Partagez | 
 

 Rock the casbah ◘ David, Mikha, Mac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 704
CREDIT : © casielsilencio (C MOUAAA) & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Rock the casbah ◘ David, Mikha, Mac   Jeu 4 Déc - 23:43

ROCK THE CASBAH × ft. MIKHA & DAVID & MAC
Des semaines avaient passé depuis mon arrivée à Toronto, depuis la première fois où j’avais revu Mikha, dans ce bar, pendant que j’attendais que David quitte Ella. Il s’était passé un tas de choses depuis que j’étais arrivée, et je ne savais pas comment toutes les classer. Certaines avaient clairement été bonnes, comme nos retrouvailles, nos fiançailles… et d’autres avaient été plutôt déprimantes. L’annonce de mon infertilité m’avait rendue plus sujette aux crises qu’avant ; ces crises d’angoisses qui venaient et m’empêchaient de vivre comme je l’entendais depuis trois ans désormais. Si ce n’était que ça… David m’avait promis de trouver une solution, il m’avait dit qu’il allait m’aider, et que nous l’aurions, cette famille que nous voulions. Puis il y avait eu cette prise d’otages, où David s’était retrouvé à l’intérieur du centre commercial pendant que tout se déroulait. Je n’avais jamais eu aussi peur de ma vie, et j’avais cru qu’il n’allait pas en sortir vivant. Je ne voyais pas pourquoi il avait tant désiré y retourner, alors que nous aurions pu acheter ce qu’il manquait dans une épicerie, en rentrant. Il aurait été sain et sauf. Et même s’il n’était pas mort là-dedans… il avait quand même pris une balle dans l’épaule. J’aurais pu le tuer de mes mains en le voyant si affaibli. Et j’aurais pu évidemment tuer moi-même tous les terroristes qui peuplaient les couloirs de ce centre commercial. L’armée l’avait fait à ma place, cependant.

C’était fini, tout cela. David allait mieux, ni lui ni moi ne faisions de cauchemars, ou alors c’était plus rare et la vie avait repris son cours. David travaillait à l’hôpital, comme tous les jours, et moi je ne savais pas ce que j’attendais pour me trouver quelque chose, pour me trouver un travail. Ça m’occuperait un peu au quotidien, et je n’aurais pas à ressasser trop de choses. Je savais que mon père pouvait m’aider, je savais qu’il le ferait sans réfléchir si je lui demandais, mais en même temps, je me demandais encore de quoi serait fait le futur. Je ne savais pas ce que nous allions faire, David et moi. Et s’il trouvait une solution pour moi, pour mon état, alors peut-être qu’il faudrait que je sois disponible tous les jours pour pouvoir subir des tests, des examens, que je prenne des médicaments ou des trucs du genre. Il faudrait bien que ça arrive, alors inconsciemment, j’étais pratiquement sûre que j’étais en train d’attendre que David me dise que c’était bon, que l’on allait pouvoir tenter le coup. J’aurais bien le temps de travailler plus tard. Il fallait juste que je me trouve quelque chose à faire.
C’était dans une journée où je réfléchissais beaucoup à tout ce qu’il s’était passé ces derniers temps que je repensais à Mikha. Je me disais que ça faisait bien longtemps que je n’avais vu le Russe, et qu’il me manquait beaucoup. Pendant la prise d’otages, il m’avait bien aidée, au même titre qu’Ella, en réalité. Il avait pris ma défense, certes peut-être un peu trop violemment, quand Oli m’avait giflée. Et je me disais qu’il était temps que je fasse quelque chose pour le remercier. Je voulais donc l’inviter à dîner, pour que l’on discute un peu. C’était mon amie, et c’était ce que faisaient les amis, non ? Cependant, David n’avait pas vu cela du même regard. Je lui avais parlé de Mikha, plusieurs fois même, en lui disant que c’était un garçon que j’avais rencontré en Russie, avec qui j’avais sympathisé… et c’était comme s’il était jaloux. Je ne voyais pas pourquoi David serait jaloux d’un type comme Mikha. Au contraire, ça devrait plutôt être Mikha qui devrait être jaloux de mon fiancé, s’il était de ce genre-là. Et comme à mon habitude, je n’avais pas écouté David, parce que je faisais bien ce que je voulais de toutes façons et j’avais tôt fait d’envoyer un message à Mikha pour qu’il passe un de ces quatre. Deux minutes plus tard, comme je m’y attendais, il m’avait répondu, en me disant qu’il viendrait dès que je lui dirais de rappliquer. Depuis le temps que je lui parlais de David, il était temps qu’il le rencontre, et j’étais sûre que ce dernier se rendrait compte qu’il se trompait, qu’il n’avait pas à s’énerver comme ça et à être jaloux. J’étais sûre que ça se passerait très bien.

Le soir de leur rencontre, David tint à faire le repas, et je ne pouvais que lui en être reconnaissante, vu mes capacités à faire la cuisine. Mes talents culinaires se limitant à des pâtes et des œufs, je préférais que ce soit David qui fasse tout, pour qu’au moins, ce soit bon et que je n’ai pas honte devant mon ami. Sinon, ce serait surtout un carnage. Je doutais de la bienveillance de David sur ce coup-là, j’étais pratiquement sûre qu’il avait pris les devants au niveau de la cuisine pour ne pas avoir à parler à Mikha. S’il croyait que ça allait changer quelque chose, il se trompait. Mikha allait arriver d’une minute à l’autre, et je n’osais pas dire à David d’être poli avec lui. Je me demandais s’ils allaient s’apprécier, ces deux-là. Ce n’était pas du tout le même genre, mais peut-être qu’ils pouvaient s’entendre, pour une soirée. Après tout… ils pouvaient bien faire ça pour moi, non ?
Aussi, quand Mikha sonna à la porte, je m’empressai d’aller lui ouvrir pour ne pas le laisser attendre et je le pris dans mes bras en deux secondes, trop contente de pouvoir le retrouver après tout ce temps. Il ne sembla même pas surpris que je me jette sur lui comme ça, et je me dis un instant qu’il devait avoir l’habitude avec les autres femmes. Derrière mon dos, je croisai les doigts pour que Mikha ne parle pas trop de ses déboires devant David.

« Salut Mikha, je suis trop contente de te revoir ! Tu vas bien ? »

Sans attendre de réelle réponse, et en lui faisant un immense sourire, je lui pris le bras et l’emmenai à l’intérieur, pour lui montrer le studio et le présenter à David. J’avais hâte qu’ils se rencontrent tous les deux, j’avais hâte qu’ils apprennent à se connaitre. Ça allait être totalement génial. En admettant qu’ils arrivent à ne pas se faire la peau… ce qui pourrait se révéler compliqué. Néanmoins, je l’emmenai jusque dans le coin cuisine du studio, et le plaçai en face de David, à qui il tendit la main immédiatement.

« Mikha, je te présente David, mon fiancé. David, voici Mikha ! »

Derrière mon dos, je croisai les doigts pour ne pas qu’ils s’engueulent tous les deux, en espérant que tout se passe bien. J’avais presque peur de ce qu’ils pourraient se dire s’ils ne s’appréciaient pas. Je savais ce qu’il se passait dans leurs esprits, je les connaissais, les deux, et je savais que ça n’allait pas être facile… mais je n’allais pas déclarer la défaite pour tout de suite. Mikha ferait des efforts pour ne pas paraitre grossier et David en ferait pour apprécier Mikha, je l’espérais !
code by lizzou × gifs by tumblr


Spoiler:
 

__________________________

forever and ever.
My beating heart belongs to you. I walked for miles til I found you. I'm here to honor you. If I lose everything in the fire, I'm sending all my love to you. With every breath that I am worth here on Earth, I'm sending all my love to you. So if you dare to second guess, you can rest assured that all my love's for you @ ALASKA.


Dernière édition par Mackenzie E. Buidhe le Mar 16 Déc - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: Rock the casbah ◘ David, Mikha, Mac   Lun 8 Déc - 23:59

Rock the casbah

Mackenzie & David & Mikha



Finalement, il ne m’avait pas fallu longtemps pour retrouver mes bonnes vieilles habitudes. Je n’avais pas vraiment cherché à les perdre non plus, pour être honnête. Je m’étais peut-être dit naïvement que je me concentrerais sur mes recherches concernant mon père, laissant de côté les soirées, du moins pour un moment, mais il n’avait pas fallu plus de deux jours avant que je change d’avis. De toute manière, il ne fallait pas que j’aie un comportement suspect, si je ne voulais pas que mon père ait des soupçons, n’est-ce pas ? Autant joindre l’utile à l’agréable ! Ma couverture était la meilleure qu’il soit, il me suffisait de continuer à faire parler de moi et mon paternel ne se douterait de rien. En somme, je faisais ce que j’avais toujours fait : je sortais et je m’amusais ! Y’avait pire comme vie, franchement. De toute façon, je n’avais pas grand-chose d’autre à faire. Je ne devais plus suivre les entrainements et me préparer pour les tournois, ce qui me libérait pas mal de plages horaires comparé à quelques années plus tôt. Ca me manquait, je ne pouvais pas le nier, mais j’avais l’esprit bien trop occupé par ma vengeance pour ressasser ça. Autant me concentrer sur une chose à la fois, hein. Du coup, mes soirées étaient souvent occupées par l’une ou l’autre fête et le reste de mon temps libre était consacré à la recherches des preuves dont j’avais tant besoin. Je passais beaucoup de temps au téléphone, à tenter de contacter les personnes qui pouvaient m’aider et il m’arrivait fréquemment de m’énerver quand les choses ne se passaient pas comme je le souhaitais. Mais, dans sa globalité, mon projet avançait. Et ça me rendait on ne peut plus joyeux.

C’est dans cet état d’esprit que je me rendais chez Mackenzie ce soir-là. Elle m’avait envoyé un message quelques jours plus tôt en me proposant de dîner chez elle et David un de ces quatre et j’avais répondu par l’affirmative. Je n’étais pas réellement fan des dîners, mais ça faisait un moment que je n’avais pas vu mon amie. Depuis la prise d’otage, en fait. L’évènement ne m’avait pas vraiment marqué, contrairement à d’autres selon certains. Pour moi, il s’agissait juste d’un truc en plus à raconter, je savais qu’il y avait eu des morts et c’était bien dommage pour eux, mais moi je ne les connaissais pas. Alors, sincèrement, je n’en avais un peu rien à faire. Je savais que le copain de Mackenzie était vivant, c’était tout ce qui aurait pu m’inquiéter. Pas pour lui, mais plutôt parce que je ne voulais pas revoir la blonde pleurer et paniquer comme ce jour-là. Elle était carrément flippante quand elle se mettait dans ces états-là. En fait, j’étais parti des lieux dès qu’elle avait pu retourner près de son mec, trop soulagé de laisser quelqu’un d’autre se charger d’elle et de ses crises d’angoisses. Je n’avais pas vraiment pris de nouvelles suite à ça non plus, et j’avais bien conscience que ce n’était pas vraiment comme ça que j’étais sensé me comporter en tant qu’ami. J’avais donc dit à Mackenzie qu’il suffisait qu’elle m’appelle pour que je vienne. Et c’est ce qu’elle avait fait, quelques heures plus tôt à peine. J’avais rapidement accepté, j’avais bien envie de rencontrer ce David qui rendait la blonde si folle d’amour. Néanmoins, je me demandais si c’était vraiment une bonne idée de la part de l’écossaise. Généralement, les petits copains ne m’appréciaient pas trop. Bon, d’accord, généralement j’avais couché avec les filles qui me présentaient leur copain alors c’était peut-être pas comparable.

Le trajet en taxi fut assez court et en payant la course je me demandais soudain si je n’étais pas supposé apporter quelque chose quand je me faisais inviter. Du genre une bouteille de vin ou une connerie du genre. Enfin de toute façon, si j’avais pris une bouteille avec moi je l’aurai probablement entamée sur le chemin. Bientôt, je sonnais à la porte de l’appartement dont Mackenzie m’avait envoyé l’adresse. J’attendis à peine quelques secondes avant que la porte ne s’ouvre sur la blonde qui m’accueillit en me serrant dans ses bras, un énorme sourire aux lèvres, auquel je répondis immédiatement. Elle me salua rapidement en me disant qu’elle était contente de me revoir avant de m’emmener dans le studio. La blonde avait l’air carrément enthousiaste, mais aussi un peu stressée, ce qui me fit sourire à nouveau. Je supposais qu’elle avait réellement envie que cette soirée se passe bien, ça semblait important pour elle. Je pouvais essayer de faire un effort, après tout c’était l’histoire d’une soirée. Et puis peut-être que son copain n’allait pas être aussi chiant que je l’imaginais. Même si j’en doutais fortement.

Le fameux David se trouvait dans le coin cuisine, apparemment occupé à… cuisiner. Celui-ci se retourna en nous entendant arriver et je lui tendis la main automatiquement un grand sourire aux lèvres alors que Mackenzie s’occupait de nous présenter.

« Enchanté, David ! lançais-je de mon ton le plus amical. Mackenzie parle beaucoup de toi, il parait que t'es la perfection incarnée ! continuais-je en attrapant la blonde par les épaules.»

Malgré moi, ma voix était un peu railleuse, particulièrement sur la fin de ma phrase. Mais je n’y pouvais rien après tout, j’étais toujours comme ça. Il finit par me serrer la main, non sans me regarder avec un drôle d’air et avant qu’il n’ait pu dire quoi que ce soit, je me tournai vers Mac que j’avais attiré contre moi, mon bras toujours posé sur ses épaules, et lui dit sur un ton faussement confidentiel :

« Hé, j’espère qu’il sait cuisiner ton mec, j’ai refusé une soirée dans un super resto pour venir te voir ! »

J’avais conscience que mes bonnes résolutions prises quelques minutes auparavant à peine étaient en train de s’envoler en fumée. Je ne faisais pas vraiment d’efforts, là, et même pas du tout. Mais je n’allais pas non plus changer ma manière d’être juste pour plaire à son copain, ce n’était sans doute pas ce qu’elle voulait, si ?


made by pandora.





__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: Rock the casbah ◘ David, Mikha, Mac   Lun 15 Déc - 0:58


Rock the Casbah !
Mikha & Mac' & David

Que quelques petites heures. Ce n’était rien, vraiment. Je n’avais qu’à tenir quelques petites heures. C’était le mantra que je me répétais inlassablement depuis bientôt trois heures. Quelques mots visant à me rassurer, me rappelant que ça n’allait pas durer. Pourquoi je me mettais dans cet état ? Aucune idée. Mais l’idée d’un dîner avec un ami de Mac’, un homme connu de surcroit, ne m’enchantait pas du tout.
Je vérifiai la cuisson de ce que je préparais une énième fois alors que dans la salle de bain, Mac’ se préparait. Je m’étais proposé de cuisiner, au final. Pas car je fus pris d’une folle envie, ça non, mais sur le moment, ce fut la seule idée qui me traversa l’esprit quand je cherchais une solution en cas de besoin d’une échappatoire. Un truc sur le feu ? Hop je pourrais sortir de table… Mackenzie serait déçue si elle savait que je pensais de la sorte, mais déjà que je haïssais les repas trop formels, alors avec un gars, de qui plus est important à ses yeux, je n’étais franchement pas chaud…
Cela faisait depuis quelques temps maintenant que j’entendais parler de ce fameux Mikha, le type qu’elle avait croisé quand elle me cherchait autour du monde. Elle l’avait réconforté, à ce que j’avais compris, et ils s’étaient ensuite séparés. Puis, oh hasard, elle l’avait revu ici à Toronto. Et encore plus récemment, il avait été présent alors que j’étais aux mains des terroristes, dans le centre commercial… Tous ces moments où ça aurait du être moi à ses côtés…

Je poussai un long soupir en jetant un coup d’œil à l’appartement, et plus précisément à la table que j’avais dressée plus tôt. Je n’avais même pas fait d’effort. Trois assiettes, les couverts, des verres. Tout en sobriété. Pareil, je n’avais pas fait d’effort sur les habits. Un jean, une chemise blanche repassé et un coup de peigne. D’ailleurs, quand elle sortit de la salle de bain toute pomponnée, Mac’ me lança un regard désapprobateur. Je fis mine de ne pas le voir et elle disparut de mon champs de vision. Elle devait attendre beaucoup de moi ce soir mais je n’arrivais pas à me faire à l’idée, pas tant que je ne verrai pas l’énergumène en tout cas.
La sonnette retentit dans le studio et je laissai Mac’ aller accueillir notre invité. La porte s’ouvra et j’entendis des éclats de voix joyeux de la part de ma fiancée et je fronçai les sourcils. Cependant je me repris bien vite avant qu’elle ne le voie et me réprimande. J’étais sensé être content, pas bougon !
Quelques secondes plus tard, Mac’ arriva joyeusement, tirant un grand gaillard derrière elle par le bras. Je le détaillai un instant avant de rester droit comme un i devant eux, neutre. J’essaierai d’être courtois mais il ne fallait pas pousser. Je n’allais pas lui sauter dans les bras. Lui devoir une fière chandelle était déjà trop pour moi.

« - Mikha, je te présente David, mon fiancé. David, voici Mikha ! nous présenta Mackenzie.
- Enchanté, David ! »

Le sourire que m’offrit le fameux Mikha quand il tendit la main me laissa de glace. Il enchaîna cependant comme si nous nous connaissions depuis des années, pas du tout perturbé par mon comportement.

« Mackenzie parle beaucoup de toi, il parait que t'es la perfection incarnée ! »

Quelques secondes, je fus confus entre la satisfaction et l’étonnement. Je n’arrivais pas à savoir s’il était ironique ou non et je décidai de l’ignorer. De même, j’essayai de ne pas montrer à quel point je bouillonnais intérieurement en le voyant toucher ma future femme de la sorte. Je lui tendis alors la main en haussant un sourcil. A côté, Mac’ me regardait avec espoir et son petit sourire satisfait m’annonça que j’avais fait le bon geste. Je me retins de lever les yeux au ciel. On allait s’amuser…
Ignorant tout espace vital, Mikha ne retira pas son bras alors qu’il reprit la parole.

« Hé, j’espère qu’il sait cuisiner ton mec, j’ai refusé une soirée dans un super resto pour venir te voir ! »

Je lançai un nouveau regard vers Mac’, cette fois-ci totalement éberlué par l’attitude de son ami. Il était toujours comme ça… ? Je ne cherchai pourtant pas plus loin, je le verrais bien assez tôt et je répondis. On allait voir s’il était ouvert aux nouvelles expériences culinaires…

« Aucun resto de Toronto ne te proposerait ce que j’ai préparé ce soir te toute façon. J’espère que tu aimes le haggis… finis-je avec un sourire en coin. »

Je dus retenir un pouffement tout sauf masculin quand je vis la tête interrogative de Mikha qui n’avait apparemment jamais entendu parlé de ce plat et la tête de Mac’ qui me regarda comme tombé de haut. C’était beau à voir. Surtout que je n’aimais même pas ce plat. J’étais peut-être écossais et fier de l’être mais je possédais toujours un palais en parfait état de fonctionnement… De plus, pour trouver les ingrédients ici… Autant se tirer une balle dans l’épaule, c’est moins douloureux… Je ris un peu, me déridant, en continuant de parler.

« Non je rigole, ça sera plat écossais à base de saumon. Par contre la remarque sur les restos reste valable, dis-je en le regardant sérieusement. Maintenant si vous voulez bien m’excuser, ça serait dommage que ça brûle… »

Je me retournai, ne leur laissant même pas le temps de me répondre et je m’occupai de ce qui mijotait. A vrai dire, je n’avais même pas besoin de m’en occuper, le saumon en papillote était dans le four et ce qui mijotait devait rester ainsi encore bien cinq minutes. Du coup, avec un peu de chance, ils ne seraient plus là quand je relèverais la tête et je serai encore tranquille quelques instants. Même si les laisser seul ne me bottait pas non plus…

crackle bones

__________________________

Allons-y !

Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 704
CREDIT : © casielsilencio (C MOUAAA) & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: Rock the casbah ◘ David, Mikha, Mac   Mar 16 Déc - 14:27

ROCK THE CASBAH × ft. MIKHA & DAVID & MAC
Tout commençait bien, d’abord, parce que Mikha ne semblait pas vouloir faire l’enfant. Il tendit la main à David pour le saluer, et du coup, j’espérais que David suivrait le mouvement. J’avais confiance en lui aussi, mais je savais comment il pouvait être, quand il voulait être chiant. Je voulais simplement qu’ils se connaissent, parce que je parlais tout le temps de Mikha à David et inversement, et ça me paraissait normal de les présenter l’un à l’autre. Et puis, je voulais que l’on se change les idées. Mikha n’avait pas l’air traumatisé par la prise d’otages. Il avait toujours été je-m’en-foutiste, ça n’avait pas changé. En tout cas, ça ne m’étonnait pas, et j’en étais plutôt contente. Au moins, il n’allait pas ressasser ça, comme nous le faisions, sans vraiment en parler. C’était sûr que nous allions nous amuser, dans ce cas. Sauf si les deux hommes de la soirée ne pouvaient pas se blairer et qu’ils décidaient de se tirer dans les pattes. Alors, dans un geste désespéré, je croisai les doigts en priant tous les dieux possibles et existants pour que tout aille bien.

« Enchanté, David ! Mackenzie parle beaucoup de toi, il parait que t'es la perfection incarnée ! »

En parlant, Mikha posa son bras sur mes épaules, en me rapprochant de lui. Je ne pus m’empêcher de lever les yeux au ciel et de rire un peu en l’entendant parler de ce que je pouvais lui raconter sur David. Il n’était pas la perfection incarnée, heureusement, sinon la vie serait bien monotone, mais il était vrai que je ne tarissais pas d’éloges sur lui, quand j’en parlais. Surtout à Mikha, que j’espérais toujours secrètement convaincre sur le fait que la vie à deux vivait vraiment la peine d’être vécue. Je n’oubliais pas ce qu’il m’avait dit, qu’il n’était pas fait pour ça et tout ça… un jour, j’étais sûre qu’il trouverait chaussure à son pied et qu’il voudrait se poser. Et le jour où ça arriverait, j’allais jubiler, vraiment.

« Hé, j’espère qu’il sait cuisiner ton mec, j’ai refusé une soirée dans un super resto pour venir te voir ! »

Je le fusillai gentiment du regard, cette fois. Je pensais qu’il allait faire des efforts pour que David n’ait pas envie de le tuer et de le foutre dehors, mais visiblement, je m’étais trompée. Il était vraiment obligé de montrer qu’il était attendu à tous les coins de rue par tout le monde pour des fêtes ou des dîners ? Je savais que David détestait ça, peut-être que Mikha l’avait remarqué aussi, très, même trop, rapidement et que de fait, il voulait le provoquer là-dessus. Si tel était le cas, j’avais peur de la réponse que pourrait lui donner David. Et c’est avec appréhension que je regardais dans sa direction, en le suppliant de ne pas faire de conneries. Je vis dans le regard de mon fiancé qu’il ne savait pas trop comment réagir, qu’il était surpris par la façon que Mikha avait de se comporter. Je le comprenais, c’était bizarre, au début.

« Aucun resto de Toronto ne te proposerait ce que j’ai préparé ce soir te toute façon. J’espère que tu aimes le haggis… »

J’ouvris de grands yeux, bouche bée, alors qu’il souriait légèrement, amusé par la situation. Il n’avait quand même pas fait ça ?! J’allais le tuer. Il se foutait de moi, n’est-ce pas ? Il avait voulu faire la cuisine et je l’avais laissé faire, mais quand même, il ne pouvait pas avoir fait ça ! En plus, il n’aimait pas ça, le haggis. Et moi non plus d’ailleurs. C’était le pire truc au monde. Un enfant préférerait manger des épinards plutôt que cette horreur. Mikha n’avait réagi, et je me doutais qu’il ne connaissait pas ce « plat », et c’était peut-être mieux pour lui. Quant à moi, je paniquai déjà à l’idée de bouffer un truc ignoble, et je tentai de trouver par quoi on pourrait le remplacer… jusqu’à ce que David se mette à rire, comme un abruti qu’il était !

« Non je rigole, ça sera plat écossais à base de saumon. Par contre la remarque sur les restos reste valable. Maintenant si vous voulez bien m’excuser, ça serait dommage que ça brûle… »

Non mais il était taré de me faire des frayeurs pareilles. Mon cœur reprit ses battements normaux alors que David se détournait de nous et que Mikha posait un regard interrogateur sur moi. Je ne sus même pas quoi dire, tellement j’avais déjà envie de faire un meurtre. J’aurais peut-être dû réfléchir avant d’inviter Mikha. Mais pourquoi David se comportait ainsi ? Je lui avais pourtant dit que Mikha était un ami ! Il n’était quand même pas jaloux du Russe ? On n’allait pas assister à un véritable combat de coqs là ? Parce que si David était jaloux, Mikha le saurait, c’était évident. Et lui, il se ferait un plaisir de lui balancer des piques, c’était sûr. En nous détournant du coin cuisine, je me détachai de Mikha avec un sourire, et parlai assez fort pour que David m’entende :

« Excuse-le, il faisait une blague, mais c’était pas drôle ! »

Je soupirai en remarquant que c’était ce qui m’attendait pour toute la soirée. Quelle idée avais-je eu encore en voulant inviter un homme – et Mikha de surcroît – à manger à la maison ? J’aurais mieux fait de me taire et de garder ça pour moi. J’aurais mieux fait de le rejoindre dans un bar si je voulais que l’on parle, tous les deux, au lieu de le faire venir ici.  
Je ne me laissais pas démonter cependant, et emmenai Mikha sur le canapé pour que l’on discute, pendant que David faisait son affaire. De toutes façons, ça ne l’intéresserait probablement pas, même si je savais qu’il allait tendre l’oreille pareillement, pour être sûr qu’on ne disait rien sur lui, ou qu’on ne disait rien qui pourrait ne pas le satisfaire. Je n’avais pas l’intention de dire des saloperies sur lui, donc il pouvait bien faire ce qu’il voulait. J’espérais seulement que Mikha ne fasse pas de bêtises….

« Quoi de neuf ? Tu t’es finalement vengé de ton père ou pas ? »

Je devais bien avouer que c’était intéressant, comme histoire, bien que je ne partage pas son avis. Je voulais savoir où il en était, parce que j’étais persuadé qu’il faisait une ânerie en voulant absolument se venger de lui. Je comprenais sa motivation, bien sûr, mieux que quiconque même, mais je ne voyais pas ce que ça lui apporterait. Quand je m’étais vengée des connards qui avaient loué le bâtiment où était morte la famille de David, ça ne m’avait rien fait. Ca m’avait soulagée, tout au plus. Alors je m’inquiétais pour le Russe. Parce qu’il n’en tirerait pas de satisfaction… sa mère resterait morte, et il aurait toujours la vie qu’il aimait et détestait à la fois…
code by lizzou × gifs by tumblr

__________________________

forever and ever.
My beating heart belongs to you. I walked for miles til I found you. I'm here to honor you. If I lose everything in the fire, I'm sending all my love to you. With every breath that I am worth here on Earth, I'm sending all my love to you. So if you dare to second guess, you can rest assured that all my love's for you @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: Rock the casbah ◘ David, Mikha, Mac   Jeu 29 Jan - 21:30

Rock the casbah

Mackenzie & David & Mikha



En voyant l’expression qu’affichait son visage quand il se retourna vers moi, je compris immédiatement que David n’était pas vraiment enthousiaste à l’idée de me rencontrer. Il resta d’ailleurs un court moment immobile, à me fixer d’un air glacial alors que de mon côté je me montrais aussi amical que possible. Je n’allais pas me laisser démonter par son regard froid, au contraire, son attitude me donna encore plus envie de sourire et je regrettais presque qu’il finisse par me serrer la main en haussant un sourcil. Mackenzie n’aurait certainement pas apprécié un tel dédain et j’étais certain que j’aurai adoré voir ça… Mais visiblement, il n’était pas assez débile pour se mettre sa fiancée à dos. Ce n’était pas mon but, évidemment, j’étais content que Mackenzie ait retrouvé son copain, et la voir maintenant si rayonnante par rapport à son état quand je l’avais rencontrée me faisait sincèrement plaisir. Même si j’avais du mal à voir ce qu’il y avait de si exceptionnel chez ce type. Enfin, si c’était tout ce qu’il lui fallait pour qu’elle retrouve le sourire, alors tant mieux pour elle. Je n’allais certainement pas l’empêcher de filer le parfait amour avec lui, quoique je puisse en penser. Seulement, je n’allais pas non plus essayer de lui plaire, s’il ne m’appréciait pas c’était son problème. Quand je repris la parole, il parut plutôt étonné de ma remarque et je dû me retenir de ricaner. J’avais comme l’impression que la soirée ne serait pas si ennuyante que ça finalement… Quand il prit enfin la parole, il ne s’embarrassa même pas de potentielles formules de politesse, se contentant de répondre à ma dernière remarque.


«Aucun resto de Toronto ne te proposerait ce que j’ai préparé ce soir te toute façon. J’espère que tu aimes le haggis… »

Il termina sa phrase avec un petit sourire en coin alors que je fronçais légèrement les sourcils en entendant ce mot que je ne connaissais même pas. Du haggis ? C’était quoi ça ? Je n’en avais jamais entendu parler, et au vu de son air satisfait, il devait s’en douter. Je sentis Mackenzie se crisper à mes côtés et devinais que ça devait être quelque chose de spécial, mais je ne voyais pas vraiment pourquoi il me disait ça avec ce sourire… Il se mit soudain à rire légèrement, visiblement très fier de son effet.

«Non je rigole, ça sera plat écossais à base de saumon. Par contre la remarque sur les restos reste valable. Maintenant si vous voulez bien m’excuser, ça serait dommage que ça brûle… »

Ce fut à mon tour de hausser le sourcil, alors qu’il se retournait déjà pour continuer de cuisiner. Je ne comprenais pas ce qui pouvait être drôle dans ce qu’il venait de dire. J’étais loin d’être un gourmet, je n’y connaissais pas grand-chose en cuisine, j’avais compris que ce fameux haggis devait être un plat mais à part ça… En tout cas, le saumon je connaissais. J’avais dû suivre un régime spécial pour mes entrainements pendant des années, ce qui ne m’avait jamais vraiment dérangé au fond. Je le suivais plutôt bien au niveau nourriture puisqu’il m’arrivait très souvent de l’oublier du côté des boissons, malgré les réprimandes de mon coach. De toute façon, je n’aimais pas particulièrement manger, c’était un besoin plus qu’autre chose et je m’intéressais beaucoup plus à ce qu’allais contenir mon verre qu’à ce qui allait remplir mon assiette.

Quand je baissais les yeux vers Mackenzie pour l’interroger du regard, elle n’avait pas l’air de savoir quoi dire et se contenta d’hausser imperceptiblement les épaules et soupira avant de prendre la parole.

«Excuse-le, il faisait une blague, mais c’était pas drôle ! »

Effectivement, je ne voyais absolument pas ce qu’il y avait de drôle, étant donné que je ne savais toujours pas ce que ce foutu haggis pouvait avoir de si spécial. Je n’allais certainement pas le demander, David devait déjà avoir été bien content de voir ma réaction quelques minutes auparavant et je ne comptais pas lui donner une occasion supplémentaire de se réjouir. Il pouvait se foutre de ma gueule autant qu’il le voulait, je ferais certainement pareil, mais ne pas comprendre le potentiel marrant de sa soi-disant blague, ça ne me plaisait pas du tout. Je savais qu’il était médecin, Mackenzie m’avait parlé de ses études brillantes et j’espérais pour lui qu’il n’allait pas se mettre à ramener sa science parce que je n’allais sûrement pas apprécier ça. Néanmoins, malgré l’énervement léger qui commençait à me titiller, j’adressais un sourire à Mackenzie et me laissait emmener vers le canapé sans aucun commentaire supplémentaire. Je m’installais confortablement sur celui-ci, totalement à l’aise, alors que Mackenzie reprenait la parole.

«Quoi de neuf ? Tu t’es finalement vengé de ton père ou pas ?

-Pas encore… J’ai vu un avocat et je fais encore des recherches… On va dire que ça avance… J’ai hâte de le voir derrière les barreaux. »

Je soupirai légèrement en terminant ma phrase. J’étais un peu frustré que tout ça n’aille pas plus vite, j’avais bien envie de voir mon père en prison le plus vite possible et je plus le temps passait, plus je devais me retenir de lui rendre une petite visite pour soulager mon ressentiment d’une manière plus rapide. Depuis que j’étais revenu à Toronto, il ne cessait de me laisser des messages pour me dire qu’il voulait me voir. Certainement pour me demander ce que je pouvais bien avoir foutu pendant ces années en Europe et autour du monde, même si je savais très bien qu’il devait s’être renseigné lui-même à ce sujet. Je n’avais aucune envie de le voir, je savais très bien comment ça se passerait. J’essayais la plupart du temps d’ignorer ses appels et de continuer à faire ce dont j’avais l’habitude, mais parfois la tentation devenait grande d’aller lui régler son compte. Je l’avais déjà frappé une fois, quand il m’avait emmené avec lui. Je pouvais très bien recommencer. Et j’étais bien plus fort qu’à treize ans.
Je secouai légèrement la tête, je n’avais pas vraiment envie de parler de ça et je préférais ne pas y penser pour le moment. Je devenais un peu trop sérieux quand on abordait ce sujet. En plus, je n’avais pas spécialement envie de parler de ce que je ressentais à ce propos en présence de David. Je me demandais un instant si Mackenzie lui avait parlé de ma relation avec mon père et de ce que je comptais faire. Elle devait certainement partager beaucoup de choses avec lui, mais personnellement je n’avais aucune envie qu’il soit au courant de tout ça. Manquerait plus que son copain tente de me faire la morale… Non vraiment, je préférais parler d’autre chose. Surtout tant que j’étais sobre et conscient.

« Sinon, j’ai été pas mal occupé… Enfin, tu connais mes occupations hein ! »

J’appuyais mes paroles d’un grand sourire et d’un clin d’œil. Il n’avait pas fallu longtemps pour que la nouvelle de mon retour en ville se répande, avec tous ces tabloïds et rubriques people… Tous ces gens qui ne s’étaient certainement pas inquiété une seule seconde pour moi après mon accident avaient soudain une envie folle de me revoir et d’avoir de mes nouvelles et je me faisais inviter partout. Il fallait bien que je fasse acte de présence, c’était la moindre des choses, non ? Il y avait même eu des fêtes organisées en mon honneur, semblables à celles qu’on me réservait quand je gagnais des tournois, quelques années auparavant. Comme celle de Jimmy, il y avait de cela à peu près une semaine.

« J’ai revu Ella d’ailleurs, fis je avec un petit sourire entendu en repensant à la soirée. Je savais pas que vous étiez copines ? »

Je me souvenais qu’elle avait pas mal aidé Mackenzie durant cette prise d’otage, qu’elle avait réussi à la calmer un peu quand elle commençait à paniquer un peu trop. De mon côté j’avais foutu un coup de poing à l’imbécile qui avait cru bon de lui donner une claque, mais bon, je n’étais pas certain que j’aurai pu gérer les crises de Mackenzie tout seul. En fait j’étais même sûr que sans Ella, j’aurai bien galéré. Je n’avais pas vraiment eu la tête à leur demander d’où elles se connaissaient cette fois-là, et la fois où j’avais revu Ella non plus d’ailleurs…

made by pandora.





__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: Rock the casbah ◘ David, Mikha, Mac   Ven 20 Mar - 20:26


Rock the Casbah !
Mikha & Mac' & David

Avec un soupir, je restai obstinément la tête tournée sur ma gazinière pour éviter d’engager la conversation à nouveau par inadvertance. Ce Mikha, je ne me sentais pas vraiment à l’aise face à lui. Et le fait qu’il soit si proche de Mackenzie, j’essayais de m’y faire sans y parvenir et ne serait-ce qu’un bras autour d’elle, j’avais plutôt vu rouge. Pourtant je savais que je n’avais pas le droit. Elle faisait ce qu’elle voulait. Mais depuis cet incident avec Douglas, je n’arrivais plus à passer outre ma jalousie…
Quand ils s’éloignèrent vers le salon, j’entendis Mac’ me lancer une pique en s’adressant à Mikha, mais je ne répondis pas, vérifiant une énième fois la cuisson de mon saumon. Il ne manquerait plus que je rate mon plat et je n’en verrais jamais le bout.

En secouant ma tête, j’essayai de chasser mes pensées négatives, ce n’était qu’un diner banal après tout et je me retournai pour les voir tous les deux dans le canapé en train de papoter et je tendis l’oreille, plus par curiosité que pour les espionner. Mackenzie commença par des banalités et demanda quelque chose à propos de son père, des banalités, j’imaginais. Cependant sa réponse ne parut pas enjouée et j’imaginai qu’il devait y avoir un souci. Après tout, ce n’était pas parce qu’il était connu qu’il ne pouvait pas avoir de problèmes. Son entrain reprit rapidement et je le vis même lui faire un clin d’œil, chose qui me perturba au plus haut point. Que pouvait-il lui dire bon sang ?? Je regardai rapidement les plats puis je me rapprochai pour comprendre intelligiblement ce qu’ils se disaient.

« J’ai revu Ella d’ailleurs. Je savais pas que vous étiez copines ? »

Mes sourcils se froncèrent alors que je restai perplexe. Ella ? Copines ? Revu ? Il parlait de la même Ella ? D’où il la connaissait comme ça ? Ils devaient même bien se connaître pour que Mikha en parle à Mackenzie… Plutôt que de commencer à me poser des milliers de questions, je me rapprochai encore plus de sorte à pouvoir me baisser et poser mes coudes sur le dossier du canapé, de part et d’autre de Mac’, puis je m’incrustai ni plus ni moins dans la conversation.

« Ella ? Le monde est petit en fait ! Tu l’as connu où ? demandais-je avec curiosité. »

Je me demandai par la suite si montrer un peu trop d’intérêt pour Ella et Mikha ne serait pas un peu mal vu, mais après tout, je voulais également savoir ce qui les liait les deux, et peut-être que comme ça, je pourrais avoir un autre avis sur cet homme que je ne connaissais pas et que Mackenzie adorait.
crackle bones

__________________________

Allons-y !

Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 704
CREDIT : © casielsilencio (C MOUAAA) & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: Rock the casbah ◘ David, Mikha, Mac   Lun 23 Mar - 17:33

ROCK THE CASBAH × ft. MIKHA & DAVID & MAC
Dès lors que je parlai de son père, je vis le regard de Mikha s’allumer… ou s’éteindre en fait. La lueur qui aurait pu briller dans ses yeux si la chose avait avancé ne scintillait pas autant que je l’aurais cru. Ca faisait quand même longtemps que l’on n’en avait pas reparlé, et je pensais que depuis le temps, il aurait réussi à faire avancer cette histoire. Après tout, c’était le combat qu’il menait depuis des semaines, même des mois plutôt, et je me demandais ce qui prenait si long… Aussi, je fus un peu rassurée quand il m’expliqua qu’il avait vu un avocat, et que les recherches avançaient. Je pouvais voir dans son regard que ça n’avançait pas assez vite à son goût. Je le comprenais. A sa place, j’aimerais aussi que cette histoire se termine rapidement. Malheureusement avec la justice, tout prenait un temps fou. Nous étions bien placés pour le savoir, lui et moi. Après, je ne doutais pas des capacités de l’avocat qu’il avait choisi. Connaissant Mikha, il avait dû choisir le meilleur avocat possible, celui que tout Toronto aimerait avoir pour ses affaires. Lui seul pourrait se le payer de toutes façons. Malgré ses paroles, je vis néanmoins qu’il n’était pas assez satisfait de la tournure que prenaient les choses. Tout comme moi, il devait se dire que ce n’était pas assez rapide. Lui, ça devait surtout être parce qu’il voulait voir son père en prison… et quelques instants plus tard, il prononça ces mêmes mots, et j’eus un sourire en baissant les yeux.
Par la suite, nous fûmes tous les deux très silencieux, et je cherchai quelque chose à lui dire, qui ne fasse pas tâche à la suite de ce sujet précis. Je ne voulais pas lui paraître idiote, mais je voyais bien qu’il préfèrerait que l’on aborde quelque chose de plus basique, et de plus léger peut-être. Parler de son père d’entrée de jeu n’était peut-être pas la meilleure des choses à faire, mais je voulais en parler avant que David ne soit complètement avec nous. Je n’aimais pas trop que l’on parle de parents ou de famille quand il était là, même si c’était sûrement idiot de ma part… Question de finesse, en réalité. Mikha devait se souvenir de la raison pour laquelle j’étais en Russie, alors je me disais qu’il ne ferait pas de remarque, de commentaire ou qu’il ne poserait pas de question stupide… mais sait-on jamais. Il était parfois légèrement … impulsif.

« Sinon, j’ai été pas mal occupé… Enfin, tu connais mes occupations hein ! »

Tandis qu’il me faisait un clin d’œil, je lui retournai son sourire, trop contente qu’il ait changé le sujet de conversation de lui-même, et qu’il ait décidé d’être un peu plus joyeux. Je pouffai de rire en l’entendant parler de ses « occupations » et je sus exactement de quoi il parlait. C’était moins le cas ces derniers temps, mais après que nous nous soyons dit au revoir en Russie, je n’avais pas arrêté de penser à lui, en me disant que c’était carrément étrange comme histoire et tout ça. Et quand j’avais découvert qui il était, j’avais suivi un peu son actualité, ses frasques notamment, et j’avais trouvé de nombreux articles parlant de sa tendance un peu trop prononcée à faire la fête et à boire. D’après ce que je pouvais comprendre, ça n’avait pas du tout changé. La preuve était que, lorsque nous nous étions revus, quelques jours après mon arrivée à Toronto, il avait dû finir sa soirée à une fête du même genre.

« J’ai revu Ella d’ailleurs. Je savais pas que vous étiez copines ?
-Oh euh… ben… On se connait quoi. Je sais pas vraiment si on peut dire qu’on est copines, enfin … je sais pas. »

Je me sentis rougir en pensant à Ella, et je ne savais pas si c’était à cause d’un reste de l’ire en moi, qui s’était pas mal déchaînée quand même, mais qui était désormais à peu près calmée, ou bien si c’était parce que je n’en avais pas vraiment parlé à David. Nous évitions tous les deux de trop parler de la prise d’otages et de fait, je ne lui avais pas expliqué qu’Ella m’avait énormément aidée. D’ailleurs, il ne savait pas non plus que je l’avais revue, et que j’avais amélioré mes rapports avec elle. Il faudrait peut-être que je lui explique d’ailleurs.

« Ella ? Le monde est petit en fait ! Tu l’as connu où ? »

Je faillis sauter au plafond en entendant sa voix. J’étais partie dans mes pensées, revoyant sans cesse Ella me tenir les épaules ou les mains en essayant de me calmer, pendant que nous attendions ce qui me semblait être des heures, dehors, que les otages sortent. Que David sorte. Je n’avais pas entendu mon fiancé se rapprocher de nous. Si j’avais eu les yeux plantés dans ceux de Mikha, j’aurais compris qu’il arrivait, mais là, il m’avait prise au dépourvu, et je me retournai légèrement vers lui avec un sourire quand ma surprise fut passée.
Alors que Mikha tardait à répondre, je reposai mon regard sur lui et vis qu’il me questionnait un peu de ses grands yeux. Il pouvait bien répondre à David non ? Il voyait bien qu’on parlait de la même personne, et David aussi. Des Ella, il n’y en avait pas cinquante. Après, peut-être qu’il se demandait si mon brun n’était pas en train de se méprendre sur la personne… et je compris que c’était pour cette raison qu’il me regardait ainsi.

« David la connait… en fait, il travaille avec elle ! expliquai-je, à demi-mots. »

C’était tout ce que je pouvais répondre en faisant au plus simple. Mikha n’avait réellement pas besoin de savoir que David et Ella avaient été ensemble, parce que je savais qu’il ne pourrait pas s’empêcher de le juger et il en était hors de question. Je préférais en dire moins, et garder le secret là-dessus. David n’en dirait pas plus, de toutes façons. Alors à moins qu’Ella ait vendu la mèche, il ne pourrait pas le savoir. Mais je voyais mal la jeune médecin parler de cette histoire à n’importe qui. Elle ne devait pas connaître Mikha plus que ça … et lui, il se souvenait juste d’elle à cause de la prise d’otages…
code by lizzou × gifs by tumblr

__________________________

forever and ever.
My beating heart belongs to you. I walked for miles til I found you. I'm here to honor you. If I lose everything in the fire, I'm sending all my love to you. With every breath that I am worth here on Earth, I'm sending all my love to you. So if you dare to second guess, you can rest assured that all my love's for you @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rock the casbah ◘ David, Mikha, Mac   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rock the casbah ◘ David, Mikha, Mac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: ARCHIVES :: MLH 2.0-
Sauter vers: