la tête en arrière et ses lèvres se tendent vers moi. C'était beaucoup plus que tentant et alors que je baisse un peu la tête pour les goûter, un énorme coup de corne de brume nous fait sursauter tous les deux. Les puissants projecteurs du patrouilleur de surveillance du port fouillent les bateaux de plaisance amarrés juste devant nous et nous restons figés un moment, encore sous le coup de la surprise. Je finis par la lâcher avec un petit sourire déçu. J'enlève quand même ma veste et la pose sur ses épaules. C'est elle qui vient se coller à moi alors que nous reprenons notre marche pour retourner à la voiture ...

© MISE EN PAGE PAR OHBRADSCAKE.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Dim 29 Nov - 22:54


Sometimes you must take time

Je voulais le connaître, et ne pas seulement céder à mon attirance physique que je pouvais ressentir à se moment là. Ces derniers temps je l'ai bien trop fait et où ça m'a mené ?! J'ai couché avec un dérangé, je ne comprend toujours pas pourquoi il avait pu faire ça à Juliette…. Enfin je ne dois pas pensé à Connor se soir, ça va bien me gâché ma soirée.
J'écoute attentivement Liam, et je me retiens de me stopper de marcher pour le regarder de haut en bas, lui tennisman ! Même les tennismans à la retraite sont bien mieux battit que lui. Je souris légèrement en penser à Mikha, encore une relation sans lendemain qui m'a amené nulle part, à part me donner une mauvaise image de moi. Je veux changer ça, et j'espère pouvoir le faire avec Liam, même si je pense que malgré tout, cette relation si elle mène quelque part, ne va pas être « normal ».
Il me laisse alors parler, lui disant juste quelques petites choses innocentes. Je lui parle de ma magnifiques collection de chaussure, on ne sait jamais, si un jour il veut me faire un cadeau…

Malgré notre petite marche, je commençais à avoir un peu frais. Et l'air de l'étendu d'eau n'aide pas à me garder au chaud. Je regarde alors Liam je le vois commencer à enlever sa veste. Si il fait ça, il va se les cailler. Je le stop dans son élan, je n'avais pas froid à se point là. Et puis il ne doit pas être malade, on a une opération dans quelques jours très importante, et j'ai envie d'apprendre.
Ma main sur son torse, j'arrivais à sentir de la chaleur y émaner. Cependant, je pense que c'est se contact visuel qui me rend toute chose. Mon cœur tachycarde légèrement, à se moment là, je savais que je craquais bien plus que je ne le pensais. Et le moment fatidique se rapprochait, et après ça je saurais, si oui ou non, je ressentais effectivement un truc pour le docteur Baskin. Ses lèvres se rapprochent des miennes, dans quelques secondes j'allais avoir la réponse, oui, j'allais être fixé. C'est alors que je sursaute, j'avais envie de hurler ma frustration. Qui avait bien pu donner un coup de corne à cet heure si du soir ?
On pend le chemin du retour, la veste de Liam, sur mes épaules, j'avais encore plus envie de me caler dans ses bras pour qu'il n'attrape pas froid. On est bien silencieux, mais quoi dire, nous allions nous embrasser, et c'était un moment assez étrange, mais assez excitant. En voiture le silence règne toujours entre nous, je n'arrivais pas à trouver quoi lui dire. J'avais bien une petite idée, mais ça ne me ressemblait pas du tout.
Il me raccompagne jusqu'à la porte de mon immeuble, et je respire un grand coup. J'espérais qu'il se lance à nouveau. C'était moins romantique, et bien plus cliché, mais j'avais envie de goûter ses lèvres, de découvrir la comptabilité de sa langue avec la mienne….
Le voyant pas vraiment faire le premier pas, je lève la tête vers lui, lui fait mon plus beau sourire de charmeuse, pose ma main sur son torse. Je pouvais sentir ses battements accéléré. Il en a tout autant envie que moi.

- Tu vas m'embrasser ? Ou je vais devoir te plaquer contre la porte ?

Je le vois sourire, puis me prendre par la taille pour me coller à lui. Ca allait se passer, et là rien ne pourra nous en empêcher.



good vibes.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Mar 8 Déc - 12:43

Sometimes you must take time



Ella n'était pas très grande, mais avec ses talons elle était à la bonne hauteur pour que je passe mon bras autour de sa taille. On pouvait dire que nous nous réchauffions mutuellement, parce qu'il faut dire que maintenant je ressentais bien le froid sans ma veste. Pourtant je n'abuse pas de ce contact entre nos deux corps, même si je commence fortement à apprécier cette situation. Tout en marchant, nous restons silencieux, pensant sans doute, chacun de notre côté, à ce qui se serait passé si ce bateau n'avait pas usé de sa corne. Je me dis que c'était peut-être un signe, que le moment n'était pas encore venu, même si j'avais pu apercevoir de l'envie dans les yeux d'Ella.
Nous arrivons à la voiture et tout en restant concentré sur la route, je pense encore à ce moment et j'essaye d'imaginer ce qu'Ella pensait aussi. Je jetais de temps en temps un petit regard dans sa direction et elle avait l'air elle aussi en pleine réflexion, malgré qu'un petit sourire flottait sur ses lèvres.
Je l'avais assez bien cerné dans sa vie professionnelle, j'étais doué pour ça, je pouvais déjà dire après un ou deux jours de travail, si l'interne de la semaine affecté dans mon service avait le potentiel pour devenir un excellent médecin. Chez Ella je l'avais détecté pratiquement immédiatement, mais là nous n'étions pas au travail, et je commençais à entrevoir qu'Ella ne serait pas comme ces femmes qui avaient pu me tenir compagnie pour une soirée, ou comme celles qui avaient fait un bref passage dans ma vie sentimentale. Et je dois dire que c'est assez perturbant.
Le court trajet ne me permet pas d'y réfléchir plus. Je me gare devant son immeuble et coupe le contact avant de descendre pour aller lui ouvrir la portière. Je l'accompagne jusqu'à la porte et vient le moment de nous dire au revoir. Je crois que pour la première fois de ma vie je ne sais pas quoi faire. Je n'arrive pas à décider si je dois répondre à son sourire charmeur en l'embrassant. Et pourtant j'en ai envie, mais je ne voulais pas passer pour le mec trop pressé. C'est alors qu'elle pose sa main sur mon torse et d'un coup je la vois d'un autre oeil. Je sens mon coeur accélérer ses battements quand elle pose sa main sur mon torse

- Tu vas m'embrasser ? Ou je vais devoir te plaquer contre la porte ?

Et bien ! On peut dire que c'était direct ! Bien sur que j'allais l'embrasser, elle n'aura pas besoin d'aller jusque là ! Je glisse mes mains autour de sa taille et l'attire jusqu'à moi. Le sourire aux lèvres tous les deux, nous restons les yeux dans les yeux quelques secondes, puis je sens sa main toujours posé sur ma poitrine glisser lentement, d'abord sur mon épaule, puis remonter doucement derrière ma nuque. Ses doigts se frayent un chemin sur ma nuque me déclenchant d'exquis petits frissons, qui cela n'ont rien à voir avec le froid, et quand je pose enfin mes lèvres sur les siennes, c'est elle que je sens frissonner entre mes mains. Je les descends dans le creux de ses reins alors qu'elle me laisse accéder à sa bouche. Nos langues partent à la découverte l'une de l'autre et je sens revenir au galop cette pulsion que j'avais eu tout à l'heure. C'est moi qui la plaque contre la porte d'entrée. Protégés des regards par le retour du mur, on se laisse aller à notre passion. Je me presse un peu plus contre elle, ma bouche descend dans son cou. Elle enlève une de ses mains de ma nuque et je sens ses doigts dans mon dos tirer ma chemise de mon pantalon pour se glisser sur ma peau. Je fais la même chose sur sa cuisse, remontant doucement sa robe. En maque d'air, on sépare nos lèvres un instant et cela me fait légèrement reprendre mes esprits. J'avais dit de ne pas précipiter les choses et j'en étais presque à lui faire l'amour sur le pas de sa porte. Bien sur l'attitude d'Ella m'avait beaucoup encouragé, mais j'avais pour habitude de me tenir à mes décisions. Et puis Ella n'était pas ce genre de femmes, elle méritait beaucoup mieux d'un coup rapide sur le pas de sa porte. A regrets quand même je retire ma main qui était arrivée sur sa fesse et tire sur sa robe pour la faire redescendre. Je vois de l'incompréhension passer dans ses yeux puis après quelques secondes je sens sa main quitter mon dos. Je caresse doucement sa joue avec mon pouce et résiste à l'envie que j'avais de l'embrasser à nouveau. Je sens qu'elle a compris quand un sourire un peu déçu arrive sur ses lèvres. Elle pose sa main sur la mienne toujours sur sa joue et sourit maintenant un peu plus joyeusement avant de m'embrasser sur la joue en me souhaitant bonne nuit, puis elle se retourne et compose son code pour ouvrir la porte. Je reste immobile, la regardant monter les escaliers à travers la porte vitrée. Elle se retourne à mi-chemin et je lui rends son petit signe de la main, je sais au moins qu'elle ne m'en veut pas et que nous n'en resterons pas là ...


© MISE EN PAGE PAR OHBRADSCAKE.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Dim 13 Déc - 23:51


Sometimes you must take time

Ses lèvres enfin sur les miennes, mon cœur commence à s’accélérer et une envie d'aller plus loin augmente. Se baiser, n'est pas comme les autres, je pouvais le comparer et il y avait se petit quelque chose, cette petite étincelle qui me fait bien comprendre que ce ne sera pas un homme comme les autres, enfin comme Ethan ou encore Connor. Non, si tout se passe bien, on pourra faire un bout de chemin ensemble. Si Liam ressent la même chose, alors oui, ça pourra être quelque chose de bien.

La chaleur de sa main sur sa cuisse, me donne vraiment envie de le traîner dans ma chambre, c'est alors que je ne réfléchis plus, et je laisse parler mes instincts, et je lui fais bien comprendre que j'ai envie qu'il vienne « boire un dernier café chez moi ». Mais on se décolle et je le regarde, ses pupilles sont dilatées, je pouvais sentir encore son excitation, il en avait tout autant envie que moi. Sauf qu'il n'agit pas du tout comme son corps le voulait. Non, il se décolle de moi après avoir remis ma robe correctement, et caresse simplement ma joue. Il était alors se genre d'homme, et rapidement ça me plais bien. Il me respecte, et ça lui donne encore un point pour lui dans la séduction. Comprenant son geste, je lui fait un bisous sur la joue, avant de rentrer dans mon immeuble. A mi chemin dans l'escalier, je me retourne et je le regarde, il n'était pas encore retourner à sa voiture. Regrette t'il sa décision ? Pourtant il avait raison, il fallait mieux y aller doucement, et voir ce que ça donne.

***

Liam avait fait en sorte que mon jour de repos coïncide avec le sien. Les jours suivant notre premier rendez-vous, et donc notre premier baisé, était assez bizarre, mais lui comme moi sommes resté très professionnelle. J'avais un peu de mal à ne pas vouloir me retrouver un peu seul avec lui, et lui parler juste pour mettre les choses au clair. Mais nous n'avions pas une minute pour cela. Cependant j'avais reçu un message me disant de garder mon jour de repos pour une visite au musée, et je dois bien avoué, se matin j'avais qu'une envie c'est de le retrouver hors de l'hôpital.
Une fois de plus j'avais fait attention à ma tenu, voulant encore un peu le séduire, et puis j'aime bien me sentir belle, comme tous les femmes je crois bien.
Quand j'arrive devant le musée, Liam était déjà là, dans une tenue décontracté mais assez charmant. Et la petite veste en cuire lui allait à ravir.
Je m'avance vers lui, et je ne sais pas comment agir, j'avais envie de l'embrasser, mais depuis ce fameux soir, rien. Même pas de longue conversations au téléphone, ou des messages…. C'était d'ailleurs assez étrange, d'où mon trouble pour savoir comment agir envers lui.

Arrivé à sa hauteur, je me met sur la pointe des pieds, puis lui dépose un baisé sur sa joue, ma main sur son torse. J'espérais que mon geste était assez clair pour lui, dans mes attentions envers lui. Je voulais qu'on aille vraiment plus loin.
Nous entrons, et je me laisse guider par Liam qui commence déjà à me parler du squelette du dinosaure que nous avons devant les yeux. Je l'écoutais, tout en souriant, il était un vraie bon professeur, mais je savais déjà la plus part de ce qu'il me disait. On continue notre visite, laissant Laim continuer de me dire tout ce qu'il savait, je voyait bien qu'il voulait m'impressionner. J'aimais assez qu'on me séduise ainsi.

Au bout d'une heure, j'avais bien envie de me poser, un peu, je propose une petite pause dans un petit coin avec les banquettes.

- Tu aimes vraiment les dinosaures ou c'est pour m'impressionner ?



good vibes.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Lun 21 Déc - 20:38

Sometimes you must take time



Je jette mon masque et ma blouse maculée de sang dans le sac prévu à cet effet avant d'enlever mes gants pour me laver les mains, tout en jetant à travers la vitre qui me séparait du bloc un regard attentif sur le travail de l'interne à qui j'avais laissé le soin de refermer le patient que je venais d'opérer, mais j'avais confiance en lui, je l'avais déjà vu faire plusieurs fois. J'avais bien remarqué dans les yeux d'Ella qui était venue observer cette chirurgie qu'elle n'avait encore jamais vu, l'envie d'avoir ce privilège, mais il n'était pas question que je la favorise en quoi que ce soit, surtout à l'hôpital, et surtout dans mon bloc.
Malgré ce qui s'était passé il y a maintenant quelques jours, nous gardions des relations strictement professionnelles, c'était aussi bien pour la protéger elle, que pour moi garder mon autorité ici, sur mon lieu de travail. Bien sur, je ne l'ignorais pas, j'essayais juste de me comporter avec elle comme avant ce diner quand nous étions en présence l'un de l'autre, mais parfois je ne pouvais m'empêcher de voir en elle la femme qu'elle était hors de ces murs et je dois avouer que c'était assez compliqué à gérer. Mes mains séchées, je regarde une dernière fois dans le bloc et croise le regard d'Ella qui se devait de rester jusqu'au bout. Elle porte toujours son masque mais je peux deviner derrière celui-ci un petit sourire que presque malgré moi je lui renvoie avant de vite quitter la pièce.
Je m'étais rendu compte en rentrant de notre soirée que je ne lui avais même pas demandé son numéro de téléphone personnel, aussi j'avais été obligé de déroger à cette règle de rester professionnel pour lui demander si elle était toujours d'accord pour notre petite sortie cultuelle au musée qui devait avoir lieu demain et je dois dire que j'avais hâte. C'était bien aussi finalement de ne pas avoir eu ce numéro parce que je ne sais pas si je l'aurais appelée. Habituellement je n'étais pas timide envers les femmes, mais avec elle ce n'était pas pareil, je n'osais pas prendre d'initiative.

***

Je suis arrivé un peu en avance pour pouvoir acheter les tickets d'entrée et j'attends Ella devant le musée Royal de l'Ontario en feuilletant le descriptif que je m'étais procuré. J'avais proposé de passer la prendre en voiture, mais elle avait refusé, prétextant que le musée était à juste dix minutes de marche de son appartement. Je glisse le petit livret dans ma poche arrière quand je la vois arriver. Je la détaille de loin, remarquant en premier son sourire, au moins elle était contente de me revoir, à moins que ce ne soit la visite qui la mette en joie, mais quand vient le moment de nous saluer, je sens comme une petite gêne. Elle se met sur la pointe des pieds et pose ses lèvres doucement sur ma joue, mais c'est surtout le contact de sa main sur mon torse qui me rend tout chose. Heureusement pour moi, elle l'enlève assez rapidement et je l'invite à commencer la visite

- Le musée à ouvert une nouvelle salle consacrée aux dinosaures de la période du crétacé avec notamment de magnifiques fossiles, et aussi un squelette de tyrannosaure !

Je l'avais amenée au pied de l'énorme squelette et lui présente de façon un peu théâtrale avec ma main

- Bon ! Je reconnais que le diplodocus du Muséum d'histoire naturelle de Londres est un peu plus impressionnant, mais ça en jette quand même non ?

Elle acquiesce en souriant et nous continuons la visite, j'étais vraiment impatient de découvrir la nouvelle salle. Ella m'écoute attentivement lui décrire tel ou tel fossile et montrait plus d'intérêt que je ne l'aurais cru pour les organismes pétrifiés. Nous finissons par une superbe collection d'insectes prisonniers dans de l'ambre comme dans le film Jurassic Park

- D'ailleurs sais-tu que beaucoup des dinosaures qui apparaissent dans le film sont en fait des dinosaures du crétacé et non pas du jurassique ?

Elle lève un sourcil puis me prend par le bras en me proposant une petite pause. Elle m'emmène vers une des banquettes du hall où notre visite nous avait ramenée

- Tu aimes vraiment les dinosaures ou c'est pour m'impressionner ?

Je me rends compte que j'avais monopolisé la parole pendant plus d'une heure, la pauvre elle devait en avoir ras le bol de m'écouter, pourtant elle ne le montrait pas

- Ben un peu des deux !

Je lui fais un clin d'oeil avant de redevenir un peu plus sérieux et m'excuse en lui proposant de faire ce qu'elle voulait du reste de la journée. Evidemment en étant seul je serais resté ici mais Ella en avait peut-être marre des vieux os. Je remarque alors qu'elle n'avait pas lâché mon bras, et mieux, sa main longe maintenant mon avant bras et ses doigts viennent se mêler au miens. Je resserre doucement les miens pour mieux assurer ma prise tout en lui souriant. Son regard amusé devient interrogatif puis puis je n'ai pas le temps d'en voir plus. Je ferme les yeux quand je sens ses lèvres se poser sur les miennes. Je profite pleinement de ce baiser doux et tendre. Plus rien n'a d'importance autour de nous, oublié les vieux os et les fossiles, tout ce qui m'importe à cette seconde c'est Ella, c'est la douceur de ses lèvres contre les miennes, la chaleur que sa main dégage dans la mienne, son autre main passée derrière ma nuque qui caresse mon cou et me déclenche un frisson. Ce n'était pas le baiser passionné que nous avions échangé sur le pas de sa porte mais malgré sa douceur il avait la même intensité. J'aurais voulu que cela dure encore et encore mais je sens sa main quitter ma nuque et sa bouche quitter la mienne. Volontairement je laisse mes paupières closes, je voulais imprimer ce moment dans ma mémoire et elle est obligée d'appeler mon prémon pour me faire redescendre sur terre. Je rouvre les yeux sur une Ella à nouveau amusée, on dirait bien que là je me suis complètement mis à nu devant elle et pourtant je n'ai même pas envie de me reprendre, il n'y avait bien qu'avec elle ce cela était possible et je commence doucement à prendre conscience de tout ce que pourrait engendrer une relation plus poussée avec elle

- On ... on peut ... on peut peut-être aller prendre un verre ? ... ou un café ? Ou tu as peut-être faim ? Il est presque l'heure du déjeuner et ...

Ella me stoppe en posant un doigt sur mes lèvres et je me sens rougir. Je ne contrôlais absolument plus rien. Comment un si petit bout de femme pouvait-il faire perdre ainsi ces moyens à un grand chirurgien comme moi ?

© MISE EN PAGE PAR OHBRADSCAKE.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   Lun 21 Déc - 22:24


Sometimes you must take time

A voir sa tête, il ne c'était pas rendu compte qu'il n'avait pas arrêté de parler. Pas que ça me gène, nous loin de là. J'aime vraiment l'entendre, il a une voix douce et en même temps, on sent toute sa maturité, son expérience et ça le rendais encore plus sexy.

- Ben un peu des deux !

Je souris, j'étais bien contente qu'il était toujours dans cet optique de vouloir me séduire. Il me fait un clin d'oeil, qui me fait encore plus comprendre qu'il avait bien une idée dernière la tête. À le voir ainsi, j'avais qu'une envie c'est de l'embrasser, mais j'ai comme l'impression que si je ne fais pas le premier pas, il attendra trop longtemps.
Mon bras toujours accroché au sien, je laisse ma main glisser doucement vers la sienne et entrelace nos doigts. Sa main était douce, mais je sentais sa force quand il me fait une petite pression. C'était mon pas, mais j'ai comme une sensation que Liam, n'allait toujours pas m'embrasser. Je me rapproche de lui, puis mes lèvres atteignent les siennes. Sa chaleur, et son petit goût salé était comme la dernière fois, exquis. Il est vraie que c'était moins passionnel, mais je sentais cette petite flamme au fond de moi. J'espère qu'il ressent la même chose. Et à voir ses yeux toujours fermés, alors que nos lèvres ne sont plus en contact, il ressentait réellement quelque chose pour moi.
Je le rappelle à la réalité, tout en souriant, notre baisé l'avait vraiment fait partir ailleurs.

- On ... on peut ... on peut peut-être aller prendre un verre ? ... ou un café ? Ou tu as peut-être faim ? Il est presque l'heure du déjeuner et ...

Il était charmant, et pour une fois, il ne savait pas comment réagir. Il était loin le fabuleux chirurgien que je côtoie tant.
Mon doigts sur ses lèvres, je fini par poser ma main sur sa joue, et je souris toujours, il était beau, et ses yeux sont pétillants.

- Et on a voir l'architecture chinoise, et après on va dans un petit restaurant…..

Il me fait oui de la tête, main dans la main, on se dirige à l'étage supérieur, pour trouver la salle que je voulais voir. J'avais eu un petit coup de foudre pour l'architecture chinoise, un jour lors d'un documentaire à la télévision.
Je lui explique un peu ce que j'avais vue au petit écran, et pour une fois, il avait garder sa langue dans sa poche et moi qui était plus que bavarde. Après avoir fait le tour, on sort du musée, et c'est avec un grand bonheur que je remarque que nous avions pas lâcher nos mains.

Une fois dans le petit restaurant, et attendant nos assiettes, je ne pouvais résister, collé l'un à l'autre sur la banquette, je m'étais un peu jeter sur ses lèvres. Nous étions au calme, et loin de l'hôpital, et donc avec peu de chance de croiser quelqu'un qui puisse nous voir et ça me détendait bien.

On mange notre pièce de bœuf, dans une bonne ambiance, on rit, on s'embrasse, tout était parfait. Et pourtant…. Juste avant d'avoir notre dessert, son téléphone sonne, et quelques secondes après, le mien. L'hôpital avait besoin de renfort, un carambolage sur l'autoroute, et tout le monde était réquisitionner….

J'étais excité, ça allait être mon premier grand cas d'urgence, mais en même temps, j'avais une autre idée de ma fin de journée.
Je regarde Liam, qui commençais déjà a sortir les billets dans son porte feuille. Juste avant qu'il se lève, je lui prend la main, il me fait un petit sourire, et se penche pour m'embrasser. Ca sera notre dernier avant un prochain rendez-vous.


good vibes.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sometimes you must take time   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sometimes you must take time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LE JEU :: DOWNTOWN :: CN Tower-
Sauter vers: