Partagez | 
 

 Perfect Day Thomas/Clio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



Clio Bennett


DISCUSSIONS : 48
MessageSujet: Perfect Day Thomas/Clio   Ven 12 Déc - 18:01

Perfect Day × ft. Thomas & Clio


Cela fait quelques jours que Clio était chez son père. La première nuit fut assez simple, avec le décalage horaire la petite était très fatigué, et toutes ces émotions l’avais épuisé moralement. Les suivantes ont été plus compliqué, Clio avait besoin d’un câlin et n’osait pas le demander à son père. Car malgré tout, elle ne le connaissait pas tout à fait. Et puis c’était les bras de sa mère qu’elle voulait. Le sommeil l’emportant malgré tout. 
Un matin la petite Clio se fait réveiller par une voix grave et des caresses sur la joue. Quand elle ouvre les yeux, elle aperçut ce visage, celui qu’elle a souvent imaginé, celui qui n’est autre que celui de son père. Elle referma les yeux, et se tourna. Parce qu’elle n’avait pas envie de le voir, mais simplement parce qu’elle voulait encore dormir. Et qu’en plus elle se rappela son cauchemar. Il avait été très étrange de rêver de son père, c’était bien la première fois pour elle, et il ne c’était pas spécialement bien déroulé. En effet la petite avait rêvé que son père allait la manger. Se cachant sous sa couette elle espérait tout simplement pas que ce qu’elle avait vu cette nuit arrive. L’esprit d’un enfant est parfois bien étrange. Quand son père lui parlât Clio décida de montrer le bout de son nez. 

- Tu ne vas pas me manger ? 

Son père éclata de rire et la chatouilla le plus possible, ce qui déclencha des rires chez la fillette. Après ce moment complice, Thomas décidé quand même qu’il était temps de se lever du lit. Le premier réflexe de Clio fut d’aller voir son lapin. Puis elle écouta gentiment son père quand il lui disait de venir manger le petit déjeuner avant de s’habiller parce qu’aujourd’hui il allait au zoo. 

- On va aller voir les animaux ? Il y aura des pingouins papa ? 

Clio n’attendais plus la réponse, elle engloutie son petit déjeuner et la bouche à peine vide alla se préparer pour sortir. 
Une fois la petite habiller chaudement avec les recommandations de son père, et aussi avec ses nouveaux pulls acheter la veille, elle ne pouvait plus avoir froid. 

Pendant le trajet Clio n’arrêta pas de poser des questions à son père qui restaient souriant malgré tout. La voiture arrêtée sur le parking. Clio sauta déjà partout comme une puce. Elle courut alors vers l’entrée mais elle se retourne quand son père l’appelle. Elle se stop et l’attend, il était bien trop lent à son gout. Alors, une fois à sa hauteur, il lui prit la main pour le trainer de toutes ces petites forces pour qu’il marche plus vite. 

- Mais dépêche-toi… Tu es pire qu’une tortue… Oh il y a des tortues, papa ? 

Et oui Clio était une vraie pile électrique parce qu’elle adorait les animaux, elle ne voulait rien loupé, et Thomas allait peut-être le regretter amèrement en fin de soirée.

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Thomas Bennett


DISCUSSIONS : 355
CREDIT : vava : shiya
MessageSujet: Re: Perfect Day Thomas/Clio   Mar 23 Déc - 19:10

perfect day

ft. clio & thomas


   
Les jours passaient, mais ne se ressemblaient pas, et depuis que Clio était arrivée à Toronto, avec moi, un peu moins d’une semaine auparavant, je vivais une sorte de rêve éveillé. Et avec moi, c’était difficile de me faire croire en des chimères. Cependant, c’était bel et bien la réalité : ma fille était de nouveau au Canada, avec moi, et j’avais réussi à l’arracher à sa mère. Tant bien que mal. Toute cette épreuve était derrière moi, puisque visiblement, tout se passait pour le mieux. Sarah et Clio s’étaient rencontrées, et le courant semblait passer entre elle, à mon plus grand plaisir. Evidemment, je ne demandais pas à Sarah de devenir une belle-mère exemplaire en trois jours. Elle n’était pas maman et elle n’avait pas à l’être pour Clio. Tout cela était loin d’être facile.
Néanmoins, j’avais toujours quelques jours de repos, que la rédaction avait bien voulu m’accorder, et je comptais bien en profiter au maximum, pour habituer Clio à la ville, pour lui donner des habitudes, pour passer du temps avec elle, tout simplement. Ma petite princesse avait tous les droits pendant quelques jours encore, et j’avais décidé de retrouver mes propres habitudes de père, progressivement. Bien sûr, après sept ans, ça changeait tout. Elle n’était plus un bébé, une petite fille. Elle était grande maintenant, elle avait un sacré caractère aussi, et je savais d’où il lui venait. J’avais prévu de l’emmener au zoo de la ville pour faire une sortie entre père et fille, et comme à mon habitude depuis ces quelques jours, c’était moi qui la réveillais le matin. Pourtant ce matin-là, tout ne se passa pas comme prévu. Quand j’entrai dans sa chambre, elle dormait paisiblement, même si tout son lit était sans dessus dessous. Je m’approchai pour la réveiller en lui caressant la joue et en l’appelant pour qu’elle se réveille. Ses yeux papillonnèrent quelques instants, puis elle les ouvrit et me regarda, avant d’immédiatement se cacher sous sa couette, sans que je ne comprenne pourquoi. Peut-être qu’elle était de mauvaise humeur, ce matin-là, et qu’elle ne voulait pas sortir du lit. Pourtant, quand elle saurait ce que je prévoyais que l’on fasse, elle voudrait en sortir, et plus vite que ça…

« Tu ne vas pas me manger ? »

Si j’allais la manger ? Elle avait dû faire de gros cauchemars, parce que c’était bien la dernière chose que je voulais lui faire subir. Surpris par sa question, autant qu’amusé, j’éclatai de rire en la regardant se cacher de nouveau. Assis sur le bord du lit, je tirai doucement la couette et commençai à la chatouiller pour la faire rire un peu avec moi. Les rêves et les pensées des enfants étaient parfois légèrement étranges, alors je n’en faisais pas de cas. Elle ne m’avait pas vue depuis des années, il était sûrement normal qu’elle cauchemarde un peu au début. Et si ce n’était que ça, ça m’allait parfaitement.
Au bout d’une moment cependant, je n’eus d’autre choix que d’arrêter ce moment de rigolade pour que l’on puisse prendre un solide petit-déjeuner avant de partir. Bien sûr, elle ne m’écouta pas et voulut d’abord aller rendre visite à son lapin, auquel elle tenait comme à la prunelle de ses yeux. Dès qu’elle eut terminé avec son lapin, je l’emmenai jusque dans la cuisine pour que l’on prenne ce fichu petit-déjeuner. Pendant que je lui préparais un bol de céréales et des tartines, je lui expliquais ce que je comptais faire avec elle ce jour-là, où je comptais l’emmener et l’idée semblait l’enchanter puisqu’elle fut toute excitée en me demandant si on allait voir des animaux, et plus particulièrement des pingouins. D’où lui venait cette si soudaine obsession pour les pingouins, je n’en savais rien, mais normalement, elle en verrait sans problème. C’était un zoo gigantesque, où j’allais déjà avec mes parents quand j’étais petit. Il y avait des tas d’espèces différentes, dont des pingouins, bien sûr…

Vingt minutes plus tard, nous étions tous les deux prêts à partir. Clio était excitée comme une puce et elle n’attendait qu’une chose : que l’on parte de la maison. Je lui avais dit de bien s’habiller, avec un pull pour ne pas avoir froid et j’étais content qu’elle m’ait écouté. Dans la voiture, je réussis à garder une conduite souple et agréable, alors que d’habitude je conduisais toujours de façon très sportive, n’hésitant pas à dépasser les limites de vitesse quand je le désirais. Avec ma fille à l’arrière cependant, il était hors de question que je la mette en danger. Je me garai sur le parking et Clio était encore plus énervée. Elle ne m’attendit pas spécialement pour avancer vers l’entrée et je dus l’appeler pour qu’elle s’arrête. Je me dépêchai de lui prendre la main pour qu’elle reste près de moi, mais elle ne se priva pas de me tirer sur le bras pour que j’avance plus vite.

« Mais dépêche-toi… Tu es pire qu’une tortue… Oh il y a des tortues, papa ? »

Je levai les yeux au ciel en souriant, trop content de l’avoir avec moi pour être agacé par son comportement. Je ne savais pas s’il y avait des tortues, mais je me disais que j’allais encore en entendre parler si je ne me dépêchais pas. Dans la file d’attente pour acheter nos tickets, elle était encore plus intenable, mais elle comprenait que c’était respectueux d’attendre son tour comme tout le monde et ne faisait pas d’histoires. Quand on entra enfin dans l’enceinte du zoo, je ne lâchais pas Clio et nous pûmes commencer la visite pour de bon. Elle était toute contente et j’étais ravi de la voir dans cet état. J’étais content qu’elle se sente bien ici avec moi et je ne cesserais jamais de le penser.

« Ne me lâche pas, Clio, d’accord ? Même si t’as envie de courir partout et de tout voir, tu restes avec moi. »

Je n’avais pas envie de devoir m’inquiéter et la chercher partout, bien au contraire. Je voulais que tout se passe bien, qu’elle reste avec moi et qu’elle m’obéisse. Je n’étais pas non plus très strict, depuis qu’elle était arrivée, alors elle pouvait me faire ce plaisir. Nous commençâmes donc la visite et elle me surprit énormément. Elle m’écoutait et restait à mes côtés. Elle semblait préférer faire la visite juste à côté de moi que de tout voir en très peu de temps. Au moins, je n’aurais pas besoin d’élever la voix et de lui faire la morale. Nous prendrions notre temps et tout irait bien. Si nous ne finissions pas aujourd’hui, nous pourrions même revenir plus tard.
   

   

code by ORICYA.


__________________________

I may be on the side of the angels but don't think for one second that I am one of them!

Signature par Moriarten sur PRB
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Clio Bennett


DISCUSSIONS : 48
MessageSujet: Re: Perfect Day Thomas/Clio   Dim 28 Déc - 23:15

Perfect Day × ft. Thomas & Clio


Clio était surexcitée par cette journée. Elle va passer toute la journée entouré d’animaux, ce qu’elle adore et par-dessus tout avec son papa, qu’elle ne connait pas encore vraiment. Mais pour la petite fille, tout allait vite et tout n’était que merveilleux à ses yeux. Même si son père, Thomas n’allais vraiment pas assez vite. La petite fille, était assez calme malgré le fait qu’elle est qu’une envie sauter partout et même dépasser toutes les autres familles pour avoir son billet d’entrée avant tout le monde. Mais elle écouta son père, et elle ne voulait surtout ne pas e faire crier. Elle ne savait pas comment il pouvait être quand il était en colère et quand ces copines lui racontait qu’un papa c’était méchant, elle n’avait pas spécialement envie de tester. En tout cas pas aujourd’hui. Enfin, ils arrivèrent à la caisse, et Clio était encore plus excitée qu’auparavant. Elle n’était plus qu’à quelques minutes d’aller voir tous les animaux possibles. Quand ils entrent pour de bon dans le parc zoologique, la petite fille n’avait qu’une envie courir partout et de passer du temps à regarder chaque petite bête. Mais Thomas lui prend la main et se met alors à sa hauteur.

- Ne me lâche pas, Clio, d’accord ? Même si t’as envie de courir partout et de tout voir, tu restes avec moi.

Clio fait oui de la tête à son père, elle va devoir être très gentille et très obéissante, comme sa mère lui a appris, elle allait devoir aller contre son envie de faire sa petite folle. Elle voulait être docile et obéir à son père, alors elle glisse sa petite main dans celle de son père et ils commencent à marcher lentement, bien trop lentement pour Clio, mais tant pis.

Ils arrivèrent devant le premier enclos, et les yeux de la petite s’illuminèrent, ça commençait fort, voir en premier des pandas roux. Clio n’arrête pas de parler, de dire tout ce qu’elle avait pu voir à la télé sur ces animaux. A chaque enclos Thomas avait le droit à un discours très long sur ce qu’ils mangeaient, dormaient, vivaient en temps normal.
Après environ trente minutes de visite Clio tire sur le bras de son père et relève la tête ers lui.

- Papa, j’ai envie de faire pipi…. Elles sont où les toilettes ?

Thomas regarde sa fille en haussant un sourcil. Avait-il réellement pris conscience ce que ça allait être une journée dans un parc avec sa fille. Il allait être bien plus épuiser que sa fille.


code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Thomas Bennett


DISCUSSIONS : 355
CREDIT : vava : shiya
MessageSujet: Re: Perfect Day Thomas/Clio   Mar 6 Jan - 23:52

perfect day

ft. clio & thomas


 
Au fond de moi, j’espérais que tout se déroule parfaitement bien. J’avais besoin de me sentir encore père, comme avant, même si, en réalité, je ne l’avais jamais réellement été. Disons qu’être père d’une petite fille de deux ans, c’était bien différent qu’être père d’une petite fille de dix ans. Elle était beaucoup plus énervée que sept ans auparavant, et elle bougeait pas mal. Elle était surexcitée, en fait, et j’aurais peut-être dû attendre avant de l’emmener dans un endroit comme ça... j’aurais peut-être dû demander à Sarah de venir avec moi, mais je ne voulais pas la mêler à ça si elle ne le souhaitait pas. Après tout, ce n’était pas sa fille, et même si les deux s’appréciaient, je n’avais pas spécialement envie de les coller toutes les deux ensemble. Sarah ne se sentait peut-être pas spécialement prête à assumer un rôle de belle-mère, et peut-être même qu’elle n’en avait pas du tout envie. Alors c’était mieux ainsi, que l’on reste dans cette situation un petit peu, et que ça change progressivement, au fur et à mesure.

Pendant une demi-heure, nous parcourûmes le zoo, en suivant les humeurs et les volontés de Clio. Elle était toute énervée, et voulait également m’en mettre plein la vue. Donc j’avais le droit à toute l’histoire de chaque espèce que nous voyions. Et je n’avais pas intérêt à dire que je connaissais déjà tout ce qu’elle me disait, sinon elle boudait. Ca m’amusait doucement, parce qu’elle avait un sale caractère et que je me rendais compte qu’elle était bien comme moi… et aussi comme sa mère. En réalité, elle avait de qui tenir. Dans mes mauvais jours, je n’aurais qu’à dire qu’elle tenait de sa mère, si je ne voulais pas relier son caractère au mien. Néanmoins, j’écoutais d’une oreille distraite tout ce qu’elle me disait, et l’observait me montrer du doigt les animaux et autres bestiaux à voir dans le parc zoologique. C’était une véritable pile électrique, mais elle prenait bien son temps pour tout voir, quand même.

« Papa, j’ai envie de faire pipi…. Elles sont où les toilettes ? »

En haussant un sourcil, je regardai ma fille en baissant les yeux vers elle, puis je jetai un coup d’œil à ma montre. Ca faisait bien une demi-heure que nous étions là, et elle avait déjà envie d’aller aux toilettes ? Je lui avais pourtant dit d’y aller avant que l’on ne parte ! En soupirant légèrement, je relevai les yeux pour chercher un panneau qui indiquerait des toilettes et une fois que ce fut bon, il fallut marcher un peu pour y parvenir.
Je la laissai tranquille et attendis un peu plus loin. Elle n’avait pas besoin de moi pour ça, et je n’allais pas lui coller au train. Je me mis presque à espérer ne pas avoir de crise de pleurs, ce jour-là, parce que la journée et la visite allaient être fatigantes et je ne voulais pas qu’elle s’épuise et se mette à réagir à l’extrême. Je n’étais pas spécialement préparé pour ça, et il me fallait un peu de temps pour vraiment connaître ma fille, quand bien même ça pouvait paraître vraiment horrible de penser une chose pareille. Je n’avais pas le choix, néanmoins… Ce n’était pas de ma faute : c’était celle de Lesly. Elle n’avait pas à me priver de ma fille comme elle l’avait fait. Néanmoins, je n’avais pas fait grand-chose pour l’en empêcher, à l’époque. Il m’avait fallu du temps pour réagir, et pour me dire que ma fille était importante et que je devais être présent dans sa vie. Alors j’étais heureux de l’avoir avec moi, et rien de ce qu’elle pourrait dire ou faire ne me ferait changer d’avis ! Une fois qu’elle revint vers moi, je lui fis un grand sourire avant de lui montrer le parc, et de lui demander :

« On y retourne ? »

Un hochement de tête plus tard et elle me tirait par le bras pour que l’on aille plus vite et que l’on rattrape le temps perdu et je me surpris à rire en voyant son entrain. Je savais que la journée serait longue, je savais qu’elle allait me demander de l’énergie, mais j’en avais à revendre en la voyant si heureuse. J’étais content qu’elle se sente bien ici. J’avais vraiment eu peur qu’elle ne s’habitue pas à Toronto, parce que c’était très différent de Miami… mais visiblement, elle n’était pas trop perturbée, ce qui était plutôt une bonne chose. J’espérais que ça se passe aussi bien avec l’école, mais je ne voulais pas mettre ce sujet sur le tapis, de peur d’aller trop vite. Chaque chose en son temps…
 

 

code by ORICYA.



Spoiler:
 

__________________________

I may be on the side of the angels but don't think for one second that I am one of them!

Signature par Moriarten sur PRB
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Clio Bennett


DISCUSSIONS : 48
MessageSujet: Re: Perfect Day Thomas/Clio   Ven 16 Jan - 23:37

Perfect Day × ft. Thomas & Clio


La petite Clio n’allait pas tenir bien longtemps, surtout si son père prend son temps à lui indiquer les toilettes. Toujours très docile, Clio suivit son père jusqu’aux toilettes. La petite fille était ravie de ce début de journée. Clio rejoint son père le sourire aux lèvres. Elle était prête pour continuer la matinée et continuer à regarder les animaux.

- On y retourne ?

Pour Clio la pause pipi avait durée bien assez longtemps. Elle prend la main de son père et le tire à nouveau pour aller le plus vite possible de nouveau auprès des animaux. Ils sont, tous deux à nouveau près des enclos, et Clio est toujours aussi bavarde, mais a un moment donnée, elle se stop et reste pontoise devant un couple de panda et de leur bébé.

- Oooh, c’est trop beau…. Et il a de la chance le bébé panda, il a ses parents avec lui… Papa, tu crois que c’est une fille ou un garçon bébé panda ?

La petite voulait en aucun cas blesser son père, mais elle avait quand même beaucoup de rancune en elle, et puis à son âge on ne réfléchissait pas beaucoup avant de parler.

- C’est comme chez les humains ? Les garçons ont un kiki ?

Elle lève sa tête ver son père qui fait des yeux surprise. Clio ne savait pas ce qu’elle avait pu dire pour qu’il fasse cette tête-là. Pour elle c’était totalement normal ce qu’elle venait de lui demander.

- Papa ?! Alors ?

La petite fille insiste fortement voulant absolument savoir si le panda était un garçon ou une fille. Elle tire sur la manche de son père et le regarde toujours, mais elle n’obtient aucune réponse.

- Papa ! Tu es nul en faite, tu sais rien.

Clio part en courant à un autre enclos, mais elle trouve un banc et s’y assois en tailleur en boudant. Mais surtout elle ignore totalement son père. Pour elle, il n’était pas l’homme qu’elle voulait, il ne savait rien et ne répondait pas aux questions qu’elle se pose. Alors ça servait à quoi d’avoir un père ? Elle c’était toujours imaginé, qu’un père, c’était comme un super héros, qu’il savait tout et pouvait tout faire. Même les trucs les plus fous. De plus, elle n’imaginait pas vraiment son père si fin, elle le voyait toujours avec plus de muscles un peu comme Batman… et très intelligent aussi, un père capable de répondre à toutes ses questions tout de suite, du tac au tac. A à la place, elle avait quoi, un père avec peu de muscle et qui restait sans rien dire quand elle lui posait une question. C’était nul d’avoir un père.



code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Thomas Bennett


DISCUSSIONS : 355
CREDIT : vava : shiya
MessageSujet: Re: Perfect Day Thomas/Clio   Lun 26 Jan - 22:05

perfect day

ft. clio & thomas


 
Je savais presque d’avance que j’allais regretter d’avoir proposé cette sortie au zoo, mais il fallait bien que je gagne des points. Je savais que Clio était contente d’être ici, avec moi, mais je savais malgré tout qu’elle avait été sous le joug de sa mère pendant presque une dizaine d’années, sans que je puisse y faire quoi que ce soit. Elle me faisait confiance, mais est-ce qu’elle n’allait pas chercher à me tester ? Là était la question. Et je préférais tenter de garder le contrôle tant que je le pouvais. C’était mon truc ça, garder le contrôle. Je ne voulais pas m’énerver sur elle, parce que je savais que ce serait totalement contre-productif, alors il fallait que je la prenne de vitesse. Elle n’aurait aucune raison de bouder, de faire la tête, d’être chiante. J’étais sûr de moi, sur ce coup là. Le zoo, ça fonctionnait tout le temps, avec n’importe quel gamin. Et pourtant, j’avais tort et j’allais le comprendre juste un tout petit peu plus tard.

« Oooh, c’est trop beau…. Et il a de la chance le bébé panda, il a ses parents avec lui… Papa, tu crois que c’est une fille ou un garçon bébé panda ? »

Nous nous trouvions effectivement devant la cage des pandas et j’eus presque mal au cœur en entendant Clio parler des deux parents. Je comprenais bien la pique, et elle était trop petite pour comprendre que je n’avais pas participé au déchirement de notre famille. C’était Lesly qui avait tout fait, tout manigancé, tout choisi toute seule et qui m’avait empêché de tenir mon rôle, que je voulais pourtant tenir de tout mon cœur. Si je lui disais cela, elle ne comprendrait pas, et je devais passer pour le méchant pendant quelques temps, certainement. J’étais tellement parti dans mes pensées que je n’entendis pas sa question. Et elle insista, en me ramenant bien vite dans la vie réelle. J’ouvris de grands yeux en entendant la suite :

« C’est comme chez les humains ? Les garçons ont un kiki ? »

En plus, elle insistait vraiment, et moi, j’étais comme un con, sans savoir quoi répondre. Merde, elle n’avait pas passé ce stade ? Sa mère ne lui avait pas expliqué ? Je devais faire le sale boulot.. ? Je ne m’attendais pas à ce qu’elle me dise ça, je ne m’attendais pas à ce que ça vienne maintenant, et surtout pas ici au zoo. On n’avait peut-être mieux à faire que ça… et puis elle était jeune quand même, j’allais pas lui expliquer ça… Je n’eus pas le temps de répondre de toutes façons, puis qu’en remarquant que je ne répondais pas, elle partit sur un banc et me fit la tête après m’avoir dit que j’étais nul. Je haussai un sourcil devant son geste et secouai la tête sans qu’elle ne puisse me voir. J’attendis qu’elle s’arrête et qu’elle s’installe sur ce banc avant de la rejoindre, silencieusement. Je m’accroupis devant elle, devant le banc et je la regardai d’abord sans rien dire, sans rien ajouter. Quand elle releva son regard vers le mien, je lui fis un petit sourire auquel elle ne répondit pas, et je compris qu’il allait me falloir plus que ça.

« Clio, pourquoi tu fais la tête ? J’allais te répondre, tu ne m’as juste pas laissé le temps. Chez les animaux, c’est comme chez les humains, oui… »

Voilà, elle l’avait sa réponse, ce n’était pas si sorcier. J’avais été carrément surpris quand même, quand elle me l’avait sorti. Je ne m’y attendais pas, et je me demandais bien pourquoi il fallait que ça arrive maintenant, mais elle avait l’air quand même déjà renseignée sur la question, et j’en arrivais même à me demander si elle ne l’avait pas fait exprès. C’était possible, si elle avait le même caractère que sa mère. Cependant, son regard noir n’avait l’air jovial du tout, lorsqu’elle m’avait regardé. J’espère avoir pu la calmer un peu, et la rassurer aussi. Je ne voulais pas qu’elle me trouve nul. En soi, ça ne me dérangeait pas, parce que je savais que plus tard,  à l’adolescence, elle me trouverait nul aussi. Mais je ne voulais pas que maintenant, alors que je venais de la retrouver, elle me trouve nul. C’était proscrit. Et j’allais tout faire pour que ce ne soit pas le cas. Plus jamais. Du moins pour le moment…
 

 

code by ORICYA.


__________________________

I may be on the side of the angels but don't think for one second that I am one of them!

Signature par Moriarten sur PRB
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Clio Bennett


DISCUSSIONS : 48
MessageSujet: Re: Perfect Day Thomas/Clio   Sam 31 Jan - 19:21

Perfect Day × ft. Thomas & Clio


Clio avait un fort caractère, quand elle avait une idée en tête elle ne l’avait pas ailleurs. Et l’idée qu’elle avait en tête n’était pas bien compliqué. Clio voulait un autre papa, un comme elle l’imaginait depuis qu’elle avait 4 ans. Son père, quand il arriva devant sa fille, et qu’il lui fit un sourire, Clio ne lui répondit pas. Non, la petite, voulait lui faire payer le fait qu’il n’était pas comme elle le souhaitait. Elle garde les bras croisés, et le menton rentrer en signe de protestation.

- Clio, pourquoi tu fais la tête ? J’allais te répondre, tu ne m’as juste pas laissé le temps. Chez les animaux, c’est comme chez les humains, oui…

Clio releva les yeux vers son père, bon au final il lui avait quand même répondu, il était peut-être pas si nul alors. La petite, fini par se lever de son banc et regarde son père droit dans les yeux pour un simple défit. Puis, elle le pousse pour passer et aller près de l'enclos. Elle fixe les babouins, son père, arrive près d'elle mais elle l'ignore encore, jusqu'à ce qu'elle l'envie de le tester.

- Je peux avoir une peluche babouin ? Et un pingouin et une tortue aussi ?

La petit fille, regarde son père avec des yeux le suppliant d'accepter. Elle allait tout faire pour avoir ce qu'elle voulait, et si ce n'était pas le cas, elle ferrai un caprice, et si là encore ça ne fonctionnerai pas, elle menacerai de repartir à Miami.

- S'il te plais, je peux avoirs des peluches papa ?

Il était vraie que Clio en avait déjà beaucoup mais ils étaient resté pour la plus part chez sa mère, et elle voudrait bien en avoir ici aussi, si elle devait revenir souvent voir son père. Et si elle voulait se sentir comme chez elle, chez son père, elle voulait une tonne de peluche.

La petite fille, commence à partir vers les boutiques, mais son père la rattrape par le bras, ce qui fait grimacer rapidement Clio.

- Aïe ! Tu m'as fais mal….

Elle fronce les sourcils, et se remet à bouder. Elle pensait que la journée au zoo serai le plus beau de tous, et qu'elle allait adoré son père pour ça, à la place, toutes ses attendent au niveau de son père, tombe au fur et a mesure que les minutes défilent. Clio se demande alors pourquoi son papa n'était pas aussi gentil qu'elle le souhaitait. Puis elle se rappela alors, ce que ses copines lui avaient dit sur le leur, qu'un papa, ça ne fais jamais de bisou, jamais de câlin et dit toujours non à tout.

- Pourquoi tu es pas gentil avec moi ?

Clio sait très bien faire semblant de pleurer, et elle pouvait mettre en avant son talent pour le théâtre. Sa marchait toujours avec sa mère, alors pourquoi pas avec son père ?


code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Thomas Bennett


DISCUSSIONS : 355
CREDIT : vava : shiya
MessageSujet: Re: Perfect Day Thomas/Clio   Dim 1 Fév - 1:08

perfect day

ft. clio & thomas


Lorsque Clio releva la tête vers moi pour me regarder, je vis que je ne l’avais pas convaincue et c’était bien dommage. Je n’avais pas envie de me prendre la tête avec ma fille, pas ce matin-là, pas maintenant. J’avais bien d’autres choses à penser, à faire. Elle me regardait comme si elle était prête à faire une connerie et je n’aimais pas ça du tout. Elle avait le même regard de défi que sa mère, celui que cette dernière me réservait quand nous étions tous deux en désaccord sur une chose et qu’elle voulait absolument avoir le dernier mot. Je n’aimais pas trop ça, parce que je savais qu’il y aurait confrontation… et que je ne savais pas jusqu’où elle irait. Néanmoins, elle ne répondit pas du tout sur la conversation qu’elle avait elle-même entamé. Je soupirai en la voyant se relever et me bousculer pour avancer vers une autre cage. En me pinçant l’arête du nez en levant les yeux au ciel, je la rejoignis alors qu’elle fixait avec envie des babouins.

« Je peux avoir une peluche babouin ? Et un pingouin et une tortue aussi ? »

Son regard se posa dans le mien et je dus me retenir de soupirer une fois de plus. Je savais où elle voulait en venir, et je n’avais pas très envie de céder. Elle avait déjà des peluches. Cette gamine avait été gâtée par sa mère, et elle aurait bien du mal à se faire à mon autorité. Ce serait un vrai travail à faire à deux, et je savais d’avance que ce serait difficile… mais j’allais y arriver. Je n’avais pas le choix, d’abord, et en plus, je ne voulais pas qu’elle devienne une adulte abrutie par la société. Ce n’était pas comme ça que j’avais été élevé par mes parents et je ne voulais pas que ma fille échappe à cette éducation, qu’elle aurait eu de toutes façons si sa mère ne m’avait pas fait ce coup de pute. Clio, de son côté, continua en persistant sur cette idée de peluche. Il allait falloir que j’agisse, et la seule chose que je pus faire, c’était par la suite que ça arriva. Clio décida de s’éloigner de moi, de partir vers les boutiques, alors que je lui avais ordonné de m’obéir et de rester près de moi pour ne pas me perdre de vue. Je réagis alors au quart de tour et j’attrapai son bras pour la garder à mes côtés en fronçant les sourcils. Sa réaction ne se fit pas attendre, et elle grimaça avant de me dire que je lui faisais mal. Je haussai alors un sourcil, en ne la croyant pas une seconde. Je connaissais ma force, je savais si je faisais mal à quelqu’un ou non, même et surtout à ma propre fille. Elle pensait vraiment que son petit caprice allait passer avec moi ? C’était naïf, vraiment.

« Clio, je t’ai dit de rester avec moi, tout à l’heure.. »

Je n’avais pas haussé la voix. Je n’avais pas été froid, ni dur. J’avais juste redit ce que j’avais déjà raconté. Elle savait les règles, elle les avait acceptées. Alors elle devait les respecter. Et tout irait bien. Je savais qu’elle était énervée, excitée par la situation et que c’était vraiment exceptionnel, mais ce n’était pas une raison pour me désobéir.

« Pourquoi tu es pas gentil avec moi ? »

Cette fois, je soupirai ouvertement, avant de baisser de nouveau les yeux vers elle. Je commençais à me dire que je n’avais pas de patience, pas assez. Il fallait que je me détende, et que je prenne des mesures nécessaires. Je relâchai alors son bras mais pris sa main dans la mienne pour ne pas la lâcher pour autant. Et dans le  même temps, je me remis à lui parler, pour ne pas laisser trop de temps afin qu’elle ne s’énerve.

« Au contraire, je suis très gentil avec toi. Je ne suis pas ta mère, Clio, et je ne sais pas comment elle était avec toi. Je ne suis pas du tout comme elle… Si tu ne m’obéis pas, tu n’auras pas de peluches. Et on peut aussi repartir tout de suite ! »

Encore une fois, mon ton ne s’éleva pas. Je ne voulais pas m’énerver sur elle, parce que je ne voulais pas qu’elle se rebelle à dix ans. J’allais déjà forcément en baver durant les prochaines années, alors j’allais essayer de me préserver avant cela. Ce que j’espérais surtout, c’était qu’elle ne me dise pas que j’étais moins bon que sa mère. Je n’étais pas pareil c’était tout. Et j’aurais bien du mal à lui répondre, si elle disait une chose pareille. Je ne pouvais tout bonnement pas lui dire tout ce que sa mère avait fait de mal. Elle en savait une partie mais je n’étais pas capable de lui avouer à demi mots. Elle était trop petite pour ça…

code by ORICYA.


__________________________

I may be on the side of the angels but don't think for one second that I am one of them!

Signature par Moriarten sur PRB
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Clio Bennett


DISCUSSIONS : 48
MessageSujet: Re: Perfect Day Thomas/Clio   Lun 9 Fév - 22:59

Perfect Day × ft. Thomas & Clio


Clio était sur le point de faire une grosse crise de larme, un peu parce que son père lui fait vraiment mal, mais surtout pour le tester. La petite fille, voulait savoir où était les limites de son père, mais aussi elle voulait voir ce que son cher papa acceptait ou non.

- Au contraire, je suis très gentil avec toi. Je ne suis pas ta mère, Clio, et je ne sais pas comment elle était avec toi. Je ne suis pas du tout comme elle… Si tu ne m’obéis pas, tu n’auras pas de peluches. Et on peut aussi repartir tout de suite !

La petite regarde son père, il avait était claire, et si elle voulait sa tonne de peluche, elle devait être bien sage. Mais ça n'allait pas être facile pour elle, Clio était plutôt du genre, à vraiment pousser les gens à bout, elle était assez douée pour ça, tout particulièrement avec sa mère. Mais elle sentait bien qu'avec son père, ça n'allait pas du tout être pareil. Elle allait devoir changer de tactique pour réussir à mettre son père sans sa poche.
Clio ne dit alors plus aucun mot, elle suit son père, où qu'il aille. Parfois, elle voulait lui parler, lui dire tout plein de chose sur les animaux qu'elle voyait. Et lui poser aussi certaine question, mais elle restait muette.

Après un long moment à ne rien dire, et faire la petite fille modèle, Clio se stop, et regarde son père avec le regard le plus gentil possible.

- Papa…. J'ai faim… on peut manger ?

Clio avait malgré tout, peur de la réaction de son père, elle ne voulait pas qu'il lui refuse, et qu'elle devait devoir attendre encore.
Thomas regarde alors sa fille, la scannant pour être sur qu'elle ne lui ment pas. C'est à se moment là, que le ventre de la petite se met à gargouiller.

- Papa… s'il te plais. Je peu avoir un truc à manger.

Clio, était prête à se mettre à pleurer, là tout de suite, devant tout le monde. Quelqu'un finirai bien par lui donner à manger. Thomas se met soupiré, et capitule, il emmène alors sa fille à une petite terrasse d'un point de vente du zoo. La petite commander rapidement sandwich classique avec un soda à l'orange.
Alors qu'elle attendait patiemment sa commande, Clio continuait, à ne pas parler, de peur de mettre son père en colère, et qu'il lui fasse mal à nouveau.
Après avoir commencer de manger, Clio se décide enfin à parler à nouveau.

- On pourra aller voir les oiseaux après, et ensuite les pingouins papa ?

La petite fille, adorait les pingouins et avait vraiment hâte de pouvoir les voir en vraie. Mais il y avait tellement d'animaux qu'elle voulait voir, les tigres, les lions et les panthères. Elle avait adoré Baguera dans le livre de la jungle, et elle volait à tout pris en voir une de près.



code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Thomas Bennett


DISCUSSIONS : 355
CREDIT : vava : shiya
MessageSujet: Re: Perfect Day Thomas/Clio   Lun 23 Mar - 19:23

perfect day

ft. clio & thomas


LHeureusement pour moi, mes mots eurent un effet sur Clio, et intérieurement, je poussai un long soupir de soulagement quand je vis dans ses yeux qu’elle avait compris qu’elle avait tout intérêt à se calmer. Bien sûr, je n’aimais pas trop ça, le fait que je doive arriver à cette limite avec elle, mais je devais aussi me montrer strict. J’imaginais tout à fait à quel régime elle tournait avec sa mère, qui devait tout lui passer, certainement. Lesly était idiote, très idiote, au point de gâter sa fille… notre fille.  Et il fallait que ça change, parce que je n’étais pas de ce genre là. Je n’avais pas été élevé ainsi, et je n’avais pas envie de bousculer mes principes parce que ma fille avait reçu une « éducation » différente. Une fois le calme et le silence revenus, nous pûmes continuer la visite, et Clio était bien plus agréable. Enfin peut-être un peu trop d’ailleurs, et je me demandais pourquoi elle ne parlait pas plus que ça. Elle aurait pu comprendre que je ne cédais pas à son caprice, mais qu’elle n’était pas obligée de me faire la tête, quand même…

Un peu plus tard, Clio m’informa qu’elle avait faim, et une fois de plus, je pris un peu de temps pour savoir si elle disait la vérité, ou bien si elle avait juste vu un marchand quelque part qui avait pu lui donner envie. Apparemment, elle avait vraiment faim, et après avoir jeté un coup d’œil à ma montre, je décidai de capituler. Il était un peu plus de midi, et même si nous aurions pu attendre encore un peu avant de manger, je me disais qu’il fallait bien que je lui fasse plaisir quand même.
Je nous fis avancer vers la première terrasse que je croisais après avoir regardé rapidement le plan et nous nous assîmes l’un en face de l’autre en attendant de pouvoir commander, ce qui arriva quelques minutes plus tard. Clio prit un sandwich et je fis de même, sans même réfléchir. J’avais faim aussi, finalement. Elle avait eu raison d’écouter son estomac, ça nous ferait du bien de manger un peu de toutes façons. Notre commande arriva rapidement par la suite, et nous entamâmes nos repas sans perdre de temps, histoire de pouvoir visiter encore plein de choses durant l’après-midi. Clio semblait de meilleure humeur désormais, avec l’estomac un peu plus rempli, et j’étais aussi plus enclin à lui faire plaisir.

« On pourra aller voir les oiseaux après, et ensuite les pingouins papa ? »

Je hochai la tête en finissant ma bouchée. Elle pouvait bien voir tout ce qu’elle voulait. J’allais la suivre, et elle n’aurait qu’à me dire ce qu’elle voulait voir. Si on s’y prenait bien, elle pourrait carrément tout voir, malgré la taille du zoo. C’était faisable. Je l’avais déjà fait, plein de fois… même si à l’époque, c’était plus petit quand même.

« On ira voir ce que tu voudras Clio. Et après on rentrera ? »

Je me disais qu’elle serait forcément fatiguée après une journée comme celle-ci. Elle était quand même petite, et à force de piétiner dans le parc pendant des heures, elle allait peut-être vouloir se reposer. Du moins, je l’espérais. Ca me serait utile, parce que mine de rien, le temps que je passais avec elle, je ne le passais pas à travailler. Même si j’avais un jour de repos, je devais me tenir informé de ce qu’il se passait dans le monde et notamment à Toronto. J’avais une rubrique à tenir, et il faudrait bien que je sache de quoi parler, dans les prochains jours. Je n’aurais qu’à faire un très grand tour sur internet, mais de fait, je devais être à la maison, et au calme. Si Sarah venait nous rendre visite, ça pourrait éventuellement être une bonne chose, parce qu’elle pourrait faire connaissance avec Clio et me laisser un peu de temps pour travailler… Si ce n’était pas le cas, alors j’attendrais que ma fille s’endorme pour naviguer sur les réseaux sociaux et sur la toile…
Une bonne demi-heure plus tard et nos deux repas terminés, je me relevai après avoir payé au serveur et je regardai Clio qui s’empressait de se relever et d’épousseter ses vêtements également.

« On y retourne ? »

code by ORICYA.


__________________________

I may be on the side of the angels but don't think for one second that I am one of them!

Signature par Moriarten sur PRB
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Clio Bennett


DISCUSSIONS : 48
MessageSujet: Re: Perfect Day Thomas/Clio   Jeu 16 Avr - 19:23

Perfect Day × ft. Thomas & Clio


La petite Clio, n'avais qu'une hâte, retourner auprès des animaux. Sa petite crise envers son père étant plus ou moins calmé. Elle avait bien besoin d'une petite pause, même si ses pieds n'arrêtaient pas de se balancer.

- On ira voir ce que tu voudras Clio. Et après on rentrera ?

Clio fait un grand sourire à son père, puis le fixe, alors qu'elle croque dans son repas. Elle voulait essayer de savoir en quoi elle lui ressemblait. Elle était blonde son père brun, elle se savait identique à sa mère, alors comment être sur que l'homme devant elle était bien son père ? Bien entendu elle fait totalement confiance à sa mère, mais un petite doute reste au fond d'elle.

Tout en restant silencieuse, Clio, mangeant, piquait des chips dans le paquet. Une fois fini, elle but un peu d'eau. Son père l'attendait depuis un moment, mais la petite fille, mettait bien plus de temps à manger, même si elle avait moins de quantité que lui.
Toujours les pieds en balancement, elle ne fixait plus son père, à force c'était ennuyant.

- On y retourne ?

Clio se mit à sourire de toutes ces dents, et sauta de sa chaise. Ne voulant plus se faire disputer, elle attend son père et lève la tête pour le regarder lorsqu'il était près d'elle, et lui prenant la main.

- On commence par les oiseaux ?? Je veux voir des perroquets papa….

D'un pas assuré, Clio suivait son père, comme la plus gentilles des petites filles, alors qu'elle n'avait qu'une envie courir partout, mais elle s'abstient. Une fois dans la volière, Clio lâchait la main de son père pour s'approcher un peu plus tout en respectant les limites. La petite était totalement subjugué par tous les oiseaux, les couleurs, leur crie, leur mimique, tout était magnifique à ses yeux. Après un très long moment ils finissent par sortir et se dirige chez les reptiles. Les tortues ça allaient, mais quand elle aperçu les serpents, elle se colle à son père, tout en serrant sa main. Bien entendu, elle ne voulait pas être si fragile devant son père, mais bon, elle n'avait que 10 ans, elle pouvait se le permettre encore un peu.
Clio se détendit, une fois sortie du vivarium, et quand elle lut pingouin sur une des flèches directrices. Elle commence à sauter sur place.

- Les pingouins papa ! Les pingouins !

La petite fille se mit à courir pour se coller aux vitres. Quelques animaux étaient entrain de nager, donnant un spectacle merveilleux à Clio.
Ils restèrent un long moment sur les pingouins Clio n'arrêtant pas de parler si vite à son père, qu'elle devait répété plusieurs fois pour qu'il comprenne.

Tout deux, ils continuèrent le tour du parc. Il allait être 16h, quand ils dépassèrent les grilles du zoo. Une fois en voiture Clio n'a pas arrêter de tout relater comme si il n'avait pas été présent tout le long de la journée.
La voiture arrêter, ça n'arrête pas pour autant Clio qui s'est transformée en vraie pipelette. Mais surtout elle ne quittant pas sa peluche de bras. Son père avait craqué, et lui avait acheter la plus grosse peluche. Ce qui a rendu heureuse sa fille. La fatigue gagnant petit à petit Clio, une fois son ventre plein elle s'endort tout paisiblement sur le canapé dans les bras de son père.



code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Perfect Day Thomas/Clio   

Revenir en haut Aller en bas
 

Perfect Day Thomas/Clio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LE JEU :: EAST END :: Metro Toronto Zoo-
Sauter vers: