Partagez | 
 

 Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*   Jeu 5 Fév - 22:05

Ah okay, okay, well


Les yeux grand ouverts, je n'arrivais plus à dormir. Il n'était que six heures du matin en plus. Je m'étais pourtant endormie tard, mon cerveau ne me laissant pas tranquille. J'avais beau essayer de ne plus penser, il y avait toujours un truc qui taraudais mon esprit. Si ce n'était pas mon père, c'était Connor, et si ce n'était pas ce dernier, c'était Juliet, et après ça passait à Ethan… Au final, j'aurai peut-être du aller travailler cette nuit, j'aurai eu l'esprit occupé. Je fixe à nouveau le plafond de ma chambre, les rayons du lampadaire dehors sont filtrés à travers les volets mal fermés. Je soupir, puis me tourne pour essayer de me rendormir. Ethan devait passer que dans l'après-midi. Son coup de fil après plusieurs jours m'avaient surpris et son ton encore plus, il était grave, et ça ne lui ressemblait pas. Il voulait me voir, parce qu'il avait une chose à me dire. C'était quoi cette chose ? Il était malade ? Non, ça n'était pas possible. C'était quoi alors ? Une capote avait éclater un soir, et maintenant il va être papa, et il ne sait pas quoi faire après ? Ou pire encore il va retourner à l'armée et partir à la guerre ! Ca serait tout en son honneur, mais il en était hors de question. Je me retourne une nouvelle fois, soupir encore, mais je me lève n'en pouvant plus de tourner dans mon lit. J'enfile un sur-vêtement, un sweet sans forme m'attache les cheveux même pas peigné, et je me fais un thé. Une fois bue, je prends, chiffon, produits anti-poussière, balai, aspirateur, seau et serpillière. J'allais faire le ménage et à fond. Au moins pendant ce temps à, je ne penserai à rien d'autre qu'au fait qu'il faut que sa brille. Je dépoussière, je frotte, tout devait être propre, même les vitres y passent. Il était à peine dix heures, quand tout les recoins de mon duplex soient propre.. Je me refais un thé, mais se coup si accompagné d'un petit quelque chose à manger, j'avais bien faim avec toutes ces activités.

Puis je me détends, dans un bain. Enfin, j'essaie parce qu'une fois encore, je me remet à penser et ce n'était vraiment pas bon. J'allais finir par avoir un ulcère si ça continue. Je me plonge totalement dans mon bain et ça me fait un bien fou, rien entendre, mais surtout je me sens libre, une sensation bien étrange. Je remonte à la surface pour respirer. Je traîne un long moment voulant mej'ai  relaxer pour e bon, j'avais même essayer les techniques de yoga, mais en vain.

Toujours pour m'occuper l'esprit, j'avais décidé de me faire moi même à manger. J'ai trouver une recette qui m'avait l'air facile, mais j'ai beau suivre les indications à la lettres, ce n'était pas délicieux. Mangeable, certes, mais pas non plus super bon. Partie dans ma lancer, je voulais faire un gâteau pour le goûter, mais je me suis pas foulé, j'ai prie le truc tout préparer ou je n'avais plus que l'oeuf à rajouter avant de mettre au four.

Quinze heures arrivait, et quatre minutes plus tard, mon interphone retentit et la voix d'Ethan derrière, je lui ouvre, quelques toutes petites minutes après, il était la devant moi. Je souris, pour éviter qu'il voit que je suis une vraie boule de nerfs. Le connaissant il me poserait des questions auxquels je n'ai pas vraiment envie de répondre.
Je m'avance un peu vers lui pour lui faire un gros bisou sur la joue.

- Entre Chouchou, je t'en pris.

Il m'avait l'air anxieux, ça annonçait rien de bon. Ethan fait comme chez lui, et je m'assois en tailleur à ces côtés sur mon canapé.

- Alors quoi de neuf ?

Question bien hasbeen mais il fallait que je la pose pour paraître détendu et pas sur le point d'exploser parce que je veux absolument savoir ce qu'il voulait me dire.

fait par .cranberry

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*   Jeu 19 Fév - 23:33



ah okay, okay, well...
Assis au volant de ma voiture encore glaciale de sa nuit dans la neige, à peine dix minutes après avoir quitté Oli, je me demandais ce que je pouvais bien faire. Je n'avais pas du tout l'intention de rentrer chez moi ou de chercher du travail. J'étais complètement perdu. Heureux, certes, mais perdu. Je n'arrivais pas à comprendre comment, en une soirée, il avait pu réussir à me faire changer. Sans même rien faire de particulièrement expressif. Il avait juste été là,  peut-être un peu trop, et ça avait tout changé.  Je ne savais pas dans quoi je m'embarquais. C'était étrange. Je n'avais jamais été "en couple" avec quelqu'un. Je ne savais rien de l'amour, je n'y connaissais rien. J'étais un bon amant, un excellent amant même. Mais je ne savais si j'étais un bon amoureux. Je n'y avais jamais réfléchi. J'avais 30 ans mais je ne pensais pas finir ma vie à deux, en fait. J'aimais mes plans cul. J'aimais sortir et trouver une fille au hasard, qui succombait à mes charmes et se laissait emporter dans mon lit. Alors pourquoi ce revirement de situation ?
Oli était quelqu'un de bien. Il méritait quelqu’un de bien aussi et je ne savais pas pourquoi il était tombé amoureux de moi. Je n'étais pas celui qu'il lui fallait, j'en étais parfaitement conscient. Il avait tort de s'accrocher à moi comme ça et pourtant... Je trouvais ça vraiment bien, moi aussi. J'avais de l'attachement pour cet homme. A force de me tourner autour, il avait pratiquement réussi à me faire virer de bord, si ce n'était pas totalement. Néanmoins, je ne voulais pas lui donner autant d'affection que lui m'en donnait. Parce qu'il se rendrait compte bien assez vite qu'il avait tort d'être avec moi. Et quand ce serait le cas, il me lâcherait. Et ça ferait mal. Alors je préférais voir tout cela d'un œil plus éloigné même si, en jouant finement, il ne remarquerait rien. Néanmoins, il fallait que j'en parle à quelqu'un... Et mon dévolu se jeta sur Ella.
La jeune femme avait toujours été là pour moi, depuis que nous nous connaissions. Je l'aimais beaucoup. En plus de faire l'amour comme une véritable lionne, elle était vraiment intéressante, pas comme toutes les filles que j'avais connues avant. Et malheureusement, je l'avais négligé ces derniers temps. J'étais désolé de l'appeler pour ça, mais il fallait que je lui parle. Aussi, en prenant mon portable et en l'appelant, je n'eus pas une once de remords. Je n'arrivais pas m'en vouloir de l'appeler, juste parce que j'avais besoin d'elle. Je voulais qu'elle m'éclaire de ses lumières, il fallait qu'elle m'explique ce qu'il se passait dans ma vie... En fait c'était à moi de lui expliquer, mais je n'avais plus du tout les idées claires et je n'avais pas assez dormi, cette nuit-là.

« Ella ? Désolé de te déranger... Tu travailles aujourd'hui ? ... Non ? ..  Je peux passer ? ...  Merci ma belle, à plus tard ! »

Et voilà. Elle ne pouvait rien me refuser comme d'habitude. Je savais que mon appel avait dû lui mettre la puce à l'oreille. Elle devait se demander plein de choses et je laissais ses questions sans réponses... du moins jusqu'à l'après midi, où je lui expliquerais tout. En espérant qu'elle ne m'en veuille pas de tenter le coup avec Oli. Je ne voulais surtout pas qu'elle me jette dehors, parce qu'elle était ma seule amie. Désormais j'avais toute la matinée pour essayer de me reposer un peu, pour remettre mes idées en place et pour réfléchir...
Le temps passa légèrement trop rapidement à mon goût.
Bien vite, je me retrouvai devant la porte de l’immeuble d'Ella, sans savoir quoi faire. Je ne savais pas si c'était une bonne idée que je vienne ici et que je lui explique la vérité. Qu'allait-elle pouvoir me dire ? Peut-être qu'elle allait détester l'idée que je ne sois plus disponible pour elle, et ça me rendait fou. Si je perdais Ella, ce serait vraiment dommage. Finalement, je pris la décision de sonner à l’interphone, et quelques minutes plus tard, j’étais finalement en face d’elle. Ca me faisait tout bizarre de la revoir après autant de temps passé loin de l’autre. Je souris en la sentant m’embrasser sur la joue, et j’entrai dans l’appartement que je connaissais par cœur quand elle m’invita à entrer. Je ne savais pas par où commencer. Devais-je lui annoncer de but en blanc ou bien attendre un peu et bien choisir mes mots ? Je ne devais pas lui cacher trop longtemps, mais j’avais également du mal à imaginer cette scène dans ma tête. Comment allait-elle réagir ?
En m’asseyant sur son canapé, elle me demanda ce qui était nouveau dans ma vie et j’eus besoin d’un moment de réflexion pour vraiment savoir ce que j’allais faire. Je devais me décider, et c’était vachement difficile pour moi. Pourtant, les mots vinrent tout seul…

« J’étais… chez Oli hier soir. Ma voiture était sous la neige, j’ai dû m’abriter chez lui… »

Je m’interrompis, en ne sachant pas comment continuer. Elle n’allait pas comprendre. Elle savait que je ne supportais pas ce type, que je ne voulais plus le revoir. Je lui avais bien fait piger qu’il me gonflait, qu’il était trop … collant. Et pourtant, j’allais maintenant lui avouer que j’avais couché avec. C’était carrément dément. Et je m’en voulais un peu de la faire passer par toutes les émotions possibles. C’était déroutant pour elle, certainement, mais ça l’était pour moi également…. Je me demandais si elle allait comprendre ce qu’il se passait, rien qu’avec cette phrase… puis, je me décidai à en dire plus, à ne pas laisser planer le mystère.

« On a couché ensemble. »

Je venais de lâcher la bombe qu’était cette nouvelle, et je baissai la tête pour ne plus croiser le regard d’Ella, partagé entre une sorte de honte et de malaise. A côté de moi, elle semblait paralysée, mais en réalité, c’était tout le temps qui s’était figé… et j’attendais qu’il reprenne son cours normal…
FICHE ET CODES PAR ILMARË

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*   Lun 23 Fév - 22:03

Ah okay, okay, well


Revoir mon chouchou, me fait du bien, vraiment. Mais sa tête, ne me dit rien qui vaille. Il me cachait quelque chose, et j'espère de tout coeur, qu'il a assez confiance en moi pour me parler. Enfin, si ce n'était pas le cas, il ne serait pas assis sur mon sofa avec sa petite tête que j'ai envie de câliner. Je le fixe, attendant avec impatience sa réponse. Je m'était fait tellement de film, que j'avais besoin de savoir ce qui l'embête.

- J’étais… chez Oli hier soir. Ma voiture était sous la neige, j’ai dû m’abriter chez lui…

Chez Oli ? Lui qui pouvait pas l'encadrer parce qu'il avait partager un baiser. Ca l'avait bien perturbé, je ne pensais pas qu'il allait le revoir un jour. Après, vue la situation c'était sûrement le seul choix qu'Ethan pouvait faire pour passer la nuit au chaud. Et connaissant un peu Olivier je sais qu'il n'a pas pu lui dire non.

- On a couché ensemble. 

Je le fixe, la bouche ouverte, je n'arrivais pas à croire ce qu'il me disait. J'étais sous le choc. Couché ensemble ?! Oli et lui ? Non ! Ce n'était pas concevable, ce n'était pas possible… Il…. Mais…. Comment….
Pourquoi mon cerveau me fait ça ? Me voilà entrain d'imaginer mon chouchou si hétéro dans le même lit qu'Oli…. Ca m'en donnait des frissons parce que je connais ses deux hommes, mais je connais surtout Ethan, particulièrement dans se domaine.
Je me lève n'arrivant pas à y croire, vraiment pas, et je me met à faire les cents pas entre mon canapé et ma fenêtre. Au bout d'un moment, je fini par me rasseoir. J'avais réussi à bien tout assimilé. Ethan avait testé les hommes. Soit… c'était son choix….

- Vous vous êtes protégé au moins !

J'aurai pu dire bien autre chose, mais non, les mots sont sortie bien plus vite que le fonctionnement de mon cerveau. Immanquablement, c'était mon côté médecin qui avait pris le dessus, dans un sens, c'est logique, je ne réfléchis pas vraiment dans cette sphère.
Ethan croise enfin mon regard, et je lui fais un petit sourire. Je ne réagis vraiment pas comme je le devais.

- Bon, explique moi, comment ?

La dernière fois qu'on c'était vue, j'avais crue comprendre qu'il allait complètement l'oublier, et passer à autre chose. Et là, quand même il m'annonce tout le contraire. Je suis un peu perdu, j'ai vraiment besoin de comprendre ce qu'il lui a pris. Il est vraie qu'Oli à son petit charme, et il a des beaux yeux dans lesquels ont se perd facilement. Je ne pensais pas qu'Ethan serai sensible à ça, ou encore à autre chose d'un homme.

Voyant qu'il a du mal à vouloir me répondre, je me rapproche de lui, et lui prend la main, il doit se détendre avec moi, je ne vais pas le juger, si il savait ce que j'avais pu faire…

- Détend toi, chouchou, c'est moi, ta petite Ella… Tu peux tout me dire, tu sais….

Je lui fais mon plus beau sourire, et pour vraiment lui faire comprendre que mon regard ne change pas à son égard, je lui fais un bisou sur la joue.
fait par .cranberry

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*   Dim 1 Mar - 23:07



ah okay, okay, well...
Je manquai d’éclater de rire quand Ella reposa les yeux sur moi. Il fallait dire que je n’avais fait vraiment fait dans la dentelle en lui disant que nous avions couché ensemble, Oli et moi. Et encore, elle n’était pas au bout de ses surprises en réalité. Elle ne savait pas encore qu’on allait remettre ça, et plusieurs fois, et même qu’on allait se revoir autrement qu’en terme de plan cul. Elle allait vraiment tomber des nues quand j’allais lui dire ça, et il faudrait peut-être que je prenne des pincettes pour ça. Sinon, elle pourrait me tomber dessus et devenir folle. Je la connaissais, elle m’adorait, mais elle pouvait aussi me faire du mal sans me laisser de trace. Et ça, c’était flippant.
Elle commença à faire les cent pas, sans rien dire, et j’eus soudainement peur de sa réaction. Pourquoi ne répondait-elle pas aussi rapidement que d’habitude ? Je l’avais prise de court, d’accord, mais quand même, ce n’était pas si difficile à comprendre, si ? Elle n’arrivait pas à m’imaginer avec lui peut-être ? Je ne lui en demandais pas tant. Si elle pouvait éviter de me voir, dans sa tête, à poil avec un autre homme, ça m’arrangerait. Je savais que c’était peine perdue, mais je pouvais toujours tenter de l’en empêcher. Comment, je n’en avais aucune idée, mais ça pouvait se faire. Quand elle finit par s’arrêter de marcher de long en large, elle se retourna vers moi et me fixa de ses grands yeux marrons, presque noirs, avant de me rejoindre sur le canapé et de s’y réinstaller, comme avant.

« Vous vous êtes protégé au moins ! »

J’avalai ma salive de travers avant de tousser fortement pour pouvoir de nouveau respirer. Je ne pensais pas qu’elle allait me demander quelque chose du genre. C’était carrément inattendu, et il me fallut quelques longs instants pour vraiment m’en remettre. Elle était sérieuse là ? Elle pensait vraiment qu’on n’avait pas fait attention ? Si je pensais à faire attention avec elle, alors j’y pensais avec tout le monde ! En plus, elle n’avait pas besoin de se préoccuper de ça, bon sang, j’étais assez grand pour savoir quoi faire ! Je ne laissai rien paraître, et lorsqu’elle me regarda, elle m’accorda un petit sourire, auquel je ne répondis pas forcément avec la même intensité. Elle me demanda alors de lui expliquer, et ajouta simplement un petit comment, que je ne sus exactement interpréter. Que voulait-elle savoir exactement ? Je lui avais dit que ma voiture était sous la neige, que j’étais allé chez Olivier pour la soirée et que nous avions couchés ensemble, tous les deux. Que lui fallait-il de plus pour qu’elle comprenne la situation ? Je n’allais pas lui donner tous les détails, quand même ? Enfin… j’avais l’habitude de donner des détails, mais là, c’était différent, tout de même !
J’allais presque m’empêcher de lui répondre quand elle me prit doucement la main en la serrant assez fort pour que je reprenne confiance en moi, en me murmurant que je pouvais tout lui dire, que je la connaissais et que je pouvais parler. C’était un véritable piège, cette femme !

« Qu’est-ce que tu veux savoir ? »

Je coupai court à mes pensées et à mes paroles dans le même temps. Que pouvais-je lui dire qui n’était pas trop intime pour être dit ? En réalité, je ne pouvais rien dire, parce qu’Oli n’aimerait sûrement pas que je partage nos aventures avec Ella, quand bien même je l’adorais et lui faisais confiance ? Je savais que je n’y couperais pas, pourtant, parce que le regard d’Ella parlait pour elle. Je ne sortirais pas d’ici sans lui avoir donné d’explications. Et puis, si je ne voulais pas lui parler, pourquoi l’aurais-je appelée ? Il fallait que je reste cohérent, aussi.

« Ca s’est fait un peu bizarrement… Je pensais pas que ça arriverait et puis… c’est arrivé, quoi. »

Carrément gêné par cette conversation, je ne trouvai pas mes mots, je n’arrivais pas à savoir quoi lui dire, comment lui dire. Elle devait trouver ça tellement étrange, elle aussi. Je lui avais bien fait comprendre que j’étais un homme à femmes, à la base. Et là, ce revirement de situation était le truc le plus bizarre qu’il me soit arrivé. Est-ce qu’il fallait comprendre que je devenais pudique ? Aucune idée, mais tout cela était très étrange, de mon point de vue. Je n’avais jamais été discret à ce point, pas sur ma vie sexuelle, pas avec Ella. Alors quoi ?

« Je peux pas te donner de détails… C’était différent… Pas en mal hein ! »

Je préférais préciser, au cas où elle se demandait, parce que je ne voulais pas qu’un jour ou l’autre, tout cela remonte aux oreilles d’Oli. Il fallait être prudent, parce que j’avais compris qu’il était aussi susceptible et facilement vexé que moi et que notre histoire ferait forcément beaucoup d’étincelles.. De fait, si je pouvais déjà prendre des précautions, je le faisais. Parce que ça n’avait jamais tué personne !
FICHE ET CODES PAR ILMARË

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*   Mar 3 Mar - 0:13

Ah okay, okay, well


Ethan et Olivier ensemble…. C'était presque irréelle quand j'y penses vraiment. Ca ne pouvait pas être possible. Ethan m'avait bien fait comprendre que les filles c'était son truc, et il pouvait être très douée… Alors, qu'il me dise qu'il avait couché avec Oli, ça pouvait être une blague non ? Mais avec sa tête, j'en doutais… quoiqu'il pouvait être un bon acteur quand il le voulait.
Quand il me regarde et qu'il me demande ce que je voulais savoir, c'était pourtant clair, je voulais savoir ce qui lui avait passer par la tête pour qu'il craque… J'avais besoin de comprendre ce qu'il avait dans la tête.

- Ca s’est fait un peu bizarrement… Je pensais pas que ça arriverait et puis… c’est arrivé, quoi.

Ethan avait simplement craqué, comme ça…. Mais rien n'étais logique dans ce qu'il me dit. La dernière fois que je l'avais quitter, il était plutôt remonté contre Oli, et là, il m'annonce qu'il avait couché ensemble… J'ai beaucoup de mal à suivre.

- Je peux pas te donner de détails… C’était différent… Pas en mal hein !

Il pensait que j'allais m'offusquer ? Enfin un peu quand même… ses derniers mots, me font me poser quelques questions sur moi et nos moments ensemble. Je le savais très volage, mais il venait de me comparer avec Oli… c'était légèrement blessant…

Je frisonne, essayant de chasser cette pensée de ma tête et je le fixe.

- Mais je ne veux pas savoir les détails ! Je veux savoir pourquoi ? Qu'est-ce qui t'a pris ? Tu es sortie de chez moi la dernière fois, la tête à l'envers, mais de là à sauter le pas aussi rapidement ?

Il c'était passé quoi dans sa caboche pour qu'il agisse aussi vite et si irréfléchis. C'était pas l'esprit militaire….

- Chouchou… c'était bien au moins ?

Et si il n'avait pas apprécié ? Ca voulait dire quoi, qu'il était vraiment hétéro ? Ou alors bi ? Je regarde Ethan, et je me dis que tout devais être bien compliqué pour lui, déjà que pour moi ce n'était pas facile à comprendre. Et puis toutes les questions que je me pose, il doit se les poser aussi…
En voyant la tête de mon ami, je me dis que je suis aller sûrement trop loin et que je devrais arrêter de parler. Alors je me lève, et je sort de shot et de la tequila. Je remplis les verres et je m'en prend un cul sec. J'avais pas l'habitude de boire, mais je crois que là, j'avais vraiment besoin d'un petit coup bien fort pour me remettre les idées en place. Je dérive totalement là, et je n'ai pas envie qu'Ethan parte. Et qu'il ne puisse plus compter sur moi. J'étais et je serai toujours son ami, même si il se décide à préféré les hommes.

- Désolé…. Je suis un peu choqué…. Enfin, je m'attendais pas à ce que tu m'annonces ça… Faut que je digère…. Il n'y a aucune chance que ça soit une blague hein ?!

Je savais qu'il ne mentait pas, qu'il était sincère, et je ne sais pas quoi penser….
Je lui fais un signe pour qu'il se serve si il voulait.
fait par .cranberry

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*   Mar 17 Mar - 23:38



ah okay, okay, well...
Forcément, je me doutais qu’Ella n’allait pas réussir à s’y faire aussi facilement. Ca devait lui paraître complètement aberrant, parce que j’avais bien montré des signes de dégoût vis-à-vis d’Olivier, avant de lui dire que j’étais avec lui. J’étais un peu con aussi, parce que je ne comprenais pas que l’on puisse apprécier la compagnie d’un homme. En réalité, j’avais tort, je m’en étais rendu compte et je n’avais pas fini de le comprendre. Il me restait pas mal de choses à voir, à comprendre, à apprendre aussi, mais j’allais essayer d’être patient et de tout bien faire. J’aurais un bon prof d’ailleurs.

« Mais je ne veux pas savoir les détails ! Je veux savoir pourquoi ? Qu'est-ce qui t'a pris ? Tu es sortie de chez moi la dernière fois, la tête à l'envers, mais de là à sauter le pas aussi rapidement ? »

Je ricanai un peu bêtement au début de sa tirade. Elle ne voulait pas connaître les détails, et c’était très bien comme ça, parce que je ne voulais pas lui dire non plus. C’était privé, et même si je ne me privais jamais pour lui raconter mes expériences sexuelles avec d’autres filles, là, je savais que c’était différent, et je savais aussi qu’Oli n’apprécierait pas mon geste, quand bien même il n’en saurait jamais rien, parce que j’étais sûr qu’Ella ne vendrait pas la mèche. Néanmoins, je ne voulais pas partager tout avec elle. C’était peut-être idiot, parce qu’elle était ce que je rapprochais le plus à une meilleure amie, et elle pouvait bien entendre tout ce que j’avais à dire… mais pas ça.
Quand elle finit par me demander pourquoi j’avais fait ça, je ris un peu moins. La réponse était simple : je ne savais pas ce qui m’avait pris. C’était étrange, mais c’était ainsi. Il n’y avait pas réellement de raison particulière. Je n’avais pas choisi de le faire, c’était comme si j’y avais été poussé, mû par une force inconnue qui ne m’avait pas laissé de choix possible. Je ne savais pas ce qu’il s’était réellement passé dans ma tête pour que le changement soit si brutal et si soudain, mais c’était arrivé, et c’était ainsi. Je ne pouvais rien y faire, malheureusement… ou heureusement, selon le point de vue. Personnellement, ça ne me dérangeait pas, du moins, pas pour l’instant, et j’espérais que ça ne me dérange pas durant la suite de mes aventures.

« Chouchou… c'était bien au moins ?
-Très bien, répondis-je sans hésitation aucune, un grand sourire aux lèvres. »

La tête que me fit Ella en réponse me fit rire de nouveau. Elle n’avait pas l’air de pouvoir s’en remettre et je trouvais ça autant agaçant qu’adorable, en fin de compte. Il allait falloir qu’elle s’y fasse, parce que c’était comme ça. Je savais qu’elle ne faisait pas exprès, mais ce n’était quand même pas si étrange de voir un homme avec un homme si ? Enfin, en disant cela, c’était un peu comme si l’hôpital se foutait de la charité, parce que deux jours avant, j’étais le premier à cracher à la tronche des homosexuels. Bon… ça allait être plus compliqué que prévu tout ça.

Sans qu’elle ne me dise quoi que ce soit, Ella se releva de son divan et partit vers une console où elle rangeait des bouteilles d’alcool, visiblement. Je n’y avais jamais prêté attention, mais maintenant qu’elle était ouverte, je me rendis compte que je n’avais jamais imaginé autant d’alcool chez Ella. Pour moi, ce n’était pas vraiment le genre de fille à trop boire. En plus, elle était médecin et tout, elle ne devait pas avoir envie de se bourrer la gueule… Enfin, elle cachait bien son jeu, parfois, j’étais le premier à bien le savoir ! J’ouvris de grands yeux en la voyant engloutir un shot de tequila d’une traite, sans crier gare. Je l’avais autant choquée que ça ? Ben merde alors… Elle n’allait quand même pas devenir alcoolique à cause de moi, si ?

« Désolé…. Je suis un peu choqué…. Enfin, je m'attendais pas à ce que tu m'annonces ça… Faut que je digère…. Il n'y a aucune chance que ça soit une blague hein ?! »

Là, c’était surtout moi qui étais choquée de la voir dans cet état. Si j’avais su que ça la rendrait comme ça, je ne lui aurais rien dit, du moins pas aussi abruptement. J’y avais peut-être été fort, c’était vrai, mais je pensais qu’elle serait juste heureuse pour nous deux et qu’elle l’accepterait facilement. Je m’étais trompé, d’accord… mais quand même, ce n’était pas une raison. Je ne disais pas non à un peu d’alcool de mon côté aussi, mais c’était plutôt pour faire passer la fatigue et m’amuser un peu plus. Il n’était pas question de boire pour faire passer les nouvelles ou pour oublier. Aussi, je me relevai et vins me servir quand elle me fit signe, mais j’allais rester à un seul verre. Je ne devais pas oublier que j’étais en voiture et que je devais réussir à revenir à bon port… chez Oli en fait !

« C’est pas une blague, Ella. Tu aurais préféré que ça le soit ? demandai-je, légèrement inquiet. »

Je me demandais si elle n’était pas en train de se dire que j’allais me désintéresser d’elle. Ce n’était pas le cas. Sinon je ne l’aurais pas contactée pour lui raconter tout ça. Au contraire. Elle était mon amie. Je l’adorais. Alors en effet, sexuellement parlant, nous n’aurions plus rien à voir tous les deux, mais je n’avais pas d’exclusivité sur elle, et elle n’en avait pas sur moi. Elle trouverait quelqu’un d’autre, et ce serait peut-être l’occasion de trouver quelqu’un de vraiment bien pour elle. En levant mon verre pour trinquer à sa santé, je lui fis un clin d’œil, et je la vis quand même rougir, malgré tout, ce qui me fit sourire bêtement.

« Je suis désolé de t’abandonner comme ça. Tu vas devoir te trouver un autre partenaire ma belle … »

Je ne me faisais pas de soucis là-dessus, en réalité, parce qu’elle était merveilleusement belle et qu’elle allait forcément trouver quelqu’un, peu importe comment, peu importe où. Elle n’aurait qu’à entrer dans un bar pour que tous les regards s’accrochent à elle, et elle aurait l’embarras du choix pour trouver un garçon avec qui passer la nuit… ce n’était pas sorcier, et elle commençait à être habituée désormais, non ?
FICHE ET CODES PAR ILMARË

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*   Dim 22 Mar - 15:42

Ah okay, okay, well


L'alcool ce n'était pas une solution, je le sais bien, mais j'avais besoin d'un petit coup de main pour faire passer ça. Ethan gay…. Enfin plutôt bisexuel…. Je connaissais assez Olivier pour savoir que c'était quelqu'un de bien mais quand même… Ethan et lui ensemble… C'était dure à assimiler en faite. Mon Chouchou avec un homme alors qu'il y a encore quelques jours, il était près à leur cracher dessus… J'ai beaucoup de mal à le suivre.

- C’est pas une blague, Ella. Tu aurais préféré que ça le soit ? 

Au fond de moi, peut-être bien que oui. En un rien de temps, Ethan avait changé d'avis, et ça me perturbe assez. De plus, je le perdais dans un sens, il n'allait plus être aussi présent pour moi. Ce côté était très égoïste de ma part, je le sais, mais c'était vraie, il allait passer plus de temps avec Oli… A moins que c'était juste une histoire d'un soir ?! D'Ethan ça me surprendrais pas, d'Oli, un peu plus.
Je ne savais pas quoi lui répondre, du coup je préférais garder le silence, et boire un autre verre. Il prit un verre, et trinqua avec moi, ajouter d'un clin d'oeil. Ne pouvant m'empêcher de réagir, mes joues se mire à tendre vers le rouge. Ethan à un charme qui marchera toujours sur moi, sans problème.

- Je suis désolé de t’abandonner comme ça. Tu vas devoir te trouver un autre partenaire ma belle … 

Je ne suis pas sur d'avoir envie de trouver un autre plan cul… C'était la première fois que je faisais ça, et je crois bien que ça sera l'unique. Avant lui, je rêvais du prince charmant, je devrais peut-être me calmer et trouver une autre solution pour me détendre… Et puis, je n'avais pas fait que des bons choix au niveau de la sélection de mes partenaires….
Je soupir, pose mon verre sur la table basse, et je m'assois bien au fond de mon sofa, et je le trouve une place contre Ethan.

- J'en aurai pas d'autre…. Une relation comme la notre je veux dire… je ne me convertit pas non plus à l'abstinence total.

Je reste un moment muette, fixant le tiroir d'un de mes meubles. Je crois que j'avais enfin pris vraiment compte de ce qu'il m'a annoncé. Je me redresse, pour lui faire un énorme bisous sur la joue, et je me remet contre lui.

- C'est sérieux avec Oli ? Tu vas faire un bout de chemin avec lui ?

Ethan en couple, c'était impensable… Il avait été claire avec moi dès le début. C'était un coureur de jupon, qui aimais changer de partenaire et voir même en avoir plusieurs dans le même lit…. Alors le voir avec quelqu'un mais en plus un mec, c'était…. Vraiment inimaginable.

Je le soutiendrais de toute manière, je serai toujours là pour lui, c'était mon ami. Qu'il ne veuille plus coucher avec moi, ou qu'il soit avec un mec, ça ne le change pas lui. Il est, et sera toujours mon Chouchou.
fait par .cranberry

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*   Lun 23 Mar - 19:05



ah okay, okay, well...
A la limite, j’étais prêt à aider Ella à trouver une autre personne qui pourrait la satisfaire, d’un point de vue sexuel. Nous pourrions bien trouver quelqu’un qui lui conviendrait. Les hommes, ça courrait les rues, et elle n’aurait aucun mal à en trouver un. Elle était tellement jolie, elle ferait chavirer plus d’un cœur. Et j’étais sûr qu’elle pourrait se faire comme un harem si elle le désirait. Elle n’avait pas besoin de m’avoir moi, elle pouvait avoir n’importe quel homme de Toronto, sans l’ombre d’un doute.
Alors que je me réjouissais déjà à l’idée de faire des sortes de casting avec elle pour voir qui pourrait me remplacer, je la vis et l’entendis soupirer, avant de poser son verre avec douceur sur sa table basse. Est-ce que j’avais dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? J’avais sûrement parlé trop vite encore, et puis, c’était peut-être un peu tôt, encore. Elle n’arrivait sûrement pas à croire que je sois en couple. Et encore moins avec un homme. Moi-même je ne m’en rendais pas compte et j’avais peur de ce que ça donnerait quand je me réveillerais pour de bon. J’avais peur d’être déçu, ou d’être en colère contre moi-même. Et j’avais peur de faire du mal à Oli, à cause de ça, mais il fallait que je tienne bon. Il fallait que je me le promette à moi-même. Enfin, Ella finit par s’asseoir de nouveau dans son canapé et je la fixai sans comprendre, un peu perdu entre toutes ses réactions différentes. Il allait falloir qu’elle se décide, elle aussi !

« J'en aurai pas d'autre…. Une relation comme la notre je veux dire… je ne me convertit pas non plus à l'abstinence total.
-Heureusement, quand même ! »

J’eus un nouveau rire en essayant d’imaginer Ella se convertir en sorte de bonne sœur. L’abstinence lui irait si mal.. ce n’était même pas la peine qu’elle y songe, ne serait-ce qu’une seule seconde. Mais ce qui m’inquiétait le plus, c’était qu’elle dise qu’elle ne voulait pas de quelqu’un d’autre, pour me remplacer. Je ne savais pas comment le prendre. Je ne pouvais pas le prendre mal, certes, mais je ne pouvais pas non plus le prendre bien. Ca voulait peut-être dire qu’elle voulait m’attendre, qu’elle pensait que ça n’allait pas durer avec Oli ? Quand bien même elle pourrait avoir un peu raison – on ne savait jamais ce qui pouvait arriver après tout – je refusais d’être son exclusivité. Et je ne voulais pas qu’elle soit la mienne.
Elle finit tout de même par m’embrasser sur la joue, et je lui fis un sourire amusé, encore une fois. Rien ne pourrait me mettre de mauvaise humeur, ce jour-là. C’était marrant, quand même, je ne pensais que ça me mettrait d’aussi bonne humeur. J’étais content qu’elle ne le prenne pas trop mal.

« C'est sérieux avec Oli ? Tu vas faire un bout de chemin avec lui ? »

Les mots n’étaient pas spécialement suffisants pour que je lui donne le fond de ma pensée. Honnêtement, je ne savais pas ce qui allait arriver, entre Oli et moi. Peut-être que ça allait durer, ou peut-être pas. On ne pouvait pas savoir à l’avance ce qu’il se passerait. On ne pouvait pas prédire le futur. Mais j’osais croire que ça pouvait marcher… et si ça ne marchait pas, eh bien tant pis. On passerait à autre chose. J’y arriverais certainement plus facilement que lui, vu son caractère. J’avais l’impression qu’il était déjà accro à ma personne… et je n’arrivais pas à dire la même chose de mon côté. Et ça m’inquiétait un peu. Alors, je ne pus que répondre d’un hochement de la tête. Mais je ne pus m’empêcher de reprendre la parole pour rajouter quelques mots.

« Un petit ou un long, j’en sais rien encore. Mais oui. »

J’avais l’impression de passer le pire interrogatoire de toute ma vie. J’étais même sûr que mes anciens collègues de terrain, qui se trouvaient au Moyen-Orient, passaient pour des bisounours, comparés à Ella. Son regard perçant me sondait, me faisait passer aux rayons X, et je me doutais qu’elle pensait surtout à Oli. De nous deux, c’était lui qui voulait le plus que nous essayions d’être ensemble. Elle savait que si je lui faisais du mal, il faudrait qu’elle soit là pour lui. Et qu’elle devrait alors me détester. Ca ne me faisait pas peur. Parce que je n’avais pas l’intention de faire du mal à Oli. Si ça devait arriver, alors ce serait parce que lui avait fait quelque chose qui m’aurait réellement déplu. Beaucoup déplu.
FICHE ET CODES PAR ILMARË

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*   Sam 28 Mar - 17:37

Ah okay, okay, well


Je devais me faire à l'idée, Ethan était définitivement caser et avec Oli surtout ! Mais il ne va pas changé pour autant… enfin je l'espère. Je l'aimais comme il était, et je n'avais pas envie qu'il change parce que monsieur c'est enfin décidé à se mettre en couple. Ce me semblait encore surréaliste en faite, lui, en couple alors qu'il était le meilleure séducteur que j'ai pu connaître. C'était juste étrange de me dire qu'au final il a ce que je voulais….

- Un petit ou un long, j’en sais rien encore. Mais oui.

Je souris, il était vraiment amoureux ? Lui ? C'est vraiment comique. Comment pouvait il être en couple et pas moi ? Je pourrai en être jalouse ! Mais mon tour viendra. Enfin je l'espère.

Bien calé dans les bras de mon meilleur ami. Après tout, je lui faisait confiance à 100 %, il savait beaucoup de chose sur moi que personne ne savait. Je ne sais pas pourquoi mais j'arrivais à lui parler, sans avoir peur qu'il me juge. Je ne cherchais pas à savoir pourquoi j'étais comme ça avec lui, et au fond, je ne voulais pas le savoir. C'était bien notre amitié si particulière, et pour rien au monde je n'ai envie que ça change. Et surtout pas parce que chouchou s'est trouvé quelqu'un.

Je me redresse, me met en tailleur et je le regarde. Je respire un grand coup, il venait de m'avouer quelque chose de pas facile, je pouvais à mon tour lui dire une chose que je n'avais dit à personne.

- Tu sais….. j'ai…..

Je ne sais pas comment tourner ma phrase, malgré tout ce n'était pas commun ce que j'allais lui dire.  Lui avouer que j'aimais bien les séances de sexe un peu musclé, c'est limites du masochisme. Et parfois j'en avais honte, mais c'était tellement bon….

- Je n'ai pas eu que toi ces derniers temps… et enfin…. J'ai testé certaine chose….

Il allait comprendre ce que je voulais dire. Enfin je l'espère parce que lui dire à haute voix que je fais des expérience où des petites douleurs me font du bien. C'était complètement absurde de dire une chose pareil. Alors que lui il a toujours été si doux avec moi et qu'à chaque fois, je prenais vraiment mon pied.
Je me sens mal à l'aise, pourquoi je me suis mise à lui dire ça ?! C'était vraiment gênant même avec lui. J'en rougis même en me rappelant certaines images… Connor me pinçant les tétons, rien que d'y repenser, j'en avais des frissons de plaisir. Et je me met  rougir encore plus, en sentant le regard d'Ethan sur moi. Il attendait que je lui en dise plus ? Mais pour ça, il va devoir me poser des questions. Parce que je crois que je n'arriverai jamais à lui dire comme ça, même si au départ, je voulais lui dire.
fait par .cranberry

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*   Mar 28 Avr - 22:08



ah okay, okay, well...
Il fallait qu’Ella cesse de me regarder de cette façon, sinon j’allais regretter de lui avoir raconté tout cela. Elle semblait presque frustrée que je ne puisse plus être à elle. J’étais le premier à me dire que c’était carrément étrange d’ailleurs. Je n’avais pas eu l’habitude d’appartenir à quelqu’un, et je ne voulais pas être la propriété de quelqu’un. Pas d’Oli, ni de personne. Il allait bien le comprendre, et si ce n’était pas le cas, il le comprendrait très vite. En tout cas, ça allait changer radicalement ma vie, certes, mais pas mon caractère. Je n’avais pas l’intention de changer pour lui, et pourtant, j’avais bien l’impression de m’être déjà fait avoir. Le fait que je ne sois jamais en couple, déjà, ça avait changé, bien évidemment. C’était même carrément fou pour moi, mais j’allais m’y faire. Il faudrait bien, de toute façon. Et si je n’arrivais pas à m’y faire, eh bien… je trouverais une solution, d’une manière ou d’une autre. Nous restions tous les deux bien silencieux, Ella et moi, et ce, pendant un bon bout de temps, dans les bras l’un de l’autre. Je réfléchissais à la soirée et à la nuit que je venais de passer, en essayant de mettre de l’ordre dans mes idées. Et je me demandais à quoi pouvait penser Ella. Elle avait les joues rouges, comme si elle repensait à quelque chose qui l’embarrassait. Avec amusement, je la regardai froncer les sourcils et le nez, en attendant qu’elle m’explique ce qu’il se passait dans sa tête. Puis, enfin, elle bougea et se redressa en se dégageant de mes bras. Je l’observai faire, intrigué, en prêtant une oreille attentive à ce qu’elle allait me dire. Elle commença une phrase et s’interrompit presque aussitôt, en passant une main dans ses cheveux pour replacer une mèche derrière son oreille. Elle semblait tendue, presque anxieuse et je ne savais pas pourquoi elle semblait si gênée de me parler. Rien de ce qu’elle pourrait me dire n’allait me choquer… au contraire !

« Je n'ai pas eu que toi ces derniers temps… et enfin…. J'ai testé certaine chose…. »

Mes lèvres s’étirèrent en un grand sourire en l’entendant parler de sa vie sexuelle visiblement plutôt active ces derniers temps. C’était bien qu’elle ne m’attende pas pour essayer des choses. Elle était grande, elle pouvait bien se débrouiller pour trouver des partenaires si elle le voulait. Et je n’étais pas exclusif d’ailleurs alors elle avait bien fait de ne pas m’attendre et d’aller voir ailleurs. Maintenant, elle n’aura même plus le choix, elle sera bien obligée de faire appel à quelqu’un d’autre que moi.
La fin de sa phrase m’intrigua un peu plus et quand je vis ses joues rougir derechef, mon sourire s’agrandit encore. Je me demandai même si c’était possible que je souris autant… Elle avait testé « certaines choses ». Vu sa tête, je devais me douter qu’il s’agissait de choses vraiment spéciales, et sinon elle m’en aurait parlé plus ouvertement, mais de fait, je ne savais pas si je devais lui poser des questions là-dessus ou non. Elle ne voulait peut-être pas en parler… mais si elle entamait une discussion sur ce sujet, c’était qu’elle voulait que l’on en parle. Non ?

« Certaines choses ? Tu te serais dévergondée alors, Ella ? »

Un léger clin d’œil de ma part, et je la vis rougir encore, ce qui déclencha mon rire. Pas un rire moqueur, certainement pas, mais plutôt amusé par sa gêne. Elle ne devait pas oublier que je l’avais vue dans tous ses états, dans toutes les positions et de toutes les façons. Ce n’était pas avec moi qu’il fallait avoir honte, clairement pas.

« Raconte ! C’est qui ? Et vous avez fait quoi ? »

S’il y avait une personne avec laquelle Ella pouvait parler de sexe sans avoir peur de dire des conneries ou de divulguer des choses trop intimer, c’était bien moi. Je ne savais pas si elle avait des copines très très proches, je savais que les filles se faisaient souvent des confidences du genre, mais moi, j’étais l’ancien plan cul d’Ella et réciproquement… de fait, je pensais être sûr de moi en disant qu’elle pouvait bien tout me dire. En plus, je n’étais pas le dernier à tester des choses avec les filles… Peut-être qu’elle avait honte de ce qu’elle avait fait avec cet homme… mais elle n’avait pas à avoir honte de me le dire en tout cas.
FICHE ET CODES PAR ILMARË

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*   Ven 1 Mai - 22:34

Ah okay, okay, well


J'ai vraiment parler trop vite. Mais à part lui, avec qui je pourrais parler de ça ?! Je ne me vois pas parler de sexe avec Juliet et encore moins Mackenzie, ça serai fortement déplacer vis à vis de David. Et puis si elle lui raconte ce que je lui dis ?! La honte !
Je regarde Ethan qui avait l'air tout a coup très intéresser par ce que je venais de dire. Ca ne m'étonnais pas de lui. Après tous, il aime ça, et il m'a fait vraiment aimer les parties de jambes en l'air.

- Certaines choses ? Tu te serais dévergondée alors, Ella ?

Je m'empourpre comme une adolescente, pourtant ce n'étais pas avec lui que je devais me sentir gêné, nous avions partager beaucoup de chose tous les deux. Est-ce que je vais réussir à lui parler de mon expérience avec Connor, c'était quand même étrange de parler de ça, même avec Ethan. Et le fait qu'il se mette à rire ne m'aide pas vraiment à me confier.

- Raconte ! C’est qui ? Et vous avez fait quoi ?

Je savais que je ne devais pas lui parler dès le début de tout ça. Je savais pertinemment qu'il allait vouloir en savoir plus.
Je me prend la tête entre mes mains, me balançant d'avant en arrière tout en étant le plus gêné du monde, bien plus que la première fois où on c'est jeter dessus. Je n'arrivais pas à savoir par où commencer, ni comment lui dire ce que j'ai fais.
Je fini par arrêter de bouger et pose mes mains sur mes genoux. Je prends une grande inspiration puis fixe Ethan.

- J'ai…. On a…. pimenté un peu les choses… en…. Dérivant vers les fesses, les trucs comme ça….

Voilà je lui avais dit, je ne sais pas ce qu'il va penser, je ne sais pas si il va me juger ou non. Il le pouvait, tout le monde peut juger quelqu'un même quand on l'apprécie. C'était un truc de l'être humain ça et on n'y pouvait rien.
Je n'arrive plus à tenir son regard, j'avais tellement honte, et pourtant j'aimais vraiment ça, et Connor savait très bien ce qu'il faisait sans me pousser à faire des choses que je ne voulais pas.
Je relève la tête quand il pose sa main sur la mienne, j'arrivais à voir de l'amusement dans son regard, ce qui me donnait envie de le frapper.

- Arrête…. Tu sais que ce n'est pas facile pour moi de parler de ça, même avec toi…..

Et si il continuait à me regarder avec son petit air amusé, j'allais pas le prévenir de ce qu'il l'attendais avec Oli…. A moins qu'il est déjà passer à la casserole lui aussi. Mais si ce n'étais pas le cas, on allait voir qui serai le plus amusé….


Spoiler:
 
fait par .cranberry

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*   Ven 15 Mai - 0:06



ah okay, okay, well...
Bien plus intéressé que je ne devrais l’être par la vie sexuelle de mon ancien plan cul, je vis ses joues devenir carrément cramoisies. J’aurais pu m’écrouler de rire, si je n’avais pas eu peur de la vexer. Pourquoi redevenait-elle toute timide comme ça ? Elle me connaissait, quand même, elle savait bien que rien ne pouvait me choquer. Rien du tout. Même la pire des déviances sexuelles pouvait passer, dans mon esprit d’obsédé. Pourtant, Ella ne semblait pas penser la même chose, et c’est amusement que je la vis se prendre la tête entre ses mains. Je haussai un sourcil en me mordant la joue, incapable de trop me retenir. Je toussotai avant de me concentrer un peu. Qu’est-ce qu’elle avait fait pour être gênée à ce point ?

« J'ai…. On a…. pimenté un peu les choses… en…. Dérivant vers les fesses, les trucs comme ça…. »

Je fus surpris les deux premières secondes, et quand je vis Ella détourner le regard, je faillis éclater de rire. C’était ça qui la rendait toute rouge ? Parler de sodomie ? Elle n’était quand même pas sérieuse là ? Parce que c’était bien ça, non ? Elle n’osait pas le dire, mais c’était ça, ce qu’elle avait fait et dont elle avait tant honte. Elle pouvait bien me dire ça à moi… j’avais pratiqué tout ça la nuit précédente. Je me retins de lui faire la remarque parce que ce serait sûrement de mauvais goût pour elle. Elle n’arrivait même plus à me regarder, et pourtant, je ne voyais pas où était le mal. Aussi, je voulus comprendre, et je posai ma main sur la sienne, pour lui faire relever les yeux vers moi. Il fallait qu’elle me parle plus, parce que j’avais besoin de savoir ce qu’elle pensait. C’était bizarre qu’elle réagisse comme ça. Elle aurait pu en rire, alors pourquoi faisait-elle cette tête… ? Il n’avait quand même pas… ? Non… elle n’avait pas été forcée, c’était impossible, elle ne m’en parlerait pas comme ça. Je gardais donc mon petit sourire, un chouilla inquiet pour elle, tout de même. D’une toute petite voix, elle me demanda d’arrêter, et m’expliqua que ce n’était pas facile pour elle de parler de cela. Je le savais parfaitement bien, mais je voulais qu’elle se déchaine un peu. Elle pouvait me parler librement, elle savait bien que je ne la jugerais pas, que je ne me moquerais pas méchamment, que je n’allais pas raconter ses secrets à tout le monde. A qui le ferais d’abord ? A Oli ? Certainement pas. Il n’avait pas besoin de connaître la vie sexuelle d’Ella !

« Je me moque pas Ella. Je veux que tu me racontes. C’est pas compliqué… t’as peur de me choquer ? »

Elle me frappa sur le bras et je réprimai un éclat de rire, que je camouflais encore en toussotement. Je l’avais mérité, celui là. En même temps, ma question, même moqueuse, était légitime. Je pouvais bien croire qu’elle avait peur de me choquer, parce qu’on aurait vraiment dit que c’était le cas. En réalité, c’était plutôt elle qu’elle choquait. C’était ça. Elle s’auto-choquait.

« Tu peux le dire hein. Tu vas exorciser tout ça et après, tu auras plus peur d’en parler. Qu’est-ce qui t’empêche de me le dire ? »

Je la vis réfléchir, alors que je souriais un peu plus gentiment cette fois, avant de l’embrasser sur la joue, amicalement. Ce n’était pas mon genre d’être agréable de cette façon, mais j’étais de bonne humeur, alors elle n’aurait qu’à s’en contenter et en profiter.

« C’est un bon coup ce gars au moins ? »

Cette fois, je ne pus m’en empêcher, et j’éclatai de rire en voyant sa tête choquée. Je pouvais toujours demander, et elle n’était pas obligée de me répondre, si ça la gênait tellement. Mais c’était elle qui avait commencé. Elle avait débuté cette conversation. Si elle n’avait pas voulu en parler, elle ne l’aurait pas fait !
FICHE ET CODES PAR ILMARË

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*   Lun 25 Mai - 0:34

Ah okay, okay, well


Je me sens si gêné, pourquoi je me suis mise à vouloir lui parler de ça. C'était gênant et plus que personnelle. Enfin, il n'y a pas beaucoup de chose personnelle avec lui qu'il ne connaît pas. Mais j'avais fait des choses avec Connor, des choses que je n'avais pas fait avec Ethan, ce qui est embarrassant. Surtout qu'il ne m'aide pas, il se moque de moi, je vois bien son sourire en coin. Il n'était pas cool, j'avais eu beaucoup de courage pour lui dire tout ça, et lui il ne fait que se moquer….

- Je me moque pas Ella. Je veux que tu me racontes. C’est pas compliqué… t’as peur de me choquer ?

Le choquer lui ? Je ne sais pas si c'était possible, peut-être si je lui dis que j'ai fait un truc avec une fille. Ca n'arriverai jamais, mais bon, c'est la seule chose qui me vient en tête qui pourrait vraiment le choquer, et encore, je ne suis pas sûre.
Mais pour la peine qu'il m'énerve, je le frappe sur le bras, je n'ai que très peu de force, mais j'espère l'avoir fait picoter un peu la peau.

J'avais envie de lui balancer une réplique qui lui arrêterai son petit air amusé, mais je ne trouve pas mes mots.

- Tu peux le dire hein. Tu vas exorciser tout ça et après, tu auras plus peur d’en parler. Qu’est-ce qui t’empêche de me le dire ?

Lui raconter ? Je ne sais pas si je suis réellement prête à lui parler vraiment de tout ça, l'informer est une chose, lui dire tout ce que j'ai ressentit en était une autre. A moins qu'il veut des renseignements pour son futur proche ? J'avais peut-être attisé sa curiosité….
Je sors de ma réflexion sur la possibilité qu'il ai envie d'en savoir plus pour se préparer, quand il me fait un bisou sur la joue. Il restera toujours aussi charmant à mes yeux, même si notre relation de sex-friend prend fin en se jour.

- C’est un bon coup ce gars au moins ?

Il éclate de rire, et en le voyant si détendu, j'arrivais peu à peu, à dédramatisé la situation. Après tout, lui parler ne pourra rien changé. Dans tous les cas je l'espère, je n'avais pas envie qu'on s'éloigne à cause du cul, alors que c'était la raison pour laquelle on c'était connu en fin de compte.
Je le suis dans son rire, et me penche un peu vers lui, et une fois calmer, je pose ma tête sur son épaule.

- Je mentirai si je disais que ce n'étais pas le cas…. C'est différent…. Il est un peu plus brusque…. Il me pousse à faire des choses que je n'aurai pas crue aimer spécialement.

L'épaule d'Ethan bouge, alors je relève la tête, puis le regarde, je vois bien dans son regard, qu'il cherche un peu plus d'explication. Mais étais-je capable de lui en dire plus ?

- Il n'a pas commencé directement par me prendre par derrière…. Il est un peu masochiste se mec si tu veux…. Et j'aime bien qu'il me morde, ou me pince….

Je me sens rougir à l'extrême, je me penche alors pour enfouir ma tête dans le coussin. J'avais peur de la réaction de mon ami, je crois. Son regard sur moi allait changer, c'était certain. Je n'étais plus la même Ella qu'il avait dragué sur la plage…

fait par .cranberry

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*   Jeu 18 Juin - 18:44



ah okay, okay, well...
Il fallait que cette conversation continue dans la bonne humeur. Ella fonctionnait ainsi. Si on ne la brusquait pas, elle était capable de miracles. Je savais qu’elle me parlerait si j’y allais doucement. C’était comme ça que je m’y étais pris après tout, avec elle. J’avais bien compris, au départ, quand je l’avais rencontrée sur la plage. Je devais y aller doucement, même si je n’en avais pas envie. Ca valait aussi pour la conversation. Enfin, désormais elle me connaissait alors il ne fallait quand même pas qu’elle joue sa fille farouche avec moi, parce que je savais qu’elle ne l’était pas !
J’étais en train de rire de ma bêtise, parce que je savais qu’Ella allait rougir forcément, et j’entendis soudainement le rire de mon ex-plan cul – et c’était carrément étrange de se dire ça – résonner de la même façon, en unisson avec le mien. Rapidement, elle déposa sa tête sur mon épaule et posai la mienne par-dessus. Je sentais que l’heure allait être aux confidences et qu’elle allait me parler. C’était sûr, je le pressentais, et je ne me trompais jamais là-dessus.

« Je mentirai si je disais que ce n'étais pas le cas…. C'est différent…. Il est un peu plus brusque…. Il me pousse à faire des choses que je n'aurai pas crue aimer spécialement. »

Différent ? Plus brusque ? Des choses qu’elle n’aurait pas cru aimer ? Mais de quoi parlait-elle ? Sans le faire exprès, je la fis bouger, en essayant de la regarder en biais, et elle plongea son regard dans le mien après avoir relevé la tête. Je ne pipai mot, ne désirant pas la presser davantage. Mais je me demandais ce qu’elle pouvait entendre par « brusque » ou ce genre de choses… Parce que si c’était ce que je pensais… je ne voyais pas du tout comment Ella pourrait aimer ça, elle qui était si prude quand elle s’y mettait. Son regard semblait dire dix mille choses à la fois, et j’essayais tant bien que mal de n’y comprendre rien qu’une.

« Il n'a pas commencé directement par me prendre par derrière…. Il est un peu masochiste se mec si tu veux…. Et j'aime bien qu'il me morde, ou me pince…. »

Alors qu’elle se penchait pour se cacher derrière un cousin, je faillis mourir de rire. Pourquoi avait-elle honte de ressentir du plaisir quand celui-ci était légèrement douloureux ? Ou très douloureux même ? Je ne voyais pas pourquoi elle se cachait ainsi alors que c’était vraiment tout naturel. Je la fis ressortir de derrière son coussin en riant encore aux larmes, vraiment amusé par son état éhonté. Je compris qu’en riant, je la gênais, et de fait, je tentai de me calmer pour qu’elle ne se sente plus mal. Mais c’était trop fort pour moi. Et son regard apeuré me faisait encore plus rire.

« C’est plutôt cool, comme façon de coucher avec un mec. T’as pas à avoir honte, Ella ! »

Je l’embrassai sur la joue après avoir exprimé ces paroles que je voulais rassurantes. Je ne savais pas si ça fonctionnait vraiment, mais je pouvais toujours essayer, et Ella ne s’en porterait pas plus mal, selon moi. C’était une expérience nouvelle et les expériences étaient toujours bienvenues. Elle aimait ça, tant mieux pour elle. Si elle n’avait pas aimé, elle aurait eu tout intérêt à arrêter, mais visiblement, si elle m’en parlait, c’était qu’elle avait plutôt apprécié.

« Je comprends toujours pas pourquoi tu te mets dans des états pareils pour parler de sexe. C’est quand même pas tabou, si ? T’as peur de quoi avec moi ? »

Je lui fis un clin d’œil, sous-entendant « j’ai bien plus couché dans ma vie que toi, et je m’y connais beaucoup plus aussi, et pas forcément en bonnes choses ». Vraiment, je ne comprenais pas. Je savais qu’elle me faisait confiance, et elle savait que si je riais, ce n’était pas pour me moquer d’elle méchamment. Alors quoi ?
FICHE ET CODES PAR ILMARË

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*   Ven 19 Juin - 0:46

Ah okay, okay, well


Il n'arrête pas de rire, et je ne sais plus comment je dois le prendre. Si il se moquait encore de moi, il allait partir avec des coups de pied aux fesses. Ce n'était pas cool de sa part, c'est assez difficile pour moi de parler de se sujet. Même avec lui, même si je me sens un peu plus à l'aise, c'était pas dans mes habitudes de parler de chose si intime.

- C’est plutôt cool, comme façon de coucher avec un mec. T’as pas à avoir honte, Ella ! 

Plutôt cool ? Ce n'est pas ce que les gens penses en général, certes en temps normal je ne portais pas de jugement pour ce genre de pratique, mais j'ai vue tellement de chose extrême qui se finissent à l'hôpital que ça me fait peur. J'avais peur de perdre le contrôle sur tout ça, et en plus Connor quand il est partit ont ne peux pas vraiment l'arrêter, et encore moins moi qui est toute frêle par rapport à lui….

Il vient me faire un bisou sur la joue, d'accord, il veut se faire pardonner, un truc dans le genre, parce qu'il est loin d'être comme ça en temps normal. Il essayer de me faire passer la pilule du fait qu'il n'arrête pas de rire. Et ça commence vraiment à m'énerver. Mais bon, avec son beau sourire et sa jolie bouille, j'ai un peu de mal à ce que la moutarde me monte au nez.

-  Je comprends toujours pas pourquoi tu te mets dans des états pareils pour parler de sexe. C’est quand même pas tabou, si ? T’as peur de quoi avec moi ?

Il me fait un clin d'oeil qui voulait dire beaucoup de chose, et j'ai peur de vraiment comprendre la signification. Après tout, je le connais sans le connaître vraiment… on parlais pas vraiment nous étions plus dans l'action qu'autre chose. Mais maintenant que tout ça c'est fini, on va pouvoir parler plus…

- Mais…. C'est pas facile okay ! Je n'ai jamais eu de conversation à se sujet, sauf dans certain cas à l'hôpital mais ce n'est pas pareil. Parce que ça ne me concernait pas….

Ca me gênait oui…. Et il devait le comprendre, du moins essayer de le comprendre parce que c'est vraiment pas facile pour moi de me dévoiler autant avec quelqu'un et surtout sur un sujet si personnelle.
Je fini par me lever, remet bien ma jupe, et je commence à marché. Je sais que c'est débile de réagir comme ça, avec lui, mais bon, c'est plus fort que moi, je suis ainsi, c'est mon caractère.

- S'il te plais, arrête de rire, ça va devenir vexant….

Je le vois se concentrer pour ne plus rire, il doit sûrement se mordre l'intérieur de la lèvre ça empêche bien de rire, en tout cas, c'est ce que je fais quand je travail et qu'une situation est comique. Ethan fini par être un peu plus calme, et fait une petite tape à mon canapé pour me faire comprendre de revenir près de lui.
Il me prend alors contre lui, et me fait un bisou dans les cheveux, la plus belle manière de se faire pardonner venant de lui.
Je soupir, et je le regarde à nouveau.

- T'es chiant, tu sais, je n'arrive jamais à t'en vouloir plus de cinq secondes.

Et voilà, monsieur sourit encore plus, comment je pouvais démentir ce que je venais de dire. Et si il n'était pas avec Oli, je lui sauterai bien dessus… Mais voilà, sa situation a changé et par conséquent, la notre… c'était bien dommage.

fait par .cranberry

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



J. Ethan Hanit


DISCUSSIONS : 283
CREDIT : casielsilencio // silver lungs
MessageSujet: Re: Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*   Dim 21 Juin - 23:58



ah okay, okay, well...
Mes tentatives pour décoincer Ella restaient apparemment vaines. Je ne comprenais vraiment pas pourquoi elle semblait si peu encline à parler de ça. On avait tout fait ensemble, sérieusement. Du moins… beaucoup de choses. On était proches, maintenant, et je connaissais son corps par cœur. Alors très franchement, je me demandais bien ce qu’il se passait dans sa tête pour qu’elle soit si gênée. Ca ne m’arrangeait pas spécialement, parce que du coup, je passais pour un mec complètement obsédé et sans gêne. Je l’étais un peu, oui, mais bon… c’était pas si exacerbé quand même. Si ?

« Mais…. C'est pas facile okay ! Je n'ai jamais eu de conversation à se sujet, sauf dans certain cas à l'hôpital mais ce n'est pas pareil. Parce que ça ne me concernait pas…. »

En restant silencieux pour ne pas la déstabiliser encore plus, je ne pus m’empêcher de sourire et de laisser échapper un éclat de rire quand même. C’était honteux de ma part, et je ne devrais pas continuer à rire, mais c’était juste adorable de la voir rougir comme ça, juste parce qu’elle parlait de cul. Si elle savait tout ce que j’avais fait dans ma vie, sérieusement, jamais elle n’aurait honte de me parler d’un mec qui avait des délires un peu différents. Je n’étais pas le mec qui allait juger ces pratiques. Bien au contraire !
J’allais tenter de retrouver mon sérieux quand Ella se releva du canapé et commença à faire les cent pas pour calmer les rougeurs de ses joues. Je me mordis l’intérieur de la joue pour ne plus rire, mais c’était trop tard, je le savais déjà.

« S'il te plais, arrête de rire, ça va devenir vexant….
-Désolé Ella, c’est nerveux ! »

Je lui souris une fois de plus, cette fois d’une façon plus gentille que moqueuse et la regardai continuer à faire les cent pas. Son mouvement me calma et je pus enfin arrêter de rire ou bien même seulement avoir envie de rire. Quand je fus enfin totalement certain de pouvoir m’empêcher de me moquer doucement d’elle, je tapotai le tissu à côté de moi pour qu’elle revienne dans mes bras. Ce qu’elle fit immédiatement, avec le sourire en plus. En la prenant dans mes bras, je l’embrassai sur le crâne et l’entendis me dire que j’étais chiant parce qu’elle ne pouvait pas m’en vouloir plus de cinq secondes. J’étouffai un éclat de rire pour ne pas la vexer.

« Je sais que je suis chiant. C’est pour ça que tu m’adores ! »

Cette fois-ci, je ne réprimai pas mon éclat de rire. J’étais plié, mais je ne me moquais pas. Je me moquais presque de moi-même, en fin de compte. Je m’esclaffai quelques secondes de plus avant de reprendre mon sérieux et de la serrer plus fort contre moi pour quelques secondes. Puis, je repris la parole :

« C’est que du sexe, avec ce mec ? C’est pas sérieux hein ? Enfin même si c’était sérieux, ce serait cool hein, je suis pas jaloux, mais bon… »

Je lui fis un clin d’œil, avant de la relâcher un peu en me réinstallant un peu plus confortablement dans son canapé. Je passai mes mains derrière ma tête en entrelaçant mes doigts entre eux et en attendant qu’elle me réponde.  
FICHE ET CODES PAR ILMARË

__________________________

I'm not in love
Il parait que la blanche colombe a trois cent tonnes de plomb dans l'aile ; il parait qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles ; la belle au bois dormant a rompu les négociations, unilatéralement le prince entame les protestations.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*   Sam 27 Juin - 21:32

Ah okay, okay, well


Tout en Ethan me plaisait, j'en étais bien consciente aujourd'hui, mais de là à tomber amoureuse de lui, ça jamais. C'était juste une belle amitié entre nous, avec des à côtés bien agréable. Aujourd'hui on aura qu'une simple histoire d'amitié. C'était déjà pas mal, une relation comme la notre n'était pas commun à tout le monde. Elle était même précieuse, surtout à mes yeux.
Dans les bras d'Ethan je me sentais bien, un peu comme si je le connaissais depuis des années, alors qu'en faite, ça fait quoi seulement plusieurs mois.

- Je sais que je suis chiant. C’est pour ça que tu m’adores !

Je souris, c'était vraie, c'était le fait qu'il soit lui, sans gêne, qu'il assumait pleinement qui il était que je l'adorais. Qu'il soit chiant était embêtant mais bon, je le prenais comme il était. Il resserre son étreinte, ça me donnais une sensation de sécurité.

- C’est que du sexe, avec ce mec ? C’est pas sérieux hein ? Enfin même si c’était sérieux, ce serait cool hein, je suis pas jaloux, mais bon… 

Je me redresse et le regarde. Jaloux ? Au premier abord ça y ressemblait, pourtant il n'avait pas à l'être comme il l'a dit lui même. Mais ça me fait sourire qu'il soit si protecteur envers moi. Mais malgré tout, je me demande bien ce qu'il peut bien en faire de l'information qu'il va récolter ? Je faisais ce que je voulais après tout, il pouvait bien penser ou dire ce qu'il voulait, je faisais bien ce que je voulais avec mon corps. Enfin, son avis m'importe beaucoup malgré tout.

- Oui, ce n'est que du sexe papa !

Je lui fais un grand sourire suivis d'une grimace. Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire si c'était sérieux avec Connor ou non ?! Pour attiser sa curiosité, je vais même lui parler un peu plus de mon partenaire.

- De toute façon avec son boulot, ça serai bien difficile d'entretenir une vraie relation durable et sérieuse avec lui.

Connor… je me voyais pas un seul instant avec lui…. Il me faisait peur parfois, et pour avoir une relation sérieuse, je ne pouvais pas être effrayé par l'homme avec qui je partagerai ma vie. Et de plus, je n'avais aucun sentiment envers lui.

Je regarde Ethan alors qu'il était installer bien confortablement dans mon canapé. Mais au vue de sa tête, je voyais bien qu'il se posait à nouveau des questions. Je décide donc d'attendre ses questions, histoire de vraiment savoir si il s'inquiète vraiment pour moi, ou si il fait juste sont gros curieux sur ma vie.

fait par .cranberry

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ah okay, okay, well * Ethan/Ella*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: ARCHIVES :: MLH 2.0-
Sauter vers: