Partagez | 
 

 [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Mar 23 Sep - 14:49


Ortwin + Ella


& & &


The Last Chance



Le lendemain de ma rencontre involontaire avec mon père. Ca m’avait bien chamboulé, je pensais réellement que tout était enfouie en moi pour de bon et que rien ne pouvait faire sortir ses douloureux sentiments. Mais si, il n’avait suffit qu’Ortwin arrive avec un seul espoir me reconquérir moi son unique fille. Je bloquais, j’avais mis tellement de temps pour oublier ma famille qui ne voulait pas de moi qui n’avais jamais voulu de moi, qu’aujourd’hui je n’avais pas envie de le laisser entrer à nouveau dans ma vie. J’avais simplement peur, peur de devoir travailler à une nouvelle fois sur moi, pour enfouir mes sentiments quand il partira. Parce qu’il partira, il l’a toujours fait.

Trois jours, ça fait trois jours que mon père avait débarqué dans ma vie sans que je l’ai invité. Ma vie était parfaite comme ça sans lui, mais non, il était dehors de l’hôpital chaque jour attendant quelque chose de ma part. Depuis ces trois jours j’avais appelé Abby tous les jours voulant savoir ce qu’elle en pensait et surtout m’aider à prendre une décision. Et on avait conclue sur une chose qui me terrifiait au final. J’avais promis à Abby de rester calme, ne de pas m’énerver dès le début. Ce qui n’allait pas être facile.
Cette nuit là, en allant à l’hôpital je n’étais pas spécialement bien. D’ailleurs je me faisais assez discrète au travail, ne voulant pas faire de bêtise dans un cas grave. Je fais malgré tout mon job convenablement. A la fin de ma garde, je sors de l’hôpital et il était là, sur le banc devant l’hôpital. Il se lève dès qu’il me voit et comme tous les jours il vient vers moi. Je me demande bien ce qu’il peut faire toute la journée à m’attendre. Ca devait faire long, et il devait avoir froid, rester immobile dans l’air frais, ça ne devais pas être facile. Il voulait vraiment me connaitre alors ? Il ne s’infligerait pas ça sinon, et Abigail me l’avait dit.

Je marche alors lentement, les mains dans les poches pour ne pas avoir froid, puis je regarde Ortwin. Il avait les joues rouges par le froid, combien de temps était-il là ?

- Tu veux aller boire un café ?

J’applique les conseils de ma cousine, on en avait parlé longuement de la situation elle qui était proche de son père. Mon oncle était vraiment quelqu’un de gentil, je n’avais pas de souvenir de lui, mais quand Abigail réussissait à m’en parler, je sentais que j’aurai pu l’aimer. Elle m’avait dit aussi que malgré tout, mon père n’avait pas un mauvais fond, même si il venait trop tard pour recoller les morceaux il avait fait le pas de venir vers moi alors je ne devais pas louper cette chance. Abby pensait on père sincère, moi, j’en doutais encore, mais je lui laissais le bénéfice du toute. D’où l’invitation à prendre un café, il allait pouvoir parler et moi l’écouter.


BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Ortwin Kayser


DISCUSSIONS : 91
CREDIT : ava : sweet poison
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Mar 23 Sep - 21:38


 
the last chance
Ella s’était enfuie aussitôt que je l’avais lâchée, et je m’étais retrouvé tout seul dans ce parc, sans savoir comment me repérer. Je ne savais pas exactement où j’étais, où j’avais atterri et par où je devais passer pour rejoindre l’hôtel. Je n’étais pas extrêmement loin au final, et en demandant à des passants, je pus rentrer sans encombre.

Bien sûr, je ne cessais de repenser à cette conversation, à cette journée que je venais de passer. C’était incroyable que j’aie pu la faire m’écouter. Honnêtement, je ne pensais pas qu’elle serait assez ouverte pour ça. Je pensais qu’elle allait m’envoyer sur les roses, et elle aurait eu raison bien sûr. Mais si ça m’avait surpris, ça m’avait également ravi. J’étais vraiment content d’avoir été aussi loin. Il fallait dire que ça s’était plutôt bien passé, contrairement à ce qui aurait pu arriver. Et puis, j’avais pu la prendre dans mes bras. Alors certes, pour un père, c’était complètement aberrant de se dire que je ne pouvais jamais prendre ma fille dans mes bras, mais ça m’avait fait tellement de bien… J’aurais dû voir avant qu’il y avait un problème, à la maison. Je n’allais pas rester sur mes erreurs trop longtemps, mais il fallait qu’Ella comprenne… et ce n’était pas gagné.

Les jours passaient, et ma seule préoccupation était de réussir à faire en sorte qu’Ella sache que je n’allais pas m’enfuir, que je n’allais pas la quitter une fois de plus. Alors de fait, je restais durant tout mon temps devant l’hôpital, au même endroit qu’avant, pour qu’Ella remarque bien que ce n’était pas des paroles en l’air. J’allais attendre qu’elle change d’avis, et je n’avais pas peur d’attendre des semaines. A chaque fois qu’elle arrivait à l’hôpital, ou qu’elle en repartait, je savais qu’elle me voyait, toujours au même endroit. Je passai mes journées sur un banc, emmitouflé dans une grosse veste. Il ne faisait pas forcément froid, mais à force de rester immobile, à fixer l’accueil de l’hôpital, je commençais à réellement geler sur place. Mais je ne bougerais pour rien au monde. Si je rentrais le soir, c’était bien parce que je n’avais aucune envie de me faire emmener par des flics. Je restais pratiquement dix heures par jour sur ce banc, et je ne me levais que lorsque je vois Ella entrer ou sortir du bâtiment. Il fallut que j’attende un peu plus de trois jours pour que je vois enfin Ella venir près de moi. Toute cette attente avait payé, et c’était une excellente chose.

« Tu veux aller boire un café ? »

Et en plus, elle avait l’air de vraiment vouloir que l’on discute de nouveau. Elle avait remarqué mon petit manège de toutes façons, c’était clair. De fait, même si j’étais surpris qu’elle prenne cette initiative, je me sentis bien mieux en deux secondes chrono. Je ne savais pas ce qui l’avait fait changer d’avis, mais j’en étais très content, forcément. Une fois de plus, je m’étais levé quand elle était sortie de l’hôpital, et je m’étais même avancé vers elle en la voyant venir vers moi. Et cette proposition de prendre un café, c’était un cadeau de Noël en avance.

« Avec plaisir Ella ! Je te laisse choisir le café ! »

Sans rien ajouter, nous commençâmes notre marche en silence. Je n’osais plus parler, parce que je ne savais pas ce qu’elle pensait. Peut-être qu’elle n’avait pas changé d’avis, mais qu’elle avait juste pitié de me voir dans le froid, comme ça. Peut-être qu’elle voulait me dire de partir. Alors si je pouvais éviter de me faire virer trop vite, je mettais toutes les chances de mon côté. Elle restait silencieuse elle aussi, et ça commençait à me faire stresser plutôt pas mal.

Le trajet fut plutôt court. Ella ne s’embarrassa pas de choisir un café très loin de l’hôpital, et nous prîmes rapidement place à une table dans un coin pour ne pas être trop embêtés. C’était bien qu’elle avait l’intention de parler, dans ce cas-là. Dès qu’un serveur passa pour prendre nos commandes, je regardai Ella fixement, en essayant de deviner à quoi elle pensait, en vain. Elle était illisible, vraiment. C’était aussi frustrant que génial et je savais que je n’avais plus qu’à attendre qu’elle daigne me parler pour que je sache ce qui l’avait fait changer d’avis, alors qu’elle avait été plutôt claire la dernière fois…

 
W.B

 
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Mar 23 Sep - 22:47


Ortwin + Ella


& & &


The Last Chance



Je relève la tête pour pouvoir voir son visage et donc son regard. Pourquoi il était si grand et moi si petite. Nous avions quand même les même gênes… enfin j’aurai pu si je n’avais pas eu les gênes de ma génitrice. Il avait une lueur dans ses yeux, une chose que je n’avais jamais vue derrière ses sourcils épais. De la joie ? Il était heureux ? Oui, bon c’est normal puisque, si il était sincère, il ne voulait que ça.

- Avec plaisir Ella ! Je te laisse choisir le café !

Je reprends ma marche, et il me suit dans un silence religieux. C’était étrange de marcher à ces côtés, nous n’avions jamais fait ça auparavant. C’était donc la première fois que je sortais avec mon père. C’est vraie que nous avions jamais passé de temps ensemble, il préférait passer son temps libre avec ses fils. Et de toute façon, je restais toujours à la maison parce que soit disant j’allais les embêter en pleurant tout le temps. Foutu mère…

On arrive dans le petit café pas loin de l’hôpital, et je me dirige dans le fond, à une petite table bien isolé pour être tranquille. Le serveur vient rapidement prendre notre commande et je demande un chocolat chaud. Je sais qu’il ne sera pas aussi bon que dans le petit café que Jon m’avait fait découvrir mais c’était toujours mieux que celui de chez moi. Je regarde alors Ortwin qui me fixe, et je n’aimais pas ça.

- Arrête ça ! Je ne suis pas un monstre ou un truc précieux comme la couronne de la Reine !

C’était le seule truc qui me manquait de l’Angleterre le culte pour notre Reine. Ici rien n’est pareil, et j’ai souvent du mal à me retrouver dans toute leur histoire politique. Enfin, bon, ça c’est autre chose. A l’instant présent, je ne vois qu’une chose, c’est Ortwin qui me regardait comme si j’étais un extraterrestre. Certain enfant avait se regard mais c’était parce qu’on les impressionnait nous les médecins.

- Tu avais des choses encore à dire je crois… vas y, je t’écoute.

Je le regarde pas vraiment préféré poser mon regard loin derrière lui histoire de faire illusion et qu’il pense que je le regarde. J’avais hâte que mon chocolat arrive, au moins je pourrais occuper mes mains. Vue qu’il était silencieux alors que je lui donnais la possibilité de parler et il n’en fait rien, c’est stupide non, je le regarde pour de bon. Il avait un petit sourire. Mais je rêvais en faite, parce que voir mon Ortwin avec un sourire même léger et une lueur de bonheur dans ses yeux, c’est vraiment plus qu’étrange.


BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Ortwin Kayser


DISCUSSIONS : 91
CREDIT : ava : sweet poison
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Mer 24 Sep - 17:26


 
the last chance
C’était un bonheur infini de me savoir enfin proche de ma fille. Proche physiquement, bien sûr, parce que ce n’était pas spécialement chaleureux entre nous. Je faisais tout pour qu’elle me croit, pour qu’elle sache que je ne mentais pas, que je n’étais pas l’homme qu’elle croyait que j’étais. Mais on ne changeait vingt-trois ans comme ça. Il faudrait du temps et j’en avais encore suffisamment devant moi pour régler mes erreurs et pour faire comprendre à Ella qu’elle se trompait. Bon elle pensait avoir raison, et je n’allais pas lui donner tort, bien sûr. Elle se trompait, dans le sens où elle ne devrait pas me prendre pour ce que je n’étais pas. Je n’étais pas un père indigne, dans le fond. J’avais juste été aveuglé et Darcy avait été une vraie conne avec moi.

« Arrête ça ! Je ne suis pas un monstre ou un truc précieux comme la couronne de la Reine ! »

Je ne m’étais même pas rendu compte que je la fixais. Je la regardais, mais ce n’était rien de plus que d’habitude. J’aimais la regarder, j’aimais me rendre compte qu’elle était bel et bien ma fille, et j’aimais me dire que je l’avais en face de moi, que c’était réel, que ce n’était pas un rêve. Quand j’avais dit à Darcy que je partais la chercher, elle m’avait ri au nez, en me disant que je pouvais toujours rêver pour la retrouver, et j’étais fier de voir que j’avais retrouvée, que c’était bon, qu’il me restait juste à lui prouver qu’elle pouvait me faire confiance. Mais ça, Darcy ne saurait probablement jamais combien de temps ça m’avait pris. Quant à ce que me disait Ella… pour moi, elle était bien plus précieuse que tous les joyaux de la Couronne réunis. Surtout que je n’en avais que faire de cette foutue Couronne. Je votais parce que j’étais résident anglais, mais je m’en fichais pas mal, dans le fond. Alors oui… Ella était une infinité de fois plus importante que cela.

« Tu avais des choses encore à dire je crois… vas y, je t’écoute. »

Des choses à dire ? Oui, il m’en restait des tas. Mais je n’avais pas spécialement envie de recommencer à m’excuser, à lui sortir tout mon parcours. Durant ces quelques jours passés à observer ses allers et retours à l’hôpital, j’avais élaboré une ébauche de plan, pour optimiser mes chances de la récupérer. Je ne savais pas si c’était une bonne idée, je ne savais pas si ça allait fonctionner.

« Je voudrais que tu me parles de toi, Ella. Que tu me dises ce que tu fais, à l’hôpital, dans quoi tu veux te spécialiser, et que tu me racontes ta vie torontoise… »

Oh bien entendu, je savais que lui dire de cette façon, de but en blanc, ce n’était pas spécialement bon. Parce qu’elle aurait tôt fait de m’envoyer paître. Mais quitte à avoir du culot, autant le faire en beauté, non ? Ca allait peut-être tellement la surprendre qu’elle me répondrait, qui savait ? De fait, j’avais parlé, sans réfléchir. Je n’avais pas peur de ses réactions. Je pourrais improviser par la suite, si jamais elle n’était pas contente, ou au contraire si elle était vraiment heureuse de mon initiative… mais je ne me faisais pas d’illusions non plus.

« Tu sais, j’ai moi-même voulu devenir médecin, avant de devenir commercial, et ça m’intéresse vraiment, Ella ! »

Je n’avais pas pu, néanmoins, m’empêcher de rajouter ceci, pour qu’elle y croit. Elle devait y croire, parce que c’était la pure vérité. Si elle pouvait demander à quelqu’un de ma famille et qu’elle le faisait, elle verrait que je ne mentais pas. J’avais voulu devenir médecin, mais je n’avais jamais pu. Et j’étais vraiment fière que ma propre fille le soit presque. Ce n’était plus qu’une question de temps, et bientôt, elle serait médecin. Mais je voulais savoir ce qu’elle voulait faire. Et si je pouvais participer, ça me rendrait très heureux !

 
W.B

 
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Mer 24 Sep - 22:46


Ortwin + Ella


& & &


The Last Chance



Il avait arrêté de me fixer, mais il me regardait toujours avec insistance, je vais surement devoir m’y faire. J’attendais qu’il parle, c’est ce qu’il m’avait dit il y a trois jours quand nous avions parlé la dernière fois. J’étais prête à l’écouter.

- Je voudrais que tu me parles de toi, Ella. Que tu me dises ce que tu fais, à l’hôpital, dans quoi tu veux te spécialiser, et que tu me racontes ta vie torontoise…

Moi lui raconter ma vie ? Heu… je ne sais pas si j’ai vraiment envie de lui dire. C’était ma vie, mes affaires, et lui dire ce que je fais dans ma vie non et puis quoi encore ? Je n’allais pas me confier à lui parce qu’il me le demande si ? Non, ce n’était pas une obligation.

- Tu sais, j’ai moi-même voulu devenir médecin, avant de devenir commercial, et ça m’intéresse vraiment, Ella !

Je le regarde essayant de voir si il était sincère ou non. C’était vraiment étrange de le voir en face de moi. Je n’aurai jamais pensé ça un jour. Lui, Ortwin Kayser, devant moi me posant des questions, voulant me connaitre… Ma colère remonte quand je me dis qu’il avait eu 23 ans pour pouvoir le faire et qu’il a laissé ces années derrière lui, derrière nous.
Comment ça il voulait devenir médecin ? Lui ? Mais c’est un as de la tchat, d’où pourquoi il est si doué dans la vente.

Je reste silencieuse un moment ne sachant pas si je pouvais lui parler, mais surtout si j’en avais envie. Je lui en veux tellement de m’avoir délaissé toutes ces années. Et faire confiance aux gens n’est pas facile pour moi, et encore plus aux hommes, mais là c’était mon père et il avait fait du chemin pour me retrouver, je pouvais au moins lui dire quelques petits trucs sur moi.

- Je fais mon internat à l’hôpital et dans deux ans, j’aimerai me spécialisé en chirurgie pédiatrique.

C’était déjà pas mal, et puis lui raconter tout en détail ne lui servirait pas à grand-chose, il n’y comprendrait rien.

- Et j’ai retrouvé Abigail, tu sais, mais cousine… ta nièce.

Je ne pense pas qu’Abby m’en veuille que je lui parle d’elle à Ortwin, et puis elle était retourné aux Etats-Unis, elle ne risque rien. Surtout qu’elle reste bien cachée même là bas.

- Pourquoi tu n’as pas réussis à devenir médecin si tu le souhaitais ?

J’avais bien détourné la discussion pour qu’il parle lui, je n’étais pas prête à lui parler de moi, vraiment pas. Et puis, à quoi sa serre, il peut repartir du jour au lendemain, j’ai encore du mal à lui faire confiance. Ce n’est pas parce qu’il a fait le pied de cru devant l’hôpital tous les jours que je dois lui faire confiance les yeux fermés.


BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Ortwin Kayser


DISCUSSIONS : 91
CREDIT : ava : sweet poison
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Jeu 25 Sep - 14:04


the last chance
La réaction d’Ella aurait pu me faire rire, si nous n’avions pas tant de différends, elle et moi. En effet, elle était surprise que je lui pose cette question, comme si elle ne s’attendait pas. Mais même si je n’avais pas été très présent pour elle, je voulais l’être désormais, et je voulais de fait m’intéresser à ce qu’elle faisait, à ses études et à son avenir de médecin. Elle allait être brillante, dans n’importe quelle spécialisation ! Elle avait les capacités pour, et visiblement, elle semblait aussi avoir la motivation pour. Elle allait devenir un médecin génial ! Néanmoins, alors que je pensais qu’elle n’allait même pas me répondre, vu sa surprise et vu la tête qu’elle faisait. Mais au bout d’un moment, elle ouvrit finalement la bouche pour me parler, heureusement.

« Je fais mon internat à l’hôpital et dans deux ans, j’aimerai me spécialisé en chirurgie pédiatrique. »

Chirurgie pédiatrique ? Mon cerveau se mit à tourner plus vite que la moyenne, pour comprendre d’où pouvait venir ce choix. Elle devait adorer les enfants et elle vouloir les soigner coûte que coûte, mais c’était plutôt difficile comme branche, selon moi. Si elle venait à perdre l’un de ses patients, elle aurait peut-être du mal à se remettre en selle, non ? En réalité, je n’en savais rien. Je ne pouvais même pas prétendre avoir une petite idée là-dessus, parce que je ne connaissais pas assez le caractère d’Ella, malheureusement…

« Et j’ai retrouvé Abigail, tu sais, mais cousine… ta nièce. »

Son ton ne me laissait présager rien de bon. Ce n’était pas parce qu’elle pensait que j’étais un mauvais père qu’elle devait croire que je ne m’intéressais ni à elle, ni à personne. Abigail était partie assez tôt en Amérique, et je ne l’avais pas revue depuis un bout de temps, parce qu’elle vivait en Allemagne avant cela, avec son père et sa mère. Je l’avais revue à l’enterrement de son père, et après elle était repartie aussi vite qu’elle était revenue. Et moi, j’étais retourné en Angleterre. Mais ça ne changeait rien au fait que je connaissais ma famille…

« Pourquoi tu n’as pas réussis à devenir médecin si tu le souhaitais ? »

Au moins, je n’aurais pas besoin de dire à Ella que je savais qui était Abby. Ce n’était pas spécialement bon de commencer à discuter de cela, parce qu’elle pourrait vite me reprocher des choses, me faire dire des choses que je n’aurais pas dites. Mais peu importait, elle était passée sur autre chose, et malheureusement pour moi, ce n’était pas spécialement de bons souvenirs pour moi. Renoncer à devenir médecin était un souvenir plutôt lourd, relativement traumatisant parce que c’était mon premier échec et même si j’avais trouvé un métier que j’adorais, qui était passionnant également… je me souvenais malgré tout de la déception que j’avais ressentie en apprenant que je ne pourrais pas faire d’études de médecine.

« Je ne peux pas rester concentré trop longtemps sur la même chose. J’ai besoin de bouger, de changer d’activité, de m’aérer l’esprit. C’est impossible pour un médecin. On m’a dit de faire autre chose. »

C’était comme si on disait à un chirurgien qu’il avait la maladie de Parkinson, c’était terrible et c’était trop handicapant pour qu’il puisse continuer. Si un chirurgien tremblait, alors il pouvait faire n’importe quoi avec le corps et les organes d’un patient. C’était la même chose pour moi. Si j’étais devenu un médecin généraliste, j’aurais pu faire n’importe quoi, administrer n’importe quel médicament pour mes patients sans qu’ils n’aient besoin de cela. On m’avait tout de suite dit qu’il me fallait un métier qui me demande de l’énergie, beaucoup d’énergie, et surtout que je puisse me détendre, rigoler un peu et ne pas avoir de mission plus importantes qu’une heure. Comme un rendez-vous dans mon domaine durait entre une demi-heure et au maximum une heure et demie… j’avais pu y arriver. Mais il était vrai que pendant les cours, de fait, j’avais eu quelques soucis de concentration. Et c’était vraiment lourd pour moi.

« Tu seras un médecin brillant, Ella. J’en suis persuadé. »

Elle ne cilla même pas devant le compliment, et je compris que ce n’était pas encore le moment pour cela. J’avais bien compris qu’elle n’aimait pas que la discussion tourne autour de sa personne, mais je n’aimais pas cela non plus, quand il s’agissait de ma vie. Nous étions plutôt identiques elle et moi, et ça, je savais que ça la rendrait furieuse également quand elle s’en rendrait compte. Mais de fait, pour le moment, je ne savais pas quoi faire ou dire pour qu’elle ne soit pas énervée.

W.B

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Jeu 25 Sep - 21:53


Ortwin + Ella


& & &


The Last Chance



J’ai toujours crue qu’il était l’homme le plus déterminé au monde, j’avais l’image d’un homme que tout pouvais lui réussir. Que tout ce qu’il entreprenait il pouvait l’avoir. Alors qu’il n’est pas pu réussir à faire médecine, cela m’étonnait vraiment beaucoup.

- Je ne peux pas rester concentré trop longtemps sur la même chose. J’ai besoin de bouger, de changer d’activité, de m’aérer l’esprit. C’est impossible pour un médecin. On m’a dit de faire autre chose.

Lui un problème de concentration ? Mais comment c’était possible, Ortwin Kayser, n’est pas parfait ? Enfin il me l’avait prouvé, si il était parfait il ne m’aurait jamais délaissé autant d’années. Alors pourquoi malgré tout ça, je le voyais toujours comme un « super-héros » qui n’en était pas un. Je veux bien concevoir que Darcy à joué un grand rôle dans ma non relation avec Ortwin, mais c’était quand même à cause de lui si aujourd’hui nous en somme là.

- Tu seras un médecin brillant, Ella. J’en suis persuadé.

Je le regarde et j’essaie de ne pas sourire, mais j’attendais depuis tellement d’année un petit signe de sa part. Oh de Darcy et de mes frères je n’en attendais plus rien de leur part. Alors que d’Ortwin… j’avais toujours eu un tout petit espoir me disant qu’un jour il me verrait. C’était le seul qui parfois me regardais alors que j’étais dans mon coin.

- On verra bien, pour le moment je dois finir mes années d’études.

Par bonheur notre commande n’avait pas été très longue à arriver. Je pris mon chocolat dans mes mains et je touille doucement mon breuvage.

- Est-ce que tu m’as voulu ? Darcy, je sais bien que non… elle n’a jamais été une mère pour moi. J’étais son vilain petit canard. Mais toi, tu n’étais jamais à la maison. Et quand tu rentrais, tu passais tout ton temps avec les garçons…

Cette question je me la pose depuis des années, et si il voulait partir demain, au moins j’aurai une réponse à ma question laissé en supent depuis autant d’années.
Je regarde mon chocolat ayant peur de sa réaction et de sa réponse. Mais malgré tout, je me force à relevé le visage pour lire son expression et savoir si il est sincère dans ce qu’il me répondra. Je suis loin d’être bien dans l’attente de sa réponse. Je stress comme je n’avais jamais auparavant. Même pendant mes examens je n’étais pas dans cet état là. Tout simplement surement à cause de la réponse qui pourra me faire changer toute ma vision de ma vie.


BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Ortwin Kayser


DISCUSSIONS : 91
CREDIT : ava : sweet poison
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Sam 27 Sep - 18:32


the last chance
Ma tentative de compliment étant tombée à l’eau, je ne savais plus exactement quoi faire pour la faire ne serait-ce que sourire. Ce n’était pas grand-chose, un sourire, mais ça aurait signifié beaucoup pour moi, et j’osais espérer qu’un jour, elle pourrait me sourire de nouveau, comme quand elle était bébé et qu’elle ne remarquait pas le problème qu’il y avait dans cette saloperie de famille. J’aurais aimé que ça ne change jamais. Qu’elle sourit toujours. Mais à croire qu’à cette époque-là, je ne me rendais vraiment compte de rien. Le souci, c’était qu’on ne pouvait pas vivre dans le passé. Il valait mieux que l’on avance Ella et moi, que l’on mette tout à plat, que l’on oublie tout et qu’on recommence une nouvelle fois. Je savais qu’elle ne pourrait pas y parvenir immédiatement, mais je voulais qu’elle le fasse. Pour elle, pour moi, et pour un éventuel avenir que l’on pourrait faire tous les deux, sans sa mère, sans ses frères si elle ne voulait pas les revoir… seulement ce qu’elle voudrait elle ! Alors qu’elle finit par rajouter le fait que pour l’instant, elle devait finir ses études, je hochai la tête et ne rajoutai rien d’autre. Le silence qui s’installa entre nous, à table, se fit alors pesant et je ne sus que faire pour changer l’atmosphère de toute cette scène. Entre temps, le serveur nous rapporta notre commande et nous laissa une petite assiette en plastique pour que l’on paye. Je me décidai à sortir mon portefeuille de ma poche intérieure de manteau quand Ella reprit la parole.

« Est-ce que tu m’as voulu ?  »

Je faillis en laisser tomber mon portefeuille. Puis elle continua.

« Darcy, je sais bien que non… elle n’a jamais été une mère pour moi. J’étais son vilain petit canard. Mais toi, tu n’étais jamais à la maison. Et quand tu rentrais, tu passais tout ton temps avec les garçons… »

Un vilain petit canard pour sa mère, c’était sûr. Darcy ne s’était jamais occupée d’elle comme je croyais qu’elle le faisait. Elle n’avait jamais été présente pour elle, elle n’avait jamais joué avec elle, parlé avec elle, elle ne lui avait jamais lu d’histoire pour l’endormir, elle n’avait jamais été une bonne mère pour elle. Je n’en savais rien, certes, j’aurais pu le sentir, oui, mais ce n’était pas arrivé. Mais ça ne voulait pas dire que pour moi, Ella était une moins que rien ou le « vilain petit canard ». Au contraire, j’avais toujours voulu une fille, et je l’avais eue. Je n’avais pas passé assez de temps avec elle, mais elle était quand même là, en face de moi, et j’en étais très heureux.
Mon bras, toujours relevé vers ma poche et mon manteau, s’abaissa d’un seul coup quand je compris que pendant toutes ces années, cette question devait tourner en rond dans sa tête. Elle n’avait pas été accident, du moins pas pour moi. Darcy ne l’aimait peut-être pas, mais quand elle m’avait annoncé qu’elle était enceinte, j’avais été très heureux, une quatrième fois. Et encore plus quand on avait su que c’était une fille. C’était moi qui avais insisté pour savoir le sexe, et j’en étais très heureux. J’aurais dû remarquer à l’époque déjà que Darcy était hypocrite, folle et qu’elle n’était pas du tout une bonne mère.

« Evidemment que je t’ai voulue ! Quelle question ! »

Ma réponse était quelque peu abrupte, mais pour moi, c’était une évidence, Ella était ma fille et je n’étais pas un monstre au point de ne pas vouloir d’elle. Si je l’avais cherchée tout ce temps, c’était bien pour une raison : je voulais la retrouver, je voulais pouvoir partager quelque chose avec elle. J’étais son père, et elle était ma fille, et c’était ainsi que ça devait se passer. Je n’avais pas été présent pour elle, mais j’allais me rattraper, si elle le voulait bien.

« Quand je rentrais, j’étais avec les garçons, c’est vrai. Mais je n’ai jamais su que tu n’étais pas chérie autant qu’eux. Si je l’avais su, je n’aurais pas été comme ça… Je ne veux pas mentir et me faire passer pour innocent, mais Darcy ne voulait pas que je vienne te voir, elle disait que tu étais tranquille et qu’il ne fallait pas te déranger… et je l’ai cru. Forcément. »

Ella m’écoutait religieusement, mais je ne savais plus quoi lui dire pour lui faire comprendre tout cela. J’avais l’impression de me répéter, de toujours dire la même chose, mais elle devait avoir besoin de ça, d’entendre plusieurs fois la même version de l’histoire pour y croire.. c’était possible, et ça ne me dérangerait pas, pour elle, de répéter plusieurs mes erreurs, les conneries de sa mère et la version de l’histoire que j’avais…

W.B

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Dim 5 Oct - 20:00


Ortwin + Ella


& & &


The Last Chance



J’étais très pressé de savoir sa réponse, même si en même temps je ne voulais pas savoir. J’ai simplement peur de sa réponse, de ce qu’il pourrait me dire. Et si, il me mentait ? Comment je le saurais ? Je lui fais déjà pas totalement confiance ! Alors le croire sur parole, c’est juste pas possible pour moi, c’est bien trop tôt pour que je lui accorde une confiance aveugle comme une fille devrait avoir confiance en son paternel.

- Evidemment que je t’ai voulue ! Quelle question !

Je devais le croire ? Vraiment ? Je ne sais pas, je ne sais plus rien, alors que je vois bien qu’il avait l’air sincère. Pour lui c’était une évidence mais pour moi c’était loin de l’être. Comment je pouvais être certaine qu’il voulait de moi alors qu’il ne m’a jamais montrer la moindre intention envers moi ?!

- Quand je rentrais, j’étais avec les garçons, c’est vrai. Mais je n’ai jamais su que tu n’étais pas chérie autant qu’eux. Si je l’avais su, je n’aurais pas été comme ça… Je ne veux pas mentir et me faire passer pour innocent, mais Darcy ne voulait pas que je vienne te voir, elle disait que tu étais tranquille et qu’il ne fallait pas te déranger… et je l’ai cru. Forcément.

Facile à dire qu’il n’avait pas remarqué que je n’étais pas autant « chéri » comme il le dit. Pour moi, il ne m’avait jamais fait attention à moi, point. Je n’avais jamais cherché plus loin, et malgré qu’au début j’en souffrais beaucoup, j’avais fini par ne plus y faire réellement attention, j’en avais pris l’habitude.
Je baisse la tête et fixe ma boisson fumante. J’avais envie de lui hurler dessus, mais je me retiens, ça ne servait à rien. Enfin je ne pouvais pas garder pour moi ce que j’avais sur le cœur.

- Et tu ne pouvais pas l’envoyer balader et faire ce que tu avais envie sans l’accord de madame ? Tu n’étais pas assez grand pour faire ce que tu avais envie ? Si tu avais tenue tête un peu à Darcy, la situation ne serait pas celle que nous vivons aujourd’hui.

J’avais beaucoup de colère et de rancœur envers lui, et je m’en veux aussi de ressentir ça envers lui, c’était mon père… enfin, un semblant.

- J’ai toujours crue que tu avais du caractère, bien plus que l’autre, mais en faite non, tu as préférés obéir à Darcy comme un bon petit toutou. Je t’en veux…

Je souffle sur mon chocolat et j’en prends une gorgé, serrant les dents pour ne pas exploser pour de bon. C’était si difficile de le croire, de me dire qu’il m’avait dit la vérité il y a trente secondes et qu’il voulait mon bien parce que ma génitrice lui disait des mensonges pour me laisser toujours et encore toute seule.


BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Ortwin Kayser


DISCUSSIONS : 91
CREDIT : ava : sweet poison
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Jeu 9 Oct - 21:04


the last chance
Mes explications ne seraient certainement pas suffisantes pour Ella. Je ne m’attendais pas au contraire, de toutes façons. Elle était tatillon, elle avait bien raison de l’être et du coup, elle n’allait pas accepter une si maigre réponse. Je me doutais que ce n’était pas ce qu’elle voulait entendre, en plus, mais je ne lui disais que la vérité. J’étais heureux d’avoir une fille, et je me serais auto-flagellé, le jour où j’avais compris qu’elle était partie parce que rien n’allait dans cette vie en Angleterre. Elle ne pouvait pas comprendre ce qu’il s’était passé durant toutes ces années. Elle ne pouvait pas piger ce qu’il se passait dans ma tête et ce qui faisait que je m’en voulais à mort, maintenant. Elle n’allait pas comprendre, parce qu’elle était persuadée que je me fichais d’elle. Mais ce n’était pas le cas, et je commençais à être à court d’idées pour lui faire voir la vérité.

Alors qu’elle baissait les yeux vers sa tassé, je posai mes mains autour de la mienne. La chaleur brûlante de l’objet me fit du bien, parce que la douleur que cela me procura me changea doucement les idées. Il me fallait de la stimulation, parce qu’Ella allait certainement m’en mettre plein la figure. Elle aurait d’ailleurs raison de faire ça. Si ce n’était pas maintenant, ça arriverait néanmoins très tôt, malgré tout. Pourtant, ça ne vint pas. Ou du moins, pas comme je m’y attendais…

« Et tu ne pouvais pas l’envoyer balader et faire ce que tu avais envie sans l’accord de madame ? Tu n’étais pas assez grand pour faire ce que tu avais envie ? Si tu avais tenue tête un peu à Darcy, la situation ne serait pas celle que nous vivons aujourd’hui. »

Elle connaissait sa mère, elle savait qu’on ne lui refusait rien. Et j’étais amoureux, je l’aimais de tout mon cœur, et je ne pouvais pas lui dire non, ou même ne serait-ce que la contrarier. Ce n’était pas mon genre, ce n’était dans mes plans, et comment aurait-elle réagi si je n’avais pas été dans son sens ? La preuve, quand je lui avais parlé d’Ella, elle m’avait pratiquement crié dessus, et c’était limite si elle ne me faisait pas dégager de la maison… Alors si je l’avais fait avant, ça aurait été horrible. Ella aurait sûrement encore plus souffert.

« Ta mère a un fort caractère, Ella… »

Elle ne sembla pas m’écouter, et reprit la parole pratiquement immédiatement.

« J’ai toujours crue que tu avais du caractère, bien plus que l’autre, mais en faite non, tu as préférés obéir à Darcy comme un bon petit toutou. Je t’en veux… »

Un bon petit toutou… même si cette idée ne me plaisait pas du tout, je ne pouvais pas m’empêcher de me dire qu’elle avait raison, et que c’était ce que j’avais été. Un chiot. Collé aux baskets de sa maîtresse. Sans le courage d’un grand chien indépendant qui pourrait se rebeller. Je soupirai de tristesse en me rendant compte que j’avais perdu de très longues années de ma vie avec Darcy. Oh bien sûr, j’adorais les garçons, et j’adorais Ella plus que tout au monde. Mais cette famille ne tenait pas debout. Elle ne ressemblait à rien. Les trois frères étaient pratiquement ligués contre Ella et leur mère était une folle. Peut-être qu’un jour, tout rentrerait dans l’ordre, c’était tout ce que je pouvais espérer, mais pour le moment, ce n’était pas près d’arriver. Malheureusement.

« C’est légitime que tu m’en veuilles Ella. Et je ne vais pas te contredire, mais … je veux vraiment que ça change, entre nous. Peu importe le temps que ça prendra, je veux que tu saches simplement que je n’ai pas traversé la moitié de la planète pour rien… c’est pour toi que je l’ai fait ! »

C’était le dernier argument que je pouvais donner. Que dire d’autre sans avoir à me répéter ? Elle savait déjà tout ce que je pouvais lui dire, et je me doutais qu’elle n’avait pas envie de tout réentendre à nouveau, alors j’allais garder le silence, jusqu’à ce que le verdict ne tombe. Je n’avais pas spécialement envie de savoir qu’elle me détestait toujours et qu’elle voudrait que je reparte, mais je sentais que ce serait quelque chose comme ça. Elle m’avait bien précisé qu’elle avait très bien vécu seule jusqu’ici, à Toronto. Pourquoi voudrait-elle que ça change après tout ? Pourquoi voudrait-elle qu’un vieux con comme moi vienne l’embêter ?

W.B

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Dim 12 Oct - 0:06


Ortwin + Ella


& & &


The Last Chance



Mon cerveau ne cesse de bouillonner, je suis si triste et en colère à la fois. Le pire dans tout ça, c’est que je n’aime pas être ainsi, j’ai l’impression de passer pour une fille qui fait des caprices. Je relève la tête et je fixe mon géniteur attendant qu’il me réponde. Ce qu’il ne tarda pas à faire.

- C’est légitime que tu m’en veuilles Ella. Et je ne vais pas te contredire, mais … je veux vraiment que ça change, entre nous. Peu importe le temps que ça prendra, je veux que tu saches simplement que je n’ai pas traversé la moitié de la planète pour rien… c’est pour toi que je l’ai fait !

Je sens mes yeux devenir rond, et mon cœur avait fait un bond dans ma poitrine. Etais-je contente qu’il me dise qu’il l’avait fait pour moi, rien que pour moi… et seulement pour moi…

- J’ai envie de te croire mais….

C’était bien difficile, j’avais fait une croix sur « ma famille ». J’avais réussi à grandir et me forger sans eux, sans chacun d’eux, sans mes frères, sans ma mère, sans ce père qui est aujourd’hui en face de moi.

- C’est difficile, laisse moi du temps… tu ne peux pas effacer toutes ces années sans toi, sans que tu t’intéresses un minimum à moi… Ou alors, tu as du boulot sur la planche, nous n’avions jamais fait quoique se soit ensemble…

Aussi loin de ce que je me rappelle, nous n’avions jamais passé le moindre temps ensemble. Je n’ai jamais fait de vélo avec lui, ou même aller à la piscine, non, nous n’avion jamais été ensemble une seule fois. Alors dire que c’est notre premier rendez-vous aujourd’hui n’est que la stricte vérité. Et ça me fait bizarre, que je vais peut-être apprendre à connaitre mon père 23ans plus tard, alors que nous habitions sous le même toit.

- J’ai quand même beaucoup de mal à croire, que tu n’es jamais rien fait pour passer du temps avec moi…. Même avec tout ce que Darcy pouvait te dire à mon propos. Comment tu l’as crue autant de temps ? C’est juste incroyable…. Tu m’as complètement abandonné…

Aujourd’hui c’était surement ça le plus dur, reprendre en pleine figure le fait qu’il m’avait abandonné d’une manière moins flagrante qu’un abandon sur le bord d’une autoroute comme un animal, mais il m’avait malgré tout laisser, sans amour, sans aide, sans soutient, sans rien. J’ai été livré à moi-même depuis des années, j’ai rapidement sue me faire réchauffer des plats, ou même trouver un peu d’argent pour m’acheter des vêtements. La plus part du temps je récupérais les vieux trucs de mes frères. Et puis pour manger je faisais leur poche de pantalon où la je remplissais mon cochon.



BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Ortwin Kayser


DISCUSSIONS : 91
CREDIT : ava : sweet poison
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Dim 12 Oct - 15:15


the last chance
Je sentais la surprise d’Ella, mais je n’arrivais vraiment pas à imaginer quelle serait sa réaction. Elle ne pourrait pas me pardonner aussi facilement, ça c’était clair et net. Elle ne pourrait pas me détester encore plus qu’avant, c’était plutôt sûr également… mais alors que ferait-elle ? J’avais peur de sa potentielle indifférence, et si jamais ça arrivait, si jamais elle ne voulait tout simplement plus entendre parler de moi parce qu’elle se fichait de mon sort … je serais bon pour repartir en Angleterre en échouant dans ma tâche. De fait, j’étais entre deux eaux, prêt à tout abandonner pour de bon, ou bien redoubler d’efforts, sans réellement savoir quels efforts il me restait à fournir pour devenir réellement son père. Parce qu’il fallait dire ce qui était : je n’étais pas son père, actuellement. Je ne le serais que si elle m’acceptait, et c’était loin d’être le cas pour le moment. Je voulais simplement l’être et je ferais tout pour, mais jamais rien qui la forcerait à quoi que ce soit. Quand elle commença à me dire qu’elle avait envie de me croire, mon cœur fit un bond dans ma poitrine, avant de s’arrêter de battre à l’évocation de son « mais ». Je n’aimais pas trop les « mais », c’était souvent facteur de mauvaises choses…

« C’est difficile, laisse moi du temps… tu ne peux pas effacer toutes ces années sans toi, sans que tu t’intéresses un minimum à moi… Ou alors, tu as du boulot sur la planche, nous n’avions jamais fait quoique se soit ensemble…
-J’y arriverais ! »

Ça, je le savais que j’allais devoir bien bosser pour rattraper tout ce temps, mais c’était quelque chose que je ne pouvais faire seul, malheureusement, et elle aurait à me supporter pour que j’avance … et pour qu’elle avance également.  Parce qu’elle voudrait que l’on fasse des choses ensemble pour que je rattrape le temps perdu, mais voudrait également se passer de ma compagnie. Or, tout cela était incompatible. Il fallait que j’apprenne à la connaître, mais ce n’était pas comme lire une biographie sur Wikipedia, c’était ma fille quand même, et c’était à moi de trouver chaque point faible, point fort, qualité, défaut qu’elle pouvait avoir. Et c’était avec elle que je devais les trouver.

« J’ai quand même beaucoup de mal à croire, que tu n’es jamais rien fait pour passer du temps avec moi…. Même avec tout ce que Darcy pouvait te dire à mon propos. Comment tu l’as crue autant de temps ? C’est juste incroyable…. Tu m’as complètement abandonné… »

Elle allait vraiment me ressasser cela encore longtemps ? Je savais que j’avais eu tort de faire confiance à sa mère, elle n’avait même pas eu besoin de me le dire, je l’avais compris tout seul, comme un grand. Elle m’avait manipulé, qu’avais-je d’autre à dire pour ma défense ? Je n’avais jamais voulu l’abandonner… mais je n’avais pas d’excuse, en soi. Je savais très bien que je n’aurais pas dû écouter Darcy, mais avais-je le choix ? Oui, j’avais le choix, j’avais simplement été lâche… Enfin, le principal, c’était que je revienne vers ma fille avant qu’il ne soit trop tard. Elle était encore jeune, elle n’avait pas refait entièrement sa vie, et elle avait besoin d’un papa, non ? Et moi, ben… je n’étais pas encore mort, j’avais encore quelques longues années, ma foi. Heureusement que je m’étais rendu compte de tout cela assez tôt… mais trop tard pour elle.

« J’attendrais autant de temps qu’il faudra et je ferais tous les efforts que tu voudras, mais je ne lâcherais pas l’affaire, même si tu me le demandais ! »

J’osais lui faire un petit sourire pour bien appuyer mes propos. Elle n’allait pas se débarrasser de moi aussi facilement, tout de même. J’étais prêt à tout pour réussir à la récupérer de mon côté, et je n’allais plus me défiler. Je voulais lui montrer que j’étais un bon père et que j’assumerais mon rôle à ses côtés, peu importe les années manquantes. Nous allions rattraper le temps perdu et j’allais faire en sorte que ce ne soit plus qu’un mauvais souvenir.

« Par où on commence ? »

W.B

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Dim 12 Oct - 23:19


Ortwin + Ella


& & &


The Last Chance



J’ai vraiment beaucoup de mal à me dire qu’il s’intéresse vraiment à moi. Je n’ai jamais eu l’habitude de ça… en tout cas, venant de lui. J’avais mis tellement d’année à oublier le manque de ma famille, que j’ai vraiment beaucoup de mal à croire ce qui se passe aujourd’hui. Ortwin, lui, avait envie de me connaitre et il avait l’air bien déterminé.

- J’attendrais autant de temps qu’il faudra et je ferais tous les efforts que tu voudras, mais je ne lâcherais pas l’affaire, même si tu me le demandais !

Pour être déterminé il l’était vraiment, son regard, son léger sourire remplis de sous entendu, je savais alors qu’il était vraiment sincère. Au plus profond de moi je le croyais sans avoir aucun doute.

- Par où on commence ?

Ah déjà ?! Il veut qu’on attaque maintenant ? bon il est vrai que depuis le début je lui dis qu’il a beaucoup de chose à rattraper, et je peux comprendre qu’il n’a pas envie de perdre encore du temps.

- Heu… bah…. Tu me prends un peu de court là…

Et puis bon, moi j’avais envie d’aller plutôt chez moi et rester tranquille devant la télé, même si je n’aurais pas été très concentrée sur l’émission ou le film. Enfin bref, il avait envie de me connaitre, et bien commençons simplement.

- Et bien pose moi des questions, j’y répondrais…

Enfin peut être pas à toutes ces questions pas pour le moment. Je reste toujours sur mes gardes malgré tout. Il m’avait déjà bien fait assez de mal dans le passer, et je lui ouvre un petite porte dans ma vie pour le moment, à lui de ne pas tout faire foiré. Je ne sais pas si j’aurai la force de souffrir autant une fois encore.

- Ortwin… non rien… vas y je t’écoute, pose moi des questions…

J’avais eu envie de lui dire de ne plus me faire autant de mal, mais, il m’a semblé qu’il n’y avait pas lieu de lui rappeler.
Je regarde ma tasse, et mon taux de stress monte en flèche. Je me demandais bien ce qu’il allait bien pouvoir me poser comme question. Il devait en avoir des tonnes en faite… Et si je ne me sentais pas capable de partager ma vie avec lui ? Et si je ne voulais pas tout simplement lui parler de moi ? Voilà que maintenant je ne sais plus ce que je veux…




BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Ortwin Kayser


DISCUSSIONS : 91
CREDIT : ava : sweet poison
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Mer 15 Oct - 22:17


the last chance
Le regard surpris d’Ella me fit baisser le mien. Je pensais qu’elle serait aussi contente que moi de pouvoir reprendre du début, éventuellement. Après tout, ça promettait de bons moments et aussi une fin plus gracieuse et plus sympathique pour nous deux. Mais elle ne semblait pas prête à faire ça, pour le moment. A ce qu’on fasse des trucs tous les deux. Il était vrai que moi-même, je ne savais pas exactement ce que je pourrais faire avec elle. Elle avait passé l’âge pour que je l’accompagne au cinéma, ou à la patinoire, ou au bord de la mer, ou bien même pour manger une glace dans un parc. Elle était grande, et elle pouvait faire ces choses toute seule. C’était une adulte, et je n’avais pas eu le temps de profiter de son enfance. Ou de lui faire profiter de son enfance, et pour ça, j’en voudrais toujours à Darcy, y compris qu’à moi. Rapidement, elle répliqua que je la prenais de court, et je n’avais pas besoin qu’elle le dise pour que je le comprenne. Bien sûr, je ne m’attendais pas à ce qu’elle me propose directement quelque chose… mais je pensais au futur, et j’aimerais qu’elle le fasse aussi. Après tout, on était sur la bonne voie pour finalement finir dans une relation entre père et fille qui pourrait réellement marcher, du moins… c’était ainsi que je le voyais. Et je le voulais, vraiment.

« Et bien pose moi des questions, j’y répondrais… »

Des questions ? Quel genre de questions ? Je ne savais pas quoi lui demander. La première chose qui me vint, ce fut si elle avait un copain. C’était ce que demandaient les papas, non ? Et c’était ce que je faisais avec les garçons, aussi. Mais je savais qu’elle n’apprécierait pas, si je faisais ça. Elle me laisserait en plan, et n’accepterait plus jamais de me voir. Ce serait pour plus tard, donc. Mais du coup, je n’avais pas d’autres idées, et je sentais pourtant que ça pourrait être décisif, tout cela.

« Ortwin… non rien… vas y je t’écoute, pose moi des questions…
-D’accord… »

J’aurais été prêt à l’écouter pourtant. Si elle avait encore d’autres reproches à me faire, je les aurais pris en pleine poire sans broncher, je les méritais. Elle pouvait me les faire, de toutes façons, ils sortiraient un jour ou l’autre. Néanmoins, rien ne vint… et de mon côté non plus, parce que je n’étais pas assez concentré pour trouver des questions potables, qui ne la mettraient pas en colère. J’avais envie de lui demander si elle gagnait bien sa vie, si elle arrivait à se débrouiller toute seule, si elle avait besoin qu’on l’aide, mais j’avais peur qu’elle pense que je voulais simplement lui donner de l’argent pour réussir à me substituer… en quelques sortes. J’avais peur de son jugement. Mais si je lui posais des questions trop banales, qui ne demandaient pas vraiment d’ouvrir son cœur, de raconter des souvenirs, alors elle m’en voudrait aussi et croirait que je ne voulais pas en savoir plus que cela. J’étais coincé, le cul entre deux chaises, et pieds et poings liés par-dessus le marché. Complètement bloqué. Il fallait que j’essaie. Si je ne faisais rien, je la perdrais encore plus vite et ce n’était vraiment pas mon but. Alors, je décidai d’attaquer de front, mais sur un autre sujet.

« Quand tu es partie d’Angleterre… tu savais déjà que tu viendrais ici ? Combien de temps tu as cogité pour savoir que tu quitterais la maison ? »

Ce n’était pas banal, parce que ça la concernait vraiment, et ce n’était pas trop intime, alors elle ne devrait pas se mettre en colère sur moi. Je croisais les doigts, bien entendu, mais normalement tout irait bien. Je réfléchissais déjà à mes futures questions, mais je voulais tellement entrer dans le vif du sujet. Parler d’elle, et uniquement d’elle. Si elle voulait, elle pourrait même me poser le même genre de questions, je m’en fichais. J’étais son père, je pouvais tout lui dire pour lui prouver ma bonne foi. Je voulais simplement qu’elle me fasse confiance, et qu’elle m’aime aussi, un peu.

« Si j’avais été plus présent pour toi… est-ce que ça aurait changé quelque chose ? »

C’était aussi cela, que je voulais intimement savoir. Si jamais mon comportement avait été différent, et si je n’avais pas écouté Darcy, serait-elle partie quand même, en prenant le risque de vivre mal aimée toute sa vie ? N’était-ce pas mieux, finalement, qu’elle soit partie ? Au moins, elle pouvait être heureuse maintenant, pleinement heureuse, et si c’était sans moi, tant pis…

W.B

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Dim 19 Oct - 22:55


Ortwin + Ella


& & &


The Last Chance



En une seconde je regrettais déjà de lui avoir donné l’autorisation de me poser des questions. Mais j’avais envie de le croire au plus profond de moi, j’avais besoin de lui ça je le savais, même si je le cache bien au fond de moi. J’ai une grande envie de me lever et de prendre mes clics et mes clacs et partir en courant loin, très loin de lui. Mais, à la place je reste immobile à le regarder et à attendre sa question.

- Quand tu es partie d’Angleterre… tu savais déjà que tu viendrais ici ? Combien de temps tu as cogité pour savoir que tu quitterais la maison ?

Deux questions, il ne perd pas de temps pour vouloir tout savoir. Mais je ne pensais pas qu’il commencerait par aller droit au but en me parlant de mon choix de venir ici, mais surtout loin de la maison familial. La bouche un peu entre ouverte ne sachant pas vraiment si je voulais lui dire la vérité, il reprend la parole, me posant une autre question, une de plus !

- Si j’avais été plus présent pour toi… est-ce que ça aurait changé quelque chose ?

Cette question me fait réfléchir, je ne sais pas du tout en faite…. Mais je devrais répondre à ces questions dans l’ordre pour ne pas oublier une réponse qu’il attend.

- Je voulais partir de la maison, où je ne savais pas où exactement, mais assez loin pour ne pas croiser un des garçons, maman ou encore toi… Et puis je me suis rappelé qu’Abby était en Amérique, mais j’ai vite appris qu’elle n’y était plus. J’ai cherché des informations pour savoir où elle était, et j’ai su qu’elle était ici alors j’ai accepté l’offre de l’hôpital.

Je pense que ma réponse était assez claire et assez détaillé pour qu’il comprenne que j’en ai bavé dans cette maison et que je n’avais qu’une hâte partir loin d’eux. Je regarde ma tasse, laissant mes cheveux me cacher le visage ne voulant pas qu’il me voit.

- Je ne sais pas, surement… j’aurai surement réfléchit un peu plus si j’avais un quelconque attachement. Ors j’en avais pas un seul… alors le choix a été assez facile à faire.

Je sais que je viens de lui faire du mal, mais je ne pense pas que la douleur soit plus forte que celle que j’ai du emmagasiner pendant toute ma vie. Il se rend compte un peu tard de ce que j’ai souffert pendant tout ce temps. Alors qu’il comprenne un minimum de la douleur que j’ai encore en moi me fait ni chaud ni froid à l’instant précis.

- Questions suivantes…




BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Ortwin Kayser


DISCUSSIONS : 91
CREDIT : ava : sweet poison
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Lun 20 Oct - 16:27


the last chance
Au moins, même si ce n’était pas vraiment ce que j’avais en tête dans un premier temps, je vis que mes questions faisaient fonctionner ses méninges. Ce n’était peut-être pas la meilleure entrée en matière, mais il fallait commencer quelque part, et je voulais absolument garder ma chance le plus longtemps possible, tant qu’elle voulait bien me répondre. Après tout, si je tardais trop, elle en aurait sûrement marre d’attendre et elle ne voudrait plus m’écouter.

« Je voulais partir de la maison, où je ne savais pas où exactement, mais assez loin pour ne pas croiser un des garçons, maman ou encore toi… Et puis je me suis rappelé qu’Abby était en Amérique, mais j’ai vite appris qu’elle n’y était plus. J’ai cherché des informations pour savoir où elle était, et j’ai su qu’elle était ici alors j’ai accepté l’offre de l’hôpital. »

Par chance, elle m’avait répondu. En réalité, je comprenais que si sa cousine n’avait pas été ici à Toronto, elle aurait pu aller n’importe où, que ce soit en Amérique, en Afrique, en Asie, ou dans le fin fond du monde. Si elle avait voulu faire de l’humanitaire, ça aurait été encore plus difficile de la retrouver, donc. J’avais de la chance qu’Abigail ait été ici et qu’Ella ait voulu la rejoindre. Cette dernière avait l’air plutôt gênée de me raconter tout cela, alors que je l’écoutais avec attention. Je ne voyais pas pourquoi elle aurait honte, parce qu’elle avait sûrement fait ce qui était le mieux pour elle… ce que j’aurais dû faire pour elle, avant qu’il ne soit trop tard. J’aurais dû l’emmener moi-même loin de cette vie empoisonnée, mais je n’avais rien vu.

« Je ne sais pas, surement… j’aurai surement réfléchit un peu plus si j’avais un quelconque attachement. Ors j’en avais pas un seul… alors le choix a été assez facile à faire. »

A mon tour, je baissai la tête vers ma tasse, sachant pertinemment que cette pique m’était bel et bien destinée. Je ne sus que répondre, et même si j’avais eu quelque chose à dire pour ma défense, je crois qu’il aurait fallu que je me force à me taire, parce que son ton était assez clair : je n’avais rien à redire là-dessus. J’étais en tort, et elle avait raison. On ne pouvait pas revenir en arrière, dans le passé, et c’était bien dommage d’ailleurs. Il y aurait tellement de choses que je changerais, si je le pouvais…
Enfin, elle me pressa de passer à autre chose, et cette fois, je dus bien me rendre à l’évidence suivante : je n’avais pas d’autres envies que celle de lui demander si elle était entourée, ici. Si elle avait quelqu’un, en gros. Rien d’autre ne me venait en tête, et c’était le plus important, non ? Si elle était heureuse, alors c’était déjà tout pour moi. C’était le rôle d’un père de s’enquérir de ce genre de choses. Et je voulais le savoir, parce que j’étais certain d’avoir manqué plein de choses, de ce point de vue-là.

« Tu as un copain ? »

Le regard glacial qu’elle me lança ne manqua pas, et je m’y étais préparé, alors je soutins du mieux que je pus la mitraillette qui avait pris la place de ses iris. Le pire, c’était que je ne pouvais même pas lire la réponse dans son regard. Elle ne me disait rien, rien du tout, elle ne me donnait rien à lire, rien de particulier. Peut-être qu’elle n’avait personne mais qu’elle ne s’en souciait pas trop. Elle était jeune après tout, elle avait encore le temps pour s’en préoccuper. Il ne fallait pas qu’elle fasse la même erreur que moi, en tombant amoureuse trop vite et en faisant les mauvais choix. Enfin… sûrement qu’avec l’hôpital, elle n’avait pas trop le temps de batifoler !

« Ne me regarde pas comme ça, c’est légitime que je te le demande, et je suis sûr que tu t’y attendais ! »

J’osai alors lui adresser un petit sourire, qui resta sans réponse. J’aurais essayé, au moins. C’était triste qu’on n’ait aucune complicité elle et moi, mais je ne perdais pas espoir : ça allait venir !

W.B

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Sam 25 Oct - 16:46


Ortwin + Ella


& & &


The Last Chance



Comment pouvais je ressentir autant d’amertume envers lui en même temps vouloir accéder à sa démarche d’être sa fille pour de bon. J’avais espéré si longtemps qu’aujourd’hui ça me paraît juste irréelle, impossible en soi. Pourtant nous étions bien l’un en face de l’autre à discuter, enfin c’est un bien grand mot, on communique simplement.
Il ne relève aucune de mes paroles faut dire aussi que j’avais été très sèche, et je ne lui ai pas vraiment laissé le choix que de se taire.

- Tu as un copain ?

Je relève rapidement ma tête et si mes yeux pouvaient lui lancer des éclairs ou n’importe quoi d’autre je suis certaine qu’il serait mort sur place. Il allait bien trop vite et surtout je n’avais aucune envie de lui parler de ça. Ma vie amoureuse est bien chaotique tout le contraire de ma vie sexuelle. Sur ce côté-là je suis même plus que satisfaite. Une fois encore il n’a pas besoin de le savoir.

-Ne me regarde pas comme ça, c’est légitime que je te le demande, et je suis sûr que tu t’y attendais !

M’y attendre ?! Non pas vraiment, je ne pensais pas qu’il allait me poser ce genre de question en tout cas pas de suite.
Sa question était bien trop personnelle à mon goût, et bien trop incisive dans ma vie privée.

- Ca ne te regarde pas, c’est bien trop privé pour que je te raconte cette partie de ma vie.

J’avais envie de rajouter pour l’instant, mais ça lui donnerai de l’espoir hors si ça ne fonctionne pas entre nous… autant ne rien dire de plus.

- J’ai une question pour toi, ton boulot il était plus important que moi ?

J’ai encore beaucoup de mal à me faire à l’idée, d’une qu’il est quitté ma mère, et de deux qu’il veuille vraiment avoir la relation père/fille qu’on aurait du développer pendant vingt trois ans !
Je le fixe je voulais pouvoir lire dans son regard, juste pour savoir si ça le fait réfléchir, ou si ça ne lui fait ni chaud ni froid. Et bien au moins je n’ai pas fait mouche, mais c’est de bonne guerre, il m’avait bien énervé en me posant une question sur un possible mec… Je n’avais pas du tout envie de parler de David ou même d’Ethan. Quoique… en réfléchissant bien, il me verrait sous un autre jour, enfin, je ne crois pas que j’ai envie qu’il pense que je suis une fille qui se fait plaisir avec plusieurs hommes. Même si c’est la vérité.



BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Ortwin Kayser


DISCUSSIONS : 91
CREDIT : ava : sweet poison
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Dim 26 Oct - 20:58


the last chance
J’étais incroyablement gêné d’avoir cette conversation avec elle, mais tant que je n’aurais pas de réponses, je n’allais pas pouvoir me concentrer et penser à autre chose. Enfin, je m’attendais à quoi exactement ? A ce qu’elle me réponde, avec un grand sourire en prime, qu’elle avait quelqu’un dans sa vie, ou bien le contraire d’ailleurs ? J’étais stupide. Elle n’allait jamais rien dire là-dessus. Au moins, j’aurais essayé, et ça valait le coup, non ? Si jamais elle me donnait une réponse, c’était quand même une aubaine ! Et si elle n’avait personne ? Peut-être que ça lui ferait du mal d’en parler. Je m’en voudrais légèrement, certes, mais je voulais tout savoir d’elle.

« Ca ne te regarde pas, c’est bien trop privé pour que je te raconte cette partie de ma vie. »

Bien, alors je n’allais rien savoir, comme je m’en étais douté. Le regard froid d’Ella ne me disait rien qui vaille, et je n’avais certainement pas intérêt à ramener ma fraise pour le moment. En même temps, elle me demandait ce que je voulais savoir d’elle, et quand il s’agissait de quelque chose de vraiment intéressant et de très centré sur elle, elle ne voulait pas me répondre. De quoi en rendre fou plus d’un.

« J’ai une question pour toi, ton boulot il était plus important que moi ? »

Mon boulot … ? Oh, alors elle était encore bloquée là-dessus ? Je ne me souvenais plus si je lui avais dit ou non que j’avais décidé de partir ? De me mettre en sorte de retraite anticipée… Elle devait bien s’en douter, néanmoins, sinon je ne serais pas là, à attendre qu’elle accepte mes excuses et que l’on essaye de s’entendre. Ca faisait un bout de temps maintenant que je n’avais plus travaillé pour l’entreprise, et ça ne me manquait pas. Longtemps, j’avais adoré mon job et partir travailler dans toute l’Europe était plutôt sympathique, même avec les enfants. Pourtant, je compris, par ce qu’elle me demandait, que pour elle, ça avait été pesant. Et en effet, si j’avais eu un autre métier, peut-être que j’aurais pu passer plus de temps à la maison et que j’aurais remarqué que rien n’allait comme je le voulais. Peut-être que j’aurais pu être un vrai père pour Ella. Néanmoins… ce n’était pas arrivé, et c’était comme ça. Il fallait qu’elle s’en rende compte, elle aussi.

« Non. »

La réponse était aussi simple que cela, et Ella aurait dû me croire sur parole, même si je savais qu’elle ne le ferait pas. Evidemment, elle allait renier tout ce que je disais. Elle allait croire que je mentais, maintenant que je savais la vérité, mais c’était faux. Je ne mentais pas. Mon travail n’avait jamais été plus important que mes enfants, quoi qu’ils pensent. Quoi que n’importe qui pense. Mes trois fils et ma fille était les personnes les plus importantes pour moi. Je ne leur avais peut-être pas montré de la meilleure façon possible, mais c’était la vérité. Et rien ne pourrait jamais effacer l’amour que je leur portais. Ella pouvait bien penser ce qu’elle voulait, elle ne pourrait pas changer cela.

« Je ne travaille plus, Ella. J’ai tout arrêté pour venir te retrouver et je ne le regrette pas du tout. J’ai assez travaillé et je pense qu’il est temps que je m’occupe un peu mieux de toi ! »

Oh bien sûr, il ne s’agissait pas de régir sa vie comme bon me semblait, bien au contraire. Je voulais que l’on avance ensemble, qu’elle me montre ce qu’elle vivait, comment elle vivait et ce qu’elle aimait, et qui elle aimait, également !  

W.B

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Dim 26 Oct - 21:45


Ortwin + Ella


& & &


The Last Chance



J’avais peur de sa réponse, mais en même temps, il pourrait me mentir je ne le s’aurait pas, je ne suis pas un détecteur de mensonge. Mais quoiqu’il en soit je crois que sa réponse ne me plaira pas. Parce que si il me dit oui, ça lui aurait donné une bonne raison de m’avoir mise de côté. Et si il me répond non, il n’aurait aucune raison et n’aurait rien fait pour être avec moi, être mon père…

- Non.

J’avais une grande envie de le gifler. Il n’avait aucune excuse de ne pas avoir été mon père pendant tout ce temps. Moi qui est plutôt calme en tant normal depuis qu’il est revenu dans ma vie, j’ai vraiment beaucoup de mal à rester zen. Il me met les nerfs à l’épreuve.

- Je ne travaille plus, Ella. J’ai tout arrêté pour venir te retrouver et je ne le regrette pas du tout. J’ai assez travaillé et je pense qu’il est temps que je m’occupe un peu mieux de toi !

Là c’était le pompon ! S’occuper de moi, la bonne blague !

- Non mais réveille toi un peu, j’ai 23 ans, et depuis plus de 10 ans je m’occupe de moi seule, je n’ai plus besoin de toi depuis des années…

Je m’adosse bien à ma chaise et je le fixe. Puis je baisse la tête légèrement honteuse, je devais l’avoir bien blessé là, et ce n’étais pas vraiment mon intention.

- Désolé… c’est juste que…

C’était bien difficile pour moi, cette situation je ne l’avais pas imaginé depuis mes 10 ans au moins. Je m’étais vite fait à l’idée que ma famille resterait au plus près mon grand-père… et à sa mort, j’étais résigné à être seule jusqu’à la fin. Et puis j’ai grandit, j’ai pris mes décisions et je suis partie retrouver, enfin essayer avec succès Aigail. Et aujourd’hui, lui, Ortwin revient comme une fleur pour faire partie de ma vie… C’est un peu difficile à réaliser en faite.

- C’est loin d’être facile de me dire que tu veux vraiment me connaitre, que tu as fais tant de kilomètre pour moi, que tu es enfin quitter ta femme, et maintenant ton boulot…. Pour moi je te vois encore comme le fantôme de la maison… Jamais présent et même quand tu étais à maison, je ne te voyais pas pour autant…

Je commençais à avoir la gorge serré, si ça continue, ma colère va se changer en larme. Pourquoi je pleure tout le temps et pour n’importe quoi. Je suis heureuse je pleure, je suis triste je pleure, je suis en colère je pleure…

- Je sais que mes paroles doivent être dur à entendre, mais…. Mais si on veut avancer, il faut bien mettre les choses à plats. Si ça ne sort pas, on ne pourra jamais avancer vers quelque chose, je resterai bloqué…

Je prends une grande inspiration pour me calmer, et je bois un peu de ma boisson. Ca m’occupait pendant quelques secondes et en plus j’évitais son regard.




BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Ortwin Kayser


DISCUSSIONS : 91
CREDIT : ava : sweet poison
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Lun 27 Oct - 21:35


the last chance
A la tête que fit Ella juste après que je lui aie dit que je voulais m’occuper un peu d’elle, quand même, je compris que ce n’était pas une bonne idée de lui avoir dit quelque chose du genre. Elle n’allait pas accepter, ça, c’était clair. Mais je ne voulais pas dire ça dans le sens où je serais sur son dos, toujours à vouloir savoir ce qu’elle faisait et qui elle fréquentait. Je disais cela dans le sens où lorsqu’elle aurait besoin de son père, je serais là pour elle. Sans hésiter.

« Non mais réveille toi un peu, j’ai 23 ans, et depuis plus de 10 ans je m’occupe de moi seule, je n’ai plus besoin de toi depuis des années… »

Nous baissâmes la tête en même temps, elle parce qu’elle avait parlé trop vite et qu’elle se rendait compte que c’était blessant, moi… eh bien parce que j’étais blessé, en effet. Je ne pensais pas qu’elle le dirait tout haut, ce qu’elle pensait tout bas depuis le tout début. Elle n’avait pas besoin de moi, et elle ne me l’avait pas encore fait bien comprendre. Désormais, c’était chose faite, et ça faisait mal. Peut-être un peu trop mal, d’ailleurs, mais c’était un juste retour du bâton pour moi. Rapidement, elle s’excusa et commença à s’expliquer, sans y parvenir pour de bon. Elle s’interrompit, et je ne pipai pas un mot, ne sachant pas comment elle réagirait si je lui disais quoi que ce soit.

« C’est loin d’être facile de me dire que tu veux vraiment me connaitre, que tu as fais tant de kilomètre pour moi, que tu es enfin quitter ta femme, et maintenant ton boulot…. Pour moi je te vois encore comme le fantôme de la maison… Jamais présent et même quand tu étais à maison, je ne te voyais pas pour autant…  »

Le fantôme de la maison… c’était effrayant de penser qu’elle ne me voyait tellement jamais qu’elle m’appelait ainsi. Et pourtant, je savais qu’elle avait raison, et que c’était certainement l’expression la plus juste pour parler de moi. Je pinçai les lèvres, frustré que ça se déroule de cette façon, mais je ne parlai pas pour autant. Elle n’avait pas fini.

« Je sais que mes paroles doivent être dur à entendre, mais…. Mais si on veut avancer, il faut bien mettre les choses à plats. Si ça ne sort pas, on ne pourra jamais avancer vers quelque chose, je resterai bloqué… »

Mettre les choses à plat était une bonne idée, mais j’avais peur que ce soit blessant, pour elle comme pour moi. Nous nous ferions forcément du mal en faisant cela, et même si au moins, ça durerait moins longtemps, ce ne serait pas spécialement moins douloureux. Alors que faire pour que ce soit rapide, franc et indolore ?
Tandis qu’Ella buvait encore un peu de sa boisson, je réfléchis à ce que nous pourrions nous dire à ce moment là. Je pensais lui avoir tout dit déjà et de fait, je n’avais plus grand-chose à lui avouer dans le blanc des yeux. Ce serait plutôt à elle de le faire, et d’ailleurs, si elle avait demandé à ce que l’on fasse tout cela, alors c’était qu’elle avait des choses à avouer, qui la torturaient.

« Je t’écoute, alors… Tu veux continuer ? Il y a d’autres choses que tu as à me dire, comme ça ? »

J’avais parlé plus durement que je ne l’aurais voulu et je me mordis immédiatement l’intérieur de la lèvre pour qu’elle ne voit rien. Je n’avais pas honte d’être un peu crû, d’être un peu dur, au contraire. Ca la pousserait à me parler, à me dire tout ce qu’elle voulait me dire. Et si, en ayant terminé, elle se sentait mieux et prête à avancer vers quelque chose d’autre, alors je souffrirais autant qu’il le faudrait !

« Perso, je n’ai pas beaucoup de trucs à te dire franchement. Je t’ai déjà tout dit, Ella. »

J’avais repris la parole pour l’encourager en voyant qu’elle n’osait pas le faire. Et je la poussais dans cette direction. Il fallait qu’elle parle, maintenant qu’elle avait commencé. Je savais que, quand elle avait dit cela, elle ne voulait pas spécialement parler de franchise directement. Elle voulait sûrement dire qu’il fallait que l’on soit franc dès qu’une pensée nous traversait l’esprit. Mais comme je venais de lui dire, tout ce que j’avais en tête avait déjà franchi mes lèvres, et seule restait Ella…  

W.B

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Mar 28 Oct - 22:10


Ortwin + Ella


& & &


The Last Chance



J’essayais de me concentrer sur quelque chose de précis comme ma boisson tiède maintenant, mais je ne pouvais pas, j’étais d’un coup stresser, voir légèrement terrifié. Alors que bon, il n’y a rien de bien méchant, je ne fais que parler avec mon père. Je côtoie la mort tous les jours, mais c’est en faisant un truc basique qui est une chose « normale » mais je suis loin d’être à l’aise.

- Je t’écoute, alors… Tu veux continuer ? Il y a d’autres choses que tu as à me dire, comme ça ?

Il voulait vraiment que je vide mon sac ? Que je lui dise tout, vraiment ? Mais il doit être un peu malade ! Il sait qu’il va avoir mal ou bien il est un peu maso ? Mais d’un côté c’était une preuve comme quoi il voulait vraiment mais vraiment se racheter à mes yeux, et devenir enfin celui dont il aurait toujours dut être, un père, mon père…

- Perso, je n’ai pas beaucoup de trucs à te dire franchement. Je t’ai déjà tout dit, Ella.

Alors comme ça, il n’a rien d’autre à ajouter, il veut me laisser déverser toute ma rancune envers lui, et il ne bronchera pas, tout ça parce qu’il veut à tout prix reprendre son rôle.

- Je t’en veux…. Je t’en veux de m’avoir laissé, de ne jamais avoir insisté pour passer du temps avec moi, je t’en veux d’avoir écouté l’autre, je t’en veux… je t’en veux d’avoir mis autant de temps…

Mes nerfs lâchent petit à petit et je me mets alors à pleurer à chaude larme. C’était bien trop dur, j’avais encaissé tellement de rage envers lui, que la déverser sur lui, à ce moment là, me vide de mes force. Je fini par me lever, en me disant que je devais partir rapidement. Je prends ma veste et mon sac, je ne prends pas le temps pour les enfiler et je sors rapidement du café.
Je ne sais pas si il m’appelle ou quoi, je n’entendais plus rien. Je restais focaliser sur mon idée le fuir. Etre loin de lui et reprendre ma vie comme avant. Alors que je me battais avec ma veste dans la rue, je sens une main sur mon épaule. Je me retourne et vois la tête de mon père.
Je soupir, pourquoi il s’accroche autant ? Il ne peut pas me laisser respirer un peu non ?!

- Laisse moi du temps… je dois… je dois…

Je sais plus ce que je dois faire, mais pour le moment c’est m’être ma veste parce que je meurs de froid. Une fois mon manteau sur mes épaules et fermé pour me garder au chaud, je fixe Ortwin qui n’a pas bougé.

- Ortwin…. Laisse moi un peu de temps, ce n’est pas facile de… de te revoir après toutes ces années. J’ai bien compris que tu veux être enfin mon père. Mais… j’ai mis tant d’année à enfouir mes sentiments que… que les laisser sortir comme ça, il me faut du temps…

Nous avions quand même avancé non ? Il m’avait prouvé sa sincérité, et je lui donne de l’espoir, c’est déjà une bonne chose pour lui, pour moi, pour nous en sommes.




BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Ortwin Kayser


DISCUSSIONS : 91
CREDIT : ava : sweet poison
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Mer 29 Oct - 22:14


the last chance
En vérité, je n’eus pas à attendre très longtemps avant qu’elle ne parle. Je m’attendais à m’en prendre plein la figure de toutes façons, et ça ne louperait pas. Elle avait cet air déterminé dans l’œil, le même que le mien et elle allait tout me dire, peut-être même en détails, si j’avais de la « chance ». Rapidement, elle me répondait qu’elle m’en voulait, ce que je savais déjà. Elle m’en voulait parce que je l’avais délaissée, parce que je n’avais pas passé de temps avec elle. Elle disait que je n’avais pas insisté pour le faire. C’était vrai. On ne peut plus vrai, et on ne peut plus douloureux à entendre. Je n’étais pas quelqu’un qui appréciait entendre les erreurs faites. Je n’étais pas très humble, mais pour Ella, je pouvais bien faire semblant pour quelques minutes, le temps qu’elle me dise tout. Elle termina par me dire qu’elle m’en voulait parce que j’avais écouté sa mère, et qu’elle m’en voulait pour avoir mis autant de temps à comprendre que j’avais tort, que Darcy avait tort, et qu’Ella avait besoin de moi. J’avais mis du temps, certes, mais j’étais là désormais, prêt à l’écouter dans ses joies et ses peines, dans les bons comme dans les mauvais moments. Et surtout, je voulais qu’elle sente qu’elle avait un père qui l’aimait. Je voulais qu’elle se rende compte que maintenant, dire qu’elle n’avait pas de famille était un mensonge, et qu’elle avait faux. Je n’avais pas prévu qu’elle se mette à pleurer néanmoins, même si je devais bien m’en douter légèrement.

Cependant, je ne m’attendais pas qu’elle se lève et qu’elle sorte du café. Durant un instant, je ne sus exactement que faire, rester ici ou la suivre, mais en une seconde, je me levai, déposai de quoi payer nos consommations à tous les deux et me précipitai à sa suite pour la rattraper et la retenir. Je ne voulais pas qu’elle croit qu’elle m’avait fait trop mal et que je ne voulais plus la voir, ou quelque chose du genre. De fait, c’était ce qui me semblait être la meilleure option, et nous verrions bien ce que ça donnerait. Je courus un peu pour la rattraper dans la rue et surtout ne pas la perdre de vue, et dès que j’arrivais à sa hauteur, je posai doucement ma main sur son épaule pour qu’elle se retourne vers moi.

« Laisse moi du temps… je dois… je dois… »

Sans rien dire, un peu perturbé par toutes ces larmes, je la laissai se débattre avec son propre corps avant de réagir. Elle enfila sa veste et sembla se calmer un peu avec ça. Puis, elle me fixa, et je ne sus que dire. J’attendis donc qu’elle parle.

« Ortwin…. Laisse moi un peu de temps, ce n’est pas facile de… de te revoir après toutes ces années. J’ai bien compris que tu veux être enfin mon père. Mais… j’ai mis tant d’année à enfouir mes sentiments que… que les laisser sortir comme ça, il me faut du temps… »

J’avais encore grimacé en l’entendant m’appeler par mon prénom. Mais au moins, je comprenais qu’elle avait envie d’avancer, elle aussi, et c’était une excellente nouvelle. Elle avait compris l’ensemble de ma démarche, et évidemment, je n’avais plus grand-chose à faire à part attendre qu’elle accepte et avance elle aussi, à son tour et en même temps que moi. J’étais émerveillé qu’elle me dise des choses pareilles. C’était étrange, parce que je savais d’avance que j’allais réussir à la faire changer d’avis, mais je ne pensais pas qu’elle abdiquerait aussi rapidement, même si finalement, j’avais quand même attendu pas mal de temps dehors, dans le froid. Je comprenais parfaitement qu’elle ait besoin de temps. J’en avais à revendre, du temps. Je trouverais de quoi m’occuper ici, elle pouvait prendre le temps qu’elle voulait, je l’attendrais. J’étais là pour ça, pour l’attendre !

« Ca me va, Ella. Je ne bougerai pas d’ici de toutes façons. Je reste à Toronto. Si tu veux me revoir, tu n’auras qu’à venir à mon hôtel. Sinon, je passerai une fois par semaine à l’hôpital… si tu as du temps ! »

Je préférais prendre des précautions en disant tout cela, et surtout, lui laisser le choix. Je ne voulais pas m’imposer, que ce soit à l’hôpital ou bien dans sa vie, forcément, et ce serait elle qui déciderait tout. Je lui devais bien cela, selon moi. Et je passais après elle, bien évidemment. Néanmoins, j’espérais qu’elle soit rapide, pour réfléchir et se poser les bonnes questions. Au fond de moi, je savais que je n’étais pas très patient et qu’il me faudrait du mouvement très vite. Non pas que je repartirais en Angleterre si jamais ça n’allait pas assez vite à mon goût, mais ça me décevrait un peu… et les mots ne se retiennent pas toujours !

« Tu veux que je te laisse tranquille ? »

Je pouvais rentrer, ce n’était pas un problème. Je n’avais pas grand-chose à faire, mais on pouvait toujours trouver de quoi s’occuper dans une grande ville comme Toronto. Et il faudrait quand même que je trouve de quoi m’occuper, justement. Surtout si je devais attendre longtemps !  

W.B

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1597
MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   Jeu 30 Oct - 21:04


Ortwin + Ella


& & &


The Last Chance



Je me sens vider et perdu. J’avais dit les grandes lignes qui j’avais sur le cœur à son égard. J’avais envie de pleurer tranquillement toutes les larmes de mon corps bien au chaud sous ma couette. Et voir même me blottir dans les bras de quelqu’un… Mais appeler Ethan, ça voudrait dire tout lui raconter, hors je n’ai envie d’en parler à personne, sauf à ma cousine.

- Ca me va, Ella. Je ne bougerai pas d’ici de toutes façons. Je reste à Toronto. Si tu veux me revoir, tu n’auras qu’à venir à mon hôtel. Sinon, je passerai une fois par semaine à l’hôpital… si tu as du temps !

Il est près à attendre que je sois vraiment prête. C’était…. Je ne sais pas, sincère… oui, ça doit être ça, et c’était ce qui me fait bizarre. Lui sincère c’était assez bizarre, parce que je ne le connais pas en faite.

- Tu veux que je te laisse tranquille ?

Je ne sais plus, si je veux partir loin de lui ou me mettre dans ses bras sentir la chaleur d’un père. Il m’avait touché en aillant compris que j’avais besoin de temps.

- Oui, non, enfin, juste un peu…. Je… je reviendrais vers toi quand je serai prête…

Je pensais que c’était se soir mais en faite non, pas du tout. J’étais loin d’être prête à faire le pas de géant qui me séparait d’un avenir avec celui qui était mon géniteur.

Je le fixe un moment, et je pars d’un pas rapide pour rentrer chez moi. Je pleurais toujours, sans cesse, je me trouvais stupide de pleurer pour ça, à quoi bon me mettre dans cet état. C’était bien étrange ce que je ressentais. Je voulais être loin de lui et en même temps j’avais l’impression d’être redevenu une petite fille qui n’attendait que les bras de son papa.
Une fois chez moi, je me change rapidement, et je me mets sous la couette, j’avais réussis à me calmer, mais les sanglots de larmes reprirent de plus belle, ne sachant pas vraiment pourquoi, parce qu’au final tout pourrait s’arranger.
Malgré l’heure, je me décide à envoyer un message à Abby, elle était ma confidente et elle a peut-être une explication à mon état. Dans un sens, j’étais heureuse de retrouver mon père, même si c’était bien tard, et puis j’étais aussi très en colère parce qu’il en avait mis du temps justement. Bien trop de temps d’ailleurs… Et j’avais peur que nous n’ayons vraiment plus beaucoup à se dire. Enfin ça, on le saura que quand j’irai lui parler une nouvelle fois… d’ici peu…




BY .TITANIUMWAY


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*   

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINE] The Last Chance *Ortwin-Ella*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: ARCHIVES :: MLH 2.0-
Sauter vers: