Partagez | 
 

 [TERMINE] Falling into memories.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: [TERMINE] Falling into memories.   Sam 7 Juin - 16:44





Falling into memories.


Mackenzie E. Buidhe & Mikha Fitzroy




Le menton posé sur mes bras, eux même croisés sur le comptoir, j’observais le contenu ambré de mon verre. Il n’était pas tard, aux alentours de vingt heures. Des connaissances m’avaient proposé de sortir cette nuit mais je n’étais pas trop d’humeur. J’avais plutôt envie d’être seul ce qui n’était pas dans mes habitudes. C’est comme ça que j’étais arrivé dans ce bar que je savais plutôt tranquille. La musique était assez basse pour qu’on puisse parler sans devoir hurler, l’ambiance était calme et posée et en l’intérieur agréable. Ça me changeait un peu au moins.

Je me sentais étrangement mélancolique. C’était peut-être dû au match de tennis que j’avais regardé tout à l’heure. Il y a quelques années, j’aurai pu être à la place de ces joueurs. J’aurai même très certainement été à leur place. J’avais atteint un très bon niveau, j’étais doué. Et puis j’avais tout gâché comme un con avec mon accident. Je m’étais retrouvé sans rien du jour au lendemain. Le tennis était la seule chose positive dans ma vie. C’était ma passion, et même si je devais peut-être à mon père quelques coups de pouces et que je détestais l’avouer, j’adorais ça. J’avais eu beaucoup de mal à accepter cette retraite anticipée, même si cette leçon de vie ne m’avait pas rendu beaucoup plus responsable.

Je me redressais pour chasser ces idées noires, je n’aimais pas déprimer. Heureusement ça ne durait jamais longtemps, il suffisait que je repense à mon père et à mon objectif pour que la mélancolie laisse place à la colère et la haine. C’était un peu ce qui m’aidait à avancer. Quoiqu’on dise sur ce genre de sentiments négatifs,  J’étais persuadé qu’une fois ma vengeance accomplie je me sentirais mieux, même si au fond de moi je savais qu’il n’en serait rien.

Bon, il fallait que je me change les idées. Je jetai un coup d’œil dans le bar et repérait une jeune femme à l’autre bout du comptoir. Elle était de dos et je ne pouvais pas voir son visage, seulement ses longs cheveux blonds. Je me levai, terminai mon verre et me dirigeait vers elle d’un pas décidé.

« Mais que fait une jolie jeune femme seule dans un b… »

J’avais parlé tout en m’approchant d’elle, un grand sourire aux lèvres, mais je m’interrompis, stupéfait, dès qu’elle se retourna. Je connaissais cette fille et je n’en croyais pas mes yeux. Que faisait-elle ici ? Quand je l’avais rencontrée, nous étions tous deux à l’autre bout du monde, quelle était la probabilité que je la recroise un jour ? Presque nulle. Je ne savais pas très bien si on devait appeler ça une coïncidence ou le destin.

« Mackenzie ? C’est bien toi ? »

Un sourire éclaira à nouveau mon visage une fois l’étonnement passé. J’étais vraiment heureux de la voir. Je ne l’avais côtoyée que quelques jours et pourtant elle devait être la seule personne à laquelle je m’étais vraiment ouvert. Ma seule amie en quelque sorte.

« Mais… Qu’est-ce que tu fais à Toronto ? »

Je pris place sur le tabouret à côté d’elle. Ma question était pire que banale, mais c’était la première chose qui me venait à l’esprit. Je savais qu’elle cherchait quelqu’un, peut-être qu’elle était encore sur ces traces ?


__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 704
CREDIT : © casielsilencio (C MOUAAA) & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Dim 8 Juin - 2:15




Falling into memories.

Save some face, you know you've only got one, change your ways while you're young. Boy, one day you'll be a man, oh girl, he'll help you understand. Smile like you mean it…


Malgré toutes les preuves qui s’offraient à moi, je n’arrivais pas à croire à ce qu’il m’arrivait, depuis que j’étais arrivée ici. D’abord, je retrouvais la piste de David, quand j’étais encore en Ecosse, ensuite, je rencontrai Douglas, qui me retrouvait l’adresse de mon petit ami, et ensuite, je retrouvais David, qui cependant, était … était quoi d’ailleurs ? Tombé amoureux d’une autre ? Non. Définitivement, non. Il était… il avait voulu… m’oublier. Et malgré le fait que je me sentais atrocement mal quand il m’avait dit cela, je n’avais pas pu lui en vouloir plus longtemps. J’avais compris qu’il me pensait morte, et que ça n’allait pas être possible de changer le cours du temps. C’était légitime qu’il ait fait ça.

Je l’avais retrouvé pour de bon la veille, au matin. J’étais allée chez lui, je l’avais retrouvé, et nous avions fait l’amour, comme au bon vieux temps. Tous les événements s’étaient enchainés tellement vite, j’en perdais le fil. Malgré la perfection du moment, il m’avait à demi mots avoué qu’il y avait quelqu’un d’autre. Une fille, totalement inconnue, mais qu’il appréciait. Et si je l’avais mal pris au début, j’avais vite conclu que ce que je lui demandais de faire était possible et qu’il le ferait le plus vite possible. Il s’agissait de la quitter. Et il était hors de question que je suis la femme adultère que je détesterais être. En fait, je l’étais déjà, hier matin. Mais lorsque David m’avait vue, il l’avait complètement oubliée, cette fille… Ella.

Durant la journée que nous avions passé ensemble, David et moi, nous avions pas mal discuté. Il m’avait raconté le gros de ses voyages et moi les miens, toujours dans ses traces, toujours à sa poursuite. J’avais bien compris qu’il était impressionné par tout ce que j’avais entrepris pour l’avoir avec moi… j’espérais qu’ainsi, il n’irait plus voir ailleurs. Et pourquoi le ferait-il puisqu’il m’avait moi ? De fait, il m’avait dit qu’il la quitterait. Le lendemain. Et j’attendais. C’était pourquoi j’étais dans ce bar. J’attendais.

Je le connaissais bien, mon David. Je savais quelles étaient ses réactions et comment il serait après que ce soit terminé. Il m’avait donné quelques détails de ce qu’il préparait. Tout d’abord, il demanderait à Ella de venir chez lui, et à partir de là, il lui expliquerait tout : le fait qu’il me croyait morte et enterrée, qu’il ne savait pas que j’étais encore vivante, qu’il voulait refaire sa vie, mais que j’étais revenue dans celle-ci un peu plus tard qu’il n’aurait fallu. L’idée était de faire comprendre à cette fille que ce n’était pas de sa faute s’il la quittait. Néanmoins, ça ne l’empêcherait pas d’être brisée. A sa place, je l’aurais été aussi…

Du coup, j’attendais que la tempête soit partie, non-loin de l’appartement de David. En réalité, j’étais à deux rues, et je n’avais qu’à attendre son message pour rappliquer. Une fois qu’elle serait partie – en pleurant sans doute – je n’aurais plus qu’à revenir. J’avais insisté pour passer, après. D’abord pour savoir comment ça s’était passé et ce qu’elle lui avait dit, et ensuite pour être là pour David. Parce que ce n’était pas une tâche facile et que, fort heureusement, il n’avait jamais eu à faire ça … et qu’il avait besoin de moi tout simplement. Nous nous étions mis d’accord là-dessus, et j’avais juste à boire un verre ou deux dans un bar avant de pouvoir revenir.

Pas une seconde je ne m’attendais à croiser quelqu’un que je connaissais. Et pourtant.

Lorsque j’entendis une voix masculine qui m’était familière arriver par derrière moi, je fronçai d’abord les sourcils, prête à l’envoyer bouler. Or, quand je me retournai, ce fut la dernière personne que j’attendais qui me renvoya une image aussi stupéfaite que la mienne. Mikha Fitzroy, juste en face de moi. Et non, ce n’était pas un rêve. Il fallait dire que je ne le connaissais pas beaucoup. Nous nous étions rencontrés en Russie, lorsque je suivais la piste de David par moi-même. C’était une coïncidence que nous nous soyons rencontrés déjà ce jour-là, et se revoir maintenant, c’était presque irréel pour moi. En retrouvant l’usage de la parole, il m’appela par mon prénom et me demanda si c’était bien moi. A mon tour, je lui fis un grand sourire en me retournant complètement vers lui et en le prenant chaleureusement dans mes bras.

« Mikha… Ça fait une éternité ! »

Je me souvenais de notre rencontre comme si c’était hier.. disons que ça avait été pour le moins inhabituel. Mais je n’eus pas le temps de me plonger dans mes souvenirs plus que cela. Il n’avait pas changé, il n’avait pas pris une ride, et je me demandais ce qu’il pouvait bien penser de moi maintenant. A l’époque, je l’avais écouté, je l’avais aidé alors qu’il allait mal. J’avais préféré l’aider et mettre la recherche de côté pour un jour ou deux. Ça avait été agréable de pouvoir faire quelque chose de vraiment concret, et je l’aimais beaucoup, il était vraiment gentil avec moi. J’avais appris bien des choses sur lui et j’avais partagé des détails sur moi également… Quand il me demanda ce que je faisais à Toronto, je posai une main sur son bras, comme une vieille amie le ferait, et je pris la parole encore toute énervée :

« Je viens de retrouver mon petit-ami ! Tu te souviens, j’étais en Russie pour le chercher ? Eh bien, il est ici à Toronto ! Je suis arrivée il y a trois semaines… »

Ces deux derniers jours étaient tout bonnement fous. Complètement fous. Et cette soirée dépassait l’entendement. D’un côté, David larguait sa petite amie pour moi ; de l’autre, je retrouvais ce que je pouvais appeler un ami, sans doute.

« Et toi ? Tu n’es pas resté en Russie ? Qu’est-ce que tu viens faire ici, je pensais que tu détestais cette ville ? »

C’était ce qu’il m’avait fait sous-entendre en tout cas, en me parlant de son père, de son histoire, de Toronto… Il m’avait émue aux larmes ce soir-là, c’était sûrement pour ça que j’avais voulu l’aider… Et peu m’importait qu’il soit célèbre ou non, pour moi, il était simplement humain, aussi bon soit-il au tennis…

love.disaster

__________________________

forever and ever.
My beating heart belongs to you. I walked for miles til I found you. I'm here to honor you. If I lose everything in the fire, I'm sending all my love to you. With every breath that I am worth here on Earth, I'm sending all my love to you. So if you dare to second guess, you can rest assured that all my love's for you @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Dim 8 Juin - 18:09



Falling into memories.


Mackenzie E. Buidhe & Mikha Fitzroy



J’avais encore du mal à y croire. Elle était vraiment là, devant moi, en chair et en os. A vrai dire, je pensais que je ne la reverrai jamais. Nous nous étions seulement croisés, n’avions échangé aucunes coordonnées ou numéro de téléphone. Nous avions chacun repris le cours de nos vie, dans des directions différentes, poursuivant tous deux un objectif bien distinct. Elle, retrouver un homme, son petit-ami et moi me venger. A l’époque, j’étais au plus mal. Je venais d’apprendre la mort de ma mère, je ne pouvais plus jouer et je ne me trouvais plus vraiment de raison valable de continuer à me battre. Mais elle m’avait aidé à me relever.

Elle semblait tout aussi étonnée que moi. Elle me sourit en me reconnaissant et me pris dans ses bras avant que je ne m’asseye. Elle me dit que cela faisait une éternité que nous ne nous étions plus vus et elle avait raison. C’était il y a un peu plus deux ans en fait. Elle n’avait pas beaucoup changé, si ce n’est qu’elle avait l’air moins triste. Ce qu’elle me répondit confirma mon impression.

« Je viens de retrouver mon petit-ami ! Tu te souviens, j’étais en Russie pour le chercher ? Eh bien il est ici à Toronto ! Je suis arrivée il y a trois semaines… »

Mon sourire s’élargit encore. C’était juste génial pour elle ! Elle l’aimait tellement. Je restais admiratif de tout ce qu’elle avait fait, tout le chemin qu’elle avait dû parcourir pour le retrouver. Si elle n’était ici que depuis trois semaines, ça voulait dire qu’elle avait continué à le chercher tout ce temps, c’était juste impressionnant, tant de volonté. Elle devait nager dans le bonheur, maintenant ! Généralement, je portais peu d’attention aux sentiments des autres personnes. Mais je tenais beaucoup à cette fille et la voir si heureuse me rendait heureux aussi.

« Et toi ? Tu n’es pas resté en Russie ? Qu’est-ce que tu viens faire ici, je pensais que tu détestais cette ville ? »

Mon sourire faiblit un peu. Je ne pouvais pas dire que je nageais en plein bonheur personnellement. J’allais mieux, beaucoup mieux, certes. Mais je n’avais pas encore obtenu ce que je voulais et de toute manière, jamais je ne pourrai voyager dans le temps pour faire la seule chose dont j’avais vraiment besoin : revoir ma mère. J’étais arrivé trop tard, maintenant la seule chose que je pouvais essayer de faire, c’était assouvir ce besoin de faire payer mon père pour ce qu’il m’avait délibérément fait subir. Il n’avait peut-être pas tué ma mère, mais dans ma tête c’était tout comme.

« Je n’avais plus grand-chose à faire en Russie… J’ai voyagé un peu, je me suis occupé de deux trois trucs et finalement je suis revenu il y a juste quelques jours. »

Je ne précisais pas la nature des « trucs » que j’avais faits. En réalité, j’avais fouiné pour trouver des documents potentiellement compromettants vis-à-vis de JLM Industries et j’avais repris mes habitudes, c’est-à-dire faire la fête, histoire de ne pas éveiller trop les soupçons de mon père. Je savais qu’il avait continué à me surveiller tout ce temps.

« Et en effet, je n’aime toujours pas cette ville. Mais c’est ici que j’ai grandi, que j’ai vécu. Que mon père vit. »

Je m’arrêtais à nouveau, plongé dans mes pensées. J’avais raconté ma vie à Mackenzie, elle savait ce qu’il représentait pour moi. Elle savait aussi que j’avais l’intention de lui faire payer, même si je n’étais pas certain qu’elle soit d’accord avec cette idée. La vengeance est un concept souvent considéré comme négatif, très négatif. Mais tant que l’on n’a pas de réelle raison d’en vouloir une, on ne peut pas vraiment comprendre ce que c’est. C’est aussi pour cette raison que je ne partageais pas souvent ce sentiment. Je ne voulais pas qu’on essaye de me détourner de mon objectif ou de me dissuader d’accomplir la mission que je m’étais fixée.

Prenant soudain conscience de mon air soucieux et pensif, je lançais un nouveau sourire à la jeune femme. Alors donc elle avait retrouvé son copain ? Je me demandais ce qu’elle avait ressenti quand elle l’avait enfin revu, quand elle avait enfin pu le prendre dans ses bras… Est-ce que c’était comme elle l’avait imaginé ? Mieux ? Moins bien ? Et puis, après tout ce temps, est-ce qu’il était toujours le même ?

« Je suis vraiment content pour toi, tu sais, c’est tellement génial que tu l’aie retrouvé ! Il n’a pas été trop surpris de te voir débarquer ? »

Je ne savais plus exactement dans quelles circonstances ils avaient été séparés. Si je me souvenais bien de ce qu’elle m’avait raconté, il y avait eu un accident, et il avait disparu après ça ? Ou alors on le croyait mort ? En tout cas, Mackenzie était persuadée qu’il se trouvait quelque part sur la surface de la Terre, la seule question étant de savoir où.



__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 704
CREDIT : © casielsilencio (C MOUAAA) & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Dim 8 Juin - 20:39




Falling into memories.

Save some face, you know you've only got one, change your ways while you're young. Boy, one day you'll be a man, oh girl, he'll help you understand. Smile like you mean it…


Encore sous le choc de cette si soudaine rencontre, je ne cessai d’observer Mikha sous tous les angles. Il n’avait pas vraiment changé, en combien ? deux ans ? Son regard était toujours aussi curieux, en me voyant, et je me rendis compte qu’il avait quand même un peu changé : il n’était plus aussi triste et mélancolique. C’était une bonne chose, même si je me doutais que la situation n’avait pas dû tant avancer que ça. Avec ma formation professionnelle et suite au – peu – de travail que j’avais effectué en Ecosse dans l’entreprise de mon père, au niveau commerce international, j’avais pu me tenir au courant des agissements de son père. Il n’y avait pas eu de changements majeurs. Mais je n’étais pas encore une experte… loin de là.

« Je n’avais plus grand-chose à faire en Russie… J’ai voyagé un peu, je me suis occupé de deux trois trucs et finalement je suis revenu il y a juste quelques jours. »

Oh… alors il était comme moi, il découvrait, ou plutôt redécouvrait la ville. S’éloigner de l’Europe était peut-être une bonne idée, sachant ce que je savais. Je me doutais que ça devait être douloureux pour lui de rester. Mais Toronto n’était pourtant pas non plus son terrain de prédilection malheureusement. A moins que ses relations avec son père se soient améliorées… mais ça m’étonnerait fortement. D’ailleurs, alors que je pensais à cela, Mikha me confirma qu’il n’aimait toujours pas cette ville, où nous nous trouvions tous les deux pour le moment. Je devais bien avouer que je ne l’appréciais pas beaucoup non plus. J’allais rester pour une durée indéterminée, parce que David était là et qu’il travaillait à l’hôpital, mais je préférais mon Ecosse et Edimbourg. Nul doute cependant, que David ait envie de retrouver notre ville. Avec tout ce qu’il s’y était passé, il ne voudrait pas y retourner. Mais Toronto était définitivement trop grande pour moi… et je ne voulais pas rester ici. Mais j’allais faire un effort pour David, je n’avais pas le choix de toutes façons. Peut-être qu’à un moment ou un autre, je changerais d’avis et je trouverais cette ville merveilleuse.

« Je suis vraiment content pour toi, tu sais, c’est tellement génial que tu l’aie retrouvé ! Il n’a pas été trop surpris de te voir débarquer ? »

Mon sourire revint de nouveau sur mon visage, m’éloignant de tout ce qui touchait à Toronto et du fait que j’étais loin de mes parents, de mes copines et de ma vie habituelle. Quoique ma vie n’avait rien d’habituel depuis trois ans en réalité… mais c’était différent ! J’étais ravie que Mikha soit si heureux pour moi. Je n’en aurais pas douté un seul instant, bien sûr, mais j’étais contente de pouvoir le partager avec quelqu’un d’autre que mes parents. Et surtout, Mikha était le mieux placé pour me comprendre, puisqu’il connaissait l’histoire… du moins, ce que j’avais réussi à lui dire, à l’époque.

« Il a fait une de ces têtes… oh j’aurais dû prendre une photo, c’était mythique ! »

Avec un rire un peu nerveux, mais néanmoins franc et sincère, je fermai les yeux et me rappelai de l’image de David, hier, qui me revoyait, en chair et en os. C’était plutôt épique… et drôle. Même si j’avais fondu en larmes, à ce moment-là. En y repensant, c’était comique. Et je savais qu’une fois la soirée passée, David et moi en ririons aussi.

« Enfin, il y a quelques .. obstacles, qui vont bientôt être régler. Tout va bien, donc ! »

Je n’avais pas l’intention de parler d’Ella et du fait que David était en train de rompre, sauf si Mikha me le demandait. Mais ce n’était pas à moi d’en parler,  je n’étais pas dans cette histoire, j’y mettais seulement fin, en quelques sortes. D’ici une heure, j’espérais que ce soit fini, et maintenant je me rendais compte que l’heure allait passer très vite, en compagnie de Mikhaïl.

« Raconte-moi, t’as fait quoi pendant ces deux ans ? Tu dois bien avoir des choses à me raconter ! »

Je connaissais ses plans, je savais qu’il détestait son père et qu’il voulait lui faire vivre un enfer. Mais ça, c’était il y a deux ans. Peut-être qu’il avait changé, entre temps… et je ne demandais que cela, parce que sa volonté n’était pas spécialement enviable, de mon point de vue…

love.disaster

__________________________

forever and ever.
My beating heart belongs to you. I walked for miles til I found you. I'm here to honor you. If I lose everything in the fire, I'm sending all my love to you. With every breath that I am worth here on Earth, I'm sending all my love to you. So if you dare to second guess, you can rest assured that all my love's for you @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Lun 9 Juin - 17:41



Falling into memories.


Mackenzie E. Buidhe & Mikha Fitzroy




Je me surpris à me souvenir de tout ce que nous avions partagé, même de simples détails. Je n’y avait pas vraiment repensé pendant ces deux ans, tout concentré que j’étais sur l’entreprise de mon père et ses secrets. Mais je ne l’avais pas non plus oubliée. Elle n’avait fait que passer dans ma vie et pourtant, elle m’avait profondément marqué. D’abord pour ce qu’elle avait fait pour moi, bien sûr, mais aussi dans sa personnalité, sa détermination sans faille, son courage. Elle semblait aussi se souvenir de mon  histoire, ou au moins d’une partie, ce qui me fît plaisir.

Elle m’écouta attentivement, réagissant à mes réponses par des acquiescements compréhensifs et des sourires ravis. Elle laissa même échapper un rire un peu nerveux quand je lui demandais comment avait réagi son petit-ami.

« Il a fait une de ces têtes… oh j’aurais dû prendre une photo, c’était mythique ! »

Elle ferma un instant les yeux, se remémorant certainement leurs retrouvailles. Je supposai que tout c’était bien passé, au vu de son sourire. En même temps, si leur amour était aussi fort qu’elle me l’avait décrit deux ans plus tôt, se retrouver après autant de temps loin de l’autre avait dû être la meilleure des récompenses pour tous les deux… Elle rouvrit les yeux et continua en précisant qu’il y avait néanmoins quelques obstacles, quelques petites choses à régler mais que tout allais bien. Elle reporta son attention sur moi. J’avais souri tout au long de sa réponse, encore une fois sincèrement ravi pour elle.

« Raconte-moi, t’as fait quoi pendant ces deux ans ? Tu dois bien avoir des choses à me raconter ! »

Je détournai un moment les yeux, pensif. Il s’était passé beaucoup de choses en deux ans, mais tout tournait autour de mon père. C’était devenu une véritable obsession, je ne pensais qu’à ça joue et nuit. Alors bien sûr, je n’avais pas passé deux ans à chercher des infos non-stop, j’avais visité un peu l’Europe et surtout j’avais passé beaucoup de temps dans les bars à faire la fête. Mais ce n’était qu’un détail, une façade que je m’étais appliqué à perfectionner pour que mon père ne se doute de rien. Reportant mon attention sur elle, je répondis :

« Tu sais ce que je comptais faire… J’ai fait beaucoup de recherches. Je pense bien que je suis pas loin de trouver ce dont j’ai besoin. »

Je ne parvenais pas à cacher la joie dans ma voix. Je lui avais fait part de mes plans, mais à ce moment-là je ne savais pas encore vraiment comment j’allais procéder.
Maintenant que tout se profilait de plus en plus précisément dans mon esprit, j’étais de plus en plus certain que j’allais enfin avoir ma revanche sur mon père. Et ça me faisait jubiler. L'air un peu plus grave, j'ajoutais :

« Mon père est vraiment une ordure. C’est pire que tout ce que je pouvais imaginer en fait. Mais ça m’arrange plutôt, ça me facilitera la tâche. »

Je lui lançais un petit sourire. Je savais qu’elle ne partageait pas forcément mon opinion et je ne voulais pas spécialement m’attarder sur le sujet. Mais elle était la seule personne avec qui je pouvais librement en parler, et ça faisait du bien. Inconsciemment, je voulais insister sur le fait que mon père méritait toute ma haine.



__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 704
CREDIT : © casielsilencio (C MOUAAA) & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Mar 10 Juin - 18:07




Falling into memories.

Save some face, you know you've only got one, change your ways while you're young. Boy, one day you'll be a man, oh girl, he'll help you understand. Smile like you mean it…


Evidemment que je me doutais que les plans de Mikha n’avaient pas changé en deux ans. S’il n’avait pas pu mener son initiative à son terme, alors c’est qu’il n’en avait pas terminé avec tout ça. Et je n’avais pas entendu parler de problèmes pour  l’entreprise de son père, même si j’étais loin d’être au courant de tout ce qu’il s’était passé, depuis que j’étais partie d’Ecosse pour retrouver David.

« Tu sais ce que je comptais faire… J’ai fait beaucoup de recherches. Je pense bien que je suis pas loin de trouver ce dont j’ai besoin. »

Mikha semblait vraiment heureux, comme un vrai gamin. Je n’allais pas lui faire de commentaires, mais je n’en pensais pas moins. Il détestait peut-être son père, mais il restait tout de même son père, même si je ne cautionnais pas ce qu’il avait fait dans la vie de son fils… pas grand-chose, quoi. Enfin, dans un sens, il s’était relevé et il avait eu un but dans sa vie. Et ça, c’était une bonne nouvelle. Mais s’il arrivait à f aire tomber son père de son trône, que ferait-il par la suite ? Il avait peut-être de l’argent, mais et alors ? Sa mère était décédée, il ne voulait pas entendre parler de son père et ne pensait qu’à le foutre dans la merde… que lui resterait-il ensuite ? Je n’avais pas entendu parler de frère ou de sœur, ou bien même de petite amie…

« Mon père est vraiment une ordure. C’est pire que tout ce que je pouvais imaginer en fait. Mais ça m’arrange plutôt, ça me facilitera la tâche. »

Je détournai les yeux en voyant qu’il était vraiment en colère, qu’il était empli de haine envers son paternel. Je ne pus m’empêcher de faire le parallèle avec David, qui lui n’avait plus de père, et qui donnerait certainement tout pour pouvoir le retrouver. Ils se ressemblaient un peu, Mikha et lui. Ils avaient un passé difficile. Mais pour autant, ils étaient si différents, également. En soupirant et en regardant le fond de mon verre, je pris le temps de choisir quoi répondre.. en espérant ne pas le froisser.

« Et après, ça t’apportera quoi ? De la satisfaction, j’en conviens… mais quoi de plus, Mikha ? »

J’espérais le faire réfléchir un peu, pour ne pas qu’il prenne une décision à la légère, mais quelque chose me disait que tout était réfléchi jusqu’au bout. Il allait le faire, il avait fait le plus gros du boulot déjà, et je sentais que c’était bientôt terminé, je le voyais dans ses yeux, je l’entendais dans sa voix quand il parlait… et ce depuis que je le connaissais, même si nous ne nous étions pas tant vus que cela…

« Ne m’en veux pas, Mikha, mais tu sais… j’ai du mal à comprendre ta position. Pourquoi tu ne profites juste pas de l’argent de ton père, et jouer l’indifférent avec lui ? »

Après tout, ce serait tellement plus simple que d’essayer de lui attirer des ennuis. Je n’avais jamais vu son père, je ne savais pas comment il était. Peut-être que c’était un con fini, mais peut-être que Mikha exagérait également…

love.disaster

__________________________

forever and ever.
My beating heart belongs to you. I walked for miles til I found you. I'm here to honor you. If I lose everything in the fire, I'm sending all my love to you. With every breath that I am worth here on Earth, I'm sending all my love to you. So if you dare to second guess, you can rest assured that all my love's for you @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Mer 11 Juin - 1:26



Falling into memories.


Mackenzie E. Buidhe & Mikha Fitzroy



Je ne m’attendais pas à une réaction positive, loin de là. J’avais bien vu son air sceptique quand j’avais commencé à répondre à sa question. Bien sûr, elle était restée silencieuse. Ca ne voulait certainement pas dire qu’elle était d’accord. Elle détourna les yeux et fixa le fond de son verre, pensive. Je tentai de masquer un peu ma jubilation, conscient que me voir souhaiter si fort la déchéance de quelqu’un ne devait pas la mettre particulièrement à l’aise.

« Et après, ça t’apportera quoi ? De la satisfaction, j’en conviens… mais quoi de plus, Mikha ? »

L’avenir… Je n’y avais pas vraiment réfléchi. Je ne voulais pas y réfléchir. En fait, je m’en fichai, l’important pour moi c’était d’apaiser cette rage qui me bouffait de l’intérieur. Je n’avais rien à part cette vengeance. Plus de famille, ou du moins au sens où je l’entends. Pas d’amis, la personne la plus proche de moi se trouvant en face de moi en ce moment même, et ce n’était que la deuxième fois que je la voyais en réalité. Pas de petite-amie non plus, je n’étais jamais tombé amoureux et il n’y avait pas vraiment de place pour ça dans ma vie. Pour le moment, la haine prenait toute la place. Alors oui, je me retrouverais probablement seul. Oui, je perdrais la seule chose que j’avais. Mais ça en valait le coup, j’en étais persuadé. Quand tout ce qui vous aimez vous a été pris, il ne vous reste que la vengeance.

« Ne m’en veut pas, Mikha, mais tu sais… J’ai du mal à comprendre ta position. Pourquoi tu ne profites juste pas de l’argent de ton père, et jouer l’indifférent avec lui ? »

Lui en vouloir… comment pourrais-je ? J’aurai envoyé bouler n’importe quelle autre personne qui aurait voulu discuter, mais pas Mackenzie. Elle m’avait aidé plus que personne ne l’avait jamais fait, alors que je ne la connaissais même pas ! Ce soir-là, elle aurait pu faire semblant de ne pas me voir, elle aurait pu passer à côté de moi en m’ignorant comme toute autre personne aurait probablement fait. Comme j’aurai probablement fait. Je voulais vraiment qu’elle comprenne, même si je savais que c’était presque impossible. Je voulais qu’elle comprenne parce que pour une fois dans ma vie, l’avis de quelqu’un d’autre m’importait.

« J’ai déjà fait ça, Mac… Depuis mes treize ans je me comporte comme le pire des connards, je dilapide le fric de mon père en alcool, drogue, soirées, suites de luxes aux quatre coins du monde alors que je sais très bien que des millions de gens meurent de faim. J’ai tout fait pour le blesser sans pour autant aller aussi loin que ce que je suis prêt à faire maintenant. Mais ça ne suffit plus. »

Je fis une pause, détournant à mon tour les yeux. J’avais pas l’habitude de parler comme ça et je comprenais pourquoi. Mettre des mots sur des émotions, ça les rendait si réelles. Je me rendais compte que ma vie avait été construite autour de ma vengeance. Mon père avait voulu la contrôler et même si j’avais tout fait pour que ce ne soit pas le cas, il l’avait complètement gâchée. Mais quoi ? J’aurai du lui obéir et être le gentil garçon qu’il voulait que je sois ? Certainement pas. Une fois encore, je revenais à la même conclusion. Ma haine était inévitable, elle avait grandi en moi pendant toutes ces années. Maintenant il était temps que ça cesse. Même si elle me consumerait probablement au passage.

L’élément qui avait tout déclenché en moi, le détonateur de la bombe à retardement que j’étais, ça avait été la mort de ma mère. Je n’arrivai toujours pas à croire que mon père ait pu me cacher ce "détail". Et je m’en voulais terriblement aussi. Pourquoi avais-je attendu d’avoir ce putain d’accident pour me mettre à sa recherche ? Je n’avais pas de réponse à cette question et ça me rongeait jours après jours.

« Je dois le faire. Je le sens. Je te jure que c’est la seule solution pour moi. »

Je la regardais dans les yeux, espérant vraiment qu’elle me comprendrait. Mais après tout, elle avait atteint son objectif, elle. Elle avait retrouvé son copain, ils allaient vivre ensembles, probablement avoir un gosse ou deux. Et s’ils n’en avaient pas, ils seraient au moins tous les deux. Heureux. Sentiment que je ne pourrais jamais prétendre ressentir. Il était trop tard pour moi.




__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 704
CREDIT : © casielsilencio (C MOUAAA) & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Mer 11 Juin - 2:02




Falling into memories.

Save some face, you know you've only got one, change your ways while you're young. Boy, one day you'll be a man, oh girl, he'll help you understand. Smile like you mean it…


En parlant, j’avais décidé de replonger mon regard dans le sien. Je n’étais pas effrayée par sa volonté de vengeance, et je n’avais pas peur de la colère qu’il éprouvait. Tant qu’elle n’était pas dirigée contre moi, ça m’allait. J’avais cette singulière impression de le connaître très bien, alors que ce n’était pas du tout le cas. C’était étrange, comme une simple soirée, deux ans auparavant, pouvait tout changer. Nous nous étions tout dit, sans préjugés, sans tabous, et voilà où nous en étions. A parler de choses privées sans même savoir si nous avions beaucoup changé ou non. C’était impressionnant, grisant, et surtout, agréable. Certaines personnes et certaines choses ne changeaient jamais.

« J’ai déjà fait ça, Mac… Depuis mes treize ans je me comporte comme le pire des connards, je dilapide le fric de mon père en alcool, drogue, soirées, suites de luxes aux quatre coins du monde alors que je sais très bien que des millions de gens meurent de faim. J’ai tout fait pour le blesser sans pour autant aller aussi loin que ce que je suis prêt à faire maintenant. Mais ça ne suffit plus. »

Je retins un long soupir. Je n’aimais pas spécialement que l’on parle comme ça, que l’on me dise clairement que l’on gaspillait de l’argent pour des broutilles… mais je savais que pour lui, c’était un moyen de se venger par petits morceaux. Sa soif de vengeance ne s’arrêterait que lorsque son père serait au plus bas… ou pire encore. Et si Mikha décidait de faire une connerie de trop ? Et s’il terminait en prison ? J’étais au courant de tous ses agissements, ou presque, et je pourrais très bien passer pour un témoin ou bien même une complice. Quelle horreur ! J’espérais juste qu’il avait un réel honneur. Ou bien simplement qu’il ne comptait pas tuer son père. En entendant ses mots : « ça ne suffit plus », j’avais presque sursauté, en me rendant compte qu’il sifflait ses mots entre ses dents, complètement pris dans sa tirade. Ses yeux brûlaient de rage et je dus une fois de plus tourner la tête pour boire une gorgée de mon verre avant d’oser le regarder de nouveau.

« Je dois le faire. Je le sens. Je te jure que c’est la seule solution pour moi. »

Etrangement, je le crus sur parole. Il était tellement convaincant, son regard en disait tellement long, que j’y croyais. Non pas que je le comprenais à proprement parler, mais je savais qu’il ne disait pas cela à la légère. Il le pensait réellement, il y croyait dur comme fer, et le pire – ou le mieux – c’était qu’il arrivait à rallier des gens à sa cause. En le voyant si passionné, j’avais presque envie de l’aider. Et pourtant, je savais pertinemment que je n’allais pas mettre en danger mon couple. Plus maintenant, alors que j’avais retrouvé David. Peut-être que s’il m’avait demandé de l’aider deux ans avant, j’aurais dit oui, parce que j’étais perdue, parce que je ne savais pas où chercher, parce qu’il me fallait une cause à servir pour ne plus déprimer sévèrement. Mais là, ce n’était plus possible. Et puis… cherchait-il réellement quelqu’un pour l’aider ? Je n’en étais pas sûre et certaine. C’était sa guerre, sa bataille, sa vengeance, et personne ne devait l’assister.

« Alors tu veux le foutre à terre ? Le piétiner ? Je comprends… »

Après tout, son père lui avait caché la mort de sa mère. Comment aurais-je réagi à sa place ? Qu’aurais-je dit ? Qu’aurais-je fait ? Je ne l’aurais pas pardonné, évidemment. Mais aurais-je à ce point voulu me venger ? Pas sûr.. ce n’était pas dans mon tempérament, même si j’avais parfois des élans de meurtres, quand on me cherchait vraiment… mais ce n’était que passager et bien sûr une sorte de coup de sang.

« Mais même à terre, il restera ton père, tu sais… »

Loin de moi l’idée de vouloir être fatidique et vraiment lourde avec cette affaire, mais je le pensais réellement. Ce n’était pas spécialement parce qu’il réussirait à mener son action à bien qu’il pourrait oublier ce qu’il s’était passé. Et ce serait encore pire, même. Il n’aurait plus rien, c’était évident. Il n’avait personne. Sans son père, il ne serait plus qu’un gamin qui n’aurait plus rien à faire dans sa vie. Il n’avait plus le sport à cause de son accident, il n’avait pas de femme, pas d’enfants à chérir, plus de parents à aimer et dorloter… Que pourrait-il faire ? Mais pour autant, je savais que ça ne servait à rien d’argumenter, parce que sa décision était prise et qu’il ne changerait pas d’avis…

love.disaster

__________________________

forever and ever.
My beating heart belongs to you. I walked for miles til I found you. I'm here to honor you. If I lose everything in the fire, I'm sending all my love to you. With every breath that I am worth here on Earth, I'm sending all my love to you. So if you dare to second guess, you can rest assured that all my love's for you @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Mer 11 Juin - 14:41



Falling into memories.


Mackenzie E. Buidhe & Mikha Fitzroy



Je scrutais son regard, analysant la moindre de ses réactions. Je ne savais pas si elle se doutait qu’elle était la seule personne à qui je n’ai jamais parlé à cœur ouvert. Quelle opinion avait-elle de moi ? Après tout, c’était déjà la deuxième fois que je lui faisais part de ce que je ressentais au plus profond de moi sur seulement deux rencontres. Elle pouvait facilement penser que j’exagérai, que je racontais mes problèmes pour me faire plaindre ou encore que j’étais juste un gamin pourri gâté qui avait été contrarié. J’espérais sincèrement qu’elle avait cerné qui j’étais, qui je faisais semblant d’être et qui j’aurai voulu être. Ces trois personnes bien différentes qui coexistaient en moi, comme plusieurs personnalités dont une rêvée et une autre refoulée. J’avais fini par perdre mon identité pour m’en approprier une autre, sacrifice difficile mais nécessaire.

Mackenzie semblait percevoir ma détermination. Peut-être qu’elle ne comprenait pas personnellement mes décisions, mais elle avait l’air d’avoir saisi ce que ça pouvait représenter à mes yeux. La rage qui m’animait semblait la déranger un peu, mais je pensais l’avoir convaincue de l’inexorabilité de mon objectif. Je n’avais pas le choix, c’était le seul chemin qui me permettait encore d’avancer, les autres ayant étés détruits tour à tour.
Nous restâmes un moment silencieux suite à ma déclaration si empreinte de sang-froid puis, finalement, elle rompit le silence.

« Alors tu veux le foutre à terre ? Le piétiner ? Je comprends… »

J’étais  content qu’elle ne soit plus aussi méfiante par rapport à mes plans mais je savais qu’elle restait profondément perplexe. Les points de suspensions étaient évidents dans sa voix et je sentais venir le « mais » qui suivi bien vite.

« Mais même à terre, il restera ton père, tu sais… »

Je ne pus retenir un petit ricanement amer. Il resterait mon père… Il faudrait déjà qu’il l’ait été un jour. En vingt-sept ans, jamais il n’avait été un père pour moi. Un père était censé vous aimer, non ? Je ne vois pas comment cet homme aurait pu m’aimer un jour, je ne voyais même pas comment il aurait pu aimer quelqu’un un jour. Les rares conversations que j’avais avec lui durant mon adolescence portait sur mes progrès au tennis. Jamais il ne m’avait parlé de lui, de sa rencontre avec ma mère, de sa jeunesse. Jamais non plus il ne s’était intéressé à mes sentiments. Alors, qui pourrait considérer une telle personne comme son père, quand bien même les liens du sang étaient évidents ?

« Je n’ai jamais eu de père, Mac. »

Ma voix était dure et à présent je n’avais plus aucune envie de sourire. Durant treize années, je m’étais demandé qui était mon père, ce qu’il faisait, pourquoi il n’était pas auprès de moi. Ma mère refusait la plupart du temps d’en parler, les seules choses que je savais étant que c’était un homme très occupé et qu’à part une pension alimentaire qu’il nous versait mensuellement, ils n’avaient plus de contacts. Déjà à l’époque je le détestais. Mais je n’aurai jamais imaginé en arriver si loin.

« Tu sais, j’aurai voulu être un type bien, vraiment. »

Ça pouvait sembler fataliste, mais je pensais vraiment ce que je disais. Si seulement j’avais pu rester vivre avec ma mère. Je n’aurais peut-être pas pu devenir le joueur professionnel que j’étais il y avait encore quelques années, mais j’aurai certainement été quelqu’un de meilleur.



__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 704
CREDIT : © casielsilencio (C MOUAAA) & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Jeu 12 Juin - 0:56




Falling into memories.

Save some face, you know you've only got one, change your ways while you're young. Boy, one day you'll be a man, oh girl, he'll help you understand. Smile like you mean it…


Comme si j’avais dit la pire des âneries, Mikha se mit à rire en m’entendant dire que cet homme, aussi horrible eut-il été avec lui, resterait toujours son père. Je n’arrivais pas à le cerner, cette fois. Pourquoi riait-il ? Même si c’était un rire jaune, c’était un rire quand même, et j’avais la forte impression qu’il se moquait doucement de ce que j’avais dit. J’attendis qu’il me réponde, mais je savais que je ne devais pas m’attendre à un miracle. Il n’allait pas me dire qu’il vivait dans le monde des bisounours, c’était évident.

« Je n’ai jamais eu de père, Mac. »

Toute trace de rire ou même de sourire avait disparu, et il me regardait à présent avec des yeux froids, presque glacés, et son regard lançait des éclairs en tous sens. Je frissonnai et décidai alors de boire une nouvelle gorgée, plus pour pouvoir éviter son regard que pour réellement combler ma soif. La façon dont il avait dit cela… il le pensait vraiment. Alors pas une seule fois il ne s’était senti véritablement aimé par son père. C’était tellement triste. Mikha était quelqu’un de bien, il ne méritait pas que son père soit horrible à ce point-là avec lui. Quand nous étions plus jeunes, je croyais que peut-être, c’était sa crise d’adolescence qui se terminait, mais maintenant, il était tout de même un véritable adulte… et ça n’avait pas changé, cette aversion abominable.

« Tu sais, j’aurai voulu être un type bien, vraiment. »

Mon cœur se serra à ces mots. Il était un type bien, il ne s’en rendait simplement pas compte. Si seulement il ne voyait pas que par cette histoire de vengeance, il verrait qu’il y avait des tas de choses à faire, d’autres choses que cela, des choses qui en valaient la peine. Là-dehors, il y avait des millions de femmes, et l’une d’entre elles serait la femme parfaite pour lui. Et ça, ça valait plus le coup que de vraiment se venger. Mais il avait été clair et net : il n’arriverait pas à passer à autre chose tant que ce ne serait pas fini. Alors peut-être que je ne devais pas insister et que nous devions en rester là avec cette histoire. Mais je persistais et signais : ce n’était pas parce que son père ne serait plus « au pouvoir » qu’il sortirait cependant de sa vie…

« Pour moi tu es un type bien. Vraiment bien. Vivement que cette histoire se finisse, elle te bouffe… »

Je pesais mes mots. En effet, elle le bouffait. Je voyais bien la différence en deux ans. Quand je l’avais rencontré en Russie, il venait d’apprendre le décès de sa mère et il était dévasté. Mais la colère n’avait pas encore pris le dessus, elle était enfouie, au fond de lui. En deux ans, elle avait eu le temps de ressortir et de s’exprimer au grand jour. Et ce n’était pas fini, c’était loin d’être fini. Il me faisait presque pitié. Cependant, je trouvai peut-être un moyen de lui redonner le sourire :

« Ce sera bientôt terminé. Regarde… j’ai mis trois ans pour retrouver David… tu n’es pas loin des trois ans, tu pourras bientôt penser à autre chose, toi aussi ! C’est tout ce que je te souhaite ! »

Avec un clin d’œil enjoué, je levai mon verre presque vide à la santé de Mikha, geste qu’il imita à son tour. L’atmosphère se détendit immédiatement et c’était bien ce que je voulais. Et peut-être que nous pourrions avoir un autre sujet de conversation que celui-ci, qui était un chouilla tendu, mine de rien… De mon côté, j’attendais toujours patiemment le message de David, le Graal qui me donnerait le signal pour pouvoir revenir dans ses bras…

love.disaster

__________________________

forever and ever.
My beating heart belongs to you. I walked for miles til I found you. I'm here to honor you. If I lose everything in the fire, I'm sending all my love to you. With every breath that I am worth here on Earth, I'm sending all my love to you. So if you dare to second guess, you can rest assured that all my love's for you @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Sam 14 Juin - 22:22



Falling into memories.


Mackenzie E. Buidhe & Mikha Fitzroy




Elle me regarda avec une lueur de surprise dans les yeux quand je ricanai. Je ne comprenais pas vraiment cet attachement que beaucoup avaient aux liens du sang. Bien sûr, la plupart des gens aiment leur famille, leurs enfants, leurs parents. Mais les enfants adoptés aimaient-il plus leurs parents biologiques que leurs parents d’adoption ? Lesquels appelaient-ils « maman » et « papa » ? Lesquels aimaient-il le plus entre ceux qui les ont élevés et aimés et ceux qui les ont abandonnés ? Alors oui, beaucoup de gens trouvent impensable l’idée de détester son propre père, celui qui vous a mis au monde. Mais ces gens avaient tort, j’en étais la preuve vivante.

Elle détourna les yeux, c’est sûr que je ne devais pas avoir l’air des plus inoffensifs là maintenant. J’avais du mal à me calmer. Habituellement, je n’avais pas ce genre de problèmes, je restais désinvolte et railleur en toutes circonstances. M’ouvrir à Mac m’avait en quelque sorte fait prendre conscience de l’intensité de mes sentiments. Ça aurait peut-être dû me faire peur, mais ça ne faisait qu’augmenter ma détermination.

« Pour moi tu es un type bien. Vraiment bien. Vivement que cette histoire se finisse, elle te bouffe… »

Je lui fis un petit sourire triste, voulant paraitre moins agressif. Elle était gentille mais elle ne savait pas tout ce que j’avais fait et  faisais juste pour emmerder mon père… Je me rendais bien compte que tout ça m’obsédais trop et c’est pourquoi la seule solution était d’y mettre fin.

« Ce sera bientôt terminé. Regarde… j’ai mis trois ans pour retrouver David… tu n’es pas loin de tes trois ans, tu pourras bientôt penser à autre chose, toi aussi ! C’est tout ce que je te souhaite ! »

Elle me fit un clin d’œil auquel je répondis avec un sourire et leva son verre, geste que j’imitai à mon tour. Conscient que notre conversation précédente était un peu trop grave pour des retrouvailles, j’enchainais en revenant sur le sujet qui devait certainement la préoccuper davantage : son copain. Je me demandais un peu ce qu’il y avait de si exceptionnel chez lui pour qu’elle l’ait recherché si longtemps. Il ne pouvait pas être simplement gentil ou beau gosse, il y avait forcément quelque chose en plus. Ou alors c’était ça l’amour, le fait qu’une personne tout à fait normale nous semble exceptionnelle.

« Et ce David alors, comment il est ? Il te laisse déjà toute seule alors que vous venez de vous retrouver après trois ans de séparation ? »

Je la taquinai bien sûr, je me doutais qu’ils n’allaient pas restés ensemble vingt-quatre heures sur vingt-quatre, même s’ils ne s’étaient plus vus depuis longtemps.



__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 704
CREDIT : © casielsilencio (C MOUAAA) & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Lun 16 Juin - 18:44




Falling into memories.

Save some face, you know you've only got one, change your ways while you're young. Boy, one day you'll be a man, oh girl, he'll help you understand. Smile like you mean it…


Visiblement, ma technique de changement de sujet de conversation fonctionna et Mikha pensa immédiatement à autre chose : je le voyais dans son regard. C’était bien, au moins, nous n’allions plus discuter de son père, et ce serait certainement mieux comme ça. Il n’aurait qu’à me tenir au courant de l’avancée de son plan. Je ne préférais pas savoir, mais comme j’étais certainement la seule personne à le connaître, j’étais la seule à demander des nouvelles. Mais je persistais en disant que ce n’était certainement pas une bonne idée de vouloir se venger de son père. Il allait en souffrir par la suite. Mais il était têtu, et j’avais bien compris que ça ne fonctionnerait pas, de vouloir le faire changer d’avis. Alors au lieu de cela, nous pouvions bien parler d’autre chose.

« Et ce David alors, comment il est ? Il te laisse déjà toute seule alors que vous venez de vous retrouver après trois ans de séparation ? »

Avec un petit sourire, je baissai les yeux en pensant à David, qui était avec sa future ex, chez lui. Je me demandais si tout se passait bien, s’il avait réussi à trouver les bons mots pour l’apaiser et pour qu’elle ne se fâche pas trop. Il travaillait avec elle, ça promettait des moments plutôt mouvementés, c’était clair et net. Mais maintenant qu’il m’avait retrouvée, je savais que tout irait pour le mieux, désormais. Nous pourrions enfin avancer. Dans très peu de temps, nous retrouverions toutes nos marques, et David travaillant, je n’aurais qu’à trouver un poste ici jusqu’à ce qu’il termine son contrat et par la suite, on pourrait soit rentrer en Ecosse, soit décider de rester ici. Je pensais souvent à mes parents depuis que j’étais ici. J’avais hâte de les revoir, et ils avaient hâte de retrouver David aussi, mais nous n’allions pas pouvoir retourner en Ecosse avant un sacré bout de temps. D’ailleurs, peut-être que David ne voudrait jamais y retourner. Je n’avais pas osé lui demander plus en profondeur… mais je me doutais que ce ne serait pas facile pour lui.

« Je dois attendre son texto avant de le rejoindre… il avait quelque chose à régler avant que je vienne ! »

Et je repensai alors à sa première question. Comment était David ? Comment pouvais-je le qualifier, dans des mots simples ? C’était inqualifiable, cette relation que l’on avait. Il était tout pour moi, et si je l’avais cherché pendant trois ans, c’était parce que je ne pouvais pas vivre sans lui. Il s’était passé tellement de choses en trois ans… beaucoup de souffrances, de malheurs, d’espoir et de tristesse. Et j’en étais venue à bout, alors que jamais je n’aurais cru cela possible. Pourtant, j’étais là aujourd’hui, et c’était bien grâce à ma persévérance.

« David est… c’est… Tu te souviens de ce que je t’avais dit, en Russie ? Que je ferais tout pour lui ? Je ne me souviens pas de t’avoir raconté les détails… »

A vrai dire, dans mon esprit, mes mots, lors de cette soirée, étaient flous. Je me rappelais très bien de ce que Mikha m’avait dit, et d’ailleurs, nous avions plus parlé de lui et de sa mère, mais je ne me souvenais plus de ce que j’avais pu raconter sur David…

« Il est tout à la fois : mon petit ami, mon amant, mon meilleur ami… On se connait depuis quinze ans lui et moi, et en grandissant, je me suis rendue compte que je pourrais pas faire ma vie avec quelqu’un d’autre que lui, tu vois ? »

Tout ce que je voulais, c’était être claire pour que Mikha comprenne, mais j’avais la vague impression de m’embrouiller moi-même dans ce que je racontais. Après tout, ça pouvait paraître bizarre de se dire que mon meilleur ami, à la base, était par la suite devenu mon petit ami. Et pourtant, c’était réel. Il était mon âme sœur et jamais plus je ne pourrais rester séparée de lui…

love.disaster

__________________________

forever and ever.
My beating heart belongs to you. I walked for miles til I found you. I'm here to honor you. If I lose everything in the fire, I'm sending all my love to you. With every breath that I am worth here on Earth, I'm sending all my love to you. So if you dare to second guess, you can rest assured that all my love's for you @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Mer 25 Juin - 23:48



Falling into memories.


Mackenzie E. Buidhe & Mikha Fitzroy




Je vis dans ses yeux qu’elle était plutôt contente de changer de sujet de conversation et je ne pouvais pas lui en vouloir. J’espérais au moins ne pas lui avoir donné une trop mauvaise image de moi, je ne souhaitais pas spécialement qu’elle me prenne pour un fou furieux assoiffé de vengeance. Même si dans un sens, c’était plutôt vrai. Quand je parlai de son copain, son visage se transforma et redevint aussi serein et heureux qu’au début de notre conversation. Elle baissa les yeux et sembla réfléchir un instant, le sourire aux lèvres. Il fallait croire qu’il suffisait d’évoquer ce David pour la faire sourire et oublier le reste.

« Je dois attendre son texto avant de le rejoindre… il avait quelque chose à régler avant que je vienne ! »

Quelque chose à régler ? Je me demandais quoi l’espace d’un instant, mais ne posait pas de questions. Si elle voulait en parler, elle l’aurait fait et puis ce n’était pas mes affaires. Elle fit une courte pause, les yeux perdus dans le vide.

« David est… c’est… Tu te souviens de ce que je t’avais dit, en Russie ? Que je ferais tout pour lui ? Je ne me souviens pas de t’avoir raconté les détails… Il est tout à la fois : mon petit ami, mon amant, mon meilleur ami… On se connait depuis quinze ans lui et moi, et en grandissant, je me suis rendue compte que je pourrais pas faire ma vie avec quelqu’un d’autre que lui, tu vois ? »

Je l’écoutais silencieusement. C’était agréable de l’entendre parler comme ça, j’avais beaucoup de mal à imaginer ce qu’elle devait ressentir. Un bonheur intense certainement ? Je n’étais pas certain d’avoir un jour été aussi heureux, du moins pas depuis mes treize ans. Mais même si je n’avais jamais vraiment ressenti les sentiments qu’elle décrivait, je comprenais de quoi elle voulait parler. C’était un peu un amour digne d’un film de cinéma. Je doutais fortement vivre ce genre d’histoire, mais je ne rejettais pas pour autant le concept de l’amour. Ce n’était pas pour moi, c’était tout.

« Tu sais, tu devrais écrire un film sur votre histoire, je suis sûre que tu ferais exploser les ventes. Je dois avoir des numéros de réalisateur si tu veux ! »

J’éclatais de rire, amusé. Ce genre d’histoire, ça se vendrait direct. A elle la gloire et les émissions dans lesquelles on lui poserai plein de questions sur sa vie. Mais je doutais qu’elle veuille de ça. Maintenant qu’elle avait retrouvé l’amour de sa vie, elle ne devait avoir qu’une envie : rester à ses côtés le plus longtemps possible et profiter de chaque instant. La célébrité n’était pas vraiment la meilleure chose qu’il soit pour les couples. Et puis ce genre de reconnaissance n’est qu’éphémère.

« En tout cas, ça doit être un type sacrément bien pour que tu l’aimes à ce point. Et si longtemps. »

Personnellement, ma plus longue relation devait avoir duré quelques mois tout au plus. Et encore, ce n’était pas une relation exclusive, je voyais d’autres personnes en même temps. Je n’aimais pas être en couple, j’avais l‘impression de perdre une partie de liberté. Ce n’était pas trop mon truc. Du coup je ne pouvais être qu’admiratif devant un tel amour sincère. Ça me paraissait presque difficile.

« Mais si un jour ce David te pose des problèmes, si tu as un quelconque souci avec lui, s’il te rend triste ou si il est méchant, n’hésite pas à m’appeler, hein ? Je lui rendrais une petite visite. Il a intérêt à être bien sage ! »

J’eu un nouveau petit rire et lui fit un clin d’œil. Je l’avais dit sur un ton de plaisanterie, mais en fait je le pensais sincèrement. Mac m’avait sauvé la vie des années plus tôt et j’avais maintenant envie de la protéger. C’était peut-être un peu idiot, j’étais persuadé que tout se passerait bien avec ce mec. Mais vu comment elle parlait de lui, il pourrait facilement la détruire. Et ça, je ne lui pardonnerai certainement pas.


__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.




Dernière édition par Mikha Fitzroy le Dim 6 Juil - 14:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 704
CREDIT : © casielsilencio (C MOUAAA) & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Jeu 26 Juin - 18:39




Falling into memories.

Save some face, you know you've only got one, change your ways while you're young. Boy, one day you'll be a man, oh girl, he'll help you understand. Smile like you mean it…


Visiblement, Mikha semblait vraiment heureux pour moi, et moi je me sentais un peu mal de lui exposer mon bonheur de cette façon. Mais après tout, c'était bien normal non ? Il m'avait demandé des précisions sur David, et je ne pouvais que les lui donner ! Surtout que je tarissais pas d'éloges quand il s'agissait de parler de David. J'adorais faire ça, dire de lui qu'il était merveilleux et que je me voyais faire sa vie avec lui... après tout, c'était la réalité. Nous étions tellement proches l'un de l'autre que lors de notre mort, ça ne m'étonnerait même pas que l'on parte tous les deux. Je m'étais toujours dit que nous ferions tout, tous les deux, ensemble, en couple ou comme des meilleurs amis, ou les deux. Nous aurions des enfants en même temps, que ce soit ensemble ou avec des personnes différentes, que nous nous mariions le même mois, et non pas le même jour, parce que l'un serait forcément le témoin de l'autre etc... Le jour où nous nous étions mis ensemble, évidemment, ça avait changé la donne, mais l'envie de faire ma vie avec lui était encore plus présente, bien sûr.

« Tu sais, tu devrais écrire un film sur votre histoire, je suis sûre que tu ferais exploser les ventes. Je dois avoir des numéros de réalisateur si tu veux ! »

Alors que Mikha éclatait de rire, je souris en le regardant, amusée. C'était une idée quelque peu farfelue, et si moi je n'avais pas envie de faire une chose pareille, je savais que de nombreuses personnes seraient capables de vendre l'âme de leur couple pour en tirer profit. Quelle horreur... il suffisait que la célébrité nous monte à la tête, et j'étais persuadée que nous commencerions à nous battre tous les deux... Mais dans un sens, le récit de nos deux histoires, le long de ces trois ans, il était vrai que ça pourrait faire quelque chose de génial. Mais pas en film. En livre, peut-être. De toutes façons, je n'aimais pas la télé. Un livre... c'était fou, quand même. Je n'avais aucun talent pour écrire, c'était bien dommage, sinon j'aurais essayé de voir ce que ça pourrait rendre. Et ça pourrait faire une bonne thérapie pour David, mine de rien, de raconter tout ce qu'il avait vécu. Enfin pour le moment, nous venions de nous retrouver, et je n'avais pas la tête à cela. Mikha disait cela pour plaisanter, même s'il y avait sûrement un fond de vérité.

« En tout cas, ça doit être un type sacrément bien pour que tu l’aimes à ce point. Et si longtemps. »

Avec ferveur, je hochai la tête en riant. Oui, c'était vraiment un type bien. Le meilleur. Le plus beau. Le plus intelligent. Le plus tout. C'était de mon point de vue bien sûr... mais je le pensais tellement fort... Il n'avait pas que des qualités, je n'étais pas aveugle non plus, mais bon sang, c'était lui que j'aimais plus que tout au monde, et personne ne pourrait prendre sa place, jamais !

« Mais si un jour ce David te pose des problèmes, si tu as un quelconque souci avec lui, s’il te rend triste ou si il est méchant, n’hésite pas à m’appeler, hein ? Je lui rendrais une petite visite. Il a intérêt à être bien sage ! »

David ? Me faire du mal ? Me poser des problèmes ? Mais ça n'arriverait jamais ! David était doux comme un agneau, en plus d'être l'homme le plus pacifique du monde. Jamais il ne me ferait de mal. Il ne m'en avait pas fait durant toutes ces années et je ne voyais pas pourquoi ça commencerait maintenant... il n'y avait qu'à voir comment nous nous étions retrouvés hier soir. Il m'avait promis de larguer sa copine, et nous avions fini dans son lit... c'était plutôt pas mal ; mais j'allais bien me retenir d'en parler avec Mikha, de tout ça. Nous étions peut-être amis, mais pas à ce point-là.

« Il ne me fera jamais de mal. Si jamais je t'appelle pour te dire que je ne vais pas bien à cause de lui, il faudra m'interner, compris ? Enfin, il l'aura sûrement fait avant toi ! »

A ces mots, je me mis à rire en pensant que David était tellement bon médecin qu'il aurait des passes-droits tout le temps, que ce soit pour lui, pour moi, pour nos futurs enfants... même pour ses amis, sans aucun doute. Les médecins lui mangeraient dans la main. De toutes façons, ça avait toujours été comme ça, il était le chouchou des profs, le chouchou de ses camarades, le chouchou de tout le monde, tout ça parce qu'il était surdoué.

« Bon et toi ? Personne dans ta vie pour t'aider à achever ton plan machiavélique? »

Nous n'avions pas vraiment parlé de ses histoires de cœur, en Russie, et par la suite, j'avais appris qu'il avait de nombreuses conquêtes, partout dans le monde, à n'importe quelle heure de la journée. De fait, son caractère un peu volage, s'il ne me dérangeait pas le moins du monde, me faisait me sentir un peu triste pour lui, parce que c'était tellement agréable de se sentir aimé … il devait connaître ce sentiment au moins une fois dans sa vie !
love.disaster

__________________________

forever and ever.
My beating heart belongs to you. I walked for miles til I found you. I'm here to honor you. If I lose everything in the fire, I'm sending all my love to you. With every breath that I am worth here on Earth, I'm sending all my love to you. So if you dare to second guess, you can rest assured that all my love's for you @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Sam 28 Juin - 19:06



Falling into memories.


Mackenzie E. Buidhe & Mikha Fitzroy


Elle parut amusée par ma plaisanterie et comme je m’en doutais, il ne s’agissait que de l’amusement. Je ne décelais pas une once d’intérêt dans son regard et c’était tant mieux. Je n’imaginais pas une seconde Mackenzie vendre son compte de fée… Même si au fond je ne la connaissais pas vraiment. Petit à petit, je m’apercevais que j’avais une idée bien fondée de qui était cette fille blonde que je rencontrais pour la deuxième fois en l’espace de deux ans. Et je ne pouvais m’expliquer cette étrange impression.

Par la suite, quand j’évoquais à nouveau David, elle sembla complètement interdite devant l’idée qu’il puisse lui faire du mal. Je m’attendais un peu à cette réaction, leur relation avait l’air si… fusionnelle. Et je me doutais que jamais cet homme ne la blessera volontairement. Mais ce genre de chose ne se commandait pas vraiment. Je n’étais peut-être pas assez optimiste pour ne voir que du rose dans une telle relation. Mais après tout nous n’avions pas la même vision des choses, le seul fait qu’elle n’imagine pas sa vie sans lui me le prouvait.

« Il ne me fera jamais de mal. Si jamais je t'appelle pour te dire que je ne vais pas bien à cause de lui, il faudra m'interner, compris ? Enfin, il l'aura sûrement fait avant toi ! »

Elle ria doucement alors que je me contentais de sourire. Elle s’en remettait tellement à lui, c’était impressionnant. Je savais que je n’étais pas fait pour une telle relation, j’avais besoin d’espace et de temps seul, de liberté. Pourtant cela avait l’air de lui convenir totalement vu la joie qu’elle dégageait. Et puis, elle venait de le retrouver après trois ans à le chercher à travers le monde. Il était normal qu’elle ne puisse se passer de lui et vice versa. Du moins je présumais.

« Bon et toi ? Personne dans ta vie pour t'aider à achever ton plan machiavélique? »

Je rigolais doucement devant ces termes dramatiques et bu une gorgée de mon verre avant de reporter mon attention sur elle. Je n’avais personne dans la vie et j’étais très bien comme ça. Si j’avais envie de compagnie, je sortais et je ramenais quelqu’un chez moi c’était aussi simple que ça. J’avais bien eu des relations un peu plus longues, mais jamais rien de très concret.

« Personne ! Et c’est très bien comme ça. Je n’aime pas les relations qui durent trop… On va dire que je ne suis pas encore tombé sur la bonne personne ! »

Je doutais qu’il existe une âme-sœur pour chacun de nous ici-bas mais peut-être qu’un jour je rencontrerai quelqu’un qui ne me donne pas l’impression de vouloir m’empêcher de faire ce dont j’ai envie. Ce qui risquait d’être difficile étant donné mon tempérament un peu imprévisible. Et puis j’aimais profiter des bonnes choses et souvent ce n’était pas très bien vu… Mais de toute façon tout ça n’était pas ma priorité.

Je relevais les yeux vers Mackenzie. Je ne savais pas si elle concevait que l’on puisse penser comme moi. Elle était tellement heureuse dans son couple, dans ces cas-là les gens veulent que tout le monde soit heureux comme eux. Mais tout le monde n’a pas besoin de la même chose pour être heureux, certains veulent de l’argent, d’autres de l’amour ou encore de l’aventure. Pour le moment pour moi c’était ma vengeance. Après, j’aviserai.

« Et alors, c’est quoi tes projets ? Tu restes à Toronto ? »

Cette fois, je ne comptais plus la perdre de vue. Mais maintenant qu’elle avait retrouvé son copain, elle avait peut-être envie de rentrer chez elle.


__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.




Dernière édition par Mikha Fitzroy le Dim 6 Juil - 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 704
CREDIT : © casielsilencio (C MOUAAA) & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Mer 2 Juil - 23:47




Falling into memories.

Save some face, you know you've only got one, change your ways while you're young. Boy, one day you'll be a man, oh girl, he'll help you understand. Smile like you mean it…


Evidemment, ça fit rire Mikha que je lui demande s’il avait quelqu’un dans sa vie pour mettre en œuvre son plan. Je n’en attendais pas moins de lui, et j’esquissais moi-même un petit sourire, en buvant en même temps que lui. Je me demandais si un jour, il voudrait se poser, vivre une vie normale, avec une personne honnête et agréable. Il le méritait… et après qu’il ait fait ce qu’il ferait à son père, il pourrait bien tenter le coup, non ?

« Personne ! Et c’est très bien comme ça. Je n’aime pas les relations qui durent trop… On va dire que je ne suis pas encore tombé sur la bonne personne ! »

J’étais un peu triste pour lui, j’aurais aimé qu’il me dise qu’il avait trouvé quelqu’un depuis le moment où l’on s’était connu, lui et moi. Quelqu’un qui l’aurait aidé à remonter la pente, à aller mieux. Moi, je comptais sur David, et durant tout le temps où je l’avais cherché, je n’avais vu que lui, lui, et toujours lui, c’était ce qui m’aidait, de me dire que lorsque je l’aurais retrouvé, je serais la femme la plus heureuse du monde.  Je savais ce que ça faisait, et je savais que Mikha aurait été tellement plus heureux lui aussi… Mais on ne pouvait pas changer les têtes de mules, n’est-ce pas ? Et Mikha en était une ; une belle tête de mule ! Si je n’avais pas eu David depuis le début, j’aurais pu me laisser séduire, je le savais. Comme toutes les filles qui devaient croiser son chemin…

« Et alors, c’est quoi tes projets ? Tu restes à Toronto ? »

Je compris immédiatement qu’il ne voulait pas parler de ça, et que le sujet était clos. Mikha avait relevé les yeux vers moi, et semblait déjà avoir oublié ma question d’avant. Il n’était vraiment pas prêt à tout cela… trouver quelqu’un, se poser, s’engager dans une relation durable. Définitivement pas prêt. C’était bien dommage, parce qu’il serait sûrement capable de rendre quelqu’un heureux. Je n’en doutais pas une seule seconde, même s’il devait se trouver nul, ou bien qu’il préférait sa vie actuelle, faite d’un certain niveau de débauche. Si je n’appréciais pas spécialement ce train de vie, je ne pouvais pas le blâmer non plus. Nous venions des mêmes milieux lui et moi. J’avais juste fait le choix de ne pas utiliser mon argent n’importe comment.

« David a été engagé à l’hôpital, alors on va rester oui. Au moins jusqu’à la fin de son contrat. »

Mikha dut voir que ça ne m’enchantait pas du tout, parce qu’il haussa un sourcil en riant un peu. Evidemment que ça ne me plaisait pas. Je voulais rentrer chez moi, dans mon pays, avec lui, comme avant. Et bien sûr qu’il n’y arriverait probablement jamais. Mais l’Ecosse était grande, nous n’avions pas besoin d’aller à Edimbourg, nous pouvions aller à Glasgow. Ou bien même vivre en Angleterre, je m’en fichais. Mais je n’aimais pas l’Amérique, tout y était trop grand, et j’avais besoin de la petitesse des choses et des gens.

« Je ne sais même pas quand se termine son contrat. D’ici-là, peut-être même qu’il voudra rester indéfiniment ici.. peut-être même que je me serais habituée à cette ville … »

Je n’osais même pas imaginer si je m’habituais à tout ce capharnaüm… je ne m’en sentais pas capable, vraiment pas. Mais pour lui, je ferais tout non ? C’était bien ce que je me disais, depuis des années et des années…
love.disaster

__________________________

forever and ever.
My beating heart belongs to you. I walked for miles til I found you. I'm here to honor you. If I lose everything in the fire, I'm sending all my love to you. With every breath that I am worth here on Earth, I'm sending all my love to you. So if you dare to second guess, you can rest assured that all my love's for you @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Mer 9 Juil - 18:35



Falling into memories.


Mackenzie E. Buidhe & Mikha Fitzroy


Elle sourit à mes mots mais je vis bien qu’elle aurait préféré que je lui annonce que j’avais trouvé l’amour de ma vie, qu’on allait être heureux et avoir pleins d’enfants et que d’ailleurs, en voyant ce que c’était d’être père, je changerai mes plans et me réconcilierai avec mon cher papa. Et tout serai bien qui finit bien. Mais malheureusement, tout le monde n’avait pas droit à sa fin heureuse. La vie n’était pas un conte de fée, malgré ce qu’elle semblait croire pour le moment, aveuglée par son amour fulgurant pour son David. Je changeais rapidement de sujet. Je ne préférai pas m’aventurer dans une discussion sur ce que je devrai faire pour trouver l’amour et tout ce blabla…

« David a été engagé à l’hôpital, alors on va rester oui. Au moins jusqu’à la fin de son contrat. »

Au vu de son air déçu, j’haussai un sourcil avec un petit rire. Ca n’avait vraiment pas l’air de lui plaire, Toronto. Je ne pouvais pas la contredire, je détestais cette ville moi aussi. En plus, elle venait d’Ecosse. Ce n’est pas tout à fait le même paysage, c’est le moins qu’on puisse dire. Même si les Torontois étaient plutôt accueillants, ça n’avait pas grand-chose à voir avec le tempérament bien trempé des écossais… Et encore une fois, je ne pus m’empêcher de remarquer que si elle restait dans cet endroit qu’elle n’appréciait pas tellement, c’était à cause de son petit-ami. Et elle voudrait me voir dans une relation comparable ? Jamais de la vie ! Je ne renoncerai à ma liberté pour rien au monde.

« Je ne sais même pas quand se termine son contrat. D’ici-là, peut-être même qu’il voudra rester indéfiniment ici.. peut-être même que je me serais habituée à cette ville … »

Je lui souris à nouveau. Elle n’avait vraiment pas l’air enchantée à l’idée de rester à Toronto toute sa vie. Mais de toute façon, si ce mec l’aimait autant qu’elle le laissait penser, il ne l’obligerait pas à rester, du moins j’imaginais.

« Au risque de te décevoir, je dois te dire qu’en une dizaines d’années passées ici je ne m’y suis jamais habitué. Mais bon, c’est pas les mêmes raisons donc tout espoir n’est pas perdu ! »

Je ne pouvais décemment pas nous comparer à ce niveau, si je détestais cette ville c’est parce que j’avais été contraint d’y vivre. Elle était venue ici de son plein gré, elle y avait retrouvé son copain, peut-être qu’elle parviendrait à s’y faire ? Je ne pouvais pas vraiment savoir.

J’étais plutôt content qu’elle reste à Toronto. Au moins je pourrai avoir des nouvelles d’elle comme ça ! Je me rendais compte que je ne l’avais pas encore vraiment remerciée pour ce qu’elle avait fait pour moi. Ce n’était pas vraiment mon genre de dire merci, mais je pouvais au moins être là pour elle si elle en avait besoin. Avisant son téléphone portable, posé sur le bar en attente de ce fameux texto, je l’attrapai et enregistrai mon numéro personnel dans ses contacts.

« Voilà, dis-je en lui tendant, comme ça on ne se perdra plus de vue ! Appelle-moi si tu as besoin de quoi que ce soit. Je peux te faire visiter les meilleurs bars de Toronto si tu veux ! »

Je lui fis un clin d’œil à ces mots. Je devais connaître à peu près chaque endroit où l’on servait à boire dans cette ville. Enfin, même les autres endroits d’ailleurs. J’avais passé le plus de temps possible loin de l’appartement ou je vivais jeune et j’avais eu dix ans pour visiter chaque recoin de Toronto. Autant dire que je connaissais la ville comme ma poche.

« Et j’espère que tu me présenteras ce David, je suis curieux de voir à quoi il ressemble ! »

Je n’avais pas vraiment essayé de me le représenter. A part le fait qu’il était parfait aux yeux de Mac et qu’il était médecin, je ne savais pas grand-chose de lui.



__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 704
CREDIT : © casielsilencio (C MOUAAA) & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Jeu 10 Juil - 20:01




Falling into memories.

Save some face, you know you've only got one, change your ways while you're young. Boy, one day you'll be a man, oh girl, he'll help you understand. Smile like you mean it…


Mikha semblait presque compatissant, face à ma tête sûrement dépitée. Je ne voulais pas paraître aussi désagréable à propos de sa ville, mais ce n’était vraiment pas pour moi. Et pourtant, je savais que peut-être un jour, je l’apprécierais à sa juste valeur. Nous allions passer beaucoup de temps ici. A vrai dire… je ne savais vraiment pas combien de temps. Mais David n’avait pas l’air de vouloir bouger, et pour lui, j’étais prête à tout : même à rester dans cette ville. Ce n’était pas un problème. Je m’y ferais. Mais il me faudrait de nombreux retours en Ecosse malgré tout, pour des vacances ou juste pour… revoir le pays.

« Au risque de te décevoir, je dois te dire qu’en une dizaines d’années passées ici je ne m’y suis jamais habitué. Mais bon, c’est pas les mêmes raisons donc tout espoir n’est pas perdu ! »

En le regardant, j’eus envie de rire et de montrer ma déception de nouveau. On n’était pas vraiment au top tous les deux dans ce pays, et c’était bien dommage. J’imaginais aisément qu’il préférerait être ailleurs qu’ici, mais qu’il n’avait pas vraiment le choix. Et moi… disons que c’était la même chose, en quelques sortes ! Pendant que je me disais qu’il faudrait vraiment que je trouve un moyen de me faire à ce pays, de me faire à ce climat un peu plus … frais qu’en Ecosse, ce qui était incroyable, je vis Mikha attraper mon téléphone et je le regardai d’un air suspicieux. Quelques instants plus tard, il me le tendit en souriant.

« Voilà, comme ça on ne se perdra plus de vue ! Appelle-moi si tu as besoin de quoi que ce soit. Je peux te faire visiter les meilleurs bars de Toronto si tu veux ! »

Son clin d’œil me fit rire de nouveau. Il n’avait pas changé en deux ans. Il était juste un peu plus joyeux. Ce qui était étrange, parce qu’il devrait être plutôt en train de s’énerver tout seul, de comploter ou des trucs comme ça. C’était peut-être ma présence qui le rendait de bonne humeur, éventuellement. Ou alors c’était le fait qu’il avait bu, avant de me rejoindre. Quoi qu’il en soit, je préférais le voir dans cet état d’allégresse plutôt que comme je l’avais rencontré deux ans auparavant.

« Merci bien, je t’appellerai. Pas pour les bars, mais on aura qu’à prendre un café tous les deux, ce sera avec plaisir ! »

Mais la soirée n’était pas terminée. Je n’avais toujours pas reçu le texto de David me permettant de le rejoindre chez lui. Ça ne devrait pas tarder cependant, puisque ça faisait quand même un bout de temps que j’étais ici à attendre. Mais peut-être qu’il avait quelques… complications pour lui faire comprendre les choses, à cette fille. Après tout, elle devait être amoureuse de lui, et ne devait certainement pas comprendre pourquoi il la larguait. Peut-être que ça aurait été plus facile si j’avais été là, avec lui… mais on se serait entre-tuées, sûrement. Et je ne voulais rien avoir à faire avec cette histoire !

« Et j’espère que tu me présenteras ce David, je suis curieux de voir à quoi il ressemble !
- Bien sûr que je te le présenterais ! »

En souriant de nouveau comme une petite fille, je repris mon téléphone portable et cherchai dans mes photos enregistrées quelques clichés de David, qui dataient déjà un peu. Nous n’avions pas eu le temps de faire de photos la veille.. et je n’y avais pas pensé du tout, en même temps ! Je lui tendis de nouveau mon portable en lui disant de faire défiler les photographies pour qu’il voie à quoi il ressemblait : un grand dadais tout maigre avec des cheveux géniaux.

« Dès qu’il aura un peu de temps et qu’on aura réglé les différents problèmes qu’il peut y avoir ! Mais tu le rencontreras, ça c’est sûr ! »

Enfin je pourrais présenter un véritable ami – parce que je le considérais ainsi, Mikha, même si nous ne nous connaissions pas vraiment – à David. J’espérais juste qu’il ne soit pas jaloux, mais il n’y avait pas raison. Mikha était quelqu’un d’adorable, mais il ne cherchait pas à me séduire. Et si ça avait été le cas, je l’aurais gentiment éconduit.
love.disaster

__________________________

forever and ever.
My beating heart belongs to you. I walked for miles til I found you. I'm here to honor you. If I lose everything in the fire, I'm sending all my love to you. With every breath that I am worth here on Earth, I'm sending all my love to you. So if you dare to second guess, you can rest assured that all my love's for you @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Mer 23 Juil - 11:26



Falling into memories.


Mackenzie E. Buidhe & Mikha Fitzroy


Malgré l’air sceptique qu’elle avait eu quand je lui avais pris son téléphone, elle laissa échapper un petit rire quand je lui rendis en lui expliquant pourquoi je lui avais emprunté. Je souris quand elle précisa qu’elle préférait prendre un café, mais ça me convenait parfaitement. C’était agréable d’avoir quelqu’un avec qui discuter vraiment. Bien sûr, je parlais aussi à d’autres personnes, mais c’était totalement différent étant donné que je ne m’intéressais pas réellement à leurs états d’âmes. Ici, au moins, il s’agissait d’un véritable échange.

Quand j’abordai à nouveau le sujet de David, elle me fit à nouveau un grand sourire en assurant qu’elle me le présenterait. Une fois encore, j’étais content de la voir si rayonnante. Il suffisait d’évoquer son petit-ami pour qu’elle ait des étoiles plein les yeux. Elle chercha des photos dans son téléphone et me le tendis ensuite pour que je puisse voir à quoi il ressemble. Alors que je commençais à faire défiler les photos, elle reprit la parole.

« Dès qu’il aura un peu de temps et qu’on aura réglé les différents problèmes qu’il peut y avoir ! Mais tu le rencontreras, ça c’est sûr ! »

Je relevai les yeux vers elle, le sourire aux lèvres. J’étais plutôt curieux de voir comment il était, en vrai. Aux yeux de Mac il serait toujours aussi parfait bien sûr, mais j’avais un regard différent. J’avais hâte de juger par moi-même… Elle semblait enchantée quant à la perspective de notre rencontre. Je ne sais pas si je l’aurai été à sa place, en fait les gens avaient souvent du mal à m’apprécier et réciproquement. Ils me considéraient souvent comme un connard fini et moi je les considérais… et bien je ne les considérais pas du tout en fait. Ce qui souvent exacerbait leur animosité envers moi. Les gens n’aiment pas trop qu’on ne s’occupe pas d’eux, le narcissisme est un trait de caractère typiquement humain…

Mais j’étais certain que tout ce passerait bien avec ce type. Je pouvais faire un effort pour être aimable, c’était le copain de Mackenzie après tout. Et lui si il était aussi gentil et parfait qu’elle le laissait penser, n’avait aucune raison de ne pas m’apprécier, n’est-ce pas ? En espérant qu’il ne me tape pas sur les nerfs vu mon tempérament légèrement… excessif ? J’avais tendance à m’énerver vite et fort, ça déstabilisait pas mal de gens.

« De toute façon, t’as mon numéro maintenant, t’aura qu’à me faire savoir quand vous êtes prêts ! Mais dis-moi, quand tu parles de problèmes, y’a rien de grave au moins ? »

Spoiler:
 


__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 704
CREDIT : © casielsilencio (C MOUAAA) & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Mer 23 Juil - 23:50




Falling into memories.

Save some face, you know you've only got one, change your ways while you're young. Boy, one day you'll be a man, oh girl, he'll help you understand. Smile like you mean it…


Forcément, Mikha semblait pressé de le rencontrer, mais je décelai dans son regard une once de méfiance aussi. Quoi, il croyait vraiment que David n’était pas quelqu’un de bien ? C’était le type le plus bon et le plus gentil que je connaisse. C’était le meilleur médecin du monde, il pourrait sauver un cas désespéré en cinq minutes, il était brillant et il était gentil. Et jamais, jamais il ne me ferait de mal. Ça faisait quinze ans que je le connaissais et j’étais sûre de pouvoir encore attester de tout cela, de mes souvenirs en sa présence. Certes, il m’avait fait mal par le passé, mais c’était quand il ne se rendait pas encore compte de mes sentiments envers lui. Et c’était du passé, justement, et je n’y faisais même plus attention, tellement j’avais été heureuse ensuite, et maintenant encore ! Depuis que Douglas me l’avait retrouvé, et depuis la veille, j’étais sur un petit nuage, et rien ni personne ne pourrait changer cela. Pas même David !

« De toute façon, t’as mon numéro maintenant, t’aura qu’à me faire savoir quand vous êtes prêts ! Mais dis-moi, quand tu parles de problèmes, y’a rien de grave au moins ? »

Avec ferveur je hochai la tête, vraiment ravie de cette perspective. Faire rencontrer David à l’un de mes amis, ça faisait tellement longtemps que ce n’était pas arrivé. J’avais tellement envie que ça arrive à nouveau. Il faudrait vraiment qu’on puisse le faire dans pas longtemps. J’avais envie de revoir Mikha plus souvent aussi. Et si c’était le moyen pour que je me sente moins seule à Toronto, nous pouvions même nous voir toutes les semaines s’il le souhaitait. Ça lui passerait le temps, à moi aussi, et puis comme ça, j’aurais une vie sociale, autre que David et mes parents. Et surtout, en rencontrant David, ils pourraient faire connaissance, et David ne pourrait pas être jaloux, n’est-ce pas ? De toutes façons, Mikha et moi, il n’y avait rien eu et il n’y aurait jamais rien. Je ne savais pas comment il me voyait maintenant, mais que je fixais son regard, je ne voyais rien de malveillant, au contraire !

« C’est… compliqué en fait ! Rien de grave, rassure-toi ! En fait… tu vois, Dave… il me croyait morte, donc et… en arrivant à Toronto, il a rencontré une fille et… »

Je serrai le poing sur ma cuisse en baissant les yeux. Même s’il était en train de la larguer à l’instant même, je ne pouvais m’empêcher de me sentir trahie, un tout petit peu. Mais ce n’était pas de sa faute. Il avait eu raison de vouloir avancer, je ne pouvais pas lui enlever ça. J’aurais peut-être fait pareil à sa place, qui savait ? Et puis, je n’avais rien à dire. Il ne le savait pas encore mais moi aussi, j’étais allée voir ailleurs !

« Je ne vais pas te faire un dessin hein… »

Quelle idiote j’étais, de raconter tout cela à Mikha ! Je venais à peine de lui dire que David ne pourrait jamais me faire de mal, et je lui disais tout le contraire. Evidemment que ça me faisait mal, de savoir que David avait été avec une autre. Ça me brisait le cœur, de savoir que je n’étais pas la seule fille qu’il aurait aimé dans toute sa vie. Et Mikha devait le voir sur mon visage. Mais ce n’était pas grave, tout redeviendrait comme avant, et on oublierait tout ça !

« En fait, si je suis dans ce bar, c’est parce qu’il est en train de rompre avec elle… et je dois le rejoindre dès qu’il m’enverra un message ! »

Difficilement, j’essayais de me forger un sourire que je voulais calme et serein, sans vraiment y parvenir. J’avais très peur, en réalité. Peur de ce qu’il pouvait bien se passer dans son studio. Et si c’était une vraie vipère ? Et si elle réussissait à le garder pour elle ? J’avais confiance en David, mais qui savait ce qu’une femme était capable de faire pour garder un homme près d’elle ?! J’avais traversé la moitié du globe pour le retrouver, je l’avais suivie partout. J’étais déjà un peu folle, alors elle… qu’est-ce qu’elle pourrait inventer ?

Spoiler:
 
love.disaster

__________________________

forever and ever.
My beating heart belongs to you. I walked for miles til I found you. I'm here to honor you. If I lose everything in the fire, I'm sending all my love to you. With every breath that I am worth here on Earth, I'm sending all my love to you. So if you dare to second guess, you can rest assured that all my love's for you @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Sam 2 Aoû - 17:33



Falling into memories.


Mackenzie E. Buidhe & Mikha Fitzroy


Son hochement de tête vigoureux me confirma dans l’idée qu’elle avait vraiment envie que l’on se rencontre, lui et moi. Elle avait l’air ravie, ce qui me fit sourire. C’était bien la première fois qu’une fille était si enthousiaste à l’idée de me présenter son copain. En même temps, Mackenzie n’était pas comme toutes les filles que j’avais pu fréquenter – et il y en avait un petit paquet pourtant. D’un autre côté, je n’avais jamais vraiment pris la peine de m’intéresser aux gens, peut-être que si j’apprenais à les connaitre un peu une personne avant de coucher avec elle, je pourrai l’apprécier ? C’était à tenter.

« C’est… compliqué en fait ! Rien de grave, rassure-toi ! En fait… tu vois, Dave… il me croyait morte, donc et… en arrivant à Toronto, il a rencontré une fille et…Je ne vais pas te faire un dessin hein… »

Il la croyait morte ? C’est vrai que si mes souvenirs étaient corrects, elle avait évoqué un accident grave, en Ecosse, qui les avait séparés. Mais les détails m’échappaient et j’étais incapable de savoir si je les avais oubliés ou si elle les avait gardés pour elle. Je la vis baisser les yeux et serrer le poing, apprendre que David avait fréquenté une autre fille devait avoir été dur pour elle qui l’avait cherché sans relâche pendant trois ans. Leur histoire m’avait l’air bien plus compliqué que ce que j’imaginais.

« En fait, si je suis dans ce bar, c’est parce qu’il est en train de rompre avec elle… et je dois le rejoindre dès qu’il m’enverra un message ! »

Elle me fit un sourire qui sonnait faux. Visiblement, elle n’était pas aussi à l’aise à cette idée qu’elle semblait vouloir montrer. Elle avait parcouru le monde pour lui, et il se tapait une autre fille ? Bon, évidemment, après trois ans, c’était compréhensible. Surtout s’il la croyait morte. Je n’avais pas la prétention de dire que j’aurai réagi autrement et sa réaction était humaine. Malgré tout ma bonne volonté je ne pouvais faire autrement que d’en vouloir à ce David. Ca expliquait aussi pourquoi elle avait l'air si impatiente de recevoir ce texto. Voyant que la main de Mac tremblait légèrement, je l’attrapais doucement et la regardai dans les yeux.

« Ne t’inquiète pas, tout sera bientôt en ordre ! Cette fille ne peut certainement pas rivaliser, ne serait-ce qu’une seconde, avec toi ! »

Je ne lui fis pas part de mon ressentiment vis-à-vis de David, d’abord parce que c’était un peu déplacé et surtout parce qu’elle n’avait pas besoin de ça, je voyais bien qu’elle était déjà suffisamment blessée comme ça. Repensant à leur histoire, je continuai :

« Pourquoi te croyait-il morte ? Ca à quelque chose à voir avec cet accident dont tu m’as parlé ? »

Je n’étais pas certain qu’elle ait envie d’en parler mais j’avais besoin de comprendre leur parcours pour me faire une idée sur leur situation. C’est vrai comment se faisait-il qu’après 15 ans passé ensemble, ils soient séparés du jour au lendemain ? Comment était-ce possible de disparaitre au point que Mac avait dû parcourir le monde pour le retrouver ici, trois ans plus tard ?


__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 704
CREDIT : © casielsilencio (C MOUAAA) & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Sam 2 Aoû - 19:25




Falling into memories.

Save some face, you know you've only got one, change your ways while you're young. Boy, one day you'll be a man, oh girl, he'll help you understand. Smile like you mean it…


Sans même le remarquer, je m’étais carrément énervée en réalité. Je ne pensais pas que cette histoire me toucherait autant. Enfin j’aurais dû m’en douter, c’était évident. J’avais naïvement pensé que David ne trouverait jamais personne. Il m’avait clairement fait comprendre qu’il pensait que j’étais morte, et que de fait, il pensait que j’aurais voulu qu’il trouve quelqu’un d’autre. Je l’aurais voulu en effet… si j’avais été réellement morte. Ma dernière pensée aurait été pour lui, mais je n’aurais pas voulu qu’il s’apitoie sur son sort, au contraire. J’aurais voulu qu’il retrouve quelqu’un d’autre, de mieux que moi éventuellement, et qu’il fonde une famille avec cette personne. Mais j’étais en vie. Bel et bien vivante ! Et de fait, cette copine, je le ressentais comme une trahison. Soudain, alors que je repensais encore à ce qu’il m’avait dit, je sentis une main arriver sur la mienne et je me souvins alors de la présence de Mikha. Je l’avais presque oublié, en réalité, et je ne me rendais pas compte qu’il était en train de m’observer depuis tout à l’heure, assistant ainsi à toutes mes sautes d’humeurs.

« Ne t’inquiète pas, tout sera bientôt en ordre ! Cette fille ne peut certainement pas rivaliser, ne serait-ce qu’une seconde, avec toi ! »

Malgré ce qu’il disait, qui me paraissait réellement rassurant, je ne parvins pas à vraiment sourire, pour de vrai, et lui non plus ne se dérida pas. Il était en proie aux doutes lui aussi, et une myriade de questions devait se percuter dans sa tête. Je ne lui en voulais pas de se poser des questions ainsi, il avait le droit, c’était légitime. Je ne lui avais pas tout raconté, lors de nos quelques jours ensemble en Russie et il n’avait rien dit à l’époque, mais maintenant… il voyait bien que je n’étais pas si heureuse que cela pour le moment, même si ce n’était plus qu’une question de temps désormais. Enfin si tout se passait comme prévu. Peut-être que la fille ne pouvait rivaliser avec moi… mais en attendant, je me sentais très mal, et tant qu’elle ne serait pas partie et qu’elle n’aurait plus rien à faire avec David, alors mon moral ne remonterait pas si haut qu’il ne l’était avant que je l’apprenne. J’aurais préféré ne pas avoir à en parler avec Mikha… mais c’était mon ami, et je préférais qu’il le sache.

« Pourquoi te croyait-il morte ? Ca à quelque chose à voir avec cet accident dont tu m’as parlé ? »

Sans attendre, je hochai la tête. J’allais tout lui dire, il allait tout savoir, s’il le voulait. A l’époque, ça aurait été trop frais pour moi, mais maintenant, je pouvais lui dire ; ce n’était plus un problème. Je lui faisais confiance et quand bien même il irait le raconter à quelqu’un d’autre : je n’en avais rien à faire. Personne ne voudrait entendre parler d’un couple séparé pendant trois ans à cause d’un incendie et qu’un écroulement de plafond.

« En fait… cet accident, ça a tué toute sa famille. On lui préparait une fête surprise pour la fin de son doctorat. Il allait pouvoir exercer et on était tous hyper fiers. Le soir de la fête, j’ai été coincée dans les bouchons sur le périphérique et je suis arrivée en retard. »

Avec douleur, je détournai la tête pour me retrouver un peu seule dans mes souvenirs. Je n’aimais pas repenser à tout cela, mais c’était parfois nécessaire, comme maintenant. Je revoyais les flammes, les pompiers, les policiers, je me revoyais péter un plomb toute seule en croyant que David était à l’intérieur, je revoyais les flics me retenir, le pompier aussi, puis l’appel à ma mère, et la crise d’angoisse dans la voiture. Je revoyais tout, et c’était douloureux d’y repenser.

« Le bâtiment avait pris feu et le toit s’était effondré. David a cru que j’étais dedans, et il est parti, le plus vite possible, loin de notre ville. Je ne peux pas le blâmer, j’aurais fait la même chose. J’aurais simplement voulu qu’il attende deux heures et qu’il aille chez mes parents pour voir que finalement j’étais encore vivante… »

Cette fois-ci, je décidai de regarder de nouveau vers Mikha, et je remarquai alors que je voyais flou, que tout était trouble, et qu’en réalité, j’étais en train de pleurer comme une petite fille, en silence et sans sanglots… Je n’avais aucune envie de me montrer si faiblarde devant lui, mais c’était assez violent pour moi, encore, et je n’avais pas dépassé cette épreuve.

love.disaster

__________________________

forever and ever.
My beating heart belongs to you. I walked for miles til I found you. I'm here to honor you. If I lose everything in the fire, I'm sending all my love to you. With every breath that I am worth here on Earth, I'm sending all my love to you. So if you dare to second guess, you can rest assured that all my love's for you @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Lun 4 Aoû - 4:58



Falling into memories.


Mackenzie E. Buidhe & Mikha Fitzroy


J’essayais de me montrer rassurant mais je voyais bien que ça ne fonctionnait pas tellement. A vrai dire, je ne parvenais pas à sourire, alors comment aurai-je pu lui rendre le sien ? En fait, c’était exactement pour ce genre de choses que je ne voulais pas de relation à longue durée. Les gens qui s’aiment se blessent, même si c’est involontaire. Parce qu’ils font des erreurs, parce qu’ils ne comprennent pas le mal qu’ils peuvent faire, parce qu’ils sont humains tout simplement. Ca et la perte de liberté, voilà mes arguments en défaveur de l’Amour avec un grand A, même si peu de gens partageaient mon avis !

Quand je posais la question fatidique, elle hocha à nouveau la tête. Elle allait m’expliquer ce qu’il s’était passé et visiblement, ça n’avait rien de joyeux. Elle tremblait encore et je serrai un peu sa main dans la mienne comme pour l’encourager. Je me souvenais que ma mère faisait ça avec moi quand j’avais besoin de réconfort, petit. J’avais toujours trouvé qu’un contact physique avait plus d’impact que des mots.

« En fait… cet accident, ça a tué toute sa famille. On lui préparait une fête surprise pour la fin de son doctorat. Il allait pouvoir exercer et on était tous hyper fiers. Le soir de la fête, j’ai été coincée dans les bouchons sur le périphérique et je suis arrivée en retard. »

Elle s’arrêta et détourna les yeux alors que j’imprimais ce qu’elle venait de dire. Un accident avait tué toute la famille de ce type ?! C’était pire que ce que j’aurai pu imaginer… Et elle n’avait pas terminé son histoire, ça se voyait. Elle respirait difficilement et je me doutais qu’il devait être éprouvant pour elle de se remémorer tout cela.

« Le bâtiment avait pris feu et le toit s’était effondré. David a cru que j’étais dedans, et il est parti, le plus vite possible, loin de notre ville. Je ne peux pas le blâmer, j’aurais fait la même chose. J’aurais simplement voulu qu’il attende deux heures et qu’il aille chez mes parents pour voir que finalement j’étais encore vivante… »

Sa voix s’était brisée sur la fin de sa phrase et quand elle tourna à nouveau les yeux vers moi, et je vis des larmes couler sur ses joues. Donc, son copain avait perdu toute sa famille d’un coup, il s’était barré le plus loin possible et n’avait pas pris la peine de vérifier si il y avait des survivants, des gens ayant eu un empêchement de dernière minutes ou qui, comme Mackenzie, étaient coincés dans les bouchons ? Je savais que je raisonnais mal et avec un peu de bonne volonté j’aurai facilement compris sa réaction. Mais j’avais devant moi une Mackenzie dévastée, qui avait certainement perdu des gens à qui elle tenait dans cet incendie, elle aussi. Et en plus de ça elle le perdait lui, parce qu’il n’avait pas le courage de faire face et qu’il préférait tout quitter. Je n’avais pas du tout envie de faire preuve de bonne volonté. En réalité, j’étais en colère contre ce type. Injustement, assurément, mais il ne m’avait jamais fallu de raison valable pour ça. Néanmoins, je restais calme et tentai de ne rien laisser paraître extérieurement.

« Mac… C’est fini maintenant, d’accord ? Tu vas retrouver ton David ce soir et vous allez vivre une longue vie heureuse et pleine d’amour, que ce soit à Toronto ou ailleurs ! »

Je n’avais aucune idée de l’impact de mes mots sur elle, j’espérais sincèrement lui remonter le moral. Je ne faisais pas ça d’habitude, écouter les autres et les réconforter. Alors j’étais simplement sincère, je disais ce que je pensais et j’étais profondément convaincu qu’elle allait être heureuse avec son copain, même si pour le moment j’avais plutôt envie de lui mettre une droite pour avoir été assez idiot pour disparaitre pendant trois ans.

« Cette douleur que tu ressens, elle ne va pas disparaitre. Elle va s’atténuer avec le temps, et elle se réveillera quand tu repenseras à tout ça. Je sais que c’est pas ce qu’on veut entendre quand on est mal mais… tu ne peux pas changer le passé. Tu es avec lui maintenant, profite de chaque instant de bonheur que tu auras… parce que tu ne peux pas non plus savoir ce qu’il va t’arriver ensuite. »

Tout en parlant, je me rendis compte que mon discours n’était peut-être pas aussi optimiste que je l’aurai voulu. La vérité, c’était que je n’étais pas bien placé pour la conseiller ou lui donner des leçons de vie. Il suffisait de voir comment je menais la mienne ! J’essayais de montrer au monde entier que j’allais bien, que je gérais parfaitement ma vie et beaucoup m’enviaient. Et pourtant, je n’étais pas heureux. La seule satisfaction que je pouvais avoir était celle d’accomplir ma vengeance. C’était un bonheur froid et je me persuadais que c’était ce qu’il me fallait. On me disait insensible, mais je n’étais pas Superman, j’avais des faiblesses autres qu’un morceau de caillou vert venu d’une autre planète ! J’étais humain, et comme chacun je pouvais être blessé. Et j’avais été blessé.

Secouant légèrement la tête pour ne plus penser à moi, je lâchai finalement la main de la jeune femme et la serrai dans mes bras avant de la regarder à nouveau, une lueur d’excuse dans les yeux.

« Je suis désolé, je dois pas être un ami génial pour te réconforter, hein ? Je te dirai bien de boire pour oublier, continuais-je en désignant nos verres, mais je ne pense pas que nos méthodes soient les mêmes… Et pour tout te dire, j’ai testé, c’est de l’arnaque. Tout ce que t’y gagne c’est des trous noirs dans ta mémoire et une sale gueule de bois le lendemain ! »

Je lui souris cette fois, essayant de détendre l’atmosphère. Je n’avais pas voulu la déprimer en lui posant ces questions et je m’en voulais un peu maintenant. Je décidai d’essayer de la faire rire en racontant une anecdote.

« Tu sais qu’une fois, je me suis réveillé sur une plage isolée en Espagne sans aucune idée de comment j’avais pu atterrir là ? Je comprends pas un mot d'espagnol, il m'a fallu des heures pour rejoindre une ville ! Very Bad Trip à côté de ça c’est rien tu peux me croire ! En plus je suis plus sexy que Bradley Cooper ! »


__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Mackenzie E. Buidhe


DISCUSSIONS : 704
CREDIT : © casielsilencio (C MOUAAA) & tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Mar 5 Aoû - 19:34




Falling into memories.

Save some face, you know you've only got one, change your ways while you're young. Boy, one day you'll be a man, oh girl, he'll help you understand. Smile like you mean it…


Il était pourtant hors de question que je pleure, ce soir-là. C’était sensé être réglé, maintenant. C’était sensé être parfait, après tout, j’allais rentrer chez David, nous allions passer la soirée ensemble, et cette fois, il n’y aurait pas d’autre fille. Il n’y aurait plus personne d’autre. Pourquoi avait-il fallu que l’on parle de ce qu’il s’était passé ? Pourquoi j’étais incapable de ne pas pleurer quand j’en parlais à quelqu’un ? Evidemment, parce que c’était mes beaux-parents que j’avais perdu, et plus généralement toute ma belle-famille, que j’aimais profondément, et que je considérais comme ma propre famille. Bien sûr que je ne devais pas souffrir autant que David lui-même, mais ils me manquaient, tous.

« Mac… C’est fini maintenant, d’accord ? Tu vas retrouver ton David ce soir et vous allez vivre une longue vie heureuse et pleine d’amour, que ce soit à Toronto ou ailleurs ! »

Mikha me tenait toujours la main, et essayait de me calmer. Oui, j’avais David, mais nous avions tous les deux perdu des choses, des personnes qui nous étaient chères. Mikha le savait aussi bien, quelle douleur on pouvait ressentir ! Et ce n’était même pas mes propres parents… Je n’osais même pas imaginer mon état si j’avais été à la place de David. Mais oui, en effet, nous allions vivre heureux tous les deux, comme nous l’avons toujours voulu, et ce serait très bien, malgré toutes les blessures qui étaient là, cachées. Nous y arriverions, n’est-ce pas ? C’était tout ce qu’il y avait à faire, de toutes façons, et c’était tout ce qu’ils auraient voulu que l’on fasse, ses parents… et tout le monde !

Malgré tout ce qu’il disait, je ressentais la colère qui émanait de lui. Sa façon de me tenir la main avait changé, et il ma la serrait avec force, comme s’il en voulait à David. Il n’avait rien fait. Il avait fui, comme n’importe quel être humain l’aurait fait. Il croyait peut-être que ce qu’il faisait était mieux ? Vouloir se venger de son père pour un crime qu’il n’avait pas commis ? C’était simplement parce qu’il était en froid avec lui, et qu’il cherchait quelqu’un pour l’inculper de tous les malheurs du monde… Au moins, David se rendait utile, il était médecin, il sauvait des vies… Mikha n’avait qu’à faire quelque chose de similaire, comme ça il oublierait peut-être ses désirs de vengeance. Mais il n’avait pas à se mettre à en vouloir à David. S’il y avait une personne qui devait lui en vouloir, c’était moi. Et ce n’était pas le cas !

« Cette douleur que tu ressens, elle ne va pas disparaitre. Elle va s’atténuer avec le temps, et elle se réveillera quand tu repenseras à tout ça. Je sais que c’est pas ce qu’on veut entendre quand on est mal mais… tu ne peux pas changer le passé. Tu es avec lui maintenant, profite de chaque instant de bonheur que tu auras… parce que tu ne peux pas non plus savoir ce qu’il va t’arriver ensuite. »

Ce qui nous arriverait ensuite ? Plus rien du tout, je l’espérais. Parce que je n’avais aucune envie de revivre des heures aussi sombres que celles que j’avais laissées derrière moi. Je ne voulais pas que David soit au courant de tout ce qu’il s’était passé pour moi. Il n’avait pas vécu avec moi pendant tout ce temps, et je ne lui souhaitais jamais de me voir comme je l’étais alors. Il le supporterait très mal, certainement. En tout cas, je ferais tout pour que ça ne recommence pas. Nous aurions une vie tout à fait normale, un jour, on se marierait, on aurait des enfants, et on vieillirait ensemble. Peu importe l’endroit, je voulais bien rester à Toronto, pour le peu que je sois avec lui. C’était tout ce que je demandais, et c’était ce que je ferais ! Mais dans un sens… je ne pouvais pas le nier, Mikha avait raison : nous allions y repenser, nous souffririons à ce moment-là … et il nous arriverait sûrement encore des embrouilles. De toutes façons, je tendais à penser que nous étions des aimants à emmerdes, David et moi. Je m’apprêtai à lui rétorquer cela, pour le faire rire et lui montrer que j’allais mieux, mais il me lâcha soudainement la main pour me prendre dans ses bras. Oh. C’était plutôt inattendu, mais à vrai dire, bienvenu également et j’acceptai avec joie le câlin, me disant qu’il m’en fallait vraiment un, maintenant que j’étais dans ses bras.

« Je suis désolé, je dois pas être un ami génial pour te réconforter, hein ? Je te dirai bien de boire pour oublier, mais je ne pense pas que nos méthodes soient les mêmes… Et pour tout te dire, j’ai testé, c’est de l’arnaque. Tout ce que t’y gagne c’est des trous noirs dans ta mémoire et une sale gueule de bois le lendemain ! »

En riant légèrement, je secouai la tête de gauche à droite. Ce type était vraiment incroyable, et pour le coup, il m’aidait vraiment. Parler d’alcool était un bon stimulant pour ne plus que je pense aux parents de David, et de fait, je repris contenance en vidant le mien, de verre. Ce serait le seul verre que je boirais de la soirée, et puis, je n’avais vraiment pas besoin de ça. C’était sa technique, pas la mienne, et comme il venait de le dire, ça ne fonctionnait même pas. Et j’avais passé depuis longtemps le stade de l’oubli. Je n’y parviendrais jamais entièrement, mais j’arrivais à caser tout ça dans un coin de ma mémoire et à ne plus y penser pendant un temps.

« Tu sais qu’une fois, je me suis réveillé sur une plage isolée en Espagne sans aucune idée de comment j’avais pu atterrir là ? Je comprends pas un mot d'espagnol, il m'a fallu des heures pour rejoindre une ville ! Very Bad Trip à côté de ça c’est rien tu peux me croire ! En plus je suis plus sexy que Bradley Cooper ! »

En l’écoutant, je le regardai, ébahie. Incroyable et en plus complètement fou, voilà ce qu’il était. Mais au moins, il avait le mérite de me faire rire, c’était une bonne chose. Je l’imaginais à présent perdu en Espagne, et la pensée qu’il puisse avoir été enlevé par des extraterrestres et ramené sur la plage m’effleura l’esprit, en me disant que ça ferait une super aventure. Malheureusement, on avait encore jamais entendu parler de véritables petits bonhommes verts… et qu’est-ce qu’ils feraient avec un ivrogne tel que Mikha, très franchement ?

« Tu n’as définitivement rien à envier à Bradley Cooper, ça, c’est clair ! »

A son tour de rire, alors que je reprenais du poil de la bête, en me détachant de son étreinte et en me remettant bien droite sur le tabouret du bar. D’un geste, je regardai l’écran de mon téléphone et vérifiai que David ne m’ait rien envoyé. Toujours pas de texto, tout allait bien je pouvais rester.

« J’ai jamais vraiment été bourrée à ce point-là. Je crois que le pire que j’ai fait, c’est que j’ai failli me mettre à danser sur les tables, pas longtemps avant la fin de mes études, à la fac… »

Je n’arrivais même pas à croire que je venais de lui raconter. En éclatant de rire, je me mordis la lèvre en rougissant et je détournais vivement mon regard du sien. Oh mon dieu, il fallait que je me contrôle. Mais au moins, il devait préférer me voir rire plutôt que pleurer, et peu importe que ça m’embarrasse après tout. C’était un ami oui ou non ? Alors je pouvais bien lui confier des trucs comme ça !

« Je sais à quoi tu penses, et tu as tort ! C’était pas très beau à voir, je suis pas une bonne danseuse. Surtout pas quand j’ai bu ! »

Nous nous esclaffâmes de nouveau et cette fois, j’entendis clairement mon téléphone vibrer sur le comptoir. Toujours en riant à demi, je me précipitai sur ce dernier et lorsque je vis le prénom de mon petit ami s’afficher sur l’écran, je souris bêtement, en me disant que c’était bon, que l’autre était partie, et que nous allions pouvoir nous retrouver tous les deux. Evidemment, tout cela ne passa pas inaperçu, puisque Mikha le remarqua..

« Hmm je crois que monsieur a fini. Il doit être dans un sale état, je ferais mieux d’y aller ! »

Cette fois-ci, je me retournais vers Mikha, en étant bien consciente que j’avais une chance immense de l’avoir revu, ce soir-là. Vu que nous étions partis pour rester à Toronto, lui comme moi, on aurait beaucoup de chance de se revoir, et plus tôt qu’on ne le pensait. Sûrement qu’il m’avait donné son numéro, alors je décidai de sortir un de ces jours, je n’hésiterais pas…

love.disaster

__________________________

forever and ever.
My beating heart belongs to you. I walked for miles til I found you. I'm here to honor you. If I lose everything in the fire, I'm sending all my love to you. With every breath that I am worth here on Earth, I'm sending all my love to you. So if you dare to second guess, you can rest assured that all my love's for you @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Mikha Fitzroy


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   Sam 9 Aoû - 17:18



Falling into memories.


Mackenzie E. Buidhe & Mikha Fitzroy


Je souris en l’entendant rire à mes mots. J’étais content qu’elle retrouve le sourire, même si pour être honnête, j’avais vraiment flippé cette fois-là. Je ne savais ni ou j’étais, ni ce que j’avais fait et d’ailleurs je ne suis pas certain d’avoir découvert tout ce qui a pu se passer. Ni de vouloir le découvrir. Heureusement, tout était vite rentré dans l’ordre dès que j’avais atteint une ville où j’ai pu téléphoner. Et maintenant je pouvais en rire tranquillement.

« Tu n’as définitivement rien à envier à Bradley Cooper, ça, c’est clair ! »

Je riais de bon cœur alors que Mackenzie se rasseyait et vérifiai une nouvelle fois son portable. Elle avait l’air d’aller mieux et bientôt, elle recevrait son fameux texto et pourrait retrouver son copain, et être enfin rassurée. Je voyais bien qu’elle n’attendait que ça. Elle reprit soudain la parole, d’une voix presque enjouée.

« J’ai jamais vraiment été bourrée à ce point-là. Je crois que le pire que j’ai fait, c’est que j’ai failli me mettre à danser sur les tables, pas longtemps avant la fin de mes études, à la fac… »

Elle rougit en détournant la tête, ce qui me fit rire davantage. Elle avait l’air plutôt embarrassée par ce qu’elle venait de dire et je devais avouer que j’avais du mal à l’imaginer danser sur les tables… Mais je savais comment se déroulaient les fêtes étudiantes et ce n’était pas si étonnant que ça. Et puis, qu’est-ce que ça pouvait faire de danser sur les tables, hein ? Ça m’était déjà arrivé !

« Je sais à quoi tu penses, et tu as tort ! C’était pas très beau à voir, je suis pas une bonne danseuse. Surtout pas quand j’ai bu ! »

Nous rîmes une nouvelle fois tous les deux jusqu’à ce que son téléphone vibre sur le comptoir. Elle l’attrapa vivement et au vu de son grand sourire béat, c’était bien le signal qu’elle attendait. Elle releva les yeux vers moi, et je pu remarquer qu’elle avait retrouvé son air heureux de tout à l’heure.

« Hmm je crois que monsieur a fini. Il doit être dans un sale état, je ferais mieux d’y aller !
- Allez, file ! Il doit t’attendre impatiemment ! On se verra un de ces jours, tu sais ou me trouver. »

Je lui lançai un grand sourire, sincèrement content pour elle et la regardai quitter le bar précipitamment pour retrouver l’amour de sa vie. Je fixai la porte quelques instants encore après qu’elle l’ait franchie, pensant à ces retrouvailles totalement inattendues. Quelles étaient les chances qu’ils se retrouvent ici, à Toronto, alors que Mackenzie parcourait le monde ? Si son copain n’avait pas décidé de venir au Canada, je ne l’aurai sans doute plus jamais revue.

La sonnerie de mon téléphone me sorti de mes pensées. Je venais de recevoir un texto d’une connaissance qui me prévenait que j’allais rater la soirée de ma vie si je ne me ramenais pas vite dans un autre bar. Finissant mon verre d’un trait, je payai la note et décidai de m’y rendre. La nuit ne faisait que commencer, après tout…


__________________________

You'll leave on your knees,
you'll cry I'll please
Combustibles tears, destructibles fears
and we crash and we burn every second in turn.


Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [TERMINE] Falling into memories.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINE] Falling into memories.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: ARCHIVES :: MLH 2.0-
Sauter vers: