Partagez | 
 

 [TERMINE] First class day.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] First class day.   Dim 25 Mai - 19:36

Immédiatement après que j’aie posé la question, Ryan me regarda avec un demi-sourire, et me répondit qu’il avait déjà un boulot. Impressionnée, je l’écoutai me dire qu’il travaillait avec un détective privé. C’était fort ça ! Mais au moins, il avait quelqu’un pour vraiment veiller sur lui, apparemment. Il faisait de la paperasse, mais c’était déjà ça, non ? Il devait gagner un peu d’argent, assez pour vivre et ça lui occupait l’esprit !

- C’est vrai que ça m’aide à m’occuper. Et à survivre aussi, je ne sais pas ce que je ferai sans ce salaire…

Nous avions donc les idées en coordination. C’était important, à son âge, de pouvoir trouver un job et avoir de quoi vivre. J’imaginais que ça ne devait pas être facile tous les jours de pouvoir aller aux cours et à son boulot, mais il semblait s’en sortir, sans être épuisé pour autant. Il ajouta par la suite qu’il n’allait pas abandonner les cours, et évoqua ses parents. J’imaginais aisément que c’était eux qui avaient payé cette année d’études et que ce serait vraiment désagréable d’apprendre que leur fils avait abandonné cela. Et puis, il semblait bon élève, assidu et curieux. Ce serait dommage qu’il arrête. Et puis, c’était le seul qui m’écoutait, le lundi matin en solfège et c’était agréable !

- Peut-être que je devrais simplement me réorienter. Vers la musique par exemple.

Mon sourire ravi déforma mon visage. S’il se réorientait vers la musique, je me ferais une joie de lui donner des cours en plus pour le mettre à niveau. Ce serait avec un grand plaisir que je prendrais de mon temps libre pour l’aider. C’était vraiment sympathique d’entendre qu’un étudiant voulait se mettre à la musique.

- Enfin, non, c’est idiot, je ne sais pas faire de musique. Et puis ce n’est pas pour moi. Mais il faudrait que je trouve quelque chose que j’aime et qui me permette de trouver un bon boulot.

Je ris doucement. Il ne savait pas sur quel pied danser et je le trouvais génial comme ça. Il n’y avait pas d’âge pour apprendre à jouer. Evidemment que c’était mieux d’apprendre à jouer en étant petit, parce que ça aidait énormément à reconnaître les notes à l’oreille… mais il pouvait très bien le faire à plus de vingt ans. Je respectais ses choix, mais je n’allais pas me gêner pour lui donner mon avis :

- Tu sais, tu pourrais carrément avoir un job cool et qui rapporte bien en faisant de la musique. Déjà, tu pourrais jouer dans les bars, tout dépend de l’instrument que tu choisis. Et puis après, tu pourras devenir professionnel et jouer dans un orchestre, ou dans un groupe !

Mon sourire revint en force sur mes lèvres, en repensant à tous ces bons souvenirs qui m’appartenaient. Si Ryan pouvait avoir les mêmes, il serait vraiment heureux, j’en étais certaine ! Mais ce n’était pas à moi de choisir pour lui. Il était assez grand pour décider par lui-même.

- Fais ce que tu veux, mais la musique peut être aussi une bonne thérapie, si tu en as besoin !

La musique m’aidait tous les jours pour passer à autre chose, et réussir à sortir la tête hors de l’eau. Pourquoi ce ne serait pas pareil avec Ryan ?

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/

Invité



Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] First class day.   Lun 2 Juin - 22:06

A nouveau, elle resta très attentive pendant que je parlais. Un petit rire lui échappa devant mon hésitation. J'étais comme ça depuis que je m'étais rendu compte de toutes les conneries que j'avais pu faire. Sans cesse rongé par la crainte de faire un mauvais choix, je passais des heures à peser le pour et le contre d'une décision avant de la prendre, le plus souvent au hasard.

J'eu un sourire gêné devant son amusement. Je réfléchissais souvent a voix haute et j'oubliais que les autres pouvaient m'entendre dans ces cas là.

"Tu sais, tu pourrais carrément avoir un job cool et qui rapporte bien en faisant de la musique. Déjà, tu pourrais jouer dans les bars, tout dépend de l’instrument que tu choisis. Et puis après, tu pourras devenir professionnel et jouer dans un orchestre, ou dans un groupe !"

Un grand sourire fendît son visage. Ça se voyait que la musique était réellement une passion pour elle. Je réfléchis un instant à ce qu'elle venait de dire. C'est vrai que ça pourrait être sympa. Mais je n'étais toujours pas persuadé que c'était la bonne solution pour moi. Comment savoir ? Je n'avais pas de passion contrairement à elle. J'avais toujours pensé qu'un jour, j'aurai une illumination. Mais peut être qu'il fallait travailler un peu et que la motivation viendrai après ?

"Fais ce que tu veux, mais la musique peut être aussi une bonne thérapie, si tu en as besoin !"

Je me passai la main dans les cheveux et m'appuyais que le dossier de mon siège. C'est vrai que jusque-là, la musique était la seule chose qui avait vraiment éveillé mon intérêt. Mais je me voyais mal jouer dans un bar ou devant des gens en fait.

"Je ne sais pas, faudrait que j'y réfléchisse un peu et surtout que j'en parle à mes parents."

Je grimaçais à ces mots. Tout ça n'allait certainement pas leur plaire. Mais il valait mieux que je fasse quelque chose qui me plaisait, non ? Mon attention se reporta sur mon interlocutrice. J'avais presque oublié qu'il s'agissait de ma prof. Dans vraiment réfléchir à l'indiscrétion potentielle de ma question, j'embrayais sur un autre sujet.

"Et sinon vous avez une famille ?"

Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] First class day.   Mer 4 Juin - 18:27

Bizarrement, j’avais l’impression que mes mots arrivaient à provoquer les bonnes réactions chez mon élève. En réalité, je ne voulais pas du tout le pousser à devenir musicien, mais comme c’était le seul qui écoutait en cours, je me disais qu’on pouvait en faire quelque chose, de cette écoute. Et de fait, s’il voulait en apprendre davantage, je pourrais donner de mon temps libre pour l’aider à se surpasser. Connaissant sa condition et sachant très bien qu’un instrument de musique digne de ce nom coûtait cher, je pouvais l’aider, peut-être pas financièrement, mais au moins, je pouvais lui prêter le piano de Matthew. Il n’aurait qu’à venir chez moi et ce serait plus simple, je pourrais lui apprendre les bases. Tout dépendait des affinités qu’il avait avec les instruments. Le piano était vraiment important pour reconnaître les notes, c’était ce qu’on nous apprenait au conservatoire, mais peut-être qu’il pourrait s’orienter vers quelque chose d’autre par la suite.

- Je ne sais pas, faudrait que j'y réfléchisse un peu et surtout que j'en parle à mes parents.

Ah les parents ! Je ne les connaissais pas, les siens, mais il pouvait être facile de les amadouer comme on le souhaitait. Ils ne feraient pas le poids contre moi si jamais Ryan désirait tenter l’aventure. Et surtout, ils pourraient être sûrs que je ne le lâcherais pas d’un pouce et que si je l’aidais, alors il réussirait à faire quelque chose de bien. Ça ne prendrait pas deux jours, certes, et il aurait sûrement du mal au début, mais s’il croyait en moi et surtout en lui, en fait, ça allait se faire ! Et même très bien !

- Demande-leur. Mais avant, poses-toi les bonnes questions ! C’est ton choix, pas le leur, pas le mien, mais le tien !

Je me demandais bien d’où me venaient mes bonnes paroles, tout à coup. Comme si j’avais mangé un vieux sage africain au petit-déjeuner, je me mettais à donner des conseils, alors que je n’étais même pas capable de suivre ceux qu’on me donnait…

- Et sinon vous avez une famille ?

Je déglutis avec difficultés en entendant sa question. Non pas qu’elle était trop personnelle.. après tout, nous avions bien évoqué son passé et ses problèmes de drogues, alors ce n’était que sa revanche, en quelques sortes. Que pouvais-je lui dire cependant ? Oui, j’avais une famille, non, elle n’était pas complète, oui j’étais malheureuse, mais non, ce n’était pas le pire qui puisse arriver ? Oui… sûrement que c’était la meilleure solution. Je pris alors une profonde inspiration pour lui répondre :

- J’ai trois enfants. Les deux plus jeunes sont avec moi à Toronto et mon plus grand garçon est à New-York avec son père. Je suis mère célibataire !

Tentant un petit sourire rassurant dans sa direction, je me rendis bien vite compte que je n’étais pas tout à fait prête pour parler de ça. Mais par respect pour lui, et parce qu’il avait osé me raconter son passé, je pouvais bien faire un petit effort, non ?

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/

Invité



Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] First class day.   Ven 6 Juin - 20:39



Je vis son sourire se décomposer à l’écoute de ma question et, aussitôt, je regrettais l’avoir posé. Je n’avais pas besoin de savoir ce genre de choses, si j’avais su que ça la mettrait mal à l’aise ou qu’elle ne souhaitait pas en parler, je ne l’aurais pas fait. Mais maintenant, c’était un peu tard. Pourquoi j’avais toujours l’impression de poser la question qu’il ne faut pas ? Elle tenta néanmoins un petit  sourire quand elle me répondit.

« J’ai trois enfants. Les deux plus jeunes sont avec moi à Toronto et mon plus grand garçon est à New-York avec son père. Je suis mère célibataire ! »

Je répondis à son sourire. Bizarrement, je ne m’étais pas imaginé qu’elle pouvait avoir des enfants. Personnellement, j’avais du mal avec eux. Je ne comprenais pas leurs réactions, je détestais les pleurs et je n’avais certainement pas la patience nécessaire pour m’en occuper. En plus, me connaissant, je les laisserai jouer avec n’importe quoi sans vraiment faire attention jusqu’à ce que l’un ou l’autre se coupe un doigt ou se casse quelque chose.

« Ça doit pas être facile tous les jours. Ils ont quel âge ? »

J’essayais de ne pas m’aventurer dans des questions trop précises, de peur de toucher un point sensible. N’importe quelle mère aimait parler de ses enfants, non ?
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] First class day.   Lun 9 Juin - 16:19

Ryan avait compris que j’étais embarrassée de parler de cela avec lui. Mais maintenant que nous y étions, nous n’allions pas nous arrêter en si bonne route, n’est-ce pas ? Et quel mal il y avait de parler de mes enfants ? Aucun. Il avait le droit de me demander, c’était simplement pour meubler la conversation et casser le silence, non ? Alors il n’y avait aucune raison pour que l’on s’arrête. Je voyais le jeune homme me regarder en réfléchissant, comme s’il essayait d’imaginer à quoi pouvaient ressembler mes enfants, ou bien comment je me comporterais avec eux. En réalité, j’étais bien différente dans ma vie privée que lorsque j’étais à l’université. Je savais ne pas mélanger les deux, c’était même très important pour moi, parce que si je commençais à confondre les deux, Matthew arriverait bien vite sur le tapis… et c’était hors de question que ça arrive, comme la dernière fois, où cette gamine m’avait posé des questions sur lui en plein cours !

- Ça doit pas être facile tous les jours. Ils ont quel âge ?

S’il savait… non, en effet, ce n’était pas facile, mais heureusement, Jonathan était là pour m’aider, et je ne savais pas comment je pourrais faire sans lui. J’avais de la chance de l’avoir et je m’en rendais bien compte… mais bon, je le payais pour ça, dans le même temps. J’étais juste contente de savoir que c’était vraiment quelqu’un de bien et qu’il prenait vraiment soin de mes enfants.

-Mon plus grand va avoir quatre ans la semaine prochaine. Ma fille a seize mois et mon plus petit a neuf mois. Ils sont jeunes encore…

D’ailleurs, ça avait été difficile de me séparer de mes deux plus petits quand j’avais commencé à travailler, mais ça s’était fait. Et par chance, plutôt bien. Je n’aurais jamais cru que j’allais pouvoir faire la part des choses aussi rapidement, mais c’est parce que j’étais rassurée, vis-à-vis de Jonathan. Il était doué, et il savait qu’il devait m’appeler au moindre problème. Mais il était vrai que je n’avais jamais été séparée de mes enfants, auparavant… hormis Franz, qui était à New-York. Mais il était plus grand et surtout il était avec son père. Et j’avais choisi que ce soit fait comme ça. C’était lâche, peut-être, mais je n’avais pas eu le choix, en venant vivre ici.

-Tu as des frères et sœurs, toi ?

Une question bien banale pour une  conversation qui devenait banale. Mais si je pouvais faire basculer le tout sur lui, sur sa vie, ça m’arrangerait. Parce que parler de mes enfants allait conduire à Matthew… et je ne voulais pas de ça, pas aujourd’hui, pas maintenant.

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/

Invité



Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] First class day.   Jeu 12 Juin - 20:14



J’avais bien compris qu’elle n’aimait pas trop parler d’elle et surtout de sa famille apparemment. Je voyais de la tristesse dans ses yeux et je ne pouvais pas m’empêcher de me demander ce qu’elle pouvait bien avoir vécu.

« Mon plus grand va avoir quatre ans la semaine prochaine. Ma fille a seize mois et mon plus petit a neuf mois. Ils sont jeunes encore… »

Woh, alors là oui c’était jeune. Neuf et seize mois ? Mais comment était-il possible qu’elle soit mère célibataire… Aucun père ne pourrait laisser de si jeunes enfants, si ? Enfin, ce n’était pas comme si je m’y connaissais, loin de là. Et puis ce n’était pas mes affaires, il fallait que j’arrête cette mauvaise habitude de vouloir tout savoir. Chacun avait droit à sa vie privée, on n’était pas obligé de parler de ses problèmes comme au centre.

« Tu as des frères et sœurs, toi ? »

Je compris qu’elle voulait changer de sujet et revenir sur moi. Ça ne me dérangeait pas, de toute façon je lui avais déjà parlé de la partie la plus délicate de ma vie alors…

« Non, je suis enfant unique. A mon avis mes parents n’ont pas osé en avoir un deuxième vu le garnement que j’étais ! »

Je souris légèrement, repensant à toutes les bêtises que j’avais pu faire dans mes plus jeunes années. J’avais jamais été un gamin facile, j’en avais fait voir de toute les couleurs à mes parents. Les pauvres, ils n’avaient jamais vraiment eu de répit avec moi… Pour ne pas la mettre à nouveau mal à l'aise, je décidai de continuer à parler de moi.

« Par contre, j’avais un chat ! Il s’appelait Matthew, ne me demandez pas pourquoi c’est plutôt un nom d’homme mais bon, c’est mes parents qui ont choisi. Il était super gentil. Il est mort quand j’avais 9 ans, je crois que c’était la première fois que j’étais si triste. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] First class day.   Jeu 12 Juin - 23:08

Heureusement, le jeune homme comprit mon allusion et le fait que je ne voulais plus vraiment parler des enfants, ou même de ma famille en générale. C’était encore trop tendu pour moi, je ne pouvais pas être sereine en discutant de cela. L’anniversaire de la mort de Matthew venait juste de passer et j’avais besoin de penser à autre chose. C’était normal que je lui réponde, après tout, il ne pouvait pas savoir et il me posait la question… mais je savais qu’il avait compris qu’il s’était passé quelque chose et il avait la délicatesse de ne rien dire. Pour cela, je ne pouvais que lui être reconnaissante !

- Non, je suis enfant unique. A mon avis mes parents n’ont pas osé en avoir un deuxième vu le garnement que j’étais !

Amusée par sa réponse, je faillis lâcher un petit rire, avant de me rendre compte qu’il était très sérieux. Je ne pus cependant pas cacher mon sourire. Tant pis, c’était moins grave que d’éclater toute seule de rire face à lui. Il ne semblait pas fâché, tant mieux pour moi. Nous avions au moins un point commun alors : je n’avais pas de frère ni de sœur non plus, mes parents préférant se consacrer à un seul enfant. De plus en Allemagne, c’était presque une tradition de n’avoir qu’un enfant, maximum deux. Je n’avais jamais compris cette tradition, puisque dans mon Länder, la Basse-Saxe, il y avait de nombreuses familles d’origine turque qui pouvait monter jusqu’à quatre ou cinq enfants, et ça n’avait jamais posé problème à personne. Je me doutais que ça devait dater de la séparation des deux Allemagnes… que c’était juste une vieille tradition qui s’évanouirait avec le temps.

- Par contre, j’avais un chat ! Il s’appelait Matthew, ne me demandez pas pourquoi c’est plutôt un nom d’homme mais bon, c’est mes parents qui ont choisi. Il était super gentil. Il est mort quand j’avais 9 ans, je crois que c’était la première fois que j’étais si triste.

La bouche à moitié pleine de café que je venais de porter à ma bouffe, je faillis l’asperger en recrachant tout. Je me retins cependant pour ne pas paraître horriblement dégoûtante, mais je ne pouvais que tiquer sur le nom de son chat. Matthew. Il avait son chat Matthew, et il me racontait ça comme si de rien n’était. Ce garçon ne savait réellement pas ce qu’il s’était passé alors. C’était tout aussi bon à savoir que douloureux. Parce que je savais que ce n’était pas une mauvaise blague. Cependant, ma réaction ne passa pas inaperçue, et je compris que je devrais m’expliquer. Je baissai les yeux, et à demi-mots, tentait de trouver ce qu’il fallait dire pour qu’il comprenne.

- Mon mari s’appelait Matthew. Désolée si je t’ai offensé. Je ne moquais pas du tout de ton chat, hein…

Surtout, le fait qu’il avait dit que son chat était mort, ça me foutait encore un coup de plus. C’était étrange, cette coïncidence. Mais bon… comme son nom l’indiquait, c’était une coïncidence. Je ne devais pas en tenir compte, ce n’était pas grave… il y aurait bien d’autres choses qui seraient déroutantes pour moi, à l’avenir. Du coup, j’étais un peu dégoûtée d’avoir réagi comme ça, et il devait se dire que j’étais complètement folle. Mais je venais de lui donner un gros indice sur ce qu’il s’était passé dans ma vie, ce n’était pas rien…

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/

Invité



Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] First class day.   Jeu 26 Juin - 20:44



Elle sembla amusée quand j’évoquais mon enfance. Je lui souris plus franchement pour lui montrer que ça ne me dérangeait pas, cette partie de ma vie était plutôt drôle en fait. Je devais avoir plein d’anecdotes à raconter là-dessus… Dommage que ça n’ait duré qu’un moment. Ce genre de bêtises auxquelles on rigole quand on en reparle plus tard. Ma vie à Détroit me donne beaucoup moins envie de rire. Mais alors là, vraiment beaucoup moins.

Sa réaction quand je parle de mon chat me laisse sans voix. Jamais je n’aurai pu imaginer que ça la mette dans cet état, qu’est-ce que j’avais pu dire ? Ce n’était qu’un chat, elle ne le connaissait même pas… Alors pourquoi avait-elle failli recracher son café ? Je restais silencieux, les yeux rond à la regarder fixement. Je me doutais que je devais avoir l’air complètement idiot, mais je ne voulais pas vraiment poser une question et risquer d’être indiscret… Alors autant attendre qu’elle dise quelque chose.

« Mon mari s’appelait Matthew. Désolée si je t’ai offensé. Je ne moquais pas du tout de ton chat, hein… »

Elle baissa les yeux et je ne pus m’empêcher de me sentir horriblement coupable. Mais comment j’aurai pu deviner ? Elle avait parlé de son mari au passé… S’ils s’étaient simplement séparés elle aurait parlé d’un ex non ? Quelque chose me disait que ce qu’il était arrivé était bien plus tragique que tout cela… Quand on parle au passé d’une personne, c’est souvent une triste histoire.

« Je… Je suis vraiment désolé je ne voulais pas… enfin je… »

Je ne savais vraiment pas quoi dire pour m’excuser. Je ne voulais pas lui poser de question ni paraître indiscret et encore moins parler de son mari vu ce que ça lui donnait comme réaction. Elle avait l’air si… dévastée. Impuissant, je haussais les épaules et fini par lâcher d’un ton dépité :

« C’est vraiment tout moi ça, je veux changer de sujet et je saute les pieds dans le plat ! Je suis vraiment désolé, je ne veux pas vous obliger à en parler… »

J’en avais un peu marre d’être aussi maladroit. Chaque fois que j’ouvrai la bouche, c’était pour dire une connerie… Je devais avoir un problème ce n’était pas possible autrement. Je ne voulais pas l'obliger à en parler mais je ne voulais pas non plus lui faire croire que tout ça ne m'intéressait pas. Elle n'avait qu'à choisir, si elle voulait en parler je l'écouterai avec plaisir. Mais si elle préférait garder ça pour elle je respectais son choix.
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] First class day.   Ven 27 Juin - 16:48

Rouge de honte en remarquant que Ryan avait forcément dû remarquer mon manège, je lui expliquai brièvement que mon mari s’appelait Matthew et que, bien évidemment, je ne me moquais pas du prénom de son chat. Le regard de Ryan changea à la seconde près où je parlais de mon Matthew. Bien sûr, il avait dû comprendre qu’il s’était passé quelque chose de pas net. C’était d’ailleurs étonnant qu’il n’ait pas été au courant avant. Quoique la presse avait cessé d’en parler, désormais, et puis les gens ne se regardaient plus comme une bête curieuse non plus. Je retrouvais une vie normale, peu à peu.

- Je… Je suis vraiment désolé je ne voulais pas… enfin je…

Dans un signe de la main, je lui fis rapidement comprendre que ce n’était pas grave et qu’il n’avait pas à s’inquiéter pour moi. J’avais l’habitude et quand les gens ne savaient pas à l’avance, ils ne pouvaient pas prédire que j’avais perdu mon mari. Je me demandais si Ryan avait compris qu’il était mort, ou bien s’il pensait juste que l’on était séparé. Mais après tout, je portais toujours mon alliance… si j’avais été séparée, je l’aurais retirée. Mais c’était au dessus de mes forces, encore pour le moment. Et je n’avais pas envie de l’enlever, c’était faire croire que j’étais passée à autre chose et que je ne pensais plus à Matthew. Je me foutais du regard des autres, mais c’était pour moi également que je faisais cela. Pour le garder avec moi.

- C’est vraiment tout moi ça, je veux changer de sujet et je saute les pieds dans le plat ! Je suis vraiment désolé, je ne veux pas vous obliger à en parler…

Je le savais très bien, mais malgré tout, il persistait sur ce sujet. Avec un sourire, je le regardai essayer de se dépatouiller de la mouise dans laquelle il s’était mis tout seul. Je lui devais bien des explications. Il m’avait raconté toute la galère par laquelle il était passé, et lui raconter la mienne ne serait qu’un retour de l’ascenseur que je lui ferais.

- T’en fais pas.. Tu ne pouvais pas savoir ! Mon mari est décédé d’an dernier, d’une tumeur au cerveau. C’est pour ça que je suis venue à Toronto … pour changer d’air en quelques sortes !

Je faisais moins la fière à raconter tout cela, et je sentis ma voix dérailler et trembler quelque peu. Rien de bien méchant de toutes façons, j’avais déjà raconté cette histoire bien des fois en arrivant ici, et ce ne serait pas la dernière fois non plus. Cependant, il allait falloir que j’arrête de réagir comme une folle quand on parlait d’un Matthew ou de la musique que nous faisions avant. Ou à chaque fois que je voyais quelque chose qui me le rappelait…

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/

Invité



Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] First class day.   Lun 7 Juil - 17:38



Son regard était toujours aussi triste mais un sourire s’étendit sur son visage quand elle remarqua l’embarras dans lequel je m’étais mis tout seul. Je soupirai en arrêtant de parler. Il fallait vraiment que j’apprenne à me taire, je pouvais pas continuer à dire n’importe quoi. Au moins j’avais redonné le sourire à mon interlocutrice, même si c’était un peu à mes dépends et plutôt involontaire.

« T’en fais pas.. Tu ne pouvais pas savoir ! Mon mari est décédé d’an dernier, d’une tumeur au cerveau. C’est pour ça que je suis venue à Toronto … pour changer d’air en quelques sortes ! »

Malgré l’assurance qu’elle semblait vouloir montrer, sa voix tremblait légèrement. Je hochais la tête, compréhensif. Je pouvais facilement comprendre un tel réflexe, moi aussi j’avais voulu changer d’air en venant ici. Pour le moment, je ne savais pas vraiment si je pouvais dire que ça avait fonctionné. J’avais cru pouvoir débarquer ici en faisant comme si rien ne s’était passé mais je m’étais trompé. Je commençais seulement à comprendre que je devais d’abord accepter mon passé avant de pouvoir construire mon avenir.

Mais son cas était bien différent. Je n’avais jamais vraiment perdu quelqu’un à qui je tenais et j’avais du mal à me représenter ce qu’elle pouvait bien ressentir. Quand cette fille était morte d’une overdose devant moi et que j’avais compris que j’étais en train de foirer totalement ce que j’aurai pu faire de ma vie, j’avais été dévasté. Et pourtant je ne la connaissais pas plus que ça. Alors qu’est-ce que c’était quand il s’agissait d’une personne que l’on aime ?

« Je suis désolé, ça a vraiment dû être terrible pour vous et votre famille. »

Je me doutais qu’elle devait entendre ça souvent, mais que dire d’autre ? Je repensais un instant à ses enfants. Le plus petit avait neufs mois… Il ne connaîtrait jamais son père. Comment pouvait-on accepter ça ? Je n’imaginais même pas ce qu’elle avait dû endurer. Et moi comme un idiot je remuais le couteau dans la plaie en parlant de mon chat. Et dire que j’avais voulu changer de sujet…
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] First class day.   Mar 8 Juil - 20:07

En voyant la tête de Ryan, je compris que mes mots l’avaient surpris. Il ne devait pas se douter que j’allais lui raconter ça du tac au tac, et pourtant… c’était bien la réalité, c’était ce qu’il s’était passé et je n’allais pas mentir, alors qu’il avait raconté sa vie en détails juste avant. Je ne pouvais pas lui faire défaut comme ça, et je ne pouvais pas ne pas être honnête. Au contraire, c’était le moment d’être le plus honnête possible : pour lui montrer que l’on pouvait se relever après des horreurs, après des erreurs, et que tout irait bien par la suite. C’était tout ce que je pouvais lui souhaiter. Qu’il aille mieux. Et ça semblait déjà faire effet, tout cet éloignement, cet exil. Avec moi aussi d’ailleurs, ça fonctionnait bien. Ne plus être à New-York, ça commençait à faire son effet, et je me sentais mieux de jour en jour.

« Je suis désolé, ça a vraiment dû être terrible pour vous et votre famille. »

Pour les deux enfants les plus jeunes, ça allait. Ils n’avaient pas compris – du moins, Johanna n’avait pas compris, puisque Leopold n’était même pas encore né – qu’ils venaient de perdre leur père. Comme je n’étais partie qu’avec eux, je ne savais pas ce qu’il en était des autres. Avant que je parte, ils peinaient à se reconstruire. Les enfants allaient rapidement mieux, hormis Andrew et Mary, qui était plus vieux que les autres, mais ça allait… pour les autres adultes, c’était plus compliqué, comme pour moi. Mais nous avions parfois le sourire, et ça faisait du bien. Néanmoins, j’avais préféré m’enfuir. Je ne supportais plus de sentir leurs regards peinés sur moi quand je pensais à Matthew.

« C’était difficile, mais c’est passé… et il n’y a plus qu’à avancer maintenant, n’est-ce pas ? »

Avec un effort moins gros que je ne le pensais, je réussis à lui accorder un petit sourire, pour bien lui prouver que je le pensais : il fallait avancer, coûte que coûte. De toutes façons, nous n’avions que ça à faire, continuer à vivre en attendant que quelque chose de magique se passe. Ryan avait encore un tas d’années devant lui, et moi aussi d’ailleurs, je n’étais pas si vieille que cela. Je savais que dans peu de temps, j’irais mieux. Alors lui aussi, certainement, et il trouverait quelque chose qui valait le coup de ne plus jamais se droguer, que ce soit une fille à aimer, un instrument de musique à utiliser, des gens à aider… En buvant une nouvelle gorgée de mon café, je réfléchis légèrement à ces pensées si philosophiques et si positives. C’était étrange que je pense cela en mon for intérieur, quelque chose avait dû changer. Et je ne savais pas quoi encore, mais j’allais le découvrir.

Spoiler:
 

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/

Invité



Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] First class day.   Sam 9 Aoû - 16:14


J’avais baissé les yeux sur ma boisson, ne sachant pas vraiment quoi dire. Soudain, mes problèmes m’avaient paru insignifiants face à ce qu’elle avait dû traverser. J’essayais d’imaginer ce que je ressentirai si j’apprenais la mort de mes parents, sans vraiment y parvenir. Comment pourrai-je réagir ? Ils étaient les personnes auxquelles je tenais le plus au monde. Si j’avais voulu changer de vie, c’était plus pour eux que pour moi. Si j’avais été la seule personne concernée, je me serai peut-être laissé mourir comme cette jeune fille. Mais cela n’avait pas été le cas et maintenant, je voulais vivre mieux, non seulement pour moi, mais aussi pour eux. Pour ne plus lire de la déception dans les yeux de mon père et de l’inquiétude dans ceux de ma mère.

« C’était difficile, mais c’est passé… et il n’y a plus qu’à avancer maintenant, n’est-ce pas ? »

Je relevai les yeux pour la voir sourire presque naturellement. Elle avait l’air convaincue de ce qu’elle disait. Moi aussi, c’est le genre de choses que je me répétais quand je ne me sentais pas vraiment très motivé. Avancer. Le problème pour moi, c’était surtout de trouver vers ou. Parce que pour le moment, mon but était de rassurer mes parents, mais il allait bien falloir que je me trouve un sens à la vie. A quoi ça sert d’être en vie si on n’a plus de raison de l’être, hein ? J’avais entendu ça dans Iron Man. C’était pas vraiment la meilleure référence du monde, surtout que cette citation n’était pas la plus réjouissante que je connaisse. Prenant soudain conscience de l’heure, je me levais à la hâte. J’avais rendez-vous chez Douglas dans à peine cinq minutes.

« Excusez-moi, j’ai pas vu l’heure passer mais je dois aller bosser… Merci beaucoup pour le café… et pour le reste aussi. Enfin vous voyez quoi. Au revoir !»

Une fois encore, je parlais trop, je fini donc par lancer un grand sourire d’excuse et de remerciement à la fois à ma prof de musique. Sa réaction avait vraiment été sympa et même si je ne voulais pas trop parler de mes problèmes, ça m’avait fait du bien de m’ouvrir à quelqu’un que je ne connaissais pas vraiment. Finalement mon psy avait peut-être raison, il fallait pas que j’essaie d’oublier mon passé mais que j’apprenne à vivre avec...

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [TERMINE] First class day.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINE] First class day.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: ARCHIVES :: MLH 2.0-
Sauter vers: