Partagez | 
 

 Hello friend, I need you * Liz/Doug

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



Douglas Forman


DISCUSSIONS : 553
MessageSujet: Hello friend, I need you * Liz/Doug   Dim 30 Nov - 16:29


Hello friend, I need you !


Je suis frustré, je n’arrive pas du tout à trouver des informations sur ce Adian Alpert. Certes je n’avais pas pu remonter bien loin dans sa vie, et ça m’énervait vraiment. Pourquoi je ne pouvais pas trouver autre chose ? Pourquoi dois-je m’arrêter au fait qu’il n’existait pas avant une quinzaine d’année ?
Je n’avais pas assez de ressources pour en savoir plus, ça me bloque, et j’ai tellement envie de savoir ce qui s’est passé dans sa vie antérieur. Pour le coup je regrettais bien de ne plus être policier, j’avais bien plus de moyen et j’aurai même pu contacter interpole ! Mais si ce n’est pas moi… je peux très bien demander un petit coup de main et pour ça, je n’avais qu’une personne sur qui je pouvais compter.

Je quitte donc mon bureau, il n’était que 8h, et je me doute bien qu’elle était déjà entrain de travailler. Je me dirige donc vers une boutique pour prendre un café à emporter. Je savais très bien ce qu’elle aimait et je voulais à tout pris la mettre dans ma poche. Surtout que ça fait un moment que je ne l’avais pas appelé. Surtout après la prise d’otage. Je lui avais envoyé un message, mais je sais qu’elle devait s’inquiéter pour moi. D’où pourquoi je lui ai pris un capuccino avec une double dose de chocolat, là, elle ne pouvait plus m’en vouloir.
Une fois les cafés acheté, je les pose dans ma voiture, dans les compartiments spécifiques, et je démarre la voiture direction le commissariat de police. Le trajet me fait remonter quelques bons souvenirs, et quelques moins bon. Mais malgré tout j’ai avancé et ce n’est plus autant douloureux de revenir ici.
Une fois garé, je prends mes deux cafés, et je sors de ma voiture. Je regarde un moment mon ancien lui de travail, puis je rentre. Je salue les quelques têtes que je connais, et je m’arrête même un peu pour parler avec un ami avec qui j’avais fais mes classes. Il avait eu une promotion, j’étais content pour lui il le méritait, il avait toujours fais du bon boulot.

- Steeve, le lieutenant est là ?
- Oui, dans son bureau.

Je lui fais un grand sourire, et je vais alors toqué à la porte. J’entends un entré qui me fait chaud au cœur, mais je l’entends juste après continuer de parler avec un ton ferme et pas du tout amical. J’entre dans le bureau et je vois alors Liz, elle n’avait pas changé, et son rôle de lieutenant lui va vraiment bien.
Elle était énervé au téléphone et j’avais peur de la dérangé mais au final dès qu’elle me voit, un beau sourire apparait sur son visage. C’est ce qui m’avait fait craquer chez elle, mais pas qu’eux surtout son caractère.

- Salut toi !

Je lui fais un grand sourire en retour et m’approche d’elle, pour lui faire un bisou sur la joue.

- Capuccino avec une double dose de chocolat, j’ai l’impression que tu en as bien besoin.

Je lui donne son gobelet, et je m’installe sur une chaise en fasse d’elle, prenant alors une gorge de mon café noir.

- Alors, des ennuis dans une affaire princesse ?

Je la regarde, je la connais presque par cœur, et elle savait qu’elle pouvait tout me dire, et puis bon j’étais souvent de bons conseils.


W.B


__________________________

EVERYBODY KNOWS
Nothing really matters ; Nothing really matters at all ; When all your dreams are shattered ; Everything is beautiful


crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liz' Dubois


DISCUSSIONS : 24
MessageSujet: Re: Hello friend, I need you * Liz/Doug   Dim 30 Nov - 19:27

Hello friend I need you

Une heure. Cela ne faisait qu’une heure qu’elle était et elle avait déjà envie de frapper quelqu’un. Comment se faisait-il qu’à une heure si matinale on puisse la mettre en rogne de la sorte ? D’habitude le matin, tout le monde mettait une ou deux bonnes heures avant d’immerger de leur sommeil. Et encore, ça c’était vers neuf heures ! Liz’ regarda sa pendule qui indiquait huit heures moins cinq, irritée. Elle allait devoir passer un coup de fil pour tout arranger cette affaire.  Aaron faisait tout pour l’emmerder et ce nouvel élément dans le dossier la veille du jugement ne l’arrangeait pas, mais alors pas du tout. Soufflant par le nez elle attrapa le combiné et appela le médecin légiste pour s’expliquer avec lui. Comment avait-il pu laisser passer un élément comme ça maintenant ?! Il allait l’entendre.
Au bout de deux tonalités, celui-ci décrocha et Liz’ ne se fit pas prier. Elle voulait savoir comment cela se faisait-il qu’un élément clé de la sorte n’ait pas été envoyé aux enquêteurs en premier lieu. L’avocat de la défense n’avait pas à mettre les mains dessus comme ça ! Surtout qu’apparemment cela faisait plusieurs jours que le rapport était consultable. Inadmissible. Quand elle entendit des balbutiements en réponse, elle souffla dans le combiné avant de continuer à le réprimander. Cela frisait la faute professionnelle ! Au même moment, quelqu’un frappa à la porte de son bureau et elle tonna un « Entrer ! » avant de se reconcentrer sur ce qu’elle faisait. Elle voulait en finir. Et quand elle remarqua enfin qui c’était, elle voulut encore plus raccrocher. Avec l’ordre de lui envoyer les pièces manquantes à son dossier elle raccrocha alors que le nouvel arrivant l’apostrophait d’un « Salut toi ! ». Un énorme sourire avait fendu son visage du moment où elle l’avait vu et celui-ci resta placardé quand il vint lui faire une bise sur la joue.

Elle n’avait pas eu beaucoup de nouvelles de Douglas récemment et ça l’avait quelque peu attristée. Elle savait grâce à un sms que ça n’allait pas très fort suite à la prise d’otage mais sinon, silence radio. Elle avait été là ce jour-là, pour contenir la foule à l’extérieur, et elle aurait aimé qu’il lui en parle, elle aurait compris. Cependant, elle n’allait pas le forcer… Du coup, c’était avec soulagement et joie qu’elle le regarde s’installer.

« - Capuccino avec une double dose de chocolat, j’ai l’impression que tu en as bien besoin.
- Aw, merci t’es un amour Doug’… »

Liz’ accepta avec joie le gobelet contenant son breuvage favori, le portant à ses lèvres en le regardant s’assoir face à elle. Il savait toujours ce qui lui faisait plaisir et ce matin il lui prouvait que même après toutes ces années, c’était encore le cas. Il devrait passer à l’improviste avec un café comme ça plus souvent, vraiment.

« Alors, des ennuis dans une affaire princesse ? »

La policière rit un peu en entendant le petit surnom qu’il lui donnait depuis toutes ces années, depuis qu’ils avaient presque fait école ensemble. Ils n’avaient  que trois années d’écart et ils  se connaissaient depuis quasiment le début. Ils avaient même partagé des choses plutôt fortes ensemble. Cependant le surnom que Doug’ lui donnait la faisait moins grincer des dents que celui d’Aaron par exemple. Ca n’avait pas la même connotation et Liz’ s’était fait une raison avec Doug depuis longtemps. De plus, ils avaient été proche, et pas de la même manière qu’avec Aaron…
Sachant que son esprit s’aventurait sur une pente glissante, elle balaya ses pensées d’un revers de main et se reconcentra sur la question qu’on venait de lui poser.

« Le lot commun, un médecin légiste incompétent et un avocat au contraire un peu trop compétent. Enfin, rien que je ne puisse gérer comme tu le sais. »

En parlant, Liz’ espéra que le dédain dans sa voix en parlant de l’avocat ne se remarque pas. Elle n’avait pas vraiment envie de parler de lui. Surtout que depuis la matinée dans l’ascenseur avec, il lui montait à la tête dans les moments inopportuns tel que maintenant. Alors elle préférait éviter les moments embarrassants. Elle s’empressa donc de changer de sujet.

« Quel bon vent t’emmène ? Ca faisait longtemps que je n’avais pas vu mon détective préféré ! Qu’est-ce que tu deviens ? »

Son cappuccino toujours entre les mains, elle sourit, le détaillant pour la première fois depuis qu’il était entré dans la pièce. Il était toujours aussi séduisant malgré son air fatigué et mal rasé. Il avait petite mine et même si en sa présence, il rayonnait, cela ne l’empêchait pas de s’inquiéter pour lui.


Liz’ Dubois & Doug' Forman

CODE BY AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Douglas Forman


DISCUSSIONS : 553
MessageSujet: Re: Hello friend, I need you * Liz/Doug   Dim 30 Nov - 23:38


Hello friend, I need you !


Je souris en voyant son petit sourire, malgré toutes ces années, elle avait toujours la même réaction, même si au départ elle n’appréciait pas beaucoup que je lui ai donné se petit nom. Moi je le trouvais mignon et adéquate à son prénom, Elizabeth, comme notre chère reine. Je regardais mon amie, et je voyais bien qu’elle partait dans une de ses pensées. Hum, après quelques petites questions, elle me crachera le morceau, j’en suis certain.

- Le lot commun, un médecin légiste incompétent et un avocat au contraire un peu trop compétent. Enfin, rien que je ne puisse gérer comme tu le sais.

Ah, la galère des services, c’était une chose qui ne me manquait pas du tout, être seul enfin presque c’est quand même bien. Et puis bon, au moins je n’ai plus de soucis à voir des cadavres, une chose pas tous les jours facile, le pire c’était les enfants, c’était toujours atroce, et l’image d’un petit corps inerte me donnera toujours envie de vomir.

-Quel bon vent t’emmène ? Ca faisait longtemps que je n’avais pas vu mon détective préféré ! Qu’est-ce que tu deviens ?

Elle change vite de sujet, il y a bien anguille sous roche et elle me dira tout, quitte à lui faire sortir les  verres du nez. Je sais comment m’y prendre avec elle et au final on va se confier l’un à l’autre comme toujours.

- Je n’ai pas le droit de venir te voir sans raison ?

Certes c’était plutôt rare que je vienne ici pour la voir. Si c’était juste pour parler, je débarquais avec du vin et des plats chinois à son appartement. Si je venais la voir ici, c’était plus pour ses compétences, elle n’était pas stupide.

- Okay, j’aurai besoin d’aide pour une enquête. Je suis un peu bloqué, et j’aimerai bien que tu regardes dans le fichier…

Je lui fais mon plus beau sourire, elle ne pouvait pas y résister, même après tout ce temps. Et je voulais qu’elle m’aide. Cette enquête me prend la tête, et je veux vraiment pouvoir la clore dans les formes.
Pour mettre toutes les chances de mon côté, je vais la brosser dans le sens du poil, je rajoute mon regard de cocker, là je vais la mettre dans ma poche.

- Tu peux m’aider hein, s’il te plait princesse

Elle me regard, et j’avais l’impression qu’elle me passait au rayon X, c’était son truc ça, et ça marchais surement bien sur les malfrats, mais sur moi, j’étais bien immunisé.

- Je viendrais chez toi avec la meilleure bouteille de vin et tout ce que tu veux en plat chinois !

Je la soudoie encore un peu, pour qu’elle ne puisse pas me dire non. Même si au final, je sais qu’elle va me dire oui, et puis c’était aussi une façon de repasser un peu plus de temps ensemble. J’avais besoin de compagnie, de parler, et qui mieux que Liz ? Amélie peut-être, mais je n’arrivais pas encore à tout lui dire, et puis Liz me connait bien mieux, et sait me mettre un bon coup de pied aux fesses quand je m’enfonce un peu trop. Je l’adorai pour ça !


Spoiler:
 

W.B


__________________________

EVERYBODY KNOWS
Nothing really matters ; Nothing really matters at all ; When all your dreams are shattered ; Everything is beautiful


crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liz' Dubois


DISCUSSIONS : 24
MessageSujet: Re: Hello friend, I need you * Liz/Doug   Lun 1 Déc - 9:29

Hello friend I need you

En face de Liz’, Douglas se contenta de prendre un faux air offusqué en gardant un petit sourire en coin, dans l’unique but de la taquiner avant de s’exclamer en réponse à mes questions.

« Je n’ai pas le droit de venir te voir sans raison ? »

Liz ‘ se retint de rire, parfaitement consciente qu’elle n’était pas née de la dernière pluie. Bien sûr qu’il pouvait. Mais à ce compte là, il serait passé à son appartement, il le connaissait assez bien. Non, Liz’ savait que s’il était là, c’était pour son emploi de détective. Combien de fois avait-il demandé de l’aide de la police ? Elle avait arrêté de compter.

« Okay, j’aurai besoin d’aide pour une enquête. Je suis un peu bloqué, et j’aimerai bien que tu regardes dans le fichier… »

Pour le torturer un peu gentiment, elle fit mine de réfléchir alors qu’au fond d’elle, c’était déjà tout choisi. Heureusement qu’elle allait l’aider. Elle ferait tout pour lui et son sourire à faire tomber la moitié de la population féminine de Toronto. Et puis, en vrai, ça lui manquait de travailler avec lui sur des enquêtes. Mais malheureusement, tuer un homme l’avait en quelque sorte détruit, et malgré tout son soutien, il n’avait pu revenir travailler.
Alors qu’elle le regardait, un sourire en coin, sans un mot pour continuer à le cuisiner, il lui fit les yeux de chat potté, et elle se demanda encore combien de temps elle tiendrait avant d’accepter.

« Tu peux m’aider hein, s’il te plait princesse »

La curiosité de la policière fut piquée quand elle se demanda quel genre d’affaire pouvait lui donner du fil à retordre de la sorte. Il n’était pas si insistant d’habitude et là il faisait tout pour qu’elle accepte. Elle chercha donc un quelconque indice mais elle ne trouva rien, comme d’habitude avec lui, et elle attendit qu’il finisse ce qu’il disait.

« Je viendrais chez toi avec la meilleure bouteille de vin et tout ce que tu veux en plat chinois ! »

Elle ne put se retenir de rire plus longtemps et elle le regarda avec une lueur de tendresse dans les yeux. Il n’avait pas besoin de tout ça, vraiment pas, et certainement pas lui. Même si ça n’avait pas marché entre eux au final, il restait spécial à ses yeux, et elle ne lui en voulait pas qu’elle soit incapable d’avoir une vie amoureuse normale. Elle n’avait jamais de petit ami qui dépassait le cap des un an en couple, et il n’avait pas dérogé à la règle. Avec d’autres, ça ne s’était pas bien fini. Mais avec lui, d’un commun d’accord, ils étaient restés important aux yeux l’un de l’autre, et elle n’échangerait ça pour rien au monde.

« Epargne ta salive Doug’, tu peux passer quand tu veux chez moi, tu le sais. Tu n’auras qu’à venir ce week-end. »

Portant le capuccino à ses lèvres, elle finit sa coupe avant de la jeter dans la poubelle de son bureau. Elle avait hâte qu’il passe. Qu’il lui raconte un peu ce qu’il devenait, son boulot, mais surtout sa copine. Oui ce programme paraissait parfait. Elle continua donc sur ce pourquoi il était venu à son bureau en premier lieu.

« Mais en attendant, parle-moi plutôt de cette affaire qui te donne du fil à retordre. Ce n’est pas souvent que ça arrive, je suis sûre que c’est intéressant. »

En finissant sa phrase, elle s’installa confortablement au fond de la chaise de son bureau, prête à l’écouter. Quand il était là, le boulot passait après, et très franchement, c’était la seule fois où elle s’en foutait.


Liz’ Dubois & Doug' Forman

CODE BY AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Douglas Forman


DISCUSSIONS : 553
MessageSujet: Re: Hello friend, I need you * Liz/Doug   Lun 1 Déc - 22:18


Hello friend, I need you !


Je sais qu’elle acceptera de m’aider, comme elle le fait très souvent pour ne pas dire tout le temps. Mais je voulais quand même la faire craquer, et surtout la faire sourire, parce que t’elle que je la connais, elle doit bien être énervé que rien n’aille dans son sens avec le médecin légiste.
Elle finit par lâcher un petit rire, et je savais que j’avais gagné sur les deux plans. Liz avait sourit et elle allait me dire oui.

- Epargne ta salive Doug’, tu peux passer quand tu veux chez moi, tu le sais. Tu n’auras qu’à venir ce week-end.

Le rendez-vous était pris, alors, samedi soir je vais débarquer chez elle, avec du vin et la bouffe, et on pourra parler de tout. Et je pourrai surtout la travailler au corps sur ce qu’elle me cache. Je vais aussi devoir dire à Amelia que Samedi j’étais pris, je lui dirais que je vais voir un ami ce qui était le cas, je ne suis pas obligé de lui dire que c’était mon ex ! Et puis, bon, elle n’a pas à être jalouse, Liz et moi sommes juste bon ami, on a essayé et ça n’a pas marché c’était ainsi.

- Mais en attendant, parle-moi plutôt de cette affaire qui te donne du fil à retordre. Ce n’est pas souvent que ça arrive, je suis sûre que c’est intéressant.

Je pose mon café sur un coin du bureau, puis me met au fond de la chaise et je fixe Liz en soupirant, elle sait bien que je n’aime pas être en échec. Car pour moi, avoir besoin d’aide est considéré comme avoir échoué.
Je passe mes mains sur mon visage, puis mes cheveux et je croise les bras.

- Alpert Adrian, vivant depuis 15 ans, mais qui a déjà 35 ans…. Américain et vivant ici à Toronto ! Je ne trouve rien de lui, au-delà de 15ans en arrière. Ce n’est pas normal, mais je ne trouve pas non plus d’autres informations sur lui à part ce que sa fiancée m’a dit.

Je suis totalement perdu et défaitiste face à cette enquête, et je déteste ça. Je me sens totalement nul dans ces cas là, et la seule façon pour me dire que je ne suis pas un bon à rien c’est de tout trouvé sur lui. Tout, de sa naissance à aujourd’hui. Et je ne lâcherai pas, non, je vais tout faire pour trouver entièrement les détails de sa vie. De sa première petite copine, à son premier baisé, même sa première fois, tout de A à Z.

- Il cache quelque chose n’est-ce pas ? Je ne suis pas fou ? Un homme qui n’apparait dans certains dossiers que depuis 15 ans, c’est louche ? Il cache des trucs non ?

J’avais besoin d’une confirmation, je rêvais beaucoup de cette affaire, me faisant même des cauchemars de temps en temps. Cette affaire me prend vraiment la tête, j’en dors peu, mais au moins ça me fait penser à autre chose que sur la prise d’otage.

W.B


__________________________

EVERYBODY KNOWS
Nothing really matters ; Nothing really matters at all ; When all your dreams are shattered ; Everything is beautiful


crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liz' Dubois


DISCUSSIONS : 24
MessageSujet: Re: Hello friend, I need you * Liz/Doug   Mer 3 Déc - 14:06

Hello friend I need you

Douglas paraissait ronchon face à la situation, surtout quand elle évoqua le fait qu’il soit si en difficulté. C’était normal, il était perfectionniste et l’avait toujours été. Il devait se casser la tête devant une impasse. De plus elle savait pertinemment qu’il ne venait vers elle en dernier recours, quand même toutes ses ressources étaient épuisées.
La fixant, il s’installa un peu plus au fond de son siège et se passa les mains sur le visage et dans ses cheveux avant d’inspirer et croiser les bras.

« Alpert Adrian, vivant depuis 15 ans, mais qui a déjà 35 ans…. Américain et vivant ici à Toronto ! Je ne trouve rien de lui, au-delà de 15ans en arrière. Ce n’est pas normal, mais je ne trouve pas non plus d’autres informations sur lui à part ce que sa fiancée m’a dit. »

Liz’ l’écouta attentivement, fronçant les sourcils au fur et à mesure qu’il déballait toute l’histoire. Un homme qui n’apparaissait sur aucun fichier ? Elle le croyait sur parole, elle savait que pour le coup, il était doué pour trouver, fouiller, alors si même des certificats de naissances n’étaient pas trouvables, c’était qu’il y avait vraiment anguille sous roche.

« Il cache quelque chose n’est-ce pas ? Je ne suis pas fou ? Un homme qui n’apparait dans certains dossiers que depuis 15 ans, c’est louche ? Il cache des trucs non ? »

Que lui dire ? Elle pouvait lui donner accès aux dossiers de la police, au cas où il y apparaissait d’une quelconque façon, mais ensuite ? Elle pouvait bien l’aider également, il avait vraiment l’air désespéré face à tout cela et elle imaginait qu’il devait vraiment se monter la tête.

« Les dernières traces que tu as de son passé remontent à où ? Tu as trouvé quoi ? Peut-être qu’il a vécu ailleurs avant et que le reste est gardé dans un autre Etat ? Tu sais comment les USA sont avec la paperasse… »

La policière regarda face à elle, pensive. Que les papiers soient dans un autre Etat, ça passerait, mais que les certificats de naissance ou autre petit truc ne l’ait pas suivi, ça restait louche. C’était des documents basiques d’identité. Il ne pouvait rien faire sans. Ou alors il ne cherchait pas au bon endroit.

« Ton client a pu te donner des pistes au moins ou tu es vraiment lâché pour retrouver les traces d’un homme fantôme ? »

Un homme fantôme, c’était vraiment ce quoi ça lui faisait penser. 20 années envolées dans la nature, au final, il n’y avait qu’une explication qui lui venait à l’esprit, et ça ne lui plaisait pas. Parce que si l’homme avait détruit son passé ou s’il avait même changé d’identité, ça n’annonçait rien de bon…


Liz’ Dubois & Doug' Forman

CODE BY AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Douglas Forman


DISCUSSIONS : 553
MessageSujet: Re: Hello friend, I need you * Liz/Doug   Mer 3 Déc - 22:57


Hello friend, I need you !


Son regarde ne me plait pas vraiment. Elle pensait comme moi alors, ce type était étrange, il cachait bien des choses. Malgré tout je sentais bien que Liz n’allait pas me laisser tomber. Je pouvais toujours compter sur elle, et elle pouvait faire de même dans n’importe qu’elle occasion.

- Les dernières traces que tu as de son passé remontent à où ? Tu as trouvé quoi ? Peut-être qu’il a vécu ailleurs avant et que le reste est gardé dans un autre Etat ? Tu sais comment les USA sont avec la paperasse…

Les USA, c’est une vraie galère… pour avoir des informations, il faut taper du bien et en plus ils mettent des plombes à répondre. Un vrai cauchemar. J’ai déjà eu affaire aux administrations Américaines, c’était une vraie plaie. Je n’ai pas eu de réponses avant une semaine, pourtant par mail, c’est rapide, mais chez eux, c’est vraiment long, surtout pour vous dire que ce n’est pas à eux de chercher mes informations. Enfin bref, je vais juste garder patience et calme avec eux.

- Ton client a pu te donner des pistes au moins ou tu es vraiment lâché pour retrouver les traces d’un homme fantôme ?

Je soupir, parce qu’elle venait de tout dire, et devoir lui avouer que je suis totalement perdu, ne me plais pas du tout.

- J’ai que ce que ma cliente à voulu me dire, et je crois qu’elle ne savait pas grand-chose de toute manière. J’ai fais des demande dans plusieurs Etats, mais comme tu le sais bien, ils sont de vrai escargot pour répondre, surtout à des privées.

Même si une petite partie de moi j’avais envie de tout laisser tombé, l’autre partie était tellement curieux, que je voulais tout savoir sur Adrien Alpert, si c’était vraiment son vrai nom, ce que je doute de plus en plus.

- Tu le s’auras si il était sous protection ? Ou je ne sais quoi d’autre….

Il fallait qu’elle m’aide, il fallait qu’elle me dise quelque chose pour que je puisse avancer un peu plus, que je puisse au moins avoir un début de pistes quand je me trouverai aux Etats Unis. Il me faut un truc pour démarrer la bas, sinon je vais y passer ma vie à faire tous les états, avec ma chance je trouverai quelque chose sur l’Etat que je ferrai en dernier. J’ai tellement la poisse de toute manière.

- Je n’ai que sa date de naissance, mais j’ai un sérieux doute sur sa fiabilité maintenant. Mais j’espère vraiment que c’est vrai…

Je soupir à nouveau, il faut que Liz me trouve quelque chose, elle n’a pas le choix, sinon je vais déprimer, et il me faudra une tonne de caramel pour me remonter le moral…

W.B


__________________________

EVERYBODY KNOWS
Nothing really matters ; Nothing really matters at all ; When all your dreams are shattered ; Everything is beautiful


crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liz' Dubois


DISCUSSIONS : 24
MessageSujet: Re: Hello friend, I need you * Liz/Doug   Jeu 11 Déc - 14:29

Hello friend I need you

Le long soupir que sortit Douglas suite à ses questions aurait pu aisément répondre à sa place. Il était vraiment abattu par toute cette affaire. C’était un enquêteur de talent, ils avaient fait leur classe quasiment en même temps, elle savait comment il travaillait, et sa perte au sein de son équipe s’était faite particulièrement ressentir. Pas seulement par le départ d’un ami, mais le départ d’un excellent élément. Malheureusement, tout le monde ne réagissait pas de la même manière à la mort, et il avait préféré démissionner. Avec du recul, Liz’ savait qu’il avait fait un excellent choix. Son cabinet fonctionnait bien, il était heureux, c’était tout ce qui comptait pour elle.

« J’ai que ce que ma cliente à voulu me dire, et je crois qu’elle ne savait pas grand-chose de toute manière. J’ai fais des demandes dans plusieurs Etats, mais comme tu le sais bien, ils sont de vrai escargot pour répondre, surtout à des privées. »

Si même la cliente ne savait pas grand-chose… Pour ce qui était des Etats-Unis, déjà en étant gradé, Liz’ ne recevait pas des informations des plus rapidement, alors un détective privé seul…

« Tu le sauras si il était sous protection ? Ou je ne sais quoi d’autre… »

Liz’ se reconcentra sur Doug, faisant fonctionner son cerveau à plein régime. Comment justifier une telle demande auprès des USA ? Ils voudraient une justification, à moins qu’elle n’arrive à accéder aux fichiers depuis le Canada ? S’il était sous protection, l’Etat devrait être au courant… Elle n’eut pas le temps de pousser sa réflexion, qu’il rouvrit la bouche.

« Je n’ai que sa date de naissance, mais j’ai un sérieux doute sur sa fiabilité maintenant. Mais j’espère vraiment que c’est vrai… »

Un nouveau soupire et cette fois, Liz’ décolla son dos du dossier de sa chaise de bureau pour se rapprocher un peu plus de lui. Ses yeux étaient fixés sur elle mais il semblait peiné et défaitiste. La policière lui accorda un petit sourire timide, posa ses coudes sur la surface dur de son bureau puis mis son menton au creux d’une de ses mains.

« Eh Doug’, te mine pas de la sorte… A nous deux on va finir par trouver, tu verras. En plus j’aime pas te voir comme ça… »

Elle le fixa un instant jusqu’à ce qu’il lui rende son sourire, puis Liz’ se redressa et sortit son ordinateur de sa veille prolongée. Elle ne perdit pas une seconde et rentra le code permettant d’accéder aux fichiers confidentiels de la police. S’il était sous protection dans cette ville, ils le sauraient rapidement. Quand il vit ce qu’elle faisait, les yeux de Doug’ s’illuminèrent d’un nouvel espoir et il eut tôt fait de la rejoindre du côté de son bureau, regardant l’écran par-dessus son épaule. Elle pouvait sentir par sa proximité son excitation, son envie de savoir, la même qui parcourait ses veines. Elle ne connaissait l’affaire que depuis quelques minutes mais déjà elle comprenait que ça puisse le frustrer, et en même temps, c’était fascinant. Combien d’homme comme ça avait disparu sans laisser une trace, non sans un petit squelette dans le placard ? Avec un peu de chances, ça ne serait pas joli joli… Une pensée lui traversa l’esprit.

« Dis voir Doug’… Et si au contraire il n’est pas protégé par la police… Mais recherché ? Hypothétiquement bien sûr… Tu feras quoi ? »

Son devoir serait de l’arrêter, hypothétiquement, mais une femme avait placé sa confiance en lui et il était tenu au secret professionnel. Alors quoi ? Si Liz’ fermait les yeux, elle était en tord, si elle agissait elle était en tord. Elle voulait seulement savoir s’il savait dans quoi il s’embarquait avec cette histoire.


Liz’ Dubois & Doug' Forman

CODE BY AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Douglas Forman


DISCUSSIONS : 553
MessageSujet: Re: Hello friend, I need you * Liz/Doug   Ven 12 Déc - 11:06


Hello friend, I need you !


Si Liz n’acceptait pas de m’aider, je serai au centième dessous, je n’y arriverai pas sans son coup de main. Je regardais mon amie se mettre dans une position qui la met sous son plus bel avantage. Elle était toujours aussi belle. Parfois je me dis que c’est bien dommage que nous avions mis un terme à notre histoire…

- Eh Doug’, te mine pas de la sorte… A nous deux on va finir par trouver, tu verras. En plus j’aime pas te voir comme ça…

Qu’elle aime ou non c’était mon état et je n’y pouvais pas grand-chose, cette histoire me met le cerveau à l’envers, et je n’aimais pas du tout ça. Comment c’était possible que ce mec soit apparu comme par magie comme ça, il y a 10 ans ?
Elle me regarde avec son sourire, et elle sait très bien que je ne peux pas lui résister quand elle me sourit comme ça. Elle n’avait plus le droit de l’utiliser sur moi, mais une fois de plus je ne peux m’empêcher de lui sourire un peu.
Elizabeth se mis alors à son ordinateur, et il ne m’en fut pas plus de quelques seconde pour que je la rejoigne pour voir ce qu’elle trouvera sur ma mystérieuse cible. Dans un sens j’avais hâte de savoir ce qu’elle allait trouver, et de l’autre j’avais peur justement qu’elle ne trouve rien. Mais ce n’était pas possible autrement, elle devait me trouver un truc, la moindre effraction pour que je puisse commencer mes recherches quelques part.

- Dis voir Doug’… Et si au contraire il n’est pas protégé par la police… Mais recherché ? Hypothétiquement bien sûr… Tu feras quoi ?

Je tourne légèrement la tête quand elle me dit ça, je ne sais pas ce que je ferai, mon éthique me dirai de ne rien dire à la police, mais mon âme d’ancien flic ne pourra pas se taire indéfiniment.
JE laisse sortir un nouveau long soupir et je lui fais une petite moue

- Toi tu ferais quoi si on découvre un truc sur lui ? Je sais que tu serais obligé d’en référé à tes supérieurs, mais ce n’est pas une affaire officiel non plus…

Je sais que je lui en demandais beaucoup, et je sais qu’elle comme moi, nous n’arriverons pas à fermer l’œil de la nuit quoique l’on décide. On avait l’instinct professionnel et c’était difficile de nous changer, c’était foutu pour nous, nous étions des flics dans l’âme et personne ne pouvait nous faire changer ça. Même si j’ai changé de métier, mais ça reste quand même des enquêtes… Avec une contrepartie qui me manque assez, étant de coffrer des dealers, des assassins…

- Au début ça ne serai pas à ma cliente de faire le choix ?

Donner la responsabilité à ma cliente, ce n’était pas vraiment gentil mais avais-je vraiment le choix dans un premier temps. Après ça sera mon travail sur ma conscience…

- Avant de s’enflammer si on voyait si il nous cache bien des choses cet Adrien Alpert ?

Je regarde Liz puis je fixe l’écran dans l’attente impatiente d’avoir les informations s’afficher ou non d’ailleurs.


W.B


__________________________

EVERYBODY KNOWS
Nothing really matters ; Nothing really matters at all ; When all your dreams are shattered ; Everything is beautiful


crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liz' Dubois


DISCUSSIONS : 24
MessageSujet: Re: Hello friend, I need you * Liz/Doug   Mar 16 Déc - 13:35

Hello friend I need you

Devant le dilemme de sa question, Doug’ tourna légèrement la tête dans sa direction, la réflexion se reflétant dans ses yeux. Il ne devait pas vraiment avoir réfléchis à la question, totalement obnubilé par ce mystère et Liz’ se demanda s’ils ne faisaient pas vraiment une connerie. Une femme avait des doutes sur le passé de son petit ami et si ça se trouvait elle allait découvrir des choses qu’elle aurait préférées laissées enterrées. Avec un long soupir, il grimaça un peu avant de me renvoyer la balle.

« Toi tu ferais quoi si on découvre un truc sur lui ? Je sais que tu serais obligé d’en référé à tes supérieurs, mais ce n’est pas une affaire officiel non plus… »

Le ton sur la fin de sa phrase n’étonna pas Liz’, il préfèrerait largement que tout cela n’arrive pas, tout comme elle. Car comment elle pourrait expliquer à ses supérieurs qu’elle ait mis la main dessus ? Et puis comment expliquer à cette femme que l’on coffrait son copain à cause d’elle alors qu’elle ne voulait que des réponses à ses questions ? Elle était zélée mais pas sans cœur non plus. Cependant il y avait toujours au fond d’elle cette satisfaction qu’elle pourrait obtenir en trouvant quelque chose sans que personne avant n’ait eu de pistes.

« Au début ça ne serai pas à ma cliente de faire le choix ? »

La première chose qui vint à l’esprit de la policière était de la plaindre… La pauvre. Personne ne devait faire ce choix. Et puis, ça ne servait à rien de se leurrer, Liz’ savait ce qu’elle choisirait. Qui voudrait envoyer son aimer en prison ? Personne. Elle se mordit la lèvre en imaginant la jeune femme qui apprenait par exemple qu’il avait commis un crime atroce… Ca détruirait n’importe qui.

« Avant de s’enflammer si on voyait si il nous cache bien des choses cet Adrien Alpert ? »

Elle hocha la tête alors qu’ils se concentrèrent à nouveau sur l’écran. La police possédait un fichier consultable à tout moment des citoyens de la ville, qu’ils soient étrangers ou qu’ils soient nés ici. Peut-être qu’elle n’aurait pas accès au casier judiciaire pour le moment, mais au moins elle aurait les bases pour que Doug’ continue ses recherches, et ensuite seulement elle regarderait le registre des noms des individus protégés par la police.
Quand le logiciel apparut sur l’écran, elle tapa rapidement le nom d’Adrian Alpert et la fiche se chargea, laissant apparaître la photo d’un homme ayant à peu près la trentaine, brun et avec une légère barbe. Elle se rapprocha alors un peu plus de l’écran pour y lire le nom, prénom, date de naissance. Douglas ne tiqua pas devant la date de naissance et elle supposa que c’était bien son homme. D’après le fichier, il avait débarqué quelques années auparavant, tout droit de Denver et les informations que la police avait sur lui était ce qu’il avait rempli à l’aéroport. Apparemment il n’y avait pas eu de soucis, il avait les autorisations nécessaires pour venir sur le col canadien. Et du coup ça expliquait le très peu d’informations à son sujet. Il devait posséder le reste. Cependant au bout de quelques secondes, un détail attira mon regard.

« Marié avec deux enfants ? Il était marié quand il est arrivé ici ? Je croyais qu’il était fiancé ? »

Elle se reposa ses yeux sur l’écran mais rien de plus ne put les aider. Même eux, la police, ne possédaient que très peu d’informations sur lui. Rapidement, elle ouvrit un nouveau logiciel, cette fois-ci entrant un long de mot de passe le protégeant. Elle tapa le nom d’Adrian. Mais rien. Pas de protection policière, pas de nouveau nom pour lui. Donc s’il avait changé de nom, c’était illégalement, et rien que pour ça, son instinct se réveilla.

« Bon… Au moins, tu sais dans quel Etat chercher… Il est de Denver. Je peux rien de plus pour toi Doug’… annonça-t-elle désolée. »

En tournant la tête, elle vit sa mine toute rabougrie et elle lui sourit un peu pour le faire sourire à son tour, mais ça ne fonctionna pas. Elle se pencha alors pour lui faire un petit baiser sur la joue avant d’ajouter un petit truc pour lui faire voir le bon côté des choses.

« Eh tu vas pouvoir avancer un peu, et en plus on se voit ce week-end, alors je veux une tête moins déprimée, ok ? »

Cette fois-ci, il la regarda d’un air rieur avant de lui faire le sourire qu’elle voulait. Et bien voilà, quand il voulait, il pouvait lui faire un magnifique sourire !


Liz’ Dubois & Doug' Forman

CODE BY AMIANTE


Spoiler:
 


Dernière édition par Liz' Dubois le Mar 16 Déc - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Douglas Forman


DISCUSSIONS : 553
MessageSujet: Re: Hello friend, I need you * Liz/Doug   Mar 16 Déc - 18:31


Hello friend, I need you !


Je suis impatient de savoir ce qu’il pouvait bien me cacher et pourquoi toutes ces informations le concernant m’avaient échappé. Je n’ai jamais autant été frustré d’une enquête et dieu seul sait combien j’en ai eu dans ma vie. Mon cœur bat à tout rompre quand Liz appuie sur le bouton « entrée » de son clavier. Tout allait se jouer ici, ce que j’allais trouver ici tout ce que j’avais besoin pour continuer, pour avoir un début de quelque chose. Les informations s’affiche, c’était bien lui qui s’affichait la date de naissance m’avait l’air correct, bon, alors qu’est-ce qu’il cache ?
Je me rapproche un peu de l’écran pour être sûr de ce que je lisais. Acte de mariage et acte de naissance, il était marié avec des gosses ? Non, je ne pouvais pas lire ça, ce mec aurait une double vie ? Je voulais avoir simplement rêvé ces mots, ma pauvre clientes elle va être complètement effondrée quand je vais lui annoncer.

- Marié avec deux enfants ? Il était marié quand il est arrivé ici ? Je croyais qu’il était fiancé ?

Liz me fait vraiment prendre conscience que oui, cet Adrian était bien un goujat voulant deux femmes rien que pour lui. Il sait que la polygamie est interdite dans notre pays ? Si je le croise je ne sais pas comment je pourrai réagir, Juliet Carlson a l’air vraiment très gentille, malgré un bon et fort caractère, comment pouvait il lui faire ça ?!
Je regarde par la suite, le lieu du mariage, Denver ? Vraiment pourquoi quitter la chaleur pour venir au froid ?! Il voulait vraiment cacher son mariage et sa famille.

Liz ouvrit alors un second fichier, une fois son code entré, elle effectua la même opération avec le nom d’Adrian Alpert, mais rien, il n’était donc pas un témoin protégé. Mais alors pourquoi avoir laissé sa famille derrière lui, et la cacher à la femme avec qui il vit ? Ca m’intriguait de plus en plus cette histoire.

- Bon… Au moins, tu sais dans quel Etat chercher… Il est de Denver. Je peux rien de plus pour toi Doug’…

C’était un fait, je pouvais alors creuser de ce côté-là, mais San Francisco était bien grand je vais encore prendre des semaines à trouver la moindre chose. Mais bon, je pourrai toujours demander à un ami là-bas qu’il me fasse des recherches avant que j’arrive pour aller plus vite.
En faite rien n’allait vraiment, parce que maintenant je ne porte pas haut l’estime de cet homme. Quitter sa famille pour X raison n’est jamais valable, ses enfants devront grandir sans lui et ça va être dur. Je suis plus que dépité, ce mec est un vraie mystère à lui seul.
Je reviens un peu au monde réel quand je sens les fine lèvres de Liz sur ma joue. Elle ne l’avait plus vraiment fait depuis un moment, et c’était tout bonnement étrange et agréable.

- Eh tu vas pouvoir avancer un peu, et en plus on se voit ce week-end, alors je veux une tête moins déprimée, ok ?

Un début pour avancer, certes c’était le cas, mais j’aurai préféré d’autres informations parce que là encore ça ne remonte pas à sa naissance. Qu’avait il fait avant ces 20 ans ?
La seule chose qui pouvait me faire sourire c’est ce qu’elle ajouta, oui on allait se voir et on allait pouvoir parler comme avant, sans tabou, sans avoir peur du regard de l’autre, et j’en avais bien besoin je crois.

- Je vais essayer « princesse ».

Elle sait que je ferais tout pour elle, et qu’on réussira comme toujours à passer une bonne soirée. Je devais juste mettre dans un coin de ma tête l’affaire qui prend toute mon énergie.

- Je te tiendrais au courant pour l’avancement de l’affaire, je vais prendre un billet pour demain avec le décalage horaire, je serai de retour pour notre rendez-vous.

Je lui fais mon plus beau des sourires, je ne voulais pas l’inquiété mais je voulais surtout la remercier. Je sais que ce n’est pas vraiment légale ce que nous faisons là, même pas du tout. Mais elle m’était toujours un peu sa carrière en péril pour moi et ça me touche toujours autant.
Je lui prends le visage dans mes mains, et dépose un énorme baisé sur son front. Je ne pourrai jamais rêvé mieux qu’elle pour avoir une ex et une amie au top.

- Tu es bien la meilleure Elizabeth.

Je plonge alors mon regard dans ses yeux, et je lui souris, sincèrement, oubliant ma frustration. Je range mes mains dans mes poches.

- Je t’adore tu sais !

Même quand nous étions ensemble j’avais eu beaucoup de mal à le dire la première fois, et puis après, c’était devenue facile à lui dire parce que c’était débloqué mais ce n’était pas pour autant que je lui disais tous les jours, en un an j’ai dû lui avoir dit deux ou trois fois…. Mais pourquoi le dire alors que des gestes et des regards en disent parfois bien plus ?


W.B


__________________________

EVERYBODY KNOWS
Nothing really matters ; Nothing really matters at all ; When all your dreams are shattered ; Everything is beautiful


crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liz' Dubois


DISCUSSIONS : 24
MessageSujet: Re: Hello friend, I need you * Liz/Doug   Mer 28 Jan - 17:07

Hello friend I need you

Alors que Liz réfléchissait déjà en avance à quel film ils pourraient se regarder au cas où ils tomberaient en rade de sujets de discussion, son sourire s’agrandit encore plus quand Doug l’appela une nouvelle fois « princesse ». Malgré le caractère ridicule du surnom, celui-ci prononcé dans un accent français vraiment charmant, la policière n’avait pas pu se résoudre à le sermonner et l’avait laissé la surnommer ainsi. Depuis c’était resté et il ne perdait pas une occasion pour l’appeler comme ça.

« Je te tiendrais au courant pour l’avancement de l’affaire, je vais prendre un billet pour demain avec le décalage horaire, je serai de retour pour notre rendez-vous. »

L’étonnement se peignit sur le visage de Liz quand il lui annonça qu’il partait à la première heure le lendemain et elle se demanda s’il allait réellement pouvoir faire l’aller-retour et ses recherches, tout cela avant le week-end. Bien sûr, la brune ne doutait pas de ces capacités et vu sa détermination il y arrivait sûrement, et avec son excitation à la perspective de cette soirée elle l’espérait vraiment.
Sans qu’elle s’y attende, c’est le moment que choisit Douglas pour la remercier à sa façon en lui faisant un baiser sur le front avant de se reculer et de la fixer en souriant de toute ses dents. Elle sourit à son tour en voyant sa mine nouvellement décontractée, se décontractant à son tour.

« - Tu es bien la meilleure Elizabeth. Je t’adore tu sais !
- Tu dis ça seulement parce que je viens de t’aider, railla-t-elle histoire de l’embêter un peu. »

Pour bien montrer qu’elle n’en pensait pas un traitre mot, elle lui fit un clin d’œil avant de s’enfoncer dans son fauteuil. Pourtant, malgré ça, il balbutia un peu, gêné, et elle rit un peu plus avant de lui dire qu’elle rigolait. Par la suite, elle le congédia à contre cœur, mais malheureusement, des tonnes de dossiers l’attendaient…

« Fais un bon voyage et te surmène pas trop quand même ok… ? lui souhaita-t-elle alors qu’elle le raccompagnait à la porte de son bureau. »

Doug acquiesça et il lui fit un baiser sur la joue pour lui dire au revoir avant de partir et Liz’ resta collée à l’encadrement de sa porte en le regardant s’éloigner de sa démarche caractéristique. Un petit sourire naquit au coin de ses lèvres et elle rigola en secouant la tête avant de tournée et voir la dernière personne qu’elle voulait. Elle fusilla du regard Aaron qui la regardait l’air hébété et elle referma la porte de son bureau en vitesse avant de souffler, exaspérée. S’il était dans le coin, elle comptait les minutes avant qu’il ne débarque dans son bureau pour l’affaire qu’elle traitait plus tôt…

***

Le samedi arriva rapidement et après sa journée de travail, Liz rentra rapidement, complètement crevée et ne pensant qu’à une chose, s’écraser dans son canapé, histoire de se reposer un peu avant que Doug n’arrive. Elle passa ainsi ces quelques heures sur son canapé emmitouflé dans un plaid devant la TV. Puis quand elle entendit sonner, elle alla ouvrir, dévoilant Doug des paquets à la main.


Liz’ Dubois & Doug' Forman

CODE BY AMIANTE



Dernière édition par Liz' Dubois le Lun 22 Juin - 2:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Douglas Forman


DISCUSSIONS : 553
MessageSujet: Re: Hello friend, I need you * Liz/Doug   Dim 1 Fév - 17:00


Hello friend, I need you !


Passer même, trois minutes de mon temps avec Liz était toujours un moment heureux. J'aimais beaucoup passer du temps avec elle, et ces derniers temps, je passais pas vraiment du temps avec elle, et c'était bien dommage. Et je me sens vraiment pas fière de venir la voir parce que j'aivais besoin d'elle.

- Tu dis ça seulement parce que je viens de t’aider.

Elle mettait le doigt sur ce qui me faisait bien culpabiliser, mais je sais bien que c'était surtout pour me taquiner un peu. C'était son truc à Liz, alors je le prenais pas mal, même si ça m'embêtait, parce que je ne voulais pas qu'elle pense ça.

-Fais un bon voyage et te surmène pas trop quand même ok… ?

Je souris, elle était toujours attentionné envers moi, malgré le fait qu'on est rompu, nous avions toujours de bon rapport, c'était agréable quand même d'avoir cette relation avec une ex. Et puis Elizabeth a réellement compté pour moi, et ça sera toujours le cas.
Il était temps que je la laisse bosser et que je m'occupe de mon prochain départ. Si je voulait partie au plutôt, je devais me préparer rapidement. J'embrasse Liz sur la joue pour la remercier tout en lui disant au revoir. Je file alors pour m'occuper de mon organisation pour aller aux Etats-Unis.

***

Les quelques jours qui me séparait du samedi était vite passer. Avec ma petite excursion très fructueuses chez nos voisins américains, et l'annonce plutôt difficile à la cliente, et j'avais bien besoin de me détendre se soir. Alors c'était plutôt ravie de retrouver Liz.
Je sonne chez mon amie, les bras plein de nourriture, comme promis. Notre petite soirée, va nous replonger dans le bon vieux temps, moins les papouilles et la fin de soirée plus sportives. C'est une Liz fatigué mais souriante qui m'ouvrit. Elle me fait entrer, et je pose les paquet sur la table base, puis l'embrasse tout en l’enlaçant. Ca fait vraiment du bien de la voir.
Je m'installe sur le sofa, reprenant les mêmes habitudes que j'avais, et je regarde Liz remplir deux verres de vin.

- Comment tu vas « princesse » ?

Elle me fait une petite grimace, et je comprends qu'elle doit avoir une affaire pas facile, et comme elle y met beaucoup de coeur, ça doit la miner de ne pas réussir. Du coup, on va devoir parler de n'importe quoi d'autre que du boulot. Après tout je crois qu'elle voulait parler d'Amelia, mais ce n'était peut-être pas non plus le bon sujet de discussion.


W.B


__________________________

EVERYBODY KNOWS
Nothing really matters ; Nothing really matters at all ; When all your dreams are shattered ; Everything is beautiful


crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liz' Dubois


DISCUSSIONS : 24
MessageSujet: Re: Hello friend, I need you * Liz/Doug   Jeu 2 Juil - 1:12

Hello friend I need you

Sans attendre, Liz’ fit entrer le détective qui ne tarda pas à aller poser ses sachets qui paraissaient plutôt lourds. La policière profita de ce court instant pour le détailler et elle remarqua qu’il était toujours aussi crevé. Son voyage aux Etats-Unis avait du être éprouvant, en plus du décalage horaire. Elle ne put cependant plus pousser son observation qu’il revint vers elle et l’embrassa en la prenant dans ses bras, geste qu’elle accueillit avec grand plaisir. Cela faisait vraiment trop longtemps qu’ils ne s’étaient vu de la sorte, juste les deux. Leur étreinte terminée, il s’empressa de se poser sur le canapé alors que la brune ouvrait la bouteille qu’il avait ramenée et qu’elle leur servait dans deux verres.

« Comment tu vas ‘princesse’ ? »

En première réponse, Liz’ se contenta de grimacer. Repenser à sa semaine de folie était bien une des dernières choses qu’elle voulait faire alors qu’elle était enfin en repos. Elle n’attendait qu’un sujet pour se changer les idées, n’importe lequel.

« Crevée. Je ne dirais pas non à une semaine farniente à Miami ou même deux sur la Côte d’Azur… soupira-t-elle finalement. Et toi ? Tu es rentré quand de ton voyage ? Tu dois vouloir te poser aussi… »

Alors qu’elle parlait, Liz’ était venue s’assoir à côté de lui, ramenant ses genoux vers elle. La brune n’était pas pressée de manger visiblement, et une discussion avec Doug’ avant lui ferait le plus grand bien. Elle enchaîna.

«  Et ça va ? Ta copine n’a pas trop râlé que tu sois parti sur un coup de tête ? »

La policière ne la connaissait pas vraiment et elle demandait ça sur le ton de la conversation. Beaucoup de femmes accepteraient ça pour le boulot, et elle en faisait partie.


Liz’ Dubois & Doug' Forman

CODE BY AMIANTE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Douglas Forman


DISCUSSIONS : 553
MessageSujet: Re: Hello friend, I need you * Liz/Doug   Sam 4 Juil - 17:21


Hello friend, I need you !


Posé sur le canapé, de mon ex et ami, je me dis que tout allais bien. Du vin de la bouffe, ça allait être une soirée parfaite en perspective. Liz' avait l'air en forme malgré tout, mais je me doute bien qu'elle ne doit pas beaucoup dormir. Je connais ces petites manies.

- Crevée. Je ne dirais pas non à une semaine farniente à Miami ou même deux sur la Côte d’Azur…  Et toi ? Tu es rentré quand de ton voyage ? Tu dois vouloir te poser aussi…

C'est vraie que mon petit aller retour en Amérique avait été bien fatiguant. Mais j'en avais appris des choses sur mon enquête. Et je savais bien que je ne devais pas en parler à Liz, je ne pouvais pas, ça ne se serai pas déontologique. Je resterai vague, pour ne pas la mettre dans les ennuis, et pour garder ma cliente. Au final, elle n'a pas voulu tout savoir. Et je dois oublier tout ça. Oui, je dois passer une agréable soirée avec mon ami. Ça me changera les idées.
J'avais envie de lui répondre, mais elle ne me laissa pas vraiment le temps de répondre. Alors je prend une gorgé de vin.

- Et ça va ? Ta copine n’a pas trop râlé que tu sois parti sur un coup de tête ? 

Ma copine, parlons en, elle m'éclaira peut être sur certain comportement que je ne comprend pas. Mais Liz et Amelia était bien différente.

- Pour tout te dire, je n'en sais trop rien, je n'ai pas réussis à l'avoir je suis tombé sur son répondeur à chaque fois. Et depuis que j'ai atterrit, c'est silence radio.

Je ne savais pas comment le prendre, était-ce la fin de ma relation avec Amelia, alors que je me sentais si bien avec elle. Je me voyais bien vieillir avec elle, et ça, ce n'était pas rien. La seule personne avec qui ça m'avait fait ça, est juste devant mes yeux.

- Ca fonctionnait bien entre nous, on avait toujours notre espace, ça ne fait pas si longtemps que ça que nous sommes ensemble, mais….

Ouais, tout allais bien, je ne comprend vraiment pas Amelia.

- On va pas parler de ça, je vais bien finir par savoir ce qu'elle a…. Du coup et toi ? Tu as quelqu'un ? Tu as réussis à me replacer ?

Je lui fais un clin d'oeil, on c'était séparé comme un accord, nous étions resté proche, et si elle avait un soucis, elle savait qu'elle pouvait compté sur moi.


W.B


__________________________

EVERYBODY KNOWS
Nothing really matters ; Nothing really matters at all ; When all your dreams are shattered ; Everything is beautiful


crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Hello friend, I need you * Liz/Doug   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hello friend, I need you * Liz/Doug

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: ARCHIVES :: MLH 2.0-
Sauter vers: