Partagez | 
 

 [TERMINÉ] I'm sorry for being such an idiot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: [TERMINÉ] I'm sorry for being such an idiot    Lun 18 Aoû - 2:02


I'm sorry for being such an idiot
“Ella & Mikha”



La journée avait magnifiquement bien commencé. J’avais été réveillé le matin-même par la sonnerie de mon téléphone. Encore à moitié endormi, j’avais décroché sans faire attention à l’identifiant appelant et j’avais failli raccrocher en entendant la voix de l’homme de main de mon père, qui servait principalement de moyen de communication entre moi et mon père, vu que je refusais toujours catégoriquement de lui adresser la parole. L’esprit trop embrumé par ce réveil brutal pour lui dire d’aller se faire voir et raccrocher, j’écoutais distraitement sa longue litanie à base de "combien de fois je vais devoir te le rappeler" , "tu es vraiment irresponsable, tu sais que t’as 27 ans ?" ou autres "ton père veut programmer une entrevue" tout en me servant une tasse de café. Alors bien sûr, généralement, se faire engueuler au petit matin n’est pas une chose qui met les gens de bonne humeur. Mais une phrase retint mon attention et me fit instantanément sourire : "Ton père est furieux de l’article que tu as fait paraître à propos de ces associations !" . Ainsi, j’avais réussi à emmerder mon père grâce à Bennett. Ce n’était pas grand-chose, mais le simple fait de savoir que ça avait peut-être gâché une de ses journées me réjouissait.

Une fois le coup de fil terminé, j’étais sorti pour prendre l’air avant de me rendre à un rendez-vous avec mon avocat. Il devait me dire ce qu’il fallait que je fasse pour obtenir des preuves recevables au tribunal. Parce que pirater le système de JLM Industries c’était bien joli, mais je ne pouvais rien en tirer de tangible. Je ne savais pas si c’était l’air frais du matin, les oiseaux qui chantaient ou encore le coup de fil de tout à l’heure, mais je me sentais anormalement guilleret. Je venais d’entrer dans le Queen’s Park, regardant à droite et à gauche, un grand sourire idiot aux lèvres. Ca faisait longtemps que je n’avais plus ressenti une telle satisfaction. C’était comparable à ce que je ressentais auparavant, lorsque je gagnais un match ou un tournoi. Alors que j’avançais d’un bon pas dans l’une des allées du parc, observant distraitement un groupe de personne sur ma gauche, j’entrais en collision avec quelqu’un, plutôt violement.

« Excusez-moi c’est ma faute, commençais-je en tournant la tête vers la personne que j’avais percutée. Je ne regardais pas où j’allais et… »

Je m’interrompis en voyant le visage de la jeune femme. Il s’agissait de la docteure qui m’avait prise en charge à l’hôpital, l’autre jour. Ella Kayser si je me souvenais bien. Quelle coïncidence de tomber sur elle ici ! Enfin, l’hôpital était juste à côté du parc et pas mal de médecins et infirmières venaient ici pendant leur pause, pour prendre un peu l’air avant de retourner bosser donc ce n'étais peut-être pas si étonnant que ça au final.

« Oh, Ella, c’est vous ! Sur tous les torontois il fallait que ça soit vous que je bouscule ! »

Je lui fis un grand sourire avant de me souvenir du comportement que j’avais eu lors de notre précédente rencontre. Je n’avais pas été très sympa avec elle alors qu’elle essayait seulement d’être gentille et compatissante, ce n’était pas que je m’en voulais mais je pouvais au moins m’excuser puisqu’elle était juste devant moi maintenant. Je n’étais pas certain de l’impression que je lui avais laissée, mais elle ne devait sûrement pas être positive…

« Ecoutez, pour ma réaction la dernière fois, à l’hôpital… Je suis désolé. Vous savez, le tennis c’était un peu tout ce que j’avais alors quand vous m’avez dit que c’était fini… »

Je baissai les yeux laissai la phrase en suspens tout en me demandant ce qui me prenait de parler de ça. Habituellement, j’évitais autant que possible le sujet, je détestais parler de mon accident, mes blessures ou même du tennis. Je prétendais être en pleine forme physique dans les médias alors que je ressentais parfois des douleurs aux genoux ou même dans le dos quand je faisais du sport. C’était supportable, mais je savais que ça venait de cet accident. Je ne voulais pas que les journalistes commencent à parler de ma santé déclinante dans leurs torchons alors je faisais comme si de rien était. Extérieurement, les seules séquelles de cet accident étaient les quelques cicatrices qui zébraient mon corps. Mais Ella savait déjà tout de mon dossier médical, de toute façon. Et je ne la pensais pas du genre à aller parler à la presse.

« Je vous paie un café pour m’excuser ? Promis je ne regarderai pas votre décolleté cette fois ! »

Je riais légèrement à ces mots. Je me souvenais très bien qu'elle n'avais pas spécialement apprécié ce petit écart... Il y avait pleins de petites échoppes qui vendaient de quoi petit-déjeuner dans le par cet payer un café était la moindre des politesses. Bon, c’était peut-être plus parce que j’étais de bonne humeur que parce que je voulais être poli que je lui proposai un café, mais ce n’était pas très important. C’est le geste qui compte, non ?

Codage fait par .Jenaa

__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.




Dernière édition par Mikha Fitzroy le Dim 7 Sep - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I'm sorry for being such an idiot    Lun 18 Aoû - 17:41


I'm sorry for being such an idiot
 Mikha & Ella .



J’avais pris ma garde en tout début de mâtiné, et je venais d’avoir un petit coup de barre. Je me prends donc une pause, j’en avais bien besoin, après une opération cardiaque sur un enfant, oui, j’avais besoin d’un peu d’air. Et surtout d’un peu de réconfort, car malgré tout sa vie n’était pas encore sur. Pauvre enfant, pauvre parents… Ah si Ethan n’était pas au garage aujourd’hui, je lui aurai bien demandé de venir me voir un instant… Enfin bref… Je marche jusqu’au petite parc à de pas de l’hôpital. Dans mes pensées, à refaire l’opération pour être sur de ne pas avoir fait d’erreur. C’est alors que je percute quelqu’un…

- Excusez-moi c’est ma faute. Je ne regardais pas où j’allais et…

Je relève la tête et je le fixe, Mikha Fitzroy, lui ici…. Depuis qu’il était partie de l’hôpital je n’avais pas repensé à lui. C’était bien étrange de le revoir.

- Oh, Ella, c’est vous ! Sur tous les torontois il fallait que ça soit vous que je bouscule !

Ouais, et bien je n’avais pas spécialement envie de le voir, je veux bien comprendre qu’il a été déçu, mais bon, je n’étais pas trop rancunière alors ça va aller, mais il faut qu’il s’excuse quand même un peu, histoire que je vois bien qu’il s’en veuille un minimum.

- Ecoutez, pour ma réaction la dernière fois, à l’hôpital… Je suis désolé. Vous savez, le tennis c’était un peu tout ce que j’avais alors quand vous m’avez dit que c’était fini…

Il était sous le choc, je comprends et puis il vient de s’excuser, encore heureux que je ne m’attache pas trop à la première impression. Et puis j’ai l’habitude des réactions quand on annonce une mauvaise nouvelle.
Je lui fais un petit sourire, pour lui faire comprendre que je ne lui en tiens pas rigueur.

- Je vous paie un café pour m’excuser ? Promis je ne regarderai pas votre décolleté cette fois !

Je me mets à rougir, et baisse légèrement ma tête, me sentant gêné Je relève les yeux, il plaisantait, mais j’espérais qu’il allait le faire, garder ses yeux autre part que sur ma poitrine.

- Humm, d’accord, j’avais justement envie de me prendre un macchiato, mais gardez vos yeux loin de… de mes seins, sinon je crie au voyeur !

Je me mets à rire, au final, il fallait mieux que j’en rie plutôt que j’en pleure. Je sais bien que j’ai des atouts pour moi, Ethan m’en a fait prendre conscience.
On avance vers un petit marchand ambulant, à côté de lui.

- Vous allez mieux ? Je sais que l’annonce du diagnostique a été difficile, j’en suis navré…

Je l’étais vraiment, je n’aime pas annoncer les mauvaises nouvelles, mais ça fait partie de mon travail.


©  Cacadum

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I'm sorry for being such an idiot    Lun 18 Aoû - 23:22


I'm sorry for being such an idiot
“Ella & Mikha”



Au vu de son expression quand elle releva la tête vers moi et me reconnut, elle n’était pas vraiment enchantée de me voir. L’impression que je lui avais laissée était définitivement mauvaise. Elle me fixait sans broncher, d’un air un peu réprobateur. Mais quand je m’excusai, un petit sourire éclaira son visage. Visiblement, c’était tout ce dont elle avait besoin, elle ne semblait pas rancunière. Elle devait voir souvent des gens mal réagir à leurs résultats médicaux, son métier ne devait pas être le plus agréable du monde, entre les mauvaises nouvelles et les patients comme moi… Mais si elle l’avait choisi, c’était probablement pour d’autres trucs plus amusants, soigner les gens par exemple. Je me demandais un moment ce que ça pouvait faire de sauver une vie. La meilleure action que j’avais pu faire pour autrui dans ma vie, c’était les donations au nom de la société JLM Industries que j’avais annoncé dans ce fameux article. D’accord, c’était plus par animosité envers mon père que pour aider les gens, mais le résultat était pareil au final, n’est-ce pas ?

« Humm, d’accord, j’avais justement envie de me prendre un macchiato, mais gardez vos yeux loin de… de mes seins, sinon je crie au voyeur ! »

Elle avait d’abord rougit et baissé les yeux en entendant ma plaisanterie, mais maintenant elle me regardait en riant. Elle semblait un peu moins gênée mais je notais pour moi-même qu’il fallait que j’arrête d’être aussi direct avec elle si je ne voulais pas qu’elle s’enfuie en courant. Je lui fis un nouveau sourire et nous nous dirigeâmes vers l’échoppe la plus proche.

« Vous allez mieux ? Je sais que l’annonce du diagnostic a été difficile, j’en suis navré… »

Je me tournai à nouveau vers elle. Si j’allais mieux ? Eh bien, physiquement rien n’avais changé. Rien ne changera jamais d’ailleurs, en bien en tout cas. Cette gêne au genou, je la ressentirai toute ma vie et je devais m’y faire. Mentalement c’était une autre histoire… en fait cette nouvelle m’avait conforté dans ma haine envers mon père, je le tenais responsable de tout ce qu’il m’arrivait de mal et pour moi, cet accident était en partie sa faute. Indirectement, peut-être, parce qu’il n’avait pas saboté ma voiture non plus, mais si j’avais fait le con cette nuit-là c’était une fois de plus pour lui nuire.

« Eh bien, le tennis me manque, c’est sûr. Chaque fois que je vois un court j’ai envie d’aller taper quelques balles avant de me rappeler que ça ne servirait à rien. Je suppose que la médecine occupe une grande place dans votre vie ? Maintenant imaginez que vous êtes soudain incapable d’exercer. Voilà à peu près ce que je ressens. »

Dans mon cas, ma passion était devenue mon métier, quand j’avais pris une retraite anticipée je n’avais pas seulement fais une croix sur ma carrière, mais aussi sur la chose qui me rendait le plus heureux. Alors oui, c’était difficile, et le fait de ne rien pouvoir faire pour y remédier me mettait hors de moi. Mais je n’avais plus le choix à présent. La seule chose que je pouvais faire, c’était exécuter ma vengeance pour calmer un peu ce que je ressentais. Notre tour arriva et je me tournai pour commander les deux cafés, un macchiato pour Ella et un cappuccino pour moi. Je payais, attrapais les boissons et tendis le gobelet en carton à la jeune femme avec un sourire. J’eu une petite moue de dégout à la première gorgée.

« Je crois que je ne me ferais jamais aux cafés de ce continent ! Ils ont un gout tellement différent que ceux de Russie.»

En Russie, le café était très amer, ici tout était fait pour le rendre plus doux. Je savais que ça plaisait à beaucoup de personnes et d’ailleurs je détestais le café quand j’étais encore un gamin. Mais maintenant que je vivais ici, tout ce qui venait de Russie me manquait. Malgré tous les pays que j’avais pu parcourir, le mien restait mon préféré parce que c’était celui de ma mère. Même parler russe me manquait ! Un sentiment de nostalgie m’envahit. Je me sentais bien plus russe que canadien, et pourtant j’avais vécu plus longtemps sur le sol canadien. J’avais même la double nationalité depuis que mon père m’avait reconnu.

« Dites-moi Ella, vous venez d’ici ? De Toronto ? »

Je pensais déceler un accent dans sa voix, mais je n’avais pas vraiment une bonne oreille pour ça, surtout que l’anglais n’était pas ma langue maternelle. Je le parlais couramment étant donné que j’avais été élevé en anglais depuis mes treize ans, mais j’étais incapable de différencier les accents, je ne savais même pas si j’en avais un moi-même.

Codage fait par .Jenaa

__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I'm sorry for being such an idiot    Mer 20 Aoû - 0:06


I'm sorry for being such an idiot
Mikha & Ella .


Je me doutais de sa réponse, beaucoup de personne devait revoir leur façon de vivre, pour la plus part on leur propose un suivie chez un psychologue, mais je n’ai même pas pu aborder se sujet avec monsieur Fitzroy.

- Eh bien, le tennis me manque, c’est sûr. Chaque fois que je vois un court j’ai envie d’aller taper quelques balles avant de me rappeler que ça ne servirait à rien. Je suppose que la médecine occupe une grande place dans votre vie ? Maintenant imaginez que vous êtes soudain incapable d’exercer. Voilà à peu près ce que je ressens.

Oui, bon, je n’aurai plus aucune raison de me lever le matin. Et je ne pourrai pas le supporter, la médecine était vraiment toute ma vie, pour de vrai, je ne vivais que pour ça.
On arrive devant la petite échoppe, après l’attende de quelques secondes, Mikha me tend mon verre en carton. C’était chaud mais pas assez pour me bruler. L’odeur de mon machiato m’arrive rapidement, et je souris, ça sent si bon. J’en bois une petite gorgé, sucré comme il le faut, excellent.

- Je crois que je ne me ferais jamais aux cafés de ce continent ! Ils ont un gout tellement différent que ceux de Russie.

Je lève la tête, parce que oui, il était grand et moi à côté, j’étais vraiment une crevette. Russe ? Il était Russe, pourtant il parlait bien l’anglais, sans accent slave. Pourtant je le trouvais bon le café, je n’en bois pas des tonnes non plus parce que je trouve ça un peu trop amer, je préfère le thé, ou le chocolat…

- Dites-moi Ella, vous venez d’ici ? De Toronto ?

Pourquoi cette question ? Ah oui, le fait de ne pas avoir cet accent particulier d’ici… le plus drôle est celui des Canadiens français, même si je ne comprend pas tout ce qu’ils disent, je me retiens toujours de rire quand j’en entends.

- Je suis anglaise, je suis née près de Londres.

Je le regarde toujours en levant la tête, parce qu’il était vraiment trop grand. A l’hôpital je n’y avais pas vraiment fait attention, mais là, être côte à côte… Je me sentais vraiment toute petite, vraiment toute petite, pourquoi je n’ai pas remis mes talons.

- Mais et vous alors, vous êtes Canadien ou Russe ? Je suis un peu perdu et je ne me rappelle pas l’avoir lu dans votre dossier…

J’étais curieuse maintenant, il a ouvert les vannes, j’avais envie de tout savoir maintenant, même si c’était surtout pour me vider l’esprit.

 

©  Cacadum

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I'm sorry for being such an idiot    Jeu 21 Aoû - 23:09


I'm sorry for being such an idiot
“Ella & Mikha”



Elle sembla réceptive à mon analogie entre ce que je ressentais depuis que je ne pouvais plus jouer et ce qu’elle-même ressentirait dans un cas similaire, appliqué à sa propre passion. Je me doutais bien que ça lui parlerait, elle avait l’air impliquée dans son boulot et je devais avouer qu’à part si on aimait vraiment la médecine, je ne voyais pas quelle raison pouvait pousser quelqu’un à devenir docteur. C’était un boulot compliqué, fatiguant aussi bien physiquement que moralement, et en plus les médecins n’étaient pas si bien payé que ça par rapport à ce qu’ils faisaient pour la société. Certains passaient leur vie à sauver celle de gens qu’ils ne connaissaient pas, pas forcément des gens bien d’ailleurs, et gagnaient à peine de quoi rembourser leurs études. Bien sûr, pour les chirurgiens réputés, c’était une autre histoire… Mais il suffisait de regarder combien j’avais gagné en quelques années de carrière dans le monde du tennis pour être convaincu qu’ils étaient sous-payé. Je tapais dans des balles avec comme seul but de gagner une jolie coupe et pourtant je gagnais des milliers de dollars. C’était plutôt aberrant quand on y réfléchissait, même si ça ne m’avait jamais vraiment posé un quelconque problème de conscience.

Elle sembla étonnée quand je fis une remarque sur le café et me regarda un instant, l’air interloquée par ma question sur son pays d’origine avant de me répondre. Alors comme ça, elle venait d’Angleterre ? Je me demandais un instant ce qui pouvait bien l’amener à Toronto. La famille, peut-être ? Une opportunité de travail ? Ou bien simplement l’envie de changer d’air. A vrai dire, j’avais du mal à imaginer que quelqu’un puisse choisir Toronto pour y vivre sans y être obligé, mais je savais que ma vision des choses était tronquée par mon expérience personnelle. La ville n’était pas la plus belle du monde, mais pas la pire non plus et on y vivait plutôt bien.

« Mais et vous alors, vous êtes Canadien ou Russe ? Je suis un peu perdu et je ne me rappelle pas l’avoir lu dans votre dossier… »

Je baissais les yeux vers la jeune femme qui était presque en train de se tordre le cou pour pouvoir me regarder en parlant. Je paraissais géant à côté d’elle, j’avais l’habitude d’être grand mais la pauvre avait l’air de souffrir à force de lever la tête. Je lui fis un petit signe désignant un banc un peu plus loin, peut-être qu’en étant assis la différence de taille sera moins gênante. Tout en se dirigeant dans cette direction, je répondis à sa question.

« Je suis né en Russie et j’y ai vécu treize ans avant d’être emmené à Toronto par mon père. Il m’a fait obtenir la double nationalité quand il m’a officiellement reconnu comme son fils. La Russie me manque souvent. »

Je ne cachais pas l’amertume dans ma voix. J’avais même soigneusement choisi mes mots pour qu’elle comprenne bien que je n’avais aucune envie de venir ici et que c’était mon père qui m’avait forcé. Mais je chassais vite mon père de ma tête, ou plutôt je repensais à ce que m’avais dit son homme de main à son sujet le matin même et retrouvait instantanément le sourire. La journée avait bien commencé, pas de raison d’assombrir mon esprit pour le moment. Une fois assis sur le banc, je reportai mon attention sur Ella. Nous étions déjà plus à la même hauteur et je lui demandai, toujours en souriant :

« Et vous alors, l’Angleterre ne vous manque pas ? Pourquoi êtes-vous venue à Toronto ? »

Codage fait par .Jenaa

__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I'm sorry for being such an idiot    Ven 22 Aoû - 11:55


I'm sorry for being such an idiot
Mikha & Ella .



Mikha Fitzroy, marchais à côté de moi, et c’est à cet instant précis que je réalise un truc, mes frères seraient jaloux, et à cette idée mon sourire s’élargie. Ca leur en boucherait un coin, que leur petite sœur qui n’a jamais existé à leurs yeux, rencontre des gens connu.
Je reviens à moi quand il me répond.

- Je suis né en Russie et j’y ai vécu treize ans avant d’être emmené à Toronto par mon père. Il m’a fait obtenir la double nationalité quand il m’a officiellement reconnu comme son fils. La Russie me manque souvent.

Et bien, ça n’a pas du être facile pour lui de quitter la Russie, en plus il était jeune et ce n’était pas de son plein gré. Je ne le plain pas, je n’ai pas non plus de pitié, mais de la compassion. J’en ai toujours pour tout le monde de toute manière. Je peux comprendre que son pays d’origine lui manque autant.

- Et vous alors, l’Angleterre ne vous manque pas ? Pourquoi êtes-vous venue à Toronto ?

Nous nous étions installer sur un banc et je dois bien avouer que c’est bien mieux pour le regarder, et au moins je n’arrivais qu’à son épaule, mieux que debout où ma tête arrivais à ses aisselles. Encore heureux qu’il mettait du déodorant et du parfum, fort agréable d’ailleurs.

- J’avais besoin de changé d’air, et puis, l’hôpital m’avais accepté. Le cursus universitaire est incroyable ici. Je n’ai pas put refuser, et puis j’avais besoin de retrouver ma cousine…

Je ne l’avais pas remarqué avant quelques jours, mais m’avoir rapproché d’elle m’a fait beaucoup de bien. Je pouvais lui parler de tout, et même de notre famille bien compliqué… C’était ma confidente et ma meilleure amie.

- Mais aujourd’hui, pourquoi tu ne retournes pas en Russie ? A moins qu’il y est quelqu’un qui te retiens ?

Je le regarde, je n’étais au courant de rien je ne lie pas les magasines, la vie privée des personnes célèbre ne m’intéresse pas.


 

©  Cacadum

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I'm sorry for being such an idiot    Ven 22 Aoû - 22:06


I'm sorry for being such an idiot
“Ella & Mikha”



Elle hochait la tête tout en m’écoutant, avec le même air compatissant qu’elle avait utilisé à l’hôpital. Mais bizarrement, cette fois ça ne me dérangeait aucunement. Il n’y avait pas de pitié dans son regard, elle comprenait simplement que ça n’avait pas été très marrant pour moi. J’avais mal réagit l’autre fois parce que je venais juste d’avoir les résultats de mes examens, si j’avais réfléchi un peu je ne serais pas parti comme je l’avais fait. Mais voilà, réfléchir ce n’était pas trop mon truc, surtout quand j’étais énervé. Je me souvenais très bien d’une finale que j’avais perdu un jour, une fois au vestiaire j’avais commencé à fracasser chacune de mes raquettes sur le mur en répondant simplement au passant interloqué que c’était "un mauvais jour". J’avais épuisé mon stock de raquette avant de me rendre compte que tout ça ne m’avançait à rien. Inutile de préciser que mon sponsor n’avait pas été très content, il me donnait peut-être de l’équipement gratuit, mais il n’appréciait pas trop le gaspillage.

« J’avais besoin de changé d’air, et puis, l’hôpital m’avais accepté. Le cursus universitaire est incroyable ici. Je n’ai pas pu refuser, et puis j’avais besoin de retrouver ma cousine… »

Oh, donc c’était un mélange de plein de choses. Famille, boulot, nouvelle vie,… autant de raisons qui pouvaient pousser quelqu’un à déménager à l’autre bout du monde. Tout devait lui paraître plus grand ici, enfin au moins elle n’avait pas à apprendre une autre langue.

« Mais aujourd’hui, pourquoi tu ne retournes pas en Russie ? A moins qu’il y est quelqu’un qui te retiens ? »

Je souris en l’entendant me tutoyer. Elle n’avait même pas l’air de l’avoir remarqué, mais je préférais ça, le vouvoiement ce n’était pas mon truc. Pourquoi je ne retournais pas en Russie ? Bonne question tiens. Bien sûr, y’avait cette histoire avec mon père qu’il fallait que je règle et je devais être à Toronto pour ça. Mais après, est-ce que j’allais retourner là-bas ? Je devais avouer que je ne m’étais pas encore posé la question. Je devais certainement avoir de la famille dans mon pays d’origine, j’avais toujours vécu seul avec ma mère sans rien savoir de ses parents ou de ses éventuels frères et sœurs. D’après ce que je savais, elle ne leur adressait plus la parole, mais peut-être que je pouvais les retrouver ?

« Pour le moment j’ai deux trois trucs à régler ici, à Toronto. Mais plus tard, je pourrai peut-être retourner chez moi. Enfin, je préfère ne jamais faire de projet à long terme. La vie est bien plus amusante comme ça ! »

Je lui fis un petit clin d’œil et détournais légèrement les yeux pour regarder dans le vide un instant. Je n’avais jamais vraiment planifié quelque chose dans ma vie, excepté cette vengeance contre mon père mais j’avais mes raisons. Je vivais au jour le jour, j’avais bien assez d’argent pour me le permettre. Je pouvais prendre l’avion demain pour l’Australie, si j’en avais envie. Et même si il n’y avait pas de vols, il me suffisait d’emprunter un des jets privés de mon père ! Ou alors, je téléphonais à quelques connaissances et organisait la meilleure fête de l’année ce soir, dans une boîte branchée. Bien sur ce n’était pas le moyen le plus noble de passer mes journées. Mais depuis que je ne faisais plus de tennis, je n’avais même plus besoin de suivre un régime particulier et si on mettait de côté mes rendez-vous avec des avocats et autres contacts qui m’aidaient dans mon entreprise pour faire payer mon père, ma vie était faite principalement de fêtes et de sport. J’allais peut-être devoir trouver quelque chose à faire de ma vie, je n’avais que vingt-sept an et je n’allais pas passer ma vie dans les bars et autres boites de nuits. Même si réflexion faite, ça ne me dérangeait pas tant que ça.

Je reportais à nouveau mon attention sur la jeune femme. Elle avait la tête légèrement inclinée et m’avait écouté parler, apparemment sincèrement intéressée par ce que je disais. C’était sympathique de rencontrer quelqu’un qui ne savait pas déjà plein de choses sur moi, voire parfois plus de chose que moi quand je voyais ce qu’inventaient les journalistes, et Ella n’avait vraiment pas l’air d’être du genre à lire la presse people. D’ailleurs, j’étais certain qu’elle ne savait même pas qui j’étais avant de parler au docteur Abbot l’autre fois, je doutais qu’elle s’intéresse au tennis. Ca changeait agréablement de mes rencontres habituelles, même si j’aimais aussi qu’on me reconaisse dans la rue.

«  Et pour te répondre, non je n’ai pas vraiment quelqu’un qui me retient ici. Personne ne peut me retenir nulle part je crois ! »

Je riais légèrement à ces mots, même si ce n’était pas vraiment une plaisanterie. J’avais bien quelques amis ici, et même Mackenzie depuis quelques temps, mais ils savaient très bien qu’il m’arrivait parfois de disparaitre du jour au lendemain et n’en m’en balmaient jamais, pas plus qu’ils ne s’en inquiétaient d’ailleurs. Et ça m’allait très bien comme ça.

Codage fait par .Jenaa

__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I'm sorry for being such an idiot    Dim 24 Aoû - 17:19


I'm sorry for being such an idiot
Mikha & Ella .



Mikha sourit, qu’est-ce qui le fait sourire ? Je me repasse la scène dans ma tête, je n’ai rien de fais de bizarre, ah si je l’ai tutoyez… bon bah au moins il n’a pas l’air offusqué, bien, je vais continuer sur ma lancer alors.

- Pour le moment j’ai deux trois trucs à régler ici, à Toronto. Mais plus tard, je pourrai peut-être retourner chez moi. Enfin, je préfère ne jamais faire de projet à long terme. La vie est bien plus amusante comme ça !

Vivre au jour le jour, oui, c’était aussi ma vision des choses depuis que j’ai emménagé ici. C’était bien mieux la vie ainsi, on profite bien plus en pensant ainsi. Même si je me doute fortement que je changerai d’avis si je trouve un homme bien avec qui me poser et fonder une famille. Mais pour le moment je vois la vie plutôt comme aujourd’hui, ma médecine, et mes parties de jambe en l’air …

- Et pour te répondre, non je n’ai pas vraiment quelqu’un qui me retient ici. Personne ne peut me retenir nulle part je crois !

Je le regarde, il n’avait donc personne dans sa vie… vraiment personne, c’était bien dommage pour lui…

- Oh un jour peut-être qu’une personne te ferra rester a un endroit…. Ça avait été le cas avec mon ex, même si aujourd’hui tout a changé.

Il hausse les épaules et me fait un sourire charmeur. Pour cacher un peu le fait que je me sens rougir, je bois un peu de mon macchiato. Je regarde alors Mikah je devais bien affronter son regard de toute manière, je n’allais pas fuir ses yeux tout le long de notre conversation.

- Tu ne dois pas avoir l’habitude de croiser une personne qui ne connais rien de ta vie, si je ne t’avais pas lue ton dossier médical, je n’aurai pas deviné qui tu étais… J’ai pas spécialement le temps pour lire les sites people, et je dois bien le dire ça ne m’intéresse pas plus que ça… Je connaissais ton nom, mes frères sont assez fan de tout sport et j’en entendais parler à la maison…

Mais ce n’était pas pour autant que j’y faisais vraiment attention, parce que de toute manière j’étais invisible pour tout le monde. Alors que je parle d’un sujet qu’ils aiment ou non ne changeait pas beaucoup ma situation de fille invisible.
Quand je repense à ma famille, je n’ai pas vraiment de manque, ici, à Toronto j’ai réussi à faire ma propre vie, à ne pas être dans l’ombre des prodigieux frères Kayser. Non, ici j’étais moi, Ella, qui étudie la médecine, qui souris à la vie dans beaucoup de domaine, qui apprend toujours plus de chose chaque jour, mais surtout je suis une nouvelle Ella qui s’épanouie enfin pour de bon.

En pensant à cela je me mets à sourire, les yeux dans le vague. C’est que quand Mikha pose sa main sur ma cuisse que je reviens à la réalité.

- Pardon, j’étais perdu dans mes pensées. Tu as dis quelques chose ?

Je me sens un peu honteuse d’avoir été aussi loin dans mon esprit, et l’avoir complètement abandonné.


 

©  Cacadum


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I'm sorry for being such an idiot    Mar 26 Aoû - 20:39


I'm sorry for being such an idiot
“Ella & Mikha”




Elle hochait légèrement la tête en m'entendant évoquer ma philosophie de vie, visiblement elle y adhérait plutôt bien. Même si je doutais fortement que nous voyions les choses de la même façon, j'étais un peu dans l'extrême et j'en avais bien conscience. Disons simplement que manifestement, l'idée de ne pas penser au lendemain lui plaisait. Son regard changea légèrement quand je lui expliquai que je n'avais pas vraiment d'attache, je voyais bien qu'elle trouvait ça triste, ou dommage ou que sais-je... Beaucoup de gens avait du mal à comprendre ce concept. Mais pour moi c'était tout à fait logique, j'appréciais certaines personnes, sincèrement, et tant qu'elles n'entravaient pas ma liberté ça m'allait très bien. J'avais besoin de faire ce que je voulais, quand je voulais, et si quelqu'un osait m'ordonner quoique ce soit il ne devait pas s'attendre à ce que j'obtempère.

"Oh un jour peut-être qu’une personne te ferra rester a un endroit…. Ça avait été le cas avec mon ex, même si aujourd’hui tout a changé. "

Et voilà, encore et toujours le même couplet. Au lieu de m'entêter à tenter de lui répondre, je haussais les épaules et lui lançais un nouveau sourire. C'était pas la peine de se fatiguer à essayer de lui faire comprendre que non, personne ne me ferais rester quelque part et quand bien même je rencontrerai cette personne, je ne la laisserai pas entrer dans ma vie. Je souris de plus belle en voyant qu'Ella se cachait dans son gobelet de café, tentant de dissimuler ses jours qui s'empourpraient. Voyant que je n'allais pas détourner le regard, elle finit par baisser son verre.

"Tu ne dois pas avoir l’habitude de croiser une personne qui ne connais rien de ta vie, si je ne t’avais pas lue ton dossier médical, je n’aurai pas deviné qui tu étais… J’ai pas spécialement le temps pour lire les sites people, et je dois bien le dire ça ne m’intéresse pas plus que ça… Je connaissais ton nom, mes frères sont assez fan de tout sport et j’en entendais parler à la maison… "

Je riais légèrement, elle avait quasiment l'air désolée en disant cela. En réalité le sport permettait de garder une certaine intimité, tout le monde ne regardais pas le tennis. Évidemment, j'avais tout fait pour paraître dans les médias alors mon cas était peut être un peu particulier, j'avais l'habitude qu'on me reconnaisse. Je détournais légèrement les yeux tout en commençant à lui parler en bougeant les mains.

"Oh tu sais, ça arrive plus souvent qu'on le pense, les gens ne me reconnaissent pas constamment dans la rue, c'est plutôt en soirée où lors d'événements que... "

Je reportais à nouveau mon attention sur elle et l'interrompis en voyant qu'elle était perdue dans ses pensées. J'attends quelques instants en souriant puis comme elle ne réagissait toujours pas, je posais ma main sur sa cuisse pour qu'elle revienne à elle.

"Hé, fis-je doucement. Ca va ?
- Pardon, répondit-elle précipitamment en se tournant à nouveau vers moi. J’étais perdu dans mes pensées. Tu as dis quelques chose ? "

Je souris encore une fois, amusé devant son air gêné. J'allais lui répéter ce que je venais de dire avant de me rendre compte que ça n'avait rien d'intéressant. Autant saisir l'occasion pour la faire parler un peu d'elle, même si ce n'était pas vraiment dans mes habitudes de questionner les gens sur leurs vies qui au fond ne m'intéressaient pas vraiment.

"Non, rien t'inquiètes pas. Tu as des frères alors ? Ils sont venus ici avec toi ? "





Codage fait par .Jenaa

__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I'm sorry for being such an idiot    Mer 27 Aoû - 10:22


I'm sorry for being such an idiot
Mikha & Ella .



Je regarde mon ami du jour, toujours honteuse de ne pas l’avoir écouté, alors que je voulais vraiment savoir ce qu’il voulait me dire. Je ne suis pas dans mon assiette aujourd’hui… Entre l’opération de ce matin et le fais de repenser à ma soit disant famille… Je vais avoir besoin d’appeler Ethan pour oublier un peu…

- Non, rien t'inquiètes pas. Tu as des frères alors ? Ils sont venus ici avec toi ?

Je m’en voulais, je ne voulais vraiment pas qu’il pense que sa vie n’était rien, au contraire la vie est si précieuse. Je côtoyais la mort assez souvent pour le savoir.

- Oh non, heureusement pour moi ! J’ai trois frères qui sont restés en Angleterre. Et qu’ils y restent. De toute façon je pense qu’ils ne savent pas que je suis ici, et j’aimerai que ça continue comme ça. J’ai pas besoin d’eux.

Je suis plutôt sure de moi en disant ça. Parce qu’aujourd’hui je suis certaine de ne pas avoir besoin de mes parents ni de mes frères pour grandit. Je n’avais jamais eu besoin d’eux au final, je me suis toujours débrouiller toute seule, et ça ne changera plus maintenant. J’avais décidé de leur prouver en n’allant pas au mariage de mon frère, c’était dans quelques mois, de toute façon je suis certaine qu’ils ne remarqueront même pas mon absence. Alors pourquoi faire tout se chemin pour un résultat identique si j’y vais ou non. Et puis ma vie ici est bien mieux qu’en Angleterre. J’ai ma cousine tout près, des amis sur qui compté, et mon boulot que j’aime par-dessus tout. Ma vie est ici maintenant à Toronto et je n’ai pas envie de partir.

- Tu n’as vraiment personne avec qui tu aurais envie de passer du temps, d’être proche d’elle ?

J’avais noué une relation particulière avec Jon, même si au début j’ai crue que je n’allais plus le revoir à cause de son choix de carrière, mais il me manquait trop et puis, j’ai réussis à passer outre. Et maintenant je ne vois plus ma vie sans lui trop loin. C’était lui mon frère, mon vrai frère. J’ai eu une chance incroyable de le rencontrer. Je sais que je peux compter sur lui quoiqu’il arrive.

- Parce qu’on a tous besoin de quelqu’un…

Je regarde Mikha avec un grand sourire, il m’avait l’air bien seul malgré sa notoriété… j’en étais désolé, et dans un sens je me retrouvais un peu en lui, seul… je l’étais avant d’arrivé ici…


 

©  Cacadum

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I'm sorry for being such an idiot    Mar 2 Sep - 18:17


I'm sorry for being such an idiot
“Ella & Mikha”





Même si je lui avait dit de ne pas s'en faire, Ella affichait un air honteux plutôt mignon. Personnellement, ça m'arrivait souvent de ne pas écouter ce qu'on me disait et jamais je ne me sentais gêné alors je trouvais ça plutôt marrant. Même si quand c'était moi qui parlait, je préférais qu'on m'écoute... Elle avait plutôt de la chance que je sois de bonne humeur en fait, j'aurai pu réagir bien différemment, même moi je ne pouvais pas prévoir mes sautes d'humeur. Mais pour le moment, je me sentais calme et je ne voyais aucune raison pour laquelle ça pourrait changer. Quand j'évoquais ses frères son visage s'assombrit légèrement avant de me répondre d'une voix ferme.

"Oh non, heureusement pour moi ! J’ai trois frères qui sont restés en Angleterre. Et qu’ils y restent. De toute façon je pense qu’ils ne savent pas que je suis ici, et j’aimerai que ça continue comme ça. J’ai pas besoin d’eux."


Il y avait du reproche dans le ton qu'elle employait. Visiblement, elle ne s'entendait pas trop avec sa famille ce que je pouvais totalement comprendre. Les gens que je rencontraient étaient généralement attachés à leur famille et ne comprenaient pas à quel point je pouvais détester mon père. Peut-être qu'elle, elle pourrait comprendre ? J'en doutais quand même. Ella avait peut être une dent contre ses frères, mais ça ne pouvait pas être pareil à ce que je ressentais. Sauf peut-être si sa famille lui avait enlevé tout ce qu'elle avait de plus cher, ce dont je doutais fortement. Enfin au fond je n'en savais rien.

"Tu n’as vraiment personne avec qui tu aurais envie de passer du temps, d’être proche d’elle ? Parce qu’on a tous besoin de quelqu’un…"


Elle me regardait avec un grand sourire, mais j'avais l'impression qu'elle parlait d'expérience. Pour une quelconque raison elle avait du se sentir seule, ça ne semblait plus être le cas maintenant au vu de son sourire, mais peut-être que quand elle était arrivée à Toronto, elle était seule ? Elle avait pourtant parlé de sa cousine un peu plus tôt, elle n'était pas arrivée sans connaître personne. Enfin il lui avait peut-être fallu un temps d'adaptation. Je pris une grande inspiration avant de répondre à sa question, pourquoi revenait-elle sur ce sujet ? C'était qu'une impression ou tout les gens que je rencontrais pour le moment s'inquiétaient de me voir seul ? Je vivais encore la vie comme je voulais, non ? Néanmoins, je gardais le sourire pour lui répondre, ne laissant pas paraître mon exaspération par rapport à cette question qu'on me posait trop souvent. Au lieu de ça, je répondis d'un ton presque enjoué :

"Je ne suis pas le genre de mec à avoir besoin de quelqu'un pour vivre, je me suffis à moi même ! Après pour ce qui est d'avoir de la compagnie... C'est pas ça qui manque !"

Je lui fis un clin d'œil et mon sourire s'élargit encore plus en pensant à ce que je venais de dire. Oh non, je n'avais absolument pas à me plaindre de ce côté là. En plus de la notoriété que m'avait apporté le tennis, je sortais tout le temps, et tout les fêtards de Toronto me connaissaient, même s'ils ne m'avaient jamais vu taper dans une balle. Pour eux, je n'étais pas un joueur de tennis mais plutôt un gosse de riche qui passait sa vie à faire la fête. Ce qui n'étais pas totalement faux, et au fond je me fichais totalement de pourquoi on me reconnaissait. Alors évidemment, le genre de relation que l'on créait à ce genre d'événement était plutôt... éphémères. Mais moi, ça me suffisait amplement. Et puis, j'avais quelques amis, souvent issus de la jeunesse dorée de Toronto, que je retrouvais souvent et avec qui je passais la plupart de mes soirées. Amis était un grand mot, mais ils étaient ce qui s'en rapprochaient le plus pour moi... D'ailleurs l'un d'eux avait décidé d'organiser une fête pour mon retour en ville dans pas longtemps.

Je regardais soudain ma montre. Comme d'habitude, je n'avais pas vraiment fait attention à l'heure. J'étais déjà en retard pour mon rendez-vous en partant de chez moi alors maintenant il fallait que j'y aille si je ne voulais pas que mon avocat annule l'entrevue. Je ne l'avais pas encore rencontré en plus, nous avions simplement échangé des Mails. Je relevais les yeux vers Ella et lui fis un petit sourire d'excuse. J'aurai bien voulu rester discuter, c'était plutôt sympa en fait. Mais ce rendez-vous était important pour moi.

"Désolé, il faut que je file, je suis déjà en retard à mon rendez-vous, dis-je en me levant. Mais si tu veux, un ami fait une petite fête dans quelques jours... Je pourrai te payer autre chose qu'un café. Ça te dit ?"

Je lui fis un grand sourire, attendant sa réponse. Bon quand j'avais dit "petite fête", j'avais peut-être minimisé un peu la chose. Je n'avais aucune idée de sa réponse mais je n'avais rien a perdre après tout. Soit elle venait, soit non, c'était aussi simple que ça et ça n'allait pas changer ma vie. Je l'avais juste invitée spontanément voilà.

Codage fait par .Jenaa

__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I'm sorry for being such an idiot    Mer 3 Sep - 11:37


I'm sorry for being such an idiot
Mikha & Ella .



Je regarde Mikha qui se force légèrement à sourire, je pouvais le remarqué à ses zygomatiques, je devais vraiment l’embêter à insister ainsi.

- Je ne suis pas le genre de mec à avoir besoin de quelqu'un pour vivre, je me suffis à moi même ! Après pour ce qui est d'avoir de la compagnie... C'est pas ça qui manque !

Ah, alors il était plutôt comme Ethan une fille par ci par là, tant qu’elle lui plait. Bon, et bien, au moins c’était clair. Malgré tout je ne sais pas comment je dois le prendre, parce que si il croit que je suis une fille qui est subjugué parce que c’est une célébrité, même si il est plus que beau gosse.
Il regarde alors sa montre, et je bois alors de ma boisson moins chaude maintenant, presque trop tiède.

- Désolé, il faut que je file, je suis déjà en retard à mon rendez-vous. Mais si tu veux, un ami fait une petite fête dans quelques jours... Je pourrai te payer autre chose qu'un café. Ça te dit ?

Je lève la tête pour le regarder, et je me rends vraiment bien compte qu’il était assez grand, bien trop grand en faite pour moi qui est bien petite. Je me lève alors à mon tour et sans réfléchir je lui souris.

- Oui, pourquoi pas ?

Mais qu’est-ce qui m’a pris d’accepter ? Je suis un peu folle non ? OOh et puis, une petite soirée ça ne peux que faire du bien pour décompresser. Avec les jours qui s’enchaine, j’ai bien besoin de m’aérer la tête autrement qu’en couchant avec Ethan…

- Je te donne mon numéro ?

Il me tend d’un geste rapide son téléphone, avec un grand sourire, qui lui donne un côté dragueur. Je note mon numéro avec le speudo Ella hôpital, pour qu’il me remette facilement. Il n’aura qu’à m’envoyer un message ou m’appeler si il a toujours envie de m’inviter à sa soirée. Il reprend son téléphone, le remet dans sa poche.

- A bientôt !

Il part à grand pas, et j’en profite pour regarder son arrière train bien musclé. Oh mais qu’est-ce qui me prend moi ?! Je secoue la tête, part jeter mon gobelet vite, et retourne alors vers l’hôpital.


 

©  Cacadum

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I'm sorry for being such an idiot    Sam 6 Sep - 12:35


I'm sorry for being such an idiot
“Ella & Mikha”




Elle m’avait observé me lever et en m’entendant lui proposer de sortir, elle s’était redressée à son tour et m’avait répondu par l’affirmative sans hésiter, levant la tête vers moi qui mesurait une bonne trentaine plus qu’elle. J’avais l’habitude d’être grand, mais là, la différence de taille était vraiment énorme, je passais vraiment pour un géant à côté d’elle. Sa réaction me fit sourire à mon tour, elle n’avait même pas réfléchi une seconde. Quand elle me proposa de me donner son numéro, je sortis mon portable et lui tendis pour qu’elle l’enregistre elle-même. Je souris en remarquant le nom sous lequel elle s’enregistrait, elle avait peur que je connaisse dix Ella ou quoi ? Enfin, il valait peut-être mieux qu’elle précise parce que me connaissant, je pouvais très bien oublier de qui il s’agissait. Je n’avais ni la mémoire des noms, ni celle des visages, d’ailleurs j’aurai très bien pu ne pas me souvenir d’Ella. Enfin, de son prénom en tout cas parce qu’elle je ne l’aurai pas oubliée. Je me demandais parfois comment je faisais pour systématiquement me tromper dans les noms. C’était peut-être dû au fait que je ne m’intéresse pas beaucoup, voire pas du tout, aux autres personnes que moi. Du coup je ne voyais pas l’intérêt de retenir un prénom. Elle me rendit mon téléphone et je le rangeais avec un sourire.

« Bon, je t’envoie l’adresse et la date par texto alors !
- A bientôt ! »

Je lui fis un signe de la main avant de m’éloigner vers le cabinet d’avocats à grands pas et eu un petit sourire en coin en sentant son regard dans mon dos. Je notais dans un coin de ma tête d’envoyer les coordonnées de l’évènement à la jeune fille aussitôt rentré chez moi, pour ne pas l’oublier, puis dirigeais mes pensées vers l’affaire qui occupait la plupart de mon temps en ce moment : mon père. Il me restait encore pas mal de choses à faire et j’espérais vraiment que cet avocat allait me faciliter la tâche.

Codage fait par .Jenaa

__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [TERMINÉ] I'm sorry for being such an idiot    

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINÉ] I'm sorry for being such an idiot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: ARCHIVES :: MLH 2.0-
Sauter vers: