Partagez | 
 

 [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Mer 30 Avr - 23:14

Je vois qu'elle réfléchit à ma question avant de me demander de façon ironique si mes amis pourraient aller raconter qu'ils l'avaient vue enfiler 3 mojitos et se faire un shooter avec un gay ! J'explose de rire en hochant la tête, non mes amis n'étaient pas comme ça, du moins je ne le pensais pas, et si jamais il y en avait un qui s'avisait de le faire il aurait à faire à moi. Je suis un mec sympa et gentil mais il ne faut pas me mette en colère

- Tu crois qu'ils caleront qui je suis ? Ils connaissent le groupe ?

J'avais fait quelques concerts avec certains, mais c'était plutôt jazz, donc je doute, où alors de nom. Pour les autres je ne savais pas trop ce qu'ils écoutaient mais les Black Holes étaient connus, maintenant de là à ce qu'il reconnaissent Abigail je ne pense pas. Même moi qui avait pourtant fait quelques recherches sur mon "sosie" je ne l'avais pas reconnue alors

- Connaitre le groupe, oui, sans doute, mais te reconnaître je ne pense pas, à moins que tu dises ton nom de famille

Elle semblait soucieuse, mais sans plus. Comme elle l'avait dit, elle était venue ici pour retrouver un peu d'anonymat et plus le temps passait, plus c'était en bonne voie, et je comprends aisément qu'elle ne voulait pas tout remettre en cause pour une simple soirée.

- Mais ne t'inquiètes pas, j'ai un petit dossier sur chacun d'eux, et si un seul s'avise de te faire un coup tordu je n'hésiterai pas à m'en servir !

Je ris devant son froncement de sourcils, elle était en train de me croire là ! Je la rassure en lui disant que c'est une plaisanterie, ce n'est pas mon genre d'exercer des pressions sur les gens et puis c'était des gens que je connaissais bien. Je me lance dans les détails, pour qu'elle sache à qui elle aura à faire

- Déjà, il y aura un peu de la famille de Pierre, et notamment ses parents, des amis de la profession, et pas mal d'amis de Pierre, des motards principalement ...

J'avais eu un peu de mal au début, la vue d'une moto me renvoyait sans cesse à la dernière image que j'avais de Pierre, mais ils avaient tous été tellement gentils avec moi, malgré que je ne fasse pas parti de leur communauté ou plutôt plus partie. Ils m'avaient soutenu et aidé, mais malgré tout, je n'avais jamais pu me résigner à remonter sur une moto, que ce soit sur la notre ou sur une autre, et oui parce que si Pierre n'avait pas survécu, la moto elle était toujours là ! Abîmée certes, mais toujours en état de marche, si seulement ça avait pu être l'inverse. Je me rends compte que j'avais baissé la tête en repensant à tout ça en sentant Aby se pencher légèrement sur le côté pour essayer de capter mon regard

- Pardon, j'étais parti un peu loin ... Je disais donc, principalement des motards et quelques personnes d'un club de lecture aussi ... Voilà je pense n'avoir oublié personne ! J'espère que vous trouverez de quoi discuter dans tout ce petit monde

Bien évidement je n'allais pas la lâcher comme ça au milieu de mes invités, mais je ne pourrais pas non plus être constamment avec elle ...
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Ven 2 Mai - 13:31

OLIVIER & ABIGAIL
 
You can't always get what you want ♫


Olivier parut réfléchir quelques instants, avant de me répondre. J'avais peur de ce qu'il pouvait me dire. Maintenant qu'il m'avait mis l'eau à la bouche, j'avais très envie de venir, et je ne pouvais plus dire non. Alors j'espérais simplement que ses amis ne soient pas trop lourds. Mais s'ils étaient comme lui, ça devrait bien se passer. Peut-être que même s'ils me reconnaissaient, ils n'oseraient pas me dire ou me demander quoi que ce soit. C'était possible également, même si je n'étais pas intimidante à ce point-là.

« Connaitre le groupe, oui, sans doute, mais te reconnaître je ne pense pas, à moins que tu dises ton nom de famille »

Mon regard se perdit dans le vide. Pas besoin de dire mon nom... tout irait bien dans ce cas. Je pouvais me présenter comme étant Abby, et tout se passerait comme sur des roulettes. Si personne ne me demandait mon nom, et je ne voyais pas pourquoi on me le demanderait, je n'aurais pas de soucis à me faire. Et je pourrais parler de moi sans problème. Une professeur de violon à la faculté... il n'y avait rien d'anormal à cela ! Et si on devait raconter notre rencontre à Oli et moi, on aurait qu'à dire que j'étais fan du groupe. Sans attendre, Oli continua en ajoutant qu'il avait un dossier sur chacun d'entre eux et qu'il pourrait s'en servir s'ils me faisaient quelque chose. Je le regardai avec effarement, je n'avais pas du tout ni envie, ni besoin qu'il fasse cela. Automatiquement, il rit un peu en me disant que c'était une blague. Il fallait vraiment que j'arrête de le croire sur parole, ce mec. Il aimait tourner les gens en bourrique apparemment.

« Déjà, il y aura un peu de la famille de Pierre, et notamment ses parents, des amis de la profession, et pas mal d'amis de Pierre, des motards principalement ... »

C'était étrange pour moi de me rendre compte qu'il invitait des gens qui appartenaient à son passé, à son amour perdu. A part peut-être ses collègues de travail, le reste était visiblement des gens qui étaient importants pour lui, mais qui n'avaient plus grand-chose à voir avec lui... je ne comprenais pas cette volonté de garder contact avec le passé. Ça devait lui faire horriblement mal. Et je vis dans son regard que c'était le cas quand il me parla des motards. J'aurais voulu lui dire quelque chose de réconfortant, mais je n'avais pas vraiment d'idées. Au lieu de quoi, je penchai la tête pour récupérer son attention.

« Pardon, j'étais parti un peu loin ... Je disais donc, principalement des motards et quelques personnes d'un club de lecture aussi ... Voilà je pense n'avoir oublié personne ! J'espère que vous trouverez de quoi discuter dans tout ce petit monde »

Un club de lecture ? Mais il n'avait pas l'âge pour ça ? C'était un grand-père avant l'heure ou quoi ?! En même temps, c'était toujours mieux d'avoir des amis dans un club de lecture que parmi les plus grands bourrés de la terre. Je préférais ça. Au moins, ils auraient de la conversation et ce serait agréable, plus agréable que d'autres. J'espérais que certains s'y connaissent en musique, ce serait sympa.

« Je pense que ça ira, ne t'en fais pas. Je trouverais ma place ! J'ai l'habitude, je suis plutôt sociable ! »

Il n'avait pas besoin de s'inquiéter pour moi. Et même si je restais seule selon les moments, ce n'était pas grave. C'était son anniversaire, il fallait qu'il s'amuse en premier lieu. Je ne voulais pas être un boulet, et je trouverais bien quelque chose à dire à quelqu'un !

« Je ne vais pas venir les mains vides ! Je dois amener quelque chose ? »

Un cadeau d'anniversaire, évidemment. Mais peut-être une bouteille ou quelque chose à manger aussi, non ?
© casielsilencio

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Dim 4 Mai - 8:57

J'avais bien vu qu'Aby avait tiqué quand je lui ai dit qu'il y aurait quelques personnes du club de lecture auquel j'adhérais, elle doit penser qu'il s'agira de vieux croûtons, elle va bien être surprise. Depuis que j'ai appris l'alphabet, je dévore tous les livres qui passent à ma portée, et depuis la mort de Pierre j'écris un peu aussi, cela a été une façon pour moi d'aller mieux, coucher ce que je ressentais sur papier m'a beaucoup aidé, et depuis je n'ai pas perdu cette habitude, mais ça c'est mon petit secret à moi.

- Je pense que ça ira, ne t'en fais pas. Je trouverais ma place ! J'ai l'habitude, je suis plutôt sociable !

Je n'en doutais pas, elle m'a l'air d'être plutôt ouverte aux autres, enfin, tant que l'on évoque pas sa vie privée ou son mari, je pense que ça devrait aller. Elle devait souvent aller à des soirée avec son mari, ce genre de soirée où il faut savoir composer avec tout le monde, j'espère qu'elle ne s'ennuiera pas

- Je ne vais pas venir les mains vides ! Je dois amener quelque chose ?

Je réfléchis rapidement. J'avais sous-traité le buffet à un traiteur et pour le dessert j'avais prévu de me mettre aux fourneaux moi-même, j'adore faire des gateaux. Quand à la boisson j'avais quelques bonnes bouteilles dans ma cave ... Mais oui !

- Alors pour les mojitos j'ai tout ce qu'il faut, mais pour ce qui est des shooters ...

Elle sourit et répond qu'elle s'en occupe, mais je ne voudrais pas qu'elle croit qu'à mes soirées tout le monde finit bourré, mes amis savent se tenir, enfin normalement, mais si jamais cela devait déraper un peu, je ne serai pas bien loin

- Ah oui ! Et de bonnes chaussures aussi parce qu'on va danser ! Une fois les vieux partis, ce sera soirée club jusqu'au bout de la nuit ! Dis moi que tu aimes danser Abby ! Je peux t'appeler Abby Abigail, ça ne te dérange pas ?

Spoiler:
 

__________________________

Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Dim 4 Mai - 16:59

OLIVIER & ABIGAIL
You can't always get what you want ♫


Alors que je réfléchissais déjà à ce que je pourrais lui prendre comme cadeau d’anniversaire, je le vis se mettre à réfléchir à ce dont il aurait besoin pour sa petite fête. Il semblait déjà organisé, et savait exactement ce qui était prévu ou non, et ce qui était déjà prêt ou non. C’était bien, j’avais l’impression qu’il ne prenait pas cela à la légère, et qu’il allait faire attention. Je ne le connaissais pas vraiment, mais je sentais qu’il était quelqu’un de bien, et qui faisait attention à ce que les choses ne dérapent pas. De toutes façons, elles pouvaient bien déraper, je savais faire attention à moi-même. Je n’avais jamais été une grande buveuse, et je n’aimais pas être ivre. J’avais dû l’être deux ou trois fois dans toute ma vie, maximum. La première fois devait être au lycée, quand nous avions fêté la fin de nos études secondaires, en Allemagne, la deuxième devait être au conservatoire, quand je ne le savais plus, et la troisième, c’était avec les garçons, lors d’une soirée un peu trop arrosée. Et je n’en gardais pas un souvenir vraiment extra. De plus, depuis que j’avais les enfants, je ne pouvais plus boire comme j’aurais pu le vouloir, donc ce n’était pas vraiment un problème.

« Alors pour les mojitos j'ai tout ce qu'il faut, mais pour ce qui est des shooters ... »

Je lui fis un sourire en coin et notai dans mon esprit qu’il faudrait que je prenne de la vodka et des sirops. Plusieurs bouteilles de vodka, d’ailleurs, vu son regard. Si je n’étais pas très ivresse et ces choses-là, je savais néanmoins faire de bons cocktails. J’avais appris à en faire, quand j’étais en soirée et que les autres n’étaient plus assez sobres pour simplement se verser ne serait-ce qu’un verre. Et apparemment, je les réussissais plutôt bien. Si c’était le cas, ce soir-là, je n’aurais qu’à faire la même chose. Au moins, je serais utile, et ça m’occuperait l’esprit !

« Ah oui ! Et de bonnes chaussures aussi parce qu'on va danser ! Une fois les vieux partis, ce sera soirée club jusqu'au bout de la nuit ! Dis moi que tu aimes danser Abby ! Je peux t'appeler Abby Abigail, ça ne te dérange pas ? »

De nouveau, il était tout excité et semblait très pressé de pouvoir faire la fête à nouveau. Je souris devant son air enfantin et hocha la tête pour lui répondre. Oui, je savais danser. Oui, il pouvait m’appeler Abby ! Tout le monde m’appelait Abby, pourquoi dérogerait-il à la règle ? J’approuvais son sens de la fête. J’adorais danser, et je déplorais ces dernières années où les seules soirées où nous allions étaient plutôt des soirées mondaines, où tout le monde était trop bien habillé, trop apprêté pour simplement danser n’importe comment !

« Tu as dit ce qu’il fallait pour me convaincre, Oli ! J’adore la danse ! »

Je n’en avais jamais fait, mais je n’avais pas besoin d’être une danseuse étoile pour m’éclater en soirée. Il suffisait de savoir bouger ce qu’il fallait quand il fallait, et ça passait très bien. Et je n’étais pas difficile niveau musique, parce que je n’y connaissais absolument rien ! A part la musique du groupe, et celle de mon groupe préféré, Coldplay… je ne reconnaissais rien. J’étais calée en musique classique, mais personne ne peut danser en soirée sur du classique !

« Et comment je dois m’habiller ? »

J’étais sûre qu’il allait me répondre de m’habiller simplement, pour être à l’aise, mais je ne pouvais pas m’empêcher de demander. C’était étrange, en y pensant. Je m’étais levée ce matin-là, et je pensais rester seule quelques heures à réfléchir. Au lieu de quoi, je rencontrais quelqu’un, et prévoyais une fête avec lui… c’était ridicule ! Mais bel et bien vrai !
© casielsilencio

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Jeu 8 Mai - 11:30

C'était déjà acquis qu'elle allait venir à ma soirée mais la danse était un argument de plus et je suis ravi d'apprendre qu'elle aime danser ! J'adorais ça moi aussi, quoi de mieux que de laisser son corps s'exprimer sur une musique entraînante, et je dois dire que je me débrouillais pas mal, j'ai hâte de me faire des rock endiablés avec elle !
Cela faisait à peine une heure que nous nous étions rencontrés et c'était comme si nous nous connaissions depuis longtemps, nous en étions déjà à nous appeler par les diminutifs de nos prénoms. J'avais vraiment eu une bonne idée de rentrer chez moi à pied en passant par la plage

- Et comment je dois m’habiller ?

Je ris, c'était bien une question de fille ça, bien que je dois dire que je faisais aussi attention à mon look quand je sortais, quand vous chercher à pêcho c'est la première chose à quoi les gens s'arrête, si vous avez l'air crad et négligé vous n'avez aucune chance. Du coup je la détaille discrètement. Elle était jolie, très jolie même et malgré qu'elle portait un gilet ample, je devinais, pour l'avoir serré contre moi tout à l'heure, un corps assez mince, je suis à peu près certain que n'importe quelle tenue lui irait à ravir, mais mon esprit espiègle reprend vite le dessus

- Je te vois bien dans une combi moulante pailletée avec des plateforme shoes

Elle sourit en haussant les épaules et en secouant la tête, cette fois-ci je n'ai pas réussi à la faire douter, elle commence à comprendre qu'il ne faut pas toujours me prendre au sérieux. Je sens qu'il faut que je me méfie, elle était le genre de femme qui serait bien capable de me battre à mon propre jeu, et j'avoue que ça me plait

- Comme tu veux, il n'y a pas de dress code prévu mis à part une toute petite chose ...

J'avais parlé un peu vite et maintenant je me demandais si je devais lui dire ou pas, elle ne connaissais pas Pierre. Tous mes amis qui seraient présents savaient que la date de mon anniversaire était aussi celle de mon couple avec lui, je ne sais pas si elle y avait fait attention quand je lui avais dit, et c'était leur façon de penser à lui aussi ce jour là.
Instinctivement je porte ma main à mon cou où est suspendu une petite pierre bleue. Pierre me l'avait offerte ce soir là dans les toilettes de cette boite de nuit. Il savait que je n'assumais pas du tout ce que j'étais à l'époque et avait voulu être discret pour ne pas me mettre mal à l'aise devant mes potes, d'ailleurs je lui avais ri au nez quand il m'avait fait sa déclaration, jusqu'à ce qu'il m'embrasse. Ce souvenir amène tout naturellement un sourire sur mes lèvres ...
Un petit oui interrogatif d'Abby me ramène à Toronto, et surtout dans ses yeux. Je me trompe parfois sur les gens, mais là je sentais un vrai potentiel d'amitié, elle pouvait faire partie de ce groupe

- Pierre adorait le bleu ... alors pour qu'il soit un peu avec nous ceux qui savent ont toujours un petit détail bleu, ça peut être une ceinture, une pince ou une fleur dans les cheveux pour les filles, des lacets de chaussures ou même un simple petit ruban au revers d'une veste ... Mais tu n'es en rien obligée, ça ne changera rien au fait que je serai ravi que tu sois là

J'étais vraiment sincère, j'aimerai beaucoup qu'on puisse développer une vraie amitié. Pour une fois que ma ressemblance avec Polloni m'apporte quelque chose de bon !
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Jeu 8 Mai - 23:21

OLIVIER & ABIGAIL
You can't always get what you want ♫


La réponse d’Oli se fit un peu attendre, mais quand elle arriva, je le regardai d’un air surpris pendant une demi-seconde, avant de comprendre qu’il me menait en bateau. Son expression figée me fit rire, et je secouai la tête en signe d’exaspération feinte. Je le trouvais drôle finalement. Et puis sérieusement ? Moi dans une combinaison de grand-mère, moulante comme jamais ? Quelle horreur ! Déjà, je n’étais pas sûre de rentrer dedans, malgré le fait que j’avais bien perdu le poids de mes deux grossesses consécutives, et puis, c’était hideux ! Heureusement que c’était une blague, que sa communauté – du moins celle de Pierre – était une communauté de motards et non pas de danseurs de disco. Sinon j’aurais eu du souci à me faire !

« Comme tu veux, il n'y a pas de dress code prévu mis à part une toute petite chose ... »

Oli se perdit dans ses pensées et ne termina pas sa phrase. Je lui accordai quelques secondes, parce que j’avais l’impression qu’il avait besoin de réfléchir à ce qu’il me préparait, mais au bout de quelques instants néanmoins, je compris qu’il était parti pour de bon très loin de moi et que je devais le ramener parmi nous.

« Oui ? »

Immédiatement après, il reprit ses esprits, et je vis son regard se poser de nouveau le mien, pour finalement reprendre part à la conversation. J’attendais avec impatience de savoir le détail que je devrais me procurer. Ça me rendait excitée comme une puce, j’adorais ça ! C’était souvent dans les détails que l’on trouvait les meilleures idées et j’avais hâte de m’atteler à la tâche !

« Pierre adorait le bleu ... alors pour qu'il soit un peu avec nous ceux qui savent ont toujours un petit détail bleu, ça peut être une ceinture, une pince ou une fleur dans les cheveux pour les filles, des lacets de chaussures ou même un simple petit ruban au revers d'une veste ... Mais tu n'es en rien obligée, ça ne changera rien au fait que je serai ravi que tu sois là »

Un truc bleu… ? C’était très simple à trouver, j’étais presque sûre d’avoir déjà tout ce qu’il fallait. Un collier, un bracelet ou une bague, peut-être même que j’avais des pinces pour les cheveux qui étaient bleues. Quoi qu’il en soit, je n’aurais aucun mal à m’en procurer. Comme j’étais blonde, le bleu était une couleur qui m’allait particulièrement bien et j’avais pas mal d’accessoires bleus, de même que certains vêtements également. Je souris à Olivier avant de lui répondre.

« Alors compte sur moi pour ça ! Je trouverais, tu verras ! Je ne veux pas me mettre à dos tous les motards… »

Un clin d’œil plus tard, nous rîmes tous les deux à mon allusion. Je pris ensuite ses mains dans les miennes, tendrement. J’étais très tactile avec lui, ça me paraissait presque étrange, et je ne me reconnaissais pas. Peut-être que c’était parce qu’il ressemblait beaucoup à Matthew, et que de fait, j’avais l’impression de le connaître depuis longtemps…

« C’est tout alors ? De quoi faire des shooters et quelque chose de bleu… Je me suis mariée deux fois, j’ai l’habitude du bleu, t’en fais pas ! Tu as besoin d’autre chose ? »

Décidément, je ne me reconnaissais pas du tout. Mais ça me faisait du bien, de planifier des fêtes, des événements avec d’autres personnes. Finalement, j’avais hâte d’y être à cette fête !
© casielsilencio

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Dim 11 Mai - 12:35

Je voyais bien qu'elle était en train de chercher ce qu'elle pourrait bien trouver de bleu. Je suis content qu'elle accepte de participer à cette petite "tradition" bien qu'elle ne connaisse pas Pierre, mais avec tous les gens présents, elle apprendra vite à le connaitre, parce que même s'il n'est plus là physiquement, il l'était toujours par la pensée, et par les quelques photos qui parsemaient les pièces de l'endroit où je vis aussi. Je me demande si elle aussi à des photos de Polloni un peu partout chez elle ... Il faudrait aussi que j'arrête de l'appeler Polloni, mais il m'avait tellement souvent énervé que c'était devenu une habitude. Avec elle je ferai attention à dire Matthew maintenant

- Alors compte sur moi pour ça ! Je trouverais, tu verras ! Je ne veux pas me mettre à dos tous les motards…

C'est fou cette image qu'on les gens des motards, ce ne sont pas toujours des gros barbus un peu rustres, en plus nos amis étaient on ne peut plus sympas et ouverts d'esprit, ils auraient très bien compris qu'elle ne sache pas. Et puis j'étais très touché qu'elle accepte, décidément elle avait été difficile à convaincre, mais je ne regrette pas d'avoir insisté

- C’est tout alors ? De quoi faire des shooters et quelque chose de bleu… Je me suis mariée deux fois, j’ai l’habitude du bleu, t’en fais pas ! Tu as besoin d’autre chose ?

D'autres choses ? Non je ne voyais pas. Je lui fais non de la tête et je sens ses mains se resserrer sur les miennes. Cela ne me dérangeait pas, c'était un geste naturel, mais je n'aurais pas cru qu'elle soit du genre tactile comme ça, on ne se connaissait pas finalement, même si le courant passait bien entre nous. Moi aussi, je l'avais été tout à l'heure, mais c'était pour la réconforter.
Après le coup de fil de Laura tout à l'heure, j'avais mis mon téléphone en silencieux et je le sens vibrer dans ma poche, ça doit encore être elle. Je trouve que nous étions bien là tout les deux, enfin tout du moins pour moi, et il faudrait que j'aille travailler, mais pour une fois je n'en ai pas envie, j'ai juste envie de rester là à discuter avec Abby. Je me réinstalle confortablement et lève la main pour repasser commande avant de reporter à nouveau mon regard sur Abby

- Alors comme ça tu t'es mariée deux fois ? Avec la robe blanche et tout et tout ? Le vieux truc, le truc bleu et le truc prêté ? C'est ça, je ne me trompe pas ?

Cela faisait beaucoup de questions et je peux paraître curieux, mais elle avait en quelque sorte entrouvert un peu la porte sur sa vie personnelle et je voudrais l'ouvrir un peu plus, j'ai vraiment envie de la connaitre mieux pour tisser une vraie relation avec elle. Elle enlève ses mains des miennes et se remet bien droite sur sa chaise, j'espère juste que je ne fais pas de bourde, style son premier mari pourrait être mort aussi. mais elle sourit, je crois que nous sommes partis pour une longue conversation ...
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Dim 11 Mai - 21:49

OLIVIER & ABIGAIL
You can't always get what you want ♫


Olivier ne sembla pas avoir tiqué sur le fait que je me suis mariée deux fois. Peut-être me connaissait-il mieux qu'il ne voulait bien le dire ? Je ne lui en voudrais pas si tel était le cas, parce que si c'était le cas, alors ça signifiait pour moi qu'il ne voulait pas m'agacer. Ce n'était peut-être pas du tout ça, mais j'aimais bien le croire. Je le regardai me faire signe que non, il n'aurait besoin de rien d'autre et sembla absent pour quelques minutes, avant de se reprendre bien vite pour me regarder de nouveau.

« Alors comme ça tu t'es mariée deux fois ? Avec la robe blanche et tout et tout ? Le vieux truc, le truc bleu et le truc prêté ? C'est ça, je ne me trompe pas ? »

Sa curiosité me fit sourire, et je me rappelai alors aisément mon premier ainsi que mon second mariage évidemment. Avec Tom, c'était compliqué, parce que je n'étais pas croyante et qu'il était pratiquant. Déjà que nous avions eu un enfant avec le mariage, j'avais décidé d'abdiquer en quelques sortes pour finalement suivre la tradition, malgré tout ce que je pensais.

« Pour mon premier mariage, nous étions à l'église et ma robe était blanche, oui. Avec une ceinture rouge bordeaux. Et avec toutes les traditions barbantes qui vont avec et dont je me serais bien passé. »

L'église ne me dérangeait pas plus que cela, mais je ne m'y sentais pas à ma place. Pour mon mariage avec Matthew, c'était bien mieux. Déjà, je n'étais pas sûre que l'on aurait eu le droit de repasser par l'église, parce que c'était déjà notre second mariage à tous les deux et ensuite... eh bien, Matthew n'était pas croyant, tout comme moi !

« Et pour mon deuxième mariage, j'avais une robe beige et elle était beaucoup moins impressionnante que la première. Et bizarrement, je ne sais pas pourquoi, mais nous avons gardé la tradition du bleu, de l'emprunt et de l'ancien... »

Je me replongeai dans mes souvenirs avec allégresse. Ils n'étaient pas mauvais et puis, c'était drôle de repenser à tout cela alors que c'était fini. Dans un sens, ces moments de bonheur me manquaient atrocement et dans un autre sens, c'était un si bon souvenir à mes yeux que j'aurais honte de ne pas l'évoquer.

« Je ne pense pas qu'il y en ait un jour un troisième... »

Je parlais bien entendu de mariage. Je ne voulais plus m'engager de cette façon, auprès de personne, et j'avais promis à Matthew que je porterais son nom jusqu'à ma mort, même s'il trouvait cela ridicule... c'était ma façon de l'honorer ! Mais malgré tout, malgré Jonathan, jamais je ne me marierais de nouveau, c'était clair.
© casielsilencio

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Ven 16 Mai - 14:10

Elle était un peu contradictoire, son premier mariage à l'église avait été traditionnel et semblait l'avoir barbé et pour le second elle avait quand même gardé cette tradition et paraissait heureuse de s'en souvenir. Remarque se marier avec une rock star ça devait être quelques chose ! Je ne me souvenais plus si j'avais vu quelque chose dans la presse là dessus, mais de toute façon, ça avait du être grandiose, il avait du y avoir un tas d'invités prestigieux, à moins qu'ils n'aient fêté ça en petit comité dans l'intimité ... Avec Pierre, nous étions bien ensemble et nous n'avions jamais ressenti le besoin d'officialiser notre relation,  mais nous étions jeunes aussi, peut-être qu'avec le temps cela aurait évolué. Nous avions juste évoqué une fois le mariage, c'était à la remise des diplômes. Sa soeur avait tenu à venir avec ses parents malgré qu'elle n'avait accouché que quelques semaines auparavant et quand j'avais pris le bébé dans mes bras, j'avais vu le regard de mon compagnon s'illuminer. Je savais qu'un jour se serait posée la question de l'adoption, et s'il avait fallu passer par le mariage pour faciliter les démarches nous aurions sauté le pas sans aucun problème, parce que Pierre s'était empressé, le soir même de me demander si un jour nous aurions des enfants ...

- Je ne pense pas qu'il y en ait un jour un troisième...

Sur le coup je me désole un peu, elle n'envisageait quand même pas de rester veuve toute sa vie ! Je sais combien c'est difficile de surmonter la perte de sa moitié, et je ne suis pas un bon exemple puisque cela va faire 5 ans que j'ai perdu Pierre et que depuis je me contente de relations plus qu'éphémères, mais qui sait, si un jour je tombe sur la bonne personne, je ne dirais peut-être pas non à une relation plus exclusive, cela n'empêchera pas que Pierre sera toujours dans mon coeur, il faut juste que cette personne puisse comprendre

- Il ne faut jamais dire jamais ...

Je lui fais un clin d'oeil pour qu'elle retrouve son sourire. Elle est jeune et dans la fleur de l'âge, je suis sur que quelques hommes ont déjà du tenter leur chance, moi-même, tout à l'heure, si ne je n'avais pas été gay ... Après les femmes ne fonctionnent pas comme les mecs, mais je pense que l'être humain, quel qu'il soit à besoin d'amour. Je passe ma main sur ma joue râpeuse en pensant brièvement à hier soir, et certains ont besoin de sexe aussi, enfin moi tout du moins, mais ça devait plus être un truc de mec ça, je ne vais pas m'aventurer sur ce terrain avec elle, on ne se connait pas encore assez pour ça. Après, elle avait peut-être déjà quelqu'un mais n'envisageait pas de s'engager pour l'instant, d'ailleurs elle ne m'a pas dit si elle venait accompagnée, je verrais bien en ouvrant la porte

- ... un jour tu rencontreras peut-être quelqu'un , tu l'aimeras peut-être d'une autre façon que Matthew, ce sera sans doute différent, mais ce qui comptera c'est que vous serez heureux ensemble

Et voilà ! Je ne peux pas m'en empêcher ! Comme tout à l'heure, je me permets de porter un regard sur sa vie alors que je ne connais rien d'elle. J'espère qu'elle ne va pas m'envoyer bouler, et mes paroles pseudo-réconfortantes avec ...
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Lun 19 Mai - 18:16

OLIVIER & ABIGAIL
You can't always get what you want ♫


La réaction d’Oli ne se fit pas attendre, et je savais que je devais le décevoir un peu en disant que je n’allais pas me marier une troisième fois. Je décevais souvent les gens dans ces cas-là, mais ils ne devaient pas oublier que c’était dur pour moi de devoir trouver quelqu’un après Matthew, et même en ayant quelqu’un comme Jonathan, je ne pouvais pas imaginer changer une troisième fois de nom. Il pouvait bien le comprendre, non ? Lui aussi avait perdu quelqu'un. C'était la même chose ! Nous arrivions peut-être à fréquenter d'autres personnes, mais nous ne pouvions pas oublier. Je pouvais essayer mais je savais d'avance que je n'y arriverais pas.

« Il ne faut jamais dire jamais ... »

Malgré le fait que je ne partageais pas son point de vue, son clin d'oeil me fit sourire et je savais alors qu'il ne voulait que mon bien en disant une chose pareille. Malheureusement, je ne pouvais pas y croire et suivre son ordre. Pas pour le moment, pas avec Jon. Il était mature, mais jeune. Je ne doutais pas de lui, mais je ne voyais pas mon avenir dans ses bras...

« ... un jour tu rencontreras peut-être quelqu'un , tu l'aimeras peut-être d'une autre façon que Matthew, ce sera sans doute différent, mais ce qui comptera c'est que vous serez heureux ensemble »

Je le regardai sans expression. Je ne m'imaginais plus aussi heureuse qu'avant, ça n'allait sûrement jamais changer, mais j'acceptais cet état. Je ne l'appréciais pas, mais je l'acceptais. Et je comprenais ce qu'Olivier voulait me dire, seulement, je ne pus m'empêcher de soupirer.

« Oli, réponds moi honnêtement : tu pourrais trouver quelqu'un d'aussi bien que Pierre pour toi ? »

J'étais persuadée que non, mais peut-être me trompais-je. Pour ma part, je connaissais ma réponse !
© casielsilencio


Spoiler:
 

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Jeu 22 Mai - 13:14

Je n'arrivais pas à voir ce qu'elle pensait, son visage gardait une expression neutre, puis elle soupirât ... fort ! Je sus alors que j'allais me prendre une réflexion, ou pire, me faire sécher sévère comme je l'avais crains

- Oli, réponds moi honnêtement : tu pourrais trouver quelqu'un d'aussi bien que Pierre pour toi ?

Ouch ! ça c'est une question pour le moins directe, mais je l'avais un peu cherché aussi. Mon instinct me disait de répondre non et pourtant ça ne veut pas sortir. Je croyais sincèrement à ce que je lui avais dit, qu'il ne faut jamais dire jamais. Je n'avais pas d'exemple flagrant en tête, mais je concevais qu'une personne puisse avoir plusieurs amours dans sa vie, comment peut-on être sur et certain qu'il n'existe pas sur terre quelqu'un d'autre qui soit prêt à nous aimer et que l'on puisse aimer aussi ? Alors oui, ce serait peut-être différent, oui on ne pourrait parfois s'empêcher de comparer avec ce qu'on avait connu avant, mais pourquoi pas ?

- La question n'est pas de se demander si cette personne sera aussi bien, l'important est de ressentir un amour mutuel non ?

Je voyais sur le visage d'Abby que pour elle c'était déjà décidé, rien ni personne ne pourraient "remplacer" Matthew, mais il n'était pas du tout question de cela, il ne s'agissait pas de remplacer la personne qui nous manquait, et je ne voulais pas qu'elle croit cela

- Il ne s'agit aucunement de remplacer Pierre par quelqu'un d'autre, Pierre restera toujours là et il prend de la place, crois moi ! Mais je pense qu'on peut agrandir son coeur et y faire de la place pour quelqu'un d'autre. Pourquoi parce qu'on a vécu un drame, on devrait s'interdire d'être heureux et de rendre heureux quelqu'un d'autre ?

J'avais laissé ma main sur mon coeur. Cela me faisait mal de penser ainsi, mais j'étais quand même intimement convaincu de mes paroles. Je ne sais pas si on peut évaluer la force d'un amour, c'est tellement vaste, qu'il soit fusionnel, passionnel ou complice, il est toujours fort. Il peut vous tomber dessus sans crier gare ou s'installer progressivement, le résultat est toujours le même au final, et quand vous perdez l'objet de cet amour c'est très difficile à vivre ... Si moi, j'avais avancé un peu sur ce terrain, apparemment Abby en était encore loin, Matthew était encore trop présent pour elle, il suffisait de voir comment elle avait réagi tout à l'heure, mais je ne pouvais décemment pas lui dire de l'oublier un peu dans un coin de son coeur, elle n'était pas encore prête à l'entendre et je ne commettrais pas deux fois la même erreur, cette fois ci je vais lui laisser le temps, je me contenterais de lui lancer une corde de temps en temps, elle la saisira quand elle sera prête

- J'espère que je ne te choque pas en pensant ça

Elle me semblait être une personne assez ouverte d'esprit, mais quand il s'agit d'amour, on est pas toujours très rationnel, j'en savais quelque chose ...
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Sam 24 Mai - 14:30

OLIVIER & ABIGAIL
You can't always get what you want ♫


Avec une attention toute particulière, j’attendais la réponse d’Oli. Moi j’étais persuadée que ce n’était pas possible de retrouver chaussure à son pied. J’avais essayé, et je n’étais pas mal lotie pour le moment avec Jon, mais je devais bien le dire : je ne me sentais pas satisfaite comme je l’étais auparavant. Alors, peut-être fallait-il tout simplement que je me laisse complètement aller, que j’oublie tout de ma vie d’avant. Ça aurait été tellement plus facile si je n’avais pas eu d’enfants…

« La question n'est pas de se demander si cette personne sera aussi bien, l'important est de ressentir un amour mutuel non ? »

Ressentir un amour mutuel ? Oui, c’était évident, c’était la base d’une relation saine, mais pour autant, c’était difficile de ne pas comparer avec ce qu’on avait vécu avant et de se dire que c’était éventuellement moins bien. Chacun est différent et moi ce que je voulais, c’était Matthew. C’était encore difficile pour moi, de réussir à me convaincre de vouloir autre chose. Peut-être que ça viendrait, mais pour l’instant, ça me paraissait impossible. Mais je ne voulais pas froisser Olivier, alors je ne répondis pas, l’écoutant simplement, mais n’en pensant pas moins.

« Il ne s'agit aucunement de remplacer Pierre par quelqu'un d'autre, Pierre restera toujours là et il prend de la place, crois moi ! Mais je pense qu'on peut agrandir son coeur et y faire de la place pour quelqu'un d'autre. Pourquoi parce qu'on a vécu un drame, on devrait s'interdire d'être heureux et de rendre heureux quelqu'un d'autre ? »

Pendant qu’il parlait, j’avais bien observé Oli. Il semblait croire sincèrement en ce qu’il disait. Il avait posé sa main sur son cœur en évoquant ce dernier, et je souris en le voyant si sûr et certain de lui. Au moins, il savait ce qu’il disait, et je ne pouvais que le croire. Pourtant, j’étais encore sceptique. Je comprenais que pour lui, il était important d’être heureux, certes… mais néanmoins, j’avais l’impression que malgré toute ma bonne volonté, je ne pourrais jamais réussir. Parce que je ne pourrais jamais rendre heureux quelqu’un d’autre. Pour cela, il faudrait déjà que je sois pleinement heureuse et j’avais la forte impression que ce ne serait jamais le cas. Alors dans ces cas-là, que peut-on faire à part attendre ? Lorsqu’Oli me demanda s’il ne me choquait pas, je fis un « non » de la tête, pour répondre à son interrogation.

« Je comprends parfaitement ce que tu veux dire, Oli, et je trouve ça bien que tu puisses réussir à être heureux. »

Il sembla fier de lui, mais pour autant, son air incertain me fit comprendre qu’il s’attendait à ce que je m’oppose à son point de vue… ce que j’allais faire, en fait. Je pris le temps de choisir mes mots, et enfin, quand je fus prête, je lui répliquai :

« Mais Matthew est mort l’année dernière. Et pour moi, ce n’est pas suffisant pour que je puisse avancer. Tu comprends ? »

Et c’était bien là le problème. A partir de quand jugeait-on que le deuil était terminé, quand il s’agissait de l’homme que l’on aimait ? A partir de quand pouvait-on être heureux de nouveau ? Oli ne semblait pas convaincu, mais au moins il m'avait écoutée, et pour moi, c'était suffisant. J'acceptais son point de vue, j'attendais de lui qu'il accepte le mien, et peut-être qu'il m'apporte des précisions. Après tout, il avait vécu ce que je vivais...
© casielsilencio

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Sam 24 Mai - 20:04

Abby me fait "non" de la tête quand je lui demande si je ne l'ai pas choqué avec mon point de vue. Elle m'avait écouté attentivement, et même si je sentais qu'elle n'était pas totalement d'accord avec moi, elle ne m'avait pas interrompu et avait attendu que je finisse pour exposer le sien

- Je comprends parfaitement ce que tu veux dire, Oli, et je trouve ça bien que tu puisses réussir à être heureux

Je suis content d'avoir vu juste. Elle était une bonne personne, j'en étais maintenant persuadé. Elle savait écouter et surtout était franche, ça manque tellement de nos jours des personnes qui disent réellement ce qu'elles pensent, cela nous promettait de belles discussions pour la suite. Néanmoins je pense qu'elle comme moi faisions attention à ne pas blesser l'autre, mine de rien nous étions encore fragile, surtout elle. Mais elle se trompait sur un point, je donnais peut-être l'illusion d'être heureux, c'est vrai que mis à part l'absence de Pierre tout allait bien pour moi, un bon boulot, pas de soucis financiers, beaucoup d'amis, et pourtant malgré ce que je venais de lui dire, je commençais un peu à désespérer de trouver quelqu'un à aimer, mais je ne lui montrais pas, ce n'était pas la peine qu'elle déprime encore plus

- Mais Matthew est mort l’année dernière. Et pour moi, ce n’est pas suffisant pour que je puisse avancer. Tu comprends ?

A mon tour je hoche la tête, bien sur que je comprenais, j'avais moi aussi mis près d'un an avant de pouvoir ne serait-ce que m'autoriser à sortir à nouveau

- Je sais qu'il n'y a pas de recette miracle malheureusement. J'ai beaucoup plus de recul que toi et il te faudra le temps qu'il faut, mais tu le sentiras quand tu seras prête.

Je reviens 5 ans en arrière ... La clinique me prenait tout mon temps. Pouvoir concrétiser ce projet, même sans Pierre, m'avait permis de me tenir à flot. Je m'y étais consacré entièrement, j'avais travaillé d'arrache pied pour me constituer une bonne clientèle et la fidéliser

- Me jeter à corps perdu dans le travail m'a beaucoup aidé, la clinique c'est un peu mon bébé, notre bébé. C'est Pierre qui en avait eu l'idée et j'avais à coeur de réussir ...

Je suis un peu ému, c'est la première fois que je me confie ainsi. Je parlais souvent avec les parents de Pierre, mais ce n'était pas la même chose qu'avec elle, avec elle je sentais que je pouvais m'interdire de me mettre des limites, que je pouvais oser lui confier mes sentiments les plus profonds, jamais elle ne se moquerai ou ne me jugerai mal, c'était un sentiment très étrange, mais aussi très agréable, c'était la première fois que je ressentais ça avec une fille ...
Très étrange aussi la façon dont elle me regarde, nous avions une conversation très sérieuse et je suis en train de sourire béatement, elle doit me prendre pour un bipolaire ! C'était tout moi ça, je laissais souvent mes pensées vagabonder comme ça, et ça m'avait déjà joué plus d'un tour ...
J'essaie de recadrer mes pensées, je me dis que pour Abby ce doit être ses enfants doivent lui permettre de tenir le coup, mais ils doivent encore être petits, je doute qu'elle sorte beaucoup et je suis d'autant plus flatté qu'elle ait acceptée de venir à ma petite soirée

- Au fait, ça ne va pas te poser de problèmes de faire garder tes petits ? Et puis tu ne m'as pas dit si tu venais accompagnée

Je lui fais un clin d'oeil. Malgré tout ce qu'elle m'avait dit, j'espérais qu'elle ait, si ce n'est un amant, au moins un ami avec qui elle pouvait sortir de temps en temps ...
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Dim 25 Mai - 18:31

OLIVIER & ABIGAIL
You can't always get what you want ♫


L’air tout à fait sérieux, Oli me fit comprendre qu’il comprenait ce que je voulais dire. Ça me rassurait, parce qu’au moins, je n’avais pas l’impression d’être un alien. A vrai dire, j’avais souvent voulu avoir l’avis d’autres personnes quant à leur deuil… mais c’était quelque chose de très personnel, de très intime, et je n’avais jamais osé. Mais Oli semblait penser la même chose que moi, et s’il comprenait, c’était que lui aussi, à un moment donné, avait dû être confronté à cette situation.

« Je sais qu'il n'y a pas de recette miracle malheureusement. J'ai beaucoup plus de recul que toi et il te faudra le temps qu'il faut, mais tu le sentiras quand tu seras prête. »

Pas de miracle.. évidemment qu’il n’y avait pas de miracle, sinon j’irais déjà mieux, je serais peut-être déjà remariée, et j’aurais toujours le moral au beau fixe. C’était une chimère de toutes façons, de croire que j’irais mieux rapidement. Matthew me disait que ça irait, mais il ne croyait pas lui-même à ses mots. C’était ridicule de penser que peut-être je me relèverais d’un coup. Pas tout de suite. Et pourtant, ça faisait plus d’un an maintenant.

« Me jeter à corps perdu dans le travail m'a beaucoup aidé, la clinique c'est un peu mon bébé, notre bébé. C'est Pierre qui en avait eu l'idée et j'avais à coeur de réussir ... »

Je remarquai un peu qu’Oli et moi avions les mêmes idées. J’avais pensé, moi aussi, me plonger dans le boulot jusqu’au cou, pour ne plus avoir les idées assez claires pour réfléchir pleinement. Mais encore aurait-il fallu que j’aie un boulot. Mon travail, ce n’était pas de soigner des animaux, de prendre des rendez-vous ou bien de téléphoner toute la journée pour vendre des trucs à des gens. Mon boulot, c’était de jouer de la musique avec mon mari. Et c’était un peu compromis. En réalité, c’était pour cette raison qu’en arrivant à Toronto, j’avais postulé pour devenir professeur. Je n’avais pas les qualifications requises, mais mon expérience et mon niveau d’études surpassaient tout. Je n’étais pas très bonne pédagogue, mais les élèves m’aimaient bien et je m’améliorais de jour en jour. Je commençais à prendre mon pied en allant travailler, quand je tombais sur de bonnes classes. En réalité, je commençais à refaire surface, grâce à cela. Je pensais à autre chose. Pour en revenir à Oli, je commençais à nous trouver de grosses ressemblances, et ça me faisait plaisir autant que ça me faisait peur. Mais j’étais heureuse de pouvoir partager ceci avec lui. C’était le seul qui pourrait me comprendre aussi bien.

« Au fait, ça ne va pas te poser de problèmes de faire garder tes petits ? Et puis tu ne m'as pas dit si tu venais accompagnée »

Il changeait du tout au tout, au niveau du sujet. Je m’attendais à ce qu’il me pose d’autres questions, sur Matthew, sur mon deuil, sur mon travail… mais pas ça ! Et en fait, je trouvais cela adorable qu’il décide de changer de sujet. J’étais contente que ça vienne de lui. Il faisait attention à moi, c’était sympathique. Je lui fis un beau sourire, avant de secouer la tête pour répondre à sa question. Les enfants ne seraient pas un problème, vraiment pas. Si Jon restait avec eux, je n’aurais pas de soucis. Et si Jon n’était pas disponible, il y aurait ma voisine, Sarah. L’un des deux serait sûrement disponible.

« Ne t’en fais pas, ils ont un baby-sitter qu’ils adorent, je suis sûre qu’ils seront ravis de l’avoir pour toute une soirée ! »

Je lui fis un clin d’œil et ris doucement en pensant à la façon dont Jonathan se faisait accueillir quand il arrivait à l’appartement. C’était un véritable capharnaüm. Ma fille devait déjà en être amoureuse, de toutes façons, et Leopold l’adorait aussi, à sa manière. Je gardais intentionnellement le silence sur le fait que je sois accompagnée ou non, mais Oli ne connaissait pas l’histoire, alors je pouvais bien lui dire ce que je voulais :

« Je serais toute seule. Non pas que je ne connaisse personne, mais c’est ta fête d’anniversaire, et tu auras déjà bien assez de monde à voir sans que je te rajoute un invité à apprendre à connaître ! Ne t’en fais pas pour moi, je suis sûre que je vais m’entendre à merveille avec les autres ! »

J’étais plutôt convaincante, sur ce coup-là, et ça me rendait fière de moi. Et Oli semblait satisfait, alors c’était tout ce qui comptait pour moi. C’était vraiment une étrange journée que nous vivions lui et moi. Il s’en souviendrait de son anniversaire !
© casielsilencio

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Mar 27 Mai - 17:15

Abby m'envoie un sourire rayonnant avant de secouer à tête en réponse à première question, elle était vraiment très jolie. Je ne doutais pas qu'un jour elle retrouverait le bonheur, et heureux l'homme qui réussirait à se faire une place dans son coeur, ça ne sera pas facile parce que Matthew avait mis la barre très haute, mais je pense qu'une fois conquise elle l'aimera sans concession. C'était aussi peut-être sa façon de me remercier d'être passé à un sujet un peu plus léger

- Ne t’en fais pas, ils ont un baby-sitter qu’ils adorent, je suis sûre qu’ils seront ravis de l’avoir pour toute une soirée !

Tiens donc, je vois que comme moi elle est adepte des clins doeil, je le lui rends tout en réalisant qu'elle avait dit "baby-sitter" ! C'était donc un mec qui gardait ses enfants, quelle drôle d'idée, mais après tout pourquoi pas, surement un étudiant qui fait ça pour se faire un peu d'argent. Je ne peux m'empêcher d'imaginer un beau jeune homme avec un petit bout dans les bras, ça doit être craquant ça ! Et puis si ses enfants l'adoraient il devait être très gentil et doux en plus ... Oli il faut que tu arrêtes de te faire des films là ! Abby gardait un sourire mystérieux, attendant pour donner une réponse à ma seconde question, aurais-je vu juste ? Elle avait donc quelqu'un avec qui sortir

- Je serais toute seule. Non pas que je ne connaisse personne, mais c’est ta fête d’anniversaire, et tu auras déjà bien assez de monde à voir sans que je te rajoute un invité à apprendre à connaître ! Ne t’en fais pas pour moi, je suis sûre que je vais m’entendre à merveille avec les autres !

Ah ben non, en tout cas personne qu'elle ne voulait amener, mais du moment qu'elle venait, c'était tout ce qui m'importait. Et puis comme ça je l'aurais pour moi tout seul, enfin presque, parce qu'elle semblait bien décidée de son côté à faire connaissance avec mes amis

- Je n'en doute pas ! Tu verras ils sont tous sympas !

J'avais juste un petit souci, c'était les parents de Pierre. Ils étaient très protecteurs envers moi, et je me doutais bien qu'Abby subirait le feu de leurs questions, qui elle était, comment nous avions fait connaissance, pourquoi nous nous fréquentions, depuis combien de temps, etc, etc, et j'aurais beau couper court à leurs questions en leur présentant Abby, j'étais sur qu'ils reviendraient à la charge plus tard dans la soirée pour avoir des réponses à leurs questions. Cela m'embêtait un peu, ils étaient très gentils mais pas toujours très diplomate, avec mes amis motards ce n'était pas grave, mais avec elle je ne voulais pas qu'il la brusque. J'avais comme d'habitude accompagné mes pensées avec des mimiques et Abby fronçait maintenant les sourcils en me regardant d'un air interrogatif

- C'est ... c'est juste que ... Bon les parents de Pierre sont un peu, comment dire ... curieux ...et aussi très persuasifs. Ils m'aiment beaucoup et je sens bien qu'ils vont te poser beaucoup de questions ... je ne voudrais pas que cela te mette mal à l'aise ...

Je préférais la prévenir, mais le sourire qu'elle me fait est rassurant, je suis persuadée qu'elle se sortirait à merveille de n'importe quelle situation ...
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Mer 28 Mai - 0:35

OLIVIER & ABIGAIL
You can't always get what you want ♫


Oli ne semblait pas perturbé par l’absence d’invité en plus. Au contraire, il avait l’air satisfait. S’il n’avait pas été homo, j’aurais certainement cru qu’il me draguait et pourtant, ce n’était pas le cas. Alors je ne voyais pas pourquoi il avait l’air si content. Il devait avoir ses raisons, bien sûr. Peut-être qu’un invité de plus aurait été de trop… mais dans un sens, c’était lui qui me l’avait proposé, alors il ne pouvait décemment pas me dire que ce n’était plus d’actualité, cette proposition. Il ne répondit cependant rien par rapport au fait que je serais seule, ce soir-là.

« Je n'en doute pas ! Tu verras ils sont tous sympas ! »

Avec un sourire, je hochai la tête. Moi non plus, je ne doutais pas une seule seconde du fait qu’ils seraient tous adorables et que nous nous entendrions très bien. Je n’avais pas de soucis à me faire, et je sentais que j’allais passer une bonne soirée avec eux. Ça me changerait les idées, ce serait bien, c’était exactement ce qu’il me fallait. Et puis, sortir ne pouvait que m’aider, non ? Après tout, c’était le début de la guérison ! J’étais déjà sortie à New-York, quand on y était avec Ella, pour revoir mes anciens amis, et tout s’était bien passé, je m’étais amusée et c’était vraiment bon de se sentir libre.

J’attendais qu’Olivier continue, ou passe à autre chose, je ne savais pas vraiment de quoi parler. Il était de nouveau dans ses pensées, et apparemment, c’était quelque chose qui arrivait souvent chez lui. Alors, j’attendis qu’il redescende sur Terre, et qu’il revienne avec moi.

« C'est ... c'est juste que ... Bon les parents de Pierre sont un peu, comment dire ... curieux ...et aussi très persuasifs. Ils m'aiment beaucoup et je sens bien qu'ils vont te poser beaucoup de questions ... je ne voudrais pas que cela te mette mal à l'aise ... »

Avec un sourire, je lui fis clairement comprendre que ce n’était vraiment pas grand-chose. J’avais l’habitude des gens qui posaient des questions. C’était un peu comme avoir des beaux-parents : au début, on subissait toutes les questions personnelles et un peu indiscrètes. Par chance, j’avais pu connaître cette torture avec la mère de Tom. Et également par chance, je n’avais pas connu cela une seconde fois avec Matthew, puisqu’il ne parlait plus à ses parents. J’allais m’en sortir, et j’étais certaine que ses « beaux-parents » étaient aussi adorables et gentils que lui !

« Tout ira bien, ne t’inquiète pas pour moi, je suis une grande fille. Et ce ne sont pas des journalistes non plus, je saurais poser des limites ! C’est normal qu’ils veuillent savoir qui je suis, et je ne vais pas les détester juste pour ça ! »

Oli semblait heureux de m’entendre dire ça et du coup, j’étais heureuse de le contenter. Et puis, je n’allais pas cracher sur une occasion de pouvoir voir un peu plus de monde. Je voyais toujours les mêmes personnes et ça commençait à devenir lourd, alors rencontrer des gens d’ici, ce serait vraiment très sympa !
© casielsilencio


Spoiler:
 

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Dim 1 Juin - 20:20

Abby accueille mes paroles avec un sourire comme si cela n'était pas grand chose

- Tout ira bien, ne t’inquiète pas pour moi, je suis une grande fille. Et ce ne sont pas des journalistes non plus, je saurais poser des limites ! C’est normal qu’ils veuillent savoir qui je suis, et je ne vais pas les détester juste pour ça !

Elle me rassure mais je ne peux quand même m'empêcher de m'inquiéter, on voit bien qu'elle ne les connait pas. Et même si je ne doute pas qu'elle avait déjà du remettre à leur place quelques journalistes trop curieux, avec Maddie et Paul ça ne va pas être la même chanson. Je veillerai quand même à ce qu'ils ne l'embêtent pas trop.
Cette question réglée, je passe vite fait en revue les autres invités sans en trouver un qui pourrait causer problème, et puis Abby me semblait être prête à faire face à toute éventualité. Si elle m'avait semblé fragile quand je l'avais rencontrée, j'avais maintenant une toute autre personne devant moi, une personne sure d'elle-même et déterminée. Cela me conforte dans l'idée qu'elle va s'en sortir, elle va être heureuse à nouveau, peut-être pas tout de suite, mais elle va y arriver, il suffit juste qu'elle s'en donne un peu les moyens, et commencer à sortir de son train train habituel peut être un bon début.
Nous nous taisons le temps que le serveur pose un second café devant moi. Je le remercie d'un joli sourire et d'un petit compliment. Ce n'était pas le même que tout à l'heure et ma nature du moment qui me dit que toute occasion est bonne à saisir reprend vite le dessus. Il est craquant, et bien foutu aussi. Je détache mes yeux de son joli petit cul quand il repart vers le bar et revient dans ceux d'Abby qui vient de reposer son chocolat. Elle me sourit d'un air entendu et je suis un peu honteux qu'elle ait capté mon manège, elle devait déjà penser que je suis le parfait cliché du gay qui saute sur tout ce qui bouge ... C'est vrai que c'était un peu ça en ce moment, mais j'en avais besoin, c'était physique, c'était comme une drogue qui me permettait de me sentir vivant. Ce n'était que sexuel, aucun sentiment dans tout ça, dès fois rapidement entre deux portes, dès fois pour une nuit, mais jamais plus. Personne ne savait, sauf l'assistante de la clinique, Laura, avec qui je m'entendais super bien malgré notre différence d'âge, elle me maternait beaucoup et me mettait constamment en garde contre ces coups d'un soir, mais comme un ado en rébellion, je ne l'écoutais jamais, d'ailleurs je suis sur que je vais encore me prendre une réflexion en arrivant à la clinique. Le sourire d'Abby s'était transformé en une légère moue et elle secouait maintenant légèrement la tête

- Tu dois me trouver bizarre non ? Je te donne des leçons sur le bonheur et la façon de gérer ton deuil et je ne suis pas capable de suivre mes propres conseils. Je n'ai pas toujours été comme ça tu sais, j'étais on ne peu plus fidèle à Pierre, il n'y avait que lui qui comptait à mes yeux ...

Je ne sais pas pourquoi je me justifie ainsi, j'ai peut-être besoin d'en parler à quelqu'un, quelqu'un qui pourrait m'aider et me rassurer, me dire que mon comportement est normal. Je ne sais pas pourquoi je m'étais laissé entraîner dans ces jeux dangereux ... Je bois mon café cul sec pour me donner une contenance et aussi pour trouver le courage de la regarder à nouveau dans les yeux

- Je suis désolé si je te déçois Abby ...

Je ne suis pas certain qu'elle soit la bonne personne pour ça mais tant pis, maintenant que c'est dit je ne peux plus revenir en arrière ... J'espère que je n'ai pas tout gâché ...

__________________________

Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Mer 4 Juin - 18:26

OLIVIER & ABIGAIL
You can't always get what you want ♫


Olivier devait forcément exagérer, j’en étais persuadée. Je n’étais pas une experte en matière de beaux-parents, certes, mais je n’étais pas non plus sa petite-amie, ils ne pourraient pas vraiment me poser des questions gênantes. Et quand bien même ils le feraient, je saurais quoi leur répondre pour qu’ils se taisent. Je n’aimais pas utiliser la mort de Matthew comme ça, mais parfois, quand j’en avais l’audace, c’était un bon moyen pour changer de sujet de conversation. Et j’étais sûre que de là où il était, Matthew serait mort de rire. A cette pensée si subtile, j’émis un sourire, avant de me concentrer de nouveau sur Oli.

Il venait de détailler le serveur qui lui apportait son café, et son regard intéressé ne me trompa pas. Je souris et quand il posa les yeux sur les miens, je dus me mordre la joue pour ne pas éclater de rire. Ce type était vraiment un phénomène. En plus de ressembler à Matthew, il était absolument indiscret. Et j’adorais ça. Même si je n’appréciais pas spécialement que l’on reluque les gens comme ça, je devais dire que ça ne m’étonnait même pas de lui, et que je trouvais ça hilarant, avec lui. Je devais encore être sous le choc, c’était sûrement pour ça ! Ou alors c’était parce qu’il était gay, et que je m’y attendais presque ! Je vis dans ses yeux qu’il attendait ma réaction, et mon regard rieur dut le réconforter un peu. Je n’allais pas le juger, si c’était ce dont il avait peur, bien au contraire. Il faisait sa vie comme il l’entendait, et je n’étais personne pour lui dire ce qu’il avait à faire. Bien que quelques minutes auparavant, il m’avait tout de même dit qu’il savait que nous pouvions tous les deux retrouver quelqu’un que nous aimerions autant que nos conjoints respectifs. Du coup, l’ironie de ses actes était assez prononcée ! Mais ça ne me dérangeait pas, il pouvait bien faire ce qu’il voulait !

« Tu dois me trouver bizarre non ? Je te donne des leçons sur le bonheur et la façon de gérer ton deuil et je ne suis pas capable de suivre mes propres conseils. Je n'ai pas toujours été comme ça tu sais, j'étais on ne peu plus fidèle à Pierre, il n'y avait que lui qui comptait à mes yeux ... »

Et voilà, il pensait que je venais de le juger… ce n’était vraiment pas le cas ! Je n’avais pas envie de faire la justice, la balance entre ce qu’il devrait faire et ce qu’il faisait. Ce n’était pas mon rôle, je le connaissais à peine, je n’avais pas à interférer dans ses actions. Non pas que je m’en fichais, mais je n’avais rien à dire, c’était tout. Je ne doutais pas une seule seconde de sa fidélité. Mais ce n’était plus pareil maintenant. Il couchait avec des inconnus, tant mieux pour lui, il savait ce qu’il faisait, et il trouvait sûrement plus pratique que de nouer des liens, non ? Je pouvais le comprendre… je n’étais pas comme ça, mais ce n’était pas une raison : je pouvais comprendre !

Lorsqu’il eut terminé son café un peu trop rapidement pour que ce soit normal, je le vis relever la tête vers moi, et me dire qu’il était désolé s’il me décevait. De mon côté, je n’avais toujours pas pipé mot. Que dire en entendant cela ? Et s’il savait combien je le comprenais… Certes, je n’étais pas du genre à coucher à droite à gauche, mais c’était parce que j’avais des enfants, parce que je ne pouvais pas me permettre de le faire. Peut-être que si la situation avait été différente, j’aurais été dans ce cas là aussi. Et je connaissais la douleur que ça procurait de se retrouver seul comme ça.. et je savais ce qu’on pouvait faire pour tenter d’oublier ou de passer à autre chose, sans que ça fonctionne vraiment.

« Si tu crois que  je te juge, tu te trompes ! D’ailleurs, je n’accepte pas tes excuses, parce que je n’en ai pas besoin ! »

Et à cela, j’ajoutai un sourire compréhensif. Peut-être que tout ce dont il avait besoin, c’était de trouver la personne qui pourrait l’aider à remonter la pente. Certes, il semblait aller bien… en surface. Parce qu’en profondeur, il était clair que ce n’était pas le cas. Et je n’avais pas besoin d’être psychologue pour savoir ça. Il avait peut-être fait son deuil, mais on ne peut pas oublier la personne que l’on aime. Jamais. Il faut vivre avec, c’est tout, et je l’avais bien compris…

« T’es jeune, tu as le droit de prendre du bon temps, c’est quoi le problème ? Tu n’as pas de responsabilités, pas d’enfants, je veux dire.. je ne vois pas pourquoi tu me décevrais ! »

Quoi de plus normal à trente ans d’avoir envie de s’amuser un peu ? Parfois, je regrettais d’avoir fait des enfants, mais je les aimais tellement que ce sentiment de regret me rendait honteuse, et même s’estompait au bout de deux secondes. Comment pourrais-je regretter d’avoir eu mes trois enfants ? Certes, ça me faisait des responsabilités, mais sans eux, je n’aurais peut-être réussi à remonter la pente…
© casielsilencio

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Mer 11 Juin - 16:02

Je lâche un petit soupir quand Abby me dit qu'elle ne me juge pas, elle refuse même mes excuses. Elle sourit mais ses yeux semblent sonder mon âme et c'est assez déstabilisant, on dirait qu'elle me comprend, qu'elle a deviné que ce mode de vie n'était qu'un exutoire pour essayer d'aller mieux. Je savais pertinemment que cela ne pourrait pas durer, qu'il y aurait un jour où j'aurais envie de me poser, seul ou avec quelqu'un, mais c'est comme si en me comportant ainsi, je pouvais reculer cette échéance le plus possible

-  T’es jeune, tu as le droit de prendre du bon temps, c’est quoi le problème ?

Oui bien sur, j'avais le droit de prendre du bon temps, et je ne m'en privais pas, mais une fois ce moment de plaisir passé, qu'est-ce qu'il me restait ? Rien, juste un sentiment de honte et de culpabilité, l'euphorie du moment laissait bien vite la place à un sentiment amer ... Et puis je n'étais pas si jeune que ça, à 30 ans la plupart de mes amis étaient mariés et déjà parents ou en passe de le devenir. Il n'y avait qu'à la regarder elle, elle devait avoir sensiblement le même âge que moi et avait déjà été mariée deux fois et était maman aussi

- Tu n’as pas de responsabilités, pas d’enfants, je veux dire.. je ne vois pas pourquoi tu me décevrais !

Elle n'était pas déçue, c'était déjà ça, et par sa phrase voulait-elle sous-entendre qu'elle aurait pu aussi avoir ce genre de comportement si elle n'avait pas eu d'enfants ? Cela me rassure un peu mais sans le vouloir elle venait aussi de remuer le couteau dans la plaie. Encore une fois elle avait vu juste, à part de moi-même, je n'étais responsable de personne, et encore mon attitude était-elle vraiment responsable, j'en doute ... Cette réflexion sur moi-même me conforte dans l'idée que le destin à bien fait de se faire croiser nos chemins, je sens que sa présence dans ma vie va être bénéfique, et peut-être ma présence dans la sienne aussi, même si nous étions mal partis au début.
Je me reprends vite, d'autant que je sens le regard d'Abby sur moi, mais elle devait commencer à avoir l'habitude de mes petites "absences". Et puis je devais me méfier un peu, elle semblait avoir un don de clairvoyance en ce qui concernait mes sentiments les plus profonds. Je me redresse un peu sur ma chaise et lui sourit

- Parle-moi un peu de tes enfants ... enfin si tu veux bien

Je me doutais bien que parler de ses enfants serait plus facile que de parler de Matthew, mais je préférais quand même adoucir ma demande, j'avais bien compris qu'elle n'aimait pas être contrainte. Au sourire qui illumine son visage, je comprends que je vais en avoir pour un moment alors je lève la main pour faire comprendre au serveur que je voudrais un autre café. J'interroge Abby du regard pour savoir si elle veut un autre chocolat, mais elle repousse sa tasse en signe de refus. Il me fait comprendre d'un sourire qu'il a compris. Je le lui rends avant de regarder Abby à nouveau

- Combien ? Quel âge ? Fille, garçon ?

Nous rions en même temps. Je préfère qu'elle ait de moi cette image d'homme gai, il sera bien temps plus tard, après que nous ayons bien fait connaissance, d'avoir des conversations beaucoup plus sérieuses.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Jeu 12 Juin - 19:25

OLIVIER & ABIGAIL
You can't always get what you want ♫


Encore une nouvelle fois, Olivier partit dans ses pensées. Ça semblait lui arriver bien souvent, et je ne savais pas si c’était ma présence qui faisait ça ou bien si c’était normal chez lui. Depuis que nous avions commencé à discuter, j’avais bien compris qu’il se replongeait dans des sujets difficiles pour lui, de même que pour moi, et je me doutais que ce n’était pas une habitude, mais que c’était bel et bien parce que nous étions tous les deux. Je ne lui en voulais pas, ça me permettait moi aussi de me rendre compte de tout ce que nous avions dit lui et moi, et c’était peut-être bien comme ça. Pourtant, Oli se reprit bien vite.

« Parle-moi un peu de tes enfants ... enfin si tu veux bien »

Lui parler de mes enfants ? Oh, s’il voulait. Il était vrai que je les évoquais pas mal depuis que l’on se connaissait mais qu’il ne devait même pas savoir les généralités autour d’eux. Alors en effet, mieux valait que je lui en parle, très certainement. Et puis, il avait l’air intéressé, et je ne pouvais pas dire non devant des yeux pareils. Je me demandais alors s’il aimait les enfants. Après tout, si Pierre n’était pas décédé, peut-être qu’ils auraient voulu adopter, éventuellement. Je l’imaginais bien avec un bébé dans les bras, mais c’était parce que j’avais eu l’image de Matthew avec des enfants, également. Et comme il lui ressemblait beaucoup, il pouvait m’arriver de faire l’amalgame, à tort, peut-être. Il continua sur sa lancée en me demandant combien j’en avais, quel âge ils avaient et si c’était des filles ou des garçons. J’éclatai de rire devant son impatience, qui lui était propre visiblement, et il me rejoignit dans mon hilarité. En beaucoup de points, il ressemblait à Matthew. C’en était vraiment bizarre, au final. Mais je devais en faire abstraction.

« J’ai trois enfants, Franz, Johanna et Leopold. Les deux plus jeunes sont avec moi à Toronto et le plus grand est resté à New-York avec son père. »

En repensant à mon plus grand bébé, mon cœur se serra un peu. Mais nous étions en bonne passe pour que je puisse le revoir vraiment régulièrement. Tom avait semblé plutôt conciliant et c’était sur une excellente voie. J’avais hâte de pouvoir le revoir de nouveau. Il me manquait énormément, comme d’habitude. Parfois je regrettais d’être partie… mais finalement, il y avait beaucoup d’avantages à être à Toronto et je ne pouvais pas regretter tout cela… vraiment pas !

« Franz a quatre ans, Johanna va avoir vingt mois et Leopold va avoir treize mois. Ils sont vraiment jeunes encore. Je pourrais te les présenter si tu veux, je suis sûre qu’ils t’adoreraient. »

Quoique … ce n’était peut-être pas une bonne idée, sachant qu’il ressemblait à leur père. Certes, les deux plus petits ne savaient pas à quoi ressemblait leur vrai père, mais bientôt, quand ils grandiraient, ils se poseraient des questions…
© casielsilencio

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Sam 14 Juin - 17:37

Mon impatience la fait rire. On peut dire qu'en peu de temps j'avais vu Abby dans tous les états, de la tristesse la plus profonde à la joie en passant pas la colère et l'indignation, mais la voir rire était ce que je préférais

- J’ai trois enfants, Franz, Johanna et Leopold. Les deux plus jeunes sont avec moi à Toronto et le plus grand est resté à New-York avec son père

Ah oui, trois quand même ! Et puis bizarre ces prénoms, ça fait très allemand, mais vu son physique et sa blondeur elle avait peut-être des origines allemandes. Tiens, elle n'avait que les deux plus jeunes avec elle, sans doute les enfants de Polloni, enfin de Matthew. Oli ! Même en pensées il faut que tu arrives à dire Matthew ou ça va te jouer des tours ! Une ombre de tristesse passe dans son regard quand elle me dit que le plus vieux est resté à New York avec son père, mais elle se reprend bien vite

- Franz a quatre ans, Johanna va avoir vingt mois et Leopold va avoir treize mois. Ils sont vraiment jeunes encore. Je pourrais te les présenter si tu veux, je suis sûre qu’ils t’adoreraient.

M'adorer ? Je ne suis pas sur, je n'ai pas trop l'habitude des enfants. Ma nièce, enfin la nièce de Pierre m'aimait bien c'est vrai, où alors c'était parce que quand elle venait je l'emmenais voir les animaux, quand à mes autres neveux et nièces, les enfant de ma soeur, je ne les voyais jamais ... Abby est pensive, comme si elle regrettait ce qu'elle venait de me proposer ... mais oui, cette foutue ressemblance encore ! Même s'ils ne l'avaient pas beaucoup connu, Abby devait sans doute beaucoup parler de Matthew à ses enfants et leur montrer des photos, comment réagiraient ces petits bout en croyant revoir leur père ? Il suffisait de me rappeler notre rencontre pour le savoir, ce n'était pas une bonne idée

- Je ne sais pas Abby, regarde dans quel état tu t'es mise quand tu m'as vu ... non pas que je ne veux pas le rencontrer, je suis sur qu'ils sont adorable ... mais c'est comme tu veux  

Je comprends à son signe de tête qu'elle est d'accord avec moi, et puis il sera toujours temps de les préparer si jamais une rencontre devrait se produire

- Mais j'y pense, tu as bien une photo d'eux ?

Bien sur, quelle maman n'a pas de photos de ses bambins avec elle, que ce soit dans son portefeuille ou bien dans son portable. Elle sort son téléphone de son sac et cherche les photos avant de me le tendre en me présentant donc sa petite famille. C'est d'abord une photo de son plus grand, qui lui ressemble beaucoup d'ailleurs, puis une photo des deux plus petits ensemble. J'ai un choc en voyant le petit garçon, je zoome sur la photo avec mon doigt

- ça alors ! On dirait moi petit ! C'est fou ça dis donc ! Je vais finir par croire que j'ai des gènes de Polloni !

J'éclate de rire en lui rendant son téléphone

- Quoique, vu comment je chante, j'en doute !

Elle rigole en rangeant son téléphone puis me regarde bizarrement ... tendrement je dirais. Je crois savoir à quoi elle pense et je lui souris avant de détourner mon regard. Je savais que jamais je n'aurais de photos d'une petite bouille qui me ressemble, je m'étais fait rapidement une raison quand j'avais compris que j'aimais les hommes. Bien sur si Pierre était encore là nous aurions certainement engagé une procédure d'adoption, il adorait les enfants. J'aurais toujours cette image de lui quand sa soeur lui avait fait la surprise de venir avec Emy qui n'avait que quelques semaines à notre remise de diplôme, il était aux anges. J'en oublie un moment que ça avait été la pire journée de ma vie. Je chasse tout ça en passant ma main sur mon visage, je n'ai pas envie d'en parler, ni d'épiloguer sur le fait que je n'aurais jamais d'enfant, mais avec la façon dont me regarde Abby, je sens que ce n'est pas gagné ...

__________________________

Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Lun 16 Juin - 0:30

OLIVIER & ABIGAIL
You can't always get what you want ♫


Visiblement, Oli partageait le même avis que moi quant à une possible rencontre avec les enfants. Evidemment, j’étais gentille à proposer quelque chose comme ça, mais c’était pratiquement impossible que ça arrive. Je ne voulais pas que les enfants se méprennent. Et je n’allais pas demander à Oli de changer de coiffure, de façon de s’habiller, de tête, en gros… c’était impossible, il n’allait pas faire ça juste pour mes enfants.

« Je ne sais pas Abby, regarde dans quel état tu t'es mise quand tu m'as vu ... non pas que je ne veux pas le rencontrer, je suis sur qu'ils sont adorable ... mais c'est comme tu veux »

Et voilà, je n’étais définitivement pas la seule à penser cela. Ce n’était pas grave. Si éventuellement, Oli et moi continuions à être proches dans les prochaines années, j’arriverais à faire comprendre aux enfants que ce n’était pas la même personne. Il ne fallait pas non plus les prendre pour des idiots. Ils sauraient faire la différence. Ils comprendraient très vite que leur père était mort et que cet homme n’était pas leur père, mais simplement un ami qui lui ressemblait énormément. Par la suite, Oli me demanda si j’avais une photo d’eux. Ce à quoi je répondis par l’affirmative, en hochant la tête et en fouillant dans mon sac pour attraper mon portable. En quelques secondes, je retrouvais facilement mes photos et pus lui tendre le téléphone portable pour qu’il regarde les têtes de mes enfants. Je commençais avec une photo de Franz, avant de continuer sur les têtes de Johanna et Leopold. Je vis bien ses yeux s’agrandir lorsqu’il les posa sur Leopold.

« ça alors ! On dirait moi petit ! C'est fou ça dis donc ! Je vais finir par croire que j'ai des gènes de Polloni ! »

Amusée, je le regardai éclater de rire et je le suivis lorsqu’il ajouta que ça l’étonnerait, parce qu’apparemment, il ne savait pas chanter. On ne pouvait pas tout avoir non plus. Il avait peut-être le même physique que lui, mais il n’y en avait qu’un qui pouvait chanter d’une telle façon, c’était bel et bien Matthew. Alors que je rangeais mon téléphone, j’en vins à me demander une chose vraiment idiote. Et si Olivier avait des enfants un jour – ce qui pourrait se faire si éventuellement il devenait hétérosexuel – ressembleraient-ils aux miens, en admettant que la femme en face ait à peu près mon physique ? Les choses incroyables que pouvaient faire les gènes étaient parfois énormes, et pourquoi pas cela ? Mais je me doutais bien que ça n’arriverait jamais… et pourtant, il devait bien vouloir des enfants non ? Et si ce n’était pas maintenant, ce serait plus tard. Mais j’étais convaincue qu’une personne, une fois dans sa vie, voulait des enfants. Je n’osais cependant pas lui demander comme ça… je ne trouvais pas ça poli.. même si je me doutais qu’Oli avait compris ce qu’il se tramait, derrière mon regard et que nous allions devoir en parler.

« Arrête moi si je vais trop loin mais… Tu n’as jamais pensé vouloir avoir des enfants ? Je veux dire… avec Pierre, vous en aviez discuté ? »

Peut-être que l’envie était présente avant, mais que depuis sa mort, ce n’était plus trop le cas. Après tout, je comprenais aisément qu’il ne soit plus tout aussi prêt à devenir père après cela. Il se voyait très certainement terminer sa vie avec Pierre et ne pensait pas que leur histoire se terminerait aussi tôt, alors c’était normal qu’il n’en ait plus envie. En tout cas, je me disais que c’était un bon moyen d’embrayer la conversation sur autre chose, puisque visiblement, il avait envie de rester dans ce café avec moi…
© casielsilencio

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Mer 18 Juin - 19:21

J'avais dans mes amis un couple marié depuis plus de 3 ans et toujours pas d'enfants en vue. Ils avaient du clamer haut et fort, aussi bien à leur famille respective qu'à leurs amis qu'ils n'en voulaient pas, et que c'était inutile de leur demander à tout bout de champs quand ils allaient "s'y mettre" ou s'il leur fallait un mode d'emploi. Ils n'étaient pas dans la norme, et alors ? Moi non plus je n'y étais pas, et doublement ! Je suis à peu près certain que certaines personnes acceptent mieux l'homosexualité que le fait de ne pas vouloir d'enfants.
Je voyais clairement qu'Abby se retenait de me questionner, mais elle finit par oser

- Arrête moi si je vais trop loin mais… Tu n’as jamais pensé vouloir avoir des enfants ? Je veux dire… avec Pierre, vous en aviez discuté ?

L'arrêter ? Oui, j'ai bien envie, mais c'était quand même moi qui avait lancé le sujet des enfants, et puis elle ne s'était dérobée à aucune de mes questions depuis le début de notre conversation, elle m'avait toujours répondu avec franchise, même si cela lui faisait mal. Je soupire et fixe sa tasse quelques secondes avant de chercher son regard pour lui répondre

- Pierre adorait les enfants alors je pense que nous aurions fini par en avoir oui ... A vrai dire, nous n'en avons jamais discuté sérieusement, juste une fois quand il avait vu sa petite nièce pour la première fois, le jour de la remise des diplômes ...

Je voulais paraître détaché, mais repenser à ce jour faisait toujours resurgir des souvenirs pas très plaisants, or je ne pouvais pas dissocier les deux. Je me force à ne penser qu'à la joie de Pierre quand il avait vu que sa soeur était quand même venue malgré son accouchement récent. J'avais senti tout de suite que les enfants c'était son truc quand sa soeur lui avait mis ce bébé dans les bras

- ... si tu l'avais vu, on aurait dit que c'était le sien !

Je souris à Abby, mais le coeur n'y est pas. Je baisse les yeux à nouveau. Je savais bien que ce qu'elle voulait savoir c'était mon ressenti à moi, et pas celui de mon compagnon, mais je n'osais pas lui dire dans les yeux que ce n'était pas mon souhait à moi. Je ne m'y connaissais pas plus que ça en psychologie féminine mais quelque chose me disait qu'elle me jugerait mal si je lui disais franchement non, surtout elle pour qui ses enfants étaient tout. Je me demande pendant un bref moment si c'est elle ou si c'est Matthew qui avait pesé le plus dans la balance pour les enfants, sans doute les deux, mais cela ne me regarde pas.
Je ne m'étais jamais vraiment interrogé sur le pourquoi, pourquoi je ne ressentais rien de spécial pour les enfants. Pour moi ce devait être inné, ce n'était pas une chose qui devait s'apprendre, et puis je n'ai pas trop envie de chercher, c'était ainsi, c'est tout

- Mais de toute façon la question ne se pose plus, je suis seul maintenant, et puis j'ai la clinique à faire tourner

__________________________

Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Jeu 19 Juin - 19:14

OLIVIER & ABIGAIL
You can't always get what you want ♫


Evidemment, je voyais bien que le sujet dérangeait Olivier, mais il ne semblait pas enclin à me dire d’arrêter d’en parler. Après tout, il fallait bien qu’on l’évoque à un moment ou à un autre, et autant le faire maintenant, comme ça, ce serait fait. Et puis, j’estimais avoir le droit, encore une fois. J’avais raconté l’histoire de mes enfants, et du coup, je voulais savoir ce qu’il en était pour lui. Il était en âge d’en avoir et ce serait tout à fait normal qu’il en veuille, malgré le fait que ce ne serait certainement pas génétiquement ses enfants. Ça n’empêchait rien, quand même !

« Pierre adorait les enfants alors je pense que nous aurions fini par en avoir oui ... A vrai dire, nous n'en avons jamais discuté sérieusement, juste une fois quand il avait vu sa petite nièce pour la première fois, le jour de la remise des diplômes ... si tu l'avais vu, on aurait dit que c'était le sien ! »

Il sous-entendait par là que lui ne voulait pas d’enfants alors ? D’après ce que je croyais comprendre, il n’aurait accepté que parce que son compagnon en aurait voulu. Je souris en me rendant compte que nous partagions de nombreux points communs. Si aujourd’hui, j’adorais mes enfants et qu’ils étaient plus chers pour moi que n’importe quoi d’autre, ça n’avait pas toujours été le cas. Bien sûr, cette phase était passée, et puis, j’étais aussi plus jeune, mais je m’étais dit que jamais je n’aurais d’enfants. Et puis, lorsque j’étais tombée enceinte de Tom, j’avais voulu avorter… et il m’avait convaincue que je serais une mère parfaite et qu’il était prêt à devenir papa. Et mon opinion avait été changée. Je ne regrettais cela pour rien au monde.

De son côté, Oli avait l’air particulièrement triste et je compris que je ne devais pas en rajouter. J’allais garder pour moi mes remarques et mon histoire personnelle. Ce n’était pas la peine de l’enfoncer encore plus. Cependant, lorsqu’il ajouta que de toutes façons, désormais, il était seul et qu’il avait sa clinique à faire tourner, je ne pus m’empêcher de reprendre la parole :

« Tu trouveras quelqu’un d’autre… »

Je ne voulais pas me montrer trop indiscrète, mais c’était bien ce dont nous avions parlé juste quelques instants auparavant. Il m’avait dit que je trouverais quelqu’un, et j’avais imaginé que de son côté, ce serait la même chose. Alors il ne devait pas me dire qu’il était seul. Certes, il l’était, mais ça allait changer ! Il semblait très enclin à sortir, apparemment, et à faire la fête, et c’était une bonne chose : il devait en rencontrer des gens, de cette façon ! Après, la question des enfants, c’était autre chose et il ferait bien ce qu’il voulait. Je savais que je venais pratiquement de m’interdire de lui parler de ma propre expérience, mais je sentais que c’était important et qu’il fallait qu’il le sache, pour savoir qu’il ne fallait jamais dire jamais.

« A vingt-huit ans, j’ai eu mon premier enfant… et avant cela, je détestais les enfants et je n’en voulais pas. Rien n’est impossible, tu vois ! »

Je lui repris sa main dans la mienne en souriant et en lui adressant un petit sourire complice. Il ne devait pas se laisser abattre, et si vraiment il ne voulait pas du tout d’enfants, ce n’était pas non plus un drame, j’étais persuadée qu’il y avait des tas d’hommes, là-dehors, qui n’en voulaient pas non plus !
© casielsilencio

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Olivier Simon Metcalfe


DISCUSSIONS : 359
MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    Sam 21 Juin - 1:45

Je voyais bien qu'Abby n'était pas dupe, elle avait très bien compris que je ne voulais pas d'enfant, même si je l'avais dit à mots couverts. Elle avait aussi compris qu'évoquer Pierre de cette façon m'avait fait mal, très mal et surtout fait resurgir de mauvais souvenirs. Je suis un peu en colère contre moi-même, c'est moi qui devait me montrer fort, moi qui devait lui montrer, à nous qui avions perdu notre moitié, notre âme soeur, que le temps jouait en notre faveur et qu'il estompait la douleur au fur et à mesure qu'il s'écoulait, mais là c'était au-dessus de mes forces

- Tu trouveras quelqu’un d’autre…

Je ne peux m'empêcher de faire un petit rictus. Bien sur, j'espérais de tout mon coeur que oui, aussi bien pour elle que pour moi, quoi de meilleur que d'aimer et de se sentir aimé, mais je suis encore tout chamboulé d'avoir pensé à Pierre de cette façon. Elle avait justement besoin d'être rassurée sur le fait que le temps apaiserait un peu son chagrin et sa peine d'avoir perdu l'homme de sa vie et j'étais en train de lui prouver le contraire. Une petite voix dans ma tête me dit qu'il faut écarter ce sujet, et vite sinon je cours à la catastrophe, mais je ne trouve rien pour rebondir, même mon humour m'a laissé tomber.
Remarque, Abby aussi à l'air loin dans ses pensées, mais c'est elle qui reprend la parole

- A vingt-huit ans, j’ai eu mon premier enfant… et avant cela, je détestais les enfants et je n’en voulais pas. Rien n’est impossible, tu vois !

Je la regarde avec des yeux ronds. Détester ? C'était donc encore plus fort chez elle que chez moi, c'est étrange, comment avait-elle pu changer cela en un amour aussi fort en si peu de temps ... Peut-être faut-il être parents pour le comprendre, peut-être que l'enfant vous donne tellement d'amour que vous êtes obligé de lui rendre ... c'était à considérer, mais comment être sur d'avoir ce déclic, et puis il n'y avait pas que cela à prendre en compte dans mon cas, je m'assumais parfaitement en tant que gay, mais qu'en serait-il pour cet enfant, la société n'était pas tendre et les enfants entre eux encore moins.
Abby saisit ma main et me sourit, elle avait en quelque sorte inversé les rôles, et j'en suis content, j'arrive à sourire sincèrement cette fois

- Oui ... impossible n'est pas français comme disait ma mère, qui sait, je serai peut-être papa un jour ! En tout cas si ce jour arrive, je veux que tu fasses partie de la vie de cet enfant Abby

Je sens mon téléphone vibrer contre ma cuisse au moment où je serre sa main qui tenait toujours la mienne comme pour lui demander son accord. Ce doit être Laura, je suis extrêmement en retard. Je lâche Abby pour l'éteindre dans ma poche mais je vais devoir y aller. Cependant je ne veux pas qu'elle pense que j'esquive pour ne pas aborder ce sujet plus en profondeur.

- Je suis vraiment désolé, mais je vais devoir aller travailler. Ecoute Abby, je sais qu'on se connait à peine, mais je pense qu'on devait se rencontrer, on a tellement en commun et j'espère qu'on aura encore plus à partager ... Je crois que le destin m'a envoyé le plus beau cadeau qui soit en ce jour si spécial pour moi

J'espérais qu'elle pensait comme moi, et pourtant, si il y en avait un qui détestait ce foutu destin, c'était bien moi !

__________________________

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫    

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINE] ◘ Olivier & Abby - You can't always get what you want ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: ARCHIVES :: MLH 2.0-
Sauter vers: