Partagez | 
 

 [TERMINE] Oli & Abby ◘ let's get the party started

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: [TERMINE] Oli & Abby ◘ let's get the party started   Mer 13 Aoû - 17:13


Ne t'en fais pas, ne t'en fais pas, elle est marrante Abby, bien sur que ça m'embête quand même cette histoire. C'est vrai qu'elle peut toujours porter plainte si Ellie décide de se répandre dans la presse en disant que la femme de Matthew Polloni se tape son sosie, mais le mal sera fait. Et si jamais ses amis et sa famille restés à New-York tombait dessus, qu'est-ce qu'ils en penseraient ? Mais pourquoi je ressemblais autant à Matthew ! Je savais bien qu'un jour ça allait me retomber dessus. Enfin moi je m'en foutais un peu, c'était surtout pour la réputation d'Abby que je m'inquiétais. En plus Ellie devait bien avoir quelques photos de moi, elle avait même peut-être pris des photos d'Abby et moi, non mais je deviens un peu parano là

- Ne t’en occupe pas, je le ferai !

Avec un sourire rassurant Abby dit qu'elle veut tout prendre cela en main. Bien. Elle devait avoir l'habitude de ce genre de situation, et puis nous n'étions pas du tout sur qu'Ellie allait faire quoique ce soit. Qui sait, elle viendrait peut-être même s'excuser après s'être rendu compte que ce qu'elle espérait avec moi était tout bonnement impossible. Oui c'était mieux d'être optimiste quand à la suite

- Allez, bois un autre verre avec moi, et ensuite, mets nous de la musique, je crois qu’il est temps qu’on danse un peu, tu ne crois pas ? J’ai pris les bonnes chaussures pour, en plus !

Je lui rends sa grimace alors qu'elle se retourne vers le buffet pour je suppose faire le plein. Je dois dire que l'enthousiasme d'Abby est assez communicatif. Elle a raison, laissons cela de côté et amusons nous un peu. De toute façon après l'interrogatoire de Maddie, nos larmes sur nos disparus respectifs et cette dispute, je ne vois pas ce qui pourrait encore nous arriver. Je lui retire la bouteille de cidre des mains

- Attends ! Tu ne veux pas passer aux cocktails ? Mojito, caïpirinha ? Tequilla sunrise ?

Elle hésite puis finalement opte pour un caïpirinha et je l'accompagne. Nous trinquons ensemble puis je l'emmène dans le coin du salon où était posé mon portable d'où je pouvais gérer la musique. J'avais préparé plusieurs playlists et je me demande s'il faut commencer fort ou bien alors y aller en douceur. Abby examine attentivement les titres puis clique elle-même sur une des listes et je ne peux que me réjouir de son choix qui s'est porté sur des titres assez anciens.
C'est un peu gauchement que j'entame quelque mouvements avec Abby, il me fallait toujours un petit temps de chauffe avant de me décoincer complètement. Mais elle danse bien, elle me délaisse même parfois pour danser avec notamment James et Richard que Justine vient bien vite récupérer.
Après avoir bien bougé notre corps sur Rihana, Lady Gaga, Britney et Kylie entre autres, arrive Single Ladies de Beyoncé qui déclenche un concours de déhanchés entre Laura, Louise et Jodie du côté filles et côté garçons, Dominic, James qui pour un bibliothécaire se débrouille pas mal, et moi qui amuse plus la galerie qu'autre chose, et je dois dire que c'est assez épique. C'est Jodie, qui malgré son côté garçon manqué, gagne haut la main à la grande majorité des applaudissements et des regards des autres invités. Après avoir tous levé notre verre à sa santé, je rejoint le buffet en cherchant Abby du regard. J'avais bien remarqué qu'elle s'était un peu reculée quand nous nous étions mis face à face pour cette "battle", mais pris dans la danse, je dois bien avouer que je n'y avais plus prêté attention

- Elle n'est pas perdue ! Regarde !

Laura me prend le bras et me désigne du menton le portant avec les manteaux des invités près duquel Abby était en train de s'affairer dans un sac, puis elle pose sa tête sur mon épaule

- Je comprends ce qui vous a rapproché Oli, mais ne t'implique pas trop quand même, fais attention à toi

C'était trop touchant comment elle prenait soin de moi. Elle avait sans doute peur que le deuil d'Abby ne me rappelle que trop le mien, mais il faut dire qu'elle avait du plusieurs fois essuyer mes colères et mes larmes. Voyant Abby revenir vers nous, elle lâche mon bras et me laisse sans toutefois oublier de passer discrètement sa main dans mon dos

- Je vais aller chercher les desserts

Abby se plante devant moi et écarte les mains en regardant ses pieds. Elle avait changé de chaussures

- Je vois qu'on peut passer aux choses sérieuses ! Parce que sur Beyoncé tu nous as quand même un peu abandonnés ... Avoue que tu es jalouse de mon déhanché

En réponse à mon coup de rein, elle esquisse quelques mouvements parfaits de la chorégraphie en levant un sourcil et avec un petit sourire qui en dit long.Je ne peux m'empêcher d'ouvrir grand les yeux. Je suis certain qu'elle nous aurait tous pilé dans ce concours, mais je comprenais aussi qu'elle n'ait pas voulu se donner en spectacle ici

- Non mais Beyoncé t'a donné des cours particulier ! C'est pas possible autrement !

Elle ne répond ni oui ni non, laissant planer le suspens, mais à son petit sourire je dirais bien que oui

- Non !? Tu me raconteras ? Elle est comment en vrai ?

Je n'en revenais pas, j'avais vu juste ou elle voulait me faire marcher ? Mais après tout il était possible qu'elle l'ait déjà rencontrée, elle devait connaitre pas mal de célébrités. Elle rit devant mon étonnement et attrape un petit toast sur la table qu'elle me fourre dans la bouche. C'est vrai que là je devenais un peu trop curieux ...

__________________________

Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Oli & Abby ◘ let's get the party started   Ven 15 Aoû - 14:53

let's get the party started.

Rapidement, Oli m’indiqua d’arrêter de boire du cidre et de passer à des cocktails plus alcoolisés. Je n’étais pas foncièrement contre, après tout, nous pouvions passer à la vitesse supérieure, non ? Ce n’était pas plus mal. En nous versant deux caïpirinha dans nos verres, Oli m’intima ensuite de le suivre, jusqu’à la chaine hi-fi d’où provenait la musique, qui pour l’instant, restait faible et plutôt inaudible. Tandis que je buvais quelques gorgées très fortes du cocktail dans mon verre, il fouillait dans ses playlist, afin de trouver la musique parfaite pour la suite. Au final, il me demanda ce que j’en pensais et je pris la décision de cliquer sur l’une d’elles. En voyant certains titres, je n’avais pas pu m’en empêcher, parce que c’était des musiques sur lesquelles je dansais déjà lorsque j’avais vingt ans. Ça me rappelait des bons souvenirs, d’un temps où je n’avais aucun soucis, et dès que j’entendis les premières notes, je fus rassurée et complètement heureuse.

En gardant mon verre à demi bu à la main, je commençai à me déhancher avec Oli, en riant devant ses mouvements. Loin de moi l’idée de me moquer de lui, mais j’adorais ça, voir les autres bouger. Je trouvais ça tout bonnement génial. Les gens se moquaient pas mal de ne pas savoir danser, ils le faisaient quand même. Et Oli n’était vraiment pas mauvais pour ça, il était même plutôt bon. Les autres nous rejoignirent en nous voyant commencer à danser et c’est ainsi que je me retrouvais à partager les bras des autres invités, dont les noms m’échappèrent de nouveau. J’aurais dû me faire une liste mentale. Mais c’était trop tard maintenant et peut-être que ça me serait plus facile de les retenir plus tard dans la soirée. En entendant les premières notes de Single Ladies, j’eus un gloussement et m’éclipsai rapidement pour retrouver mon sac, et les regarder faire de loin. Il était hors de question que je participe à leur bataille. Ça serait une source de questions qui me feraient repenser au passé, autrement dit, ce n’était pas la peine que je le fasse. Pourtant, l’envie était forte, mais je devais être encore plus forte. De fait, j’étais partie vers mes affaires, en prétextant qu’il fallait que je change de chaussures. J’avais eu l’habitude de danser en talons hauts, mais je n’avais pas vraiment envie de me casser la figure ou de me tordre la cheville, ainsi, je pris mes ballerines et les changeai en prenant mon temps, et en riant en les regardant imiter la grande Beyoncé. Une fois que j’entendis que la chanson était terminée, je revins vers Oli, qui était avec son assistante, Laura, au buffet, et je lui fis un grand sourire en lui montrant mes chaussures, pour bien qu’il comprenne que je n’allais plus rire, et que nous allions pouvoir réellement danser, pour de bon !

« Je vois qu'on peut passer aux choses sérieuses ! Parce que sur Beyoncé tu nous as quand même un peu abandonnés ... Avoue que tu es jalouse de mon déhanché »

Amusée par son arrogance soudaine, je haussai un sourcil, comme Matthew le faisait si bien quand il était encore avec nous, et levai la main gauche en pointant du doigt de ma main droite mon annulaire – où, bien entendu, mon alliance trônait encore malgré tout – tout en me déhanchant à la perfection sur cette chorégraphie que j’avais fait des dizaines de fois. Oli se retrouva bouche bée en face de moi et mon sourire s’agrandit encore plus en le voyant dans cet état. Il s’exclama que Beyoncé en personne avait dû me donner des cours, et je ne lui répondis pas, tout en continuant de sourire d’un air entendu. Ma proximité des scènes du monde entier, et surtout des festivals m’avait permis de faire des rencontres. Beyoncé n’en était qu’une parmi tant d’autres.

« Non !? Tu me raconteras ? Elle est comment en vrai ? »

Cette fois-ci, je laissai échapper un rire, avant de me retourner vers la table, et d’attraper un toast que je voulus lui faire manger. Ça le fit taire bien entendu, et ainsi,  j’étais tranquille avec les questions. Il y avait sûrement d’autres personnes que j’avais rencontrées et qu’il aimerait connaître, c’était souvent le cas. Mais il ne fallait pas qu’il oublie que malgré le fait que je les avais vues, pour de vrai, devant moi et que j’avais discuté avec ces personnes… je ne pouvais plus les revoir maintenant. Je n’étais plus rien et je ne voulais plus être quelqu’un. C’était terminé, cette heure de gloire. Plus de Beyoncé, plus de Lady Gaga et plus de magnifiques beaux gosses de différents groupes à la mode. Ce n’était pas plus mal, en soi. J’étais tranquille.

« Elle est aussi belle en vrai que dans ses vidéos, c’est tout ce que je peux te dire ! »

Et sur cet air énigmatique, je ne pus que me taire et changer de sujet de conversation. Ce n’était pas le lieu ni le moment pour ça, et j’allais devenir trop pipelette si l’on continuait, et je n’avais pas envie de continuer, bien au contraire, pour une fois.

« Hé, tu dansais pas si mal que ça, tout à l’heure. Tu as de l’entraînement, on dirait, non ? »

Il sembla flatté par mes propos et de fait, nous nous adressâmes de grands sourires, l’un et l’autre. Je ne disais que la vérité, en même temps. Il était vraiment bon et il venait de bien me le prouver, même si Beyoncé aurait fait une crise cardiaque en le voyant danser sur sa chanson. Mais sur les autres, quand personne ne le regardait et qu’il ne voulait amuser personne, il était doué, vraiment. Disons qu’il était meilleur que mes anciens camarades de danse, à savoir mon mari et nos amis respectifs. Et c’était réellement un compliment, ce que je pensais là.

« On y retourne ? »

Je lui tendis la main avec un sourire et lorsqu’il la prit, je l’entraînai avec moi vers les autres, pour de nouveau danser comme des diables. J’adorais ça, j’aurais pu passer ma nuit à danser et ça ne m’aurait pas dérangé, par le moins du monde. J’avais vraiment bien fait de venir ici, ce soir-là, je ne le regrettais pas du tout, bien au contraire.

Pendant une bonne demi-heure, nous dansâmes, et je ne pensais à rien d’autre qu’à m’amuser. Puis, soudain, une angoisse sourde me prit, et je me rendis compte que le temps avait passé à une vitesse folle et que je n’avais même pas pensé à mes enfants. Est-ce qu’ils allaient bien ? Jon s’occupait d’eux et m’avait dit de ne pas m’inquiéter mais c’était normal pour une mère de s’inquiéter. Alors, le plus discrètement possible, je m’éclipsai une nouvelle fois de la piste de danse improvisée pour récupérer mon portable dans mon sac et envoyer un rapide texto à Jon, en lui demandant si tout allait bien et s’il n’avait pas eu de soucis avec mes petits monstres. Il était minuit, il ne devait pas encore dormir, et puis s’il dormait, je me fichais de le réveiller, je voulais simplement être rassurée, pour le moment. J’étais horrifiée de les avoir oubliés. Comment j’avais pu ? Soudain, je sentis une présence derrière moi, alors que j’avais changé de pièce pour être plus au calme. C’était Oli bien sûr. Il devait avoir un radar, ou bien ne regarder que moi, parce qu’il savait toujours quand il y avait quelque chose qui n’allait pas. Une seconde, j’avais eu peur que ce soit l’autre type… comment s’appelait-il déjà ? Ah oui, Dominic ! J’avais eu peur que ce soit lui qui m’ait suivie, mais j’étais sauvée, du coup !

« Désolée, je vérifie que mes enfants vont bien… Je m’inquiète un peu ! »

A la vue de son sourire, je compris qu’il savait bien que je m’inquiétais. Ça devait se voir sur mon visage, évidemment. Mais je préférais me justifier, comme ça, il ne se posait pas de questions inutiles.
lumos maxima

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: [TERMINE] Oli & Abby ◘ let's get the party started   Dim 17 Aoû - 18:31


Je manque de m'étouffer avec mon toast entier dans la bouche et encore plus quand Abby me dit que Beyoncé est aussi jolie en vrai que dans ses clips. Ainsi donc, elle l'avait vraiment rencontrée. Sur le coup je suis jaloux, j'adorais vraiment cette chanteuse, je trouvais qu'en plus d'être belle c'était une artiste complète

- ... c’est tout ce que je peux te dire !

Je crois qu'il est inutile de lui demander plus de détails, elle n'avait visiblement pas l'envie d'en parler. C'est vrai qu'à s'éloigner comme ça de tous et à couper les ponts, elle avait du s'éloigner du côté showbiz aussi. Elle n'avait pas l'air de le regretter plus que ça, puisque que je ne vois aucune tristesse dans ses yeux, mais insister lui rappellerait sans doute sa vie avec son homme, et ce n'était pas un bon plan. D'ailleurs elle change de sujet

- Hé, tu dansais pas si mal que ça, tout à l’heure. Tu as de l’entraînement, on dirait, non ?

Je ne pense pas qu'elle aurait dit ça pour juste me faire plaisir et je m'en sens d'autant plus flatté. Etant plus jeune, j'étais un piètre danseur et Pierre n'était pas meilleur que moi. J'avais, si on peut dire, développé ce talent en arpentant de long en large les différentes boites de Toronto. Ça n'avait pas été facile au début, je faisais plus souvent rire qu'envie, mais cette maladresse dans mes mouvements m'avait aussi permis d'harponner pas mal de mecs. Au fil du temps je m'étais amélioré pour arriver maintenant à un niveau assez satisfaisant, quoique de mieux que quelques déhanchés assez suggestifs pour se faire comprendre dans des lieux où parler était assez difficile.
Bien évidemment je garde ça pour moi et me contente de répondre à Abby par un sourire satisfait

- On y retourne ?

Et comment qu'on y retourne ! J'étais loin d'être rassasié. Elle me tend la main et je la prends avec plaisir. Je pouvais danser jusqu'au bout de la nuit, je n'étais jamais fatigué pour ça. Nous nous démenons sur la piste. Abby se débrouillait déjà bien en talons, mais là, libérée de tous risques de perte d'équilibre elle était déchaînée. J'étais assez fier d'avoir une partenaire pareille et aussi de sentir de l'admiration dans les regards de quelques personnes. D'autres ne se privent pas pour nous séparer, mais cela n'a pas d'importance, peu importe mon partenaire, je m'éclate quand même, comme avec Laura en ce moment. Je jette un coup d'oeil à Abby qui elle est face à Paul. Je suis à moitié surpris, je savais que le père de Pierre aimait danser, sur ce coup là mon homme avait hérité de sa maman qui observe le couple depuis le buffet. Je remarque aussi que Dominic attend patiemment son tour, surveillant Abby du coin de l'oeil. Je rigole dans mes moustaches, maintenant qu'elle se sentait bien ici, je me demande comment elle va réagir quand il va commencer à la dragouiller gentiment, parce que là il avait l'air d'un lion prêt à bondir sur sa proie.
Pas de bol pour lui, Abby s'éclipse rapidement un peu avant que le morceau touche à sa fin. J'allais lui emboîter le pas, mais je me ravise en voyant le regard de Laura. Elle avait eu raison tout à l'heure, je n'avais pas à la suivre et à la protéger constamment, Abby était une grande fille. Je finis donc le morceau avec Laura et l'accompagne au buffet pour qu'on puisse se désaltérer un peu, ça faisait quand même plus d'une demi-heure qu'on se donnait physiquement. Je la ressers et partage une verrine avec elle. Elle me félicite pour tous les petits entremets sucrés que j'avais préparés et nous parlons un moment pâtisserie avant que Dominic ne vienne la chercher. Elle lève les yeux aux ciel et je rigole alors qu'il la traîne au milieu de la piste. Je reprends un petit gâteau quand je sens une main se poser dans mon dos

- Ton amie est partie ? La jolie blonde ...

Je réponds au sourire de Maddie par un visage étonné. C'est vrai que cela faisait un moment que je ne l'avais pas vue, mais je fais comme si je ne m'y intéressais pas. Je m'en voulais quand même un peu de mon comportement vis-à-vis d'elle tout à l'heure et je décide de lui expliquer les choses simplement, je pense qu'Abby ne m'en voudra pas. Un sourire triste passe sur son visage puis elle caresse doucement ma joue, elle avait compris tout le bénéfice de cette amitié. Elle m'adresse un clin d'oeil un peu plus joyeux

- Tu ne vas pas tarder pour le gâteau ? Paul est moi n'allons plus tarder ! Place aux jeunes !

Je lui rends son clin d'oeil en faisant oui de la tête et la laisse pour me diriger vers la cuisine. Je suis surpris d'y trouver Abby. Elle est de dos, appuyée contre la table et semble tenir quelque chose, son téléphone sans doute. J'espère qu'il n'y a rien de grave. Elle avait du sentir ma présence et se retourne, surprise, puis semble se relâcher quand elle constate que c'est moi

- Désolée, je vérifie que mes enfants vont bien… Je m’inquiète un peu !

Mais bien sur ! Sur le coup j'avais oublié qu'elle était aussi maman. Et une maman qui ne devait pas avoir l'habitude de laisser ses enfants seuls le soir

- Et ? ... Ils dorment ?

Je comprends à son expression encore un peu inquiète qu'elle attend encore une réponse. Je lui fais un sourire qui se veut rassurant avant de sortir le gâteau du réfrigérateur, enfin les 3 gâteaux, il en fallait pour tous les goûts. Tout en m'affairant à en finir la décoration, je lui explique que dans la famille de Pierre, la tradition veut que la personne qui fête son anniversaire doit faire son propre gâteau et n'a son cadeau qu'après le soufflage des bougies et la dégustation. Abby m'avait un peu aidé pour planter les 30 bougies, mais je vois bien qu'elle est préoccupée.
C'est vrai que quand je l'avais invitée ses enfants avaient failli lui faire refuser l'invitation, puis elle s'était ravisée puisque, d'après ce que j'avais compris, un charmant jeune homme avait l'habitude de s'en occuper. Je souris en me rappelant comment elle m'avait vanté ses qualités et combien ses enfants l'aimaient

- Tu as laissés tes petits aux soins de ton baby-sitter habituel ?

Je n'avais pu m'empêcher d'être taquin et de bien insister sur le "ton" et le rouge qui arrive sur ses joues et son absence de réponse immédiate confirment mes pensées, ses enfants n'étaient pas les seuls à l'apprécier je crois. Je ne sais pas si ce jeune homme était au courant, mais Abby en pinçait pour lui, j'en étais à peu près certain. Son téléphone sonne. Ne voulant pas la mettre mal à l'aise, je prends un des gâteau et vais le porter dans le salon et papote avec un ou deux invités avant de retourner dans la cuisine pour lui laisser le temps de prendre des nouvelles. Je verrai bien selon son état si je peux pousser un peu ou non ... Oui, je sais, je suis trop curieux parfois ...

__________________________

Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Oli & Abby ◘ let's get the party started   Mer 20 Aoû - 14:50

let's get the party started.

Le texto de Jon, qui était sensé me rassurer ne vint pas. J’eus peur qu’il se soit finalement endormi, en attendant que je le contacte. Je m’en voulais un peu de ne pas y avoir pensé avant, mais il aurait aussi pu m’envoyer quelque chose, une photo ou rien qu’un message. Je ne demandais pas la lune, et désormais je m’inquiétais un peu et je n’avais plus qu’une envie : l’appeler. Sauf qu’Oli était présent, et qu’il n’avait pas à entendre cette conversation, combien même ça ne me dérangeait pas spécialement qu’il soit présent. Il me demanda brièvement s’ils dormaient, et je ne sus que lui répondre, parce que je n’avais moi-même pas la réponse. J’angoissais un peu, même s’il n’y avait pas de réponse. Mais j’étais une mère poule, et mes enfants étaient tout pour moi. De plus, ils étaient jeunes, il pouvait se passer n’importe quoi ! Pendant que j’attendais une éventuelle réponse de Jon, j’aidais Oli avec ses gâteaux, en plantant ses bougies avec lui dans l’un des plats, avec une joie un peu plus calme, cette fois, par rapport à mon humeur depuis le début de la soirée.

« Tu as laissés tes petits aux soins de ton baby-sitter habituel ?
- Oui comme d’habitude ! »

Après tout, c’était vrai, j’avais l’habitude de laisser les enfants entre les mains de Jon, et je ne voyais pas pourquoi quelque chose n’irait pas ce soir-là. Peut-être qu’il n’avait pas son téléphone à la main… Pourtant, mon téléphone sonna quelques secondes après, et je m’éloignai pour décrocher et pour ne pas déranger Oli, qui fila rapidement dans l’autre pièce avec les gâteaux. Pendant ce temps-là, je répondais à Jon, qui m’annonçait que Leopold avait refait une crise d’asthme, ce qui me mit bien évidemment dans un état d’angoisse beaucoup plus avancé. Il était hors de question que je reste loin de mon fils et également de ma fille, de fait. Jon n’avait pas été à l’hôpital pour ça bien sûr, il avait simplement donné à Leo le médicament habituel, ainsi que son aérosol. Il dormait, désormais, mais je préférais rentrer, pour être sûre que tout irait bien. C’était normal, non ?

De fait, je raccrochai rapidement en répondant que j’arrivais, et j’appelai un taxi aussitôt, sans demander à Oli son avis. Ma décision était déjà prise, j’allais rentrer. Je n’en étais pas très heureuse, bien sûr, mais je ne pouvais pas rester ici en sachant que mon fils avait encore eu des soucis de santé. De fait, je sortis de la cuisine, partis récupérer mon sac et mon manteau, et en attendant le taxi, je me faufilai jusqu’à Oli avec un regard d’excuse.

« Leopold a encore fait une crise d’asthme. Jon… le baby-sitter… il a réussi à le calmer, mais je serais plus rassurée si je rentre… j’espère que tu ne m’en voudras pas ! »

Et bien sûr, comme je m’y attendais, Oli était coopératif évidemment. Il m’indiqua de lui envoyer un texto dès que je serais chez moi, pour ne pas qu’il s’inquiète. Je lui promis de le faire, c’était la moindre des choses. Puis, je sortis, récupérai mon taxi, et finis par rentrer chez moi, le plus vite possible. Je ne voulais pas rester loin de mes enfants trop longtemps, mais je ne pensais pas qu’il y aurait un problème avec Leo et son asthme ce soir-là… Oli et moi pourrions nous revoir plus tard, ça ne le dérangerait certainement pas…

Spoiler:
 

lumos maxima

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: [TERMINE] Oli & Abby ◘ let's get the party started   Jeu 21 Aoû - 11:03


J'avais fini de ramener les gâteaux sur la table du buffet et j'attendais un peu qu'Abby ait fini son coup de fil pour souffler les bougies, mais elle ne vient pas. Un des petits est peut-être réveillé et elle lui raconte une histoire, ou lui chante une chanson. Après un choeur d'happy birthday plus ou moins approximatif de mas amis, je me décide quand même à éteindre les bougies devant l'insistance des autres invités. Je salue sous les applaudissements avant d'entamer le découpage des gâteaux avec l'aide de Laura et de Maddie. Je les laisse faire la distribution pour aller chercher le champagne au réfrigérateur quand je vois Abby presque courir jusqu'au portant où étaient disposés les manteaux des invités. Elle le récupère ainsi que son sac et me rejoint

- Leopold a encore fait une crise d’asthme. Jon… le baby-sitter… il a réussi à le calmer, mais je serais plus rassurée si je rentre… j’espère que tu ne m’en voudras pas !

Je secoue la tête énergiquement, bien sur que non. Comment pourrais-je lui en vouloir de rentrer pour voir son fils, même si maintenant sa crise était passée, c'était normal qu'elle soit près de lui. Heureusement que cet homme avait l'habitude de les garder et savait calmer les crises du petit, je m'en serais voulu toute ma vie s'il cela avait été plus grave

- Tu as déjà appelé un taxi ? Sinon je peux te reconduire si tu veux

Elle m'explique que le taxi est déjà en route et qu'il ne devrait plus tarder. Effectivement, il est déjà là quand je la raccompagne jusqu'à la porte. Elle prend quand même le temps de répondre à mon étreinte malgré qu'elle soit pressée de partir

- Tu embrasses tes petits pour moi et on remet ça une autre fois ?

Elle me sourit malgré son inquiétude et me remercie pour la soirée alors que c'est moi qui devrait la remercier d'être venue. Elle s'engouffre dans le taxi et j'ai juste le temps de lui dire de m'envoyer un texto pour m'indiquer qu'elle est bien rentrée et me donner des nouvelles du petit, et la voiture démarre.
Bien sur, je suis un peu déçu, on commençait à bien s'amuser tous les deux, mais quand on est un parent les enfants priment sur tout. Et puis ce n'est que partie remise. Je referme la porte et remonte rejoindre mes invités, la soirée n'était pas encore finie, même si sans Abby elle n'aura plus le même charme ...

Spoiler:
 

__________________________

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [TERMINE] Oli & Abby ◘ let's get the party started   

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINE] Oli & Abby ◘ let's get the party started

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: ARCHIVES :: MLH 2.0-
Sauter vers: