Partagez | 
 

 [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



Invité


MessageSujet: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Ven 7 Mar - 0:00

Le grand jour était arrivé. J’étais enfin sorti. J’avais récupéré mon peu d’affaires, pris mes béquilles, et j’étais parti. Je ne connaissais pas du tout Toronto, alors je devais me débrouiller. J’étais retourné à l’hôtel que j’avais pris pour régler les paiements que je devais puis je m’étais assis sur un banc, malgré le froid glacial pour réfléchir à comment aller dans mon nouveau studio. Il me restait une heure avant mon rendez-vous avec le gars de l’agence qui me remettrait les clés, j’avais donc le temps. Je passai mon doigt sur l’écran tactile de mon smartphone pour faire défiler les horaires du métro et les arrêts les plus proches de là où j’habiterais dans un futur très proche. Mes doigts s’engourdirent et bientôt, je remis mes gants et me dirigeai vers l’arrêt de métro le plus proche. La ligne que je devais prendre me mènerait à seulement 300 mètres de mon studio. Je fis attention de ne pas perdre l’équilibre à cause de mon sac à dos et me dirigeai vers ma destination.

Le trajet se fit sans encombre. Les trames étaient pratiquement vides, l’heure de pointe étant passée depuis longtemps. J’avais trouvé sans grandes difficultés, je me perdais rarement, mon sens de l’orientation était sans failles. J’avais mis seulement 30 minutes avant d’arriver dans le quartier. Je décidai donc de me rendre sur la plage en attendant. Le lac était immense, l’eau s’étalant à perte de vue. Je fermai les yeux en profitant du vent me balayant le visage, m’apportant l’odeur caractéristique des eaux salés, qui me rappelait toutes ces rives où je m’étais tenu un jour. Je m’assis, oubliant quelques instants ces dernières semaines. Je restai ainsi plusieurs minutes, assez pour qu’au moment où je sortis de ma transe je me rendis compte qu’il était temps que je me dirige chez moi.

L’homme m’attendait devant la porte d’entrée de l’immeuble, qui faisait quelques étages de haut. Je lui serrai la main et après s’être présenté, il ouvrit la porte d’entrée. L’immeuble était récent, l’entrée bien éclairée et spacieuse, propre. La porte d’entrée se trouva au fond de l’entrée dans un renfoncement à gauche. Il glissa la clé dans le verrou puis ouvra la porte en grand, m’invitant à entrer. Il me fit un rapide tour des lieux. Les fenêtres donnaient sur la partie arrière de l’immeuble et non sur la rue, la salle de bain était plutôt vaste, assez pour qu’on ne se sente pas serré. La pièce à vivre était spacieuse. Une cuisine américaine se trouvait sous une petite mezzanine que je savais contenait des rangements et un second lit, que je n’utiliserai probablement jamais. Un paravent délimitait l’espace  contenant mon lit et une armoire. Le reste de l’espace était rempli de deux sofas et d’une table basse. La seule décoration qui habillait le studio, si l’on pouvait appeler ça décoration, était la profonde couleur bleu qui peignait les murs. Je tombai immédiatement amoureux de l’appartement. Ce n’était ni trop grand, ni trop petit. J’aurai assez d’espace pour ne pas étouffer.

On me tendit les clés, puis on se dit au revoir sur le pas de la porte, l’observant passer la porte d’entrée. Je m’appuyai sur contre l’encadrement de la porte, fronçant les sourcils, peu sûr de ce que je devrais faire par la suite. A part les meubles, je n’avais rien. Il me faudrait des draps, des assiettes, des couverts, une TV, de quoi manger… Je grognai à l’avance, imaginant déjà le nombre de magasins par lesquels je devrai passer pour pouvoir obtenir tout ça… Un autre problème se posait également. Il me faudrait porter tous mes achats… Et c’était juste impossible. Un mouvement sur ma droite me fit avoir un petit bond. J’avais été tellement absorbé par comment j’allais faire que je n’avais pas remarqué une jeune femme blonde qui était arrivée. Sûrement une voisine. Je décidai d’être poli, pas besoin de faire le nouveau ronchon.

- Bonjour !

Je n’attendais pas qu’elle me réponde que je continuai à réfléchir à comment j’allais m’en sortir, fronçant encore plus les sourcils, ma jambe commençant à m’irriter sérieusement.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Sarah Watson


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Jeu 13 Mar - 1:10

C'était une journée on ne peut plus classique pour moi. Je m'étais levée auprès de Tom, Tom qui était parti vaquer à ses occupations. Je me demandais bien ce qu'il pouvait bien faire de ses journées, j'avais beau le questionner, il savait très bien comment éluder mes questions. Il m'avait donc laissée seule, une fois de plus. J'avais donc décidé de profiter de cette journée pour faire du shopping, le mauvais temps était revenu sur Toronto, avec ses températures glaciales, et je n'avais pas beaucoup de vêtements chauds avec moi.

Une fois prête, je fermai l'appartement et me préparai à sortir de l'immeuble, quand je vis un grand homme en costume avec sa serviette en cuir sortir. Ca devait être un agent immobilier, de mémoire je n'avais jamais vu cet homme avant. Puis je vis un jeune homme très charmant adossé contre le chambranle de la porte d'entrée de son appartement. Il avait l'air perdu, dépassé par les événements. Son sac à dos, déposé à côté de lui, me fit penser qu'il devait tout juste arriver. Deux béquilles le supportaient, une de ses jambes était dans une attelle.


- Bonjour !

J'étais tellement occupée à le détailler que le son de sa voix me surprit. Je regardai le visage de mon interlocuteur, ses sourcils se fronçaient, sûrement sa jambe qui devait le faire souffrir.

- Bonjour ! Je me présente, je m'appelle Sarah, j'habite à l'étage au-dessus ! dis-je en souriant.

Une de ses béquilles décida à ce moment précis de chuter sur le parquet du palier. Je n'attendis pas qu'il essaie de se baisser pour la récupérer, je vins jusqu'à lui pour la lui redonner. Il était déjà bel homme à quelques mètres, mais de plus près c'était encore mieux ! Un sourire gêné se dessinait sur ses lèvres, son visage qui auparavant laissait paraître son angoisse se défroissa un peu.

- Je sais qu'on ne se connaît pas encore vraiment, mais vous voulez que je vous aide à transporter vos affaires ? Je suppose que vous devez emménager, que le reste de vos affaires doit être dehors et je pense que ça va être difficile pour vous avec vos béquilles ...
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Jeu 13 Mar - 17:35

Je fis à nouveau un petit bond quand elle m’adressa la parole quelques secondes après.

- Bonjour ! Je me présente, je m'appelle Sarah, j'habite à l'étage au-dessus !

La surprise me fit lâcher une de mes béquilles, qui tomba un mètre plus bas. Avant même que je n’esquisse le geste de la ramasser, je vis Sarah me rejoindre avec une rapidité déconcertante, récoltant l’objet d’un mouvement leste pour me le tendre ensuite. Je fus gêné par l’action. A peine arrivé que je me faisais déjà remarquer par le voisinage. Tout ceci me fit oublier l’espace d’un instant mes soucis matériels.

- Je sais qu'on ne se connaît pas encore vraiment, mais vous voulez que je vous aide à transporter vos affaires ? Je suppose que vous devez emménager, que le reste de vos affaires doit être dehors et je pense que ça va être difficile pour vous avec vos béquilles ...


Pas vraiment, en fait. Elle avait raison sur un point, en béquille, je n’arriverai à rien. Par contre, je n’avais rien dehors… Tout tenait dans mon sac à mes pieds. J’eux honte l’espace d’un instant. Je ne possédais rien. J’allais passer pour un clochard…

- Ça serait avec grand plaisir, mais je n’ai rien. J’étais en train de débattre avec moi-même de comment j’allais pouvoir acheter tout ce qu’il me faut… En plus je ne connais pas la ville.

Je ne voulais pas l’embêter avec mes problèmes, surtout qu’elle devait avoir pleins de choses à faire, qui n’incluaient sûrement pas son nouveau voisin.

- Oh. Et moi c’est David. Enchanté !
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Sarah Watson


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Dim 23 Mar - 19:46

Ce fut avec un air un peu qu'il me répondit.

- Ça serait avec grand plaisir, mais je n’ai rien. J’étais en train de débattre avec moi-même de comment j’allais pouvoir acheter tout ce qu’il me faut… En plus je ne connais pas la ville.

Puis il se décida à se présenter quelques secondes après.

- Oh. Et moi c’est David. Enchanté !

- Enchantée également ! Et c'est avec plaisir que je vous propose mon aide, je n'ai pas grand chose à faire de ma journée, autant que je me rende utile !

Je lui fis un sourire, et il se mit à me sourire en retour. Son visage n'en était que plus beau avec ce sourire. Je n'oubliai bien sûr pas Tom, c'était lui que j'aimais, mais David avait ce petit truc en lui pour charmer les gens. Cela m'étonnait d'ailleurs que personne ne soit là pour l'aider, pas même une jolie jeune femme. Pourtant, vu son physique, il ne devait pas avoir tant de problèmes du point de vue sentimental ...

- En plus vous avez de la chance, je suis arrivée ici il y a peu de temps mais maintenant je sais où se trouvent les magasins ! dis-je d'un ton blagueur, voyant que mon interlocuteur avait un peu de mal à poursuivre la discussion. Vous avez une liste des affaires qu'il vous manque ? Comme ça on peut s'organiser pour ne pas perdre trop de temps. J'espère aussi qu'il n'y aura pas trop de choses encombrantes, ma voiture n'a pas de coffre extensible !

Je voyais bien que David avait honte de devoir demander de l'aide, mais j'espérais vraiment qu'il laisse partir un petit peu sa timidité de côté aujourd'hui. Après tout, s'il emménage, c'est qu'il a l'intention de rester quelques temps, alors autant entretenir de bonnes relations de voisinage dès maintenant !
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Jeu 27 Mar - 23:52

- Enchantée également ! Et c'est avec plaisir que je vous propose mon aide, je n'ai pas grand chose à faire de ma journée, autant que je me rende utile !

Elle avait enchaîné sans une once d’hésitation. Son sourire fut infectieux et je me retrouvai à sourire à mon tour. Au fond de moi, j’étais pourtant gêné. J’étais un étranger, un voisin peut-être mais toujours un étranger. La générosité des gens, quelque soit de là où il venait m’étonnait toujours. Je devrais pourtant y être habitué. Que ça soit pour une famille pauvre dans un village au centre de l’Inde ou pour cette jeune femme seule ici à Toronto, l’entraide était quelque chose de naturelle, un code.

- En plus vous avez de la chance, je suis arrivée ici il y a peu de temps mais maintenant je sais où se trouvent les magasins !


Elle avait l’air enjouée, complètement partante pour une journée shopping. Cependant vu ce qu’il me manquait, il nous faudrait sûrement une liste pour ne pas que la sortie tourne en cauchemar…

- Vous avez une liste des affaires qu'il vous manque ? Comme ça on peut s'organiser pour ne pas perdre trop de temps. J'espère aussi qu'il n'y aura pas trop de choses encombrantes, ma voiture n'a pas de coffre extensible !

Elle avait lu dans mes pensées. En même temps, passer trop de temps dans les magasins, c’était rester longtemps debout… Et je n’avais pas forcément envie de retourner à l’hôpital alors que j’en sortais seulement aujourd’hui. Non, vraiment pas. Je décidai de l’inviter à entrer chez moi, lui expliquant en gros qu’il me manquait le nécessaire pour survivre. Nourriture, vaisselles, linges, produits de toilettes. Je la vis faire un petit tour de mon studio, faisant sûrement des notes mentales sur ce dont je pourrais avoir besoin sinon. Elle m’annonça qu’elle avait l’endroit parfait pour trouver tout : Le Eaton Center, en plein centre ville. Etant en milieu de semaine, j’imaginais qu’il ne devait pas y a voir trop de monde encore, ce qui rendrait les choses plus simples. J’attrapai mon porte feuilles, mes clés, et nous nous dirigeâmes vers la sortie. Je fermai la porte et je la suivis dans sa voiture. Une belle voiture soit dite en passant. Installés, elle démarra le moteur et nous partîmes pour le centre-ville. Je décidai d’engager la conversation.

- Tu as mentionné être arrivé il n’y a pas longtemps, tu viens d’où ?

Décidément, je croisais plus de gens venant d’ailleurs que de Toronto…
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Sarah Watson


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Mar 1 Avr - 1:09


David m'invita à entrer, je profitai donc de l'occasion pour visiter son appartement, tout en l'écoutant parler de ce qu'il pouvait lui manquer. De la nourriture, de la vaisselle, du linge de maison et du nécessaire pour la toilette. Son appartement était assez brut, j'imaginai dans ma tête ce qui pourrait bien aller avec les tons bleus des murs du studio ... Tout cela dépendait de ses goûts et je savais où nous allions trouver son bonheur : le Eaton Center. J'espérai juste qu'il n'y aurait pas trop de monde, ça serait fatiguant pour moi, mais surtout pour lui. Il prit ses clés et son porte-feuille, et me suivit jusqu'à ma voiture. Je lui ouvris la portière passager et la refermai derrière lui, puis pris place dans mon siège et démarrai en direction du centre-ville.

- Tu as mentionné être arrivé il n’y a pas longtemps, tu viens d’où ?

Je cherchais désespérément un sujet de conversation, je n'avais désormais plus besoin de me creuser la tête ! Et je remarquai qu'il m'avait tutoyée, je décidai donc de le tutoyer à mon tour également.

- Je viens de la banlieue de Los Angeles, et j'avais une opportunité de travail qui se présentait, donc j'ai décidé de poser mes valises ici ! Et toi David ? Sans vouloir te vexer, mais ton accent n'est pas du tout le même que celui des gens d'ici !

J'avais lancé ma dernière phrase sur le ton de la blague, et le sourire qui se dessinait sur ses lèvres me fit comprendre qu'il n'avait pas mal pris ma remarque. [/color]
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Dim 6 Avr - 2:13

Elle ne quitta pas les yeux de la route quand elle me répondit, sur le ton léger de la conversation.

- Je viens de la banlieue de Los Angeles, et j'avais une opportunité de travail qui se présentait, donc j'ai décidé de poser mes valises ici !

Ah ça expliquait donc le léger accent californien. J’y avais fait escale, il n’y avait pas de cela 4 mois. Le temps y avait été chaud, et mes étapes là-bas avaient plus ressemblé à des vacances de luxes qu’à des étapes lors un tour du monde. J’en avais profité pour profiter de l’océan, du sable fin, et d’une pause dans les galères. Parfois cela faisait du bien de se poser dans un coin urbain avec tout ce qu’il fallait à proximité.

- Et toi David ? Sans vouloir te vexer, mais ton accent n'est pas du tout le même que celui des gens d'ici !

Je remarquai le ton taquin de sa voix et souriait. Alors comme ça je roulais toujours autant des R ? C’était bon à savoir. Mais oui, je m’en doutais que mon accent devait être fort par rapport à celui des canadiens, le leur étant plutôt « banal » je dirais, par rapport à celui que j’ai eu l’habitude d’entendre depuis tout petit.

- Ne t’inquiètes pas, tu n’as pas tord du tout !

Je ponctuais ma phrase d’un rire. J’imaginais qu’elle devait se demander d’où je pouvais bien venir. Pourtant mon nom de famille aurait du lui mettre la puce à l’oreille.

-Je viens d’Ecosse.

Je continuai à rire en voyant sa tête. Apparemment non, elle n’avait pas deviné !
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Sarah Watson


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Sam 26 Avr - 12:26

- Ne t’inquiètes pas, tu n’as pas tord du tout !

David se mit à rire. Il devait rire de mon incapacité à trouver son pays d'origine. En même temps, son nom n'aidait pas, étant donné le nombre de gens ayant immigré en Amérique du Nord au XIXème et au XXème siècles avec des noms en Mc ou en O' ... Il pouvait très bien être anglais avec de la famille sur le continent américain. Et pour ma part, je ne connaissais pas les différents accents anglais, n'étant pas sortie de mon continent ...

-Je viens d’Ecosse.


Alors là, pour le coup, je ne l'aurais jamais deviné. Cela dut se voir sur mon visage car il se mit encore plus à rire.

- Ca va, arrête de te moquer de moi ! dis-je en faisant semblant de lui mettre un coup de coude dans les côtes. Je ne suis jamais sortie du continent américain, les accents anglais sont un véritable mystère pour moi.

Quand je vis sa tête je me mis à rire à mon tour.

- Eh oui, je l'aurais bien aimé, mais je n'ai pas eu l'occasion de faire le tour du monde, malheureusement !

Nous approchions du centre commercial, et j'avais déjà une petite idée d'où l'emmener pour ses achats. Best Buy et HMV pour le petit électroménager, Williams-Sonoma pour la déco, la vaisselle et le linge de maison, Canadian Tire pour la nourriture ...

Pendant cette journée nous fîmes plusieurs allers-retours à la voiture pour stocker ce que l'on avait déjà acheté, et nous prîmes notre déjeuner au Bagel Stop, ainsi qu'une petite collation au Crepe Delicious/Froshberg Gelato avant de prendre le chemin du retour.

Une fois arrivés dans son appartement et la voiture déchargée, je vis son air désespéré en voyant la montagne de choses qu'il avait achetée et qu'il allait devoir ranger ...

- Si tu veux je peux rester pour t'aider à ranger, sinon tu risques d'y passer une bonne partie de ta nuit ...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Dim 27 Avr - 21:51

Son expression était hilarante, et je n’arrivais pas à m’arrêter de rire.

« - Ca va, arrête de te moquer de moi ! Rouspéta-t-elle »

Tout en continuant de rouler, elle fit semblant de me donner un coup dans les côtes, ne pouvant bien sûr pas m’atteindre. Elle avait un caractère bon enfant qui faisait qu’on l’appréciait tout de suite, une joie de vivre caractéristique.

« Je ne suis jamais sortie du continent américain, les accents anglais sont un véritable mystère pour moi, continua-t-elle sur le ton de la conversation. »

Je fus choqué. Jamais. Elle rigola à son tour quand elle vite ma tête du coin de l’œil. Elle sentit le besoin de se justifier en précisant qu’elle aurait voulu mais n’avait pas pu. Je souris, évidemment, tout le monde ne pouvait pas se permettre ce que je me permettais.
La conversation continua, le courant passait très bien entre nous deux, et de plus en plus, je n’avais plus l’impression d’être de trop en usant de sa bonté pour qu’elle m’aide. Rapidement avant qu’on arrive, elle m’exposa ses plans, me sortant la liste pharaonique des magasins que l’on devrait visiter. Elle se remit à rire en voyant ma tête dépitée et pour rire, je la menaçai de la frapper avec une de mes béquilles si elle n’arrêtait pas son rire de suite, ce qu’elle fit en me tirant la langue.
Par la suite, je la suivis sans rouspéter, dans différents magasins, tous aussi grands que les autres. La culture américaine se retrouvait bien là, et, malgré mes trois ans de voyages, je n’avais jamais vu ça, j’évitais les centres commerciaux.
Nos achats prirent une majeure partie de la journée, si bien que nous mangeâmes sur place. Les allers-retours jusque la voiture à la fin de chaque magasin nous avaient épuisés, et la pause était la bienvenue.

Lorsque notre parcours du combattant prit enfin fin, nous retournâmes chez nous, soulagés que nous puissions enfin rentrer. Cependant le soulagement fut de courte durée quand je vis la tonne de choses qu’on avait ramenées. Sarah parut le sentir puisqu’elle ne partit pas, regardant également l’amoncellement de paquets qui se trouvait au milieu de mon studio.

« - Si tu veux je peux rester pour t'aider à ranger, sinon tu risques d'y passer une bonne partie de ta nuit ... rit-elle. »

Je relevai la tête, lui offrant mon plus beau sourire. J’acceptai avec plaisir, et comme si elle avait habité ici, elle se mit à ranger les différents objets qu’on avait achetés au cours de la journée. Nous commençâmes par le coin cuisine, et tandis que je rangeais les différents aliments qui allaient au réfrigérateur, elle rangea toute la vaisselle, me rappelant qu’il faudrait que je fasse la vaisselle avant de m’en servir.
L’étape suivante consista à mettre en place les différentes décorations qu’on avait choisi ensemble, c’était une femme, j’avais confiance en ses goûts, et faire mon lit avec les coussins et draps qu’on avait pris.
Elle n’avait pas fini d’accrocher quelques petits cadres et je me retrouvai à ranger mes affaires seul dans la salle de bain. Nous en voyions presque le bout. Il fallait dire que je ralentissais plutôt à cause de mon genou.
Soudain, j’entendis quelqu’un dans la pièce appeler Sarah, une certaine surprise teintait la voix de celui qui parlait et je me demandai un instant où j’avais déjà entendu ce timbre de voix… Je pris mes béquilles et je sortis de ma salle de bain, me retrouvant dans la pièce principale, ma tête tournée vers l’entrée d’où venait la voix.

« Vous ?!? m’exclamai-je, irrité par ce que j’y vis. »
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Thomas Bennett


DISCUSSIONS : 355
CREDIT : vava : shiya
MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Lun 28 Avr - 0:41

Sarah, David & Thomas
Im coming home, coming home, tell the world im coming home. Lets the rain wash away, all the pain of yesterday


Une dure journée de labeur en compagnie de Billy. Mon rédacteur en chef préféré m'avait encore concocté un programme très amusant, pour lui uniquement. Ce jour-là, il avait décrété que ce serait sympa que je fasse le travail des stagiaires. Le café, les photocopies, trier des documents et les ranger par ordre alphabétique. Ce connard fini voulait me faire chier jusqu'au bout, et encore une fois, je ne pouvais rien dire. Que faire, de toutes façons ?! Je voulais garder mon job, et récupérer ma place au sein de la rédaction ! Je voulais redevenir le journaliste que j'étais avant, avant que cet enfoiré ne vienne tout bousculer.

Du coup, j'avais décidé d'aller voir Sarah. Cela faisait bien deux jours que l'on ne s'était pas vus, et jamais envie de la retrouver. Attention, j'en avais envie. Ce qui était assez incroyable chez moi pour être noté. Je ne la considérais pas complètement comme une personne à part entière, mais je commençais à bien l'apprécier, la petite blonde. Elle était douée au lit, elle était gentille et agréable. Et surtout, elle n'était pas idiote. Elle avait de la suite dans les idées, et ce n'était pas simplement une femme superficielle. Oui... je commençais à m'attacher. Et je savais que ce n'était pas bon. Surtout que ma mission Polloni, comme je l'avais appelée, était pratiquement terminée, puisque j'avais eu toutes les informations que je voulais.

Quand j'arrivais devant son immeuble, je composai rapidement le digicode de l'interphone et entrai dans le hall de l'immeuble, prêt à courir dans les escaliers pour ne pas perdre une seule seconde. Du bruit au rez-de-chaussée attira mon attention. Je passai la tête dans le couloir et entendis la voix de Sarah, ce qui m'intrigua plutôt pas mal. Je m'avançai vers la porte ouverte en me demandant bien ce qu'elle pouvait foutre ici, chez un voisin. Je la remarquais de suite, apparemment, elle aidait quelqu'un à emménager, mais je préférais lui demander malgré tout, pour montrer ma surprise.

« Sarah.. ? Qu'est-ce que tu fais ici ? »

Et brusquement, j'entendis un bruit de métal dans le couloir, comme des tiges de métal que l'on enfoncerait dans le lino. Quand je vis la tête de l'homme qui nous rejoignit dans l'entrée, je fus aussi surpris que lui. C'était impossible ! Pas lui ! Il n'avait quand même pas fait ami-ami avec Sarah ! Ma couverture allait être foutue, depuis le coup de l'hôpital, il avait dû comprendre ce que j'avais fait ! Merde ! Et visiblement, il ne m'avait pas oublié, puisque le ton qu'il employa pour m'interpeller était glacial, et incroyablement cassant. Je déglutis avec difficultés, en faisant bien semblant d'être choqué. Je devais convaincre Sarah, pas McCoy !

« Tu le connais ce type ? ... Je venais te voir, j'ai entendu ta voix... j'espère que je ne dérange pas !! »

J'étais sur la défensive, et je regardais toujours David, qui aurait pu me tuer avec ses béquilles s'il avait pu. Je sentais que la discussion allait se corser, mais en attendant, Sarah me devait des explications !
© casielsilencio

__________________________

I may be on the side of the angels but don't think for one second that I am one of them!

Signature par Moriarten sur PRB
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Sarah Watson


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Mer 30 Avr - 1:53

Sarah, David & Thomas
I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday


David avait accepté mon aide, et je commençai sans attendre ses directives à ranger dans les placards. Après tout, rien n'avait encore une place définie, et il aurait tout le temps de s'y retrouver plus tard. Nous commençâmes dans la cuisine, où je rangeai toute la vaisselle et David tout l'alimentaire. Ensuite, nous nous divisâmes les tâches, je le laissai ranger ses affaires dans la salle de bains pendant que je m'occupai de faire le lit et de placer les divers objets de décoration ainsi que les cadres.

Je finissais d'accrocher les derniers cadres en riant à une des blagues de David sur son genou qui le faisait souffrir quand j'entendis des pas s'arrêter juste devant l'appartement. Dans la précipitation, ni David ni moi n'avions songé à fermer la porte. Après tout, nous ne faisions rien de mal ...

- Sarah.. ? Qu'est-ce que tu fais ici ?

Je reconnus immédiatement la personne qui venait de me parler. Tom. Il ne m'avait pas dit qu'il passerait me voir après son travail ... Un bruit de métal qui chute interrompit mon fil de pensées, et je tournai la tête en direction de ce bruit, et je vis les responsables : les béquilles de David gisaient maintenant sur le sol, et leur propriétaire se déplaça tant bien que mal sans elles jusqu'à l'entrée.

- Vous ?!?

Au vu de la tête de David, je me dis qu'il devait sûrement connaître Tom, et ces deux-là étaient bien loin d'agir comme des amis ... Très, très loin ... David était devenu tout pâle, sa voix était glaciale alors qu'elle était chaleureuse seulement quelques instants avant l'arrivée de Tom. Ces deux-là devaient me cacher quelque chose. Mais quoi ???

- Tu le connais ce type ? ... Je venais te voir, j'ai entendu ta voix ... J'espère que je ne dérange pas !!

La réaction de Tom confirma mes soupçons, et son air choqué était assez mal joué pour que je le remarque, sans compter la négation de la tête de David, qui avait l'air d'être de plus en plus énervé ... Je décidai, en premier lieu, de rendre ses béquilles à David, et ensuite d'aller calmer le jeu entre les deux chiens de faïence s'affrontant du regard qu'étaient devenus Tom et David.

- Au vu de vos réactions, pas vraiment besoin de faire les présentations, mais je vais mettre les choses au clair pour tout le monde. David, Tom est mon petit-ami. Tom, David est mon nouveau voisin, et j'ai décidé ce matin d'aller l'accompagner pour l'aider à acheter ce qu'il lui manquait pour son appartement, et si je suis encore là, c'est parce que je lui ai proposé mon aide pour ranger.

Tom fixait dorénavant David d'un regard malveillant, David qui me fixait quant à lui avec un regard de pitié. Et moi, mon regard faisait la navette entre les deux. Je décidai de briser, encore une fois, le silence qui s'était installé.

- Est-ce que l'un de vous deux voudrait bien m'expliquer ce qui se passe ?

Le silence commençait à devenir pesant. Ces deux garçons me cachaient quelque chose, j'avais l'habitude que Tom me mente et j'avais deviné dès son arrivée qu'il me mentait encore. J'attendais juste que David soit honnête avec moi, et j'espérais sincèrement qu'il le serait.
© casielsilencio

__________________________



Call it magic, call it true.
I call it magic when I'm with you.
And I just got broken, broken into two.
Still I call it magic, when I'm next to you.
© Coldplay & CasiElSilencio

Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Ven 2 Mai - 1:25


DavidvsSarahvsThomas


I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home.
Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫




Ce très cher Thomas se tenait face à moi, droit comme un I. Il s’était retourné brusquement en m’entendant arriver dans l’entrée et je pus voir la surprise se peindre sur son visage. Ça devait être rare, chez lui, de se laisser surprendre ainsi. Il ne devait tellement pas s’attendre à me voir ici.
D’ailleurs, que faisait-il ici, c’était chez moi, et ça ne devait certainement pas être son immeuble. Il me suivait ou quoi ? Il voulait encore des infos ? Je palis en repensant à quand nous nous étions vu. J’avais eu le temps d’y réfléchir et j’en avais déduit qu’il ne devait pas être policier comme il me l’avait dit. Je me souvenais à présent, les policiers que j’avais vus m’avaient automatiquement présentés leurs plaques. Pas lui.

« Tu le connais ce type ? ... Je venais te voir, j'ai entendu ta voix ... J'espère que je ne dérange pas !! Feint-il innocemment. »

Il essayait de se mettre Sarah dans sa poche, ça se voyait. Son air étonné, défensif, ça ne lui plaisait pas non plus de me voir. Et je l’espérais bien, que ça ne lui plaisait pas ! Vu comme je l’avais congédié la dernière fois. Je secouai la tête de gauche à droite, exaspéré par son petit jeu, qui ne passa pas inaperçu de Sarah, puisqu’elle  me regarda, perdue. Elle ramassa mes béquilles qui gisaient sur le sol et s’éloigna à nouveau pour nous regarder tous les deux.

« - Au vu de vos réactions, pas vraiment besoin de faire les présentations, mais je vais mettre les choses au clair pour tout le monde. David, Tom est mon petit-ami. Tom, David est mon nouveau voisin, et j'ai décidé ce matin d'aller l'accompagner pour l'aider à acheter ce qu'il lui manquait pour son appartement, et si je suis encore là, c'est parce que je lui ai proposé mon aide pour ranger. »

Je me tournai vers Sarah, presque désolé et attristé par ce qu’elle venait de me dire. La pauvre, comment faisait-elle pour sortir avec un énergumène pareil ? Un silence gênant s’était installé et je me raclai la gorge, observant du coin de l’œil la réaction de Bennett. Il me fixait, pas du tout satisfait par la tournure des événements.

« - Est-ce que l'un de vous deux voudrait bien m'expliquer ce qui se passe ? »

Je fixai le sol, dessinant des petits motifs invisibles sur le sol avec le bout de l’une de mes béquilles, que j’espérais passeraient inaperçus d’ailleurs. Expliquer, il n’y avait pas grand-chose à expliquer. Cependant, rester silencieux comme nous le faisions actuellement n’allait pas arranger les choses. Je pris donc la parole.

« On s’est déjà croisé une fois… Et comme tu le vois, le courant ne passe pas du tout... »

Je n’allai pas dans les détails, je n’avais pas forcément envie de ressasser ce moment. Bennett me regarda avec un sourire narquois, puis repris son expression précédente. Ce fut furtif, mais j’avais bien compris qu’il était d’accord sur ce point, notre première rencontre n’avait pas été une réussite.



© made by Islande
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Thomas Bennett


DISCUSSIONS : 355
CREDIT : vava : shiya
MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Sam 3 Mai - 0:58

Sarah, David & Thomas
Im coming home, coming home, tell the world im coming home. Lets the rain wash away, all the pain of yesterday


David McCoy. J'avais peine à croire que sur tous les immeubles et tous les appartements libres dans Toronto, il n'était tombé que sur celui-là. Comme par hasard ! Il avait vraiment envie de se faire pourrir ce type. Alors soit.. il était le nouveau voisin de Sarah. Il n'avait pas intérêt à dire des saloperies sur moi à ma blonde. Ou bien de la draguer. Sinon, il pouvait être sûr que je lui mettrais mon poing dans la gueule. Déjà que j'étais à deux doigts de le faire, mais que je devais me calmer, et respirer doucement pour ne rien faire de compromettant... ça allait s'annoncer compliqué.

Sarah nous regarda chacun notre tour, tous les deux. Quand elle n'avait pas la tête tournée vers lui, je lançai le pire regard de tueur possible à David, pour qu'il comprenne qu'ici, il s'agissait de mon territoire. J'allais le surveiller. Enfin, au moins, je savais où le trouver si j'avais besoin de lui. Maintenant qu'il habitait dans le même immeuble que Polloni, ça allait certainement être plus simple pour lui soutirer des informations. Avec un peu de chance, il se ferait avoir une deuxième fois, tellement il était con.  Après avoir aidé David à ramasser ses béquilles, elle se recula pour nous avoir tous les deux dans son champ de vision. Immédiatement après, elle fit les présentations entre nous, en précisant bien que visiblement il n'y en avait pas besoin. Je ne fis aucun commentaire, mais c'était bien une blonde... Et en plus, elle était charitable. Elle aurait mieux de ne jamais le rencontrer !

« Est-ce que l'un de vous deux voudrait bien m'expliquer ce qui se passe ? »

David ne répondit pas immédiatement, et moi je refusais de dire quoi que ce soit. Je le regardais faire des dessins avec ses béquilles comme un gamin, qu'il était d'ailleurs. Patiemment, Sarah attendit que l'on dise ce qui nous reliait. Je m'apprêtai à répondre quand David parla. Je priai pour qu'il ne dise pas de conneries. Ce n'était pas le moment de griller ma couverture. Déjà que j'étais bien foutu...

« On s’est déjà croisé une fois… Et comme tu le vois, le courant ne passe pas du tout... »

Je ne pus m'empêcher de sourire narquoisement. Cet abruti avait trouvé les bons mots pour dire que l'on se détestait, sans forcément utiliser les "grands" mots. En effet... le courant ne passait pas ! Et de fait, je ne pus m'empêcher de raconter ma version des faits.

« C'est à cause du boulot, ma chérie... Disons qu'il a eu quelques réticences à répondre à mes questions. Je l'aurais bien arrêté, mais il était à l'hôpital... »

Evidemment, Sarah et David croyaient tous les deux que j'étais flic, même si McCoy se doutait que c'était faux. Il ne pouvait cependant pas le prouver, et s'il insinuait quoi que ce soit, je pourrais le retourner en deux-deux. Je n'allais pas hésiter, peu importait. Il me provoquait rien qu'en s'étant installé ici, même si bien entendu, c'était dû au hasard. Il n'avait pas tous mes réseaux ici, il ne pouvait pas savoir que ma petite-amie/plan cul vivait là. Personne ne le savait, il n'aurait pas pu se renseigner.

« Tu viens Sarah ? On monte ? »

Je n'avais aucune envie de partager un moment avec lui, hors de question ! Mais Sarah était une bonne âme, elle allait sûrement vouloir l'aider encore... elle pouvait attendre quand même ! J'étais venu pour elle !
© casielsilencio

__________________________

I may be on the side of the angels but don't think for one second that I am one of them!

Signature par Moriarten sur PRB
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Sarah Watson


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Dim 4 Mai - 13:24

Sarah, David & Thomas
I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday


Les garçons n'osèrent pas prendre la parole. David avait un air honteux, celui des enfants qu'on attrape quand ils sont en train de faire une bêtise, et il dessinait sur le sol avec ses béquilles, tandis que Tom le fixait avec un air narquois. J'avais beau avoir de la patience, le silence qui régnait commençait à devenir long, et j'allais ouvrir la bouche quand David commença à parler.

« On s’est déjà croisé une fois… Et comme tu le vois, le courant ne passe pas du tout... »

Le sourire qui s'était affiché sur le visage de Tom n'était pas passé inaperçu. Ces deux-là me cachaient manifestement quelque chose, chose qui avait l'air d'être de mauvais augure.

« C'est à cause du boulot, ma chérie... Disons qu'il a eu quelques réticences à répondre à mes questions. Je l'aurais bien arrêté, mais il était à l'hôpital... »

Le boulot. Sujet sur lequel il me mentait, je le savais. J'avais demandé à Douglas Forman d'enquêter sur lui, je n'avais pas encore eu de suite mais je sentais qu'il me mentait sur ses activités. Il n'avait pas l'air de penser que je me méfiais de lui, seulement j'avais une sorte de sixième sens pour déceler les mensonges de mes interlocuteurs. Et j'avais très bien senti que David nuançait son propos.

« Tu viens Sarah ? On monte ? »

Quel culot il avait ! Venir chez moi, en plus sans me prévenir, et me forcer à partir ? Je bouillais de l'intérieur, et je priais pour que cela ne voie pas à l'extérieur.

« Non, il me reste quelques petites choses à faire ici. Mais je comptais aller chercher de la boisson chez moi, pour fêter l'arrivée de David, et plus on est de fous, plus on rit, comme on dit ! »

J'avais feint la bonne humeur dans ma dernière phrase. Je jetai un oeil à David, qui soupira mais me fit quand même un petit sourire. Je fis un baiser très léger sur la joue de Tom avant de monter chez moi pour prendre la petite bouteille de champagne que je garde au frais au cas où une occasion se présenterait à l'improviste, ainsi que du jus de fruits et trois coupes en plastique.

Je descendis l'escalier pour retourner chez David sur la pointe des pieds. Plus je m'approchais, plus j'entendais distinctement leurs voix, et elles n'avaient rien d'amicales. Je décidai de m'adosser contre le mur de l'entrée pour les écouter, tout en espérant sincèrement que personne ne me remarquerait, parce que j'avais vraiment l'air d'une très mauvaise espionne débutante, mais je devais savoir ce que ces deux-là me cachaient, coûte que coûte.
© casielsilencio

__________________________



Call it magic, call it true.
I call it magic when I'm with you.
And I just got broken, broken into two.
Still I call it magic, when I'm next to you.
© Coldplay & CasiElSilencio

Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Mer 14 Mai - 19:26

DavidvsSarahvsThomas


I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home.
Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫




Je ne savais pas pourquoi je couvrais cet idiot auprès de Sarah, ça lui ferait pourtant les pieds si je racontais à sa petite amie les saloperies qu’ils faisaient ! Le pire, c’est qu’il était satisfait de lui-même. Satisfait par la situation, satisfait par mon état, satisfait par tout !

« C'est à cause du boulot, ma chérie... ajouta Tom. Disons qu'il a eu quelques réticences à répondre à mes questions. Je l'aurais bien arrêté, mais il était à l'hôpital... »

Je me retins de lever les yeux au ciel. Et puis quoi ? Les poules avaient des dents ? J’eus petit rire amer. Alors comme ça il voulait me faire passer pour le méchant ? Il déformait tellement la réalité et la vérité sur notre entrevue que ça en devenait risible. Jamais il n’avait été question de m’arrêter, cet idiot était juste venu pour avoir des informations sur un accident quelconque. Pourquoi d’ailleurs ? Mes soupçons se portaient fortement sur le fait que j’ai rencontré Abby juste avant celui-ci, et bien sûr, j’avais marché et je lui avais filé son numéro… Quel idiot j’étais.

« Tu viens Sarah ? On monte ? »

Son ton était sans appel. Il voulait partir, et tout de suite ! J’étais ravi qu’il veuille quitter mon chez moi aussi vite, j’emménageais, je n’avais aucunement envie de lui dans les parages pour une crémaillère improvisée.

« Non, il me reste quelques petites choses à faire ici. Mais je comptais aller chercher de la boisson chez moi, pour fêter l'arrivée de David, et plus on est de fous, plus on rit, comme on dit ! »

Je soupirai bruyamment ce qui fit tourner la tête de Sarah. Je l’avais, ma crémaillère improvisée il semblerait. Et Tom était invité ! Ô joie immense… Cependant, je vis que ça faisait plaisir à Sarah, et après notre journée passée ensemble et notre bon feeling, je n’avais pas envie de la froisser. Je lui fis un petit sourire pour lui montrer que ça irait. Aussi rapide qu’une flèche, elle embrassa Thomas sur la joue et passa la porte, courant presque dans les escaliers, les bruits de ses pas résonnant dans le hall.
Je me tournai vers Thomas qui n’avait pas bougé, reprenant une expression hostile sur mon visage. J’aurais préféré qu’il parte, loin. Lui non plus n’avait pas l’air d’être ravi d’être là où il était d’ailleurs.
Ne voyant pas revenir Sarah, j’ouvris la parole.

« M’arrêter… Laisse-moi rire… laissais-je en suspens avant d’enchainer. Tu sais, j’y ai réfléchis, et franchement, ton histoire de flic, tu sais où tu peux te la mettre. »

Il me sourit dangereusement, ce genre de petit rictus qui pouvait vous donner froid dans le dos. Ça le faisait marrer. C’était étonnant de voir à quel point une personne pouvait être comme ça. Je ne supportais pas ses manières et je comptais bien lui faire savoir.

« Alors maintenant qu’on est que les deux et que tu n’es plus dans ton petit rôle, tu vas me dire c’est quoi ton délire ! »

Je le fixai d’un œil mauvais. Sûrement qu’il n’allait rien me dire. A sa place je ne dirais rien. Mais si je pouvais essayer et par la même occasion exprimer mon dégout pout lui, ça me suffisait.


© made by Islande
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Thomas Bennett


DISCUSSIONS : 355
CREDIT : vava : shiya
MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Ven 16 Mai - 19:54

Sarah, David & Thomas
Im coming home, coming home, tell the world im coming home. Lets the rain wash away, all the pain of yesterday


Apparemment, ma vision des choses n'était pas du goût de Sarah, qui me regardait d'un oeil noir, et d'un air presque outré. Comme si elle m'en voulait, parce que je ne voulais pas rester chez McCoy. Elle ne savait rien évidemment, et je ne voulais pas qu'elle sache quoi que ce soit qui pourrait compromettre mon plan.. Bordel, si j'avais su, je ne serais jamais venu chez elle, ce soir-là. J'aurais mieux fait de me casser une jambe, d'ailleurs, la prochaine fois, je le ferai !

« Non, il me reste quelques petites choses à faire ici. Mais je comptais aller chercher de la boisson chez moi, pour fêter l'arrivée de David, et plus on est de fous, plus on rit, comme on dit ! »

Je la regardai sans rien rajouter, et attendis qu'elle quitte la pièce pour jeter un regard mauvais à David. Sarah partit en m'embrassant sur la joue, et je fis semblant d'être à demi-content, même si je ne l'étais pas du tout. Ce petit con allait me gâcher ma journée. J'espérais au moins qu'il ne l'avait pas draguée, sinon, il pouvait dire adieu à sa deuxième jambe ! Nous restâmes silencieux de longues minutes, nous jaugeant en chiens de faïence, immobiles et tendus. Et soudainement, David prit la parole :

« M’arrêter… Laisse-moi rire… Tu sais, j’y ai réfléchis, et franchement, ton histoire de flic, tu sais où tu peux te la mettre. »

J'appréciais sa répartie. Il avait l'air plutôt furieux de me voir et de devoir me supporter. Notre dernière petite entrevue semblait l'avoir... perturbé ! Je lui fis un grand sourire en essayant de l'amadouer mais je savais que ça n'allait pas fonctionner aussi facilement. Je n'étais pas idiot, et je n'étais pas dupe. Et plus je regardais David, plus je savais, au fond, qu'il allait vouloir me tuer dans peu de temps, si ce n'était pas déjà le cas !

« Alors maintenant qu’on est que les deux et que tu n’es plus dans ton petit rôle, tu vas me dire c’est quoi ton délire ! »

Ce type était juste un débile, ou bien il pensait vraiment que j'allais lui dire ce que j'étais et pourquoi je faisais ce que je faisais ? Il ne croyait tout de même pas que j'allais lui raconter que j'étais journaliste, quand même, si ? Je l'imaginais un peu moins idiot... Mais bon, tout le monde pouvait se tromper. Je jetai un regard vers la porte toujours ouverte, et comme je n'entendais pas Sarah revenir non plus, je lui répondis, sur le même ton.

« Je suis flic, McCoy. Je ne t'ai pas menti. »

Certains pourraient croire que je m'enlisais dans mon mensonge, mais peu importait, pour moi, il s'agissait de ridiculiser ce petit con !

« Dommage que tu ne me crois pas... Dommage que l'on soit obligé de laisser notre arme au bureau aussi... »

A vrai dire, si j'avais vraiment été flic, j'aurais aimé lui en coller une dans le crâne et faire passer le tout pour un accident. Malheureusement, ce n'était pas le cas. Mais je pouvais toujours continuer de lui faire croire tout ça. J'étais plutôt bon acteur et j'étais convainquant, non ?
© casielsilencio

__________________________

I may be on the side of the angels but don't think for one second that I am one of them!

Signature par Moriarten sur PRB
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Jeu 29 Mai - 21:13

DavidvsSarahvsThomas


I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home.
Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫




Je perdais peu à peu mon sang froid, et ça se sentait. Il le sentait et il devait être en train de s’en délecter, l’enflure. En attendant, je voulais qu’il me dise enfin ce qu’il avait voulu réellement, la dernière fois. Je ne croyais pas du tout à cette histoire de flic. Il ne l’était pas, quoiqu’il veuille me faire croire.
Avec un regard à demi-inquiet vers la porte, Bennett se reconcentra sur moi et me répondit, avec autant d’animosité que j’avais mis dans mes précédents mots.

« Je suis flic, McCoy. Je ne t'ai pas menti. »

Je lui lançai un regard suspicieux, surpris qu’il ne veuille toujours pas lâcher le morceau. Sarah n’était pas là, qu’est-ce qu’il voulait cacher et à qui ? Je n’étais pas dupe, autant en finir.

« Dommage que tu ne me crois pas... Dommage que l'on soit obligé de laisser notre arme au bureau aussi... »

Des menaces… Je fronçai les sourcils. Je commençais à bien cerner sa personnalité et ce que j’en déduisais était détestable. Comment on pouvait être aussi inhumain avec les gens et souhaiter leur mort ? Mon poing me démangeait et je n’attendais qu’une chose, lui foutre dans la gueule. Cependant, Sarah pouvait arriver à tout moment et je ne pensais pas qu’elle apprécierait de revenir avec son petit-copain ayant le nez ensanglanté.

« Vraiment ?! T’es vraiment détestable comme gars Bennett, sifflais-je entre mes dents. »

Son sourire satisfait me tapait vraiment sur le système et plus le temps passait, plus sa tête ne me revenait pas. Mes nerfs étaient mis à rude épreuve et je découvris que mon self-control n’existait plus avec lui.

« Mais tu sais, continuais-je en articulant bien mes mots, dommage que tu n’aies jamais touché une arme… »

Il se mit à rire doucement, se foutant ouvertement de ma gueule, cette fois-ci, je perdis mon sang-froid et je le choppai par le col, mettant mon visage près du sien.

« Arrête de te moquer de moi Bennett, je ne rigole pas, murmurais-je dangereusement. Dis-moi ce que tu voulais… C’est Abigail c’est ça ? Elle t’a jeté elle est partie et tu cherches des infos sur elle c’est ça ?! »

Mon regard était plongé dans le sien et lançait des éclairs. Tout cela ne m’amusait plus. Je voulais savoir, et je le saurai. J’espérais juste que Sarah ne rentrerait pas maintenant. Je le tenais encore par le col et je ne voulais pas qu’elle pense de moi que j’étais un connard.



© made by Islande
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Thomas Bennett


DISCUSSIONS : 355
CREDIT : vava : shiya
MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Sam 31 Mai - 19:56

Sarah, David & Thomas
Im coming home, coming home, tell the world im coming home. Lets the rain wash away, all the pain of yesterday


En face de moi, David était presque déconcerté par le fait que je continuais de lui faire croire que j’étais flic. Au final, peut-être qu’il y croirait vraiment, et là, ce serait magnifique. Si j’arrivais à le berner à ce point-là, je pense que je pourrais me moquer de lui jusqu’à ma mort. Vraiment. Je voyais David perdre son sang-froid et devenir de plus en plus énervé et de plus en plus agressif. Or, il n’allait rien me faire, sinon il perdrait le soutien de Sarah. Evidemment : si elle me retrouvait en pièces alors que David n’avait rien, elle en ferait elle-même des conclusions normales. Dans un sens, j’avais presque envie qu’il me casse la gueule, pour qu’elle se mette à le détester aussi. Et puis, finalement, je me disais qu’il n’en valait pas la peine. Et que très certainement, s’il me touchait, j’allais riposter.

« Vraiment ?! T’es vraiment détestable comme gars Bennett. »

Toujours souriant, je ne m’arrêtais pas de le fixer pour bien l’emmerder jusqu’au bout. J’avais hâte que Sarah revienne, qu’on vide ce verre et que je puisse quitter cet appartement. En même temps, je pouvais aussi partir sans qu’elle le sache et m’éclipser bien avant qu’elle ne revienne. Mais j’avais peur que David ne lui raconte ses doutes. Et là, je serais dans la merde, après. Non, il fallait que je reste, pour contrôler ce qu’il lui avait dit.

Lorsqu’il me raconta que c’était dommage que je n’ai jamais touché une arme, j’éclatai de rire, toujours dans mon personnage. Il ne voulait vraiment pas y croire, ce con, c’était plutôt ça qui était dommage. Néanmoins, il me faisait mourir de rire, à croire qu’il était plus fort que moi, et visiblement, mon hilarité ne lui plut vraiment pas. Il s’approcha de moi le plus rapidement possible en utilisant ses béquilles et les laissa tomber quand il fut arrivé à moi, pour finalement me prendre par le col de la chemise. Je haussai les sourcils en le regardant de haut et l’écoutai me poser des questions.

« Arrête de te moquer de moi Bennett, je ne rigole pas. Dis-moi ce que tu voulais… C’est Abigail c’est ça ? Elle t’a jeté elle est partie et tu cherches des infos sur elle c’est ça ?! »

Je faillis lui rire au nez, et je me retins, parce que je savais parfaitement qu’il me frapperait par la suite. Il croyait que je m’étais tapé cette blonde ? Il s’était drogué ou quoi ? Jamais je ne voudrais coucher avec elle, déjà parce qu’on racontait qu’elle était complètement frigide depuis la mort de son mari, et ensuite parce qu’elle avait des gamins… et bien malgré moi, les gamins, ça m’apitoyait. Je cherchais bel et bien des informations sur elle, mais ce n’était pas par vengeance, c’était simplement pour garder mon poste. Ce serait tellement facile si je pouvais dire la vérité à tout le monde.. mais personne ne comprendrait, bien entendu. Alors j’étais obligé de mentir. Et ça passait plus ou moins bien !

« Arrête de prendre tes rêves pour la réalité, McCoy, j’ai simplement enquêté sur ton accident. Ton Abigail, là, je la connais même pas. Je sors avec Sarah, elle me suffit amplement et je ne vais pas voir ailleurs ! »

J’avais fait preuve d’énormément de self-control pour lui dire ça, et je sentais que peut-être, ça serait récompensé. Malgré tout, je ne pus m’empêcher de lui relancer une petite pique, qui se transforma rapidement en gros stalactite.

« Qu’est-ce qu’il y a McCoy ? Tu ne me crois pas ? Tu aimerais m’en mettre une ? Qu’est-ce qui t’en empêche ? C’est Sarah, n’est-ce pas ? Elle n’est pas obligée d’être au courant, mais ça ne me dérangerait pas de te calmer un peu ! »

Je venais clairement de lui proposer une sorte de duel. C’était ridicule, vraiment ridicule, mais la flamme qui brilla dans les yeux de David à ce moment-là, ne fut pas ridicule elle. Il allait accepter. Et moi, je m’amusais toujours autant !
© casielsilencio

__________________________

I may be on the side of the angels but don't think for one second that I am one of them!

Signature par Moriarten sur PRB
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Mer 4 Juin - 22:02

DavidvsSarahvsThomas


I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home.
Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫




Patiemment, j’attendis une réponse. Il n’osait plus bouger. Ou alors il s’en foutait comme de l’an quarante. Cependant, je ne relâchai pas mon étreinte le fixant avec le plus d’animosité dont j’étais capable. S’il croyait me duper, c’était mal me connaître.

« Arrête de prendre tes rêves pour la réalité, McCoy, j’ai simplement enquêté sur ton accident. Ton Abigail, là, je la connais même pas. Je sors avec Sarah, elle me suffit amplement et je ne vais pas voir ailleurs ! »

J’eux un petit rire amer. Mon accident, quelle connerie ! Il s’en foutait de mon accident. Il avait eu l’air de se faire chier comme un rat mort quand on en parlait, puis d’un coup, j’ai mentionné Abby et c’était comme si on lui sortait la tête de l’eau ! J’avais fait le con en lui donnant ce numéro, je le savais. Un numéro, ça renseignait sur par mal de choses, et j’étais certain qu’il ne l’avait même pas appelé pour avoir sa version des faits.

« Qu’est-ce qu’il y a McCoy ? Tu ne me crois pas ? Tu aimerais m’en mettre une ? Qu’est-ce qui t’en empêche ? C’est Sarah, n’est-ce pas ? Elle n’est pas obligée d’être au courant, mais ça ne me dérangerait pas de te calmer un peu ! »

Desserrant un peu mon emprise sur lui, je considérai sérieusement son défi stupide. Lui en foutre une ? Carrément que je voulais ! Mon poing me démangeait fortement depuis que je l’avais rencontré, et ce serait avec un grand plaisir que je m’occuperais de son cas. Si ça pouvait lui rabattre le clapet. Et ce n’était certainement pas une jambe encore en convalescence qui m’empêcherait de le remettre à sa place.

« Laisse moi deux petites semaines, je retire mon plâtre, et tu seras tout à moi Bennett… murmurais-je dangereusement, décidé à en découdre avec lui. »

Cette fois-ci, je me détachai entièrement de lui, n’oubliant pas de le bousculer par la même occasion. Il perdit un peu l’équilibre, puis, un bruit sourd nous fit tourner la tête à tous les deux vers le sol. Une carte était vraisemblablement tombée de sa poche quand je l’avais poussé. Alors qu’il se baissa rapidement pour la ramasser, j’entraperçus rapidement le titre « Carte de Presse » ce qui me plongea dans une colère sourde. Alors comme ça il se foutait bien ouvertement de ma gueule depuis le début. Un putain de journaliste, voilà ce qu’il était !
Serrant les dents, je le regardai avec toute la haine dont j’étais capable. Ce putain de connard s’était fait passer pour un putain de policier pour avoir des infos. Je voyais rouge, je voulais lui en coller une, rien que pour me calmer.

« Tu ne devais certainement pas faire un article sur l’accident plus d’une semaine après, alors c’était quoi, tu cherchais quoi espèce d’enflure ?! murmurais-je doucement. »

J’avais entendu un bruit venant de l’extérieur, du couloir plus exactement. Et puis hurler allait sûrement attirer l’attention, et Sarah n’était toujours pas loin et risquait de revenir à tout moment. J’espérais juste qu’elle ne débarquerait pas avant que ce fils de pute ne me dise tout.



© made by Islande
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Thomas Bennett


DISCUSSIONS : 355
CREDIT : vava : shiya
MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Mer 4 Juin - 22:53

Sarah, David & Thomas
Im coming home, coming home, tell the world im coming home. Lets the rain wash away, all the pain of yesterday


Il était surpris que je lui propose une chose pareille. Après tout, qui aurait cru que j’allais lui dire de se battre avec moi ? Personne. Même moi, je ne croyais pas en ce que je venais de dire. C’était de la pure provocation, mais en même temps, l’envie me démangeait depuis que je l’avais rencontré. C’était étrange, la relation que nous avions lui et moi. On ne se connaissait pas, mais j’avais l’impression que c’était déjà mon pire ennemi. Je le détestais presque plus que Billy. Alors qu’il ne m’avait absolument rien fait. Mais c’était ainsi, et je ne pouvais rien y faire. Il y a des gens qu’on ne peut pas voir en peinture.. et c’était le cas de David pour moi.

« Laisse moi deux petites semaines, je retire mon plâtre, et tu seras tout à moi Bennett… »

Alors que je souriais d’une manière folle, presque inhumaine, il me laissa s’éloigner et me bouscula gratuitement, comme une preuve de sa bonne foi, vis-à-vis de ce qu’il venait de me dire. Cependant, même si son comportement de gamin m’amusait, ce qui arriva par la suite ne m’enchanta pas le moins du monde. Alors que je reprenais doucement mon équilibre après sa pichenette, j’entendis un bruit et je vis ma carte de presse tomber sur le sol. J’aurais voulu le faire exprès que je n’aurais pas réussi. Quel con ! Je savais bien que je ne devais pas la laisser dans mes poches de veste pourtant ! Je l’avais oublié, trop pressé de retrouver Sarah sûrement.

Je m’abaissai automatiquement au sol pour la ramasser avant que David ne la voit. Peine perdue, puisque lorsque je me redressai, je vis une nouvelle fureur briller dans ses yeux. Au moins, il aurait une véritable pour vouloir me casser la gueule, cette fois, il comprenait en une seconde que je m’étais réellement foutu de lui, depuis le début.

« Tu ne devais certainement pas faire un article sur l’accident plus d’une semaine après, alors c’était quoi, tu cherchais quoi espèce d’enflure ?! »

Il avait susurré ces mots, et je les avais à peine entendus. Evidemment, ils ne pouvaient être destinés qu’à moi, et je ne voyais pas pourquoi il avait été si discret. Sarah n’allait pas nous entendre parler, elle était encore en haut, chez elle. J’aurais mieux fait de la suivre, tiens… Mais si David croyait que j’allais lui parler de l’article, il se mettait le doigt dans l’œil. Mais soudainement, une idée germa dans mon cerveau et se déploya rapidement. C’était brillant, et si ça marchait, je pourrais récupérer mon poste très rapidement.

« Tu veux savoir ce que je cherchais sur la très célèbre Polloni, McCoy ? T’as vraiment envie ? Tu te sens comme son ange gardien, c'est ça ? Peut-être qu'elle te paye pour ça ? Alors écoute moi bien… Dans deux semaines, tu seras sur pied. Tu n’auras qu’à me rejoindre sur le port, un soir, y aura personne. Et on verra lequel de nous deux foutra l’autre KO en premier. Le gagnant aura le droit de demander tout ce qu’il veut à l’autre ! Si je gagne, tu devras me donner encore plus d'infos sur elle ! »

J’avais répondu sur le même ton que lui, et à la même lenteur. Sans trop savoir pourquoi, j’étais aussi furieux que lui. Mais maintenant qu’il avait compris que je mentais, que j’étais journaliste et que j’avais enquêté sur Abigail, il était évident que c’était ma seule solution… et que c’était quitte ou double !

Alors que nous nous serions presque sautés dessus, j’entendis du bruit dans le couloir. Sarah revenait, c’était évident, et c’était normal. J’avais presque oublié sa présence, durant ces derniers instants. David ne s’était pas détendu, moi non plus d’ailleurs, mais je repris un léger sourire pour accueillir ma blonde, afin qu’elle ne se rende compte de rien. Ce n’était pas la peine de mettre de l’huile sur le feu, elle allait déjà assez me poser de questions le soir même, quand nous serions débarrassés de David…
© casielsilencio

__________________________

I may be on the side of the angels but don't think for one second that I am one of them!

Signature par Moriarten sur PRB
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Jeu 5 Juin - 22:01

DavidvsSarahvsThomas


I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home.
Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫




Les sens aux aguets, tendu comme jamais et attendant sa réponse, on pouvait dire que j’étais sur le qui-vive. Ce connard s’était bien foutu de ma gueule et apparemment ça ne le faisait pas culpabiliser plus que ça, voir même pas du tout.

« Tu veux savoir ce que je cherchais sur la très célèbre Polloni, McCoy ? T’as vraiment envie ? Tu te sens comme son ange gardien, c'est ça ? Peut-être qu'elle te paye pour ça ? Alors écoute moi bien… Dans deux semaines, tu seras sur pied. Tu n’auras qu’à me rejoindre sur le port, un soir, y aura personne. Et on verra lequel de nous deux foutra l’autre KO en premier. Le gagnant aura le droit de demander tout ce qu’il veut à l’autre ! Si je gagne, tu devras me donner encore plus d'infos sur elle ! »

Je l’avais écouté déblatérer son monologue sur le même ton que moi, me donnant enfin les informations que je souhaitais et par la même occasion me décontenançant. Abby ? Célèbre ? Il avait craqué ?! Pourtant, ça expliquait beaucoup de choses en y réfléchissant bien… Pourquoi elle avait cru que je l’avais reconnu dans ce café où l’on s’était rencontré par exemple. Et surtout, pourquoi ce connard enquêtait sur elle. Ce genre de journaliste en particulier me foutait la gerbe. Il était hors de question que je perde pour donner plus d’information sur Abigail. Il pouvait rêver tout debout !

« Ok ! Prépare-toi à perdre et à me filer des infos sur toi car jamais je ne te laissera… »

Je m’interrompis rapidement alors que nous parlions toujours aussi bas, pour me retourner en même temps que Bennett vers le couloir, où on entendait des bruits de pas. Sarah revenait enfin, et ce connard pourrait enfin quitter mon appartement, non sans la promesse que je lui foute la raclée de sa vie dans deux semaines.



© made by Islande
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Sarah Watson


DISCUSSIONS : 150
MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Sam 7 Juin - 1:50

Sarah, David & Thomas
I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday


Je n'avais pas laissé les garçons longtemps, bien que j'avais quand même cherché mes coupes en plastique pendant deux bonnes minutes. J'avais vraiment l'air d'une idiote, collée contre le mur, guettant le moindre bruit, et je fus servie dès mon arrivée car David avait commencé à parler.

« Alors maintenant qu’on est que les deux et que tu n’es plus dans ton petit rôle, tu vas me dire c’est quoi ton délire ! »

Bien, je n'étais donc pas la seule à penser que Tom mentait sur ses activités, voire sa vie ... J'avais déjà commencé une petite enquête sur lui, j'attendais les résultats du détective Forman avec impatience. Avec un peu de chance, j'aurais même des réponses avant ...

« Je suis flic, McCoy. Je ne t'ai pas menti. »

Il servait donc la même excuse à tout le monde ... Je commençais à douter de moi. Avais-je raison de me méfier ? Ou étais-je devenue totalement paranoïaque ? La deuxième option commençait à m'envahir l'esprit.

« Dommage que tu ne me crois pas... Dommage que l'on soit obligé de laisser notre arme au bureau aussi... »

Premier mensonge de la discussion. Les agents de police pouvaient garder leur arme de service sur eux, en cas de mission en urgence. Retente ta chance une autre fois, Thomas ...

« Vraiment ?! T’es vraiment détestable comme gars Bennett. »

Je sentais que David perdait son sang froid, sa voix partait à des moments dans les aigus, à d'autres dans les graves.

« Mais tu sais, dommage que tu n’aies jamais touché une arme… »

J'entendis très distinctement le rire de Tom, un rire provocant, bien que très très léger. Quelques secondes après, j'entendis un froissement de tissu. Cette discussion allait finir en bain de sang ...

« Arrête de te moquer de moi Bennett, je ne rigole pas. Dis-moi ce que tu voulais… C’est Abigail c’est ça ? Elle t’a jeté elle est partie et tu cherches des infos sur elle c’est ça ?! »

Le ton de David était devenu menaçant. Et le nom qu'il avait cité résonna dans ma tête ... Abigail ... Alors David la connaissait aussi ? Et pourquoi ma voisine était arrivée dans la discussion ? Et qu'est-ce que Tom lui voulait ?? Trop de questions se bousculaient dans ma tête. J'avais besoin de réponses ...

« Arrête de prendre tes rêves pour la réalité, McCoy, j’ai simplement enquêté sur ton accident. Ton Abigail, là, je la connais même pas. Je sors avec Sarah, elle me suffit amplement et je ne vais pas voir ailleurs ! »

Et allez, une nouvelle pique de Tom ... J'avais l'impression d'assister à une partie de ping-pong inégale, avec un joueur dominant sûr de sa force, et un joueur dominé qui tentait le tout pour le tout pour sauver sa place et qui y parvenait tant bien que mal. Le spectacle visuel en moins.

« Qu’est-ce qu’il y a McCoy ? Tu ne me crois pas ? Tu aimerais m’en mettre une ? Qu’est-ce qui t’en empêche ? C’est Sarah, n’est-ce pas ? Elle n’est pas obligée d’être au courant, mais ça ne me dérangerait pas de te calmer un peu ! »

M'utiliser pour apitoyer mon nouvel ami ... Quelle facilité, quel manque de fair-play ! Tom était décidément prêt à tout pour enfoncer son adversaire, peu importe le moyen ... J'avais hâte que la discussion entre eux se termine, je n'en pouvais plus d'attendre, j'étais dans une position plus qu'inconfortable, et j'avais de plus en plus peur qu'on me repère ...

« Laisse moi deux petites semaines, je retire mon plâtre, et tu seras tout à moi Bennett… »

Des menaces, de la part de David cette fois-ci ... Je ne savais plus quoi faire, j'hésitais de plus en plus à rentrer dans la pièce pour interrompre leur guerre verbale, mais une petite voix dans ma tête me dit que j'aurais peut-être encore quelques réponses en attendant patiemment. Des bruits de pas sur le parquet se firent entendre, ainsi que celui d'un objet en plastique qui tombait sur le sol, puis de nouveau des pas, sûrement pour ramasser l'objet tombé, et enfin des chuchotements. J'avais peur d'être grillée, et je n'avais pas compris un seul mot de ces chuchotements.

Ces chuchotements s'éternisaient, je décidai donc d'enfin bouger de mon emplacement, et de retourner dans la pièce où mon ami et mon amant s'affrontaient.

J'entrai dans la pièce. David avait la bouche entrouverte, j'avais dû le couper dans son flot de paroles. Tous deux avaient l'air un peu surpris de me voir revenir. Je fis semblant, encore une fois, de ne rien voir sur leurs visages et posai la petite bouteille de champagne ainsi que la bouteille de jus de fruits et les verres sur la table.

« Je vois que je vous coupe en pleine discussion, vous faisiez plus ample connaissance pendant mon absence ? »

J'étais dos à eux, servant les boissons dans les verres tout en parlant. Une fois les verres remplis, de champagne pour les hommes, et de jus pour moi, je n'étais pas d'humeur à boire d'alcool, je me retournai, surprenant encore les deux hommes se battant du regard comme des enfants. Je feignis encore une fois la bonne humeur en servant David et Tom, et je les invitai à trinquer.

« A toi David, en espérant que tu te plaises dans cet immeuble et dans cette ville ! »

Nos trois verres s'entrechoquèrent ensemble en même temps, et je regardai tour à tour Tom puis David. Tom fixait David avec un air de défi, David ne fit pas attention à Tom et me regardait tout en souriant. A ce moment, je sus en qui j'avais le plus confiance entre les deux hommes qui occupaient la pièce avec moi, et ce n'était pas la personne avec laquelle je partageais ma vie.
© casielsilencio

__________________________



Call it magic, call it true.
I call it magic when I'm with you.
And I just got broken, broken into two.
Still I call it magic, when I'm next to you.
© Coldplay & CasiElSilencio

Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



Thomas Bennett


DISCUSSIONS : 355
CREDIT : vava : shiya
MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Dim 8 Juin - 23:20

Sarah, David & Thomas
Im coming home, coming home, tell the world im coming home. Lets the rain wash away, all the pain of yesterday


J’avais perdu mon sang-froid. Je n’aurais jamais dû lui dire ce que j’avais dit. Mais il me cherchait, et puis, c’était tellement bon de voir sa sale gueule se décomposer à vue de nez. Il était furieux, il aurait pu m’en coller une s’il le voulait et je n’attendais que ça. Cependant, alors que David reprenait la parole après avoir inspiré longuement pour se calmer, il ne put même pas terminer sa menace. Nous entendîmes des bruits dans le couloir, signe que Sarah revenait. Et David, tout comme moi, avait peur de se prendre une remarque. Les femmes, toujours les premières à casser l’ambiance. Je m’éloignai de lui en regardant vers le couloir, pour finalement voir Sarah débarquer de nouveau dans l’appartement, avec un sourire. Elle ne s’imaginait même pas de quoi il avait été question pendant son absence…

« Je vois que je vous coupe en pleine discussion, vous faisiez plus ample connaissance pendant mon absence ? »

Vu qu’elle nous tournait le dos pour nous servir à boire, je pus regarder David d’un air menaçant. Il parlait, et il était mort. Et faire connaissance… quelle excellente idée elle pensait avoir. Nous nous connaissions déjà bien assez, nous n’avions pas besoin de plus. Déjà que David avait vu ma carte de presse… Au moins comme ça,  il ne se poserait plus de questions, c’était bien pour lui. Et moi je me fichais pas mal qu’il sache que j’étais journaliste. S’il parlait, je le saurais bien assez tôt. Et il ne pourrait rien faire contre moi, c’était mon patron qui prendrait tout. Au final, je devrais lui dire de déposer plainte s’il le voulait : Billy serait bien dans la merde !

Elle nous tendit par la suite des verres, sans qu’on lui ait répondu quoi que ce soit, et je la remerciai d’un petit sourire, un peu crispé. Je me doutais que lorsque nous serions seuls tous les deux, elle me demanderait de lui expliquer ce qu’il s’était passé pour que toute cette situation soit aussi tendue… mais pour le moment, elle ne pouvait pas le faire et ça me laissait du temps pour réfléchir à une explication plausible.

« A toi David, en espérant que tu te plaises dans cet immeuble et dans cette ville ! »

Alors que nous trinquâmes, je compris que Sarah n’allait pas me laisser beaucoup de chances de m’expliquer. Elle ne voyait que par David. Fort bien. Elle n’avait qu’à faire sa vie avec lui si elle ne me faisait pas confiance ! Comment pouvait-elle lui faire confiance, à ce con ? Certes, je lui mentais, mais elle ne s’en doutait certainement pas, j’étais trop bon menteur !

« Ouais.. à la tienne David ! Je suis certain que Toronto va énormément te plaire… »

Son regard se tourna vers moi pour me faire comprendre qu’il comprenait l’ironie de ma phrase et que ça ne l’atteignait pas. Tant mieux, parce que nous serions amenés à nous atteindre d’une toute autre façon…
© casielsilencio

__________________________

I may be on the side of the angels but don't think for one second that I am one of them!

Signature par Moriarten sur PRB
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   Mar 10 Juin - 22:09

DavidvsSarahvsThomas


I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home.
Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫




Ma part du marché avait été coupée mais j’espérais qu’il avait très bien compris ce que j’attendais de lui. Ce petit merdeux faisait dans le journalisme people et concrètement, je m’en contrefichais qu’Abigail soit connu et même si j’aurais aimé l’apprendre d’elle, et bien tant pi. Faire des recherche sur des gens, les emmerder, je me demandais ce que ça lui ferait s’il goutait de son propre traitement. Après tout, il saurait tout de nous, et nous rien de lui ? Je me ferais un plaisir de l’emmerder avec son passé.

« Je vois que je vous coupe en pleine discussion, vous faisiez plus ample connaissance pendant mon absence ? »

Une bouteille de champagne, une autre de jus de fruit dans les mains ainsi que des verres, Sarah apparut donc coupant court notre conversation. Aucun de nous deux ne répondit et elle nous tourna le dos pour servir trois verres.
Nous continuâmes à nous regarder en chien de faïences, jusqu’à ce qu’elle se retourne pour nous tendre nos verres et instantanément j’arrêtai de regarder l’autre andouille pour me reconcentrer sur Sarah qui me porta un toast.

« A toi David, en espérant que tu te plaises dans cet immeuble et dans cette ville ! »

Nous trinquâmes et je lui offris un grand sourire. J’étais certain que mon passage sur Toronto se passerait bien, et puis, ce n’était que l’espace de quelques mois le temps de me remettre parfaitement sur pied.

« Ouais.. à la tienne David ! Je suis certain que Toronto va énormément te plaire… »

Cette fois-ci, je tournai ma tête dans sa direction mais ne rétorquai rien. Il pouvait dire tout ce qu’il voulait maintenant, ça ne m’atteindrait pas. J’avais déjà bien assez perdu mon calme avec lui, pas besoin de m’énerver avant que l’on ne se voit. Et c’était d’ailleurs pour cela que j’attendais avec impatience cette rencontre… Il n’en sortirait pas sans que je me sois spécialement occupé de son cas !



© made by Islande
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫   

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINE] I'm coming home, coming home, tell the world I'm coming home. Let the rain wash away, all the pain of yesterday. ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: ARCHIVES :: MLH 2.0-
Sauter vers: