Partagez | 
 

 Initiation : second act

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 205
MessageSujet: Initiation : second act    Mar 11 Nov - 17:01



Initiation : second act


"Ella & Connor"



- Non mais qu’est-ce que je vais faire sans ton petit cul moi ?

Lorie éclate de rire avant de venir m’embrasser sur la joue en me disant que j'étais encore pas mal pour mon âge et que j'en trouverai bien d'autres. Elle avait rencontré un gentil petit gars qui avait du lui sortir le grand jeu et venait de m’annoncer qu’il ne fallait plus que je compte sur elle désormais. J’étais à la fois triste et content, et aussi un peu frustré je dois dire, elle était quand même l’un des meilleurs coups que j’ai eu. Avec elle je pouvais pratiquement faire tout ce que je voulais, elle était toujours partante pour de nouvelles expériences, je vais bien la regretter.
Je referme la porte d’entrée et j’allais descendre au sous-sol pour jouer, histoire de me défouler un peu sur ma basse, quand mon téléphone sonne. J’hésite à décrocher, je n’aimais pas trop les numéros inconnus, mais je ne pouvais pas non plus me permettre de passer à côté d’une opportunité de travail. Une jolie voix féminine me demande si je suis bien Connor West et ce n’est qu’après quelques secondes que je réalise que c’est Ella !
Cela faisait un bout de temps que nous avions couché ensemble, et j’avais attendu longtemps son appel, elle semblait si impatiente et désireuse d’apprendre comme elle disait, mais il s'était fait attendre et au fil des semaines j’avais fini par faire une croix dessus d'où ma surprise quand je reconnais sa voix

- Oui ?

Un sourire me vient quand elle m’explique presque timidement pourquoi elle m’appelle. Il ne fallait pas être sorcier pour le deviner, ce n’était certainement pas pour prendre des cours de basse ou parler musique. Je la laisse se dépatouiller sans rien dire, et l’imaginer en train de rougir au bout du fil m’émoustille déjà quelque peu.
C'est vrai que nous avions pris du bon temps quand même, même si je n'avais pas eu ni pu faire tout ce que je voulais. Elle avait été réticente pour certaines choses, mais c'était tout nouveau pour elle ce genre de pratiques, et puis nous y avions trouvé notre compte tous les deux je pense. L'assimilation de la règle numéro un avait été douloureuse, je revois ses fesses rougir de plus en plus sous mes coups répétés, mais elle avait rapidement compris sans que j'ai à lui expliquer et suis certain qu'elle sera réceptive à bien d'autres choses. Elle avait déjà beaucoup aimé les morsures si je me souviens bien, et une fois qu'on y a goûté ...
Parti dans des pensées pas très catholiques, je passais mas langue sur mes lèvres sans m'en rendre compte, c'est alors que la voix un peu énervée d'Ella me rappelant sa présence au bout du fil me sort de ma rêverie. Devant mon silence la pauvre avait du penser que je ne voulais plus la voir, ou que sais-je, qu'elle n'était peut-être pas assez "expérimentée" pour moi. Je la sentais maintenant hésitante

- Mais si Ella ! Bien sur que je veux te revoir ... Viens je t'attends

J'avais pris un ton assez autoritaire et je le garde pour lui donner les instructions pour qu'elle puisse se rendre chez moi, autant la mettre dans l'ambiance tout de suite et ne pas la laisser réfléchir. Et puis je préférais que cela se passe chez moi, sur mon territoire. Après un rapide à tout de suite, je raccroche avec un immense sourire aux lèvres, ma soirée devrait finalement être bonne.
Je monte changer mes draps, vérifie si le tiroir de la table de chevet est bien approvisionné en capotes et que tous mes accessoires sont bien à leur place, bien que je ne sais pas encore de quoi je vais me servir, puis je prends une petite douche. C'est en m'habillant que je repense à cette nuit que j'avais passée chez Ella. Je me demande encore pourquoi je n'avais pas pris mes jambes à mon cou quand nous en avions eu fini, ce n'était vraiment pas dans mes habitudes de faire ça et en rentrant j'avais mis ça sur le compte de la fatigue. Il y avait eu le concert et nous n'avions pas économisé nos efforts non plus, et inconsciemment je ne voulais pas penser que je n'étais plus un jeune homme de 20 ans. Enfin bref, cela ne se reproduira plus.
La sonnette retentit au moment quand j'arrive en bas de l'escalier, quel timing ! Je ne me précipite pas pour ouvrir, il lui faudra apprendre la patience aussi aujourd'hui, et puis qu'elle soit un peu énervée d'attendre que je lui ouvre lui fera perdre sa timidité et la mettra à l'aise plus rapidement, du moins je l'espère. J'ouvre brusquement la porte alors qu'elle s'apprêtait à sonner pour la troisième fois

- Bonjour Ella ! Tu as fait vite !

Je me plaisais à croire que la perspective de me revoir l'avait poussée à venir rapidement. Elle était toujours aussi jolie et je ne peux m'empêcher de la détailler de haut en bas, m'attardant sur ses jambes exposées jusqu'au dessus du genou. Dieu bénisse les femmes qui s'habillent encore avec des robes ou des jupes. Je reviens sur son visage et lui souris de toutes mes dents en m'effaçant pour l'inviter à entrer. Comme je l'avais prévue elle semblait un peu énervée mais pour autant, elle ne dit rien et me sourit en retour. Je me réjouis qu'elle soit dans la même optique que moi, nous allions bien nous amuser ce soir ...

fiche par century sex.



__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: Initiation : second act    Mer 12 Nov - 22:19





Connor  & Ella
Initiation : second act

Ces derniers jours ma vie est bien chamboulée. Entre la prise d’otage qui me reste encore en tête, Ethan qui se pose des questions sur son orientation sexuelle, et le débarquement de mon cher papa, je ne sais plus quoi penser. J’ai besoin de me changer les idées, et je sais que le sexe m’aide pas mal à oublier un moment les choses de ma vie. Bien sur je ne peux pas vraiment compter sur Ethan, alors je me cherche quelqu’un d’autre avec qui pouvoir m’amuser. Je me rappelle alors de Connor. Cet homme avec des pratiques un peu étrange, rien qu’ne y repensant je suis toute émoustillée. Mais après est-ce que j’ai le courage de l’appeler ? Je me mords la lèvre inférieure, j’avais envie de me retrouver rapidement sous lui… sentir ses mains sur moi, et même ses morsure… Bon aller ni une ni deux j’appelle Connor. Je suis un peu gêner parce que ça ne me ressemble pas du tout, appelé pour passer un bon moment. Certes avec Ethan c’est ce que je fais depuis un moment maintenant, mais ce n’est pas du tout pareil avec lui. Quand ça décroche je suis un peu destabilisé, je lui rappelle alors qui j’étais, et j’ai l’impression qu’il cherche loin, au vue de son long silence qui n’est pas spécialement agréable. Je n’ai pas du lui faire une grande impression et je ne sais pas comment je dois le prendre. Me voilà vexé…

- Oui ?

Ah enfin il parle… il a dut me remettre, mais bon, le mal était fait, je suis un peu énervée. Alors que j’essaie de lui dire que j’ai bien envie de le revoir, pour qu’on continue ce que nous avions commencés à faire, je ne l’entends à nouveau plus, ce qui me faire penser qu’il n’avait tout simplement pas envie de s’occuper de moi et qu’il avait bien mieux à faire.

- Mais si Ella ! Bien sur que je veux te revoir ... Viens je t'attends

Son ton était déjà plus sec, il me donnait déjà des ordres, il donnait le ton sur la suite. Je n’aimais pas ça en temps normal, mais avec lui, ça me dérangeait moins. Je note mentalement les instructions pour me rendre chez lui. Je raccroche et je parts rapidement me changer, j’enfile un petit ensemble un peu plus sexy, met un peu de parfum, un coup de peigne, et je sors de chez moi. Je prends le bus, pour aller plus vite, et marche un peu jusqu’à la maison de Connor. Je ne le voyais pas vraiment dans une maison mais plutôt un énorme loft pour avoir un coin musique… Bref je suis devant chez lui et je sonne une fois, il sait que j’arrive, il ne devrait pas être long. Sauf qu’il ne vient pas, il serait partie sans m’avoir prévenu ? Je sonne une seconde fois, et je commence à m’impatienté, je n’aime pas trop qu’on me fasse attendre. Une troisième fois, et si il ne répond pas, je me tire et il n’entendra plus jamais parler de moi, ça il peut en être sur.
La porte s’ouvre enfin et laisse alors voir, Connor avec le sourire aux lèvres. Il en avait mis du temps à venir m’ouvrir, il sait qu’on ne doit pas faire attendre une dame ?

- Bonjour Ella ! Tu as fait vite !

Vite je ne sais pas, mais j’étais assez pressé de le revoir, après avoir repensé à ce qu’il m’avait fait je voulais rapidement retrouver ces sensations.
Après qu’il m’est détaillé de haut en bas, Connor me laisse enfin entrer. Je suis un peu mal à l’aise, je suis bien mieux chez moi, mais bon, il m’avait invité en premier je ne pouvais pas dire non. Quoique, un hôtel aurait été un peu mieux, mais bon, nous avions déjà été chez moi, c’était un juste retour des choses.
J’avance dans l’entrée et me retrouve dans son salon. Je me décide à enlever mon manteau, que je pose sur le dossier d’un fauteuil. Je regarde autour de moi, histoire d’en apprendre un peu plus sur lui, en regardant sa déco. Ce n’était pas très accordé, mais ça donnait un style.
Alors que je contemplais un tableau, je sens des mains sur mes hanches et un souffle dans mon cou. Il prend les devant et ça m’arrange en faite, je ne savais pas trop comment abordé les choses.

- Tu m’as l’air bien pressé….

Il n’avait pas eu sa dose depuis longtemps ? Ah moins qu’il soit toujours prêt pour une partie de jambe en l’air. C’était surement ça, parce qu’il doit avoir tout une ribambelle de groupie qui n’attende que ça.
Je ferme les yeux quand je sens ses lèvres dans mon cou, et que ses mains viennent rapidement caresser mes cuisses. Et voilà, je suis déjà soumise… mais je suis un peu tendu, je ne sais pas ce qui m’attends par la suite…


BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 205
MessageSujet: Re: Initiation : second act    Mer 19 Nov - 13:41



Initiation : second act


"Ella & Connor"



Ella entre dans mon salon et ôte son manteau qu'elle pose sur le dossier d'un fauteuil en se penchant légèrement et je ne peux qu'apprécier le tissu de sa jupe qui se tend sur ses fesses, c'était ma foi une jolie entrée en la matière. Ce n'était sans doute pas fait pour me provoquer mais son coup de fil et la perspective de la revoir m'avaient déjà à moitié excité. Elle regarde autour d'elle avec curiosité, toujours sans avoir décroché un mot et cela me plait bien, après tout parler n'était pas mon fort et je préférais que mes partenaires se taise aussi, du moins en paroles.
Alors qu'elle s'abimait dans la contemplation d'un tableau, j'estimais qu'il était temps de lui rappeler le motif de sa venue, nous n'étions pas ici pour parler déco non plus. Elle avait relevé ses cheveux et son cou m'attirait irrésistiblement. Je ne suis pas un vampire et pourtant j'ai envie d'y planter mes dents. Je m'approche doucement et attrape ses hanches pour la plaquer un peu contre moi mais résiste à cette folle envie de la mordre quand elle me dit que j'ai l'air bien pressé. Oui je l'étais et il y a encore un an je l'aurais déjà plaquée contre le mur et elle subirait déjà mes assauts, mais je n'étais plus cet homme, je ne voulais jamais plus l'être.
Tout en posant quand même mes lèvres dans son cou, je me dis qu'elle est peut-être ma chance de changer mes façons de faire, nous pourrions apprendre l'un de l'autre. Ça m'excitait au plus haut point ce que je faisais subir sexuellement aux femmes et je doutais un jour de pouvoir m'en passer. Bien sur je pouvais encore avoir des relations "normales" mais c'était très ennuyeux et sans aucune saveur, je le faisais juste de temps en temps quand vraiment ma partenaire était réfractaire à toutes propositions.
Je ne voulais pas non plus tomber dans l'excès inverse, c'était hors de question que je me fasse dominer et encore moins par la femme qui partageait mon lit pour un moment, et pourtant je me laisse faire pendant quelques secondes alors qu'Ella s'était retournée entre mes mains pour s'emparer de mes lèvres. Je sentais sa langue chercher timidement la mienne, cela semblait être une façon pour elle de se mettre dans le bain si je puis dire, mais mes instincts primaires reprennent vite le dessus et je ne peux m'empêcher de saisir sa lèvre inférieure entre mes dents. Une lueur d'inquiétude passe dans son regard quand je resserre un peu mes incisives mais elle ne cherche pas à rompre le contact et du coup je lui rends sa liberté, elle n'avait pas oublié ma leçon. Je souris alors qu'elle baisse les yeux comme une petite fille prise en faute, c'était tout à fait le genre de comportement qui me plaisait, et encore plus quand elle relève vers moi un regard malicieux, c'est une sacrée coquine cette fille, et je crois qu'elle en veut autant que moi.
Je lui prends la main pour la trainer jusque dans ma chambre et la lâche pour enlever mon tee-shirt avant de me jeter sur mon lit. Je m'installe sur le dos, les mains derrière la tête. Elle regarde un peu autour d'elle comme tout à l'heure dans mon salon mais je ne lui laisse pas le loisir d'observer mon antre

- Déshabille toi !

C'était un ordre plus qu'une demande et après un petit froncement de sourcils elle s'exécute. J'aurais aimé qu'elle y mette un peu plus de sensualité, ou qu'elle m'aguiche un peu plus, mais ce petit strip-tease me fait quand même de l'effet et je commence à me sentir à l'étroit. Je la stoppe avant qu'elle ne retire son soutien-gorge de dentelle qui laissait deviner sa jolie, très jolie poitrine conforme à mon souvenir, je me ferais une joie de l'enlever moi-même

- Non laisse le ! Et tes bas aussi !

Je ne sais pas si elle en portait régulièrement mais les bas étaient un de mes petits pêchés, sentir leur texture sous mes doigts quand je caressais une jambe j'adorais ça. Et puis cela pouvait servir aussi à bien d'autres choses. Je défais ma ceinture en l'invitant d'un geste à me rejoindre et elle ne peut s'empêcher de regarder la lanière de cuir que j'avais posée un peu plus loin sur le lit avec une certaine appréhension, mais elle vient quand même se coller à moi. Elle commence à caresser mon torse et je me souviens alors qu'elle m'avait dit qu'elle aimait toucher les mecs qui lui donnait du plaisir, mais pour l'instant c'est moi qui en voulait, et mon sexe comprimé dans mon jean commençait à réclamer quelques attentions. Je pose une main sur son épaule pour la faire descendre au niveau de mon bassin et de l'autre déboutonne ma braguette pour bien lui faire comprendre où je veux en venir. C'était sa première fellation avec moi la dernière fois et même si c'était pas mal pour une première, j'ai hâte de voir si elle a pris de l'assurance et de l'expérience.

fiche par century sex.


__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: Initiation : second act    Jeu 20 Nov - 23:10





Connor  & Ella
Initiation : second act

Je frémis quand je sens son souffle dans ma nuque, c’était une sensation que j’apprécie, surtout quand je sens les mains viriles de Connor à ma taille. Il était bien trop pressé, nous avions tout le temps malgré tout, je n’étais pas aux pièces et lui non plus je pense, à moins qu’il est un autre rendez-vous après moi… ce qui ne serai pas du tout convenable. Je me retourne doucement, pour lui faire face et profiter de ces lèvres. Après tout il ne devait pas être le seul, à apprécier ce que nous allions faire. Je l’embrasse alors longuement voulant apprécier la douceur de ses lèvres avant de voir la suite. La douceur n’est pas le maitre mot de Connor, parce que monsieur me mord la lèvre, c’était étrange cette façon d’embrasser. C’était même légèrement douloureux, si je bougeais un peu ça faisait encore plus mal, alors autant être la fille soumis qu’il aime tant. Je baisse la tête quand il lâche ma lèvre, je me demande bien pourquoi j’étais venu, je me sentais comme à notre rencontre, honteuse d’aimer ce qu’il me fait alors que c’est loin d’être les choses dont je rêvais. Mais si j’étais là, c’est bien parce que je le voulais, et que j’avais hâte de prendre du plaisir, à sa manière. Alors quand je relève la tête et que je cherche son regard, sa réaction est rapide et m’emmène alors à sa chambre ou il prend ces aise en enlevant son t-shirt et surtout se mettre sur son lit en mode macho.
Je regarde autour de moi essayant d’en apprendre un peu plus sur Connor, même si je sais bien qu’au final nous allions nous voir que pour les parties de jambes en l’air.

- Déshabille toi !

Ah ouais, d’accord, pas de forme, il y va directe lui. Je le pensais un peu plus enjôleur, enfin bon, je sais dans quoi je me suis embarqué aussi. Alors j’obéis, j’enlève délicatement ma robe, ne voulant pas la froissé de trop. C’est bien étrange de me déshabiller devant lui alors qu’il me regardait prêt à se tripoter devant moi. Fort heureusement il était assez délicat pour ne pas le faire. Un bon point pour lui.
Alors que j’ai les mains dans le dos pour enlever l’agrafe de mon soutient gorge, il me stop. Pourquoi il me stop ? Je ne lui plaisais plus ? Je n’ai pas prie un gramme depuis la dernière fois. Et puis j’avais mis des dessous assez sexy…

- Non laisse le ! Et tes bas aussi !

Je relève un sourcil surprise de sa demande. Il était joueur au niveau des sous vêtements ? La dernière fois il était du genre, moins j’en avais mieux c’était pour aller rapidement à l’essentiel. Il enlève sa ceinture et des frissons parcours ma colonne vertébrale en repensant à l’utilisation de notre dernière rencontre. Il me fait un signe de venir près de lui, ce que je fais bien entendu. J’arrive sur le lit, et caresse alors son torse. Je sentais ses abdos, et ce qui ne me déplais pas, c’était ces poils. Il n’y en avait pas trop, juste ce qu’il fallait pour sentir sa virilité. Alors que j’avais espéré un peu de caresse, je compris très facilement que monsieur Connor voulait autre chose. Il me force à descendre ma tête. Je regarde l’énorme bosse sous son boxer, et je me dis que je ne peux pas y échapper. Je me redresse, pour pouvoir lui enlever son jeans ainsi que son boxer libérant alors son sexe en érection. Je le regarde une fois de plus son regard avant de me pencher et d’enfouir sa verge dans ma bouche. Comme la première fois, je ne savais pas vraiment ce que je faisais, mais je le faisais. Je jouais avec ma langue et j’accélérais parfois un court laps de temps, et je jouais aussi un peu avec ses bourses. Mais je dois bien avoué que je me sentais un peu perdu. Sans que je m’y attende vraiment, je sens un liquide dans ma bouche et la pression diminuer. Je fais quoi maintenant, j’avale ou je cours chercher la salle de bain pour recracher ?
Je regarde Connor, qui à les yeux fermés et gémis de soulagement. Il ne m’aidait pas des masses là… Je décide de sortir de la chambre pour chercher la salle de bain, je n’ai pas envie d’avaler sa semence. Enfin trouvé, je crache tout dans le lavabo, mais malheureusement j’avais le gout dans ma bouche et ce n’était pas forcément délicieux.
Je me rince la bouche encore et encore, puis attrape du dentifrice pour me faire passer le gout. Je relève la tête, et aperçoit Connor dans le miroir.

- Tu as déjà gouté à ton sperme ??

Je sais que ma question n’a rien de sexy, encore moins glamour, mais c’était la seule que j’avais en tête.
Je reste appuyer au meuble et me retourne pour lui faire face. Il était nu devant moi sans aucune gêne.

- Sinon, je me suis améliorer ou pas ?

Ce n’était pas en deux fellation que j’allais à faire mieux je pense. Et puis bon, je ne trouvais pas ça très agréable pour moi, même si il pour les mecs c’est une chose fortement agréable.


BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 205
MessageSujet: Re: Initiation : second act    Sam 22 Nov - 11:02



Initiation : second act


"Ella & Connor"



Elle y va un peu plus franchement que la dernière fois et je sens bien qu'elle s'applique mais je ne pense pas qu'elle ait pratiqué beaucoup depuis la dernière fois qu'on s'était vus, et pourtant petit à petit elle arrive à ses fins, ou plutôt aux miennes. Je pensais qu'elle avait compris et surtout senti que j'étais proche de jouir et vu son peu d'expérience en la matière je croyais qu'elle allait finir à la main mais elle laisse mon sexe dans sa bouche et je finis par exploser au fond de sa gorge. Ce n'était pas grand chose, c'était pour dire de pouvoir passer aux choses sérieuses sans trop de pression mais quand j'ouvre les yeux je ne vois plus Ella. Mais ou diable était-elle passée ?
Je la retrouve dans la salle de bain en train de se rincer la bouche et je me retiens d'exploser de rire quand je croise son regard dans le miroir, elle a l'air un peu énervée quand même

- Tu as déjà gouté à ton sperme ??

Je souris doucement, évidement que j'y avais déjà goûté, tous les mecs avait déjà fait ça au moins une fois dans leur vie je pense, et puis embrasser la fille qui venait d'avaler ne me gênait absolument pas et si elle ne s'était pas déjà passé la bouche au dentifrice je lui aurais prouvé avec plaisir. Elle se retourne et ne peut s'empêcher de me regarder comme si me voir nu la dérangeait. Je fais donc exprès de me mettre un peu plus en valeur, mais elle remonte son regard dans le mien et me demande si elle s'est améliorée ou pas. Cette fois je ne retiens pas un petit sourire en coin et hausse les épaules, riant carrément devant sa moue. Je m'approche et la coince contre le plan du lavabo, plongeant mes lèvres dans son cou, il ne fallait pas non plus que ce manque d'expérience la décourage

- C'était quand même très agréable tu sais, je suis sur que tu as du potentiel et je suis prêt à te prêter mon corps quand tu voudras pour t'entraîner

Mes mains étaient naturellement descendues dans le creux de ses reins et je la sentais toute frémissante, son énervement était apparemment oublié, et mes baisers dans son cou ne devaient pas non plus être étrangers à son léger tremblement, un de ses petits points faibles si je me souviens bien. Je remonte mes lèvres le long de sa mâchoire en même temps que je la soulève pour la poser sur le plan près du lavabo. Elle écarte les jambes naturellement pour m'accueillir entre ses cuisses et alors que ma main droite remonte dans son dos pour faire sauter l'agrafe de son soutien-gorge, la gauche était déjà passée sous la dentelle pour pincer son téton. Un gémissement sort de ses lèvres que j'avais reprises entre les miennes et je sens ses doigts se crisper sur mon torse qu'elle avait entrepris de caresser.  J'interromps mon baiser pour lui murmurer à l'oreille de descendre sa main plus bas et elle obtempère sans protester. Elle s'applique à me redonner un peu de vigueur et reprends notre baiser avec passion. Je la laisse faire, si cela peut lui faire plaisir de sembler contrôler un peu les choses pourquoi pas. Je prends un préservatif dans l'armoire de toilette juste à côté et lui tend l'emballage. Elle ne se fait pas prier pour l'enfiler sur mon sexe maintenant prêt et avance un peu ses fesses pour mieux me recevoir. Ses prunelles reflètent l'envie et le désir mais je la fais attendre un peu, augmentant son impatience qu'elle me dit maintenant à l'oreille, l'incitant à la prendre là, maintenant. Je passe une main entre nos de deux corps pour la caresser un peu, elle était prête, aucun doute à ça. Je me recule assez brusquement et la fait descendre de la même manière avant de la retourner et de la plaquer sur la surface froide. Sans prévenir je la pénètre d'un coup, lui arrachant un cri. Je ne bouge pas pendant quelques secondes, profitant de sa surprise pour lui ramener les bras dans le dos. Elle gémît plus de douleur que de plaisir quand je commence à bouger, mais une fois habituée ses plaintes se font moins nombreuses et elle semble même apprécier que je garde toujours ses poignets dans mes mains, mais je lui arrache à nouveau un cri quand je les tire vers moi moi m'enfoncer encore plus profondément. Ses fesses rebondissant contre mon bas ventre m'excitaient délicieusement et je me voyais bien me répandre dans son dos, mais nous n'en étions qu'au premier round et si je voulais qu'elle consente à aller plus loin que la dernière fois je devais me montrer un peu conciliant. Je la lâche donc et me penche sur elle avant qu'elle prenne appui sur le plan du lavabo pour essayer de se relever un peu. Je la couvre avec mon torse et saisi ses tétons entre mes doigts en ralentissant un peu le rythme. Je joue comme ça avec elle pendant quelques minutes puis descend une de mes mains entre ses jambes et en quelques secondes je la sens jouir dans celle-ci. Je profite de son orgasme pour jouir à mon tour en portant mes doigts trempés à sa bouche, la forçant à les sucer, puis je me retire et jette mon préservatif dans les toilettes.
Du coin de l'œil je vois Ella suivre mes mouvements et je n'ai pas besoin de la regarder pour sentir qu'elle est en colère. Elle se frotte encore la bouche en me jetant un regard noir ce qui me fais doucement sourire

- Tu vois, maintenant tu sais aussi quel goût tu as

Contre toute attente, alors que je croyais qu'elle allait faire la gueule ou me reprocher encore une fois de ne l'avoir pas prévenue de ce que j'allais faire, elle se jette sur moi. Ce brusque assaut me fait reculer et déséquilibré par le toilette juste derrière, je me retrouve assis sur celui-ci avec Ella à califourchon sur mes cuisses qui essaye de choper mon téton, et vu son attitude ce n'était pas pour lui faire du bien. Je bloque son poignet avant qu'elle ne l'attrape et arrive à me relever. Je la traine jusque dans ma chambre et l'expédie violemment sur le lit

- Ne bouge pas !

Je voulais bien être gentil et faire quelques exceptions pour elle mais il ne fallait pas pousser non plus, c'était moi le maître ici. La peur semble faire son effet et Ella ne bouge pas pendant que j'ouvre le placard où je range quelques accessoires. Je les passe en revue avant de me décider pour une petite cravache un peu particulière. Je reviens vers le lit et caresse Ella avec avant de la poser sur la table de nuit et de reprendre les caresses avec mes seules mains. Ma colère contre elle était retombée mais je sentais encore sa peur malgré qu'elle était réceptive. Doucement Connor, celle-ci est spéciale et tu dois en prendre soin, elle est peut-être la clé pour que tu changes ...


fiche par century sex.


__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: Initiation : second act    Dim 23 Nov - 20:01





Connor  & Ella
Initiation : second act

Un sourire, et un haussement d’épaule, voilà sa réponse. Et elle ne me plaisait pas. Déjà que je n’appréciais pas plus que ça de lui faire ce genre de chose, mais en plus si c’était mauvais, autant ne plus en faire. Maintenant il se met à rire, et bien, je vais aller remettre ma robe et partir sans plus le revoir si il se moque de moi ainsi. Mais je ne peux plus bouger maintenant qu’il s’est avancé vers moi, et bloqué contre le meuble. C’est alors qu’il plonge sa tête dans mon cou, et me voilà totalement perdu entre l’envie de le repousser pour partir où me laisser faire parce que j’ai envie qu’il me donne du plaisir.

- C'était quand même très agréable tu sais, je suis sur que tu as du potentiel et je suis prêt à te prêter mon corps quand tu voudras pour t'entraîner

« Quand même très agréable », oui et bien moi je n’aime pas que ça soit que très agréable. J’aime la perfection et là ça n’était pas le cas. Je souris quand il me dit que j’ai du potentiel, bon, alors je vais devoir m’entrainer… peut-être qu’Ethan serai d’accord aussi, je t’enterai un de ces jours.
Les mains de Connor arrivent dans le bas de mon dos, et je frémis d’avance, ses grandes mains faisaient des miracles, et j’avais vraiment très envie de les sentir sur mon corps. Alors qu’il me prenait par la taille pour me porter et me mettre sur le meuble, je me laissais totalement faire, sachant ce qui allait se passer, et j’avais qu’une hâte qu’il vienne en moi. Donc pour lui faciliter la tache, j’écarte les cuisses, ainsi ça sera bien plus facile et rapide. Je sens une de ces mains venir décrocher mon soutif, et une autre venir titiller mon téton, se petit contact me fais tressaillir d’un léger plaisir. J’ai passé mes mains sur son torse et j’avais envie de le griffer, et de le caresser. Connor me dit tout bas de descendre ma main. Je comprends tout de suite qu’il a besoin d’un peu d’aide pour se remettre en forme. Il remet ces sur les miennes pour reprendre notre baisé, qui m’enflamme bien. Il se stop à nouveau alors qu’il était prêt à faire le boulot, il cherche un préservatif qu’il me tend et le lui mettre. J’avais déjà la main au panier, après tout. J’en pouvais plus, vraiment, je voulais le sentir en moi et fissa. Alors pour le décider je lui dis clairement que j’ai vraiment envie de lui, il me caresse un peu, me faisant encore plus languir. Sa réaction fut bien différente à ce que j’attendais. A la place de venir en moi, il me fait descendre de meuble et me retourne sans ménagement. Je cris de surprise quand il arrive enfin en moi. Oui, ce n’était pas vraiment comme ça que je voulais qu’on fasse. Dans le même temps qu’il me donne quelques coups de rein, il m’attrape les mains qu’il me met dans le dos. Je suis donc, dans une mauvaise position, je suis loin d’être très bien pour profiter du moment. Mais à force de ces va et vient, j’essaie de me détendre et de juste me concentrer sur le plaisir. Et à force je gémis un peu plus de plaisir que de douleur dut à mes bras. Le plaisir me monte de plus en plus et mon bas ventre devient légèrement en feu, encore un peu et j’allais avoir mon petit moment merveilleux. Connor se décide à me lâcher un peu et je voulais me redresser mais il se plaque contre moi, et vient me pincer les seins ce qui me fait décupler mon désir. Je sens sa main venir se mettre sur mon sexe alors que je jouis. A peine le temps de sentir qu’il se relâchait aussi, il vient me mettre ses doigts dans ma bouche. Alors que je lui jette un regard de rage, je sais ce qu’il cherche à faire, me faire comprendre que ce n’était pas si terrible de gouter à ses propres substances. Sauf que je n’aime pas vraiment ça moi, lui ça lui plais peut-être mais moi… c’est loin d’être mon cas. Il c’était retiré, et avait déjà enlevé son préservatif alors que je voulais à tout pris enlever se gout de ma bouche.

- Tu vois, maintenant tu sais aussi quel goût tu as

Je le fixe, si il ne comprenait pas que je suis en colère, il ne le comprendrait jamais. Alors au lieu de faire ma fille trop timide, j’ai un sursaut de folie, et me jette sur lui, je voulais lui faire mal et un endroit sensible qui me vient en tête, c’est son téton. Je voulais l’attraper et le pincer, le tordre, voir le mordre même… A la place de ça, je me retrouve assise sur lui à califourchon sur les toilettes super glamour. Et en plus il m’a rattrapé en route et m’a bloquer. Il se lève, et donc je me retrouve moi aussi debout. Il me prend le poignet et me traine dans sa chambre. Je ne suis pas vraiment très encline à faire quoique se soit là. Surtout que je sens que je vais le payer cher. Il me jette sur le lit.

- Ne bouge pas !

Bouger, j’aimerai bien, je voudrai rependre ma robe, et partir en courant de chez lui, et pourtant je reste immobile et le fixe. Je me dis que je suis totalement folle, il avait l’air menaçant et en plus ce côté-là qui me fait peur, me donne terriblement envie de savoir ce qui passe par la suite.
Il revient sur le lit avec une sorte de cravache, qui ne me donne pas du tout confiance. La dernière fois il m’avait donné des fessés et mes fesses s’en rappellent encore. Je me dis qu’avec sa cravache ça sera bien pire. Je vais devoir me tenir à carreaux. Pour le moment il est gentil, il glisse la cravache contre ma peau, puis la pause, ouf, un peu de répit. Alors il me caresse doucement, avec beaucoup de tendresse, ce qui m’étonne de lui en faite, mais je profite.
Je glisse mes mains dans sa nuque, puis dans ses cheveux tout en cherchant ses lèvres. Intérieurement je priais pour qu’il y aille doucement, mais je savais pertinemment que j’allais avoir mal et en même temps avoir beaucoup de plaisir. Je suis un peu anxieuse de savoir ce qu’il allait me faire. Sa tête vient se glisser entre mes seins puis ses lèvres viennent me mordre un téton après l’autre, ce qui me fait gémir.

- Connor….

Je voulais ma voix sensuelle pour qu’il continue d’avoir envie de moi, mais je sentais bien que ce que j’allais lui dire, allait être pire pour moi, mais j’étais lancé et maintenant il attendait la suite.

- … vas y doucement….

Il me regarde avec un petit sourire sournois, ça n’était pas bon signe pour moi, ça allait être ma fête…


BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 205
MessageSujet: Re: Initiation : second act    Jeu 27 Nov - 18:15



Initiation : second act


"Ella & Connor"



Ella commençait doucement à se détendre sous mes caresses, je le sentais à sa façon de caresser ma nuque. Je lui accorde mes lèvres un instant, je pense qu'elle en avait besoin pour se détendre encore plus et oublier mon petit accès de colère. Elle semblait beaucoup plus rompue à la pratique du baiser à notre petit exercice de tout à l'heure, mais sentir sa poitrine généreuse se frotter contre mon torse me fait redescendre entre ses seins. C'était une des choses les plus appétissantes chez elle et je ne me prive pas d'y goûter. Je m'installe entre ses jambes pour suçoter son téton puis le prend entre mes dents pour le mordre légèrement avant de faire subir le même traitement à son jumeaux ce qui provoque un gémissement sonore de ma partenaire, je vois que mes morsures lui font toujours le même effet. Elle murmure mon prénom dans un second gémissement tout en caressant mon dos et je sens que je vais avoir droit à une petite demande, aurait-elle aussi des envies particulières ?  

- … vas y doucement…

C'était donc ça. Doucement n'était pas vraiment dans mon vocabulaire quand il s'agissait de sexe et je ne peux m'empêcher de de me relever et de la fixer avec un petit sourire hypocrite. Elle avait eu il y a à peine quelques minutes un petit aperçu de comment je pouvais être quand j'étais contrarié et elle avait attendu bien sagement sur mon lit que je choisisse avec quoi j'allais la punir, et là elle me demandait d'y aller doucement !? Elle aurait très bien pu se rhabiller et partir, je n'en étais pas au point de violer mes partenaires non plus et elle le savait. La dernière fois elle n'avait pas voulu que je la sodomise et je ne l'avais pas forcée donc c'était bien qu'elle était quand même un peu demandeuse, même le ton qu'elle avait pris pour faire sa demande la trahissait. Et puis si elle ne l'était pas elle ne m'aurait pas appelé

- Doucement ? Doucement pour quoi ? Pour ça ?

Sans aucune brutalité j'immobilise son poignet sur le lit d'une main tandis que je glisse l'autre dans le creux de ses reins. Je la caresse quelques secondes avant de me faire plus pesant sur elle pour anticiper sa réaction. Je descends alors ma main sur sa fesse que je serre pour l'écarter de l'autre et glisse juste mon index entre les deux sans aller plus loin. Comme je l'avais prévu, sa réaction est immédiate. Elle essaie de me repousser de sa main libre et se tortille comme une anguille sous moi. J'aurais aimé qu'elle se rende compte par elle-même que je n'allais pas la forcer mais elle continue de protester et de gesticuler pour se dégager, je sentais ses ongles se planter dans mon dos et ça commençait à m'énerver. Je l'immobilise encore un peu plus en l'écrasant de tout mon poids et cale ma tête près de son oreille

- Arrête ! Arrête ça tout de suite ou mon doigt pourrait glisser ... et sans préparation tu vas jouir mais pas dans le bon sens du terme !

Pour appuyer ma phrase je descends un peu plus mon index toujours coincé entre ses fesses vers l'endroit sensible. Elle cesse tout mouvement et j'enlève ma main immédiatement, toute soumission immédiate, même si celle-ci avait était un peu forcée méritait un récompense. Je relève la tête non sans avoir embrassé son cou d'abord et la fixe. Elle est furieuse mais quand même au bord des larmes, et bizarrement cela me met mal à l'aise, je me sens presque obligé de lui laisser la main pour la suite. Je libère son poignet que j'avais serré un peu fort et qui porte la trace de mes doigts. Je l'embrasse avec tendresse mais c'est comme si un ressort s'était cassé, je n'ai aucune réponse de sa part. Je m'enlève de son corps à regret et roule sur le côté, je crois bien que nous allons en rester là. Ce n'était finalement pas une bonne idée que de prendre des novices, je ne dois pas être un bon prof. Pourtant je n'avais pas l'impression d'avoir été excessif, je proposais, je ne la forçais à rien, aussi je suis surpris quand je sens une caresse sur mon épaule avant qu'elle ne vienne se coller à moi en soulevant mon bras pour se glisser dessous.
Ravi de ce pardon soudain, je flatte un peu sa cuisse toujours prisonnière dans son bas de nylon pendant qu'avec ses doigts elle suivait la ligne de poils qui allait de mon torse à mon pubis. Elle attendait peut-être que je m'excuse, mais elle n'aura qu'un rapide baiser avant que mes envies reprennent le dessus, quand j'avais une idée en tête je ne l'avais pas ailleurs, enfin si, et pour elle elle se situait au bout des mes doigts qui étaient répartis à l'assaut de sa fesse

- Pourquoi tu ne veux pas ? J'ai beaucoup d'expérience tu sais, ça ne t'intéresse pas d'aller à la rencontre de nouvelles sensations ?

Sur de moi, j'avais déjà étendu le bras pour prendre discrètement le tube de lubrifiant dans le tiroir de la table de chevet et alors que j'allais lui dire que j'avais tout ce qu'il fallait pour que cela se passe bien, je remarque son regard sur mon sexe qui commençait à se redresser sous ses caresses. Évidemment que pour elle c'était un peu effrayant. Elle le tenait maintenant dans sa main et semblait se dire que cette chose ne rentrerait jamais par là sans souffrance, et je voyais mes chances d'assouvir mon envie s'envoler, mais je n'ai pas dit mon dernier mot

- On va y aller progressivement ... Regarde ...

Je lui montre mon index, puis colle mon majeur à celui-ci pour lui faire comprendre qu'on commencerait avec ça, avant de saisir la cravache restée sur le chevet. Ce n'était pas dans ma première intention de m'en servir de cette façon, mais le manche assez fin et souple lui permettrait d'appréhender un peu moins cet acte, mais encore faut-il qu'elle accepte, ce qui n'est pas encore gagné ...


fiche par century sex.


__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: Initiation : second act    Jeu 27 Nov - 22:04





Connor  & Ella
Initiation : Second act

Je n’en mène pas large pour un sous, c’était bien étrange de me retrouve là alors que je le voulais au départ. Mais à chaque fois, dès que je suis dans le vif, j’ai qu’une envie reculer pour être le plus loin possible de lui et en même temps je suis vraiment plus qu’attiré par lui, son corps et ces pratiques.

- Doucement ? Doucement pour quoi ? Pour ça ?

Je voulais qu’il aille doucement pour tout ce qu’il a prévue de me faire. Je suis loin d’être très doué, et je ne sais jamais quoi faire, à part devoir rester à ses ordres. Mais parfois, ça ne me plais pas ce qu’il a prévu, même si au final je le fais quand même…
Il me prend le poignet pour que je ne puisse plus vraiment bouger le bras, alors qu’il glisse doucement l’autre dans mon dos, jusqu’à arriver à mes fesses. Son corps devient plus lourd sur moi, et je commence à avoir peur. Je me doute très bien ce qu’il allait se faire, il voulait vraiment passer par là, mais il y a quoi de bon a avoir du plaisir avec une sodomie ? Franchement, c’était bien une chose qui ne m’avait jamais attiré. Comprenant là où il voulait en venir je me tortille pour qu’il enlève son doit d’entre mes fesses. Je lui fais dis que je ne voulais pas, mais son doigt reste à la même place Alors, je lui enfonce mes ongles dans son dos pour qu’il comprenne pour de bon qu’il doit enlever sa main de là.
Il s’allonge alors sur moi, m’empêchant de bouger, je pouvais à peine respirer. Je sens son sous souffle près de mon oreille.

- Arrête ! Arrête ça tout de suite ou mon doigt pourrait glisser ... et sans préparation tu vas jouir mais pas dans le bon sens du terme !

Je le regarde, me demandant bien comment j’allais pouvoir y échapper. Je sentais Connor déterminer à me faire ce qu’il avait en tête. Je panique légèrement quand je sens son doigt descendre un peu plus, je ne voulais pas non, ce n’était pas question qu’il aille par là. Je suis ouverte à beaucoup de chose, mais il ne faut pas non plus pousser. J’arrête alors de bouger, ne voulant pas qu’il y aille plus franco parce que je n’étais pas une gentille fille. Alors quand j’arrête de bouger, il me lâche, j’étais enfin libre.
Il plaque ces lèvres contre les miennes, mais je suis encore sous le choc de son idée. Du coup, vue que je n’ai aucun entrain à son baisé, il roule sur le côté, me laissant vraiment respirer. Je prends une grande inspiration et je me demande juste pourquoi j’étais venu si ce n’était pas justement pour expérimenter certaine chose. Et puis avec Connor, je me sentais bien, je savais qu’il n’allait pas non plus y aller comme un bourrin. Je devais lui faire confiance et me laisser aller avec lui, j’étais là pour ça… Je me tourne alors un peu, et je lui caresse l’épaule, je voulais bien essayer, mais qu’il y a doucement… Je laisse ma main aller doucement le long de son torse. J’ai le droit à un petit bisou, puis il attrape ma fesse, il me fait bien comprendre qu’il avait vraiment envie de ça…

- Pourquoi tu ne veux pas ? J'ai beaucoup d'expérience tu sais, ça ne t'intéresse pas d'aller à la rencontre de nouvelles sensations ?

C’est bien pour ça, que je suis là, je savais très bien qu’il était doué, si je ne pensais pas qu’il était doué pour ça, je ne serai pas là en se moment même. Je serai peut-être même déjà partie en trope après ce que nous venions de faire dans la salle de bain.
Ma main était alors arrivée à son sexe, que je commençais à caresser. Il fallait que je me fasse à l’idée que son engin allait devoir rentrer dans mes fesses… C’était impossible, ce n’était pas fait pour ça.

- On va y aller progressivement ... Regarde ...

Il me montre deux doigts, il voulait me les mettre avant que lui s’amuse, mais à quoi bon ça va lui donner du plaisir ? Et à moi ? Il prend alors la cravache et je fais de grands yeux quand je comprend qu’il veut me l’enfoncer.

- Heu… ça non ! Je ne veux pas qu’un truc non humain rentre dans mon corps !

Je le vois surpris et en même temps un large sourire s’affiche sur son visage. Je devais pas être très normal, mais, je ne sais pas, les machins en plastique me fait un peu peur, même si parfois c’est prévue pour.

- Bon…

Je le regarde, l’embrasse une dernière fois avant de me mettre à quatre pattes. C’était bien comme ça, qu’il fallait se mettre pour que la pénétration se fasse mieux non ? J’avais bien fait parce que Connor me prend par la taille avec une main, et avec l’autre il commence à caresser mes fesses. Je suis assez crispé, ne sachant pas du tout ce qui m’attendait. Je voulais essayer de me détendre en me disant que ça ne ferra pas mal… même si je sais bien que ça va être faux…
Connor m’étale du lubrifiant, ce qui est bien froid, et me donne des frissons. Je sens deux doigts venir doucement entre mes fesses, et progressivement entrer dans mon anus. Je serre les draps du lit. Je ferme les yeux et j’essaie de ne pas crier. Mon partenaire me dis de me détendre, et vient caresser un de mes seins pour essayer de me détendre, et ça marche assez bien. Il commence alors à bouger ses doigts, en imitant un va et vient. Au final ce n’était pas si désagréable pour le moment, et la douleur est supportable.

Je ne sens plus ses doigts, mais son souffle dans mon cou, puis ses lèvres. Je sentais bien qu’il voulait me détendre pour la suite. Nous allions passer aux choses sérieuses, et je ne sais pas si je suis prête. Il couvre ma nuque de baisé, et je me laisse aller.

- Vas y avant que je change d’avis.

Il ne se fait pas prier, je le sens attraper mes hanches et d’un coup je sens son pénis entrer dans mon anus. Je laisse échapper un crie de douleur, j’avais l’impression qu’on m’avait arraché la peau. Connor y met tout son cœur, avec ses va et vient, avec une cadence qui me laissait dérivé vers le plaisir progressivement. Je me mets alors à gémir de plus en plus fermant les mains toujours sur les draps.


BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 205
MessageSujet: Re: Initiation : second act    Lun 1 Déc - 19:18



Initiation : second act


"Ella & Connor"



Apparemment Ella semblait se faire l'idée d'au moins essayer ce que j'avais en tête, même si elle s'étonne en regardant mes doigts. Par contre quand je prends la cravache restée sur la table de chevet et qu'elle comprend quel usage je voulais en faire, ses yeux s'arrondissent et elle se décolle légèrement de mon torse. Devant mon froncement de sourcils elle me dit qu'elle ne veut pas qu'un truc non humain rentre dans son corps. Je suis surpris, la cravache que je tenais toujours dans la main n'était pas la vulgaire cravache dont ce servent les cavaliers pour faire avancer leur monture, c'était un objet acheté dans un magasin spécialisé dont le manche était anatomiquement adapté pour ça. Et puis c'était quand même moins gros que ce qu'elle tenait encore dans la main. Enfin si elle veut passer directement aux choses sérieuses je ne suis pas contre non plus, bien au contraire

- Bon...

Je vois encore un peu d'appréhension dans son regard mais elle m'embrasse et se met à quatre pattes sur le lit, un peu pressée d'en finir on dirait. C'était la première fois pour elle et j'étais content qu'elle m'ait choisi pour ça, même si j'avais quand même fortement insisté.  Je me place derrière elle, non sans avoir récupéré le lubrifiant et un préservatif adapté à ce genre de pratique, et commence par saisir sa taille avant de poser doucement mon autre main sur ses fesses. J'ai bien envie de les fesser un peu mais je me contente de les caresser doucement, elle était encore loin d'être prête à subir plusieurs choses à la fois. Et puis je savais que forcément elle aurait mal, alors pour une fois je pouvais être gentil.
J'applique une bonne couche de lubrifiant avant d'attaquer avec un premier doigt qui passe bien alors je ne tarde pas à y mettre un second et cette fois je la sens se contracter plus fortement. Je ne bouge plus, le temps qu'elle s'habitue à cette présence inhabituelle entre ses fesses, sauf pour me pencher un peu et venir caresser son sein

- Détends toi ma Belle ... Laisse toi aller ...

Je commence quelques va et vient quand je vois ses doigts se décrisper et qu'elle lâche progressivement le drap. Elle les supporte bien et au bouts de quelques minutes je décide de passer un niveau au-dessus, elle me semblait prête. J'enlève mes doigts pour enfiler ma capote et lui accorde un peu plus de caresses maintenant que j'ai mes deux mains libres. Je l'embrasse aussi, mes lèvres remontant de son omoplate à son cou pour finir de la détendre complètement, elle allait en avoir besoin

- Vas-y avant que je change d'avis.

Pour une fois je me plie aux ordres de ma partenaire avec plaisir. Je lui attrape les hanches pour l'immobiliser et commence à la pénétrer. J'avais remis du lubrifiant mais c'est quand même difficile et je dois forcer un peu pour m'engager, lui arrachant au passage un cri de douleur. Je n'attends pas comme tout à l'heure pour aller et venir en elle, il fallait rapidement remplacer cette douleur par du plaisir.
Je glisse bien maintenant, même si je me retiens un peu en n'y allant pas trop profond, et ses gémissements changent, amenant un sourire sur mon visage, elle commençait à apprécier apparemment. Cependant je ne suis pas sur qu'elle prenne autant son pied que moi alors je décide de l'aider peu. Je ralentis la cadence et glisse ma main droite de sa hanche à son sexe pour saisir son clitoris, et laisse traîner mon majeur à l'entrée de son vagin pour y chercher le point sensible. Quand je sens son orgasme arriver j'attrape son épaule avec ma main gauche et la tire vers moi pour la pénétrer de toute ma longueur, elle avait joui et j'avais bien le droit de m'accorder moi aussi un petit plaisir.
Oubliant un peu qui était ma partenaire et qu'elle avait encore peu d'expérience, j'y vais maintenant de bon cœur. J'avais repris ses hanches et voir ses fesses cogner à une vitesse folle contre mon bas ventre m'excitent comme un fou. C'était tellement serré que les sensations sont démultipliées et il ne me faut pas bien longtemps pour arriver au sommet du plaisir. Je ne me contrôlais plus trop, j'entendais ma main claquer sur sa fesse par intermittence, mais dans un éclair de lucidité je me souviens de sa réaction quand je lui avais jouis dessus et je reste au fond de son ventre pour me vider.
Emporté par mon ardeur je m'étais complètement aplati sur le dos d'Ella, essoufflé et des étoiles plein les yeux, ça avait été fort, très fort et j'avais envie de la remercier pour ça alors je l'embrasse tendrement dans le cou avant d'aller chercher ses lèvres, mais quand j'ouvre les yeux, je me dis que mon merci je vais pouvoir me le carrer où je pense ...


fiche par century sex.


__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: Initiation : second act    Lun 1 Déc - 23:14





Connor  & Ella
Initiation : Second act  

Le mélange de douleur et de plaisir ne cesse de se mélanger, prenant l’emprise de mon corps à tour de rôle. La douleur était souvent la plus présente surtout que Connor y va vraiment bien. Je hurlais tantôt de plaisir, tantôt parce que j’avais atrocement mal, et pourtant autant si je lui demanderai d’arrêter, je sais qu’il ne le ferra pas. Cet homme quand il a commencé un truc il ne s’arrête pas en cour de route.
Et pour le moment le plaisir prend alors le dessus, une main de Connor vient me titiller le clitoris, augmentant alors le plaisir qui grandit en moi. J’arrive même à me lâcher et à gémir fortement quand j’atteints mon nirvana. Je pensais alors que Connor, allait enfin sortir de mes fesses, mais non, il attrape mon épaule, et il s’enfonce encore plus en moi. Je crie de douleur, ce qui n’empêche pas qu’il continue avec encore plus de ferveur, sa cadence allant de plus en plus vite. Je serre les draps de toutes mes forces, et les larmes coulent de plus en plus. Les sensations d’avant étaient agréables, là, elles ne l’étaient plus du tout. Mes bras me portaient presque plus, et je commençai0s à avoir mal aux genoux. Mes bras allaient presque faillir sous le poids de Connor, qui apparemment, venait enfin de finir.
Je sens ses lèvres venir dans mon cou, alors qu’il était enfin sorti de moi. Connor cherchait mes lèvres, mais là, il pouvait aller se faire voir. Je tourne la tête quand je le vois s’allonger sur le dos à mes côtés. Je lui lance un regard noir.

- C’est comme ça que tu entends le mot doucement toi ?

Il fallait que je bouge, que je m’éloigne un peu de lui là… mais bouger me faisait mal. Alors au lieu de partir dans la salle de bain, j’arrive seulement à m’allonger sur le ventre et tourne la tête de l’autre côté, pour ne plus voir sa tête. Et cacher mes larmes qui coulent sans que je le veuille.
Je vais devoir aller piquer de la crème cicatriciel pour faciliter la guérison. Pour le moment j’avais envie qu’on laisse mes fesses tranquilles et du froid, pour apaiser la chaleur. Je fini par tourner la tête vers Connor quand je sens sa main dans mon dos.

- Tu me touche les fesses, je te frappe. Avoir des petites douleurs, ça passe et ce n’est pas trop désagréable, j’apprécie plutôt. Mais là ! Tu as été trop loin Connor. Bien trop loin.

Je ne suis pas borné à certaine idée, la preuve avec la sodomie qu’il vient de me faire, mais je ne suis pas comme toutes ces autres partenaires. Je suis une débutante, et pour une première, il y est aller vraiment fort.

- C’est quoi ton problème ? Franchement ? Si tu ne voulais pas m’initier alors il ne fallait pas le faire…

Je suis assez en colère contre lui, et si il n’a pas une excuse en béton, je me force à bouger, je me tire de chez lui et il ne me reverra jamais. D’ailleurs, je ne devrais même pas attendre sa réponde et me tiré. Mais j’ai vraiment mal, et bouger le moindre muscle me fait souffrir. Entre le fait d’être rester dans la position du quatre pattes, et le fait que monsieur me dilatait l’anus, me mouvoir était bien difficile.



BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 205
MessageSujet: Re: Initiation : second act    Mer 3 Déc - 11:59



Initiation : second act


"Ella & Connor"



Je roule sur le côté et Ella consent quand même à me regarder, mais c'est pour m'engueuler, bien évidemment. J'avais essayé de lui faire comprendre tout à l'heure que doucement n'était pas vraiment dans mon vocabulaire quand il s'agissait de sexe, même si pour elle j'étais prêt à faire un effort, mais chassez le naturel et il revient au galop. J'étais un peu honteux de ce que je venais de lui faire subir. Avec une autre cela ne m'aurait pas dérangé, mais elle, elle était un peu spéciale, je l'avais envisagé comme ma clé pour changer un peu, et je me rends compte que c'était bien mal parti, et peut-être même définitivement terminé.
Je fixais le plafond, n'osant plus la regarder, quand je la sens bouger. Bien sur elle allait partir, comment allait-elle me faire confiance maintenant ? J'avais tout gâché pour 30 secondes de plaisir ... mais quelles secondes quand même ! C'était l'orgasme parfait, j'en frissonne encore rien qu'en y repensant. Je redescends un peu sur terre quand je vois qu'Ella est toujours à mes côtés couchée sur le ventre. Je jette un oeil sur ses fesses et me mords la lèvre en constatant que j'avais aussi fessé un peu fort, la droite était rouge vif. Je caresse doucement son dos et aussitôt elle tourne la tête vers moi

- Tu me touche les fesses, je te frappe. Avoir des petites douleurs, ça passe et ce n’est pas trop désagréable, j’apprécie plutôt. Mais là ! Tu as été trop loin Connor. Bien trop loin.

J'immobilise ma main dans le creux de ses reins, évitant de descendre plus bas. Ce n'était visiblement pas des paroles en l'air, et quand je vois comment elle s'était jeté sur moi dans la salle de bain, je n'ai aucun doute qu'elle mette sa menace à exécution. Elle avait raison, j'avais été trop loin, oui c'était le cas de le dire, elle était vierge et j'y étais allé comme si elle avait des années de pratique, mais je retiens quand même qu'elle avait apprécié, tout au moins le début. Je retiens le petit sourire qui arrivait sur mes lèvres à cette pensée in extremis quand je vois qu'elle n'avait pas fini

- C’est quoi ton problème ? Franchement ? Si tu ne voulais pas m’initier alors il ne fallait pas le faire...

Je ne considérais pas mes pratiques sexuelles comme un problème, je n'étais pas le seul sur terre à prendre mon pied comme ça, et je trouvais toujours des partenaires partantes pour ça, j'avais juste "oublié" qu'Ella n'était qu'un bébé et qu'elle était là pour apprendre. Certes j'avais sauté quelques étapes, mais ce n'était pas un drame quand même ... si ? Et puis c'était elle qui avait refusé l'étape intermédiaire aussi ! Je me perds un instant dans ses yeux en colère qui n'attendent que mes réponses, mais que pouvais-je dire ? M'excuser ? Elle était quand même un peu d'accord au départ aussi ... Devant mon silence elle essaye de dégager ma main toujours dans son dos et je vois une larme s'échapper de son oeil avant qu'elle ne tourne la tête pour la cacher. Je comprends alors la douleur qu'elle devait ressentir, elle avait du contracter tous ses muscles et maintenant ils lui faisaient payer le prix fort, sans compter qu'elle allait avoir du mal de s'assoir pendant quelques temps, mais pour ça j'avais ce qu'il fallait, du moins pour sa fesse.
Je file dans la salle de bain et fouille mon armoire de toilette à la recherche du tube magique. Je le plonge quelques minutes sous l'eau froide pendant que je fais un petit brin de toilette puis je reviens m'allonger près d'Ella toujours sur le ventre, la tête tournée vers le mur, elle n'avait pas bougé. Elle sursaute quand j'embrasse doucement sa nuque. Je continue en déposant des baisers le long de sa colonne vertébrale, et quand j'arrive dans le creux de ses reins je mets le tube de Lamiderm devant ses yeux, vu sa menace je préférais lui demander

- Je peux ?

Elle les ferme et je considère sa comme un accord. Je commence à appliquer la pommade apaisante sur sa fesse toujours rouge et je dirais qu'aux soupirs qu'elle pousse de temps en temps cela lui fait du bien. J'en profite pour regarder si je n'avais pas fait trop de dégâts en écartant un peu ses fesses et aussitôt elle se contracte. Je remonte dans son cou

- Il n'y a pas de déchirure si c'est ça qui t'inquiète. C'est douloureux parce que c'est encore dilaté mais ça va revenir à la normal rapidement

Elle tourne sa tête vers moi et je souris doucement devant son regard sceptique, elle était médecin, elle devrait savoir pourtant, mais je suppose que quand c'était son propre corps c'était différent, on ne voyait pas ça du même oeil. D'ailleurs je vois dans ses yeux qu'elle attendait clairement autre chose qu'un rapport médical et je finis par céder

- Excuse-moi Ella ... je n'aurais pas dû aller aussi loin

Je sens qu'elle commence à fondre devant mon regard désolé. Je caresse doucement sa joue et lui fait comprendre que j'aimerais lui donner un câlin pour me faire pardonner en l'attirant contre moi. Je l'aide à se mettre sur le côté et tire le drap sur nous alors qu'elle pose sa tête sur mon torse. Sans doute rassurée aussi par le fait que j'avais remis un boxer, je sens son corps se relâcher un peu tout contre le mien

- Tu peux dormir ici cette nuit si tu veux

De toute façon je ne sais pas comment elle aurait pu repartir dans l'état où elle était, et puis je lui devais bien ça, même si ce n'était pas dans mes habitudes de dormir avec mes coups d'un soir. Je caresse doucement son bras et elle ne met que quelques minutes à s'endormir, je l'avais épuisée cette pauvre petite. J'espère juste qu'en se réveillant elle ne m'en voudra pas trop ...

fiche par century sex.


__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: Initiation : second act    Jeu 4 Déc - 23:03





Connor  & Ella
Initiation : Second act  

Mes fesses me lancent toujours autant, la douleur était assez intenable, en plus j’ai toujours l’impression que j’ai encore un truc dans mon anus. La sensation était bien moins agréable maintenant. Je sentais sa main descendre toujours un peu plus dans mon dos, mais je ne voulais pas qu’il me touche, mais je suis incapable de bouger. Malgré tout, j’ai tellement peur qu’il fasse encore quelque chose, alors je bouge mes hanches même si une fois encore c’est assez douloureux.
A un moment donnée je ne le sens plus à mes côtés, tant mieux, je n’avais pas spécialement envie d’être contre lui. Pas sans qu’il s’excuse… Ah bah mon répit ne dure pas beaucoup de temps, vu qu’il revient rapidement sur le lit, mais je ne m’attendais pas à ce qu’il m’embrasse dans le cou. Pourquoi se changement de comportement, c’était peut-être sa façon à lui de se pardonner, et étrangement, ça marche pas si mal, même si il m’a surpris. Et puis en plus, c’est bien plus agréable ses baisés dans mon dos, si il continue comme ça, je vais par finir par lui pardonner une grande partie de ma douleur. Enfin pas complètement non plus, j’ai quand même un peu de ma fierté. Mais il arrive en bas de mes reins, et je commence à me raidir. C’est alors qu’il me met un tube devant les yeux.

- Je peux ?

Bon, il allait me soigner, c’était encore un point pour lui, il était un peu plus délicat que ce que je pensais alors. Je ferme les yeux, rien qu’à l’idée qu’il puisse à nouveau me toucher. Après quelques secondes, je sens du froid en même temps que la douleur qui se réveille, mais je suis bien placé pour savoir que je dois passer par là, pour que ça aille mieux après.

- Il n'y a pas de déchirure si c'est ça qui t'inquiète. C'est douloureux parce que c'est encore dilaté mais ça va revenir à la normal rapidement

Non mais pourquoi il a été regardé, non mais, il voulait voir ce qu’il m’a fait ? Je ne sais pas sur quoi je dois me basé avec lui, il est gentil ou juste pervers ? Je tourne la tête pour pouvoir le regarder, comme sa tête est proche de la mienne. Mais il voulait quoi ? Que je lui dise merci pour cette analyse de ma dilatation de mes fesses ?

- Excuse-moi Ella ... je n'aurais pas dû aller aussi loin

Il me fait une tête de nounours, et comme je suis totalement faible, je vais lui pardonner, après tout je l’ai cherché aussi ce qu’il m’arrive. Alors qu’il caresse ma joue, c’était décidé, je ne pouvais plus lui en vouloir des masses. Ma colère se dissipe petit à petit. Il me ramène contre lui, alors je me pose bien dans ses bras, il était encore tout chaud.

- Tu peux dormir ici cette nuit si tu veux

Très gentleman de sa part, mais comme il voulait que je reparte, je suis pas du tout rétablit là. Mais bon, je sais aussi que ça ne doit pas lui arriver beaucoup de laisser sa conquête dormir chez lui, sinon il ne me l’aurait pas demandé.
Bien placé et bien au chaud, je me laisse aller vers le pays de Morphée épuiser parce que nous avions fait se soir.


Le lendemain quand j’ouvre les yeux et que je tourne la tête Connor dormait encore à point fermé. Evidemment la première chose que je remarque c’est que j’ai encore mal. Mais je n’avais pas le choix, je devais me bouger d’ici et rentrer chez moi. Je ne pouvais pas l’embêter plus que ça.
Alors avec beaucoup de difficulté, je sors du lit, attrape au passage mes affaire et part dans sa salle de bain, il ne m’en voudra pas si je me prends une douche avant de partir.
Sous le jet d’eau bien chaud, je ferme les yeux, et profite de cette sensation bien agréable. Ca fait du bien et ça me détend. J’oublie un peu la douleur, et je me concentre sur les souvenir plutôt jouissif. Après tout, ce n’était pas si désagréable, la prochaine fois, ça sera peut-être mieux… Maintenant je sais à quoi m’attendre aussi… Je pique du shampooing, et je me demandais s’il allait se réveiller, et venir me rejoindre…. C’est comme si mes pensées avaient été le réveiller, car ses mains viennent prendre mes hanches et ces lèvres dans mon cou. Au moins il commençait bien. Mais rapidement ces mains deviennent baladeuse, et je n’allais pas tenir longtemps, mon désir augmente. Je me retourne alors, me disant que mes fesses avaient bien assez souffert hier soir. Je trouve rapidement ses lèvres et lui me porte tout en me plaquant contre le mur. Je me cramponne à lui, mes mains autour de son cou et mes jambes bien serrer à sa taille. Connor était près, je sentais son pénis se tendre, mais qu’attendait-il alors ? Ah oui une capote ? Oui, bon bah, je n’ai pas spécialement envie d’attendre ou qu’il bouge. J’approche ma bouche de son oreille.

- N’attend pas, vas y…

Je ponctue ma phrase par une petite morsure de son lobe d’oreille, et je gémis sous la surprise de son coup de rein. Je me tenais bien à lui quand il commence à se mouvoir, et je l’accompagne dans les mouvements, pour plus de plaisir et aussi pour qu’il vienne plus rapidement. Après tout on n’allait pas rester des heures comme ça, nous ne tiendrons pas. Je gémis beaucoup mais quand je sens mon orgasme arriver à son maximum je pousse un crie de plaisir, la semence de Connor se répand en moi et je souris quand il ouvre les yeux.

- C’est sympa aussi sous la douche….

Il sort de moi, et me dépose doucement au sol, je me tiens toujours un peu à lui, j’ai les jambes un peu flageolante. Il n’y a pas à dire malgré tout, j’arrive à prendre mon pied bien plus facile comme ça, plus normalement.

- Connor… j’ai encore des trucs à voir ?

Je crois que je suis complètement m’aboule, mais je sais pas, je suis curieuse et je lui fais confiance tout de même, et j’ai pas envie de finir frustrer parce que je n’aurai jamais rien expérimenté…




BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 205
MessageSujet: Re: Initiation : second act    Ven 5 Déc - 22:03



Initiation : second act


"Ella & Connor"



Ella semblait toute petite dans mes bras. Depuis combien de temps je n'avais pas tenu une femme comme ça dans mes bras, juste pour dormir. Je caressais encore son bras malgré qu'elle s'était déjà endormie et je ne peux m'empêcher de déposer un léger baiser sur le sommet de son crâne. Je savais qu'il n'y aurait jamais que du sexe entre nous mais je crois qu'avoir une femme à aimer, vraiment aimer me manquait, même si je ne savais pas vraiment faire ça. Pour l'instant mon mode de vie me plaisait mais encore pour combien de temps ? 5 ans ? 10 ans ? Dans 10 ans j'aurais près de 50 piges, je serai vieux ... C'est sur cette triste pensée que j'allais finir ma vie tout seul que je finis par m'endormir ...

Comme toujours ça allait toujours mieux le matin, surtout qu'aujourd'hui je n'étais pas seul dans mon lit et que j'allais pouvoir profiter de mon plan cul une dernière fois avant qu'elle s'en aille, mais quand j'ouvre les yeux je constate qu'elle est déjà levée, c'est qu'au moins son postérieur allait mieux. C'est sans doute l'eau de la douche qui m'avait réveillé, et si elle l'avait fait exprès ? Elle m'attendait peut-être ? Effectivement elle ne bronche pas quand j'entre dans la douche où elle était déjà, et encore moins quand je l'attire contre moi pour embrasser son cou, elle semble même ravi, et elle me le fait savoir en plaquant ses fesses sur le haut de mes cuisses, ça allait beaucoup mieux de ce côté là on dirait. Une de mes mains descend doucement vers son sexe tandis que l'autre part s'occuper de ses seins. Je reste soft quelques minutes et au moment ou j'allais passer un niveau au dessus elle se retourne entre mes bras et vient chercher mes lèvres. Je la laisse faire, après tout je m'étais assez occupé de son côté pile hier soir. Elle s'assure que je suis prêt en glissant sa main entre nos deux corps puis s'accroche à mon cou et remonte ses jambes au dessus de mes hanches. Elle n'était pas bien lourde mais j'assure ma prise sous ses cuisses en l'appuyant sur le mur. Je n'étais pas très adepte de cette position, c'était inconfortable et fatiguant, et puis j'allais devoir la reposer pour aller chercher de quoi nous protéger. Mais apparemment ce n'était pas dans ses plans vu comment elle me chauffe en se frottant contre moi, y allant même de quelques mots salace murmurés à mon oreille. Si elle continuait à se frotter ainsi elle allait finir par se faire plaisir toute seule

- N'attend pas, vas-y...

J'ai juste le temps de me demander si c'était bien raisonnable quand elle me mord le lobe de l'oreille. Non mais c'était le monde à l'envers là ! Je la soulève un peu et la laisse retomber sur mon sexe dressé et n'attends pas qu'elle s'en remette pour commencer à bouger  bassin. Elle se synchronise à moi et rapidement son souffle s'accélère dans mon cou. Ses gémissements se font plus intense, moi-même je laisse échapper quelques râles et ses mouvements frénétiques n'y étaient pas pour rien, mais j'avais quand même la vague impression que je n'étais la que pour son plaisir, plaisir qu'elle ne tarde pas à crier dans mon oreille d'ailleurs. Je n'allais pas tarder non plus mais je n'ai pas le temps de me dégager de ses jambes et je ne peux que me reprendre en elle.
Elle est toute souriante en descendant et reste un moment accrochée à mon cou le temps de reprendre ses esprits, me disant que c'était aussi sympa sous la douche. Il n'y a pas à dire elle avait vraiment pris un pied d'enfer ce matin, tellement d'ailleurs qu'elle en oubliait une chose importante, mais ça n'a pas l'air de la perturber

- Connor… j’ai encore des trucs à voir ?

Je l'écoute à peine. J'étais un peu embarrassé, moi j'étais clean, je me faisais dépister régulièrement, mais elle ? Je supposais que oui, elle était médecin quand même, mais son comportement de tout à l'heure me met quand même un peu le doute. Je cherche comment je vais pouvoir tourner ma question sans la vexer, ce n'était pas évident. Elle avait du remarquer que j'étais préoccupé parce qu'elle vient se coller à moi en me demandant si je lui en veux pour mon oreille. J'avais déjà oublié qu'elle avait oser me mordre

- Ella ... On n'a pas mis de capote là ! On ne sait rien l'un de l'autre, on aurait pas dû !

J'avais dit cela d'un ton un peu plus énervé que je ne l'aurais voulu et je vois une légère inquiétude passer dans son regard, elle se rendait compte maintenant que nous n'avions pas été prudents. Je la rassure de mon côté et j'attendais juste qu'elle fasse de même quand une autre chose me traverse l'esprit, peut-être plus importante pour moi que de choper une quelconque maladie. Je me sens blêmir

- Tu es sous contraceptif j'espère ? Dis moi que oui !

Je sentais la sueur rouler sur mon front. Ce n'était évidement pas la même chose mais l'image de Betty surgit brusquement devant mes yeux, Betty avec son petit sourire au milieu de ses larmes. Je mets un coup de poing dans le mur et sort de la douche rapidement n'attendant même pas sa réponse ...


fiche par century sex.


__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: Initiation : second act    Dim 7 Déc - 22:18





Connor  & Ella
Initiation : Second act  

Je me sentais bien à ce moment là, Connor savait y faire, j’avais oublié les douleurs d’hier soir. Alors que j’attendais avec impatience sa réponse, je le regardais mais je voyais simplement de la colère, mais pourquoi donc ? Il n’a pas aimé mon petit côté audacieux et qu’il m’en veuille pour la petite morsure. Je me rapproche de lui.

- Ella ... On n'a pas mis de capote là ! On ne sait rien l'un de l'autre, on aurait pas dû !

Pourquoi on aurait pas dut ? C’était bien pourtant, j’ai bien aimé moi notre petit plaisir sous la douche, je trouve ça bien agréable. Mais son ton sec, me fait douter maintenant, il m’aurait caché une quelconque maladie ? Il me dit rapidement qu’il est clean, qu’il va bien, ce qui me rassure. De ce fait, je voulais lui répondre à mon tour mais il enchaine.

- Tu es sous contraceptif j'espère ? Dis moi que oui !

Une fois encore je voulu lui répondre, mais sa réaction me fait peur, le coup de poing qu’il mit dans le mur, ma fait sursauter, et je ravalai un petit crie. Pourquoi tant de haine et de colère, il avait vraiment peur d’être père ? Mais je ne suis pas débile non plus, je suis une adulte responsable, et je n’ai pas envie de tomber enceinte, surtout pas d’un homme que je connais à peine voir pas du tout.
Je fais en sorte de garder mon calme malgré le fait qu’il m’ait légèrement blessé en me faisant comprendre que j’étais irréfléchi. Je m’enroule dans une serviette, et part dans sa chambre récupérer mes affaires. Je remets mes sous vêtement, puis je regarde Connor qui avait revêtit un jean.

- Montre-moi ta main.

Je lui avais dit sèchement, comme un ordre, qu’il aime ou non ça, je m’en moque complètement. Je me devais de vérifier qu’il ne se soit pas trop fait mal. Il se rapproche de moi et je lui prends la main que j’inspecte.

- Ca va, tu ne t’as rien cassé…

Je relève la tête et plonge mon regard dans le sien. Je devais le rassurer pourtant j’avais envie de le faire payer un peu son mauvais jugement à mon égard, je suis jeune certes mais pas écervelé.

- D’une je suis en pleine santé aussi, mais si tu veux en être sur, vient à l’hôpital on ferra des analyses. Et de deux, oui, je suis sous contraceptif, je n’oublie jamais de prendre ma pilule…

Je lui lâche la main et je retourne chercher ma robe que j’enfile, je vais devoir retrouver mes bas aussi…. D’ailleurs, qu’est-ce qu’on en a fait ? Si je sors sans je vais vraiment avoir froid, il faut absolument que je les retrouve.





BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 205
MessageSujet: Re: Initiation : second act    Lun 8 Déc - 22:05



Initiation : second act


"Ella & Connor"



Je m'étais rhabillé rapidement, tout du moins pour le bas et assis sur mon lit je réfléchissais à toute vitesse en essayant de m'ôter de l'esprit ce que j'avais pensé quelques secondes plus tôt, Ella n'était pas Betty, loin de là. Elle m'avait l'air d'une jeune femme sensée et intelligente, et en tant que médecin elle devait avoir des responsabilités. D'ailleurs vu la façon dans elle me regarde en revenant dans la chambre elle m'en veut, c'est sur, mais je n'ai quand même pas mes réponses. Elle laisse tomber sa serviette et enfile sa culotte, puis remet son soutien-gorge et je n'ose toujours pas lui redemander, mais elle s'avance d'un pas décidé vers moi

- Montre-moi ta main

Je m'attendais à autre chose, mais je lui tends ma main blessée. Elle m'arrache une grimace quand elle appuie sur mes articulations, mais m'annonce froidement que je n'ai rien de cassé. Encore heureux ! Je reconnais que j'avais été très con de faire ça, mes mains étaient mon outil de travail, mais c'était encore à cause de cette garce, à chaque fois que je pensais à elle ne j'arrivais plus à me contrôler. J'allais reprendre ma main mais Ella plonge son regard dans le mien. Elle était encore en colère et pendant un moment je crains qu'elle ne me le fasse payer en se vengeant sur ma main mais elle se contente juste  de la garder dans la sienne

- D’une je suis en pleine santé aussi, mais si tu veux en être sur, vient à l’hôpital on ferra des analyses. Et de deux, oui, je suis sous contraceptif, je n’oublie jamais de prendre ma pilule…

Au moins c'était direct. Bien entendu, c'était hors de question que je lui demande une quelconque analyse, de ce côté là je lui faisais confiance, même si je sais que je ne suis pas le seul homme qu'elle voit. Quand au second point, évidement qu'elle n'était pas ce genre de femme à faire du chantage ou à soutirer de l'argent. Je m'en veux d'avoir penser une telle chose et pourtant je lâche quand même un petit soupir de soulagement presque malgré moi. Heureusement pour moi elle ne l'entend pas, elle me tournait déjà le dos pour prendre sa robe sur la chaise. Je la regarde l'enfiler en me souvenant de mon impatience quand elle l'avait ôtée, mais il y a un temps pour tout et là elle devait sans doute aller travailler, mais je ne pouvais pas la laisser partir sans m'excuser, pas avec elle. Je m'approche doucement alors qu'elle semblait chercher quelque chose par terre, elle sursaute quand j'attrape ses hanches et la retourne vers moi

- Je suis désolé Ella, je n'aurais pas dû douter de toi ... et ne pas me mettre en colère non plus, mais ...

Mais quoi ? Je n'allais quand même pas étaler mes problèmes personnels, s'ils étaient personnels c'est bien qu'ils devaient rester discrets, cela avait déjà été difficile de me confier à Aby alors à une inconnue, et puis elle n'avait pas à me voir sous cet angle, déjà qu'elle avait subit quelques sautes d'humeur, c'était suffisant. Je lâche son regard interrogateur et comme elle le faisait encore quelques secondes plus tôt je regarde un peu partout

- ... mais tu cherchais quelque chose peut-être ? Je crois savoir quoi !

Je lui fais un clin d'oeil et retourne vers le lit pour plonger ma main sous mon oreiller. Je fais un peu durer le suspens sous le froncement de sourcils d'Ella puis en sort triomphalement les bas que je suppose elle cherchait. Elle s'avance pour les prendre et je lève mon bras par dessus ma tête pour les mettre hors de sa portée, et il faut dire qu'avec sa taille ce n'est pas une chose difficile. Elle s'accroche à mon bras pour essayer de me le faire baisser mais c'est perdu d'avance. Je ris de ses efforts un moment avant de saisir sa taille avec mon autre bras et de l'amener contre moi

- Je te les rends contre un baiser

Elle sourit, sans doute ravie que cela lui coûte si peu au final et me tend ses lèvres. J'allais les capturer mais j'ai soudain une autre idée

- Et contre ton numéro aussi

Je vois un léger doute passer dans son regard avant que je ne prenne ses lèvres. Contrairement à d'habitude je reste mesuré dans mon baiser, et puis c'était plus pour nous dire au revoir. Je finis par la lâcher et lui rendre ses bas. Elle s'assoit sur le lit pour les enfiler et me regarde bizarrement, pourtant elle ne pouvait pas savoir l'usage que j'avais prévu d'en faire quand je les lui avais retiré cette nuit, ce sera pour une autre fois. Je comprends alors que c'était ma demande qui l'embarrassait

-  Ça ne fait rien, tu as toujours le mien

Elle a un petit sourire désolé avant de se diriger vers l'escalier. J'enfile vite fait un pull et quand j'arrive dans le salon elle a déjà mis son manteau et récupéré son sac à main. Je me sentais un peu bête, je ne savais pas quoi dire ni quoi faire, habituellement je me réveillais tout seul ou c'était moi qui partait sans un mot ...


fiche par century sex.


__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: Initiation : second act    Mar 9 Déc - 22:08





Connor  & Ella
Initiation : Second act  

Mais où avais je bien pu mettre mes bas, bon, il faut que je me rappelle de ce que j’en ai fais hier soir… mais la soirée est un peu flou… ce que je vais surtout retenir, c’est la douleur… enfin… Je ne m’attendais pas à ce qu’il me prenne par la taille. Il voulait quoi ? Remettre le couvert pour faire oublier son mauvais comportement, sauf que ça ne se passera pas comme ça. Je ne suis pas une fille aussi facile qui le pense.

- Je suis désolé Ella, je n'aurais pas dû douter de toi ... et ne pas me mettre en colère non plus, mais ...

Mais quoi ? Il cache quoi ? Parce que pour réagir comme ça, il devait bien avoir quelque chose à me cacher, c’était assez évident en faite. Pourquoi je ne l’avais pas vue avant ? Tout simplement parce que nous avions qu’une relation basé sur le sexe… C’était loin d’être comme avec Ethan.

- ... mais tu cherchais quelque chose peut-être ? Je crois savoir quoi !

Il s’éloigne de moi et j’en profite pour réajuster ma robe, je devrais m’attacher les cheveux aussi, avec le froid, je vais tombée malade aussi… Enfin tant qu’ils ne sont pas secs de toute manière, je risque un bon gros rhume, ça passera.
Je regarde Connor qui sort mes bas de sous son oreiller, mais qu’est-ce qu’ils faisaient là ? Il avait prévue de faire quoi avec ? Et voilà, maintenant je vais plus pouvoir regarder mes bas sans savoir comment il voulait les utiliser… Bon, aller je les prends, je les mets et je rentre chez moi. Sauf qu’il en décide autrement en levant le bras, et ainsi je ne peux pas les attraper, ce n’est pas cool, il voit bien que je suis trop petite… Plus j’essaie de les récupéré, plus il rigole, sauf que moi, ça ne me fait pas rire du tout.

- Je te les rends contre un baiser

Bon, okay, même si c’est nulle et stupide, ça me fait sourire et bien évidemment, je vais l’embrasser pour récupéré mes vêtements et ainsi partir. Je n’avais pas trop le choix non plus. Je me mets alors sur la pointe des pieds pour qu’il puisse venir à mes lèvres plus facilement.

- Et contre ton numéro aussi

Mon numéro ? Il veut me faire comprendre que je vais devenir son plan cul régulier et qu’il veut de plus continuer à m’apprendre des choses. Sauf que je ne sais pas, sa réaction de toute à l’heure m’a fait un peu peur, et sans le connaitre un peu plus, je vais avoir du mal à lui faire confiance pour que nous continuons ensemble… Il m’embrasse et je me laisse faire, profitant alors de sa grande expérience. Connor me rend enfin mes affaires que j’empresse de mettre.

- Ça ne fait rien, tu as toujours le mien

Si je veux l’appeler encore, oui je le ferrai mais, je ne sais pas… Je suis habillée, alors je retourne dans le salon pour enfiler mon manteau et prend alors mon sac, je suis prête à partir. Je me retourne vers Connor qui c’était un peu plus habiller. Je le regarde me demandant si oui ou non je devrais lui laisser mon numéro, et dans une lancé un peu irréfléchis, je me dirige vers une petit table où il y avait un morceau de papier. Je lui note mon numéro, puis je le regarde alors qu’il souriait comme un gamin à noël.

- Si tu as besoin d’un médecin, ou pour n’importe quoi….

Ces derniers mots étaient un très gros sous entendu, et j’en avais un peu honte maintenant… Tant pis, c’était dis et je ne peux pas revenir en arrière. Je me rapproche de lui, avec mes talons je n’avais plus besoin de me mettre sur la pointe des pieds, je dépose plus facilement mes lèvres sur les siennes.

- A la prochaine Connor…

Avec un grand sourire, je me dirige vers la porte et sortie de chez lui pour retourner chez moi tout en repensant à ce qui c’était passé hier, puis se matin. Maintenant a voir ce que l’avenir me réserve avec lui…






BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Initiation : second act    

Revenir en haut Aller en bas
 

Initiation : second act

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LE JEU :: WEST END :: Maison de Connor Thomas West-
Sauter vers: