Partagez | 
 

 A medical student between two doctors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: A medical student between two doctors   Dim 26 Oct - 22:20



A medical student

between two doctors

"

"Dr. Kayser, Mc Coy, Baskin"



Ce lundi matin, j'étais arrivé très tôt à l'hôpital. Non seulement j'avais un planning chargé, mais surtout je voulais commencer cette semaine d'un bon pied, j'avais perdu deux patients sur ma garde de samedi et ça m'avait un peu miné. Je n'aurais rien pu faire de plus que ce que j'avais fait, mais c'était toujours embêtant de se trainer une réputation de porte-poisse dans un hôpital. Je regardais donc le tableau de répartition des internes situé dans le couloir et le nom d'Ella Kayser m'attire l'oeil. Je l'avais croisé plusieurs fois mais n'avais encore jamais travaillé avec elle. Je savais par David qu'elle était très impliquée dans ses études et ambitionnait de devenir chirurgienne en pédiatrie. Rien que ce choix prouvait sa détermination à réussir, et j'aimais les gens ambitieux.
Le docteur Kayser était désignée pour cette semaine dans le service du docteur Appelstein, service de dermatologie. Je sais que les internes doivent toucher un peu à toutes les disciplines de la médecine, mais la dermato quoi ! Rien de bien passionnant dans cette spécialité. Elle serait bien mieux en chirurgie thoracique, c'est-à-dire dans mon service actuel, que dans celui d'Appelstein à observer des boutons ou prescrire des crèmes.
Je jette discrètement un oeil à droite, puis à gauche pour voir si je suis bien seul avant d'effacer son nom sur le tableau Velleda et de le remplacer par celui de l'interne qui m'était attribué. Je souris, assez fier de moi, parce que non seulement j'ai gagné une interne douée et compétente, mais en plus je sens que Mc Coy ne va pas trop apprécier. Je savais qu'ils étaient sortis ensemble un certain temps avant qu'il ne retrouve Mackenzie et malgré leur rupture, ils avaient gardé une complicité dont j'étais un peu jaloux. Si mon ex-femme avait été aussi compréhensive au regard de mon infidélité, je verrais ma petite fille plus souvent. En fait je crois bien que j'enviais Dave d'avoir su se faire pardonner.
Je m'entendais bien avec lui, mais il y avait un petit quelque chose chez lui qui avait le don de m'agacer sans que je sache exactement m'expliquer pourquoi. Je le connaissais pour ainsi dire depuis qu'il était arrivé à Toronto, puisqu'il avait tout d'abord été mon patient. C'est en effet moi qui était de garde quand il avait été amené ici après son accident. J'avais suivi son cas de loin et j'avais été impressionné par son rétablissement très rapide, mais il faut dire qu'il avait été un patient avec une volonté hors du commun pour sa rééductation.
Aussi quand il avait postulé pour travailler ici, j'avais fortement encouragé le directoire à l'accepter dans nos murs. Comme je l'avais deviné, il s'était également montré très volontaire dans son travail, toujours sur la brèche quand un cas un peu particulier se présentait, et au fil du temps cela nous avait un peu mis en compétition, mais quoi de mieux qu'un peu d'émulation pour se motiver.
Bien sur, je ne lui ai jamais avoué qu'il m'impressionnait, non seulement par son parcours, être diplômé à 23 ans n'était pas donné à tout le monde, mais aussi par ses facilités, ce mec était un puits de connaissances et il savait les mettre en pratique. Je n'étais pas non plus manchot dans ma discipline, comme David, j'avais toujours réussi mes examens haut la main, été noté avec excellence dans mes stages, mais surtout j'avais déjà deux publications d'études dans des revues renommées ce qui me donnait une petite longueur d'avance sur lui et ce n'était pas pour me déplaire.
Je suis dérangé dans mes pensées par une voix qui me salue par mon titre. J'étais toujours face au tableau et je me contente d'un petit signe de tête comme réponse sans me retourner. Non pas que j'étais malpoli, mais si je commence à répondre à tout le personnel qui me dit bonjour dans les couloirs je n'ai pas fini. Je pensais que cette personne allait passer son chemin mais non, elle reste dans mon dos et je sens qu'elle essaye de lire le tableau par dessus mon épaule. Légèrement agacé je me retourne et je suis obligé de sourire devant l'enthousiasme à peine contenu dans cette voix que je n'avais pas reconnue de prime abord et qui se dit ravie d'être affectée dans mon service pour cette semaine. J'avais déjà discuté de certains cas avec le docteur Kayser, mais nous n'avions encore jamais travaillé ensemble. Cependant je retrouve bien vite un visage sérieux

- Bien, bien. Puisque vous êtes déjà là, montez dans le service, récupérez les bilans de la nuit des patients Ascot et Desmarcheliers qui ont été opérés samedi.  J'ai un patient à voir en pneumo, j'en ai pour une petite demi-heure et après vous me ferez un topo des compte-rendu de bloc de ces 2 patients.

Je suis bien conscient que cela représente beaucoup de travail à faire en peu de temps, et elle le sait aussi, cependant elle ne se départit pas de son sourire, joli sourire soit dit en passant. Elle acquiesce d'un signe de tête avant de se diriger vers l'ascenseur et au lieu de me concentrer sur le cas qui m'attend, je ne peux m'empêcher de penser qu'il avait eu bien de la chance McCoy.

fiche par century sex.


__________________________



Dernière édition par Liam Allistair Baskin le Ven 31 Oct - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Lun 27 Oct - 0:03

ft. Liam & Ella & David
 A medical student between two doctors
J’ai passé une bonne nuit, et je n’avais qu’une hâte retourner travailler. Il ne restait plus beaucoup de temps avant les premiers examens et je suis vraiment à fond ! Plus rien ne m’arrête j’ai le nez tout le temps dans des bouquins ou alors sur des articles sur internet. Bref, je restais concentrer, et surtout je n’avais qu’une envie travailler encore et encore. Si je ne me ferrai pas viré de l’hôpital, j’y dormirai bien pour être toujours là, quoiqu’il arrive.
Bon, je suis tellement presser de travailler que je suis en avance. Une fois en tenue, je me dirige vers le tableau, je voulais savoir avec qui je tombais aujourd’hui. Je croisais les doigts pour être dans le servie de pédiatrie, évidement, mais ça fait déjà pas mal de temps que j’arrivais à y être. Ca devait changer pour que tout le monde ai les même chances !
Le docteur Baskin était devant et je ne pouvais pas voir avec qui j’étais.

- Docteur Baskin…

Un peu condescendant il ne tourne même pas la tête vers moi. Bien, ça commence bien… Ce n’est pas parce qu’il est doué et qu’il est un médecin fantastique qu’il doit m’ignorer ainsi. Surtout que j’ai réussis à lire que j’étais avec lui. En tant normal j’aurai été bien motivé à travailler avec lui, mais d’un coup je suis refroidit. Mais je garde le sourire parce que je garde en vue qu’il va pouvoir m’apprendre pas mal de truc, et ça ne peut être que bénéfique.

- Bien, bien. Puisque vous êtes déjà là, montez dans le service, récupérez les bilans de la nuit des patients Ascot et Desmarcheliers qui ont été opérés samedi.  J'ai un patient à voir en pneumo, j'en ai pour une petite demi-heure et après vous me ferez un topo des compte-rendu de bloc de ces 2 patients.

Déjà ! Bon, et bien au boulot ma petite Ella ! Je vais devoir lire les dossiers, oui enfin bon, ça va pas m’apprendre beaucoup de chose ça… Malgré tout je dois le faire, alors je vais à l’étage pour prendre les dossiers et je me mets dans un coin pour lire et tout enregistrer pour lui faire mon rapport. C’était loin de m’enchanter, mais ça fait partie du boulot, et puis un jour, c’est moi qui le ferrai faire… une sorte de vengeance en faite !
J’avais fini à l’instant où Baskin débarque, il s’assoit sur le siège vide, et me regarde avec insistance. Je me sens un peu gêner, mais il attendait surement que je lui fasse le topo. Alors je me lance dans l’histoire dans cas puis les complications de l’opération et tout le tintouin un peu chiant avec mes hypothèses des conséquences.
C’est alors qu’il allait me répondre quand David arrive dans la petite pièce. Je le fixe me demandant si son bras ne le lance pas trop. Bon il est médecin, il sait très bien quoi faire, mais c’était mon ami et je ne voulais pas qu’il souffre de trop.

- Il y a un problème docteur McCoy ?
made by © .bizzle / crédit image par tumblr.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Jeu 30 Oct - 1:53


Ella&Liam&David ❧ A medical student between two doctors
Avec difficulté, je me levai ce matin-là, doutant pour la première fois de ma décision. Mon épaule me lançait, Mackenzie grommelait dans son sommeil en s’accrochant à moi et il était définitivement bien trop tôt pour aller travailler. Pourtant, le soleil se trouvait déjà haut dans le ciel. Difficilement donc, je m’extirpais du lit deux places que je partageais avec Mackenzie, évitant de la réveiller. Il ne servait à rien que nous reprenions la discussion de la veille. J’étais résolu à aller travailler. Suite à la prise d’otage et à ma blessure, j’avais eu l’impression de retourner des mois en arrière, à la seule différence que j’avais une fiancée surprotectrice et inquiète à mes côtés. Et je la comprenais. Mais j’avais besoin d’aller travailler. Et si ce n’était pour les patients, ça serait au moins pour continuer mes recherches sur l’infertilité de Mac’… Je m’étais promis de trouver quelque chose, et ce n’était pas en me tournant les pouces que ça allait apparaître.
Enfin sur mes deux jambes, je m’attrapai l’épaule en grognant tout en me dirigeant vers la salle de bain. La journée allait tout de même être longue et j’allais sûrement devoir me shooter avec des antidouleurs pour ne pas grimacer toutes les deux secondes. Avec précaution, je sautai alors dans la douche puis je m’habillai, finissant le tout en plaçant l’attelle que je devais garder jusqu’à ce que ça aille mieux. Ce qui n’était pas aujourd’hui, apparemment. Puis, en attrapant une pomme, j’embrassai Mac’ et je partis, prêt à aller travailler.

Pour un lundi matin, l’hôpital n’était pas particulièrement calme et je souris, pressé de m’y mettre. J’avais moi-même levé mon congé maladie et c’était donc mon premier jour depuis « l’accident ». Peu de personnes étaient au courant de ce qu’il m’était arrivé, à part s’ils m’avaient aperçu furtivement à la TV et c’était mieux ainsi. Je me demandais d’ailleurs comment allait Ella. Je savais qu’elle avait été affectée en me voyant aux mains des terroristes, mais sûrement plus affectée encore par l’état de son meilleur ami, Jon. Il me fallait d’ailleurs aller voir comment il allait…
Par habitude, je me dirigeai d’abord dans les vestiaires, pour enfiler ma blouse, puis je filai vers le tableau. La répartition des internes pour la semaine avait déjà été faite et je marmonnai dans ma barbe quand je ne reconnus pas le nom du mien. J’espérais qu’il soit débrouillard, car en trauma, pour une fois je ne serai pas là pour passer derrière eux lors de gestes techniques. Je remarquai également qu’Ella se retrouvait en dermato, loin de ce qu’elle souhaitait faire… je me retrouvai alors à être déçu pour elle. Mais je ne pouvais rien faire, les internes devaient tourner entre les services… D’un coup d’œil, je vis que ma montre indiquait peu avant huit heures, j’avais donc tout le temps pour me prendre un café. La salle de repos n’était pas loin en plus…

Quand je repassai devant le tableau une vingtaine de minutes plus tard, je le regardai à nouveau pour être sûr du nom de mon interne mais je fus interpelé par un changement de dernière minute. Ella n’était plus en dermato mais en chirurgie thoracique, et le tout avec le Dr Baskin. Nombreux internes auraient tué pour être à sa place et j’haussai un sourcil, interloqué. Pourquoi un tel changement ? Je savais Ella trop honnête pour le faire elle-même, alors qui ? Liam lui-même ? Peut-être… Je connaissais Liam comme tous mes collègues ici depuis que j’avais commencé à travailler ici, et comme avec beaucoup de monde également, le courant était immédiatement passer pour ma part. Pourquoi ? J’en savais trop rien, peut-être car nous nous ressemblions beaucoup dans nos parcours de médecins, ce qui nous mettait directement en rivalité. Même si je ne le ressentais pas comme ça, il était indéniable que c’était là. Et donc pour en revenir à ce changement ? Au final je ne le connaissais pas assez pour savoir si c’était lui. En tout cas il fallait un sacré culot. Sans réfléchir à ce qu’il me prenait, et plutôt vexé qu’on se permette de changer les internes comme ça pour s’approprier les plus doués, je me mis en route vers le service de chir qui se trouvait non loin.

Vingt minutes plus tard, on m’avait apostrophé sur le chemin me faisant perdre mon temps, j’arrivai enfin à la porte où je savais que je trouverais le Dr Baskin et le Dr Kayser. Je ne pris même pas la peine de frapper que j’entrai et deux têtes se tournèrent vers moi, surprises.

« Il y a un problème docteur McCoy ? »

Je levai les yeux au ciel devant temps de formalité avant de lui faire un énorme sourire. Je ne l’avais pas revue depuis qu’ils m’avaient évacué du centre commercial et comme j’avais passé la plupart de mon repos chez moi, elle n’avait pas pu me rendre visite. J’avais juste envie de la serrer dans mes bras pour lui dire bonjour mais ça serait déplacé, alors je me contentai d’un clin d’œil.

« Aucun. Enfin si. Enfin pas vraiment. Je voulais savoir s’il y avait eu un souci avec le Dr Applestein pour qu’il ne vous prenne pas dans son service au final. »

Bien sûr, c’était un subterfuge, car bien sûr que le docteur Applestein n’aurait jamais échangé Ella contre un autre étudiant, elle était une des plus compétentes de la promo ! J’avais donc fait passé cela pour de l’inquiétude et donc éviter d’accuser le docteur Baskin à tord. Même si mes doutes persistaient.
Devant son étonnement, j’oeillai avec suspicion Liam avant de poursuivre.

« Ella, je suppose que tu sais que tu aurais dû être en dermato cette semaine, non ? poursuivais-je en grimaçant sachant qu’elle y avait quand même beaucoup gagné. »

D’ailleurs, elle subissait un traitement de faveur, et si ici, quelqu’un devait lui donner des traitements de faveurs en la mettant dans les meilleurs services, ça devait être moi ! Mais elle avait refusé. Ce qui expliquait peut-être que je sois blessé en imaginant que quelqu’un lui fasse sans qu’elle s’en rende compte… Même si c’était d’un collègue que j’appréciais fortement !
©clever love.

__________________________

Allons-y !

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Ven 31 Oct - 13:16



A medical student

between two doctors

"

"Dr. Kayser, Mc Coy, Baskin"



Je marchais à grand pas dans le couloir tout en réfléchissant au cas que je venais de voir. Ce patient avait une tumeur assez rare au poumon et une opération était envisageable, mais extrêmement délicate à effectuer. Comme tout chirurgien, j'occulte le côté humain pour ne mettre en balance que le bénéfice risque et prendre la décision la meilleure. Bien entendu, je ne serai pas le seul à décider, une réunion avec d'autres chirurgiens et l'équipe soignante aurait lieu et la famille sera également concertée, mais c'était là un bon cas d'étude pour mon interne.
Quand j'arrive dans le service, je l'aperçois derrière la vitre dans le bureau médical, en train de potasser un des deux dossiers que je lui avais demandé d'étudier et elle semble en terminer. Un bon point pour elle, elle est rapide. J'entre et je m'assois près d'elle, et elle me fait un rapport concis de ce qui s'était passé cette nuit et des traitements à envisager pour ces deux patients. J'avais ce don de savoir me concentrer sur plusieurs choses à la fois, sans perdre le fil d'une conversation, cela m'avait bien servi dans mes études d'ailleurs, ainsi que pour berner ma femme sur mes infidélités, enfin jusqu'à ce fameux jour où elle a entrepris de fouiller mon téléphone cette garce.
Pendant qu'Ella m'expose ses conclusions, je la détaille discrètement. La plupart des internes filles ou garçon se laissaient souvent un peu aller physiquement à cause du manque de temps, les études étaient très prenantes. Il n'était pas rare de voir des mecs avec des barbes de 3 jours ou des filles avec des cernes qui leur descendaient jusqu'aux joues, cependant à chaque fois que j'avais croisée Ella, elle était toujours bien habillée, même si elle portait une blouse qui à mon avis cachait ses meilleurs atouts. Il était également clair qu'elle prenait soin de sa personne, bien coiffée, toujours légèrement maquillée, je la soupçonnais d'être un peu coquette, mais cela ne me dérangeait pas, bien au contraire, tant que cela ne l'empêchait pas d'être à 100 % dans son travail.
Je savais aussi très bien masquer ce que je pensais, d'ailleurs là, je garde une expression neutre alors que j'aurais pu me montrer un peu plus enthousiaste et la féliciter pour le travail qu'elle venait d'effectuer parce que j'en étais arrivé aux mêmes conclusions qu'elle. J'étais en train de chercher le petit détail dans le dossier sur lequel j'aurais pu argumenter quand la porte du bureau s'ouvre alors que personne n'a frappé. C'est Mc Coy. Pourquoi cela ne m'étonne pas qu'il soit déjà revenu bosser. Mais après ce qui lui était arrivé, je comprends qu'il ait besoin de se changer les idées, rester chez soi à se morfondre n'était pas la meilleure solution, même s'il avait la chance d'avoir une fiancée comme Mackenzie près de lui.
Ella lui demande s'il y a un problème en l'appelant docteur, deuxième bon point, elle restait professionnelle quand ils n'étaient pas seuls. Cependant son expression avait quand même légèrement changée et on devinait bien qu'elle était un peu inquiète

- Aucun. Enfin si. Enfin pas vraiment. Je voulais savoir s’il y avait eu un souci avec le Dr Applestein pour qu’il ne vous prenne pas dans son service au final.

Devant la surprise d'Ella et avant même qu'il ne continue, je sais qu'il sait que c'est moi qui ait échangé les noms sur le tableau, ou que du moins il le soupçonne fortement

- Ella, je suppose que tu sais que tu aurais dû être en dermato cette semaine, non ?

Mais qu'est-ce que ça peut lui foutre !? Si encore Ella avait été affectée en traumato je comprendrais qu'il rage, mais là il n'y avait vraiment pas de quoi en faire un plat, il aurait plutôt du être content pour elle ! Je ne vais surement pas rentrer dans son petit jeu, s'il pense me mettre mal à l'aise, il se trompe complètement

- C'est moi qui ai échangé les noms sur le planning

Je le fixais dans les yeux sans sourciller, et je sens le regard d'Ella sur moi, elle doit être choquée. Cela m'embêtait qu'elle soit témoin de ce que je venais d'avouer mais j'espérais qu'elle tiendrait sa langue. Elle me semblait assez droite et honnête et si ce que j'avais fait arrivait à des oreilles supérieures je pourrais être rappelé à l'ordre. Dave me regardait avec un petit sourire, assez content de m'avoir mis en porte-à-faux on dirait mais je n'allais pas me laisser faire

- J'ai un cas très intéressant qui va être transféré ici et je voulais un interne compétent pour suivre le dossier. Et au vu du rapport qu'Ella m'a fait ce matin, j'ai bien fait

Je mentais bien sur, j'avais échangé les noms avant d'avoir vu le patient, mais ça ils ne le savaient ni l'un ni l'autre. Je jetais un bref coup d'oeil  à Ella qui avait rougi légèrement sous le compliment que je venais de lui adresser. C'était bon pour moi ça, la perspective de traiter un cas un peu exceptionnel n'était pas donnée à tous les étudiants, et je décide d'en remettre une couche pour l'avoir définitivement de mon côté en lui parlant comme si David n'était pas là

- De plus, Il faudra très certainement opérer ce patient et il me semble bien que tu envisages la chirurgie comme spécialité non ? Si tu le suis de bout en bout, tu iras bien sur au bloc avec moi

Si elle essayait de garder une attitude posée, je voyais bien que l'envie d'apprendre toujours plus d'un cas difficile prenait le dessus, ses yeux parlaient pour elle. Assez satisfait de moi, je me retourne vers David et lui sourit ironiquement

- Ça te pose un problème David ?

Bien sur que ça lui posait un problème que je m'accapare Ella comme ça, sinon il ne serait pas venu jusqu'ici. Son sourcil levé était revenu à sa place et se fronçait maintenant avec son jumeau, Dave semblait choqué par ma façon de faire, mais cela m'importait peu, il pouvait bien penser ce qu'il voulait.

fiche par century sex.


__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Ven 31 Oct - 21:43

ft. Liam & Ella & David
 A medical student between two doctors
Je suis assez perplexe en voyant David arrivé ainsi sans s’annoncer, ça lui ressemblait pas vraiment. Et puis il devait prendre encore un peu de repos, même si j’étais assez heureuse de le voir. Si nous n’étions pas en compagnie du docteur Baskin je me serai bien levé pour l’enlacer amicalement. Je trouverai bien un petit moment pour lui parler seul à seul. Mais son clin d’œil me rassura légèrement sur son état de santé.

- Aucun. Enfin si. Enfin pas vraiment. Je voulais savoir s’il y avait eu un souci avec le Dr Applestein pour qu’il ne vous prenne pas dans son service au final.

Applestein ? En dermatologie ? Oui je sais que j’adore apprendre sur tous les domaines mais c’est vraie que ce n’est pas ce que je préfère. Mais pourquoi avais-je changé de service alors ?

- Ella, je suppose que tu sais que tu aurais dû être en dermato cette semaine, non ?

Je regarde David surprise, je n’en avais aucune idée bien évidemment. Je m’en doutais un peu, parce que ça fais un moment que je n’avais pas travaillé avec lui. Mais comme dans un hôpital ça change tout le temps, j’en ai pas été surprise plus que cela.

- C'est moi qui ai échangé les noms sur le planning

Comment ça ?! Pourquoi a-t-il fait ça ? Je ne voulais aucun traitement de faveur, de David ou n’importe qui d’autre. Je veux mériter tout ce que je fais. Sans que j’ai pu dire quoique se soit de plus, Baskin continue tout en ignorant David magistralement.

- J'ai un cas très intéressant qui va être transféré ici et je voulais un interne compétent pour suivre le dossier. Et au vu du rapport qu'Ella m'a fait ce matin, j'ai bien fait

Le compliment me va droit au cœur, mais malgré tout le fait qu’il me voulait moi et pas un autre interne, me flatte, même si je n’aime pas trop ça. Je venais de prendre la place de quelqu’un. J’ai fait mon travail et je ferrai toujours mon travail comme il se doit. C’est la vie de personne que l’on a entre nos mains, pas de vulgaire poupée de chiffon qui parle. Alors pour moi j’y mettais tout mon cœur. C’était mon travail et ma passion.

- De plus, Il faudra très certainement opérer ce patient et il me semble bien que tu envisages la chirurgie comme spécialité non ? Si tu le suis de bout en bout, tu iras bien sur au bloc avec moi

Ah okay, après les compliments il reprend directement là où nous en étions avant que David n’arrive. Mon cerveau revient vite alors sur les dossiers que je venais de lire, et je regarde le docteur Baskin après avoir regardé longuement David les yeux écarquillés par ce que venait de me dire son confrère. Une opération de cette envergure ?! Moi j’y assisterai et y participerai ! C’est juste incroyable ! En plus de son talent incroyable je sais que je vais apprendre beaucoup. C’était une chance de pouvoir être à ses côtés dans un bloc. Je n’avais qu’une hâte que ça arrive et vite !

- Ça te pose un problème David ?

Pourquoi ça le dérangerai, il n’avait rien à dire sur les opérations que j’allai faire. Au contraire il va être heureux pour moi, je le connais. Je regarde alors David le sourire aux lèvres, je suis excité comme une puce maintenant, encore heureux que je sais me tenir. Sinon j’exploserai de joie et me jetterai dans les bras de David, tellement j’étais heureuse de cet opportunité. Sauf qu’à la vue de David je me dis qu’il n’était pas si ravie pour moi et ça m’embêtait. Pourquoi il ne serait pas content ? J’allais pouvoir progresser grâce à Baskin.

- Da..Docteur McCoy ?

Oups, j’ai bien failli l’appeler par son prénom, ce qui n’aurait pas été très professionnel.
Ce n’était pas vraiment lui cette expression, pourquoi s’énerver comme ça ? Je ne comprends pas sa réaction là !


- Il y a un problème docteur McCoy ?
made by © .bizzle / crédit image par tumblr.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Dim 23 Nov - 20:24


Ella&Liam&David ❧ A medical student between two doctors
Bougon, j’attendis que l’un deux me réponde et éclaire mes lanternes. Je voulais être fixé et entendre de la bouche de Liam que c’était bien lui qui faisait du traitement de faveur, ou plutôt, qui faisait des échanges qui l’arrangeaient bien en prenant les étudiants les plus compétents. Ce qui me rendait mitigé et gêné par rapport à la situation cependant, c’était que ça soit Ella. Un autre étudiant, je l’aurais déjà expédié. Mais là… Je me retrouvais avec tous les sentiments contradictoires possibles et imaginables. J’étais content pour elle mais également vexé que ça ne soit pas moi qui contribue à son parcours de la sorte tout en étant offusqué que de telles pratiques aient lieu à l’intérieur de cet hôpital. Plongé dans mes pensées, je faillis rater la réponse de Liam.

« C'est moi qui ai échangé les noms sur le planning »

Ah je le savais ! Cependant son ton et le fait qu’il me fixe de la sorte me disaient qu’il se fichait de comme la dernière pluie de ce que je pouvais penser à son sujet. Bien sûr, après tout, même si nous avions de bonnes relations, je restais un collègue de trauma sans spécialisation. Pourtant, de le faire avouer si facilement m’apporta une petite satisfaction et je ne pus empêcher un rictus de se former sur mon visage.

« J'ai un cas très intéressant qui va être transféré ici et je voulais un interne compétent pour suivre le dossier. Et au vu du rapport qu'Ella m'a fait ce matin, j'ai bien fait »

Autre chose que j’avais deviné. C’était donc bien sur les capacités d’Ella qu’il l’avait choisie, ce qui n’était pas étonnant, en fait. Ella était une des internes les plus douées et elle avait réussit à se faire un petit nom. Tous les médecins la connaissaient, beaucoup la voulaient pour la semaine.
Bien sûr, j’étais heureux pour elle, moi plus que quiconque savais à quel point elle travaillait dur dans l’espoir de choisir sa spécialisation plus tard, et même si actuellement ça ne se reflétait pas sur mon visage, je préférais qu’elle ait des cas avec Baskin plutôt qu’avec Applestein… Un coup d’œil vers Ella et je vis qu’elle était partagé, elle aussi. Elle semblait flattée tout en étant gênée d’avoir prit la place de quelqu’un. Et en sachant son aversion pour les traitements de faveur… Je le comprenais aussi.

« De plus, Il faudra très certainement opérer ce patient et il me semble bien que tu envisages la chirurgie comme spécialité non ? Si tu le suis de bout en bout, tu iras bien sur au bloc avec moi. »

Je soufflai légèrement par le nez quand il m’ignora avec superbe pour se mettre Ella dans la poche. Il avait gagné et il le savait. Comment je pouvais encore râler quand il offrait une telle opportunité à Ella ? Et surtout, comment je pouvais faire du zèle sur l’éthique et les règles en voyant l’expression sur son visage ? C’était impossible. Elle paraissait au bord de l’explosion de joie mais se retenait pour les apparences. Liam m’acheva d’ailleurs en me demandant si ça me posait un problème et je ne sus quoi répondre. Intérieurement je ne savais plus comment réagir. Je ne voulais pas décevoir Ella et pourtant, c’était ce que je faisais. Pourquoi j’avais remarqué une telle chose ? J’aurais évité à Ella l’embarras d’avoir son ex un peu trop protecteur sur le dos. Du coup, je m’énervais contre moi-même aussi, et la boucle infernale continuait.
Quand Ella m’appela, sûrement inquiète devant mon mutisme, je sortis de mon état second pour la regarder. Sa joie s’était transformée en une sorte de déception face à mon comportement et je me retrouvai bien con en face d’eux. Qu’est-ce que je pouvais dire maintenant ? Pas grand-chose… Gêné par mon comportement impulsif, j’attrapai mon oreille de ma main qui n’était pas piégée avant d’inspirer.

« Pas de problème, non… C’est très bien, oui c’est ça, très bien. Parfait même. Même si… Enfin, Liam, soit plus discret la prochaine fois. Plutôt ce que je veux dire c’est que si ce n’avait pas été moi qui l’avait vu… Enfin, la prochaine fois, si Ella est en trauma, je ne serai pas si conciliant… »

J’étais vraiment un boulet et maintenant je passais pour l’ex possessif… Quel idiot. Je disais absolument le contraire de ce que je devrais et du coup, je m’enfonçais. Il fallait que je rattrape ça.

« Mais je suis content qu’Ella puisse suivre ce cas avec toi… avouais-je tout de même. »

Je n’aimais pas devoir avouer que je me trompais au départ et devoir dire ça, c’était l’équivalent de m’excuser pour mon interruption. De plus, j’étais certain que Liam sache que je ne voyais pas d’un bon œil que ça soit Ella et non n’importe qui d’autre tout simplement car je ne supportais pas qu’un autre médecin attire ses bonnes faveurs. Jusqu’à maintenant, j’étais celui qui était le plus proche d’elle sur notre lieu de travail, alors je ne savais pas ce qu’il se passerait si je n’étais plus le centre des ses attentions, car je ne voulais pour rien au monde que ça recommence, ces mois qu’elle avait passé à m’ignorer suite à notre rupture brutale…
©clever love.

__________________________

Allons-y !

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Jeu 27 Nov - 10:31



A medical student

between two doctors


"Dr. Kayser, Mc Coy, Baskin"



J'attendais la réponse de David mais il reste muet, sans doute estomaqué par ma capacité à assumer sans aucun remords ce que je venais de faire. Je suis certain que lui ne se serait jamais permis de faire une chose pareille, même si je savais qu'il aimait beaucoup Ella et que lui donner un coup de pouce pour sa carrière devait le démanger. Elle me semblait d'ailleurs de la même trempe que lui et si je la sentais contente d'être dans mon service à la place d'être en dermato, elle ne devait pas apprécier qu'on la privilégie par rapport à ses petits camarades de classe, mais je l'avais fait autant pour elle que pour moi, travailler avec les meilleurs était bien plus stimulant et enrichissant.
Et quand je vois leurs têtes à tous les deux, je ne regrette rien et ça m'amuse beaucoup. Ella avait changé d'attitude et semblait déçue par la réaction de David, manquant même de l'appeler par son prénom, quand à mon confrère je voyais bien qu'il se contenait et ne supporterait pas bien longtemps cette situation, il commençait à rougir et je réprime un sourire quand je vois sa main attraper son oreille. Tout le monde savait que c'était chez lui le signe qu'il était dans l'embarras et qu'il allait commencer un long monologue plus ou moins compréhensible par ses interlocuteurs

- Pas de problème, non… C’est très bien, oui c’est ça, très bien. Parfait même. Même si… Enfin, Liam, soit plus discret la prochaine fois. Plutôt ce que je veux dire c’est que si ce n’avait pas été moi qui l’avait vu…

Encore heureux que cela ne lui posait pas de problème ! De toute façon cela ne le concernait pas, seul Applestein aurait eu son mot à dire et quelque chose me dit que ni Lui ni Ella ne vont aller se plaindre à lui. Bien sur il pourrait en référer en plus haut lieu mais un petit sourire en coin marque mon visage, ce ne sera pas le cas

- Enfin, la prochaine fois, si Ella est en trauma, je ne serai pas si conciliant…

Encore une fois la légende de Mc Coy en train de se triturer l'oreille se vérifie, il ferait mieux de réfléchir avant de parler, il pensait donc que j'étais assez con pour faire l'échange si jamais Ella avait été affectée à son service. Il avait beau ne plus être en couple avec elle, il continuait de la protéger. Toujours avec mon petit sourire, je me tourne vers Ella qui rougissait à vue d'œil et avait baissé les yeux vers le dossier qu'elle avait toujours dans les mains. C'était tout mignon de la voir toute gênée par les propos de son ex

- Mais je suis content qu’Ella puisse suivre ce cas avec toi…

Sans que je ne le veuille vraiment mon sourire s'accentue encore, que ça devait être difficile pour lui, et surtout face à moi, de reconnaître qu'il était quand même content qu'Ella puisse travailler avec moi. Je jubilais intérieurement et décide d'enfoncer le clou encore un peu plus

- Je suis certain que nous allons faire du bon travail, n'est-ce pas Ella ?

J'avais attrapé les épaules de mon interne et la serre brièvement contre moi comme si elle était une amie de longue date. Je sens bien que ce geste un peu familier lui déplaît fortement à la façon dont elle se raidit, mais comme je lui rends rapidement sa liberté elle n'a pas trop le temps de protester. Mais le meilleur c'est la tête de David qui a enfin lâché son oreille et qui, je le vois bien, bout intérieurement

- Et il est bien entendu Dave que si cette charmante personne avait été affecté avec toi je ne me serais pas permis de vous séparer, je sais ce qui vous lie, ce n'est un secret pour personne dans cet hôpital

J'étais bien conscient que je n'étais plus du tout professionnel là, mais la tentation de le faire enrager était bien trop forte. Bien sur ils étaient sortis ensemble bien avant que David ne soit médecin ici, mais ça n'aurait jamais du s'ébruiter quand il était arrivé. Je passe du visage de David et celui d'Ella. Il est toujours aussi rouge mais cette fois de colère, vu comment ses jolis yeux me fusillent. Ça la rendait encore plus désirable ainsi et je me dis que si elle a le cran ce me remettre à ma place, puisque j'avais largement dépassé les bornes de la bienséance, je m'aventurerai peut-être à la séduire. En tant qu'interne elle était ma subordonnée et me devait le respect, mais là nous n'étions plus du tout dans le domaine médical. A sa place je ne laisserai pas passer ça, surtout si mon ex était en face de moi, j'espérais juste qu'elle soit plus rapide que lui à réagir ...

fiche par century sex.


__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Jeu 27 Nov - 15:42

ft. Liam & Ella & David
A medical student between two doctors
Je regardais Davis inquiète, il devait vraiment mal prendre le fait que le docteur Baskin m’est échangé. Bien entendu ça me déplais aussi avoir des passe droits je n’aime pas du tout ça.

- Pas de problème, non… C’est très bien, oui c’est ça, très bien. Parfait même. Même si… Enfin, Liam, soit plus discret la prochaine fois. Plutôt ce que je veux dire c’est que si ce n’avait pas été moi qui l’avait vu…

David était vraiment très mal à l’aise, je sais pertinemment qu’en réalité ça l’embête que quelqu’un d’autre que lui ai pu m’aider dans que je le veuille. Il aimait bien passer pour le bon samaritain, et parfois je trouvais ça super mignon et parfois ça m’énervais plus qu’autre chose parce qu’il sait très bien que je veux y arriver toute seule.

- Enfin, la prochaine fois, si Ella est en trauma, je ne serai pas si conciliant…

Pourquoi il m’appelle par mon prénom ? Nous sommes à l’hôpital et pas seul, nous nous étions mis d’accord pour que nous le fassions qu’en privé. Non mais David, il ne changera pas pour faire des petites gaffes. Et voilà que maintenant il va torturer son oreille pour en rajouter une couche. Il le fait toujours quand il ne sait plus trop quoi dire, ni quoi faire. Si je n’étais pas si mal à l’aise, je crois que j’aurai pu en sourire.

- Mais je suis content qu’Ella puisse suivre ce cas avec toi…

Je souris en cherchant le regard de David, même là je le trouvais plus que chou. Parfois je m’image toujours avec lui, mais à chaque fois une blonde arrive et nous sépare quoi comme le destin en voulant autrement même dans mes songes.

- Je suis certain que nous allons faire du bon travail, n'est-ce pas Ella ?

Je fais de grands yeux surprise quand une des mains du docteur Baskin vient sur mon épaule et me fait me rapprocher de lui. Qu’est-ce que c’était ce geste familier à mon encontre ? J’étais loin de vouloir être si proche de lui moi. Et puis il faisait ça pourquoi ? Essayer de rendre David jaloux ? Ça n’avait aucun sens, David est plus qu’heureux avec Mac… L’énerver peut-être, vue comment est leur relation, pas toujours très amicale…
Je fus soulagé quand il me lâche enfin, même si j’ai pu remarquer que son parfum était délicat et qu’il sentait bon.

- Et il est bien entendu Dave que si cette charmante personne avait été affecté avec toi je ne me serais pas permis de vous séparer, je sais ce qui vous lie, ce n'est un secret pour personne dans cet hôpital

Charmante ? Lie ? Mais, comment nous relation avait pu être mis au courant par tous, nous en avions parlé a personne ! Surtout que ça c’est terminé très vite après que David soit engagé ici, alors comment ça à put se savoir ? Ou alors le docteur Baskin essayer de prêcher le faux pour savoir le vraie…. Et même si c’était le cas, je n’allais pas me laisser faire.

- Ce qui nous lie ? Comme quoi une amitié ? C’est normal non, entre personne qui s’apprécie. JE ne vois pas du tout de quoi vous parlez. Et même SI c’était le cas, en quoi ça vous regarde Docteur Baskin, vous êtes jaloux parce que nous nous entendons bien ?

Je voulais me défendre et que personne d’autre ne face d’allusion à notre relation David et moi. C’était privé, ça ne regarde personne, et surtout ça n’a jamais empathie sur notre travail. Alors en quoi ça peut déranger que nous avions été ensemble ?
Je sentais mes joues rougir parce qu’il m’avait énervé se docteur, et pourtant il en faut beaucoup pour que ma colère sorte, mais là il avait touché une corde sensible, ma vie privé et personne n’y entre sans que je lui accorde se droit.



made by © .bizzle / crédit image par tumblr.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Ven 28 Nov - 13:27


Ella&Liam&David ❧ A medical student between two doctors
Indéchiffrable. L’adjectif qui qualifiait le mieux Liam la plupart du temps lorsqu’il arborait une mine des plus neutres. Et c’était exactement la tête qu’il faisait face à moi. Il aurait pu être irrité, enjoué, où je ne savais quoi d’autre, il aurait eu la même expression. Seul un rictus perçait ce masque parfait qu’il se construisait tous les jours et j’imaginais qu’au moins, ça l’amusait. A ses côtés, Ella, quant à elle, semblait emprunt de sentiments contradictoires. Tantôt heureuse du cas qu’on lui avait affecté, tantôt déçue du piston et de moi, tantôt inquiète. Au fur et à mesure de mon monologue où je m’étais emmêlé les pinceaux, j’avais d’ailleurs pu observer tous ces sentiments à la fois avant qu’un sourire ne fende son visage à ma confession. Je lui rendis faiblement avant de me tourner vers le docteur Baskin qui semblait au final plutôt satisfait, ce qu’il ne tarda pas à confirmer.

« Je suis certain que nous allons faire du bon travail, n'est-ce pas Ella ? »

Hagard, voir même complètement abasourdi, je le regardai prendre Ella par les épaules, et au vu de la tête de la dite intéressée, elle ne se sentait pas à l’aise du tout. Je le fusillai du regard et il la lâcha vite, avant même qu’Ella ne puisse le sermonner. Et Dieu savait à quel point elle pouvait être impressionnante pour sa taille quand elle râlait. Ca seulement, il ne le savait pas, bien sûr. J’étais le seul qui la connaissait aussi bien et qui savait ce qui pouvait déclencher une tempête chez ce petit bout de femme. Complètement ignorantde tout ceci, Liam continua en reprenant la parole.

« Et il est bien entendu Dave que si cette charmante personne avait été affecté avec toi je ne me serais pas permis de vous séparer, je sais ce qui vous lie, ce n'est un secret pour personne dans cet hôpital. »

Automatiquement, mes sourcils se froncèrent et je plissai les yeux, prêt à le remettre à sa place de médecin. Nous étions amis, certes, avec parfois des échanges houleux qui ne ressemblaient pas à ce type de relation, mais je ne pouvais laisser passer cela. Je n’étais plus avec Ella, j’allais me marier avec Mackenzie, mais je ne pouvais pas ne pas réagir devant de telles assomptions. Ce qui nous liait ? On était ami oui, mais à la façon dont il le disait, c’était presque comme si des bruits de couloirs nous poursuivaient, des chuchotements qui ne croyaient pas que nous ne nous voyions plus de la sorte. Et quoi ? C’était improbable de rester ami avec son ex ? J’aurais pourtant juré que ça arrivait ! Prêt à remettre les choses au clair calmement, mais froidement, je me fis coiffer au poteau par Ella et je retins mon souffle, sachant ce qui allait arriver. Le pauvre n’allait pas comprendre ce qui allait lui arriver.

« Ce qui nous lie ? Comme quoi, une amitié ? C’est normal non, entre personne qui s’apprécie. JE ne vois pas du tout de quoi vous parlez. Et même SI c’était le cas, en quoi ça vous regarde Docteur Baskin, vous êtes jaloux parce que nous nous entendons bien ? »

J’écarquillai les yeux, impressionné et à la fois inquiet. Ce qui devait arriver arriva et elle rabattit le claquet de Liam, quant bien même c’était son supérieur et je grimaçai en pensant au tempérament de mon collègue. Si je ne calmais pas rapidement le jeu, ça allait faire des étincelles, connaissant les deux. En une enjambée, je me retrouvai aux côtés d’Ella et je posai ma main sur son épaule. Rien ne se passait vraiment comme j’imaginais ma reprise, mais au moins, ça me tenait l’esprit occupé…

« Laisse Ella… Ca n’a pas d’importance, pas ici. »

Je serrai un peu la main pour la détendre avant de me reculer. Je regardai à nouveau Baskin droit dans les yeux et comme d’habitude, je ne sus déchiffrer ce que j’y voyais. Cet homme demeurait un mystère pour moi.

« Jaloux ou non, je suis sûr que cette semaine profitera à tout le monde ici, alors ne poursuivons pas cette conversation sur un sujet qui pourrait compromettre votre duo, n’est-ce pas docteur ? »

Je tins le regard de Liam quelques secondes, le scrutant, avant de le détourner pour regarder Ella toujours autant en colère contre Liam. Il avait dépassé une limite pour elle, et j’espérais vraiment que ça ne la découragerait pas pour la suite et qu’elle profitera de cette occasion en or jusqu’au bout.
©clever love.

__________________________

Allons-y !

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Jeu 4 Déc - 21:17



A medical student

between two doctors


"Dr. Kayser, Mc Coy, Baskin"



J'attendais patiemment la réaction à mon comportement, ne me départissant de mon léger sourire. Je me doutais bien que si Ella n'osait pas me remettre en place par peur de voir sa semaine pourrie par son supérieur, David lui le ferait. Mais il le ferait gentiment parce que lui non plus ne voudrait pas que je puisse me venger sur son interne préférée. Ils me connaissaient bien mal tous les deux. Certes je ne donnais pas toujours une bonne image, je renvoyais souvent celle du chirurgien odieux et sur de lui, mais je savais pertinemment faire la part des choses

- Ce qui nous lie ? Comme quoi, une amitié ? C’est normal non, entre personne qui s’apprécie. JE ne vois pas du tout de quoi vous parlez. Et même SI c’était le cas, en quoi ça vous regarde Docteur Baskin, vous êtes jaloux parce que nous nous entendons bien ?

Je ne la connaissais pas mais finalement je l'avais bien cernée, elle avait du cran cette fille. Alors comme ça ils n'étaient qu'amis et elle ne voyait pas de quoi je voulais parler ? Je ne peux empêcher mon sourcil de se soulever à cette affirmation, surtout que je voyais s'avancer David vers nous l'air soucieux. Par contre elle avait entièrement raison sur les deux derniers points. Et d'une j'étais un peu jaloux, et de deux, leur histoire ne me regardait en rien, mais j'étais comme ça, j'aimais bien tout savoir.
Dave avait posé une main sur l'épaule d'Ella et lui demande de laisser tomber en lui disant que cela n'avait pas d'importance. il contractait ses doigts comme pour la masser, sans doute pour la détendre. On voyait tout de suite que si maintenant ils étaient amis, il n'en avait pas toujours été ainsi, seuls des gens qui avaient été très proches pouvaient savoir ce dont l'autre avait besoin pour se calmer. En tout cas, même si c'était juste pour calmer le jeu, il faisait preuve de bien moins de professionnalisme qu'Ella en l'appelant sans cesse par son prénom et en se montrant si proche d'elle, pourtant il avait l'air d'avoir retrouvé son aplomb

- Jaloux ou non, je suis sûr que cette semaine profitera à tout le monde ici, alors ne poursuivons pas cette conversation sur un sujet qui pourrait compromettre votre duo, n’est-ce pas docteur ?

C'était trop mignon ce qu'il faisait pour elle, et en plus il me donne du "Docteur" maintenant. Il pouvait toujours essayer de chercher à savoir ce que je pensais en me fixant comme ça, j'étais bien trop fort à ce petit jeu là. Moi par contre, je vois bien que malgré ses paroles de médiation il était toujours aussi furieux, même s'il cherche à me le cacher en regardant à nouveau Ella, entrainant du coup mon regard aussi sur elle. Ses grands yeux noirs me lançaient encore des éclairs et pour tout dire j'en étais ravi, puisque cela m'obligeait maintenant à honorer la promesse faite à moi-même, un jour toute cette fougue elle me la montrera ailleurs qu'à l'hôpital. Je prends un air étonné et rit légèrement

- Jaloux ? Moi ? Et de quoi donc ?

En fait j'étais quand même un peu vert qu'ils aient mis dans le mille tous les deux. Mes amis se comptaient sur les doigts de la main et encore, ils travaillaient tous à l'hôpital. Quand à ma vie amoureuse, à part quelques soirées où je repartais accompagné, c'était le calme plat. Heureusement que j'avais mon travail, c'était lui mon meilleur ami finalement. Je reprends un air enjoué quand je remarque qu'Ella et David se regarde avec connivence, j'avais du partir trop longtemps dans mes pensées

- C'est extrêmement profitable à tous qu'il y ait une bonne ambiance au sein d'une équipe, sinon le travail s'en ressent, et je suis sur que vous comme moi n'aimez pas ça

Voilà, encore une fois je me réfugiais dans le travail. J'aimais ça oui, mais avoir une vie sociale à côté ne m'aurait pas déplu non plus. Je prends le dossier qu'Ella tenait toujours en main et le feuillette pour me donner une contenance, ils avaient réussi à me déstabiliser les deux là, et je n'aimais pas du tout ça

- Nous en étions où docteur Kayser ? ... ah oui Monsieur Ascot. Nous allons aller le voir ensemble et vous lui soumettrez le traitement que vous aviez envisagé tout à l'heure pour lui avant que David ne vienne nous déranger. Et après nous irons voir le patient intéressant dont je vous ai parlé

Je savais que j'aurais du m'excuser de mon geste familier au lieu de repartir directement sur les patients, mais je ne voulais pas le faire en présence de David que je faisais exprès d'ignorer pour qu'il se sente de trop. Sa simple présence m'énervait tout simplement parce qu'il me rappelait tout ce que je n'avais pas et j'espère que ni lui ni Ella n'allaient revenir sur cette conversation non professionnelle.


fiche par century sex.


__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Ven 5 Déc - 21:56

ft. Liam & Ella & David
A medical student between two doctors



Je ne me suis pas écrasé, non mais ce n’était pas parce que le docteur Baskin était mon supérieur qu’il ne me devait pas le respect, en plus ma vie privée ne le regarde pas du tout. Il avait outrepassé ces droits en parlant de David et moi.
Je redescends en pression, enfin un peu quand je sens la main de David sur mon épaule. Mais ce n’était pas une mince à faire. Il avait bien fait monter la moutarde cet idiot de Baskin.

- Laisse Ella… Ca n’a pas d’importance, pas ici.

Que je laisse tombé ? Vraiment ? Mais…. Je ne pouvais pas le laisser dire, je n’avais pas envie de me laisser marcher sur les pieds, et pas envie que tout le monde crois que j’ai de l’aide dans mon travail grâce à David ou qui que soit d’autre.
J’essaie de me concentrer sur ma respiration pour me calmer, je devais reprendre mon sang froid, rapidement.

- Jaloux ou non, je suis sûr que cette semaine profitera à tout le monde ici, alors ne poursuivons pas cette conversation sur un sujet qui pourrait compromettre votre duo, n’est-ce pas docteur ?

David essayais de temporiser le jeu, sans en rajouter une couche à ce que j’avais dis. Je ne sais pas si ça m’énerve plus, ou si ça me calme. Je suis encore bien trop sur les nerfs pour voir qu’il essaie juste de m’aider.

- Jaloux ? Moi ? Et de quoi donc ?

Je fixe le docteur Baskin qui tente de reprendre un air, comment dire, moins surpris. Je regarde David, et intérieurement, je souriais, parce qu’en faite, j’avais mis dans le centre de la cible, il était jaloux de nous, de notre relation amicale. Alors que c’est assez simple de se lier avec quelqu’un qu’on apprécie. Je suis certaine qu’il doit être bien plus aimable quand il est hors de l’hôpital, quoique… j’en doute quand même un peu.

- C'est extrêmement profitable à tous qu'il y ait une bonne ambiance au sein d'une équipe, sinon le travail s'en ressent, et je suis sur que vous comme moi n'aimez pas ça

Il nous donne l’excuse du travail d’équipe, vraiment ? Mais c’est du grand n’importe quoi, les infirmières s’entendent peut-être bien, mais les médecins entre eux, c’est plutôt rare qu’il ne se tire pas dans les pattes. C’est vrai que c’est plutôt rare que deux médecins s’entendent aussi bien que David et moi.

- Nous en étions où docteur Kayser ? ... ah oui Monsieur Ascot. Nous allons aller le voir ensemble et vous lui soumettrez le traitement que vous aviez envisagé tout à l'heure pour lui avant que David ne vienne nous déranger. Et après nous irons voir le patient intéressant dont je vous ai parlé

Maintenant il fait comme si de rien n’était ? Non mais il est vraiment étrange se mec. Il passe du coq à l’âne comme si c’était normal… Je regarde David, je n’avais pas spécialement envie qu’il me laisse, je ne sais pas si j’allais pouvoir rester calme et surtout professionnel avec le docteur Baskin. Pourtant je savais bien que je n’avais pas le choix, je devais reprendre mon sans froid et être un médecin, rien d’autre.

- Bien, docteur Baskin.

J’ai pris un ton ferme et froid, mais je n’allais pas redevenir aussi calme rapidement face à lui. Si nous étions dans un bloc, oui je serai déjà redevenu la plus calme possible du monde. Mais là…. Nous n’étions pas dans une salle d’op…


Spoiler:
 

made by © .bizzle / crédit image par tumblr.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Sam 14 Mar - 21:01


Ella&Liam&David ❧ A medical student between two doctors
Immédiatement après que j’eue essayé de calmer le jeu, même si toutefois intérieurement je ne me calmais pas, Liam prit un air étonné, comme si je ne tapais pas du tout dans le mile et je restai neutre.

« Jaloux ? Moi ? Et de quoi donc ? »

Je me retins d’hausser un sourcil devant sa réaction, bien trop innocente à mon goût et je jetai un regard à Ella, qui avait l’air de se calmer. Je ne me doutais pas, que des collègues aient pu avoir des ragots sur nous, autant de temps après. Encore moins que certains soient jaloux de notre complicité. Et pourtant je le voyais maintenant. Bien sûr, ça n’excusait pas qu’on veuille se l’accaparer, et encore moins qu’on puisse nier innocemment.
Quelques longues secondes passèrent et Liam revint parmi nous et reprit la parole, sûrement pour avoir le dernier mot là-dessus.

« C'est extrêmement profitable à tous qu'il y ait une bonne ambiance au sein d'une équipe, sinon le travail s'en ressent, et je suis sur que vous comme moi n'aimez pas ça. »

Comme pour couper cours à la conversation, il plonge son regard dans son dossier et instantanément, je me sens de trop. C’était comme si c’était le signe qu’il fallait que je parte, que je vaque à mes occupations et que je ne dise plus rien là-dessus. Bien sûr, si j’avais encore mon mot à dire, je ne me gênerais pas. Je me retins à nouveau de soupirer et j’attendis la suite bien sagement. A ce train il allait m’expédier, et vite fait…

« Nous en étions où docteur Kayser ? ... ah oui Monsieur Ascot. Nous allons aller le voir ensemble et vous lui soumettrez le traitement que vous aviez envisagé tout à l'heure pour lui avant que David ne vienne nous déranger. Et après nous irons voir le patient intéressant dont je vous ai parlé. »

J’avais visé juste et je croisai le regard d’Ella qui me suppliait presque de rester. Mais pour le coup, je n’avais pas trop le choix. Et puis, des patients m’attendaient en trauma, ils avaient besoin de moi. Ella lui répondit plutôt froidement et je me passai une main dans les cheveux avant de tourner les talons, non sans oublier de lancer un regard désolé à mon amie. Je n’ajoutai rien, de toute façon j’avais été exclu d’une quelconque poursuite de conversation. Je partis donc, non sans soupirer un grand coup en passant la porte. La semaine allait être longue.
©clever love.


Spoiler:
 

__________________________

Allons-y !

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Sam 4 Avr - 10:48



A medical student

between two doctors

[/url]

"Dr. Kayser, Mc Coy, Baskin"



Ella m'avait répondu sur un ton sec et froid mais je sais qu'elle n'aura pas de mal à se replonger dans le dossier du patient. Elle ne le connaissait que depuis ce matin mais c'était un bon médecin et ses patients, enfin les miens pour cette semaine, seraient dans de bonnes mains, sur ce point je pouvais lui faire confiance.
En revanche pour ce qui était des relations entre nous j'allais devoir faire un effort parce que là c'était mal parti. Pourquoi Mac Coy était-il venu mettre son grain de sel dans le changement du planning aussi ! Il ne pouvait pas fermer les yeux pour une fois ! En plus il n'avait pas caché qu'il préférait voir son ex dans mon service plutôt que chez les boutonneux, alors c'était quoi son problème ? Même si je semblais calme, j'attendais avec impatience qu'il se casse et nous laisse enfin. Tout en faisant semblant de me concentrer sur le dossier de Monsieur Ascot que j'avais repris des mains d'Ella, je les surveillais discrètement du coin de l'oeil, et après un regard désolé de part et d'autre, David se décide enfin à partir, mais non sans soupirer fortement avant de fermer la porte. J'ai presque aussi envie de soupirer de soulagement aussi mais je me retiens

- On peut y aller maintenant Dr Kayser ?

Son regard sur moi en dit long sur ce qu'elle pense mais j'accompagne ma demande d'un sourire et finalement elle acquiesce de la tête et se lève, de toute façon avait-elle le choix ? Elle me reprend le dossier des mains et part dans le couloir. Elle se renseigne auprès d'une infirmière pour savoir dans quel chambre est M. Ascot et surtout dans quel état d'esprit il était ce matin. Encore un bon point pour elle. On l'oublie souvent, mais le mental fait beaucoup dans le processus de guérison des malades, et qu'ils aient le moral et foi dans le traitement qui leur était proposé était tout aussi important que les drogues qu'on leur donnait. Elle entre dans la chambre et après s'être présentée, elle explique au patient qu'une alternative médicamenteuse est envisagée à la place d'une intervention. Si au début le patient cherche sans cesse mon approbation du regard, il finit par n'être attentif qu'à Ella et commence à lui poser des questions. Elle prend son temps pour lui répondre, lui exposant tous les avantages et les inconvénient du traitement.
Une fois sortis de la chambre, je l'emmène voir le patient avec la tumeur au poumon, il fallait que je discute avec le chef de service dans lequel il était pour pouvoir le faire transférer dans le mien, et cela ne va pas être une mince affaire, mais à sa place je ne lâcherais pas non plus facilement un cas comme celui-là. Sur le chemin je félicite Ella pour sa prise en charge de M. Ascot non sans lui faire quand même un petit reproche

- Il y a 20 lits dans mon service. C'est bien de ne laisser passer aucun détail au patient mais le temps est compté ici si on veut s'occuper des 20 correctement

Je vois bien que ma remarque lui déplait, elle était de ce genre de médecin qui prenne leur temps avec chaque patient. Je la comprenais, au début j'étais comme ça aussi, mais quand la charge de travail s'accumule on n'a plus beaucoup de temps pour le relationnel. C'est bien dommage, mais c'est inéluctable, et autant qu'elle s'y fasse rapidement.
Elle reste effacée, mais cependant attentive, pendant que j'essaie de soutirer le patient à la tumeur du service de pneumo. Comme je m'y attendais, Dubois, le chef de clinique, n'était pas trop enclin à le transférer en chir, mais à force d'arguments il finit quand même par lâcher le morceau, le patient serait dans mon service cet après-midi et en plus il se chargeait d'expliquer ce transfert à la famille, belle affaire. Assez fier de moi il faut bien le dire, je retourne dans mes quartiers avec toujours Ella sur mes talons. J'attends un peu qu'elle revienne à ma hauteur en la regardant. Elle n'a pas l'air ravi alors qu'elle devrait être contente que j'ai réussi à obtenir ce cas. Elle finit par me regarder franchement et me demande, assez innocemment je dois le dire, le nom du patient. Je me retiens d'exploser de rire, ainsi donc elle me pensait comme tous les chirurgiens qui ne voyait en leurs patients que des "cas", des "bouts de viande" à réparer. Malgré mes grands airs, j'étais encore loin d'être devenu comme ça

- Endecott, Charles, 56 ans, marié, 3 enfants, 2 filles qui sont à l'université et un fils de 10 ans isssu d'un second mariage. Ouvrier en bâtiment, c'était un gros fumeur jusqu'à la naissance de son dernier enfant, mais malheureusement la tumeur était déjà là et elle n'a fait que grossir depuis 10 ans. On ne l'a pas décelée avant parce que M. Endecott est passé à travers les mailles du filet de la médecine du travail qui ne lui a jamais prescrit de radio des poumons. Je continue où cela te suffit pour l'instant ?

Elle n'arrive pas à cacher sa surprise et finit par répondre à mon sourire un peu ironique. Je lui fais comprendre que ce n'était pas parce que cet homme était un cas un peu exceptionnel que j'en sais autant sur lui, mais que je m'impliquais ainsi pour tous les patients que je traitais. Je m'arrête devant la machine à café et lui en propose un. Elle accepte, souriante, et je me dis que je remonte un peu dans son estime, ce qui n'est pas pour me déplaire ... bien au contraire ...

fiche par century sex.


__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Sam 11 Avr - 19:18

ft. Liam & Ella & David
A medical student between two doctors



Je respire doucement, je devais reprendre une contenance, et faire en sorte que ces paroles ne me touchent pas. Je regarde alors David, je ne voulais pas qu'il me laisse avec se médecin arrogant et bien trop sur de lui. C'était le genre de type qu'il me sortait par les trop de nez. Mais je devais prendre sur moi, et être professionnel. En voyant le regard de David, je compris, que j'allais devoir faire cavalier seule sur le coup. C'était certain qu'il avait aussi de quoi faire, d'autre patient. Mais ça aurait été bien plus simple d'être avec lui, nous avions pas besoin de parler pour savoir ce qu'on pensait. Mais, ça sera pour un autre jour. David tourne les talons, et je le suis du regard, ayant toujours un petit espoir qu'il revienne, mais se fut en vain.

- On peut y aller maintenant Dr Kayser ? 

Je reporte mon regard sur mon résident du jour, je devais oublier ce qui venait de se passer, et me recentré sur le patient. Ainsi, j'allais pourvoir faire que du bon travail, et faire en sorte que la journée passe le plus vite possible. A force de le fixé pour essayer de trouver un truc sanglant à lui répliquer, que je ne trouvais pas. Son sourire me dis que je devrais lui répondre. Mais un simple mouvement de tête, sera amplement suffisant.
Me reprenant vraiment, je reprend le dossier de malade, et interpelle une infirmière pour avoir un peu plus d'information sur mon patient, Mr Ascot. Une fois, que j'avais tout ce que je voulais avoir, je me rend dans la chambre, puis lui expose les solutions pour une probable guérison.
Ensuite, on continue notre tournée des chambres, et après le patient des tumeurs aux poumons, il me dit que mon comportement avec Mr Ascot était vraiment bien, mais que malgré tout, je devais être plus rapide.
C'était dans ma nature de ne jamais répondre, et pourtant avec lui, je n'avais qu'une envie, c'était de lui dire que je savais faire mon boulot. Mais à la place je serre les dents, il n'allait pas me faire changé d'avis. Je prendrais mon temps avec chaque patient. Je ne compte pas mes heures, si je devais faire deux heures de plus chaque jour, je le ferai. Le bien être des patients avant tout. Et puis ce n'est pas comme si j'avais quelqu'un qui m'attend chez moi, à part ma tortue bien entendu, mais elle n'était pas très loquace, je dois bien l'avouer.
En face de nous, le chef du service de pneumo, les arguments des uns et des autres vis a vis du patient étaient vraiment bon, mais le docteur Baskin à eu le dernier mot, et remporte ce duel.
Cependant, je n'arrivais pas à apprécier pleinement sa capacité à être un bon médecin, parce qu'il ne prend pas assez en compte le patient en tant qu'être humain. Ce ne sont pas que des maladies, non, ils sont humains avec des sentiments, j'avais bien l'impression qu'il s'en moquait pas mal. Je le fixe alors que nous marchons, et je finis par lui demander si au moins il connaissait le nom du patient, et pas simplement le numéro de sa chambre.

- Endecott, Charles, 56 ans, marié, 3 enfants, 2 filles qui sont à l'université et un fils de 10 ans isssu d'un second mariage. Ouvrier en bâtiment, c'était un gros fumeur jusqu'à la naissance de son dernier enfant, mais malheureusement la tumeur était déjà là et elle n'a fait que grossir depuis 10 ans. On ne l'a pas décelée avant parce que M. Endecott est passé à travers les mailles du filet de la médecine du travail qui ne lui a jamais prescrit de radio des poumons. Je continue où cela te suffit pour l'instant ?

J'en restait légèrement abasourdie. Je l'avais mal jugé, il n'était pas totalement sans coeur. C'était un bon médecin alors, compétent et humain. Il cachait bien son jeu en fin de compte. Peut-être que je le trouverai sympathique à la fin de la journée.
Il se stop au niveau de la machine à café, il m'en propose un, que j'accepte alors que je n'aime pas spécialement ce café bien dégueux des machines. Mais bon, autant ne pas passer pour une chieuse aussi.

- Docteur Baskin, vous savez que vous avez une réputation d'un sans coeur…. Pourquoi ne pas démentir… vous avez de la compassion pour les malades, faite le savoir, il y aurai bien plus d'interne qui auraient envie de travailler avec vous. Et vous ne seriez plus obligé de modifié le tableau….

Ca me restait toujours un peu en travers de la gorge, cette histoire, je n'était pas une poupée docile.
Le docteur me fait un sourire, qui le rendait assez attirant dans son genre, mais malgré tout, malgré ça, ce n'était pas mon style d'homme, bien trop condescendant à mon goût.

made by © .bizzle / crédit image par tumblr.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Dim 12 Avr - 5:23



A medical student

between two doctors

[/url]

"Dr. Kayser, Mc Coy, Baskin"



Ella avait accepté mon café mais elle n'avait pas l'air pour autant de l'apprécier. Il faut dire que depuis que la direction avait fait changer tous les distributeurs de boissons, le café était beaucoup moins bon. Si nous avions le temps, je l'aurais bien emmenée dans mon bureau où j'ai une cafetière personnelle, mais il fallait boucler le tour de mes autres patients avant l'arrivée de monsieur Endecott

- Docteur Baskin, vous savez que vous avez une réputation d'un sans coeur.... Pourquoi ne pas démentir... vous avez de la compassion pour les malades, faite le savoir ...

Je ne m'attendais pas à ce qu'elle reprenne la parole. En plus du petit incident avec Mc Coy, je pensais l'avoir encore vexée avec ma petite réflexion sur sa prise en charge d'Ascot, mais en plus pour me dire ça ! Je suis à la fois extrêmement flatté qu'elle me voit comme j'étais réellement en tant que médecin, mais j'ai aussi peur qu'elle n'arrive finalement à me percer à jour dans d'autres domaines, des domaines bien plus personnels

- ... il y aurai bien plus d'interne qui auraient envie de travailler avec vous. Et vous ne seriez plus obligé de modifié le tableau...

J'ai un léger rire alors qu'elle finit sa phrase, elle ne lâchait pas le morceau ! Je me reprends bien vite, il ne faudrait pas trop la pousser à bout, je n'avais pas envie qu'elle aille voir la direction pour leur raconter que je m'amusais à échanger les noms des internes sur le tableau. Je pouvais toujours nier, c'était ma parole contre la sienne, mais elle aurait l'appui de David, cela ne faisait aucun doute

- Les internes ont tous envie d'apprendre et je suis un excellent professeur, vous pouvez le demander à n'importe lequel de ceux qui sont passés ici quand vous les verrez. Quand aux autres, ils ont tous envie d'être un jour affecté à mon service. N'avais-tu pas toi-même envie de travailler avec moi ?

Elle ne répond pas mais c'était évident que oui. Je ne pouvais m'empêcher de garder toujours un air supérieur, c'était ma nature, c'était comme ça depuis que j'étais enfant. Alors oui je suis hautain, arrogant et souvent condescendant dans mon métier, mais au moins on me respecte et on me traite à ma juste valeur.
Je la fixais toujours droit dans les yeux et je remarque qu'elle rougit légèrement. Cela me fait sourire à nouveau mais je romps le contact pour ne pas la mettre encore plus mal à l'aise qu'elle ne l'est en reprenant la direction de mon service

- Allez viens ! Il faut voir tous les patients avant l'arrivée d'Endecott

Elle me suit, toujours sans piper mot, et une fois arrivés, nous nous plongeons dans le travail, arrivant à boucler sur la matinée le tour des 19 patients qui nous restait à voir et nous limitant donc à des conversations et des échanges strictement professionnels.
Je referme mon dernier dossier et observe à la dérobée Ella qui écrivait quelques observations dans celui de son patient. Elle était vraiment très jolie, même quand elle était concentrée. Surtout quand elle était concentrée. Elle avait attaché ses cheveux et je passe ne revue son visage dégagé de sa masse de cheveux. Un front droit, de grands yeux sombres, un joli petit nez et des lèvres framboise, charnues juste ce qu'il faut pour que l'on ait envie de les croquer, d'ailleurs à cette pensée je mors ma lèvre inférieure.
Je m'y attarde sans doute trop longtemps parce qu'elle relève les yeux vers moi et maintenant c'est elle qui me fixe. Ce n'était vraiment pas dans mes habitudes mais je me sens rougir de m'être fait griller comme un bleu, et j'ai beau mettre mon masque de professeur rapidement, je crois bien qu'elle m'a grillé

- Tu as fini ? Pause déjeuner de 30 minutes et on attaque le cas Endecott ! Je te veux ici à 13 heures 15 !

J'avais pris un ton sec et elle ne bronche pas mais j'ai le temps de remarquer un petit sourire en coin pendant qu'elle referme son dossier, j'ai même l'impression qu'elle me nargue en le posant sur la pile. Pour une fois j'ai des doutes sur mon attitude, surtout quand elle se retourne avant de sortir et me sourit de toutes ses dents. Cette fois j'en suis sur, elle se fout de ma gueule ! Mais je vais lui prouver que je sais être bon joueur aussi

- Pardon. C'était déplacé. Je t'invite à la cafétaria pour me faire pardonner... Et puis comme ça je suis certain que tu seras à l'heure

Je n'attends pas sa réponse et prend ma blouse pour sortir également. Je suis presque obligé de la pousser un peu pour que nous puissions sortir, elle semblait légèrement choquée, mais c'était ma façon de parler et ma façon d'être, et il faudra bien qu'elle s'y fasse.

fiche par century sex.


__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Lun 13 Avr - 23:43

ft. Liam & Ella & David
A medical student between two doctors


Il rit ? Pourtant rien était vraiment drôle dans ma phrase. C'était une vérité, et pas une blague. Je ne voyais pas en quoi c'était marrant. A moins qu'il trouvais drôle de ne pas donner la même chance à tous les internes ?!

- Les internes ont tous envie d'apprendre et je suis un excellent professeur, vous pouvez le demander à n'importe lequel de ceux qui sont passés ici quand vous les verrez. Quand aux autres, ils ont tous envie d'être un jour affecté à mon service. N'avais-tu pas toi-même envie de travailler avec moi ? 

Ca je n'en doutais pas, il était réputé, et je ne pouvais pas le nier plus que doué dans son domaine. Mais il était bien trop sur de lui, et ça allait me taper sur le système, si il ne se calme pas dans la journée je vais faire en sorte d'être plus maligne que lui, et m'échapper à sa surveillance. Malgré le bien que je pensais de lui, je ne voulais pas lui répondre, parce qu'il aurait bien trop content. Et puis, si il savait réellement ce que je pensais de lui, il aurait les chevilles qui gonfleraient à vue d’œil. Non, il fallait mieux que je m'abstienne. C'était mieux pour ma journée, et pour ma carrière.
Cependant son regard perçant était bien plongé dans mes yeux, et ça me perturbait légèrement et je ne pouvais pas contrôler mes réactions. Je me sens rougir, tout ce que je ne voulais pas face à lui.

- Allez viens ! Il faut voir tous les patients avant l'arrivée d'Endecott

J'essayais de ne pas trop penser à ces regards, le travail aidait bien. C'est plus facile de ne pas penser aux choses futile quand j'ai une multitude de cas à voir. Et des cas vraiment intéressant, je vais finir par apprécier le fait de m'avoir changé de service. J'apprenais beaucoup, et en même temps, je ne faisais que consolidé mes bases. J'étais assez contente de moi, je me débrouillais pas si mal et mes connaissances étaient bien là, je n'avais pas de soucis à me faire de ce côté la. Je voulais bien faire mon travail, et du coup je relis un dossier d'un patient, histoire d'être sur de ne pas passer à côté de quelque chose.
Quand je relève la tête, je me rend compte que se bon vieux docteur était juste entrain de traîner ses yeux sur moi. Il se gênait pas en plus d'être arrogant. Il croit quoi ? Que comme j'ai eu une histoire avec David, j'allais être ouverte à lui ?! Il était loin de me connaître. Je ne suis pas une fille facile ! C'est fait prendre lui donne un côté tendre, en plus de sa il rougit, ce n'était pas rien ! Moi une petite bonne femme venait de faire rougir le docteur Baskin sur de lui quoiqu'il arrive.

- Tu as fini ? Pause déjeuner de 30 minutes et on attaque le cas Endecott ! Je te veux ici à 13 heures 15 !

Il se reprend bien vite, a moins qu'il ne veuille pas laisser une faille dans laquelle je pourrais m’engouffrer pour le cassé. Je ne sais pas comment je dois le prendre au final. Est-ce que j'en joue un peu histoire de me venger un peu de sa crise qu'il m'a fait avec David ? Ou est-ce que je fais comme si je ne lui faisait aucun effet ? Rapidement mon côté joueuse revient au galop, et je décide de m'amuser un peu. Je souris légèrement tout en posant le dossier au dessus de la pile. Je m'approche de la sortie et comme dans les films, je me retourne pour lui faire mon plus beau sourire. Je savais que ça n'allait pas le laisser de marbre.

- Pardon. C'était déplacé. Je t'invite à la cafétéria pour me faire pardonner... Et puis comme ça je suis certain que tu seras à l'heure

Je me sens un peu piégé pour le coup. Moi qui voulait mener le jeu, il avait réussi à tout retourner. J'avais bien envie de décliner son offre, parce que d'une ça allait encore jazzer dans tous l'hôpital et créer des rumeurs vraiment débiles. Il me poussait légèrement pour que je sorte vraiment de la pièce. Cet homme est bien étrange, il passait d'un état à un autre, parfois je me demande si il ne serai pas bipolaire, ça pourrait coller.
Je le suis jusqu'à la cafétéria, remplis mon plateau d'une salade, d'une bouteille d'eau et d'un riz au lait. J'ai un petit appétit se midi, et puis je ne suis pas le genre de fille à abuser parce qu'elle ne payait pas.
On s'installe à une table, et je me sens pas super à l'aise, pourtant ce n'était pas la première fois que je déjeunais avec un de mes supérieur autre que David. Mais avec le docteur Baskin en face de moi c'était différent. Et je saurai dire pourquoi.

- Docteur Baskin, je peux vous demander une chose ?

Je le fixe, alors que je joue nerveusement avec ma fourchette dans la main.

- Vous êtes marié ?

Ce n'était pas vraiment la question que je voulais poser, d'ailleurs pourquoi je lui demande ça, j'en ai rien à faire de sa vie privé. Non, je voulais savoir comment il avait trouver sa spécialité ! Rien à voir avec ce que ma bouche à sortie.

made by © .bizzle / crédit image par tumblr.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Ven 17 Avr - 12:31



A medical student

between two doctors

"

"Dr. Kayser, Mc Coy, Baskin"



Ella et moi faisons la queue au self et comme elle était devant moi, j'en profite pour la détailler encore. Je comprenais que David ait pu se laisser séduire, à moins que ce ne soit lui qui l'ait séduite. Je suis en train de chercher lequel des deux avait fait le premier pas quand je remarque qu'Ella semble un peu nerveuse, elle jette des petits regards vers les tables, comme si elle cherchait si elle connaissait quelqu'un. Je souris dans mes moustaches, elle s'inquiétait donc qu'on puisse nous voir déjeuner ensemble ? C'était pourtant relativement courant que des médecins mangent ensemble, même s'il y avait une différence hiérarchique, et puis ce n'était pas comme si nous étions dans un restaurant en ville, nous étions sur notre lieu de travail. Evidement les rumeurs allait bon train au Toronto Général Hospital comme dans tous les hôpitaux, et les séries télévisées qui relataient ce genre de choses étaient même parfois en dessous de la vérité, c'est que j'en avais vu et entendu des choses depuis que j'étais en poste ici.
Je sens encore sa gêne alors qu'on se pose à table

- Bon appêtit Ella

Je commence à découper mon steak en jetant un oeil sur son plateau, une salade et une bouteille d'eau. Je retiens un soupir. Non pas que j'aimais les femmes qui se laissaient aller physiquement mais je trouvais ridicule cette course à la minceur qu'elles semblaient se livrer constamment, et je suis sur qu'il y a certainement beaucoup plus d'hommes qui aiment avoir de la "matière" entre leurs mains plutôt qu'un sac d'os. Enfin Ella était pour l'instant encore loin d'en être à ce point, elle me semblait juste parfaite. Je m'oblige à ramener mon regard qui était encore en train de dévier sur elle sur mon plateau et attaque avec appétit mon plat

- Docteur Baskin, je peux vous demander une chose ?

Je suspends un moment ma fourchette devant ma bouche pour hocher la tête, puis je commence à mâcher mon morceau de viande quand je remarque qu'Ella continue de me fixer avec insistance

- Vous êtes marié ?

Je sens mes muscles masticateurs se bloquer un dixième de seconde et le morceau de viande à moitié mâché en profite pour venir se coincer au fond de ma gorge. J'ai un haut le coeur et me retiens in extremis de le cracher dans mon assiette en toussant pour le dégager. Je pensais qu'elle allait me poser des questions sur un cas qu'on avait vu ce matin, ou sur Endecott, pas une question aussi personnelle, mais en fait cela me fait presque plaisir, c'est qu'au moins elle commençait à s'intéresser à moi, et pas qu'en tant que médecin. Je m'amuse un instant de sa gêne, on aurait dit que cette question lui avait échappé

- Divorcé et vous ? Quelqu'un dans votre vie ?

Elle arrête de tripoter nerveusement sa fourchette et relève d'un coup son regard vers moi. J'y vois une brève lueur de colère avant qu'elle ne le rebaisse vers son couvert. Quoi ? Elle aurait le droit de me questionner sur ma vie personnelle et je ne devais rien avoir en retour ? Il n'y avait pas de raison, après tout c'est elle qui avait commencé ce question réponse. Je viens de me rendre compte aussi qu'inconsciemment je l'avais vouvoyée alors que depuis ce matin je la tutoyais, mais ce n'était pas plus mal, cela rendrait cette conversation un peu plus formelle et gommera le rapport hiérarchique entre nous. Bien sur, je ne m'attendais pas à ce qu'elle m'étale sa vie privée, mais je dois dire que j'étais assez impatient d'entendre sa réponse, sentant se réveiller en moi cet instinct de chasseur qu'on tous les hommes quand une femme leur plait, bien que pour ma part je n'étais pas non plus un chasseur invétéré et surtout je ne chassais jamais sur des terrains déjà conquis, c'était selon les occasions qui se présentaient. Et Ella toute rougissante était de loin la plus belle occasion que j'ai eue ces derniers temps ...

fiche par century sex.


__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Ven 17 Avr - 22:04

ft. Liam & Ella & David
A medical student between two doctors


Si le temps pouvait s'arrêter, si je pouvais me dédoubler, mon clone pourrai me frapper. Ma question était vraiment déplacé. C'est loin de me ressembler, alors pourquoi mes mots ont été plus rapide que ma réflexion. Je me sens si mal, surtout qu'il me répond. Il était loin d'être obligé parce que c'était sa vie privé et que je suis pour que l'on garde les informations privés, privé.
Mais sa réponse me surpris, il était divorcé…. Je m'en serai pas du tout douté. Il a été marié ? Lui ? Je ne voulais pas avoir une tête d'étonné parce que ça ne se fait pas, mais à l'intérieur c'était bien tout le contraire. Je ne pouvais pas croire qu'il est été avec quelqu'un, que quelqu'un ai pu partager sa vie. Parce que si il était dans la vie comme à l'hôpital ça ne devait pas être rose tous les jours. Après je peux me tromper aussi, mais si il a divorcé, c'est bien pour une raison.

-...Quelqu'un dans votre vie ? 

Je me sens rougir, gêné et en même temps légèrement en colère, alors que je ne pouvais que m'en vouloir. Devais je lui répondre ou éviter totalement la question et rebondir sur sa vie, alors qu'au final, je m'en moquais pas mal de sa vie, à moins que mon subconscient avait envie d'en savoir plus. Mais ça ne serai pas logique, certes il avait un charme bien caché, mais delà à vouloir plus. Non jamais.

- Je n'ai pas le temps pour ça…

C'était vraie au final trouver quelqu'un c'est bien difficile, et puis bon, je devais vraiment arrêter mes bêtises. C'était chouette les aventures sans lendemains, et tout, mais maintenant qu'Ethan n'est plus vraiment disponible, je devais prendre du temps pour moi. Et peut-être qu'un jour mon prince charmant arrivera sur son beau cheval blanc. Je sais, c'est beau de rêver.

- Et sinon, vous avez trouvé quand votre spécialisation et pourquoi ? Qu'est-ce qui vous a plus ?

Je voulais détourner la conversation et revenir au sujet que je voulais à la base. Je pique dans ma salade, ça me donnait une contenance et puis bon, il faut bien aussi manger. Après tout nous étions dans le lieu propice pour ça. Et puis qui sait, nous pouvions être appeler à tout moment pour une urgence, il m'est souvent arrivé de ne pas avoir le temps de manger.
Et c'est bien ce qui m'arrive, enfin nous arrive, nos bipeur ce mettent à sonner en même temps. Je l'entends faire un énorme soupir en regardant son assiette, il doit être déçu de ne pas finir sa pièce de viande.
Je me met à courir dans la chambre concerné, l'état du patient avait chuter rapidement, mais pour quelles raisons ? Ces constantes et ses analyses étaient correct sans trop de danger pour sa maladie. Alors qu'est-ce qui avait bien pu se passer.
Le patient stabilisé, je me met à un bureau le dossier avec moi et je me plonge dedans, j'ai sûrement dut louper quelques choses et j'allais savoir quoi.
Je relève la tête quand une ombre se place dans le dossier. Le docteur Baskin, me regarde avec un œil étonné.

- Je suis désolé, je vais trouver ce qui a bien pu se passer, j'ai du manqué quelques choses….

made by © .bizzle / crédit image par tumblr.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY


Dernière édition par Ella Kayser le Dim 19 Avr - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Dim 19 Avr - 15:18



A medical student

between two doctors

"

"Dr. Kayser, Mc Coy, Baskin"



Je voyais bien qu'elle réfléchissait, surement à comment éluder ma question, mais quelque chose me dit qu'elle va finir par y répondre, et sans mentir. Je me doutais qu'elle avait deviné que je n'étais pas insensible à son charme, déjà face à David elle avait du le remarquer, et aussi quand elle m'avait surpris en train de l'observer juste avant de venir déjeuner

- Je n'ai pas le temps pour ça…

J'essaie de réprimer un petit sourire de satisfaction mais malgré tout je ne peux empêcher la commissure de mes lèvres de remonter un peu, ça arrangeait bien mes affaires ça. Elle n'avait donc pas le temps de s'investir dans une relation suivie, ce que je comprenais. L'internat est très prenant mais certains internes étaient mariés, avaient des enfants et cela ne les empêchaient pas de poursuivre leur études normalement

- Et sinon, vous avez trouvé quand votre spécialisation et pourquoi ?

Je comprends à sa question que pour elle c'est la médecine avant tout et je me demande pendant un moment de quelle façon elle décompressait. Dans notre milieu on a tous un centre d'intérêt en dehors de la médecine, sinon ce n'est pas possible de tenir psychologiquement. Pour beaucoup c'est le sport. Je pratiquais un peu de tennis histoire de me défouler physiquement, mais personnellement j'avais une passion pour l'art, je pouvais passer une journée entière dans un musée sans m'ennuyer et sans penser à autre chose qu'aux artistes qui avaient créé les œuvres que j'avais sous les yeux

- Qu'est-ce qui vous a plus ?

Elle insiste tout en commençant à manger, sans doute sa façon à elle de me faire savoir que l'épisode "vie privée" est définitivement clos, mais de toute façon, maintenant que je la savais disponible je n'allais pas non plus insister grossièrement, je savais y mettre les formes pour séduire une femme.
Comme elle je pique une feuille de salade, réfléchissant à sa question. J'avais rapidement compris que ce métier allait être toute ma vie, mais Il était clair que je ne pouvais pas lui dire que ma motivation première pour la chirurgie avait été l'argent. Je n'ai pas le temps d'y réfléchir plus mon bipper sonne dans ma poche en même temps que celui d'Ella. Encore un repas qui ne finira pas dans mon estomac, pour une fois que la cuisson du steak me convenait. Enfin les patients passent avant tout.
Ella avait pris les devants, il faudra qui je lui dise de se modérer, le patient ne faisait pas un arrêt non plus, il n'y avait pas besoin de courir dans les couloirs. Du coup j'ai loupé la moitié des informations quand j'arrive dans sa chambre, mais un rapide coup d'oeil sur le scope me suffit pour comprendre la situation : une chute brutale de la tension et une bradycardie anormale. Je laisse Ella gérer, même si je dois approuver discrètement ses décisions d'un hochement de tête à l'interrogation muette de l'infirmière qui attendait avant de brancher la perfusion. Je suis assez satisfait, mon interne se débrouillait pas mal et au bout de quelques minutes les constantes du patients reviennent peu à peu à la normale. Je discute un moment avec l'infirmière qui me fait signer les prescriptions d'Ella et quand je me retourne elle a disparu.
Je la retrouve dans le bureau médical avec le dossier du patient. Elle est tellement concentrée dessus qu'elle ne se retourne même pas quand elle m'entend entrer. Je suis obligé de contourner le bureau pour me placer devant elle pour qu'elle lève enfin la tête vers moi

- Je suis désolé, je vais trouver ce qui a bien pu se passer, j'ai du manqué quelques choses….

Je ressens tout de suite cette implication qu'elle mettait dans chaque cas. C'était tout à son honneur, mais même avec la meilleure volonté du monde elle ne tiendra pas la distance si elle s'implique toujours ainsi. Je ne dis pas qu'il ne fallait pas chercher d'où venait le problème, mais parfois on ne pas expliquer les réactions du corps humain. J'avais une totale confiance en l'infirmière qui suivait ce patient et c'était moi qui avait fait les prescriptions ce matin, j'étais donc certain qu'elle ne trouverait rien de probant dans ce dossier. Cependant, je me dis que cela peut être une bonne leçon pour elle et je la laisse faire. Je m'assois près d'elle et elle m'expose plusieurs pistes dont une qui attire mon attention. Sans aucune arrière pensée, j'avais posé mon bras sur le dossier de chaise et m'était rapproché pour voir la feuille du dossier qu'elle me montrait du doigt, arguant que le problème venait peut-être qu'on avait remplacé un médicament que le patient recevait habituellement en intraveineux par un médicament per os

- C'est possible oui ...

Ça se pouvait oui, mais c'était extrêmement rare d'avoir un réaction aussi brutale. Les yeux toujours sur le dossier je fais un rapide calcul dans ma tête pour voir si je ne me suis pas trompé sur la conversion de la dose, je n'étais pas infaillible non plus, mais non, le dosage du comprimé était bon

- Son organisme a peut-être fait une réaction aux excipients du comprimé et ...

Elle avait piqué ma curiosité de médecin et je tourne la tête vers elle pour voir comment on pourrait vérifier cette hypothèse mais je cesse de parler quand je me rends compte qu'elle avait aussi tourné la tête vers moi et que ses lèvres ne sont qu'à quelques centimètres des miennes ...

fiche par century sex.


__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Sam 25 Avr - 1:31

ft. Liam & Ella & David
A medical student between two doctors


Je voulais à tout pris trouver pourquoi le patient avait fait une rechute, avec ou sans l'accord du docteur Baskin j'allais passer mes heures de repos à chercher. Je devais absolument trouver. J'explose plusieurs hypothèse, je voulais trouver le fin mot de l'histoire.

- C'est possible oui ...

Possible ? Mais je ne voulais pas que ça soit possible, je voulais trouver la solution et ne plus la reproduire surtout. Une erreur ça passe, mais une seconde jamais de la vie, c'est loin d'être concevable pour moi. Et même, faire une erreur, j'ai du mal à vivre avec. Il fallait qu'il s'en sorte, sinon je vais encore avoir du mal à m'en remettre.

- Son organisme a peut-être fait une réaction aux excipients du comprimé et ...

Mouais, je n'étais pas du tout convaincu, c'est possible certes mais je ne pouvais pas rester sur ça, il me fallait vraiment une réponse.
Je tourne la tête vers mon résident, et tout d'un coup, j'oublie ce que j'allais dire. Je n'avais pas sentit qu'il s'était rapproché de moi et encore moins qu'il était à quelques centimètres. Mes yeux se plongent directement dans ceux du docteur. C'était étrange parce que c'est mon supérieure et je ne veux pas qu'il se passe quoique se soit avec lui. Avec personne d'ailleurs, sauf si l'homme en vaut vraiment la peine. Je ne le connais pas et surtout il m'énervait cet homme. Et pourtant, je sentais une drôle d'attirance envers lui.

- Je vais demander des examens complémentaire pour savoir….

J'avais parler tout doucement, de peur de je ne sais quoi…. Son regard intense dans mes yeux, je me sentais vraiment toute chose. Je tourne la tête, et repose mon regard sur mon dossier, je sentais mes joues rougir, tout ce que je voulais évité. J'avais bien compris que je l'intéressais  ou tout du moins que je ne le laissais pas indifférent et maintenant j'ai peur de ce qu'il peut penser. Je devrais mettre les choses au clair, et lui dire que jamais il pourra se passer quelque chose en lui et moi. Il était hors de question que je recommence une histoire compliqué, ou sans lendemain, je ne voulais plus ça, je voulais quelque chose de solide, et je n'ai pas l'impression que ça soit la bonne personne. Mais comment dire à son boss que rien n'allais se passer ?

- Docteur Baskin…. Est-ce qu'il y a des cas vraiment sans réponse ?

J'avais déjà lu plusieurs article sur des cas incompréhensible mais c'était une manière de remettre des distances entre lui et moi. Après tout c'était mon supérieure et avoir une relation avec lui serai une terrible erreur. Malgré mon effort pour lui faire comprendre que nous devions rester professionnel, il ne bougeait pas d'un pouce. Il était encore près de moi, trop près, je pouvais sentir son parfum mélangé à son déodorant, au moins il sentait bon.
made by © .bizzle / crédit image par tumblr.
[/color]

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Mar 28 Avr - 17:38



A medical student

between two doctors

"

"Dr. Kayser, Mc Coy, Baskin"



Et ? Et rien du tout. Toutes mes pensées se stoppent quand mon regard se pose sur ses lèvres et toutes les hypothèses qui s'étaient formées dans ma tête s'envolent soudain quand je croise son regard. Je crois que l'hôpital pourrait s'effondrer, je ne m'en rendrais même pas compte tellement je suis captivée par ses grands yeux sombres. C'était étrange cette réaction chez moi parce que j'étais certain de ne pas être amoureux d'Ella, mais incontestablement j'étais très attiré

- ... demander ... pour savoir….

Elle chuchote mais je crois que même si elle avait crié, je ne n'aurais pas fait attention à ses paroles, plus rien n'existait à part elle. Mon inconscient me criait d'immédiatement cesser de la regarder comme ça mais je ne pouvais m'en empêcher. Même quand elle finit par baisser son regard sur le dossier toujours ouvert devant elle, je reste comme hypnotisé. J'observe chaque détail du profil qu'elle m'offre maintenant, sa nuque dégagée de ses cheveux qu'elle avait attachés en queue de cheval, son cou où je pouvais voir sa carotide battre au rythme de ses pulsations élevées, l'arête de sa mâchoire, son petit nez légèrement en trompette, l'avancée de sa lèvre supérieure qui me donnait une irrésistible envie de la sentir contre les miennes. Je sentais que je chauffais intérieurement, même si moi, contrairement à elle et ses joues toute rouge, j'arrivais à maitriser cette chaleur

- Docteur Baskin…. Est-ce qu'il y a des cas vraiment sans réponse ?
- Tu es très belle Ella ...

J'avais murmuré dans son oreille et je sens plus que je ne vois qu'elle se raidit un peu. Je la trouvais vraiment belle et désirable et là, j'avais surtout envie d'elle. Nous ne bougions plus ni l'un ni l'autre, osant à peine respirer, elle sans doute sous le choc de ma déclaration et moi attendant avec appréhension sa réaction. Si elle avait voulu me repousser elle l'aurait fait, ça va peut-être venir d'ailleurs parce que certes j'étais son supérieur, mais là nous n'étions plus du tout dans le domaine professionnel, et je me souviens bien de sa réaction ce matin quand j'avais abordé sa vie privé avec David, elle n'était pas du genre à se laisser faire et obéir sans rien dire à sa hiérarchie, même si elle respectait ses aînés.
Les secondes s'écoulent et elle ne bouge toujours pas. Je suis à peu près sur qu'elle est en train de peser le pour et le contre dans sa tête, de ce que cela impliquerait si elle cédait à mes avances. C'est sur que dans l'hôpital les ragots allaient bon train, elle en avait déjà fait l'expérience avec David, mais je ne voulais pas la pousser, qui sait, elle pourrait porter plainte pour harcèlement après. Cependant il est déjà trop tard quand je m'aperçois qu'inconsciemment j'étais en train de caresser son dos avec mon pouce. Je cesse, mais c'est trop tard, elle s'était penchée vers le bureau pour échapper à ma caresse et prends appui sur celui-ci pour faire reculer la chaise à roulette et se lever

- Aie !

Son mouvement avait été si brusque que je n'ai pas le temps d'enlever mon bras du dossier et je ressens une vive douleur dans l'épaule, le match de tennis d'hier matin avait laissé quelques traces musculaires. Je grimace un peu en me massant l'épaule pendant qu'Ella s'excuse rapidement en bafouillant puis elle prend la porte. Et merde, j'ai tout foiré ! J'aurais du être bien plus patient, essayer de la connaitre un peu avant de m'exposer comme ça ! Je n'ai plus qu'à la retrouver pour lui faire mes plus plates excuses.
Je laisse passer quelques minutes avant de sortir du bureau et retourne dans la chambre de notre patient, qui est maintenant stabilisé, et j'en profite pour demander à l'infirmière si elle n'a pas vu Ella. Elle serait partie dans la réserve pour repérer où chaque chose se range. Mouais ... C'est vrai qu'en cas d'urgence il est important de savoir où se trouve ce que l'on veut pour ne pas perdre de temps à chercher, mais je la soupçonnais surtout d'avoir voulu s'isoler un moment, je lui avais peut-être fait plus d'effet que ce que j'aurais cru ...

fiche par century sex.


__________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Mer 29 Avr - 22:40

ft. Liam & Ella & David
A medical student between two doctors


La situation ne pouvait pas être pire, mon titulaire à même pas trente centimètre de moi, je pouvais sentir son souffle sur ma nuque. Et moi qui essaie de me concentrer sur le dossier, c'était pas vraiment facile de le faire en sentant un souffle chaud dans son cou.

- Tu es très belle Ella ...

Et bien si, ça pouvait être pire ! Mais qu'est-ce qu'il lui prend à ce mec ?! Il m'avait déjà bien fait comprendre que je ne le laissait pas indifférent mais de là à carrément me faire des avances.
Mon cerveau c'était arrêter un quart de seconde, je ne comprenais plus rien à ce moment. Comment il a pu passer d'une conversation sur un patient à une chose si… si personnelle. Non, il n'avait pas pu dire ça, j'ai mal entendu, ça ne peut être que ça. Mais la réalité me revient en pleine face toutes les trois secondes. Le Docteur Baskin a vraiment dit qu'il me trouvait belle…. Je devais vite partir de là…. En moins de temps qu'il n'en faut pour dire « oups », je donne une impulsion à la chaise pour sortir du bureau et partir à toute vitesse. Où ? Je ne sais pas encore, mais loin de mon titulaire.

C'est presque au pas de course, que je me rend dans le couloir en face de moi, une infirmière me demande ce que j'ai, et je lui répond sans réfléchir ni sans savoir si ma réponse allait être cohérente, que je devais aller apprendre la réserve. Oui bon en y réfléchissant bien, ce n'était pas du tout quelques chose que les internes faisaient dès qu'ils n'avaient plus rien à faire. J'allais passer, encore une fois, pour la médecin un peu zinzin.
Une fois seule dans la réserve, je me laisse glisser sur le sol le long d'un mur. Je tremblais comme une feuille, alors que ça ne devrait pas. Il c'était passé quoi ? Rien à part un de mes supérieurs me faisant un compliment. Si il y avait que ça…. Le pire c'est ce que j'ai ressentis à se moment là. J'avais été ravi qu'il me trouve jolie, parce qu'au fond il était pas mal non plus. Mais non, je ne voulais plus de changement dans ma vie, par pour le moment. J'avais besoin de stabilité, mais d'une autre histoire bizarre. Non, je veux juste finir mes études, devenir médecin et basta. Rien de plus =, et c'était déjà pas mal.

Je sursaute quand j'entends la porte s'ouvrir, je devais me reprendre parce que j'étais sur le point de me mettre à pleurer comme une petite fille, alors qu'il n'y avait aucune raison à cela.
Des pas commence à raisonner de plus en plus fort, ça indiquait que ce n'était pas une urgence, donc que la personne allait me voir. Hors, je voulais être seule. J'aurai peut être dut préféré les toilettes….
made by © .bizzle / crédit image par tumblr.
[/color]

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Liam Allistair Baskin


DISCUSSIONS : 58
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Mer 6 Mai - 21:01



A medical student

between two doctors

"

"Dr. Kayser, Mc Coy, Baskin"



J'hésite. Est-ce que je devais la chercher pour lui faire des excuses comme c'était ma première idée, ou alors est-ce que je la laisse tranquille ? Si elle s'était isolée dans la réserve c'est qu'elle voulait être seule. Tout en réfléchissant, mes pas m'avait amené devant la porte de la réserve, puisque j'étais là autant mettre les choses au point tout de suite. J'entre rapidement après m'être assuré que personne ne m'avait vu, il ne manquerait plus qu'une rumeur démarre, je ne voulais pas infliger ça à Ella, ni à moi d'ailleurs

- Ella ? Tu ... Vous êtes là ?

Pas de réponse. Je referme la porte et m'avance doucement entre 2 étagères, à l'affut du moindre bruit qui pourrait me renseigner sur sa présence ici. Je me retourne quand j'entends un bruissement derrière moi, Ella était en train de remplir un bac avec je ne sais quoi. Je m'avance vers elle mais elle évite mon regard et continue comme si je n'étais pas là

- Ce n'est pas à vous faire les pleins dans la réserve, des gens sont là pour ça.

Je comprenais bien qu'elle m'en voulait, je m'en voulais aussi d'ailleurs d'avoir gâché toutes mes chances dès le début, mais il ne fallait pas que cela influe sur notre collaboration professionnelle. Je pensais qu'elle saurait faire la part des choses, mais elle attendait certainement quand même des excuses

- Je suis désolé si je t'ai gênée ou embarrassée Ella, ce n'était pas mon intention ...

Je ne sais plus si je dois la tutoyer ou la vouvoyer. Je savais qu'il fallait que je garde une certaine distance, mais en même temps je souhaitais aussi un rapprochement, c'était compliqué. Elle continuait de remplir ce bac en face d'elle, sans doute pour se donner une contenance, mais j'étais un peu vexé qu'elle m'ignore ainsi et je finis par arrêter son geste en saisissant son poignet. Elle lève enfin son regard vers moi et je n'arrive pas à y déceler quoique de soit, si ce n'est qu'elle n'est pas en colère, ce qui est déjà un bon point

- ... mais j'étais sincère tout à l'heure

Perdu dans ses yeux, je ne l'avais toujours pas lâchée et cette proximité entre nos deux corps commençait à m'échauffer sérieusement. Nous étions seuls, isolés, à l'abri de tous regards, c'était juste elle et moi, c'était l'occasion pour elle de me dire mes 4 vérités si elle avait trouvé mon comportement déplacé, je savais maintenant qu'elle avait assez de caractère pour me dire le fond de sa pensée, mais le silence se fait de plus en plus pesant. Toujours sans lâcher son regard, je la ramène un peu plus vers moi sans qu'elle n'oppose de résistance et me penche doucement vers elle. J'avais une envie folle de goûter ses lèvres qui semblaient n'attendre que d'être caressées par les miennes. Je ferme les yeux au moment où elles vont entrer en contact mais ma bouche ne rencontre que le vide, Ella s'était reculée, mais sans pour autant chercher à fuir. Je fronce les sourcils, je ne comprenais pas son attitude, soit elle voulait, soit elle ne voulait pas et me le disait franchement, elle avait bien du comprendre que cela n'interférerait en rien dans notre travail. Mais je n'ai pas le temps de lui demander des explications qu'elle me tourne le dos et se dirige vers la porte

- Ella attends !

Elle a déjà entrouvert la porte et ne semble pas disposée à m'écouter. Je la rejoins rapidement et me stoppe net quand je me retourne après avoir refermé la porte de la réserve, manquant de lui rentrer dedans. Je me décale un peu pour voir la raison de cet arrêt si brusque au milieu du couloir et tout comme l'homme devant elle, j'encaisse d'abord un choc avant de me reprendre rapidement, même si  ce n'était qu'en surface, mais qu'est-ce qu'il foutait là lui aussi ?  

fiche par century sex.


__________________________

Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Ven 19 Juin - 0:02


Ella&Liam&David ❧ A medical student between two doctors
La mine légèrement déconfite, je gagnai mon service, prêt à finalement faire ce pour quoi j’étais venu. Mon boulot. J’allais trouver de quoi me changer les idées et tout irait bien. Ella pouvait se débrouiller avec Liam. Il fallait que j’arrête de la couver... Rapidement, je trouvai mon interne, qui m’attendait les mains dans les poches, et lui donnai de quoi s’occuper. Je détestais ça, voir quelqu’un ne rien faire. Il y avait toujours quelque chose à faire. Méfiant de sa motivation aujourd’hui, je le surveillai alors de prêt. Avoir un bras en écharpe ne voulait pas dire que j’étais aveugle ou incapable de juger ce qu’il fait.
La matinée passa relativement lentement. Le temps était long quand on ne pouvait pas mettre la main à la patte correctement. De plus, les urgences étaient particulièrement calmes ce matin. Pas de gros accidents, pas de coups de chaud, rien.
L’interne s’en était plutôt bien sorti, finalement. Pas très entreprenant, mais il apprenait. Je pouvais même voir qu’il avait un certain potentiel. Seulement, c’était à lui de ne pas le gâcher. Voulant appeler Mackenzie durant ma pause en plus d’avoir le temps de manger, je lui accordai alors jusqu’à 14 heures, ce qu’il ne discuta pas même pas, et il s’éloigna, me laissant seul. L’appel dura une bonne heure, comme je m’en doutais, avec le savon qu’elle m’avait passé à nouveau pour être allé travailler… Je pus ensuite enfin aller manger à la cafétéria…

Une heure plus tard, mon interne me retrouva aux urgences, beaucoup plus frais que plus tôt. Il parla d’ailleurs plus, me posant plus de questions. J’y répondis avec grand plaisir, partageant mes connaissances et mes conseils. La première demi-heure se passa ainsi, jusqu’à ce que je doive aller chercher des compresses qu’il nous manquait. Je le laissai alors s’occuper de recoudre le patient et partis à la réserve. Bien sûr, ce n’était pas tout prêt, alors sur le trajet, je me perdis dans mes pensées, comme bien souvent ces temps-ci, ma principale source d’angoisse étant bien sûr Mackenzie.
Au moment où j’arrivai enfin à la réserve, une tornade manqua de me percuter en ouvrant la porte précipitamment. En baissant légèrement le regard, je fus surpris de voir Ella. Que faisait-elle là-dedans toute s… ?! Les yeux écarquillés, je vis Liam sortir à sa suite et également s’arrêter en me voyant… Q-quoi ? Complètement abasourdi, mes yeux firent des allers et retours entre les deux, essayant de déchiffrer leurs expressions.

« Eeh. Vous faisiez quoi là-dedans ? »

J’espérais fortement que c’était une méprise. Malheureusement, leurs têtes me disaient qu’ils n’étaient pas juste allés chercher des compresses dans la réserve…
©clever love.


Spoiler:
 

__________________________

Allons-y !

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   Dim 21 Juin - 15:27

ft. Liam & Ella & David
A medical student between two doctors


Pourquoi il m'a suivi, il n'avait pas compris que je voulais être seule ?! Pour un médecin il n'était pas perspicace pour deux sous. Je lève les yeux au ciel quand le docteur Baskin me demande si j'étais là. Je devais faire quelque chose, histoire ne de pas passer pour une pauvre chose qui est chamboulé pour un compliment. D'ailleurs pourquoi je me mettais dans un état pareil que pour ça ? J'y penserai plus tard, pour le moment je dois trouver un truc à faire pour me donner une contenance. Je fais alors la première chose qui me passe par la tête, je commence à vérifier les réserves…. Même si je faisais un peu n'importe quoi, et encore plus quand le docteur s'approche de moi.

- Je suis désolé si je t'ai gênée ou embarrassée Ella, ce n'était pas mon intention ... ... mais j'étais sincère tout à l'heure

Son intention ou non, il m'avait embarrassée, je n'avait pas vraiment apprécié qu'il me dise une chose pareil, surtout ici sur notre lieu de travail ! Il pensait quoi de moi ? Que j'étais ce genre de fille ? Qui couchait comme ça, par un simple compliment ?! Je ne voulais qu'il pense que j'étais une fille facile, tout ce qui m'intéressais moi, c'était apprendre de lui, et pas me faire draguer.
Il me stop dans mon activité en m'empoignant, et je le regarde en lui faisant comprendre que je n'appréciait pas. Et pourtant, la proximité de nos corps, sous souffle non loin me donnait une sensation étrange, trop étrange… Il commençait à se pencher sur moi, il allait m'embrasser, au début, l'excitation me fait tout oublier, et j'avais légèrement envie aussi qu'il dépose ses lèvres sur les miennes. Mais au dernier moment je me recule, le fixe puis je fais demi tour pour partir à toute vitesse.
Tout ce que je veux à se moment précis, c'est travailler, oublier se moment et me plonger dans le boulot, j'aurai bien le temps de ruminer se soir dans mon lit.

Je sors de la réserve, et après quelques pas, je voix David. Je me stop aussitôt, qu'est-ce qu'il allait penser de moi ? De toute façon il me connais assez pour savoir que je n'étais pas ce genre de fille. Je ne regarde pas derrière moi quand on me fonce dedans, j'avais reconnu le parfum du Docteur Baskin, et puis, qui pouvait sortir de la réserve à par lui ?!

Je regarde David son regard interrogateur, je savais qu'il n'irai pas raconter ce qu'il venait de voir, et puis de toute façon rien ne c'était passé. Rien, et jamais rien n'arrivera…

- Eeh. Vous faisiez quoi là-dedans ?

Je me rapproche de David pour ne plus sentir le docteur Baskin derrière moi, même si je ressentais une emprise sur moi, ce qui est nouveau, et j'avais du mal à aller à l'encontre de mes ressentiments.

- Rien…. J'avais besoin de vérifier quelques fournitures. Je dois retourner voir un patient….

Je me sentais mal à l'aise, alors que je n'ai pas vraiment mentit, mais je sens que ça ne va pas passer avec David. Je me retourne pas, ignorant totalement mon supérieur, je ne voulais pas croiser son regard, et encore moins plonger mes yeux dans les siens, ça me perdrait.
Néanmoins, je me retourne quand il prend la parole, je voulais savoir ce qu'il allait dire à David.
made by © .bizzle / crédit image par tumblr.
[/color]

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A medical student between two doctors   

Revenir en haut Aller en bas
 

A medical student between two doctors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LE JEU :: DOWNTOWN :: Toronto General Hospital-
Sauter vers: