Partagez | 
 

 [TERMINE] [NEW YORK] « Concrete jungle where dreams are made of... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] [NEW YORK] « Concrete jungle where dreams are made of... »   Lun 9 Juin - 15:10

Ella & Abigail
 
Concrete JUNGLE WHERE DREAMS ARE MADE OF


Evidemment, j'avais beaucoup de mal à me dire que j'allais devoir me séparer de mon fils à nouveau. L'idée de m'enfuir avec lui me traversa l'esprit, mais je ne pouvais pas décemment faire une chose pareille, bien sûr. En soit, je savais depuis le début ce qui m'attendait, mais je ne pensais pas que ce serait si difficile...

Alors que je me demandais comment j'allais bien pouvoir faire pour passer cet obstacle de plus, mon plus grand fils, qui avait écouté notre conversation, me tira par le bras pour me dire qu'il pourra revenir pour les vacances. Je l'espérais sincèrement, il le fallait. Tom ne devrait pas être trop lourd là-dessus, il verrait bien que Franz allait bien, que tout s'était bien passé. Et il me connaissait, il savait que je ne ferais rien de dangereux, évidemment.

« C'était déjà prévu que je lui demande Abby, et je resterai en contact avec lui de toute manière. »

Avec application, je laissais apparaître un léger sourire, pour faire comme si tout allait bien. Je savais que je pouvais compter sur Ella, mais bientôt, il faudrait que je reprenne la situation en main, parce que c'était moi qui étais responsable et c'était à moi de gérer cela. Pas à Ella. J'étais trop lâche pour le faire maintenant, mais il faudrait bien que j'assume mon rôle.

« Ella, il faut vraiment que je te remercie pour tout ce que tu as fait ! Et tout ce que tu vas faire. Je devrais peut-être venir avec toi... »

Cette idée me terrifiait mais après tout... il fallait prendre des risques dans la vie. Et puis, si j'avais Ella à mes côtés, elle me donnerait la force et le courage de ne pas me laisser faire par Tom, non ?
© casielsilencio

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: [TERMINE] [NEW YORK] « Concrete jungle where dreams are made of... »   Lun 9 Juin - 21:46

Je regarde ma cousine, elle semblait soucieuse et légèrement anxieuse. Pourtant elle ne devait pas, Franz était entre de bonnes mains ici.

- Ella, il faut vraiment que je te remercie pour tout ce que tu as fait ! et tout ce que tu vas faire. Je devrais peut-être venir avec toi...

Je la regarde et je remonte un peu mes épaules.
Elle ne devait pas le faire si elle en avait pas envie. Après tout, je peux m'occuper des allers-retours de Franz et puis aujourd'hui il existe les accompagnateurs pour enfant seul. Je suis certaine que Franz pourrait venir tout seul. Il se débrouille bien. Mais si je dis ça maintenant à Abby, elle va me regarder avec des yeux ronds et elle ne voudra plus que je m'occupe de son fils.

- C'est tout à fait normal, tu n'as pas à me remercier Abigail. Tu fais comme tu veux, si tu ne le sens pas, pas la peine, il y aura d'autre moment pour le revoir, prépares-toi avant.

Je lui fais un grand sourire, et finit ma boisson chaude.

- Tu as toute une journée pour y réfléchir, mais ne te prend pas la tête cousine, tout ira bien. Je vais convaincre Tom, n'oublie pas que j'arrive à persuader des gens de faire un traitement alors qu'ils ne croient plus en rien et au final aujourd'hui ils ont la forme !

Je sais bien que la comparaison est un peu morbide, mais je n'avais que ça en tête !

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] [NEW YORK] « Concrete jungle where dreams are made of... »   Mar 10 Juin - 22:47

Ella & Abigail
 
Concrete JUNGLE WHERE DREAMS ARE MADE OF


Ella ne sut pas me répondre, et c’était bien normal, parce qu’elle n’était pas à ma place, et elle ne connaissait pas assez Tom pour savoir comment il pourrait réagir. Je savais qu’il pourrait tout tenter pour que je revienne à New-York et c’était pour cette raison qu’il me fallait absolument Ella à mes côtés. Parce qu’elle seule pourrait me donner réellement envie de rester à Toronto encore et encore. Et je n’allais pas l’abandonner là-bas. Je retournerais sûrement à New-York un jour, mais plus tard. Quand les enfants auront grandi, qu’ils connaîtront la vérité pour leur père, qu’ils seraient vraiment au courant. Quand ils poseraient des questions et qu’ils voudraient connaître le reste de leur famille. En attendant, je voulais rester là-bas, au Canada.

« C'est tout à fait normal, tu n'as pas à me remercier Abigail. Tu fais comme tu veux, si tu ne le sens pas, pas la peine, il y aura d'autre moment pour le revoir, prépares-toi avant. »

Malgré son sourire, je ne pus m’empêcher de vraiment réfléchir à tout cela. Que devais-je faire ? Certes, j’avais encore un peu de temps devant moi pour réfléchir, mais ce n’était pas pareil.. nous allions visiter New-York encore aujourd’hui, et ça allait être compliqué de pouvoir peser le pour et le contre. Mais j’avais également envie de revoir Tom… et peut-être qu’il serait assez ouvert pour que l’on mette les choses au clair, non ?

« Tu as toute une journée pour y réfléchir, mais ne te prend pas la tête cousine, tout ira bien. Je vais convaincre Tom, n'oublie pas que j'arrive à persuader des gens de faire un traitement alors qu'ils ne croient plus en rien et au final aujourd'hui ils ont la forme ! »

Après un sourire en direction d’Ella, je fus convaincue que de toutes façons, peu importait ce que je faisais, ce serait la bonne décision, parce que c’était ce que j’aurais choisi de faire. Si je voulais voir Tom, tant mieux, si je ne le voulais pas le voir, tant pis. Mais au moins, je n’aurais pas de regrets. Et puis, même… il était toujours possible de se contacter autrement. Je prendrais le temps qu’il me faudra et une fois que ce sera bon pour moi, je pourrais tout dire à Tom et lui expliquer. Il comprendrait, j’en étais certaine. Si c’était le lendemain, ce serait le lendemain, si c’était plus tard, ce serait plus tard.

« Je te dirai ça ce soir alors. Je vais réfléchir à ça, mais on va pas se priver de faire des trucs aujourd’hui. Il fait beau, visiblement, Central Park ce serait une bonne idée non ? On avait dit qu’on irait ! »

Je préférais changer de sujet de conversation, ça me paraissait être un choix plus judicieux que de continuer à me poser des questions rhétoriques qui peut-être ennuieraient Ella. Ce n’était pas à elle de subir tout ce que je pouvais penser, mais à moi seule.
© casielsilencio

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: [TERMINE] [NEW YORK] « Concrete jungle where dreams are made of... »   Mer 11 Juin - 22:22

Ma cousine me sourit, je sais qu'elle prendra la bonne décision, celle qui lui conviendra le mieux. Elle a la tête sur les épaules, elle est équilibrée, je ne me fais pas de soucis.

- Je te dirai ça ce soir alors. Je vais réfléchir à ça, mais on ne va pas se priver de faire des trucs aujourd’hui. Il fait beau, visiblement, Central Park ce serait une bonne idée non . On avait dit qu’on irait !

Un petit changement de conversation discret, mais nous allions pas nous étendre sur le sujet non plus. Et puis elle avait le temps pour prendre sa décision.

- Oui, vu la météo, on y sera bien ! Et les enfants pourront profiter d'être au grand air.

J'avais déjà vu quelque photo de central parc et je me suis dit que c'était le parc le plus immense qui m'était à porter de bras. Mais avec ma trouille de me retrouver dans une grande ville, j'avais préféré continuer de rêver.
Nous finissons notre petit déjeuner, puis après un petit passage dans la chambre pour finir nos préparatifs, on met enfin le nez dehors.
Franz avait décidé de ne pas lâcher sa mère, alors j'étais en charge de la poussette. Ce qui n'était pas plus difficile que de pousser un lit d'hôpital.
Je suivais Abigail, sans trop de soucis, à cette heure beaucoup de personnes travaillaient, c'était un peu plus calme, mais la population était vraiment impressionnante. Vraiment différent de Toronto, ou même de l'Angleterre.
Nous arrivons enfin à Central Park et je crois que j'étais bien plus émerveillé que les enfants. Je n'arrivais pas à m'imaginer que ce parc est juste en plein milieu de New York !
Nous marchons côte à côte tout en parlant, Abby me narrant ces moments passés ici, puis on se stop dans un petit coin, peu fréquenté pour laisser Leo et Johanna courir un peu partout et se fatiguer aussi. Ils doivent se dépenser et puis c'est bon pour eux de bouger.
On s'assoit sur l'herbe avec Abigail, et on commence à discuter, et le principal sujet évidemment c'était David et moi. Mais après un temps, la discussion à dérivé sur un tout autre sujet, bien différent.
Puis on joue avec les enfants, c'était vraiment une journée agréable, la chaleur, mais pas trop. Puis on se pose j'ai Johanna entre mes jambes, alors qu'Abby est entouré de ces deux petits hommes.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] [NEW YORK] « Concrete jungle where dreams are made of... »   Jeu 12 Juin - 22:48

Ella & Abigail
 
Concrete JUNGLE WHERE DREAMS ARE MADE OF


Central Park ! L’endroit de New-York le plus étrange, le plus merveilleux, le plus reposant et le plus extraordinaire de toute la ville et des alentours. C’était un miracle que de voir combien de milliers d’arbres il y avait dans cette immensité verte. Dès que nous arrivâmes dans le parc, les enfants voulurent sortir des poussettes pour aller explorer et je leur recommandais très vite de rester avec Franz et de ne pas s’éloigner. L’endroit était immense et je n’avais pas envie de les perdre. Même si je connaissais le parc par cœur, ce n’était pas la peine de devoir courir partout en étant paniquée. Quant à Franz, je lui intimai des règles, auxquelles il devait se tenir. Mais il avait l’habitude, il venait souvent ici, déjà à l’époque et encore aujourd’hui. J’imaginais qu’il y avait ses habitudes avec Andrew et les autres.

Nous commençâmes de faire à errer dans les allées, Ella à mes côtés et les enfants toujours à proximité. Je parlais avec Ella de toutes les fois où j’étais venue ici. J’avais dû trainer des milliers de fois dans ce parc. Avec Tom, nous avions un loft vraiment très près d’ici ; de la terrasse, on pouvait voir les arbres du parc. C’était tellement bien.. quand j’étais enceinte, on venait toujours ici pour se promener un peu en amoureux. A l’époque tout allait bien… et je me disais que j’aurais peut-être dû rester avec lui. Mais j’avais tout fait foirer, et malheureusement ça avait été trop tendu pour qu’il veuille me pardonner. Si nous étions bons amis aujourd’hui, ça n’avait pas toujours été le cas.

Au bout d’un moment, nous décidâmes de nous arrêter, sous un arbre, au calme. Les enfants partirent un peu plus loin, tout de même assez près pour que je puisse les surveiller, et Ella et moi installâmes une couverture pour nous asseoir dans l’herbe. J’avais l’impression d’être une adolescente de nouveau. Ce temps-là était tellement loin et pourtant… les années avaient filé à une allure incroyable. Ces moments de tournées avaient été rapides et finalement, la vie avait repris son cours à cent à l’heure, après la mort de Matthew. Me retrouver ici avec ma cousine perdue de vue et retrouvée, ça me faisait tout drôle. Nous n’avions cessé de discuter Ella et moi, jusqu’à ce que les enfants reviennent vers nous, épuisés d’avoir couru. Ils semblaient très contents d’être venus ici. Et j’étais fière qu’ils aient pu voir cet endroit magnifique. Alors que Leopold s’accaparait mes bras, Johanna préféra se retrouver avec sa cousine et Franz s’assit à côté de moi, en faisant des grimaces à son petit frère. Quant à moi, j’étais vraiment heureuse d’être ici avec tout ce beau monde. Il ne manquait qu’une personne pour que tout soit parfait, malheureusement, ça ne pourrait jamais arriver.

Il fallait que je prenne une décision pour Tom. Devais-je le voir, le lendemain ? Ou bien devais-je plutôt attendre encore un peu ? Mon cœur me disait d’attendre, parce qu’il savait très bien convaincre les gens. Il pourrait me persuader en moins de cinq minutes. Il n’aurait qu’à parler des enfants et c’était bon. Mais je ne pouvais pas tout abandonner pour revenir ici. Je ne pouvais clairement pas faire ça… Donc je devrais peut-être attendre ? C’était une option envisageable et elle me faisait de l’œil. Mais je passais pour une lâche. En fait, j’étais une lâche. Ella m’avait dit de réfléchir, mais pour la première fois de ma vie, je ne savais pas quelle décision était la bonne. Et j’étais la seule à pouvoir la prendre.. Pourtant, l’avis de ma cousine m’était important.

« Si demain je viens… et que Tom essaye de me faire rester à New-York.. tu m’aideras hein ? »

Je connaissais bien sûr déjà la réponse. Elle non plus n’avait pas envie que je quitte Toronto bien sûr. Nous venions de nous retrouver, c’était évident qu’elle voudrait que je reste… alors je savais déjà que je pouvais compter sur elle, mais j’avais besoin de l’entendre… vraiment !
© casielsilencio

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: [TERMINE] [NEW YORK] « Concrete jungle where dreams are made of... »   Lun 16 Juin - 21:58

Je câline ma petite-cousine avec grand plaisir, je regardais de temps en temps Abby avec ses fils, ils étaient adorables tous les trois.

- Si demain je viens… et que Tom essaye de me faire rester à New York... tu m’aideras hein ?

Je regarde ma cousine surprise de sa question, mais aussi de ces paroles. Tom allait vouloir la faire rester ici... Je sais qu'il a ces arguments, mais Abby à faire un choix en partant, en venant vivre à Toronto. Elle ne l'a pas fait avec le coeur léger, non, c'était bien tout le contraire. Elle voulait juste recommencer sa vie, et donner le meilleur pour ces enfants. Tom à dut le comprendre maintenant.

- Je ne laisserai personne t'éloigner de moi !

Nous avions été trop longtemps séparé, sans se connaitre vraiment. Alors aujourd'hui que nous nous connaissons, que nous nous apprécions de plus en plus, je n'allais pas laisser ma cousine, ma confidente partir, et retourner à New York.

- Hors de question que tu reviennes ici, promis, je t'aiderai.

Je suis vraiment sérieuse, on ne m'enlèvera pas la seule famille que je veux, que j'ai.

- Mais il devrait respecter ton choix, je ne le connais pas autant que toi, mais pourquoi voudrait-il que tu restes à tout prix, alors que tu es bien à Toronto, encore si tu avais le mal du pays, je comprendrais, et puis... il y a des gens bien à Toronto.

Bien entendu, je entendais sous Jon, ça avançait entre eux, et dans le bon sens, je ne voulais pas que ça ce stop.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] [NEW YORK] « Concrete jungle where dreams are made of... »   Lun 16 Juin - 23:44

Ella & Abigail
 
Concrete JUNGLE WHERE DREAMS ARE MADE OF


Bizarrement, j'étais presque honteuse de demander cela à ma propre cousine. Après tout, je devrais avoir un minimum de force et j'avais les arguments pour rester à Toronto. C'était juste que Tom avait une force de persuasion qui dépassait l'entendement. Ella avait l'air surprise que je lui demande une chose pareille. Pour elle, c'était évident que j'allais rester à Toronto, que j'allais réussir à dire non à Tom. D'ailleurs, je n'étais pas sûre que ça lui soit venu à l'esprit qu'il aurait envie de me faire rester à New-York. Peut-être qu'il aurait changé, en quelques mois... c'était possible après tout ! En face de moi, Ella me déclara qu'elle n'allait laisser personne m'éloigner d'elle. J'étais touchée par ses mots, c'était tellement adorable, tellement agréable d'entendre une chose pareille. J'étais aimée, que ce soit à Toronto ou à New-York, et mon coeur balancerait toujours entre les deux bien sûr, mais je ne pouvais pas laisser ma cousine seule ici, alors que nous venions de nous retrouver, c'était impossible ! Et Tom pourrait bien le comprendre !

« Hors de question que tu reviennes ici, promis, je t'aiderai. »

En baissant les yeux devant tant de dévotion, je ris doucement en me rendant compte qu'Ella n'était définitivement pas prête à me laisser filer. Tant mieux, parce que je n'en avais pas envie. J'étais trop heureuse de l'avoir retrouvée, un peu au hasard, il fallait bien l'avouer, pour devoir la quitter aussi rapidement. Je l'avais dit, un jour, je rentrerais à New-York, mais ce serait bien plus tard que cela. Dans quelques années, certainement !

« Mais il devrait respecter ton choix, je ne le connais pas autant que toi, mais pourquoi voudrait-il que tu restes à tout prix, alors que tu es bien à Toronto, encore si tu avais le mal du pays, je comprendrais, et puis... il y a des gens bien à Toronto. »

Elle ne connaissait pas Tom... ce n'était pas pour lui qu'il ferait une chose pareille, mais pour les enfants, et plus particulièrement Franz. Et Andrew aussi. Parce que ce dernier  - le plus grand fils de Matthew  - m'adorait comme une seconde maman, et je savais que je devais atrocement lui manquer, et qu'il allait même être jaloux de son demi-frère. Mais elle avait raison. Je devais rester à Toronto, parce qu'il y avait des gens bien. Il y avait elle, il y avait Jon, il y avait mes quelques élèves qui écoutaient, notamment Ryan, et puis voilà, j'avais un travail je ne pouvais pas tout plaquer comme ça. Il y avait des conséquences pour mes actes et j'avais des responsabilités désormais.

« Rassure-toi, je n'ai aucune envie de quitter Toronto. Je suis bien là-bas, et j'ai une vie normale. C'est tout ce que je voulais quand j'ai quitté New-York, et je n'ai pas envie que ça change. Pas du tout même. Tom fait ça pour les enfants. »

Et malheureusement, les enfants étaient également un argument qui pourrait me faire flancher. D'un côté, je me sentais mal pour eux, et de l'autre, je me disais que je devais penser à moi et à mes autres enfants d'abord... Enfin, si j'y allais, Ella serait avec moi et je n'aurais pas de problèmes. Mais même... Tom serait capable de me faire flancher. Je ne devais pas prendre ce risque. Il ne le fallait pas. Alors j'allais sûrement rester à l'hôtel, même si je devais l'avouer : mon ex-mari me manquait et j'aurais vraiment adoré le revoir une nouvelle fois...
© casielsilencio

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: [TERMINE] [NEW YORK] « Concrete jungle where dreams are made of... »   Mar 17 Juin - 17:28

Je ne voulais pas qu'elle revienne ici, j'avais besoin de ma cousine près de moi, elle était la seule avec qui je pouvais parler, avec qui je pouvais tout dire sans être jugé. C''est la seule famille que j'ai et je ne veux en aucun cas que l'on soit encore séparée.

- Rassures-toi, je n'ai aucune envie de quitter Toronto. Je suis bien là-bas, et j'ai une vie normale. C'est tout ce que je voulais quand j'ai quitté New York, et je n'ai pas envie que ça change. Pas du tout même. Tom fait ça pour les enfants.

J'étais soulagé, elle n'avait pas non plus envie de partir de Toronto.
Ma tête appuyée sur celle de ma petite-cousine, je regarde Abigail en souriant.

- Ils pourraient venir te voir aussi un jour...

J'aimerais aussi les rencontrer, certes les enfants de Matthew ne sont pas de ma famille, mais ils font partie de la vie de ma cousine, elle tient à eux, et j'aimerai les connaitre. Mais là aussi tout ça sera compliqué à organiser mais je pense que l'on le pourra. Comme on dit, lorsque l'on veut, on le peut !
Les enfants commençaient à avoir faim, alors on sort de Central parck pour aller dans un petit restaurant. Nous mangeons tout en parlant et faisant participer les enfants, c'était agréable, et puis ça leur apprenait à parler normalement pour se faire comprendre.
Notre après-midi nous la passons plutôt dans les boutiques, et je me suis fait bien plaisir et bien entendu j'ai faits des petits cadeaux aux enfants.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] [NEW YORK] « Concrete jungle where dreams are made of... »   Mar 17 Juin - 20:09

Ella & Abigail
 
Concrete JUNGLE WHERE DREAMS ARE MADE OF


Finalement, la conversation se fut plus détendue, en quelques secondes, dès l’instant où je commençais à dire que je ne voulais pas quitter Toronto. Ella finit par me dire que les enfants de Matthew pourraient également venir me voir, là-bas. Je savais qu’elle avait raison, mais ce serait tellement compliqué de les voir. Andrew était comme son père, il voudrait rester avec moi ou bien me faire venir avec lui, tout comme Tom le voudrait. A moins qu’il ne me déteste, comme j’imaginais qu’il devait le faire. Ce serait plus simple comme ceci, si tel était le cas ! Sans pouvoir embrayer sur autre chose et lui répondre, les enfants nous firent rapidement comprendre qu’ils avaient faim et que nous devions nous dépêcher de trouver quelque chose pour manger. Je pris les rênes et emmenai tout le groupe dans un restaurant, pas très loin de là, où j’avais déjà dîné une fois avec Tom et qui était vraiment parfait, avec vue sur le parc. C’était magnifique et si nous avions une bonne table, nous pourrions vraiment avoir le déjeuner parfait ! Je commandai rapidement pour les enfants et moi-même et laissai Ella vivre sa vie et choisir ce qu’elle voulait. Le repas se passa à merveille et nous eûmes tôt fait de quitter l’endroit après avoir payé pour finalement faire autre chose par la suite.

D’un commun accord, nous décidâmes de nous rendre dans un centre commercial pour faire des emplettes. Ella ne put s’empêcher de s’acheter des vêtements bien sûr, d’ailleurs, je n’étais pas mieux qu’elle, et elle acheta des choses pour les enfants, ce que je ne voulais pas au départ. Mais elle savait se montrer persuasive et puis, les enfants avaient déjà jeté leur grappin dessus, bien entendu. Ce qui ne voulait pas dire que j’étais potentiellement d’accord avec ça. Ils avaient déjà plein de choses, et à cet âge là, ils grandissaient vite et changeaient tout aussi rapidement.

« Tu n’as pas à les gâter comme ça Ella… Ils y prendront goût après ! »

Ce n’était pas du tout un reproche que je faisais à ma cousine, mais il fallait bien qu’ils s’habituent à ne pas tout avoir. Et surtout, je ne voulais pas qu’ils pensent qu’on les gâtait parce qu’ils n’avaient plus de père ou je ne sais quelle connerie du genre.  
© casielsilencio

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: [TERMINE] [NEW YORK] « Concrete jungle where dreams are made of... »   Mar 17 Juin - 23:33

  Malgré le fait qu'Abby n'était pas spécialement pour, je ne pouvais faire autrement, je les aime mes petits loulous, et puis si je faisais un petit cadeau à Franz et pas aux autres, je me serai senti mal.
- Tu n’as pas à les gâter comme ça Ella… Ils y prendront goût après !
- J'ai quelques années à me rattraper...

Je souris à ma cousine, je n'y pouvais rien, je suis généreuse avec les gens que j'aime.
Nos emplettes finient, nous prenons la route de l'hôtel ou nous passons une soirée devant un dessin animé.
Le lendemain matin, nous faisons nos valises, l'heure du départ avait sonné et le week-end prenait fin. Franz avait du mal à laisser sa mère, ce qui se comprenait. Je regarde ma montre, si je me dépêchais pas un peu, je serais en retard au rendez-vous avec Tom.
Je suis enfin prête, je regarde ma cousine, qui câline son fils, que ça doit être déchirant rien qu'à les regarder, j'avais envie de pleurer, mais je restais forte pour ne pas paraître trop faible.
Abigail avait pris la décision de ne pas venir, d'aller se promener avec les enfants histoire de penser à autre chose.  

- C'est le moment d'y aller bonhomme...

J'ai la gorge serrer, ce n'était pas possible, je rendais compte que j'étais horrible au final, j'étais venu le chercher pour qu'il voit sa mère et maintenant, je le lui arrache. Mais je suis une personne vraiment vilaine...
Franz serre fort sa mère, puis embrasse son petit frère et sa petite soeur, puis il me regarde, il me fait comprendre qu'il était près.
Ma cousine avait laissé ses larmes coulées, et reprend son fils une dernière fois dans ses bras.

- On se verra bientôt maman, je te promets.

Comment ce petit garçon pouvait être aussi fort ? Un vrai roc ce petit bout d'homme.
On finit par partir, et on part rejoindre Tom dans un petit café. Franz court rapidement près de son père quand il le voit.
On échange les banalités pendant un temps, puis il était l'heure pour moi de partir retrouver ma cousine et les loulous.
Je fais un gros câlin à Franz, le couvre aussi de bisou, il allait me manquer ce petit bonhomme. Je lui dis de rester toujours aussi sage. Il me le promet, avec un grand sourire.
Avant de me séparer de Tom et de Franz, l'ex-mari d'Abigail me donne une lettre que ma tante lui avait donnée, et elle était destinée bien entendu à sa fille. Je la fixe me demandant bien ce qu'elle pouvait bien contenir. Je la mets dans mon sac et après une dernière accolade aux garçons, je tourne les talons et par rejoindre Abby.



__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] [NEW YORK] « Concrete jungle where dreams are made of... »   Jeu 19 Juin - 0:22

Ella & Abigail
 
Concrete JUNGLE WHERE DREAMS ARE MADE OF


Malgré le fait que nous n’étions pas pressées, nous dûmes rentrer à l’hôtel malgré tout assez tôt, parce que les enfants commençaient à fatiguer. Le parc et le shopping par la suite avaient été éreintants et ils avaient besoin de dormir. Et je me rendais compte, en arrivant dans notre chambre, que nous aussi nous étions fatiguées. Le lendemain allait être une grosse journée, forte en émotions, et je ne devais pas être épuisée, ce serait encore pire.

Dès que le réveil sonna, Franz ne me quitta pas une seule seconde. Nous savions tous les deux qu’il s’agissait de nos derniers moments ensemble sans savoir quand nous nous reverrions. Evidemment, ça ne changeait rien, nous allions nous revoir… mais j’avais beaucoup de mal à me dire que ce ne serait pas long. Une minute sans lui était trop longue déjà. C’était mon fils, c’était normal que je ressente cela. Mais je ne voulais plus le ressentir. Je voulais qu’il reste avec moi. Néanmoins, une promesse était une promesse, et Tom attendait qu’il revienne, avec Ella. Malgré toutes mes réticences, je continuais de me préparer et de prendre soin de Franz, sans délaisser pour autant son frère et sa sœur.

Lorsque je dus laisser mon fils à ma cousine pour qu’elle l’emmène retrouver son père, je laissai échapper quelques larmes, après l’avoir câliné pour la dernière fois avant trop longtemps. Je voyais bien qu’Ella n’en menait pas large non plus, mais je n’osais rien lui dire, de peur de craquer. Une fois qu’Ella fut partie, et que Franz m’ait fait un dernier câlin en me disant que l’on se reverrait bientôt, je décidai d’emmener les enfants en promenade pour me changer les idées et me calmer. Il me faudrait bien ça. Ella en aurait pour une petite heure, et nous n’étions pas loin de la maison de Matthew. Je n’avais pas encore eu le temps de la voir depuis que nous étions arrivés ici, et je n’avais plus que maintenant pour le faire. Elle n’avait pas changé. Il n’y avait plus de balançoire dans le jardin. Les personnes qui habitaient là maintenant ne devaient pas avoir d’enfants, ou bien ils étaient trop vieux pour aller sur une balançoire. Revoir cet endroit m’envoya un nouvel élan de tristesse en plein dans la tête.

Une fois revenue à l’hôtel, je n’attendis pas dix minutes avant qu’Ella ne revienne. J’espérais que du coup, elle n’avait rien dit à Tom sur ma présence à New-York, mais je me doutais qu’elle avait tenu sa langue. Oh et puis… à la limite, elle aurait bien pu lui dire. Nous serions parties avant la nuit ! Quand elle arriva, elle me tendit sans attendre une lettre, et me précisa qu’elle venait de ma mère et que Tom venait de lui donner. J’ouvris de grands yeux, avant de balancer la lettre le plus loin possible de moi. Je n’allais certainement pas l’ouvrir. C’était pour me dire quelles horreurs cette fois ? Qu’elle voulait me retrouver pour mieux me faire du mal ? Ce n’était même pas la peine. Je ne l’ouvrirais qu’à Toronto, quand je serais sûre d’être en sécurité.

Finalement, nous finîmes de faire nos valises en silence, parfois ponctué de petites interrogations rapides. Ella et moi étions tendues, et en même temps prêtes à rentrer. De toutes façons nous n’aurions pas le choix. Elle travaillait le lendemain et il faudrait bien que l’on rentre. J’avais hâte de retrouver Jon et mon appartement. J’avais même hâte de retrouver mes élèves, pourvu que je pensais à autre chose et que je ne voyais pas ma mère. Que pouvait-elle me vouloir, cette fois ? C’était un mystère…

Une fois que nous fûmes prêtes, je regardai Ella avec un demi-sourire, et je pris enfin la parole pour de bon :

« Merci de t’être chargée de Franz… je te revaudrais ça quand on rentrera ! »

Bon ce n’était pas grand-chose, mais j’avais réussi à parler sans sentir ma voix trembler. Je commençais à me remettre et une fois que nous serions rentrées, tout serait de nouveau bon pour moi. Et une fois seule à la maison, j’ouvrirais cette fichue lettre…
© casielsilencio

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1590
MessageSujet: Re: [TERMINE] [NEW YORK] « Concrete jungle where dreams are made of... »   Jeu 19 Juin - 21:12

Je retrouve ma cousine à l'hôtel, et m'empresse de lui donner la lettre venant de ma tante, ne voulant pas oublier. J'avais pensé qu'elle la lirait rapidement, j'étais curieuse de savoir ce qu'elle pouvait bien contenir. Mais voyant qu'elle sans intéresse tout de suite, je me dis qu'elle l'ouvrira plus tard. J'espère qu'elle me le dira rapidement.
Bref, je fais ma valise, espérant ne rien oublier. Je pose quelques questions à ma cousine pour être sur de certaines choses.
Je n'étais pas spécialement enclin à partir. Rester ici encore quelques jours m'auront plu aussi, mais je reprends le travail dès demain et malgré tout David me manquait et j'avais bien envie de retrouver ses bras, et son petit sourire...
Je regarde Abigail quand elle me dit qu'elle me revaudrait ce que je viens de faire. Pourtant, je trouvais ça normale et dans un sens horrible de lui faire subir une fois de plus une séparation avec son fils.

- Non, c'est tout à fait normal.

Pour moi les familles ne doivent pas être séparé, et en plus je sais ce que ça fait de ne pas avoir l'amour de sa mère. Même si je sais que Franz en reçois beaucoup venant d'Abby et en plus ils gardent contact quoi qu'il arrive. On dit souvent que l'amour maternel est le plus fort. Eh bien ce n'est pas vrai pour toutes les mères...
Je regarde Leo puis Johanna, tout calme, puis de nouveau ma cousine, il était tant d'y aller si on ne voulait pas louper l'avion.
On prend nos affaires puis on sort de l'hôtel, et après un dernier minitour dans New York on entre dans l'aéroport. Nous faisons tout le nécessaire, nous avions plus qu'à attendre le retour à Toronto.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] [NEW YORK] « Concrete jungle where dreams are made of... »   Ven 20 Juin - 2:21

Ella & Abigail
 
Concrete JUNGLE WHERE DREAMS ARE MADE OF


Après qu’Ella m’ait dit que c’était normal pour elle d’avoir fait cela, je lui fis un sourire et nous retournâmes à nos valises, une fois de plus. Le moral n’était pas au beau fixe, en sachant que nous devions quitter New-York. Pour Ella, ça signifiait la fin des vacances, la reprise du travail à l’hôpital mais aussi de pouvoir retrouver David, son petit-ami. Pour moi, il s’agissait d’une nouvelle période loin de mon fils, mais prête à me consacrer à mes deux autres enfants, à mes élèves, une semaine plus tard, et à ma relation avec Jon. Il faudrait que je lise la lettre de ma mère, je le ferais le soir même, en rentrant. Je n’avais pas peur des nouvelles qu’elle m’apprendrait, ça faisait longtemps que ses piques ne m’atteignaient plus. C’était étrange qu’elle me fasse porter une lettre, surtout par Tom… il aurait pu la lire. Apparemment, ce n’était pas le cas, parce que l’enveloppe n’était pas abîmée. Mais Tom avait toujours été très discret envers les autres, c’était pour ça que je l’adorais.

Une fois que tout fut prêt, nous pûmes nous rendre à l’aéroport, pour rentrer à la maison. Le voyage s’était très bien passé, mieux que je le croyais, et c’était avec le cœur un peu lourd que je rentrais à Toronto sans Franz. La sensation passerait au bout de quelques jours bien entendu, mais il fallait prendre le temps d’aller mieux. Jonathan m’aiderait à faire que ça aille mieux, j’en étais persuadée. Tout irait bien. Et puis, j’aurais sûrement des choses à faire à Toronto. Il faudrait que je revois Connor, peut-être Oli également, et dès qu’Ella aurait un peu de temps libre, nous pourrions nous retrouver un soir, comme d’habitude. La routine reprendrait, et ce serait très bien comme ça.

A l’aéroport, nous étions encore silencieuses, en arrivant au Canada. Et le taxi qui nous ramena à la maison n’entendit que les babillements des enfants, excepté lorsque nous arrivâmes chez Ella, chez qui nous faisions un arrêt avant de rentrer au duplex. Je la saluais chaleureusement, en la remerciant une fois de plus, et elle nous quitta en nous faisant un signe de la main. Une quinzaine de minutes plus tard, avec la circulation, nous étions devant l’immeuble qui abritait l’appartement, et je pus retrouver le confort de mon chez-moi. La vie quotidienne allait reprendre ses droits, désormais.  
© casielsilencio

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [TERMINE] [NEW YORK] « Concrete jungle where dreams are made of... »   

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINE] [NEW YORK] « Concrete jungle where dreams are made of... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: ARCHIVES :: MLH 2.0-
Sauter vers: