Partagez | 
 

 [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 203
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Mar 22 Avr - 11:53

Je n'avais pas osé regardé Aby pendant que je lui déballais ma vie. Elle ne m'avait pas interrompue et tant mieux, c'était déjà difficile pour moi de me dévoiler ainsi alors si en plus elle m'avait questionné, je crois que je n'aurais pas été jusqu'au bout. Maintenant que tout était dit j'aurais aimé que l'on passe à autre chose, mais bien évidement nous n'allions pas en rester là. J'avais bien remarqué la tristesse d'Aby, c'était une maman, elle ne pouvait être que touchée par mon histoire et toutes les questions qu'elle s'était abstenue de poser allait tomber et la première me fait mal

- Je suis désolée… il n’y a aucun moyen que tes enfants t’apprécient de nouveau ?

Elle avait déjà bien compris qu'avec ma femme il n'y avait plus d'espoir de réconciliation, mais c'est vrai qu'avec les enfants pourquoi pas, mais c'était vraiment mal parti. Si je devais résumer mes pensées je dirais qu'avec Josh c'était pratiquement définitif. Pour  Lilly j'étais un peu perdu, certes elle m'avait sauté au cou à Noël quand elle avait découvert la superbe robe que je lui avais offerte en cadeau mais c'était ainsi à chaque fois qu'elle recevait un cadeau et je ne pouvais m'empêcher de penser que finalement elle était comme sa mère. J'aurais du leur faire moins de cadeaux et leur donner plus d'amour. Seul le petit Tom était indifférent à tout ça, sa joie de me revoir quand je rentrais était spontané et je dois bien avouer que ça commence à me manquer sérieusement

- Je peux te parler honnêtement ?

Je relève les yeux vers Aby et ne vois plus aucune tristesse ou compassion dans ses yeux, elle est en colère. Je pourrais dire non et éviter de m'en prendre plein la tronche et pourtant je hoche la tête de haut en bas presque inconsciemment, j'avais bien mérité un petit coup de pied au cul

- Quelle… garce !

Je suis surpris, sa colère était donc dirigée contre Betty et non contre moi, je sens même qu'elle la qualifierait bien avec d'autres termes mais qu'elle se retient à cause de ses enfants qui pourraient entendre. Je ne peux m'empêcher de sourire et cela me motive. Sans le vouloir elle m'avait donner la force et l'envie de me battre, au moins pour Tommy. Avant d'accepter la proposition de travail que j'avais reçu je vais retourner à Chicago et avoir une sérieuse discussion avec Betty

- Oui, c'en est une ! Je vais aller la voir Aby, maintenant que je suis clean j'ai des arguments à faire valoir, elle ne peut pas m'empêcher de voir mes gosses !

Aby m'encourage et je me sens sourire comme je n'avais plus souris depuis longtemps. Je me voyais déjà revenir avec Tommy et pourquoi pas Lilly, même si ce n'était que pour quelques jours, il fallait y aller progressivement. Mais un problème se pose, je ne m'étais jamais vraiment occupé d'eux au quotidien et j'ai peur d'être un peu perdu. Par un effet miroir Aby fronce les sourcils en même temps que moi d'autant que je réfléchissais à voix haute

- ... et puis Lilly est une jeune fille maintenant et ... enfin je ne sais pas ... je ... tu pourras m'aider Aby ?

Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Mar 22 Avr - 14:25

Le regard que Connor me lança me fit presque rire. Je n’allais tout de même pas m’énerver sur lui. Ce n’était pas de sa faute si sa femme était une salope. C’était elle qui gardait les gosses, soit. Ce n’était pas non plus anormal, étant donné que Connor était bien souvent en tournée. Masi elle les montait contre lui, et c’était dégueulasse. Evidemment qu’il avait des torts, je n’allais pas l’idéaliser. Mais enfin, ce n’était pas de sa faute s’il n’était pas doué avec les gamins. D’ailleurs, c’était parce qu’il l’évitait elle, qu’il n’était pas proche de ses gosses. Ils devraient divorcer, c’était la meilleure des choses à faire. Il pouvait avoir des droits. Il était tout à fait capable d’élever ses enfants maintenant qu’il n’avait plus de problèmes d’alcool, d’ailleurs, avoir ses enfants avec lui pourrait le motiver à ne vraiment plus jamais boire. Avant même que j’aie le temps de lui dire quoi que ce soit, Connor me devança, et je l’écoutai avec admiration.

- Oui, c'en est une ! Je vais aller la voir Aby, maintenant que je suis clean j'ai des arguments à faire valoir, elle ne peut pas m'empêcher de voir mes gosses !

Je ne pus m’empêcher de sourire comme une gamine devant cet homme qui reprenait soudainement espoir. C’était beau à voir, et j’appréciais le fait que c’était peut-être un peu grâce à moi. Je l’avais encouragé, et j’étais fière de l’avoir fait. D’ailleurs, je l’encourageais encore, et je n’aurais pas peur de le soutenir jusqu’au bout. Au moins, il aurait quelqu’un de son côté, et il saurait qu’il n’était pas tout seul contre sa femme ou ses enfants. Cependant, je vis son regard s’assombrir de nouveau, et il se mit à dire qu’il ne savait pas s’occuper de ses enfants, qu’il ne l’avait jamais vraiment fait, tous les jours et qu’il avait peur de ne pas être aussi bon qu’il aurait pu. Je me demandais pourquoi il disait ça, et surtout s’il s’en rendait compte parce qu’il avait l’air tout perdu. Il continua alors en disant que Lilly, sa fille, était grande maintenant. Et enfin, il me demanda si je pourrais l’aider, à l’avenir.

- Evidemment que je vais t’aider Connor ! J’ai l’habitude, crois-moi, les enfants n’ont plus de secrets pour moi, même les grands !

Le sourire qui éclaira alors son visage me fit sentir comme Mère Theresa. J’étais fière de moi, et en même temps, j’avais répondu sans même réfléchir, c’était une évidence pour moi. Je n’allais pas le laisser tomber maintenant, surtout s’il réussissait à récupérer ses enfants, ne serait-ce qu’une semaine sur deux, pendant les vacances, ou bien pour certains week-ends. Il fallait qu’il s’y remette progressivement. Ça allait difficile pour lui, parce que ses deux aînés seraient atrocement méchants avec lui, en suivant les ordres de leur mère, mais le petit dernier allait être adorable avec lui et ça le rendrait plus fort pour continuer.

- Connor, je peux te poser une question ?

Il hocha la tête, cette fois sans une once de peur vis-à-vis de ce que j’allais dire. Pourtant, cette fois, c’était à lui que j’allais faire une sorte de reproche interrogatif…

- Si vous ne vous êtes pas entendus… pourquoi vous avez fait trois enfants ?

C’était tout bête comme question, c’était peut-être même complètement idiot, mais je n’arrivais pas à comprendre comment deux personnes qui ne s’aimaient pas pouvaient faire des enfants. C’était horrible pour les enfants en question, puisqu’ils seraient forcément élevés dans une atmosphère qui n’était pas bonne pour eux… Et, en pensant aux miens qui allaient grandir sans leur père, je ne pouvais éviter de faire ce reproche à Connor, qui, au lieu de rester avec cette mégère et de faire trois enfants avec elle, aurait pu trouver une toute autre femme, bien plus gentille, et fonder une famille avec elle !

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 203
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Mar 22 Avr - 22:30

Aby avait répondu instinctivement, une réponse de maman, ça venait du coeur, et elle, elle avait un coeur généreux. Sa réponse me donne encore plus la force de me battre pour mes gamins, même si je sais que cela ne va pas être facile, Betty ne va surement pas se priver de mettre des obstacles entre eux et moi. En tout cas, je sais maintenant que je peux compter sur Aby pour m'aider

- Connor, je peux te poser une question ?

Je hoche la tête et souris, c'était marrant qu'elle me demande une seconde fois si elle pouvais me poser une question, je pensais que maintenant nous étions au-dessus de ça. Je déchante vite quand elle la pose. Je me mords l'intérieur de la joue, un tic qui revenait dès que j'étais mal à l'aise, et là c'est pire que ça. Je cherche désespérement comment édulcorer un peu la chose, je ne pouvais pas lui dire de but en blanc que mes enfants étaient des "accidents", tout du moins pour 2 d'entre eux, mais je ne voulais pas lui mentir non plus. Elle avait compris et vu clair dans mes relations conjugales, mais là je risquais fort de choquer son côté maman

- Quand Josh a été conçu je ne connaissais Betty que depuis 3 mois, je sortais d'une relation difficile et je restais avec elle parce qu'elle m'aimait, c'était plus facile pour moi, je commençais même à avoir quelques sentiments pour elle et puis elle est tombée enceinte et n'a pas voulu avorter. Elle m'a convaincu et je pensais même que cela pourrait renforcer un peu notre couple mais ça a eu l'effet complètement inverse, je n'existais plus. Je m'en foutais un peu, je tournais beaucoup et je n'étais jamais là, ça a duré 4 ans et puis j'ai voulu divorcer ...

Aby m'écoutait attentivement et comme tout à l'heure je ne vois rien dans son expression qui me fait penser qu'elle est en train de porter un jugement sur moi, elle m'écoute tout simplement, alors je continue

- Betty a alors complètement changé, elle m'a en quelque sorte re-séduit, elle a réussit à me convaincre que si nous avions un autre enfant notre couple pourrait fonctionner

Aby secoue légèrement la tête, elle avait compris que je m'étais bêtement laissé piéger. Betty s'était fait faire un enfant juste pour pouvoir me garder, je l'ai compris à la naissance de Lilly, quand elle m'a avoué qu'elle savait comment je passais mes nuits en tournée et qu'elle me laisserait tranquille si je lui donnais de l'argent. Je regarde Aby qui maintenant semble désapprouver et baisse les yeux

- Oui je sais, on ne doit pas faire des enfants pour cette raison, j'ai été stupide je te l'accorde, mais Lilly n'y est pour rien

Je regarde encore une fois le petit Léo, me demandant si je dois ou non continuer, l'histoire de Tom était tellement sordide ... Je me mords à nouveau la joue, en espérant qu'Aby ne me demande pas, elle ne supporterait pas je pense ...
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Mer 23 Avr - 0:04

Au départ, je crus que Connor allait refuser, mais l’heure était aux confidences et je savais qu’il allait en profiter pour ne plus avoir à le faire par la suite. Il hésita longuement avant de commencer son récit. Je l’écoutais sans rien dire, subissant son histoire autant qu’il l’avait subie et qu’il la subissait encore. Il me raconta donc l’histoire de son premier fils, qui avait été conçu alors que le couple se connaissait à peine. Il me raconta également que sa femme l’avait convaincu de rester, de le garder et de se marier, de fait. Déjà, je trouvais ça dégoûtant. Elle n’avait pas à le forcer… et il n’aurait jamais dû la croire. Ainsi, lorsqu’il avait voulu divorcer, comme ça aurait dû arriver, elle avait réussi à lui faire croire qu’en faisant un deuxième enfant, ça changerait la donne, leur couple serait renforcé… mais c’était complètement faux. Ces pauvres gosses… ils avaient été fait dans un but précis : faire tenir un couple qui ne pouvait pas tenir. Juste pour quoi ? De l’argent ? Elle n’avait qu’à travailler, ou mieux, faire le trottoir, elle gagnerait autant. Quelle connasse ! Et puis je pensais quand même que Connor aurait un peu  de jugeote, et qu’il comprendrait qu’elle lui mentait, qu’elle ne voulait que son fric. J’étais dégoûtée. Evidemment plus par sa femme, Betty, que par Connor, mais je trouvais qu’il était un peu idiot de s’être laissé faire. Mais bien sûr, j’avais un avis extérieur, et je ne connaissais pas toute l’histoire, même s’il essayait de me raconter les grandes lignes. Cependant, il admit qu’il avait été stupide. Je ne voulais pas l’insulter, mais je n’en pensais pas moins. Quelle idée de bousiller la vie d’enfants pour une histoire d’amour ou de désamour plutôt, dans leur cas ! Jamais je n’aurais fait ça. Mais je ne blâmais pas vraiment Connor. Néanmoins, lorsqu’il eut terminé son récit, je ne comptais alors que deux enfants. Je ne savais pas vraiment si je devais demander ce qu’il s’était passé pour le troisième et dernier. Mais il fallait bien que je sache…

- Et ton petit dernier ? Il est tombé du ciel ?

J’étais sarcastique, et je m’excusais immédiatement après avoir entendu le ton que j’avais employé pour parler. J’avais honte de m’exprimer comme ça, mais je m’énervais contre ce couple, surtout contre cette femme qui ferait mieux de se cacher avant que je ne la retrouve.

- Comment il s’appelle, déjà ? Tom, c’est ça ?

Tom.. comme mon ex-mari. C’était amusant, je ne pus m’empêcher d’esquisser un petit sourire, en y repensant. Il y avait des tonnes de prénoms, mais il fallait quand même tomber sur des Tom partout ! En regardant de nouveau Connor cependant, je compris que quelque chose clochait, qu’il aurait préféré ne pas parler de son petit dernier. La situation était bien différente, forcément, parce qu’il m’avait bien dit qu’il l’appréciait encore en tant que père. Peut-être que toute l’histoire changeait à partir de ce point. Mais je ne comprenais vraiment pas. Est-ce que Connor s’était encore fait avoir par sa femme ? Il n’avait quand même pas pu la croire une troisième fois quand même ?!

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 203
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Mer 23 Avr - 13:25

- Et ton petit dernier ? Il est tombé du ciel ?

Ce que je redoutais le plus venais d'arriver, et en plus sur un ton très réprobateur, mais pouvais-je en vouloir à Aby après tout ce que je venais de lui dire ? Certainement pas

- Comment il s’appelle, déjà ? Tom, c’est ça ?

Son ton est un peu plus doux mais il appelle une réponse. Je sens le goût du sang dans ma bouche tellement je m'étais mordu, j'ai tellement honte de ce que j'avais fait. Je bois une gorgée pour enlever ce mauvais goût dans ma bouche et grimace quand le jus acide entre en contact avec la plaie, mais ce n'est rien comme douleur à côté de celle que j'éprouvais quand je repensais à ça. Aby me regardait, droite comme un i, elle attendait. Je repose mon verre sur la table en m'encourageant mentalement, ce n'est qu'un mauvais moment à passer, mais j'avais tellement peur de sa réaction

- Je suis rentré un jour et elle m'a provoqué. Elle le faisait toujours et plus mon absence avait été longue, plus je m'en prenais plein la figure ... Je m'en foutais mais ce jour là, je ne sais pas pourquoi, j'ai réagi ... j'avais bu et ...

Je vois les yeux d'Aby s'aggrandir. D'horreur, de dégôut, je ne sais pas mais j'imagine bien ce qu'elle peut penser. Je la vois déjà mettre un point final à notre amitié, ce que j'avais fait n'était pas pardonnable, mais s'il doit en être ainsi, elle avait quand même droit à toute la vérité

- ... je l'ai un peu forcée, mais ...

J'avais presque, je dis bien presque oublié. Je ne voulais pas y penser à chaque fois que je voyais Tom, alors inconsciemment je crois que j'avais forcé ma mémoire à occulter tout cela, et puis j'étais très alcoolisé, je ne me souvenais plus de tout et pourtant quelque chose me chagrine maintenant, me forçant à fouiller dans ma mémoire.
Betty me reprochait beaucoup de choses quand je revenais à la maison, mon absence, mon alcoolisme, mais jamais elle ne m'avait provoqué sur ma sexualité, et là elle avait voulu savoir. Comment je me comportais avec les filles avec qui je couchais, elle m'avait harcelé de questions, elle voulait savoir tous les détails et excédé, au lieu de lui répondre je lui avais montré. Je la revois roulée en boule sur le sol de la cuisine, elle pleurait, j'avais été particulièrement violent, mais elle m'avait sourit à travers ses larmes, un sourire méchant. Je n'avais pas prêté attention à ce qu'elle m'avait dit après, je l'avais laissé là et j'étais reparti aussitôt, mais aujourd'hui, ça prend tout son sens "je l'appellerai Thomas" ... Mais quel con ! En fait elle avait eu ce qu'elle voulait et moi je m'étais fait avoir encore une fois

- Elle le voulait Aby, elle l'a fait exprès ! J'en suis sur maintenant !

Bien sur cela n'enlevait rien à mon comportement inexcusable, mais j'ai presque envie de remercier Aby de m'avoir demander, de m'avoir permis de comprendre.
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Jeu 24 Avr - 0:05

En regardant Connor, je compris que l'histoire qui régnait autour de son plus jeune fils n'était pas idéale. J'avais soudainement peur de ce qu'il allait me raconter. Je n'avais pas envie d'entendre d'horreurs. Mais il fallait bien que je sache. Et puis, peut-être que ce n'était pas aussi grave. Mais vu le temps que prenait Connor pour me répondre, je ne me faisais pas d'illusions. Leur relation n'était pas du tout saine. Bien au contraire.

- Je suis rentré un jour et elle m'a provoqué. Elle le faisait toujours et plus mon absence avait été longue, plus je m'en prenais plein la figure ... Je m'en foutais mais ce jour là, je ne sais pas pourquoi, j'ai réagi ... j'avais bu et ...

Il était si hésitant que je n'eus pas besoin qu'il continue pour comprendre. Je sentais le malheur arriver, et je ne voulais même pas entendre la suite. J'avais compris qu'il l'avait forcée à coucher avec lui, et je ne pensais pas qu'il ferait une chose pareille, même à sa femme, même s'il ne l'aimait pas. Et même si elle avait été provocante. Je me demandais bien si ça avait été une sorte de déclencheur pour qu'il arrête de boire, ou bien si ça avait empiré à cause de cela... Il s'arrêta en pleine phrase et sembla réfléchir pendant quelques instants. Je le regardai sans rien dire. Ma respiration s'était accélérée, mon coeur battait la chamade, j'avais peur qu'il me raconte en détails cette horreur. Ce qu'il ne fit pas, fort heureusement. Je devais me calmer.

- Elle le voulait Aby, elle l'a fait exprès ! J'en suis sur maintenant !

Je le regardai sans comprendre. Il avait tout heureux de dire ça, alors qu'il avait violé sa femme !! Je voulais bien que ce soit la pire connasse possible, mais il avait fait quelque chose d'impardonnable et je ne pouvais pas le cautionner. Je me souvenais des réactions infames de Matthew quand il buvait. Si je n'avais pas eu assez de caractère pour le calmer à la façon d'une douche froide, j'y serais passée moi aussi. Il était incontrôlable, bien souvent, et je remarquai que Connor devait l'être également. Quel genre d'homme pouvait me regarder et me dire "Elle le voulait, elle l'a fait exprès" ?! C'était honteux. Je ne voulais pas excuser sa femme, parce que je la détestais par principe, mais il n'avait pas à être si content d'avoir découvert qu'elle avait fait exprès de l'énerver.

- Et si elle ne t'avait pas provoqué ? T'aurais fait quoi, hein ?!

Je me rendis compte que ma voix était partie dans les aigüs, je devenais un peu hystérique. On parlait quand même d'enfants à la base, et nous en étions là. Donc son fils était né d'un viol. Et son idiote de femme avait commandité son propre viol ! Elle avait sérieusement un gros problème, cette femme. J'espérais que Connor avait vraiment changé en arrêtant de boire, parce que je n'étais pas prête à me défendre si jamais il avait un souci. Je lui faisais confiance... je ne devais pas avoir peur de lui parce qu'il avait déconné deux ou trois auparavant.

- Tes enfants ne méritent même pas de rester avec cette connasse !!! Bats toi pour les avoir, putain !

Je ne me souciais même plus de mon langage et des enfants, cette fois, j'étais vraiment en colère, et si elle avait été devant moi, je l'aurais tuée de mes mains. En attendant, j'avais également envie de tuer Connor pour ce qu'il avait fait. C'était horrible, et je ne supportais pas cela... mais c'était mon avis, et je devais réussir à passer outre..

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 203
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Jeu 24 Avr - 13:30

- Et si elle ne t'avait pas provoqué ? T'aurais fait quoi, hein ?!

Aby était choquée, outrée même par ce que j'avais fait et je comprenais parfaitement sa réaction, même si elle avait traité ma femme de garce, elle n'en restait pas moins une femme. A la rigueur un mec aurait pu comprendre, comprendre que nous ne fonctionnons pas de la même façon sexuellement. Bien entendu si elle ne m'avait pas provoqué ainsi je ne l'aurais pas touchée, mais elle m'avait rendu fou. Cela m'enlève quand même un poids d'avoir compris que je n'étais pas le seul coupable, mais Aby doit me prendre pour un fou, j'avoue pratiquement un viol et j'ai l'air content, il faut que j'essaye de lui expliquer

-Tes enfants ne méritent même pas de rester avec cette connasse !!! Bats toi pour les avoir, putain !

Le statut de ma femme est passée de garce à connasse, au moins Aby avait compris que Betty était une folle, que son seul but était de me faire mal à travers ses enfants, nos enfants ! Son coeur de mère avait pris le pas sur son côté femme. Je suis soulagé qu'elle soit toujours de mon côté, mais néanmoins je lui dois toujours des explications, je voudrais faire disparaître complètement cette petite parcelle de peur dans son regard, Betty avait beau être ce qu'elle était, j'avais quand même été particulièrement violent

- Je ne me cherche pas d'excuse Aby, je sais que ce que j'ai fait est inexcusable, mais elle a fait ça pour me faire du mal et pour avoir un moyen de pression sur moi, elle savait comment j'allais réagir et les conséquences que cela aurait

J'avais beau me défendre, je voyais bien qu'Aby doutait encore un peu. Il y a encore 6 mois je lui aurais donné raison, je pouvais être violent parfois, et pas qu'au lit, mais sobre, j'avais appris à me contrôler et pourtant ma colère revient contre Betty, elle continuait à me pourrir la vie à distance

- Je n'avais pas compris et j'avoue que je n'avais pas cherché à comprendre non plus, pour moi elle avait eu ce quelle avait demandé, elle voulait savoir comment je baisais les filles que je ramassais dans les bar et bien elle a vu !

J'avais crié et m'étais levé sur mes dernières paroles, si je voulais rassurer Aby c'était loupé

- Je suis désolé Aby, je crois que je vais y aller ...

Je ne voulais pas qu'elle me mette à la porte, je préfère la prendre moi-même, c'était mieux ainsi ...
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Ven 25 Avr - 0:35

Je n'avais pas voulu m'énerver ainsi, mais leur comportement à tous les deux me tapait sur les nerfs. Comment osait-elle être une garce à ce point et l'empêcher d'être un bon père, de ce fait, et lui, comment osait-il faire une chose pareille ? Ils n'étaient pas mieux l'un que l'autre. Et je ne savais pas ce qui me retenait de bien lui faire comprendre. Les enfants sûrement. Je ne voulais pas m'énerver plus que cela devant eux, déjà qu'ils sentaient qu'il y avait une tension, ce n'était pas la peine d'en rajouter une couche.

- Je ne me cherche pas d'excuse Aby, je sais que ce que j'ai fait est inexcusable, mais elle a fait ça pour me faire du mal et pour avoir un moyen de pression sur moi, elle savait comment j'allais réagir et les conséquences que cela aurait

Je savais qu'il avait un peu raison, parce qu'il connaissait mieux sa femme que moi, mais je ne pouvais m'empêcher de me dire qu'il ne réfléchissait à cela que maintenant. Ce qui faisait qu'à l'époque, il l'avait violée et ne s'en voulait même pas. D'ailleurs, il s'en voulait toujours pas. Et je devais "bien réagir" ? Mmh. J'avais plutôt peur pour mes enfants et pour moi-même, même si Connor serait incapable de me faire du mal. Tant qu'il ne buvait pas en tous les cas. Et il faudrait que je fasse bien attention à ça. S'il ne rechutait qu'une seule fois, il était hors de question qu'il revienne ici ! J'y mettrai un point d'honneur ! J'étais dans mes pensées quand je l'entendis reprendre la parole, simplement énervé au début, pour finir par hurler des insanités.

- Je n'avais pas compris et j'avoue que je n'avais pas cherché à comprendre non plus, pour moi elle avait eu ce quelle avait demandé, elle voulait savoir comment je baisais les filles que je ramassais dans les bar et bien elle a vu !

J'avais sursauté en l'entendant hurler et les enfants également. Ils étaient venus se réfugier dans mes bras et je les calmai du mieux que je pouvais en foudroyant Connor du regard. Qu'est-ce qui lui prenait de hurler et surtout de parler comme ça ?! Il avait complètement oublié où il était ? Et j'avais des voisins ! Que dirait la pauvre Sarah en entendant ça ?! Avant même que j'aie le temps de répliquer, cependant, il me regarda en s'excusant et m'indiqua qu'il allait partir. Au départ, je ne fis rien pour le retenir, et il dut comprendre qu'il était libre de s'en aller, puisqu'il avança vers la porte. Avant qu'il ne l'atteigne cependant, je me relevai, en laissant les enfants sur le canapé, pour qu'ils m'attendent là et je rejoignis Connor dans l'entrée.

- S'ils font des cauchemars, cette nuit, tu paieras les pots cassés.

J'avais froncé les sourcils en le disant, mais je n'étais pas furieuse pour autant. Je ne lui en voulais pas tant que ça de s'être énervé, c'était surtout son langage que j'aurais aimé qu'il soigne. Johanna entrait dans la période où elle captait tous les mots et essayait de les dire à son tour. Et je ne voulais pas qu'elle parle comme il l'avait fait... ou comme je l'avais fait. C'était d'ailleurs pour cette raison que je ne le blâmais pas vraiment.

- Ecoute, je comprends qu'elle te pourrisse la vie... mais calme-toi s'il te plait... Et ce que je t'ai dit... te battre pour tes enfants, fais-le vraiment ! Je ne cautionne pas ce que tu lui as fait, mais elle ne mérite pas de les garder.

Je lui fis un clin d'oeil et regardai ma montre rapidement. Il était temps que les enfants aillent se coucher, mais il pouvait rester s'il le voulait, je n'allais pas le chasser. C'était lui qui voulait partir, moi je m'en fichais, il pouvait rester sans problème !

- Je vais aller mettre les enfants au lit, si tu veux, on pourra en discuter plus calmement et voir ce qu'on peut faire...

Je n'attendis pas sa réponse pour repartir dans le salon et récupérer les enfants, qui s'étaient remis à jouer, calmement et sans aucun bruit. Je les embrassai tous les deux une fois qu'ils furent dans mes bras et leur demandai de dire bonne nuit à Connor, ce qu'ils firent sans hésiter. Je jetai un oeil derrière moi pour voir qu'il était encore là et qu'il n'avait plus l'intention de partir. Je m'occupai donc des enfants rapidement, en les bordant et en leur disant que le lendemain, je leur raconterai une très longue histoire pour me rattraper, puisque je ne pouvais pas le faire ce soir-là. Une fois que je fus sûre qu'ils soient bien fatigués et qu'ils s'endormiraient dans les dix minutes, je redescendis avec les baby-phones des deux chambres et rejoignis Connor, qui finalement, s'était rassis sur le canapé. Je lui fis un petit sourire et repris mon verre en main.

- Tu veux manger quelque chose ? On pourrait élaborer un plan machiavélique le ventre plein, ce serait plus sympa !

Ce n'était qu'une proposition, mais je voulais surtout m'occuper les mains et aussi un peu l'esprit pendant que l'on réfléchirait à tout cela... je me souvenais tout de même de ce qu'il avait dit, et je n'aimais vraiment pas ça. S'il en venait à évoquer les détails, je n'allais pas vraiment apprécier...

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 203
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Sam 26 Avr - 10:17

Aby me retient à sa manière. Elle ne me demande pas de rester mais elle me propose quand même de réfléchir à tout ça, de voir ce qu'on pourrait faire pour que je puisse récupérer mes enfants. Elle demande à ses enfants de m'embrasser avant de d'aller les coucher et j'ai même droit à un petit bisou de Johanna, elle avait raison, je serai vraiment mal si ces petits bouts faisait des cauchemars à cause de moi. Je ne m'étais plus emporté ainsi depuis bien longtemps, tout du moins plus depuis ma cure, même quand j'avais annoncé à ma femme que je partais quelques temps et qu'elle m'avait fait une crise j'avais réussi à garder mon calme.
Je profite de ces quelques minutes de solitude pour retourner m'asseoir. Je comprends parfaitement qu'Aby ne cautionne pas ce que j'ai fait à Betty, moi-même, au-delà d'être en colère d'avoir été manipulé encore une fois, je sais que je n'aurais pas du, foutu vice que l'alcool qui m'avait embrouillé l'esprit. Je me lève et fait quelques pas dans le salon, il faut que je m'occupe. Je range un peu les jouets que les enfants avaient laissés en plan en pensant que finalement une seule bonne chose était ressortie de toute cette violence, c'était Tommy. Aby a raison, il ne faut pas que les enfants restent avec cette folle. J'ai encore un peu de mal à ne pas y penser sans être énervé, il faut que je me calme. Je retourne vers le sofa puis j'ai une idée. Lilly m'avait piqué mon téléphone une fois et s'était amusée avec, je m'étais retrouvé avec un tas de photos d'elle et de ses frères. Une fois qu'elles ont toutes défilées sous mon pouce je pose le téléphone sur la table et attrape mon verre, je les montrerai à Aby. Je l'imagine en train de raconter une histoire à Leo , il faudra que je m'entraine. Je souris en pensant à tout ce que je vais pouvoir faire avec les enfants, et j'espère qu'Aby ne reviendra pas sur ses paroles et m'aidera

- Tu veux manger quelque chose ? On pourrait élaborer un plan machiavélique le ventre plein, ce serait plus sympa !

Elle s'était rassise près de moi et  sourit mais je vois bien qu'elle est encore un peu perturbée par ce qui s'était passé et je comprends tout à fait

- Je veux bien ... Aby ?

Elle s'était levée pour se diriger vers la cuisine et se retourne quand je l'appelle. Je me lève et la rejoint

- Les enfants, ça a été ? J'espère qu'ils vont bien dormir ...

Elle me répond d'un petit signe de la tête, m'encourageant à continuer

- ... Je suis vraiment désolé, cela ne se reproduira plus, je te le promets

Elle sourit puis va dans la cuisine. Je la suis et lui propose mon aide qu'elle accepte. Après s'être mis d'accord sur quelques préparations, nous nous activons chacun à notre tâche, elle semble réfléchir, à mon couple sans doute

- Je crois que dans un premier temps je vais contacter un avocat, je voudrais faire les choses correctement. Et puis il pourra me conseiller, qu'en dis tu ? Tu en connais un peut-être ?

A la base cette soirée était faite pour que l'on passe un bon moment tous les deux, je lui avais fait assez de mal comme ça, je ne voulais pas que notre relation soit encore une fois polluée par ma femme, nous avions certainement mieux à faire que de parler d'elle. Je vais la laisser mener la conversation où elle veut, elle n'avait surement pas envie, et moi non plus, de passer la soirée à entendre des choses glauques et tristes.
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Dim 27 Avr - 1:21

Connor n’avait pas fondamentalement le choix, avec moi. Je m’étais déjà relevée, et je me dirigeai vers la cuisine. Enfin, comme tout homme normalement constitué, et même après avoir parlé de manipulation et de viol, il devrait avoir faim. Nous n’avions pas encore mangé, et mon estomac criait famine. Alors nous allions faire une pause pour nous préparer à manger et pour déguster ce que nous aurions fabriqué ! Il m’interpella néanmoins alors que je m’éloignais et je me retournai en souriant, prête à l’écouter. Tout différend était mis de côté, je ne pensais plus aux actes passés. Tout ce que je voulais, c’était l’aider pour qu’il aille de l’avant !

- Les enfants, ça a été ? J'espère qu'ils vont bien dormir ...

Je souris, enchantée qu’il me parle des enfants pour savoir s’ils allaient bien après son cri, de tout à l’heure. Je hochai la tête lentement, et il ajouta alors qu’il était désolé, et qu’il ne recommencerait pas. Je le croyais. Sinon, je me mettrais vraiment en colère cette fois, et je le jetterais du duplex à grands coups de pied au derrière ! Je n’hésiterais pas. Je ne lui répondis pas, mais mon regard parlait pour moi, je le savais, et il l’avait compris. Au pire, s’il ne l’avait pas compris, mon silence devait lui signifier que je passais l’éponge.

Alors que je commençais à sortir tout ce dont nous aurions besoin pour faire des petits plats tous simples, Connor me rejoignit avec un sourire, et je lui donnai quelques petits trucs à faire, pendant que je faisais réchauffer ce qui avait besoin d’être réchauffé. Pendant ce temps, il découpait des légumes, en restant silencieux. En fait, nous étions tous les deux silencieux, et ce n’était pas si mal, un peu de silence après les troubles précédents. Nous réfléchissions tous les deux apparemment, et je n’avais pas l’impression que le sujet différait beaucoup.

- Je crois que dans un premier temps je vais contacter un avocat, je voudrais faire les choses correctement. Et puis il pourra me conseiller, qu'en dis tu ? Tu en connais un peut-être ?

Un avocat… ici à Toronto, personne ! Je n’en avais pas eu besoin… pas encore ! Peut-être que ça viendrait ! J’en connaissais un ou deux à New-York, des amis de Tom, des collègues de travail dira-t-on, mais rien de plus. Nous n’aurions qu’à chercher par nous mêmes.

- C’est une bonne idée, je trouve. Si tu ne fais pas les choses légalement, tu ne pourras jamais les récupérer.

Je pris mon temps pour continuer de réponse. J’étais une vraie quiche en cuisine, et je n’avais pas envie de me brûler avec la poêle. Jon me donnait des cours de cuisine, mais je n’étais pas encore très au point. Avant, c’était Matthew qui cuisinait. Il était plutôt doué. Et moi je m’occupais des plats froids, des entrées etc. Depuis qu’il fallait que je me serve d’une cuisinière, c’était plus compliqué. Mais peu importait, j’apprenais. Et surtout, surtout, j’apprenais à ne pas avoir peur de me brûler avec de l’huile bouillante ou des trucs comme ça.. Une fois hors de danger, je repris :

- J’aurais pu demander à mon ex-mari s’il en connaissait ici, mais il saurait que je suis à Toronto, et je cherche à tout prix à éviter qu’il le sache.

C’était puéril, et ça devait lui sembler vraiment idiot, mais c’était comme ça pour l’instant et ça n’allait pas changer avant un moment. Je n’avais pas le choix, si je voulais reprendre une vie saine et normale. Il fallait du temps. Et j’étais patiente. Je l’étais devenue. Je n’avais pas le choix.

- Et ensuite, après avoir contacté un avocat, tu feras quoi ? Elle en contactera un elle aussi… et il faudra des preuves que tu es aussi bon qu’elle pour les garder. Tu sais combien c’est difficile pour un homme de se faire mieux voir que la mère dans ces cas-là…

Surtout qu’il avait des antécédents dans l’alcoolisme. Et ça n’allait pas jouer en sa faveur. Je n’allais pas lui en parler, parce que je n’avais pas envie de le démoraliser, et en plus, je savais qu’il y pensait sans avoir besoin de moi…

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 203
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Dim 27 Avr - 11:41

Comme moi Aby trouve que c'est une bonne idée, reste à la mettre en place maintenant. Elle ne connaissait pas d'avocat ici et c'est vrai que Tom aurait pu nous aider, il avait beaucoup de relations, mais comme je l'avait pensé, elle ne voyait plus personne de New-York, même pas Tom alors qu'il était le père de son plus vieux fils. Je trouve ça triste, mais je ne veux pas remuer le couteau dans la plaie, d'ailleurs elle ne me laisse pas le temps d'y réfléchir plus

- Et ensuite, après avoir contacté un avocat, tu feras quoi ? Elle en contactera un elle aussi… et il faudra des preuves que tu es aussi bon qu’elle pour les garder. Tu sais combien c’est difficile pour un homme de se faire mieux voir que la mère dans ces cas-là…

Elle par contre ne m'épargne pas, mais je l'avais bien mérité finalement. Je sais pertinemment que j'ai peu de chances de réussir si tout ça va jusqu'au tribunal, mais j'avais besoin d'encouragements, pas qu'on me casse le moral avant d'avoir essayé. Je lui en veux un peu mais elle avait raison, autant voir la vérité en face et ne pas se faire trop d'illusions.
Je fais un tableau avec 2 colonnes dans ma tête, comme on nous l'avait appris en cure quand nous étions en proie au doute, les choses positives d'un côté et les choses négatives de l'autre, et malheureusement pour moi la seconde se remplit beaucoup plus vite que la première. Et puis comment veut-elle que je trouve des preuves ? Je n'avais pour ainsi dire jamais gardé les enfants tout seul, et je ne voyais plus les rares amis que nous fréquentions, il faudrait que je reprenne contact. Je soupire devant la tâche à accomplir, cela me paraît insurmontable maintenant. Aby se retourne et lève un sourcil interrogateur

- Je sais que ça va être difficile ... J'étais alcoolique, absent et infidèle et elle ne va pas se priver de raconter ce que je lui ai fait ... Attention, ça n'est arrivé qu'une seule et unique fois !

Je m'étais dépêché d'ajouter cette précision avant qu'elle ne pense qu'en plus j'étais violent avec Betty ou même pire avec les enfants

- Et je n'ai jamais levé la main sur eux Aby, ni Betty ni les enfants ! Tu peux demander à Josh ou à Lilly, je ne les ai jamais frappés ! Jamais ! Je te le jure

Ma voix était devenue plus aigu, j'étais complètement paniqué à l'idée qu'elle puisse penser une chose pareille. Je n'étais pas un saint, loin de là, mais jamais je n'aurais levé la main sur eux !

- Tu me crois Aby dis ?

Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Dim 27 Avr - 14:31

Connor resta longuement silencieux. Et je respectais son silence, en continuant de préparer le repas. Je ne voulais pas le brusquer, déjà que j’avais bien dû lui descendre le moral en lui disant que les hommes avaient beaucoup plus de mal à récupérer leurs enfants que les femmes. Je trouvais la justice très mal faite, parce que c’était complètement idiot. Les hommes étaient aussi qualifiés que les femmes pour s’occuper d’enfants, c’était pour cette raison que j’avais engagé Jonathan. J’étais de tout cœur avec Connor, mais je préférais lui dire la dure vérité. Au bout d’un moment, alors que je lui tournais le dos, j’entendis mon invité soupirer bruyamment, et je me retournai vers lui en moins d’une seconde pour le regarder d’un air interrogateur. Je n’aimais pas entendre de soupirs dans ce genre. Ce n’était pas bon signe.

- Je sais que ça va être difficile ... J'étais alcoolique, absent et infidèle et elle ne va pas se priver de raconter ce que je lui ai fait ... Attention, ça n'est arrivé qu'une seule et unique fois !

Bizarrement, Connor était sur ses gardes maintenant, comme s’il avait peur de mes réactions à présent. Je le savais que ça n’était arrivé qu’une fois, je m’en doutais. Il n’était pas méchant, ni violent, il ne devait pas croire que je pensais qu’il était comme ça. Je le connaissais un peu, quand même ! Il continua en disant qu’il n’avait jamais levé la main sur eux et s’emporta de nouveau, cette fois plus par peur que par colère. Je le sentais dans les tremblements de sa voix. Il me jura qu’il ne les avait jamais frappé, et j’eus mal de le voir ainsi, plus bas que terre d’un seul coup. Bien entendu qu’il ne les avait jamais frappés, quel genre de mari ou de père pourrait faire ça ?!

- Tu me crois Aby dis ?

Je posai ma main sur la sienne avec un sourire réconfortant, et je lui fis un signe de tête pour lui répondre. Evidemment que je le croyais !

- Je te crois, Connor. Je le sais…

J’étais une mère aussi, je savais ce qu’on ressentait pour ses enfants. Je savais combien c’était difficile d’être loin d’eux et je savais que jamais, jamais, je ne pourrais lever la main sur eux. Pour les punir, peut-être, mais seulement s’ils faisaient une énorme bêtise. Pas pour le simple plaisir de les frapper. Et Connor était pareil que moi, évidemment. C’était un bon père, j’en étais sûre. Du moins, s’il avait pu être un vrai père, avec une vraie femme, ça aurait été spectaculaire…

- Tu as toutes les qualités d’un bon père, Connor, seulement des antécédents. Ce n’est pas grave, je suis sûre que tu vas y arriver !

Je parlais sincèrement, très sincèrement. Je voulais qu’il réussisse. C’était notre mission, de réussir.

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 203
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Lun 28 Avr - 22:22

Je me sens soudain rassuré, non seulement par la main d'Aby sur mon bras, mais aussi par son regard, elle n'avait pas dit qu'elle me croyait juste pour que je n'explose pas à nouveau, elle était sincère. Elle n'avait pas voulu être méchante en me disant que ce serait difficile, elle avait juste dit le fond de sa pensée, renforçant un peu plus cette franchise entre nous, et en plus elle a raison

- Tu as toutes les qualités d’un bon père, Connor, seulement des antécédents. Ce n’est pas grave, je suis sûre que tu vas y arriver

Je la trouvais bien optimiste d'un coup. Un bon père je ne sais pas, je ne l'avais pas été jusqu'à présent, en plus de me battre avec ma femme, ça ne va pas être évident de regagner la confiance des enfants, enfin des 2 plus grands, quand aux antécédents j'en avais c'est sur, mais mon principal atout était que j'avais décidé tout seul de faire une cure de désintox, c'était quand même bien un signe que je voulais changer. Aby a réussi à me remettre un peu en confiance, et puis je pouvais compter sur elle, je sais qu'elle m'aidera dans mon combat, parce que ça va être la guerre avec Betty.
Je la remercie d'un sourire et après me l'avoir rendu elle repart à ses casseroles. J'estime que nous avions assez parlé de Betty pour ce soir, elle m'avait déjà mis sur le fil avec Aby, elle ne va pas en plus plomber le diner

- Je contacterai un avocat et je vais bien voir ce qu'il me dit, et en même temps j'appellerai Betty pour déjà lui demander si je peux avoir les enfants quelques jours pour les vacances, qui sait, on ne sait jamais. Je peux t'aider à faire autre chose ? Mettre la table peu-être ?

Elle acquiesce et m'indique où je peux trouver de quoi dresser la table. C'est tout simple, mais cela me fait plaisir, et en plus cela fait bien longtemps que j'ai n'ai plus diné en tête à tête avec quelqu'un. Une fois fini, je m'approche pour regarder ce qu'elle cuisine

- Si c'est aussi bon que l'odeur que ça dégage, je vais me régaler ! Je ne savais pas que tu savais cuisiner

J'espère qu'elle ne va pas se vexer, mais si je me souviens bien, c'était plutôt Matt le cuisinier à la maison ...
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Mer 30 Avr - 1:53

Loin de moi l'envie de vraiment lui faire croire en des choses fausses, mais j'étais sûre qu'il pourrait s'en sortir en tant que père. Il devait avoir ça dans le sang. Déjà, il ne se fichait pas de ses enfants, c'était bon signe ! Et puis, il avait envie de pouvoir les récupérer de temps à autres, ça aussi, ça prouvait qu'il pouvait être capable d'être un bon père. Ca ne s'inventait pas les choses comme ça.

« Je contacterai un avocat et je vais bien voir ce qu'il me dit, et en même temps j'appellerai Betty pour déjà lui demander si je peux avoir les enfants quelques jours pour les vacances, qui sait, on ne sait jamais. Je peux t'aider à faire autre chose ? Mettre la table peu-être ? »

D'un vif signe de tête, je lui indiquai que c'était une bonne idée, et lui indiquai le placard ou étaient rangées les assiettes et les verres et le tiroir où se trouvaient les couverts. Pendant ce temps-là, je continuais de réfléchir. Prendre un avocat était impératif, c'était sûr. Il en avait besoin de toutes façons, parce que là, ça dépassait le stade du commun des mortels. Ca ne se réglait pas avec de l'argent comme il le faisait depuis des années, ça se réglait avec la justice, un divorce éventuel, et le partage des enfants. Je n'eus pas le temps de reprendre la conversation pour parler de ça qu'il avait changé de sujet et évoquait la cuisine. Il avait visiblement envie de parler d'autre chose et j'allais aller dans son sens.

« Si c'est aussi bon que l'odeur que ça dégage, je vais me régaler ! Je ne savais pas que tu savais cuisiner »

Je souris, en me disant que quelqu'un remarquait enfin que je n'étais pas douée en cuisine. Je savais qu'il ne disait pas ça pour que je me fâche, mais il avait tout à fait raison. J'étais nulle. J'avais pris des cours avec Jonathan, parce que je n'avais jamais été capable de faire de vrais plats chauds. Quand j'étais étudiante, je ne faisais pas à manger, j'avais des trucs déjà tout prêts parce que je ne roulais pas sur l'or. Quand j'étais avec Tom, on mangeait un peu n'importe comment, et n'importe quoi, mais c'était lui qui cuisinait également. Je savais simplement faire cuire quelques trucs, qui ne nécessitaient pas de préparation. Et alors quand j'étais avec Matthew, c'était pire que tout, j'avais l'impression de ne plus rien faire. Il y avait que sur les derniers mois et dernières semaines plus particulièrement que j'avais eu besoin de m'y mettre, quand lui ne pouvait plus rester trop longtemps debout. Il ne mangeait plus beaucoup de toutes façons, et les enfants étaient souvent chez Jenny, alors il n'y avait qu'à préparer des biberons pour Johanna, une fois qu'elle fut née. Autant dire que j'avais appris sur le tard.

« Je suis pas très douée en fait. Mon baby-sitter m'a donné quelques recettes et quelques cours, pour faire des plats que les enfants aiment bien, mais ça s'arrête là. »

Je sentis de nouveau le regard interrogateur de Connor sur moi dès lors que je parlais de mon baby-sitter, mais je ne voulais pas m'engager dans cette direction-là. Si lui voulait que l'on arrête de parler de sa famille, moi je souhaitais que l'on arrête de parler de Jonathan. C'est pourquoi je repris immédiatement la parole, sans lui laisser le temps d'en placer une :

« C'est pas ma grande passion de cuisiner, mais maintenant que mon chef cuisinier n'est plus là, je dois bien apprendre pour que les enfants puissent manger quelque chose de potable ! »

C'est en pensant à des choses comme celles-ci que je me rendais compte que Matthew, en plus d'être l'homme de ma vie, était un père excellent. Il avait vécu seul pendant si longtemps, simplement entouré des garçons, et de simples femmes qui ne restaient qu'un soir dans sa vie qu'il n'avait pas attendu d'avoir quarante ans pour se prendre en main et pour apprendre à cuisiner. J'avais eu de la chance de l'avoir. Mais tout s'arrêtait un jour, même si j'aurais préféré le perdre à quatre-vingt-dix ans.

« Il adorait ça, cuisiner ! Les enfants étaient ses cobayes. Il était tellement déprimé de ne plus pouvoir faire de cuisine qu'il n'osait même plus entrer dans la pièce, de peur d'avoir des migraines encore pires ! C'était ridicule, et je me moquais de lui gentiment, même si au fond... ça ne me faisait pas du tout rire. »

J'étais partie pour parler de Matthew, sans le vouloir, mais ma vie se résumait à lui, bien souvent. Et Connor le connaissait. C'était le seul avec qui je pouvais discuter de mon mari, sans que la personne en face ne me regarde avec des yeux ronds. J'en profitais un peu. Et tant que je ne pleurais pas, tout allait bien !

« C'est étrange cette manie que le genre humain a d'essayer de faire passer la pilule avec de l'humour. Il était le premier à le faire. Dès qu'il ressortait d'une migraine, il riait en disant que ce n'était pas avec cette migraine qu'il allait mourir. C'est stupide.. et pourtant je riais. Pour lui faire plaisir, sûrement... »

J'avais bien conscience que je me parlais plutôt à moi-même qu'à Connor, tout en continuant à préparer. Mais le silence chrétien qui régnait dans la cuisine me fit comprendre qu'il m'écoutait avec politesse et peut-être même avec attention. Je tentais de le regarder en esquissant un demi-sourire. Je ne savais pas vraiment jusqu'à quel point Connor connaissait Matthew.. peut-être qu'il en avait des choses à dire lui aussi... ça me ferait du bien d'entendre quelqu'un d'autre en parler...

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 203
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Mer 30 Avr - 19:43

J'avais bien remarqué qu'Aby n'était pas une cuisinière hors pair mais je n'avais pas menti en disant que sa préparation était appétissante. Sans me vanter je peux dire que je touche ma bille en cuisine, j'avais beaucoup appris au fil de mes voyages et quand je lui rendrais son invitation et qu'elle viendra chez moi je lui en ferais la surprise. Je remarque aussi qu'elle rougit encore légèrement en me parlant de son baby-sitter, cet homme était décidément une perle, il s'occupait des enfants, de cuisiner, d'Aby aussi peut-être ... Elle avait repris la parole rapidement comme tout à l'heure, je souris, Jonathan a l'air d'être encore un sujet un peu tabou, mais quand elle évoque son chef cuisinier je sais qu'elle parle de Matt et je redeviens sérieux

- Il adorait ça, cuisiner ! Les enfants étaient ses cobayes. Il était tellement déprimé de ne plus pouvoir faire de cuisine qu'il n'osait même plus entrer dans la pièce, de peur d'avoir des migraines encore pires ! C'était ridicule, et je me moquais de lui gentiment, même si au fond... ça ne me faisait pas du tout rire.

Matt était quelqu'un de tellement vivant que j'ai du mal à l'imaginer diminué. Non seulement ça avait du être terrible pour lui mais aussi pour Aby. Comment ont-ils fait pour supporter ça tous les 2 ? Je sentais la tristesse revenir dans la voix d'Aby, malgré qu'elle essaye de garder un ton détaché

- C'est étrange cette manie que le genre humain a d'essayer de faire passer la pilule avec de l'humour. Il était le premier à le faire. Dès qu'il ressortait d'une migraine, il riait en disant que ce n'était pas avec cette migraine qu'il allait mourir. C'est stupide.. et pourtant je riais. Pour lui faire plaisir, sûrement...

Cela ne m'étonne pas de Matt, cette forme d'humour est sans doute nécessaire quand vous savez à quoi vous êtes condamné. Je pense que personne ne peut dire comment il réagirait à l'annonce de sa propre condamnation, même moi, mais Matt n'était pas du genre à se lamenter, surtout qu'il avait Aby à ses côtés. Je me demande lequel à le plus boosté l'autre, ils se sont sans doute entre aidés dans les moments difficiles. Elle était restée dos à moi, c'était sans doute plus facile pour elle d'en parler sans me regarder, sans compter avec les différentes émotions que j'aurais exprimées. Je sais qu'elle ne veut pas qu'on la plaigne, ni qu'on ait pitié, et ce n'était pas du tout dans mon intention, mais je ne veux pas l'interrompre. Cela fait plus d'un an qu'il est mort mais ça semble encore difficile d'en parler pour elle. Elle finit par se retourner et esquisse un demi-sourire

- Je ne trouve pas ça stupide non. Tu avais besoin de rire et lui avait aussi sans doute besoin de t'entendre rire ... Et puis Matt a toujours eu un humour pourri non ?

Son sourire s'agrandit un peu. Je fais comme si nous avions une conversation normal, il fallait dédramatiser tout ça si Matt s'invitait à notre table ce soir. Je prends les assiettes sur la table et les pose sur le plan de travail

- Tiens sert la viande, je m'occupe des légumes ... Tu te souviens du tour qu'il avait joué à Dom quand il avait arrosé son siège ? Je le revois encore écroulé alors que Dom lui courrait après en lui lançant ses baguettes ! Et puis ce rire !

Elle avait ressassé des moments tristes, il est temps de lui faire penser à Matt d'une manière beaucoup plus gaie. Je n'avais pas passé beaucoup de temps avec lui, mais les souvenirs qu'il m'a laissé sont loin d'être tristes !
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Mer 30 Avr - 22:57

En me retournant, j'avais bien vu le sourire de Connor, et je compris qu'il pensait aux mêmes choses que moi. Ces souvenirs, même de Matt malade, n'étaient pas les pires que l'on pouvait avoir. C'était des moments que je n'oublierais jamais, certes parce qu'ils étaient funestes, mais aussi parce qu'ils étaient drôles. Parce que je ne savais pas pourquoi je riais, mais je le faisais, et ça m'avait marqué.

- Je ne trouve pas ça stupide non. Tu avais besoin de rire et lui avait aussi sans doute besoin de t'entendre rire ... Et puis Matt a toujours eu un humour pourri non ?

Dans un sens, j'étais à moitié rassurée que Connor me dise que ce n'était pas stupide. Au fond, j'avais trouvé ça égoïste de rire alors qu'en réalité, il n'y avait absolument rien de drôle là-dedans. Mais Matthew faisait exprès de faire ça, de faire en sorte que je me sente bien. Il essayait de se mettre à place et d'imaginer comment serait la vie après qu'il soit parti, et surtout, il essayait de rendre le quotidien un peu plus supportable. Quand il était en crise, avec tout ce que ça comportait de migraines, de troubles de la personnalité et de paralysies et aussi trous de mémoire, il était invivable, que ce soit pour moi ou pour les enfants. Mais il avait refusé de finir à l'hôpital, alors il faisait en sorte de ne pas se lamenter sur son sort. Il était toujours serein, et encore plus le jour de sa mort. Bien sûr qu'il avait les jetons et qu'il trouvait ça injuste, mais il avait eu une philosophie très intéressante et très apaisante sur ses dernières semaines. Il disait qu'il avait eu de la chance d'avoir vécu tout ce qu'il avait vécu et que d'autres ne pourraient pas faire le quart de sa carrière ou de sa vie personnelle. Mais au fond, je savais qu'il détestait l'idée de mourir si jeune... et nous la détestions tous.

Quant à son humour... je me demandais s'il y avait plus pourri que le sien, en effet. Pourtant, nous étions dans un groupe très taquin, très joueur, et si Matthew était le premier à faire des blagues, il n'était pas toujours le plus lourd. Alors que Connor lui tendit les assiettes pour y déposer la viande, il déclara s'occuper des légumes et je lui fis un sourire pour le remercier. Il reprit, en me rappelant quelques souvenirs, notamment celui qui nous rapprochait tous les deux. C'était peut-être le premier et l'unique souvenir drôle que nous avions tous les deux en commun. Matthew avait déposé la moitié d'une bouteille d'eau sur le tabouret de Dom, notre batteur, et lui s'était rassis sans y prêter attention. J'avais cru qu'il allait s'étouffer de rire en voyant la tête de son meilleur ami, et c'était le jour où il avait couru le plus vite dans toute sa vie ! Il en avait eu des courbatures pendant trois jours ! Nous avions eu du mal à nous retenir de rire à chaque fois que l'on prenait une bouteille. C'était un moment magique et en même temps si naturel et spontané de sa part... ça me manquait énormément !

- Ces deux-là.. parfois je me demandais s'ils étaient meilleurs amis ou pires ennemis, vu les crasses qu'ils se faisaient.

Et pourtant, malgré les fous rires que l'on avait pu se payer tous ensemble, et malgré les coups bas des deux protagonistes, qu'ils soient drôles ou non d'ailleurs, il n'y avait pas eu une relation amicale plus forte que la leur. Je les avais vus surmonter tellement de choses tous les deux, c'était presque à croire qu'ils étaient frères, d'ailleurs Matthew le considérait ainsi et il n'aurait jamais pu vivre sans lui. Je me demandais comment Dom s'en sortait, à New-York... et s'il arrivait à avancer !

- Et tu parlais de son rire, tout à l'heure... parfois, j'étais dans le fond du jardin, et lui était dans la salle de musique et je l'entendais rire tellement c'était strident et fort ! Un mélange entre une hyène et un mammouth !

Nous éclatâmes de rire tous les deux en même temps devant ma comparaison, mais c'était ce qui convenait le mieux. Matthew était le genre de personne que l'on ne pouvait pas perdre dans un magasin. Il avait juste à rire, et tout le savait qui il était ou il était ! C'était pratique comme GPS. J'essuyai quelques larmes de rire en me remémorant les premières fois où je l'avais entendu rire. La première fois, j'avais eu peur et je l'avais regardé comme s'il était fou. Et les fois suivantes, j'avais rigolé en me moquant bien de lui. Et il pensait que je riais à ses blagues. Ridicule, vraiment..

- Et toutes les fois où il est tombé sur scène aussi, parce qu'il faisait le con...

Je m'interrompis dans mon rire en me sentant tout à coup fautive de rire autant. Je ne devrais pas le faire, surtout pas me moquer de ses chutes, qui nous avaient pourtant fait mourir de rire. C'était une chute qui avait provoqué sa mort programmée, et y repenser ne me faisait plus vraiment rire...

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 203
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Jeu 1 Mai - 11:03

Sans le vouloir j'avais parlé de Dom et je savais qu'il était non seulement le meilleur ami de Matt, mais aussi qu'il était très proche d'Aby. Je ne comprenais pas pourquoi ils ne continuaient pas à se soutenir mutuellement. Je me demande s'il a retrouvé un autre groupe, je n'ai plus entendu parler de lui depuis la mort de Matt, mais Aby devait savoir. Je n'ai pas le temps de lui demander des nouvelles, elle repart et compare le rire de Matt à un mélange entre une hyène et un mammouth ! J'éclate de rire, c'était tout à fait ça !
Nous étions partis dans un fou-rire pour la seconde fois de la soirée. Je savais bien qu'évoquer ce rire si particulier allait provoquer cette réaction parce qu'il était tout simplement irrésistible. Les blagues de Matt était bien souvent pourries mais comme il en riait lui-même, nous étions obligés de rire aussi, et bien souvent c'était de lui. Aby essuie une larme tellement elle rigole, elle doit revivre quelques moments mémorables. C'est qu'elle n'a pas du s'ennuyer avec lui, Matt était une source intarissable de moment drôles, il était dans la vie comme sur la scène je suppose. J'étais en train de me rappeler de l'interview qu'il avait faite pour le festival, assez hilarante elle aussi, quand Aby évoque ses chutes sur scènes, et puis tout a coup son ton change, elle s'interrompt de rire et son visage se rembrunit. Je ne comprends pas tout de suite pourquoi, les chutes de Matt faisaient un peu parti du personnage de scène à moins que ... Est-ce déjà un signe précurseur de sa maladie ? C'était une tumeur qui avait eu sa peau, je n'avais pas tous les détails, mais ma foi, maintenant qu'il n'était plus là était-ce important ? Peut-être que pour elle oui. Je lui prends la poele des mains et la dépose dans l'évier puis je pose nos assiettes pleines sur la table avant de revenir vers Aby qui a toujours ses 2 mains posées sur le plan de travail, elle semble complètement ailleurs

- Aby ? ... Viens manger

Elle s'installe à table toujours absente, et ce brusque changement d'humeur me met un peu mal à l'aise, je ne suis pas très doué pour consoler les gens et si là elle se met à pleurer je ne vais pas savoir quoi faire ...
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Ven 2 Mai - 12:34

Mon cerveau tournait au ralenti. Pourquoi fallait-il que j'évoque un truc pareil ? Il y avait tellement de choses à raconter à propos de Matthew, non, il fallait que mon fichu cerveau choisisse ses chutes. Je me détestais pour y avoir pensé. Je ne bougeais plus et je sentais que l'atmosphère de la pièce s'était refroidie, pendant que Connor s'occupait de mettre les plats et poêles dans l'évier. Il m'indiqua ensuite de venir manger ; sa voix me parut comme fantomatique.
Mécaniquement, je vins m'asseoir en face de lui, sans le voir. C'était comme un blackout. Je ne voyais pas autour de moi, j'étais comme isolée du monde. Je savais que Connor attendait une réaction de ma part et je dus me faire violence pour ne pas balancer mon assiette contre le mur. J'étais en colère, j'étais furieuse parce que la vie avait été une salope avec nous et on ne pouvait rien y faire... si seulement il n'était pas tombé, ce soir-là, rien de tout cela ne serait arrivé. Je serais encore à New-York, avec lui, avec ma mère et nos amis. Je détestais Londres à cause de cette aventure. Je détestais New-York parce qu'il était mort là-bas. Et je détestais Toronto parce que j'y vivais sans lui. Connor devait me prendre pour une folle, mais je ne savais pas comment réagir d'une autre façon. C'était la première fois que j'étais en colère. D'habitude, je pleurais et ça passait. Là, il s'agissait plutôt d'une rage intense et sourde, à laquelle je ne savais pas répondre !
Je revins dans le présent en sentant la main de Connor sur la mienne. Je posai mes yeux dans les siens et repris la parole d'une voix dure.

- Désolée... je repensais à la fois où il a déplacé sa tumeur par erreur en tombant sur scène. Quand il l'a rendue maligne. Parce qu'il n'avait pas assez dormi et qu'il a fait un malaise !

C'était idiot de s'en prendre à Matthew maintenant qu'il n'était plus là pour se défendre. A l'époque, ça avait été compliqué, il était épuisé, certes, mais c'était parce que Dom était malade, parce que je n'allais pas bien à cause de ma mère... mais c'était un tout qui avait causé cela, et pas seulement son manque de sommeil... j'étais égoïste, mais j'avais besoin de faire sortir cette colère...

Spoiler:
 

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 203
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Ven 2 Mai - 14:20

Aby vint s'asseoir face à moi mais elle n'était visiblement pas là. C'était étrange ce brusque silence, et il n'augurait rien de bon. Je la fixais toujours, mais elle regardait un point imaginaire et si son visage restait impassible, je voyais bien ses poings posés de chaque côté de son assiette se serrer et je me dis que c'est soit le calme avant la tempête, soit je vais avoir droit à une avalanche de larmes. Je ne sais pas ce qui peut la mettre dans cet état, oui Matt faisait souvent le con, mais je ne vois pas en quoi cela peut avoir rapport avec sa mort ... Je pose doucement ma main sur la sienne et le regard qu'elle lève vers moi me confirme bien qu'elle est en colère, et son ton aussi

- Désolée... je repensais à la fois où il a déplacé sa tumeur par erreur en tombant sur scène. Quand il l'a rendue maligne. Parce qu'il n'avait pas assez dormi et qu'il a fait un malaise

Ainsi donc c'était une chute qui avait provoquée et accélérée la mort de Matt. Ses paroles étaient aussi dures envers Matt que son regard envers moi, mais je comprenais qu'elle en voulait à ce moment à la terre entière, et en particulier à Matt, parce que c'était elle qui se retrouvait seule, elle qui devait supporter cette perte et peut-être aussi la culpabilité de n'avoir pu rien faire pour éviter ça. Je ne sais pas quoi dire ... essayer de la consoler en étant fataliste au risque qu'elle prenne ça pour de la pitié, ou carrément lui demander comment cela s'était passé au risque de passer pour un voyeur curieux ... Je resserre un peu ma main sur son poing, finalement, c'est elle qui décidera

- Si tu as besoin et si ça peut t'aider, tu peux vider ton sac Aby, je ne te jugerai pas mal si tu me dis que c'était un connard parce que sur le moment tu le penses ! Et si tu as besoin de pleurer je sécherai tes jolis yeux, mais quoiqu'il en soit, tu auras quand même droit au fond de ma pensée

Il y avait toujours cette petite lueur de colère dans ses yeux, mais son visage était un peu moins crispé et je sentais ses doigts s'ouvrir sous les miens. Peu m'importait maintenant de manger, j'avais besoin de savoir ! Ce n'était pas de la curiosité mal placée, je voulais juste comprendre pourquoi elle était encore dans cet état plus d'un an après sa mort. Je la lâche en me redressant et repousse mon assiette, espérant qu'elle comprenne ce que j'attendais d'elle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Sam 3 Mai - 13:16

Je n'avais pas voulu parler aussi durement. C'était quelque chose que je détestais faire quand il s'agissait de parler de Matthew. Je ne pouvais pas le blâmer parce qu'il était mort, quand même ! Ce n'était pas entièrement de sa faute, c'était aussi et surtout de la mienne. J'aurais pu lui dire de dormir, de se reposer, de manger plus... je ne l'avais pas fait, parce que je ne m'étais même pas rendue compte qu'il était épuisé. J'étais préoccupée par d'autres choses, par les enfants, par Dom... mais pas par mon propre petit-ami ! Connor avait posé sa main sur la mienne, et je le sentais à peine. J'étais revenue un an et quelques en arrière, et j'étais prête à tout casser, rien que pour lâcher ma colère contre cette fichue injustice.

- Si tu as besoin et si ça peut t'aider, tu peux vider ton sac Aby, je ne te jugerai pas mal si tu me dis que c'était un connard parce que sur le moment tu le penses ! Et si tu as besoin de pleurer je sécherai tes jolis yeux, mais quoiqu'il en soit, tu auras quand même droit au fond de ma pensée

C'était ce dont j'avais besoin : avoir le fond de la pensée de quelqu'un. Je ne voulais pas que l'on soit totalement d'accord avec moi, ou alors totalement en contradiction. Je voulais que l'on me dise ce que les gens pensaient. Je voulais qu'on me donne une opinion, et je voulais pouvoir dire tout ce que je voulais sans craindre de choquer quelqu'un. Je relevai enfin les yeux vers Connor, alors qu'il me lâchait pour repousser son assiette devant lui, me faisant alors bien signe qu'il allait m'écouter et ne faire que cela. Je déglutis, avant de prendre une profonde respiration, pour rester un tant soit peu calme pendant que je parlais.

- J'aurais voulu qu'il soit égoïste ! Comme d'habitude, il s'occupait plus des autres que lui, et voilà où ça l'a mené ! Je le déteste !

Bien sûr que je ne le pensais pas. Bien sûr que je ne le détestais pas. Mais ma colère devait se diriger contre quelqu'un, et cette fois, je ne voulais pas la diriger contre moi. Pas cette fois. Je ne pouvais plus prendre le blâme, juste pour maintenant. Je me relevai de ma chaise, brusquement, et fis les cent pas dans la cuisine, avant de me poster devant la fenêtre, en croisant les bras sur ma poitrine.

- C'était tout lui ça ! Il s'est toujours moqué de sa santé, pourvu que celle des autres soit bonne ! Et regarde où ça l'a mené ?! Dans un cercueil !!

Et où ça m'avait menée moi ? Dans une ville que j'allais toujours détester. J'adorais New-York, et c'était évidemment impossible pour moi d'y rester, mais à cause de lui, j'avais tout perdu. Mes amis que j'adorais, ma vie de rêve dans cette magnifique ville... J'étais condamnée à être une pauvre prof de violon d'université alors que ma carrière n'était même pas terminée. Je n'aurais jamais dû postuler, lorsqu'il cherchait un premier violon. Vraiment. Ma vie aurait été peut-être moins trépidante, mais au moins, je n'aurais pas eu de problèmes comme ceux que j'avais maintenant !

- Comprends-moi Connor, il a foutu toute ma vie en l'air ! J'y pense tous les jours, ça fait un an que dès que je ferme les yeux, je le vois mourir. Je le revois tomber sur scène, et la seconde d'après, je le vois mourir !!

Idiotement, je tapai du poing sur mon plan de travail, en m'écorchant la peau. Je ressentis une vive douleur aux articulations, mais ce n'était absolument rien par rapport à la douleur intérieure qui m'écorchait vive.

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 203
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Mer 7 Mai - 18:00

Après avoir dit qu'elle détestait Matthew, Aby se lève et fait les cent pas puis elle se poste devant la fenêtre. Si elle pouvait exprimer sa colère contre lui au lieu de tout prendre sur elle c'était déjà un bon début

- C'était tout lui ça ! Il s'est toujours moqué de sa santé, pourvu que celle des autres soit bonne ! Et regarde où ça l'a mené ?! Dans un cercueil !!

Elle était très amère et surtout elle lui en voulait de s'être plus occupé des autres que de lui, mais c'était dans sa nature. Matthew renvoyait souvent l'image d'un égo surdimensionné. Il l'avait peut-être qu&nd il s'agissait de son art, mais c'était quelqu'un de foncièrement généreux, seulement il ne l'étalait pas dans les journaux et restait discret sur les dons qu'il pouvait faire à des associations ou sur son implication dans certaines oeuvres.

- Comprends-moi Connor, il a foutu toute ma vie en l'air ! J'y pense tous les jours, ça fait un an que dès que je ferme les yeux, je le vois mourir. Je le revois tomber sur scène, et la seconde d'après, je le vois mourir !!

Elle avait du se sentir abandonnée. En fait il était mort, mais toujours là, omniprésent dans son esprit et en plus son cerveau faisait sans cesse le rapprochement entre la chute et sa mort. Cela sous-entendait aussi la culpabilité de n'avoir pas pu éviter ça, mais qui dit que cela ne serait pas arrivé d'une manière où d'une autre.
Je n'avais jamais été confronté à la mort d'un proche, mais j'essayais de comprendre. Je suis plutôt fataliste, un peu du genre à subir et à accepter les choses comme elles arrivent, c'était difficile pour moi de me mettre à sa place, mais il est vrai que je n'avais jamais aimé quelqu'un comme elle et Matt avait pu s'aimer

- Je sais que ce ne doit pas être évident Aby, mais si tu essayais de le voir autrement. On ne peut pas commander des souvenirs à son cerveau, mais pourquoi ne pas se souvenir de lui vivant, vous avez bien du avoir beaucoup de moments heureux, même en dehors de la scène

Je m'étais levé et avait attrapé sa main pour l'emmener dans le salon

- Regarde ! Regarde cette photo par exemple ! Vous êtes heureux là, vous riez tous les 2, il avait encore sorti une grosse vanne je parie non ? Et là, vois comment il te regarde ! Et celle-ci, c'était où ?

Je ne l'avais pas lâchée et l'emmenais d'une photo à une autre pour les commenter ou lui poser des questions, bien que je n'attendais pas sa réponse pour enchaîner sur la suivante, et les photos de Matt ce n'était pas ce qui manquait. Je m'arrête devant une photo de lui avec Johanna. Elle était toute petite, quelques jours tout au plus, et son regard posé sur sa fille et son sourire en disait long. Il était heureux et fier, comme tout nouveau papa, mais en même temps, je voyais maintenant une sorte de tristesse dans cette photo alors que tout à l'heure, quand j'avais survolé toutes ces photos en attendant qu'Aby redescende d'avoir été coucher les petits, je ne l'avais pas remarquée ... je n'arrive pas à m'expliquer ce sentiment et si j'ai perdu mon enthousiasme, Aby elle, sourit, mais il émane d'elle cette même tristesse... C'est vrai en plus de la perte de son amour, elle devait vivre tous les jours avec les fruits qu'il avait donné ...
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Jeu 8 Mai - 22:43

Finalement, j’osais poser les yeux sur Connor. J’avais peur qu’il ne me juge, après ce que j’avais dit. J’étais encore en colère, et j’aurais voulu frapper quelqu’un pour passer mes nerfs, mais je n’allais pas le faire sur ce pauvre Connor, il n’y était pour rien. Par contre, j’aurais bien giflé Matthew, si je l’avais pu. Je l’aurais giflé pour toute la souffrance qu’il m’apportait, ce petit con ! Il savait, en mourant, que j’allais souffrir et être triste et toutes ces conneries, mais il ne devait même pas imaginer à quel point. Avant que j’aie le temps de faire quoi que ce soit de plus, cependant, mon ami reprit la parole, d’une voix douce et calme, qui contrastait énormément avec la mienne, à ce moment-là.

- Je sais que ce ne doit pas être évident Aby, mais si tu essayais de le voir autrement. On ne peut pas commander des souvenirs à son cerveau, mais pourquoi ne pas se souvenir de lui vivant, vous avez bien du avoir beaucoup de moments heureux, même en dehors de la scène

Des moments heureux, évidemment qu’il y en avait eu. Sur scène, mais aussi dans notre vie privée. Notre mariage, la naissance de Johanna, tous nos souvenirs, nos sorties, nos soirées, la vie quotidienne, les tournées… tout était bon à prendre, je le savais. Mais à quoi bon se souvenir d’un temps passé qui était plus heureux que le présent ? Si j’étais pleinement heureuse, oui, je n’aurais aucun regret à repenser au passé, à Matthew, à notre amour avorté trop vite. Mais j’avais tout perdu et je n’avais pas l’impression que j’allais pouvoir retrouver un bonheur comparable un jour, alors y repenser était une douleur immense.

Néanmoins, je n’eus pas le temps de réfléchir à tout cela, puisque Connor m’attrapa par la main et me fit avancer jusque dans le salon. Tout à coup le dîner n’avait plus aucune importance, et de toutes façons, je n’avais plus d’appétit.

- Regarde ! Regarde cette photo par exemple ! Vous êtes heureux là, vous riez tous les 2, il avait encore sorti une grosse vanne je parie non ? Et là, vois comment il te regarde ! Et celle-ci, c'était où ?

Au fur et à mesure de ce qu’il me disait, il retrouvait une photo, puis une autre, puis encore une autre. Au début, je n’étais même pas capable de regarder les photos en question, mais plus il insistait, et plus je le trouvais amusant, et je réussissais à poser les yeux sur mes souvenirs, sur nos souvenirs… Et ce que j’y voyais me brisait le cœur autant que cela me faisait du bien. Connor me posait des questions rhétoriques, bien entendu, mais dans ma tête, les réponses défilaient. Oui, il avait fait une blague pourrie, juste avant que je n’appuie sur le déclencheur, il adorait faire des choses comme ça. Oui, il me regardait comme s’il allait me bouffer, parce que c’était toujours ce qu’il faisait. Il commençait par m’embrasser dans le cou et ça finissait dans le lit, comme d’habitude. Cette photo-là, c’était à un concert de Coldplay, parce que c’était mon groupe préféré et qu’il m’avait offert des places. Je pouvais répondre à tout et je ne le faisais pas. Parce que Connor devait s’en ficher, au fond, mais qu’il voulait juste me faire réfléchir. Et ça fonctionnait !

Nous finîmes devant une photo de Matthew tenant Johanna, à la maternité, à New-York. La première photo que nous avions fait avec elle, et l’une des dernières de Matthew. Plus le temps passait, et moins il voulait que je le photographie. C’était compréhensible, il avait énormément maigri, ses joues s’étaient creusées, il avait encore des cheveux parce qu’il ne subissait pas de traitement, mais ils étaient ternes et plats, il ressemblait plus à un grand-père décrépi qu’à un homme de quarante ans. Cette pensée me fit sourire, malgré la tristesse du moment. Un grand-père décrépi… il aurait adoré cette comparaison ! Sur la photo, on voyait déjà qu’il était malade. Le jour de mon accouchement, il avait tenu bon, mais une migraine l’avait épuisé juste après. Il avait tout de même tenu à faire une photo avec notre fille, parce que c’était son premier jour sur la planète et qu’il fallait le fêter dignement ! Son regard et son sourire étaient sincèrement heureux, mais je savais à quoi il pensait en la voyant : qu’il n’allait s’en occuper que quelques mots (trois en réalité) et qu’après il devrait lui dire adieu. Evidemment que ça l’attristait : ses enfants étaient plus importants que tout au monde. Pour lui, la famille était sacrée et il aurait préféré vivre encore un peu… comme tout le monde. Ce qui était dur, c’était qu’il ait des enfants si jeunes, et qu’il soit mort à quarante ans. C’était douloureux pour lui, pour les enfants, pour moi et pour tous nos amis. Mais on s’était fait à l’idée.. et chacun avait repris son chemin, malgré tout, malgré la tristesse. Je pris la photo de Matt et Johanna et emmenai Connor sur le canapé, pour qu’on assoit et que l’on discute encore de tout ça. Ça me faisait du bien et je me disais que peut-être, ce serait la solution pour que je puisse m’en remettre un peu mieux.

- Difficile de croire qu’il était en phase terminale à ce moment là, n’est-ce pas ? Comme c’était difficile de croire également qu’il était déjà malade lors de nos derniers concerts ! Son dernier a duré trois heures ! Tu te rends compte, trois heures ? On a tous eu peur qu’il nous fasse un malaise ou une migraine sur scène… il a tenu bon, et personne n’aurait pu croire qu’il était malade !

Moi-même, à ce moment-là, j’étais enceinte, et ça avait été difficile pour moi de finir ce concert aussi long. Lui, au contraire, on avait l’impression qu’il avait revécu pendant trois heures, qu’il n’était plus malade. Le lendemain, néanmoins, il avait passé toute la journée couché, avec un mal de tête épouvantable et des courbatures. Je ne l’avais jamais vu aussi anéanti. C’était ainsi qu’il avait décidé de faire la conférence de presse. Et deux semaines plus tard, c’était fait.

- Peu de temps après, il a décidé de déclarer publiquement qu’il allait mourir. Beaucoup sont tombés des nues. Personne n’aurait pu croire une chose pareille et pourtant, c’était le cas. A partir de ce moment-là, on a plus tourné, mais il a continué à composer. Et il restait le plus vivant possible. C’est pour ça que cette fois est si belle. Il ne lui restait que trois mois à vivre, et pourtant, on aurait pu croire qu’il avait encore la vie devant lui !

Malgré ses cernes, malgré sa maigreur et sa fatigue, il avait encore cette fougue dans son regard. Et de toutes façons, il avait quand même réussi à me mettre enceinte une deuxième fois, ce con ! Il m’avait bien piégée, cette fois-là, mais j’avais compris bien après sa mort, et bien après mon accouchement qu’il l’avait fait pour que je m’accroche à la vie et à quelque chose qui me tiendrait réellement à cœur … mes enfants !

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 203
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Lun 12 Mai - 12:10

Voir Aby pensive devant cette photo me ramène à mes propres enfants. J'avais une photo du même style avec Josh et Lilly , mais pas avec Thomas. D'une part j'étais en tournée au moment de sa naissance et d'autre part, je l'avais un peu rejeté en même temps que sa mère, comme j'ai honte aujourd'hui ... Mais je n'ai pas le temps d'y penser plus, nos mains étaient toujours liées et je sens qu'elle serre la mienne plus fortement. J'étais assez content de moi, je préférais voir un sourire, même triste, sur son visage que des larmes. Elle saisit la photo et nous entraîne vers le canapé où nous nous asseyons, elle avait certainement envie d'en parler, cette photo devait représenter beaucoup

- Difficile de croire qu’il était en phase terminale à ce moment là, n’est-ce pas ? Comme c’était difficile de croire également qu’il était déjà malade lors de nos derniers concerts ! Son dernier a duré trois heures ! Tu te rends compte, trois heures ? On a tous eu peur qu’il nous fasse un malaise ou une migraine sur scène… il a tenu bon, et personne n’aurait pu croire qu’il était malade !

Je ne peux m'empêcher de lever les yeux de la photo et de la regarder avec des yeux ronds. Quand on détaillait la photo, on pouvait deviner que Matt était déjà malade, il était fortement amaigri, cerné et ses cheveux étaient tout plaqués, ça le vieillissait beaucoup, mais de la à penser que c'était sur la fin non. Et puis je me souvenais parfaitement de ce dernier concert. J'étais en Europe à ce moment là, mais évidemment, après qu'il ait annoncé sa maladie et l'arrêt de la scène, ce dernier concert avait fait le buzz sur internet, et des vidéos avaient fleuries un peu partout. Matt se donnait beaucoup sur scène, mais jamais on n'aurait pu penser qu'il était fortement diminué à ce moment là

- Peu de temps après, il a décidé de déclarer publiquement qu’il allait mourir. Beaucoup sont tombés des nues. Personne n’aurait pu croire une chose pareille et pourtant, c’était le cas. A partir de ce moment-là, on a plus tourné, mais il a continué à composer. Et il restait le plus vivant possible. C’est pour ça que cette fois est si belle. Il ne lui restait que trois mois à vivre, et pourtant, on aurait pu croire qu’il avait encore la vie devant lui !

Elle me confirmait ainsi ce que j'avais pensé tout à l'heure dans la salle de musique, Matt avait été un musicien jusqu'au bout. Comme la mélodie qu'elle avait jouée, elle devait avoir des tas de morceaux inédits dans ses cartons. Je ne compose pas, mais je sais que je jouerai de la musique jusqu'à la fin de ma vie, ce n'était pas concevable autrement. Contrairement à moi, il avait aussi été un papa formidable, j'en suis sur, même si la presse à scandales s'était déchaînée quand elle avait appris qu'Abby était enceinte après sa mort. C'était certes un choix discutable que de faire un enfant en se sachant condamné, mais personne n'était dans leur intimité et ne devrait juger ce genre de chose. Elle avait accompagné la fin de sa phrase en caressant le visage de Matt sur la photo de son index et je ne peux m'empêcher de sourire, elle avait raison, cette photo était magnifique pour ce qu'elle représentait et je comprends mieux maintenant sa colère contre lui. Je tourne mon visage vers elle au moment où une larme perle sur sa joue, je ne suis même pas sur qu'elle s'en rende compte. Je redoutais ce moment et je ne sais pas quoi faire, elle avait bien le droit de craquer un peu après tout ce qu'elle avait traversé, mais je ne suis pas très doué pour gérer ce genre de situation. Et puis je ne voulais pas lui dire des choses bateau, comme avancer, que le temps va faire son oeuvre et estomper un peu sa tristesse, qu'elle doit essayer de se changer les idées ou même qu'elle devait être forte pour ses enfants, elle le sait déjà. Je ne suis pas très "câlin" non plus mais là j'ai envie de la prendre dans mes bras pour lui faire comprendre que je suis là. Je passe un bras derrière ses épaules pour l'attirer contre moi. Elle pose sa tête sur mon épaule, mais juste quelques secondes, le temps d'essuyer cette unique larme, avant de se relever d'un coup. Elle repose le cadre sur le buffet et ouvre un tiroir dans lequel elle fouille et quand elle se retourne un sourire illumine son visage. Elle revient s'asseoir près de moi et tient sur ses genoux un album, et au vu de la couverture je dirais qu'il renferme des photos de ses enfants. Elle avait raison, c'était à eux qu'il fallait penser maintenant, ils représentaient l'avenir pour elle, comme les miens pour moi, ils allaient nous permettre de nous en sortir ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Lun 12 Mai - 21:05

Connor, tout comme moi, restait silencieux le plus possible. Je n'arrivais pas à deviner ce à quoi il pensait, et ça m'inquiétait un peu. Je venais de raconter des choses que personne ne savait, à part nos proches. Et je n'étais pas loin de tout dévoiler, presque avec des détails. Connor ne devait pas être du genre à être choqué par grand-chose. Et pourtant, j'avais peur de lui dire tout ce que j'aurais pu dire. Mais ça me ferait du bien pourtant. Je devais me retenir, et à la limite, en parler à un psychologue, si j'en avais vraiment besoin.

Sans réellement m'en rendre compte, je sentis une larme me glisser et rouler sur ma joue. Je n'avais pas senti que je pleurais, et en réalité, pleurais-je réellement ? Ce n'était qu'une larme, par rapport à tous les litres que j'avais pu verser auparavant, juste après sa mort. J'étais inconsolable, alors que maintenant, je pleurais lors d'occasions mémorables, ou quand quelque chose de fort me faisait penser à Matthew. J'étais plus forte, j'étais sortie grandie de cette histoire. Et maintenant j'assumais pleinement tout ce qui avait été fait, tout ce qui avait été dit, de notre part ou de celle des "journalistes". Je m'accordais quelques secondes, la tête posée sur l'épaule de Connor pour repenser à tout cela et pour sécher ma larme. Tout ceci ne dura pas plus d'une minute et je me relevai bien vite pour reposer la photo à son emplacementt initial, pour finir par fouiller dans les tiroirs du meuble, afin de récupérer ce que j'avais en tête : l'album photo des enfants. Quitte à regarder d'anciennes photos, où Matthew pouvait être présent certes, mais où il n'était pas l'acteur principal de l'histoire, alors ce serait un bon paquet à faire.

Je revins m'asseoir près de Connor, sur le canapé, en oubliant encore plus nos deux repas. Tant pis, on s'en occuperait bien plus tard. Je posai doucement l'album sur mes genoux et Connor le regarda avec intérêt, et avec un certain sourire. Je savais à quoi il pensait, et il avait raison. Non pas que l'on ait déjà des tonnes de photos des enfants, que ce soit mes deux enfants, ou bien ceux de Matthew, que j'adorais de la même façon, mais j'en avais récupéré un bon paquet, pour garder des souvenirs plus ou moins récents et pouvoir y repenser de temps en temps et ne pas oublier.

- J'espère que ça ne te dérange pas qu'on regarde ça... Mais peut-être que tu vas les reconnaître, après tout, tu les avais déjà vus les enfants de Matthew, non ?

Je ne savais plus, dans mes souvenirs, si les enfants étaient tous au complet lorsque Connor nous avait rejoints. A la limite, je pourrais lui parler de chacun. Je n'étais pas certaine qu'un jour ou l'autre, il les rencontrerait, ce serait d'ailleurs étonnant. Sans attendre sa réponse, j'ouvris l'album et m'attendris dès la première photo, une photo de mon fils, Franz. Je remarquai bien vite qu'en réalité, ce n'était pas du tout des photos de Johanna et Leopold. Ils n'étaient pas dans le même album, là, il ne s'agissait que des autres, Franz, ou bien les enfants de Matthew. Connor eut l'air surpris, parce qu'évidemment, Franz ne ressemblait pas à Matthew, et il devait se demander qui il était. Je lui fis un sourire en commençant à lui expliquer :

- C'est Franz, mon fils, celui que j'ai eu avec Tom avant que l'on divorce ! Il a grandi depuis cette photo...

Je le regardais d'un air mélancolique. Il me manquait énormément, depuis que j'étais arrivée ici à Toronto. Mais avec Ella, nous avions prévu de le ramener ici pour les vacances. J'étais en négociations avec Tom pour qu'il me le laisse. Après tout, j'étais sa mère, j'avais le droit de le voir, et bien sûr Tom était d'accord avec ça !

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Connor Thomas West


DISCUSSIONS : 203
MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   Ven 16 Mai - 11:17

Ce sont bien des photos des enfants dans l'album. Aby me propose de les regarder et demande si je connais les enfants de Matt. J'essaye de me rappeler si je les avais vus ou croisés quand j'avais fait ce festival avec eux. C'était en été, donc pendant les vacances scolaires, et il y avait donc de fortes chances pour que ses enfants soient venus le voir. J'ai beau me creuser la tête, je ne m'en souviens pas, mais il faut dire qu'à cette époque, les enfants, que ce soit les miens ou ceux des autres étaient le cadet de mes soucis. Je ressens encore une pointe honte d'avoir été ainsi vis-à-vis d'eux, quand une image me revient quand même, celle d'un jeune garçon qui avait assisté aux répétitions avec un grand intérêt, c'était peut-être son aîné, son plus vieux était un garçon si je me souviens bien, mais comme je ne suis pas certain et que je ne veux pas faire de bourde, je fais non de la tête à Aby.
Elle ouvre l'album et la première photo me surprend un peu, je m'attendais à voir Johanna ou Léo, ou alors une petite tête qui ressemblerait un tant soit peu à Matt, mais là, même en y regardant de plus près, je ne trouve aucune ressemblance entre Matt et ce petit garçon blond. Je lève la tête vers Aby qui semble s'amuser de ma surprise, elle sourit

- C'est Franz, mon fils, celui que j'ai eu avec Tom avant que l'on divorce ! Il a grandi depuis cette photo...

Mais bien sur ! Contrairement aux deux enfants qu'elle avait eu avec Matt, Franz lui ressemblait beaucoup. Je m'apprêtais à lui dire mais elle semblait ailleurs, elle devait penser à lui. Je me souviens qu'elle m'avait dit quand je l'avais revue à la salle de sport que Franz était resté avec son père à New-York, j'espère que Tom ne lui cause pas de soucis pour la garde de leur fils et qu'elle peut le voir, mais la photo paraissait ancienne

- Il a quel âge maintenant ? Tu n'as pas une photo plus récente ?  ... Tom ne te fais pas d'ennui pour le voir j'espère ?

Elle me renvoie un petit sourire crispé et je comprends que quelque chose ne va pas, pourtant dans mon souvenir elle avait gardé de bonnes relations avec son ex-mari. Nous n'avions pas parlé non plus des autres, de Dom, de l'ex-femme de Matt et de ses enfants, bien que cela allait venir avec les photos, tout du moins pour les enfants. Si elle avait des photos d'eux c'est que les deux femmes devaient bien s'entendre je pense. En venant ici, à Toronto, elle avait peut-être coupé les ponts avec tout le monde, savaient-ils seulement où elle était ... Plein de questions me viennent en tête mais pour l'instant je vais me concentrer sur les enfants, chaque chose en son temps

- Tu l'as vu quand pour la dernière fois ?

J'espérais de tout coeur avoir tort, elle devait déjà faire face à la mort de Matt, alors si en plus Tom lui faisait la misère pour la garde de Franz, il aurait à faire à moi !
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail   

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINE] Meeting a blast from the past Connor & Abigail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: ARCHIVES :: MLH 2.0-
Sauter vers: