Partagez | 
 

 A little party never killed nobody

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



Invité


MessageSujet: A little party never killed nobody   Dim 7 Sep - 12:21


A little party never killed nobody
Ella feat Mikha.

 



La fête battait déjà son plein au Crocodile Rock, que mon ami Jimmy avait loué pour l’occasion. Habituellement, l’endroit était ouvert à tous et beaucoup de Torontois s’y retrouvaient pour faire la fête jusqu’à pas d’heure, mais cette fois, il s’agissait d’une soirée privée. Il y avait tout de même une file d’optimistes dehors, espérant sans doute que l’un des invité invite deux trois personnes à entrer avec lui pour qu’ils puissent passer la meilleure soirée de leur vie en compagnie de jeunes bourrés aux as et autres pseudos célébrités. Quelques videurs avaient aussi étés engagés au cas où. Jimmy organisait souvent des soirées, il savait donc très bien qu’on n’était jamais trop prudents, surtout quand on pouvait se retrouver avec des gens dans un état second. Certains étaient dehors pour s’assurer qu’aucun invité indésirable ne pourrait s’incruster dans le bâtiment et les autres étaient postés à l’intérieur, prêt à agir au moindre débordement. Dans la salle, une multitude de jeunes gosses de riches se pressaient sur la piste de danse alors que d’autres occupaient les confortables divans placés près du bar, buvant et riant. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, je ne connaissais pas tout le monde ici, malgré le fait que cette fête ait été organisée pour mon retour en ville et que j’ai déjà certainement croisé la plupart d’entre eux. Jimmy avait invité tous nos amis communs et avait complété la liste avec ses propres amis et d’autres personnes issues de la jeunesse dorée de Toronto pour occuper la salle. Ces derniers n’en revenaient pas d’avoir été invités par Jimmy, qui était bien connu pour ses soirées select ou l’on pouvait croiser pas mal de beau monde et s’éclataient comme si c’était leur dernière fête avant des années. Mon ami avait tout prévu : des djs branchés pour la musique, des serveurs spécialisés en cocktails en tout genre et même des strip-teaseuses et strip-teaseur pour animer tout ça. L’alcool coulait à flot et des petits sachets remplis de cachets et autres poudres circulaient un peu partout. Une soirée comme on les attend de la part de Jimmy, en somme, de celles dont tout le monde parle pendant des semaines même si peu d’invité se souviennent de leur folle nuit.

Je n’avais pas vraiment passé beaucoup de temps à me préparer pour venir, mais j’avais tout de même enfilé une veste de costume, pour une fois. J’étais l’invité d’honneur après tout, même si ça ne voulait pas dire grand-chose, et puis la chemise m’allait aussi bien qu’un t-shirt de toute façon. Je n’avais même pas jeté un coup d’œil dans le miroir avant  de partir, je savais très bien que je n’avais pas besoin de vérifier mon apparence. Arrivé sur place, j’avais été accueilli chaleureusement par tout le monde, et je m’étais dirigé vers des amis qui étaient assis dans une espèce d’alcôve ou se trouvaient les fauteuils. Amis était un bien grand mot, mais ils étaient ce qui s’en rapprochait le plus pour moi, certainement. L’avantage d’être riche et d’avoir une certaine notoriété, c’était que je n’étais pas obligé d’être sympa pour que des gens veulent passer une soirée avec moi. Je pouvais me comporter comme un véritable enfoiré, ne pas écouter les autres et ne parler que de moi, tout le monde buvait mes paroles. Parfois j’avais même l’impression qu’ils seraient capables de m’applaudir pour le moindre truc que je pouvais leur raconter. Enfin, au moins ils aimaient s’amuser autant que moi. A peine assis, j’avais un verre dans la main et la soirée pouvait commencer. Au fond, mon retour en ville n’était qu’une excuse pour organiser cette fête, et elle ressemblait aux autres, avec un peu plus de vodka peut-être. Mon ami savait mon affection pour cette boisson. Bientôt, je riais et m’amusais avec tout le monde, enchainant les verres, jusqu’à ce que Jimmy pose une main sur mon épaule, interrompant l’histoire que j’étais en train de raconter.

« Eh, Mikha, commença-t-il avec un sourire. Y’a une jolie petite brune à l’entrée qui dit que tu l’as invitée personnellement. Je sais pas si c’est vrai, mais de toute façon tu devrais la faire entrer, crois-moi ! »

Je me levai immédiatement pour me diriger vers l’entrée, interpellé. Je ne me rappelais pas vraiment avoir proposé à quelqu’un de venir, mais c’était loin d’être impossible, après tout il m’arrivait souvent d’inviter pleins de gens partout sans pour autant espérer qu’ils viennent. Quand j’arrivai dehors, je découvrais Ella qui attendait à côté du videur. Mais oui, bien sûr ! Quand j’avais vu Ella au parc, cette fois-là, elle m’avait donné son numéro et je lui avais envoyé les infos pour la fête une fois rentré chez moi. Mais avec la prise d’otage et tout ça, ça m’étais complètement sorti de la tête.  En réalité, je n’étais pas certain qu’elle allait venir, vu son côté timide,  et encore moins suite aux récents évènements. Peut-être qu’elle avait juste envie de décompresser ? Enfin, elle était là maintenant et en la voyant je lui fis un grand sourire et me penchai pour lui faire la bise.

« Salut Ella ! Comment tu vas ? Prête à faire la fête ? Viens je vais te présenter à tout le monde. »

Je la pris par le bras pour l’emmener à l’intérieur mais je me stoppais dans l’entrée, pensant soudain à un petit détail. Sauf erreur, Ella ne devait pas être habituée à ce genre de fête. Ce n’était pas que je pensais qu’elle allait finir morte pleine sur le sol, loin de là, elle avait l’air sérieuse, mais il y avait tellement d’alcool et de drogue qui circulait dans la salle que je préférais la prévenir au cas où. Pas question que je me charge d’elle si elle se sentait mal.

« Juste quelques petites choses, avant d’entrer, commençais-je rapidement en posant ma main sur son épaule et en la regardant dans les yeux. N’accepte pas de verres d’inconnu si tu ne vois pas qu’on te le sert et puis, ne te sens pas obligée de prendre des cachets quand on te le propose… sauf si tu en as envie bien sûr ! Ah, et puis, t’approche pas de Kevin, fis-je en désignant un type. Il est pas vraiment… enfin ne t’en approche pas c’est tout. »

Je la regardais avec un sourire pour voir si elle avait bien compris. Mon discours n’était pas moralisateur et je ne le faisais pas vraiment par soucis de conscience, au fond, elle faisait ce qu’elle voulait et je m’en fichais, je ne lui interdirai certainement pas de s’amuser avec qui elle voulait et de n’importe quelle façon, mais au moins, elle était mise en garde comme ça.



Dernière édition par Mikha Fitzroy le Dim 7 Sep - 17:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1595
MessageSujet: Re: A little party never killed nobody   Dim 7 Sep - 17:19


A little party never killed nobody
Mikha & Ella .



Le soir même de ma rencontre avec Mikha, il m’envoya un message me disant que la soirée était pour dans quelques semaines avec le lieu et l’heure. Je le note alors directement sur mon calendrier. Si j’avais le temps, et si je ne travail pas, j’irai avec plaisir.

Les jours ont passé, et avec la prise d’otage, j’avais besoin de me changer les idées, je voulais danser, et boire un peu, histoire d’oublier pour une soirée les évènements douloureux qui se sont passés.
Je me prépare donc, prenant mon temps. Même si je ne cherche pas à vouloir paraitre sexy, je voulais être jolie. Après ma douche, je boucle un peu mes cheveux avec mon fer à frisé, puis me maquille légèrement, mais un peu plus que d’habitude. Par la suite j’enfile une jolie robe, et je me dis que le décolleté est un peu trop plongeant, mais je n’avais plus vraiment le temps pour changer de robe. Je quitte ma chambre, mes escarpins dans les mains, que je mettrais au dernier moment. J’enfile mon manteau, attrape mon sac à main, et avant de passer ma porte, j’enfile mes chaussures. Ah je me sentais déjà mieux avec mes quelques centimètres en plus.

Je hèle un taxi quand j’en voie un, mais ce n’est que le deuxième qui s’arrête. Je donne alors l’adresse de Crocodile Rock. Je me demande alors comment ça allait se passer, si Mikha allait m’attendre devant, ou si, il m’avait complètement oublié. C’était possible.
Le taxi s’arrête et je vois une petite cohue devant l’entrée. Je dis alors à la personne qui s’occupe de l’entrée, que je lui dis que j’ai été invité par Mikha Fitzroy, mais il n’avait pas l’air de me croire, j’étais même prête à lui montrer le message, mais il partit en me disant de rester là.
J’attends quelque minutes dans le froid, et je me maudis de ne pas avoir mis de collant, mais dans ses soirée, il fait toujours une chaleur monstre.

- Salut Ella ! Comment tu vas ? Prête à faire la fête ? Viens je vais te présenter à tout le monde.
- Mikha, ça va. Oh oui, vraiment prête ! Je te suis !

Mikha me fait la bise et j’entendais derrière moi des « whoua, c’est Fitzroy !! ». Mon ancien patient me fait entrer dans le bar/boite de nuit, mais dans le vestibule il se stop et du coup je fais pareil, et je le regarde alors qu’il me prend par les épaules et que son regard plonge dans le mien.
Okay, Ella, ne te fais pas hypnotiser par son beau regard… concentre toi sur ce qu’il te dit.

- Juste quelques petites choses, avant d’entrer. N’accepte pas de verres d’inconnu si tu ne vois pas qu’on te le sert et puis, ne te sens pas obligée de prendre des cachets quand on te le propose… sauf si tu en as envie bien sûr ! Ah, et puis, t’approche pas de Kevin, fis-je en désignant un type. Il est pas vraiment… enfin ne t’en approche pas c’est tout.

Il se prend pour mon père ?? Enfin comme si je savais ce que ça faisait d’avoir un père. Bref, je retiens juste que je ne devais pas m’approcher d’un dénommé Kevin. Pour les verres, ça je le savais bien et les drogues en tout genre, non merci, c’est hors de question que je prenne un truc comme ça, je sais très bien les effets néfastes que ça donnent.

Je lui fais un sourire, puis un geste de la tête, je donne mon manteau au vestiaire, gardant ma pochette avec moi.
Il me prend alors la main pour entrer un peu plus dans le bar. Je regarde partout, il y avait vraiment beaucoup de monde, la musique n’était pas trop mal pour danser, mais je voyais surtout beaucoup d’alcool et déjà quelques personnes bien bourré, qui d’ailleurs devrait se calmer, si il ne veut pas finir dans un coma élitique.
J’aimerai que Mikha ne me laisse pas tout de suite. Je me doute qu’il va me laisser dans peu de temps pour aller voir des filles, j’avais pris un peu connaissance de sa vie avant de me décidé de venir. Même si c’était plutôt l’idée de me vider la tête qui m’intéressai plus.
Je suis Mikha qui s’approche d’un petit groupe de personne, et en plus de me sentir petite, je ne me sentais pas du tout dans mon monde. Mais après un ou deux verres de rhum, je sais que tout ira bien mieux.

Spoiler:
 
 

©  Cacadum

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody   Lun 8 Sep - 0:18


A little party never killed nobody
Ella feat Mikha.

 



Sans détacher mon regard du sien, je remarquai tout de même qu’elle s’était faite jolie pour l’occasion. Ses cheveux étaient légèrement bouclés et elle s’était maquillée un peu plus que lors de nos précédentes rencontres ce qui agrandissant encore ses yeux. Ella paru un peu déstabilisée par mes mises en gardes, mais me souris simplement avec un geste de tête sans poser plus de questions. Elle donna son manteau au garçon qui s’occupait du vestiaire, me laissant découvrir sa tenue. Elle portait une robe blanche avec un superbe décolleté et le bas en forme de trapèze. J’eu un petit sourire appréciateur tout en bénissant les mecs qui créent ce genre de vêtements. Elle portait aussi des escarpins qui lui faisaient gagner quelques centimètres et allongeaient ses jambes. Elle était vraiment magnifique comme ça et soudainement je ne me demandais plus du tout si j’avais bien fait de l’inviter ici. Evidemment que oui ! Et puis vu le ton qu’elle avait employé pour me répondre quand je lui avais demandé si elle était prête à s’amuser, elle avait l’air décidée à faire la fête. Elle n’était peut-être pas si prude que ça finalement. Je regardais la jeune fille ranger le ticket qu’on lui tendait dans sa pochette et relever la tête vers moi. Je lui attrapai alors la main pour l’emmener dans la salle principale alors qu’elle regardait tout autour d’elle, visiblement un peu impressionnée par l’ampleur de l’évènement. Une fois revenu là où j’étais quelques minutes auparavant, je présentais Ella.

« Eh, tout le monde, voici Ella ! m’exclamais-je. Ella, je te présente… tout le monde ! »

Je n’avais pas spécialement envie d’énumérer les prénoms, surtout que j’étais encore capable de me tromper, et ils s’en chargèrent pour moi après avoir salué la jeune médecin. Chacun retourna ensuite à sa conversation et je repris ma place en faisant signe à Ella de venir à côté de moi sur le fauteuil. Nous commencions à être serrés sur le canapé et la cuisse d’Ella touchait la mienne. J’attrapais un des verres encore pleins d’un liquide bleu sur la petite table et le tendis à Ella avant de prendre le mien déjà bien entamé et de me tourner comme je le pouvais vers elle en souriant. Elle n’avait pas vraiment l’air de se sentir à l’aise ici, elle se faisait encore plus petite que ce qu’elle était déjà.

« C’est un Blue Shark, tu connais ? C’est de la vodka et de la téquila avec un peu de curaçao pour la couleur, c’est très bon et surtout ça arrache ! »

C’était un de mes cocktails préférés, même si j’aimais à peu près tout ce qui contenait de la vodka et même, pour être honnête, tout ce qui était alcoolisé. L’effet de l’alcool sur l’organisme était fascinant, sérieusement, il suffisait de quelques verres et tous les problèmes paraissaient lointain et moins importants du coup. Bon, ce n’était que temporaire et n’apportait aucune solution, mais c’était déjà ça. Avant mon accident, je tentais quand même de limiter les quantités parce que je ne pouvais pas me permettre de boire si je voulais garder la forme et tenir l’entrainement. A cette époque-là, j’avais beaucoup touché aux différentes drogues qui circulaient dans ces soirées parce qu’elles avaient moins d’impact à court terme. J’avais défrayé la chronique quand je m’étais fait prendre en photo dans une fête, complètement défoncé, et j’avais fait l’objet d’une enquête anti-dopage avant de pouvoir reprendre les tournois. Ils n’avaient bien sur rien trouvé, étant donné que je ne prenais rien pour jouer, je n’avais jamais eu besoin de ça après tout. Mais maintenant que je n’avais plus vraiment de régime à suivre, je n’avais plus rien qui me retenait, qu’il s’agisse de drogue ou d’alcool. Je me demandais un instant si Ella s’était renseignée sur moi depuis la dernière fois. Elle m’avait dit qu’elle ne s’intéressait pas à la vie des célébrités et qu’elle ne lisait jamais la presse people, mais peut-être qu’avant de venir elle avait été jeté un coup d’œil à ce qui se disait sur moi ? Jimmy interrompit mes pensées et s’adressant à Ella.

« Alors, dis-moi, comment tu as rencontré notre Mikha ?
- Ella travaille à l’hôpital, répondis-je précipitamment. Elle s’est occupée de moi pour des examens de routine. »

J’avais répondu à la place de la jeune fille, ne souhaitant pas vraiment qu’elle lui parle de mon genoux ou de quoi que ce soit qui se rapporte à mon accident. Je ne parlais jamais de la fin de ma carrière avec mes amis, et je ne voulais pas en parler. Avides de potins comme ils étaient, ils poseraient des tas de questions auxquelles je ne voulais pas répondre. C’était un des seuls sujets à mon propos sur lequel je n’aimais pas parler, je faisais en sorte que personne n’aborde le sujet et prétendais que ma retraite anticipée ne m’atteignait pas plus que ça. Quand je m’étais réveillé après l’accident et que j’avais regardé les infos, j’avais vu le sujet me concernant. Les journalistes m’avaient purement et simplement démonté, soulignant que si je ne menais pas une vie si dépravée tout ça ne me serait jamais arrivé et je serai en train de participer à ce foutu tournoi. Ça m’avait mis hors de moi, alors qu’habituellement je me foutais pas mal de tout ce que pouvaient dire les médias sur moi. Mais cette fois-là, alors que j’étais allongé dans un lit d’hôpital, incapable de bouger tellement je me sentais faible, j’aurai voulu retrouver le connard qui avait dit ça et le frapper jusqu’à ce qu’il soit complètement défiguré. La visite de mon père quelques jours plus tard alors que je commençais à pouvoir bouger normalement n’avait rien arrangé et j’avais pris un avion le lendemain histoire de me faire oublier un moment, et surtout de ne plus penser au tennis. Je m’étais trouvé un nouvel objectif pour m’occuper l’esprit, retrouver ma mère. Ce qui n’était pas vraiment une super idée étant donné ce que j’avais trouvé au final.

« Bon ! m’exclamais-je, désireux de changer de sujet le plus vite possible. On fait la fête ou quoi là ? Ella, ça te dit un petit jeu ? J’en connais des tas. »

Les autres portèrent leur attention sur moi, l’air enthousiaste. Les jeux de boisson, c’était toujours marrant et en plus c’était une bonne façon d’échauffer un peu les esprits. D’un coup d’œil, je m’assurai que chacun avait quelque chose dans son verre avant de reporter mon attention sur Ella.

« Tiens, y’en a un super simple : il suffit de dire quelque chose en commençant par "Je n’ai jamais…" et ceux qui ont déjà fait ce que tu dis boivent ! Du genre, si je dis… Je n’ai jamais mangé d’hamburger. »

Tout le monde autour de la table, excepté une fille maigre comme un clou, porta son verre à ses lèvres pour boire une gorgée. Bon, évidement, j’avais choisi quelque chose de très banal, parce qu’on faisait souvent ça pour commencer et aussi pour qu’elle comprenne le principe. Les choses devenaient bien plus amusantes au fur et à mesure que les actions citées ne devenaient intéressantes. Je bu ma gorgée et repris.

« Voilà, à toi maintenant ! Qu’est-ce que t’aimerais savoir, hein ? »

Les regards convergèrent vers elle, qui se retrouvait soudain au centre de l’attention.


Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1595
MessageSujet: Re: A little party never killed nobody   Lun 8 Sep - 20:12


A little party never killed nobody
Mikha & Ella .



Je suis Mikha, de toute façon je n’avais pas vraiment le choix. Sa main tenait la mienne. On zig zag un peu à travers la salle pour arriver près d’un groupe de personne.

- Eh, tout le monde, voici Ella ! Ella, je te présente… tout le monde !

Je souris à tout le monde tout en faisant un petit geste de salutation de la main. C’était un peu débile, mais je trouvais que ça à faire. Je n’allais pas dire bonjour à tout le monde un à un, ça serai bien trop long. On se trouve une place sur la banquette je me retrouve collé à Mikha. Ce n’était pas désagréable, même si je commençais déjà à avoir chaud. Mikha me tend alors un verre avec une texture bleu à l’intérieur.

- C’est un Blue Shark, tu connais ? C’est de la vodka et de la téquila avec un peu de curaçao pour la couleur, c’est très bon et surtout ça arrache !

Il veut me souler vite j’ai l’impression, déjà que je ne tiens pas spécialement l’alcool. Si je veux me souvenir de ma soirée, j’ai intérêt à y aller doucement. La vodka, bon ce n’est pas spécialement mon truc, mais bon, dans un cocktail, ça pouvait être bon. J’allais y trempé mes lèvres pour y gouter quand un homme me posa une question.

- Alors, dis-moi, comment tu as rencontré notre Mikha ?
- Ella travaille à l’hôpital. Elle s’est occupée de moi pour des examens de routine.

Je n’avais pas du tout eu le temps de répondre à la question posé. Mikha n’avait surtout pas envie que ses « amis » sache sa réelle situation. Je peux le comprendre, tout le monde doit encore le voir comme le joueur de tennis prodigieux. Il le sera toujours à mes yeux, parce que pratiquer un sport à haut niveau surtout en individuel, il n’y a que la passion qui peut faire tenir. Mais je ne vis pas dans le même monde que lui, et le sien est bien plus cruel.

- Bon ! On fait la fête ou quoi là ? Ella, ça te dit un petit jeu ? J’en connais des tas.

Pour éviter toute autre question Mikha changeai de sujet abruptement, mais c’était passé inaperçu au niveau de ses amis. Mais ça ne m’échappais pas, peut-être parce que j’étais encore sobre comparé à eux.

- Tiens, y’en a un super simple : il suffit de dire quelque chose en commençant par "Je n’ai jamais…" et ceux qui ont déjà fait ce que tu dis boivent ! Du genre, si je dis… Je n’ai jamais mangé d’hamburger.

Je bue alors une gorgé, ayant compris les règles du jeu. Je bois quand ce qui est annoncé m’est déjà arrivé. Ca ne devrait pas être bien compliqué de suivre. Mais pour être certaine je regarde la petite bande, et il n’y en avait qu’une qui n’avait pas bue. Un vrai fil de fer. D’ailleurs, elle serait anorexique ça ne m’étonnerai pas. Elle devait prendre des compléments alimentaires pour tenir debout, et ce n’était pas spécialement bon. Elle devrait vraiment manger et non pas picorer.

- Voilà, à toi maintenant ! Qu’est-ce que t’aimerais savoir, hein ?

Quoi ? Déjà à moi ? Mais je n’ai pensé à rien, et je n’ai aucune question qui me vienne si facilement en tête. Aller Ella fait fonctionner tes neurones.

- Je n’ai jamais embrassé un homme ?

Je pense que j’avais bien cerné le jeu, et je me suis lancé dans une question assez basique au final. Et je ne pense pas me trompé. Sinon c’est que je devrais revoir mes possibilités d’être médecin !
Je commence à boire un peu tout en regardant tout le monde, les filles boivent, même certain mec.


 

©  Cacadum

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody   Mar 9 Sep - 0:55


A little party never killed nobody
Ella feat Mikha.

 



Le fait que j’aie répondu à sa place ne parut pas la déranger, elle avait peut-être compris que je souhaitais éviter le sujet et ça m’arrangeait bien. J’espérai juste que l’alcool ne la rendait pas trop bavarde. Elle était tenue au secret médical de toute manière, elle ne pouvait pas parler de mon cas comme ça, si ? Enfin, de toute façon je ne pensais pas qu’elle le ferait, surtout en ayant remarqué que c’était quelque chose qui me dérangeait. Pour montrer qu’elle avait compris le principe du jeu, elle but une gorgée de son verre puis regarda les autres, comme pour vérifier qu’elle avait bien fait. Quand je lui annonçais que c’était son tour, elle tourna vivement la tête vers moi, visiblement étonnée, puis son regard passa sur les autres qui la fixaient, attendant avec impatience ce qu’elle allait dire. Elle n’avait pas l’air d’apprécier d’être si soudainement le centre de l’attention, et elle réfléchit à toute vitesse pour finalement sortir sa phrase d’une petite voix et sur un ton interrogatif, comme si elle avait peur de se tromper.

« Je n’ai jamais embrassé un homme ? »

Et à ces mots, elle but une gorgée de son verre. Il s’agissait d’une question souvent posée à ce jeu mais elle était toujours amusante. J’observais d’abord les autres pour voir qui buvait à son verre, toutes les filles et quelques mecs, dont certains étaient gays et d’autre non. Ca arrivait souvent d’embrasser un garçon après tout, et ça ne voulait pas dire grand-chose. Voyant que la jeune femme me regardait pour voir ce que je faisais, je portais mon verre à mes lèvres tout en la fixant avec un petit sourire. Bien sûr que j’avais déjà embrassé un mec ! Je ne me limitais pas aux femmes, j’étais quelqu’un d’ouvert à toutes possibilités… D’ailleurs si elle s’était renseignée sur moi elle le savait peut-être déjà. Enfin vu sa tête je n’en étais pas vraiment certain.

Le jeu continua avec les autres personnes présentent, qui posèrent des questions assez simples auxquelles tout le monde bu presque à chaque fois. Comme me tourner vers la personne qui parlait était assez difficile, je m’étais appuyé sur le dossier du canapé, posant le bras gauche derrière Ella alors que ma main droite tenait toujours mon verre. Ainsi, je pouvais voir tout le monde sans devoir trop me contorsionner. Les verres se vidaient rapidement, et se remplissaient presque aussitôt. J’avais déjà bu quelques verres avant l’arrivée d’Ella et je sentais doucement l’effet de la boisson se rependre dans tout mon corps. C’était une sensation plutôt agréable à ce niveau, comme une espèce de bien-être. Bientôt, le tour de table fut terminé et les regards se tournèrent vers moi. Estimant que l’échauffement avait assez duré, je décidai de poser une question un peu plus intéressante.

« Je n’ai jamais couché sans sentiment. »

Il y eu quelques rires dans le groupe, ils me connaissaient très bien et savaient que j’allais boire, évidemment, il aurait fallu que je dise le contraire pour que je n'ai pas droit à cette gorgée. Je portai mon verre à mes lèvres immédiatement après avoir parlé en parcourant les autres du regard. Quelques-uns d’entre eux m’imitèrent et mes yeux se portèrent sur Ella. J’étais curieux de voir ce qu’elle allait faire, tiens.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1595
MessageSujet: Re: A little party never killed nobody   Mar 9 Sep - 12:25


A little party never killed nobody
Mikha & Ella .



Nous sommes qu’au début du petit jeu, mais je sens bien qu’il aura ma peau. Je devrais pourtant être très raisonnable pour rentré chez moi en pouvant mettre au moins un pied devant l’autre. Et puis ce n’était pas très bien pour une étudiante en médecine. Enfin j’ai le droit de m’amuser aussi, surtout depuis quelque temps, j’en avais besoin.
Alors que toutes les femmes boivent, je suis assez surpris que plusieurs mecs buvait aussi, mais ma surprise fut encore plus grande je vis Mikha boire à son tour. Ah il était alors de se bord là, enfin des deux bords vue sa drague direct à l’hôpital.
Les questions se suivent, et mon verre avait été vide une fois, et j’étais déjà à la moitié du second. Je sentais déjà les effets de la vodka, une légère euphorie. J’étais déjà souriante, mais là ce n’était juste pas possible que je ne le sois pas. De plus je me sentais vraiment détendu, le bras de Mikha ne me gênait plus du tout qui était derrière moi.

- Je n’ai jamais couché sans sentiment.

Je sentais Mikha me regarder très longuement, et je porte alors le verre à mes lèvres, buvant presque tout mon verre. Dans 5 minutes je suis totalement ronde là. Et bien tant pis !
C’était mon tour de trouver une question n’arrivant plus à réfléchir logiquement, je lançais sans aucune vraiment savoir ce que je disais.

- Je n’ai jamais couché avec deux mecs à la fois !

Ca me faisait un peu de répits, et puis mon verre était vide. Le temps qu’on me ramène le mien plein. Je regarde alors autour de moi, la fille toute fine bue, et bizarrement ça ne me choquait pas, deux mecs aussi vidaient leur verre. Ah okay, je devrais peut-être les présenté à Oli, il s’amuserait peut-être bien avec eux… Bref je regarde alors Mikha parce que… les autres je m’en moque un peu, ce dernier souriait, et je me dis qu’il avait vraiment de belle dent. Et des jolies yeux aussi, vraiment, même si, je remarquais aussi qu’il était bien perché à cause de l’alcool qui a ingurgité.


 

©  Cacadum

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody   Mer 10 Sep - 1:25


A little party never killed nobody
Ella feat Mikha.

 



Ses yeux s’agrandirent quand elle me vit boire une gorgée, visiblement elle ne s’y attendait pas vraiment. Mais si elle savait tout ce que j’avais pu faire… Même moi je n’en étais pas totalement certain à vrai dire, il y avait quelques soirées bien alcoolisées dont je ne me souvenais d’absolument rien du tout. Ça ne m’inquiétait pas vraiment non plus, de toute façon ce n’était pas comme si je pouvais avoir des problèmes. Si je ne m’en souvenais pas, on ne pouvait pas me le reprocher, si ? Et puis, ce n’était pas comme si ça pouvait me faire quelque chose. Au fur et à mesure que les verres défilaient, nous étions tous plus détendus, même Ella qui souriait et riait avec les autres. Elle n’avait plus l’air mal à l’aise et semblait même s’amuser avec tout le monde. Le rouge lui montait un peu aux joues et elle était un peu euphorique, l’alcool commençait certainement à faire effet sur elle aussi. Enfin, vu les doses dans ces cocktails, ce n’était pas étonnant non plus, et les autres personnes avec nous semblaient pas mal éméchées elles aussi, ils riaient plus souvent et plus fort, leur voix se faisaient légèrement pâteuse et leurs mouvements maladroits. Ils étaient là depuis plus longtemps que moi et ça se voyait.

Quand elle remarqua que je la fixais suite à ma seconde question, Ella porta son verre à ses lèvres et bu la totalité de son contenu avec un sourire. Je haussai un sourcil avec un sourire en coin, cette fille m’étonnait de plus en plus. Comme quoi, il ne fallait jamais se limiter à sa première impression… quand je l’avais rencontré à l’hôpital, la première fois, je ne l’imaginais pas une seconde dans ce genre de fêtes. Pour moi elle passait plutôt ses soirées à… lire ? Regarder un film, peut-être ? Et puis, si on m’avait demandé ce qu’elle aurait répondu à la question, j’aurai dit qu’elle était du genre à chercher des relations sérieuses, des sentiments, ce genre de conneries, mais apparemment ce n’étais pas totalement le cas. Même si je la trouvais jolie, elle avait l’air plutôt timide, mais en la voyant maintenant ce n’était plus le cas. A moins que ce soit l’alcool qui lui fasse cet effet et qui la rende un peu joyeuse. Quoi que ce soit, elle était plus marrante comme ça. Cette fois-ci, elle ne réfléchit presque pas avant de lancer sa question.

« Je n’ai jamais couché avec deux mecs à la fois ! »

Cette fois, elle ne but pas et elle regarda rapidement les autres. Seules quelques personnes s’exécutèrent, il fallait dire que ça commençait à devenir un peu délicat. Je sentis qu’Ella me regardait et je lui jetai un petit coup d’œil en souriant. Je me demandais bien ce qu’elle pouvait penser que j’allais faire. Croyait-elle que j’allais boire ou au contraire, que j’allais laisser mon verre loin de ma bouche ? J’attendis un peu, histoire de la faire mariner un moment, alors qu’un petit silence s’installait. Les yeux de tout le petit groupe étaient rivés sur nous et finalement, je lâchai :

« Huuum… Ça compte si des filles participaient ? »

A ces mots, les autres éclatèrent de rire alors que je les imitais et je terminai mon verre d’un trait avant de le poser sur la table en me redressant. C’était bien beau tout ça, mais je commençais à en avoir assez de rester assis et inactif, j’avais envie de bouger maintenant que j’avais bu assez pour être dans l’ambiance générale. Je jetai un coup d’œil derrière moi et observai quelques instants la piste de danse ou se déhanchaient déjà plein de fêtard, dont certains semblaient bien lancés. Je reportais mon attention sur notre groupe, qui avait continué le jeu puis posai une main sur la cuisse d’Ella pour attirer son attention et me penchais vers elle pour lui demander à voix basse :

« Tu viens danser ? »

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1595
MessageSujet: Re: A little party never killed nobody   Mer 10 Sep - 14:07


A little party never killed nobody
Mikha & Ella .



Alors que j’avais chaud à cause de l’ambiance dans le bar, mais aussi un peu à cause de l’alcool. Franchement je me suis jamais sentit aussi bien, détendu et malgré tout toujours sous contrôle. Mais je savais aussi que je devais arrêter de boire, je devrais passer au sans alcool. La vodka m’a bien fait tournée la tête et je n’ai pas envie de passer ma nuit endormie sur la cuvette des toilettes. Bref, je regarde avec attention Mikha voulant savoir si il était le style de mec à se faire plaisir avec les mecs.

- Huuum… Ça compte si des filles participaient ?

Tout le groupe rigola alors que j’étais un peu choqué et en même temps, au vue de ces amis, je me dis que ce n’est pas si étonnant que ça. Il était des deux bords alors… ça doit être mon premier vraie bisexuelle que je rencontre. Oui, Oli ne comptait pas vraiment. Il est plutôt tourné mec. Le verre vide de Mikha posé sur la table, il se penche un peu vers moi, sa main posé sur ma cuisse. Je me demande si c’était anodin ou non. Mais je m’en moque.

- Tu viens danser ?

C’est avec un grand sourire que je lui réponds oui. Il me prend alors la main et je le suis sur la piste. Je me laisse mon corps bougé au rythme de la musique. J’espérai que transpirer pouvait m’enlever un peu les mauvaises toxines. L’alcool n’aidant pas, je jouais un petit jeu avec Mikha, je l’aguichais pas mal, et quand une chanson plutôt zouk, je me rapproche de lui. Il place rapidement sa jambe entre les miennes et on commence à danser ensemble. Avec sa grande taille, il devait avoir mal au dos, mais aussi une vue plongeante dans ma poitrine. Je savais que je n’aurai pas du mettre cette robe, quoique…. On continue de danser ensemble, et je me frottais de plus ne plus à lui. Et étrangement je commençais à être excité… l’alcool ? Non, je n’en avais pas bue assez pour être une poupée de chiffon.

Le changement de style de musique m’aidera peut-être à me reprendre un peu, dansant enfin plutôt bougeant mon corps, je sens une main venir sur mes hanches sauf que ce n’étais pas du tout Mikha. Je tourne la tête pour voir le mec qui me touche sans avoir mon autorisation. Je regarde alors Mikha qui revient un peu plus vers moi faisant comprendre à l’autre derrière moi qu’il ne devait pas m’approcher. Ca devait être lui, le fameux Kevin que je ne devais pas m’approcher. Dommage, il était bien battit, même si j’avais déjà un eu le droit à un aperçu de Mikha et c’était lui qui me donnait des envies non catholique.


 

©  Cacadum

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody   Jeu 11 Sep - 1:00


A little party never killed nobody
Ella feat Mikha.

 



Je voyais dans ses yeux qu’elle attendait impatiemment de voir ce que j’allais faire, le fait que j’aie déjà embrassé un homme avait l’air de l’avoir plutôt interpellée en fait. Alors que tout le monde éclatait de rire en entendant ma remarque, elle me fixait d’un air un peu choqué, ce qui me donnait encore plus envie de rigoler. Elle avait l’air un peu innocente elle alors ! Personnellement je n’avais jamais fait de différence entre les sexes, peut-être qu’au fond c’était parce que je voulais faire parler de moi autant que possible pour bien emmerder mon père, mais ça ne changeais pas grand-chose. Même si j’étais plus habitué aux filles, j’aimais les deux et puis voilà, il n’y en avait pas un qui était mieux que l’autre c’était juste différent. Du moment que je m’amusais et que je prenais mon pied, moi, ça me convenais. Elle tressaillit légèrement en sentant ma main sur sa cuisse mais me répondit tout de même par l’affirmative, un grand sourire aux lèvres. Je me levai alors et lui attrapai la main pour l’emmener en plein sur la piste de danse où je l’observai un peu danser. Elle suivait bien le rythme et se déhanchait pas mal, en me jetant parfois des coups d’œil aguicheurs. Plus rien à voir avec l’interne timide qui m’avait fait passer des examens il y avait quelques semaines de cela ! Et ce n’était pas pour me déplaire, au contraire, je me félicitais encore une fois de lui avoir payé ce café la fois dernière, et d’avoir pu ainsi l’inviter ici. Il aurait suffi que j’aie la tête à autre chose et j’aurai continué mon chemin sans même me retourner après l’avoir bousculée.

Le style de musique changea soudainement et Ella s’approcha de moi en entendant les premières notes du zouk retentir. Je fis de même et me collai à elle en me plaçant comme il le fallait pour danser sur ce genre de chanson, ce qui n’était pas vraiment facile étant donné la différence de taille. En pliant légèrement les genoux, j’arrivai tout de même à trouver une position confortable pour danser tout en conservant assez de hauteur pour pouvoir admirer son décolleté. Au fil de la danse, elle se déhanchait de plus en plus contre moi, me rappelant soudain pourquoi j’aimais tant les danses collé-serré. Les frottements de son bassin contre le mien commençaient à devenir franchement plus qu’agréables quand la musique changea à nouveau, bien trop tôt à mon gout. Elle s’écarta légèrement et je l’imitais, un peu à contrecœur, tout en ouvrant quelques boutons de ma chemise. Je commençais à avoir bien trop chaud et je regrettais de ne pas avoir enfilé un t-shirt finalement. J’ôtais aussi ma veste et me tournai pour la poser pas loin mais quand je fis de nouveau face à Ella, un type étais près d’elle, une main sur sa hanche. Elle me regarda d’un air un peu décontenancé et en y regardant de plus près je reconnu Kevin derrière elle. En soupirant légèrement, je lui fis signe de dégager, je n’étais pas d’humeur partageuse et encore moins avec lui. Ce type était à peu près constamment défoncé et avais tendance à se servir de divers moyens pas recommandés pour pouvoir se taper les filles qu’il voulait. Il me fixa un moment et j’haussais un sourcil sans détourner les yeux. Il croyait sérieusement pouvoir rivaliser avec moi, franchement ? Comprenant qu’il n’avait plus aucune chance avec elle, il grogna et s’éloigna, sans doute à la recherche d’une autre victime. Je me demandais pourquoi Jimmy continuais de l’inviter partout, il était peut-être le fils d’un grand entrepreneur de Toronto, mais si quelqu’un portait plainte contre lui et qu’un flic un peu trop chiant se décidait à vérifier ce qu’il se passait dans ses soirées, mon ami pourrait le payer cher.

Je reportais mon attention vers mon invitée du jour qui s’était remise à danser, mais la musique était maintenant trop calme à mon gout. J’aurai préféré que la personne aux platines continue de passer des chansons où on aurait pu danser comme tout-à-l’heure. Là, j’avais l’impression de rester sur ma faim et ça ne me plaisait pas vraiment, elle m’avait pas mal chauffé en se déhanchant contre moi et maintenant j’avais envie de plus. Je n’avais jamais été du genre à me contrôler beaucoup, dans quelque domaine que ce soit. Alors qu’elle me souriait en voyant que je l’observais à nouveau, je me penchais encore vers elle, susurrant à son oreille avec une voix plus basse d’un octave.

« Ça te dis qu’on aille dans un endroit plus calme ? »

Il y avait des locaux VIP au Crocodile Rock, qui étaient inutilisés ici puisqu’il s’agissait déjà d’une soirée privée. C’est là que je faisais la fête avec mes amis d’habitude, si on venait ici, pour ne pas se mélanger avec tous les Torontois ordinaires. Il m’arrivait parfois de descendre dans la foule des travailleurs et autres étudiants, parce qu’au fond je me fichais pas mal de si ils avaient de l’argent, s’ils étaient connus ou pas, et aussi parce que j’aimais bien faire mon petit effet quand des personnes me reconnaissaient. En plus, on croisait toujours les mêmes gens dans la salle VIP, ce qui pouvait devenir assez vite lassant. Mais là, je pensais à une toute autre utilité pour cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1595
MessageSujet: Re: A little party never killed nobody   Jeu 11 Sep - 23:29


A little party never killed nobody
Mikha & Ella .



C’était vraiment agréable de danser avec Mikha, et c’était vraiment bien dommage que la musique est changée. Danser le souk c’était vraiment très intimiste comme danse, bien plus amusant qu’un slow. Et se changement ne plaisait pas trop à Mikha, qui avait de plus en plus chaud. Il avait fait tomber la veste, et ouvert même un peu sa chemise, oui, bon je l’avais déjà bien vue torse nue, et il était super bien foutu, des abdos en béton et bien marqué... à se souvenir, je me sentais vraiment tout chose, alors que j’avais pu réussir à me contenir, mais là, l’alcool doit vraiment me désinhiber.

- Ça te dis qu’on aille dans un endroit plus calme ?

Il c’était penché vers moi, son souffle dans mon oreille, c’était agréable alors que j’avais vraiment très chaud, pour diverse raison maintenant.
Je le regarde avec un petit sourire timide, mais être dans une pièce où il ferra plus frais, et aussi avec lui et seulement lui, me tente assez bien. Je n’étais pas stupide non plus, si il voulait se retrouver avec moi, seul, ce n’était pas pour jouer au scrabble.

- Je te suis.

Il me fait un magnifique sourire, et m’entraine alors au fond de la salle pour passer une porte. Le bruit de la musique était sourd, et il faisait presque noir dans cette pièce. Je serre alors ma main dans celle de Mikha, il allume alors son téléphone, pour faire un peu de lumière, on passe alors une autre porte, puis on descend. La pièce était moins sombre que celle que nous avions traversée, et je n’entends plus la musique. L’air était bien plus respirable ici et bien plus frais aussi, ça fait vraiment du bien. Sauf que d’un coup, j’ai encore plus chaud, parce que Mikha m’avait plaqué contre le mur et en une seconde, il avait ses lèvres sur les miennes.
D’accord, il était plutôt direct comme mec. Après quelques secondes, le temps que je comprenne ce qu’il m’arrive, je fini par répondre à son baiser. Je glisse mes mains à son cou alors que je sens mes jambes décoller du sol et ses mains sous ma robe. Son baisé est, comment le décrire, vraiment bien, je n’ai rien à redire là-dessus, quoiqu’un peu sauvageons mais fort agréable. On reprend notre souffle, et je souris, au final je crois que je n’attendais que ça depuis mon premier verre fini.

- Mikha, tu as ce qu’il faut ?

Je sous-entendais des capotes bien entendu, et par chance, j’avais prévue dans ma pochette, à croire que mon subconscient avait vraiment envie que je couche avec lui se soir. J’avais appris quelques petites choses sur lui, et je préférais prendre les devants, si la situation se concrétisait, et j’avais bien fait. Pour réponse à ma question il m’embrasse à nouveau tout en nous déplaçant. Je me prends un mur dans le dos, alors il se stop, murmure un pardon, mais reprend sauvagement mes lèvres. Je me suis cramponné à lui, serrant bien mes cuisses autour de sa taille. Il caressait de plus en plus mes fesses, ma respiration devient de plus en plus rapide, j’aime bien les préliminaires en temps normal, mais là j’avais envie d’action.


 

©  Cacadum

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody   Sam 13 Sep - 1:18


A little party never killed nobody
Ella feat Mikha.

 



Quand je me redressai, je vis qu’elle me faisait un petit sourire timide mais je connaissais déjà sa réponse. Comme si elle allait dire non ! Ça ne m’arrivait jamais, ou presque, et puis vu comment elle me regardait y’avait pas tellement de questions à se poser. Je lui fis un grand sourire quand elle me dit qu’elle me suivait et attrapai une nouvelle fois sa main pour l’emmener ailleurs en nous frayant dans la foule. La porte était au fond de la salle, cachée derrière des rideaux pour ne pas que les fêtards s’aventurent de ce côté. Une fois celle-ci franchie, la musique était étouffée et la pièce dans laquelle nous arrivâmes était plongée dans le noir complet. Je sentis la main d’Ella se crisper légèrement dans la mienne et de l’autre, je sortais mon portable pour faire un peu de lumière histoire de pouvoir avancer sans me prendre un mur ou une marche. J’étais déjà passé ici plusieurs fois, je savais donc ou se trouvait la salle exactement  et j’avançai sans hésiter en emmenant Ella derrière moi. Il y avait encore une porte à franchir au bout du couloir, quelques escaliers à descendre et nous y serions.

A peine la dernière porte refermée derrière nous, je me stoppai et en un mouvement, je me retournai et plaquai Ella contre le mur pour l’embrasser. Ce que ces couloirs m’avaient parus long ! Dans cette nouvelle pièce la musique n’est plus qu’un lointain murmure et l’air est bien moins pesant que dans la salle principale. D’abord un peu surprise par mon baiser, elle finit par y répondre. La différence de taille ne nous gêna pas longtemps puisque je décidai de la soulever pour contrer ce petit détail. Elle passa ses mains autour de mon cou et ses jambes autour de ma taille alors que mes mains se glissaient sous sa robe. Je détachai finalement mes lèvres des siennes pour la regarder un instant alors qu’elle me sourit. Je lui renvoyai un sourire aussi alors qu’elle souffla :

« Mikha, tu as ce qu’il faut ? »

Pour toute réponse, je l’embrassai à nouveau en nous déplaçant vers l’intérieur de la salle. Elle était vraiment légère, mais comme j’étais un peu trop occupé pour regarder où j’allais exactement, je la cognai malencontreusement contre un autre mur et m’arrêtai immédiatement pour m’excuser en riant légèrement avant de reprendre ou j’en étais quelques secondes plus tôt, descendant ensuite dans son cou. Je tentais à nouveau de bouger vers les canapés qui étaient disposés un peu plus loin, évitant le plus de murs possibles et j’y arrivai finalement tant bien que mal. Je me laissai alors tomber là, Ella toujours dans mes bras, et avec mon élan nous roulâmes dans le grand divan en riant avant que je ne me relève pour retirer ma chemise et la poser sur la petite table ou se trouvait déjà la pochette d’Ella en la regardant avec un grand sourire. C'était peut-être profondément narcissique mais j'adorais voir le regard des gens quant à mon corps de rêve. Elle avait déjà pu admirer mon torse musclé et ses quelques cicatrices à l’hôpital mais cette fois c’était bien différent.

« Vous allez pouvoir toucher sans risquer de vous faire poursuivre pour harcèlement sur patient cette fois, docteur ! plaisantais-je en lui adressant un clin d’œil. »

Elle ria un peu et je revins vers elle pour l’embrasser à nouveau tout en cherchant de mes mains la fermeture de sa robe dans son dos pour l’ouvrir et ôter ce vêtement gênant alors que je sentais les siennes arriver sur ma ceinture pour la défaire. Une fois qu’elle fut en sous-vêtements, je repensais à ce qu’elle avait dit plus tôt et plongeait ma main dans la poche de mon jeans qui devenait serrant pour trouver un préservatif. Evidemment que j’avais ce qu’il fallait, je ne sortais jamais sans prévoir le coup et la plupart du temps, pour ne pas dire chaque fois, ça s’avérai payant. Je me souvenais très bien en avoir glissés dans la poche de ma veste avant de partir de chez moi… Veste qui était restée dans l’autre salle. Je relevai la tête vers Ella.

« Merde, ils sont dans ma veste… T’en aurais pas avec toi par hasard ? »

Je ne savais pas du tout si elle avait pris de quoi se protéger avec elle, de toute façon je pouvais aller rechercher ma veste si il le fallait mais l’idée de repartir maintenant ne me plaisait pas trop, j’avais déjà attendu un long moment, et je n’étais pas vraiment du genre patient. Si elle avait prévu le coup ça faciliterait les choses ! Et puis au fond j’étais curieux de savoir si elle avait pris ce qu’il fallait avec elle, j’aurai sans doute dit non si on m’avait posé la question en début de soirée mais cette fille était pleine de surprises !


Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1595
MessageSujet: Re: A little party never killed nobody   Dim 14 Sep - 14:29


A little party never killed nobody
Mikha & Ella .



Accroché à Mikha du mieux que je le pouvais pour ne pas tomber, je sentais qu’il bougeait à nouveau, je me sens alors tombé sur quelque chose d’assez mou, surement le grand divan qu’il cherchait. Avec l’élan il tomba sur moi, et je souris et me mis à rire tout comme lui. Mikha se décide à se lever et je le regarde faire une sorte de strip tease, mais il n’enlève que sa chemise.

- Vous allez pouvoir toucher sans risquer de vous faire poursuivre pour harcèlement sur patient cette fois, docteur !

Je souris, et me mord ma lèvre inférieur, il était vraie que monsieur Fitzroy était superbement bien foutu et je n’avais qu’une envie passer mes mains sur son torse et sentir ses abdos sous elles. Et puis son clin d’œil m’a rendu folle.
Il revient vers moi et je caresse son torse rapidement alors qu’il cherche à m’enlever ma robe. Alors ne voulant pas vraiment me retrouve nue avant lui je m’attaque à sa ceinture pour pouvoir lui faire glisser le pantalon et voir ce qu’il cache la dessous.
Il se lève à nouveau alors que ma robe n’était plus sur moi. Il fouille dans ses poches, et je le vois légèrement gêné mais sans plus.

- Merde, ils sont dans ma veste… T’en aurais pas avec toi par hasard ?

Il avait été trop pressé pour y penser avant, mais nous étions chanceux. Je me redresse, pour m’assoir. Je le vois me fixer, encore heureux qu’il y avait des petits veilleuses qui permettaient de nous voir en gardant une intimité agréable. Je me lève m’approche un peu de lui, mais je lui tourne le dos pour prendre ma pochette, et je sors une capote que je lui montre comme un petit trésor.

- Ca convient à monsieur ?

Il lève un sourcil tout en essayant de me prendre le préservatif des mains. Je fais non de la tête avec un sourire. J’étais vraiment d’humeur coquine et j’avais envie de jouer malgré mon envie qui me chauffait le bas ventre. Je glisse alors mon autre main dans son boxer, et je commence à le caresser. Il avait écarquillé les yeux, mais il se laissait bien faire. Mais je voulais un peu plus d’action maintenant, alors je l’embrasse avec beaucoup d’envie avant de lui faire comprendre que je n’ai plus vraiment envie d’attendre. J’avais envie de lui dire sèchement d’enlever son pantalon d’enfiler le morceau de latex, venir en moi. Mais à la place, je lui mets le préservatif dans les mains.

- Monsieur Fitzroy… à vous de servir….

Je me mets sur la pointe des pieds pour l’embrasser mais aussi pour serrer mes seins sur son torse. Je m’écarte lentement de lui pour aller m’allonger sur la banquette. En moins de temps que je ne le pensais Mikha était de nouveau sur moi à enlever mes sous vêtements. Il était fougueux, ses mains se baladaient partout sur mon corps, et je pouvais sentir son érection se presser contre mon corps.


 

©  Cacadum

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody   Mer 17 Sep - 0:17


A little party never killed nobody
Ella feat Mikha.

 




J’observais Ella d’un air interrogateur, attendant presque impatiemment sa réponse pour pouvoir continuer ce qu’on avait commencé mais elle se contenta de se redresser sans répondre, s’asseyant sur le bord du sofa. J’étais prêt à dire que j’allais chercher ma veste en vitesse mais la jeune femme se leva en me fixant avec un petit sourire et je souris à mon tour en comprenant qu’elle avait prévu le coup et qu’elle avait bien pris de quoi se protéger avec elle. D’abord, ça nous éviterai de perdre dix minutes le temps que je retourne dans l’autre salle et traverse la foule avant de revenir, mais en plus ça voulait dire qu’elle avait quand même un peu anticipé tout ça et que ses gestes n’étaient pas totalement dirigés par l’alcool. Enfin, elle avait très bien pu seulement penser que c’était toujours plus prudent, mais au fond le résultat était le même. Elle s’approcha de moi et me frôla en se retournant pour fouiller dans sa pochette avant de brandir l’emballage carré avec un petit air satisfait.

« Ca convient à monsieur ? »

Je haussais un sourcil en entendant son ton presque victorieux et tendis la main pour l’attraper mais elle hocha la tête de gauche à droite en souriant et écarta le préservatif pour le laisser hors de ma portée. Je me demandais un instant à quoi elle jouait, avec son air coquin et son regard de braise, mais je n’eu pas le temps de faire quoi que ce soit, elle avait déjà glissé son autre main dans mon boxer. J’écarquillais les yeux en sentant ses doigts venir me caresser, pas que ce n’était pas agréable, bien au contraire, mais j’étais de plus en plus en train de me dire que cette fille était pleine de contradictions ! D’abord elle jouait avait joué les choquées quand j’avais regardé son décolleté d’un peu trop près à l’hôpital, puis elle avait semblé toute timide quand je l’avais croisée au parc et là elle venait carrément de plonger sa main dans mon pantalon. Je ne savais pas si c’était l’alcool, l’ambiance, le fait qu’il y ait eu cette fusillade il y a quelques temps ou même simplement mon charme naturel qui faisait effet, mais en tout cas j’appréciais l’évolution ! Mon bas-ventre, déjà réveillé par sa danse, commençait à me chauffer plus que sérieusement quand elle m’embrassa soudain avec envie et me fourra le préservatif dans la main.

« Monsieur Fitzroy… à vous de servir…., lâcha-t-elle en un souffle.. »

Je n'aurai même pas su dire si elle faisait une référence au tennis en parlant de "servir" tellement mon cerveau était déconnecté. Elle m’embrassa à nouveau en faisant bien en sorte de se coller à moi avant de repartir vers le divan où je la suivi immédiatement en enlevant mon pantalon au passage. En quelques secondes, j’étais sur elle et je me débarrassais au plus vite de ses ses sous-vêtements et de mon boxer, couches devenues encombrantes et superflues, laissant ensuite mes mains se balader rapidement partout sur son corps, caressant la moindre parcelle de peau se trouvant sous mes doigts. En relevant les yeux, je croisai son regard fiévreux et vis dans sa façon de me regarder qu’elle n’attendait qu’une chose, la même que moi d’ailleurs. Pas que je n’aimais pas les préliminaires, mais sa danse collé-serré avait déjà suffit amplement à motiver mon second cerveau – qui en ce moment était plutôt le seul en état de fonction – et la suite n’avait rien arrangé. Je me redressai sur les genoux pour enfiler le préservatif à la-va-vite et l’attrapai par les hanche pour la soulever légèrement et entrer en elle plus facilement avant de commencer des mouvements de vas-et-viens de plus en plus rapides, lui arrachant des gémissements de plus en plus sonores eux aussi. Tout en continuant mes coups de reins, je lâchais ses hanches et m’allongeais à nouveau sur elle pour aller l’embrasser dans le cou puis sur la poitrine. Ses mains vinrent se poser dans mon dos, se crispant de plus en plus alors qu’elle se contractait en approchant de l’orgasme.

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1595
MessageSujet: Re: A little party never killed nobody   Mer 17 Sep - 21:50


A little party never killed nobody
Mikha & Ella .



Je ne pouvais plus attendre, s’il continuait encore ne serai ce qu’une seconde, je lui criais de se dépêcher, mais je n’ai pas eu à attendre. Mikha met en place le préservatif, j’étais plus qu’impatiente de le sentir en moi. Je me mords la lèvre inférieure, et rapidement, il me prend par les hanches me soulève un peu, puis entre en moi. Je gémis de soulagement et de plaisir. Mikha est plutôt en forme, puis il continue ces coups de reins à me faire perdre la tête, accélérant toujours un peu plus. Sachant qu’on ne m’entendra pas, je me laisse aller et gémis sous le plaisir. Il se penche sur moi, embrasse alors mon coup et je ne réponds plus de rien, puis sa tête descend lentement dans mes seins, décuplant les tourbillons dans mon bas ventre. Je peux enfin le toucher, m’agripper à son dos enfonçant légèrement mes ongles dans sa peau. Encore quelques va et vient et je hurle de plaisir.
Ma respiration est saccadé alors que Mikha est toujours en moi, allongé immobile sur mon corps. Je caresse doucement son dos, puis ses cheveux. Il relève la tête, et je le fixe en souriant.

- J’espère que ce n’était que le premier set…. Je sais que tu es endurant, mais j’ai encore besoin de preuve…

Je sais qu’il peut courir un moment, et puis là, il n’a pas besoin de son genou et s’il était un peu fatigué, comme c’est moi qui demande, je peux très bien faire tout le travail. Il me regarde et je vais chercher ses lèvres tout en le redressant. Il s’assoit sur le divan confortablement, je me met à califourchon sur lui et je l’embrasse pour le remettre en forme. Je lui retire le préservatif, me lève pour un prendre un autre dans ma pochette. Je lui installe, lui fais une petite gâterie, et enfin, je le fais entrer en moi. Je déhanche mon basin, prenant du plaisir oubliant Mikha et son propre plaisir. De toute façon les mecs, il ne leur en faut pas beaucoup. Je sens les mains de Mikha caresser mes seins, me les presser, et avoir quelque râle de plaisir. Mon orgasme explose et je m’arrête, m’écroulant sur Mikha. J’ai le sourire aux lèvres, j’ai bien pris mon pied.
Je regarde Mikha, il avait du mal à revenir avec moi, mais après un petit mouvement de basin ce qu’il le fait revenir un peu à moi.

- Ca va Mikha ?

J’avais peur d’y être aller un peu fort, mais je savais son état de santé, a moins que l’alcool lui coupait ses capacités.


 

©  Cacadum


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody   Lun 27 Oct - 20:18


A little party never killed nobody
Ella feat Mikha.

 




J’avais toujours aimé entendre les gémissement de mes divers partenaires quand je couchais avec quelqu’un. Oh, ce n’était pas vraiment parce que je pensais que l’amour ça se faisait à deux, ou que je trouvais important que chacun soit satisfait, au fond tant que j’avais ce que je voulais ça m’allait. Mais disons que le fait de savoir que je donnais du plaisir flattait plutôt bien mon égo. Et à entendre les cris d’Ella qui résonnaient dans la pièce vide, je faisais plutôt bien mon boulot. Ce dont je ne doutais pas, évidemment, manquerait plus que ça ! Alors que ses ongles s’enfonçaient dans la peau de mon dos, un dernier coup de rein lui arracha un hurlement de jouissance et je la suivis bien vite avec un râle de plaisir. Je m’immobilisai pour reprendre mon souffle alors que je sentais la respiration saccadée d’Ella dans mon cou se calmer peu à peu alors qu’elle revenait à elle. Une petite caresse dans mon dos me fis relever la tête vers elle. La jeune femme me regardait avec un sourire auquel je répondis avant qu’elle ne prenne la parole, susurrant :

« J’espère que ce n’était que le premier set…. Je sais que tu es endurant, mais j’ai encore besoin de preuve…  »

Mon sourire s’élargit quand je vis qu’elle en redemandait mais je n’eu pas vraiment le temps d’agir qu’elle avait déjà posé ses deux mains sur mes épaules pour me pousser légèrement et me faire me redresser tout en m’embrassant. Comprenant qu’elle comptait changer de position, je m’assis dans le canapé et la laissai s’assoir à califourchon sur moi. Il ne fallait rien de plus que ses baisers et la proximité que permettait cette position pour me redonner de la vigueur et bien vite, elle s’occupa de retirer le préservatif et se leva pour en prendre un autre dans sa pochette. Je la regardais faire sans bouger, en détaillant les courbes féminines de son corps avec un sourire appréciateur. Je relevai les yeux vers son visage quand elle se tourna et répondit à son petit sourire alors qu’elle s’avançait à nouveau. Cette fois elle plaça elle même le morceau de plastique, provoquant quelques frissons de plaisir quand elle me toucha. Impatient, j’étais quasiment prêt à lui sauter dessus, incapable de me retenir plus longuement, quand elle revint sur moi et me fit entrer en elle. Je senti rapidement des vagues de chaleur dans mon bas-ventre alors qu’elle commençait à effectuer des mouvements de bassin particulièrement agréables. Mes mains remontèrent s’occuper de sa poitrine et je laissais s’échapper quelques râles de plaisirs sous les mouvements d’Ella. Je ne pouvais pas faire grand-chose dans cette position, mais elle s'en sortait parfaitement toute seule et bientôt, elle s'écroulait sur moi, un sourire satisfait aux lèvres. Je restais immobile un instant, savourant cette sensation de béatitude quand un mouvement d'Ella me ramena à moi.

« Ca va Mikha ?  
-  Bien sur !  »

J'avais tourné le tête pour la regarder. Evidemment que j'allais bien, pourquoi ça n'irait pas ? Si elle pensait à mon état de santé, elle n'avait rien à craindre ! J'avais un problème au genou, d'accord, et puis j'avais déjà remarqué que j'étais essoufflé un peu plus rapidement qu'auparavant mais ça n'avait rien avoir avec mes capacités ! Malgré moi j'étais un peu vexé par sa question, pourtant assez banale. Et j'avais bien envie de lui montrer que ça allait effectivement très bien. Je repoussais soudain Ella sur le divan et me décollais d'elle pour être de nouveau au dessus d'elle.

«  Tu sais Ella... , soufflais-je,  un match ça se joue en trois sets gagnants... »

A ces mots, je lui fis un petit sourire et j'attrapais sa pochette et en deux temps trois mouvement je changeais de préservatif et plaçais les jambes d'Ella autour de ma taille avant d'entrer en elle à nouveau. Je me mis à donner de puissants coup de rein pour la pénétrer le plus profondément possible, un peu brutalement peut-être mais je m'efforçais quand même de ne pas lui faire mal. Pendant quelques minutes, seuls nos halètements résonnèrent dans la pièce, s'intensifiant en même temps que j'accélérais. Je m'arrêtais une fois l'extase atteinte et me détachais d'Ella et m'affalais à côté sur le canapé pour reprendre mon souffle un instant alors qu'elle faisait de même. Une fois remis, je me levais et ramassais mon boxer pour l'enfiler. Quand je pris mon jeans, je sentis quelque chose dans la poche arrière et en sortis un petit sachet avec quelques pilules. J'en avais complètement oublié l'existence, mais c'était Jimmy qui me les avait donnée au début de la soirée en me conseillant d'en prendre si je voulais vraiment m'éclater. Je relevais les yeux et parcourait la pièce du regard en m'arrêtant en trouvant ce que je cherchais : le mini-bar.

«  Tu veux boire quelque chose ? »

Je n'attendais pas spécialement de réponse, j'avais déjà sorti deux verres de toute façon, et je revins vers le canapé pour servir deux verre de la première bouteille que j'avais trouvée. Du whisky apparemment. Je tendis un verre à Ella et pris une des pilules au creux de ma main avant de l'avaler en même temps qu'une gorgée du liquide ambré. Sentant le regard d'Ella sur moi, je tournai la tête vers elle et haussai un sourcil. Qu'est ce qu'elle avait à me regarder comme ça ?

«  Quoi ? T'en veux ? »

Je ne lui avais pas proposé parce que je ne l'imaginais pas prendre ce genre de truc mais si elle en voulait suffisait de demander. Mais quelque chose me disait que c'était plutôt du reproche que je pouvais voir dans ses yeux...

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1595
MessageSujet: Re: A little party never killed nobody   Mer 29 Oct - 13:25


A little party never killed nobody
Mikha & Ella .



J’attendais sa réponse qui se fut rapide, un simple « ca va » qui était assez sèchement sortie de sa bouche. Je l’aurai blessé ? Pourtant c’était plutôt une forme d’affection, et puis je voulais surtout savoir si il était satisfait aussi de son côté.
Il me repousse et je me retrouve rapidement sous lui, il était imposant et je me sentais toujours aussi petite. Malgré tout j’ai la respiration qui palpite, j’avais en une seconde envie de bien plus une nouvelle fois.

- Tu sais Ella... un match ça se joue en trois sets gagnants..

Je souris ravie que nous soyons sur la même longueur d’onde. Avec bien moins de douceur, il me prit une fois le préservatif changé, encore heureux que j’avais eu la bonne idée d’en prendre un peu plus. Mikha me fait l’amour bien plus sauvagement, moins délicatement mais toujours avec beaucoup de vigueur qui m’envoie rapidement au nirvana du bonheur.
A peine fini, et à peine remis, Mikha était déjà debout, loin de moi et d’un coup j’avais vraiment froid. C’est que son corps était vraiment bien chaud, et notre activité aidait pas mal aussi… Il avait remis son boxer mettant bien en évidence son anatomie, je devrais faire de même et remettre mes sous vêtements.

- Tu veux boire quelque chose ?

Je n’ai même pas eu le temps de répondre qu’il revenait vers moi avec deux verres et une bouteille d’alcool. Je serai plus encline à boire un verre d’eau bien frais. Même si je le corps qui frissonne. Je le fixe quand il sort un petit cachet, qu’il avale rapidement avec le whisky.

- Quoi ? T'en veux ?

Il était sérieux ? Il me proposait de me droguer ? Il se souvenait quand même que je suis médecin et que je suis contre toutes ses drogues hors conteste médical.
Je le fixe sans gêne, et lève les yeux au ciel. Bon, je ne voulais pas lui faire un discours sur toutes les conséquences de ces merdes, mais un jour peut-être je lui montrerai les dégâts, c'est-à-dire un jeune cadavre…

- Je dois te rappeler mon boulot ? Je vais faire comme si je n’avais rien vue… Il n’y aurait pas plutôt du rhum ou du gin ?

Je suis loin d’aimer le whisky, je préfère les choses un peu plus sucré, enfin c’est comme ça que je ressens le gout du rhum même si ça reste un alcool fort.
Je me lève, et enfile ma petite culotte ainsi que mon soutient gorge et j’enfile ma robe, puis prend le verre que Mikha me tend.

- Mikha…. Les moments passés avec toi étaient fort bien agréable….

Je m’étais rapprocher de lui et je caresse son torse encore nu, les tablettes de chocolat du à ces entrainements ont porté leur fruit. Franchement, c’est beau à regarder et sympathique à toucher.

Je relève lentement ma tête vers lui, puis bois un peu, il fait de même ce qui me fais sourire. C’était peut-être, voir surement dut au taux d’alcool bien plus élevé que la normal dans mon cas. Même si j’avais bien envie de rester encore un peu seul avec Mikha, je le suivis pour nous rhabiller, puis une fois nos verres vides, nous partîmes rejoindre la grande salle. La musique battait encore son plein et je suivais du regard Mikha qui m’avait laissé toute seule.
Je me demande alors si je ne devais pas partir, mais je trouvais ça ingrat et impolie, de plus je n’étais pas spécialement fatiguée. Je me fonds alors sur la piste de danse pour danser encore un peu, et faire évacuer tout cet alcool.
Alors que je me laissais totalement aller au rythme de la musique, je sens une main venir se poser à ma taille et un torse de collé à mon dos. Ne voulant pas vraiment être collé, je me retourne en moins d’une seconde, mais je me détendu quand je vis Mikha. Je me déhanchais alors devant lui sans trop de retenu, et l’aguichant aussi.
Les heures défilaient et nous avons fait quelques pause pour se désaltérer, mais sinon nous n’avions pas décollé de la piste de danse qui se vidait.
Il était déjà 6h du matin quand je commençais à ressentir des contracture dans les mollets, il était tant pour moi que je rentre chez moi.
LA salle presque vide, je glisse à l’oreille de mon ancien patient, que je voulais rentrer. Il me fait une mou un peu déçu, mais rapidement il me fait un grand sourire. Il m’accompagne jusqu’au vestiaire où je récupère mon manteau, et je regarde Mikha. Je me mets alors que la pointe des pieds, pour l’embrasser bien goulument.

- Merci pour la soirée, c’était fort agréable… A bientôt….

Avec un grand sourire je me retourne puis pars à la recherche d’un taxi qui me ramènerait chez moi.


 

©  Cacadum

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody   Dim 21 Déc - 1:11


A little party never killed nobody
Ella feat Mikha.

 


Alors qu’elle me fixait toujours avec un air étrange, entre l’indignation et l’étonnement, je haussais les sourcils. Ma question n’était pas compliquée, elle répondait oui ou non et puis basta. Elle n’était pas obligée de me faire comprendre par sa mimique que c’était débile de lui demander ça. J’avais seulement voulu être poli après tout. Pourtant elle continua encore de dévisager un moment puis leva finalement les yeux au ciel.

« Je dois te rappeler mon boulot ? Je vais faire comme si je n’avais rien vue… Il n’y aurait pas plutôt du rhum ou du gin ? »

Je levais les yeux au ciel à mon tour en entendant sa réponse. Comme si son boulot avait quelque chose à voir là-dedans. Je connaissais des médecins qui se droguaient, c’était même plus courant qu’on ne le croyait. Avec leur rythme de vie intenable, il arrivait souvent que certains deviennent accros à des substances peu recommandées. Je n’étais pas un expert des milieux hospitaliers, mais dans le domaine sportif les médecins avaient beaucoup de stress et de responsabilités qui pesaient sur leurs épaules. Pour ne pas craquer, ils devaient bien trouver une solution. Et d’ailleurs, ça n’avait rien de similaire avec ces cachets que je prenais fréquemment en soirée. Moi je voulais juste m’amuser, ça me faisait planer pendant quelques heures, ou bien je devenais hyperactif pour un moment et puis l’effet s’estompait sans qu’il y ait plus de mal. Evidemment, j’étais conscient que ça n’avait rien de bon et que j’endommageais probablement un peu plus mon corps comme ça mais de toute façon, je n’avais pas l’intention de vivre centenaire. Vieillir ne m’intéressait pas le moins du monde, je profitais de tout ce que je pouvais tant que j’étais encore jeune et puis j’aviserai. Mais je ne me faisais aucune illusion quant à ma durée de vie. Déjà que l’idée d’avoir trente ans me donnait des frissons.

Alors que je remplissais son verre de rhum, puisque c’était ce qu’elle voulait, elle entreprit de remettre ses vêtements et revins vers moi ensuite pour attraper le verre que je lui tendais. Elle laissa courir ses doigts sur mon torse tout en me disant qu’elle avait passé un bon moment et je dû me retenir de lui dire que je le savais, estimant que la remarque serait sans doute un peu trop narcissique, même pour moi. Je lui fis alors un simple sourire quand elle releva la tête vers moi et terminai mon verre en une gorgée. Je m’étais bien amusé, mais la fête était loin d’être finie et je ne comptais pas rester loin de toute animation beaucoup plus longtemps. Je me détachais d’elle pour poser mon verre sur la table et ramassais mes vêtements pour me rhabiller avant de faire signe à Ella de me suivre.

A peine de retour dans la grande salle ou la fête battait toujours son plein, j’aperçu quelqu’un me faire signe et me dirigeait naturellement vers cette personne, un grand sourire aux lèvres, sans vraiment regarder si Ella me suivait ou pas. Je discutais un moment avec cette personne avant de me retourner, prenant soudain conscience que je l’avais un peu laissée en plan mais je ne la vis pas derrière moi. Après un haussement d’épaule indifférent, je me dirigeais vers des connaissances que j’avais aperçues plus tôt dans la soirée.

Un peu plus tard, j’aperçus à nouveau la jeune médecin que je n’avais plus croisé depuis que nous étions de retour dans la grande salle. Elle était en train de danser sur la piste et visiblement s’amusait plutôt bien. Je l’observais un instant avant de m’éloigner de mon petit groupe pour la rejoindre. Elle sursauta et se retourna instantanément en sentant ma main venir se poser sur sa taille mais un sourire éclaira son visage quand elle me reconnut. Elle recommença alors à se déhancher, et nous restâmes encore longtemps sur la piste de danse, prenant parfois le temps de prendre un verre pour nous désaltérer.  La piste se vidait de plus en plus et au bout d’un moment, Ella me glissa dans l’oreille qu’elle comptait rentrer. Je lui fis d’abord une petite moue déçue qui la fit rire légèrement avant de reprendre mon habituel sourire en la raccompagnant au vestiaire. Elle m’embrassa une dernière fois après avoir récupéré son manteau et me remercia pour la soirée avant de se retourner pour sortir. Je l’observais quitter l’établissement, détaillant sans aucune discrétion son corps avant de repartir vers la salle avec toujours ce sourire qui ne m’avait pas quitté. La soirée était peut-être terminée pour Ella, mais pas pour moi…
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A little party never killed nobody   

Revenir en haut Aller en bas
 

A little party never killed nobody

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: ARCHIVES :: MLH 2.0-
Sauter vers: