Partagez | 
 

 [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Dim 12 Jan - 14:24

J’étais complètement groggy. Il faisait noir, très noir. Je ne savais pas si c’était parce que j’avais les yeux fermés ou parce que je ne pouvais plus voir. Ma tête me tournait, j’étais confus, j’avais mal mais je n’arrivais pas à identifier d’où elle venait. Que m’arrivait-il ? Je n’arrivais pas à me souvenir ce qu’il m’était arrivé. C’était oppressant. Cette impression d’être enfermé dans son propre corps… Je ne pouvais pas bouger, je ne pouvais pas voir. Je décidai de tendre l’oreille, dans l’espoir de me rassurer. Je n’entendis qu’un sifflement aigu régulier, me donnant un mal de crâne plus important. J’abandonnai cette idée et me concentrai à nouveau sur mes souvenirs. Il fallait que je comprenne comment j’en étais arrivé là. La dernière chose que j’avais faite… Le café !! J’étais avec Abigail, et on venait de se séparer pour continuer nos chemins, chacun de notre coté. Les souvenirs revenaient par bribes, mais ils revenaient. Si j’avais pu pousser un soupir de soulagement, je l’aurais fait. Puis, le souvenir de la douleur du moment revint. J’avais été percuté…  Ça avait été rapide, mon esprit s’était éteint pour me protégé seulement quelques secondes après, de sorte que je ne puisse enregistrer ce qu’il se passait dans mon environnement. Pourtant, plus je me concentrais, plus j’arrivais à discerner un toucher, un toucher qui m’était inconnu, d’une extrême douceur, et des mots. Je m’accrochai à ce souvenir tel un naufragé à une bouée. Je pouvais rester dans cet état un long moment comme je pourrais me réveiller dans 5 minutes.

Je restai dans cet état un long moment, trop long à mon gout. J’étais conscient, ça je le savais, j’avais conscience du temps qui passait, j’avais conscience de mon corps, j’avais conscience d’être bloqué, et c’était frustrant à la longue. Il me suffisait d’un signe, mais il ne venait pas. J’essayai à nouveau de bouger, mais rien. Au bout de ce qui devait être quelques heures, je n’étais pas sûr, quelque chose changea. Le bourdonnement aigu qui me parvenait  se transforma en quelque chose de plus précis. Je commençai à distinguer un motif. Pas des mots, ni quelque chose de reconnaissable, mais quelque chose néanmoins ! Je pris donc mon mal en patience.

Encore plus tard, le signe que j’attendais me parvint. J’entendis distinctement une voix féminine, une voix que je ne connaissais pas. En même temps, à quoi je m’attendais ? Pas de famille, pas d’amis, pourquoi aurais-je reconnu la voix qui s’adressait à moi ? Au moins, c’était un signe que je ne devenais pas fou, en entendant des gens que je ne devrais pas entendre. La voix me pressa, m’encouragea, même si je n’arrivais toujours pas à distinguer les mots. Le mal de crâne commença à régresser, il était donc de moins en moins difficile de me concentrer. Je décidai de me donner un coup de fouet, en regroupant toutes mes capacités de concentration, tout ce dont j’étais capable. Quelqu’un était là et attendait un signe, il fallait que je lui donne ! Que je lui indique que j’étais là, qu’elle était entendue, que je n’étais pas qu’une coquille vide !

- Si … m’entendez… main… serrez… fort…

Ce n’était pas une phrase complète que j’avais comprise mais cela me suffisait. J’arrêtai de l’écouter pour me concentrer sur ma main, où je remarquai un fourmillement familier. Ce n’était que localisé, mais cela me suffisait. Ma main étant trop vaste à contrôler, je pris l’initiative de ne bouger que 2 doigts au plus, je n’avais pas besoin d’un échec et qu’elle parte. Je savais de par ma formation que la sorti d’un tel état d’inconscience n’était annoncé que par des petits gestes comme celui-ci. Le médecin était alors assuré que l’état s’améliorait. Mon esprit était encore dans un brouillard épais, mais je sus que j’avais réussi quand j’entendis la voix accélérer et s’exciter. Maintenant je n’aurai qu’à m’accrocher. Cela ne tarderait plus. Mon réveil. Malheureusement, ces efforts m’avaient vidé de mes maigres forces et je retombai dans l’inconscience…

Je me réveillai plus tard, comme si on m’avait sorti la tête hors de l’eau. Mes sens n’étaient plus brouillés, j’arrivais enfin à distinguer mes membres. Je ne pouvais toujours pas bouger dû à ma faiblesse, mais au moins j’avais conscience de ce que je pouvais faire. Je voyais encore noir, mais cette fois-ci, je savais que c’était dû à mes paupières. Je pouvais bouger mes yeux sous celles-ci. La sensation m’emplit de joie. Le bruit d’une porte qui s’ouvrait et se fermait coupa court à ma célébration. Cette fois-ci je distinguai parfaitement tous les sons. On me pressa à nouveau de me réveiller, presque plaintivement. On m’indiqua que cela faisait un jour entier que j’étais inconscient et qu’il était temps d’arrêter ma « petite sieste ». J’eus envie de sourire. Elle s’arrêta un instant et, remarquant que mes pupilles bougeaient à vitesse grand V, elle ne trouva rien de mieux qu’ouvrir ma pupille gauche et de me pointer une lumière tout droit sur mon œil endolori. Ça eut l’effet d’un électrochoc. J’ouvrai le deuxième œil ce qui me rendit encore plus aveugle. J’avais connu mieux comme réveil. J’attendis quelques minutes le temps de m’accoutumer à la lumière et mon environnement, bien trop blanc, avant de risquer un coup d’œil vers ma gauche. Mon médecin s’y tenait, un sourire triomphale sur les lèvres.


Dernière édition par David McCoy le Jeu 6 Mar - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Dim 12 Jan - 17:26

Pour ne pas changer je travail à l'hôpital aux urgences, et avec la pluie, on a beaucoup d'entrée, ce qui induit une multitude de travail et très peu de temps pour souffler un instant.
Puis voilà qu'on a un accident de la route bien après que la pluie ai cessé de tombé. Je me suis préparer à le réceptionner, un ambulancier m'annonce alors que c'est un homme se prénommant David McCoy, âgé de 26 ans. Il a été percuté par une voiture. Il a plusieurs fractures, mais aucune plais ouverte. Mais que malgré tout il soupçonne un traumatisme crânien car les pupilles ne réagissent pas beaucoup.
Je donne des indications après l'avoir moi même ausculter, et fais un diagnostique qui ne contre-dit pas le secouriste. Je l'envoie alors en scanner pour être sur qu'il n'y ai pas d'hémorragie interne ou d'autres complications.
Je m'occupe de quelques autres patients en attendant les résultats de mon patient accidenté. Quand j'arrive à les avoir je me rend dans sa chambre, et je prend soin de lui, et j'essaie de le faire sortir de son coma. Le choc à la tête à du être violent...
Je fini ma garde et comme je n'ai rien d'autre à faire, je me rend dans la chambre de mon patient, je ne sais pas si c'est ma conscience professionnelle ou si c'est juste ma gentillesse mais je veux qu'il s'en sorte cet homme, en plus on a pas trouver quelqu'un de sa famille pour lui tenir compagnie.

Le lendemain je prend ma garde dans l'après midi, et je commence par mon petit patient. Je lui ai alors pris sa main dans la mienne, et j'essaie une fois de plus de le faire revenir dans notre réalité.

- Si vous m'entendez monsieur McCoy serrez moi fort la main....

Aucune réaction, j'aurai bien aimer qu'il bouge un peu... Jusqu'à ce que je sente que ces doigts avaient bouger un peu, il revenait donc parmi nous. C'était un grand pas pour lui encore un peu d'effort et il pourra ouvrir les yeux. Je ne sens plus aucune pression, mais on avait eu un signe positif.
Je retourne voir d'autre patient, et fait même une opération assez lourde, mais très intéressante, j'ai encore appris plein de truc aujourd'hui.
Puis la fin de ma garde approche alors je retourne monsieur McCoy, et je vérifie tout ce qu'il faut, son rythme cardiaque était bon, son activité cérébral aussi... Je ne comprend pas pourquoi il ne se réveille pas.

- Aller monsieur McCoy, on se réveille, une petite sieste d'une journée c'est bien assez long...

Je me rend compte alors qu'il y a quelque chose qui à changé, pour en être sur, je vérifie ses pupilles, elles réagissaient, ses pupilles étaient en mydriase lors que je présente la lumière. Il ouvre alors son oeil droit, le voilà réveillé. Pile au moment ou mon résident arrive.

Je fais le point à l'infirmière, cette journée étaient juste parfaite.

Je regarde et écoute alors le médecin, car pour moi c'est la première fois que j'assiste à un retourne de coma. Mon résident me fait alors signe de faire les premières indications dans ces cas là.

- Monsieur, comment vous appelez vous ?


si il me donne la bonne réponse tout sera sur la bonne voie.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Dim 12 Jan - 18:40

Non seulement mon médecin se tenait là devant moi, mais après un rapide coup d’œil, je remarquai d’autres personnes à ses côtés. Parmi elles, une infirmière bien sûr, mais aussi une interne. Ce médecin devait être son résident. Cela me rappela quand j’étais, à l’époque, à sa place. L’excitation d’être au cœur des évènements, de voir les choses directement, le cœur de l’action, l’adrénaline parfois. Elle attendit et après un signe de son résident, prit la parole.

- Monsieur, comment vous appelez vous ?

Procédure normale, en me posant cette question, on cherchait à identifier un quelconque problème, tel un traumatisme crânien. Bien sûr ils devaient savoir mon nom déjà, j’avais mon porte feuille sur moi au moment de l’accident. Je répondis rapidement, je n’avais pas envie qu’ils pensent que j’avais des lésions irréversibles.

-David, David McCoy.

La voix rauque, je tournai la tête sur ma droite, cherchant du regard un verre d’eau que l’on aurait installé. Je pris le verre et le portai à mes lèvres non sans pousser un soupir de satisfaction. J’en profitai pour relancer un regard vers l’équipe se trouvant à ma droite, qui m’observait avec un grand intérêt. Voyant qu’ils ne comptaient pas arrêter de m’observer, je décidai de bouger mes autres membres, mon bras droit apparemment fonctionnant déjà bien. Je ne sentis rien d’anormal en soulevant ma jambe droite, mais une grimace de douleur déforma mon visage quand j’entrepris de soulever ma jambe gauche. Mon bras gauche allait bien, même si je sentis que ça me tirait. Je palpai alors mon torse, soupirant quand je compris que mes côtes avaient pris cher. L’absence de bandages sur ma tête me soulagea. J’avais échappé au pire. Mes blessures étant encore douloureuses, je me demandai combien de temps j’avais dormi. J’avais du présenter tous les symptômes d’un coma… Il fallait que je sache.

-Je suis ici depuis longtemps ?

Je croisais les doigts, un coma trop long me promettrait un séjour ici long en conséquence, et je n’avais pas forcément envie de rester dans ce lit des mois durant…

__________________________

Allons-y !

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Dim 12 Jan - 20:04

Je sourie, mais reste professionnel, il se rappelle bien de son nom, il n'y a donc pas de problème au niveau de son cerveau. Ca me rassure. Il commence à bouger tous ces membres, il se fait une auto-vérification, c'est intelligent. Je regarde mon résident il me laisse alors répondre à la question de monsieur McCoy.

- 37 heures exactement. Voulez-vous qu'on appelle un de vos proches ?

Il fait non de la tête, c'était son droit, et je le comprend avant je n'aurai voulu personne, aujourd'hui j'ai ma cousine. C'est comme même un peu triste qu'il soit seule, en plus il est mignon, il aurai pu avoir une petite amie.

- On va vous faire quelques autres examens complémentaire pour être sur qu'il n'y a aucune séquelle. Pour votre jambes cassé, on pourra vous déplâtrez dans six semaines, et après ça vous allez devoir faire des séances de rééducation. Vous avez aussi eu des côtes cassés, mais pour ça on ne peut rien faire à part attendre. Et sinon vous avez eu un petit problème au niveau de votre dent, mais ça peut s'arranger avec le dentiste.

Je regarde mon résident qui me dit de respirer, et je sourie, mais je baisse la tête, je n'ai pas l'habitude, et puis surtout entre la pratique et la théorie c'est bien différent. Mais il est là pour m'apprendre, et puis surtout je ne le met pas en danger là...

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Dim 12 Jan - 21:18

J’attendis la réponse, je voyais que l’interne cherchait l’approbation de son résident pour me répondre. C’était souvent le cas chez les étudiants. Parfois c’était par manque de confiance en soi, parfois c’était car les étudiants avaient grande estime de ce que pensait le médecin. Mais au final, c’était surtout car nous avions obligation de ne pas parler sans y être invité.

- 37 heures exactement. Voulez-vous qu'on appelle un de vos proches ?

Je pensais que cela avait duré bien plus longtemps, j’étais libéré d’un poids. J’exprimai mon refus en hochant la tête de gauche à droite. Je n’avais pas de proches, mais elle ne le savait pas alors je ne lui en voulais pas. Ça ne servait à rien de l’embarrasser, elle faisait son boulot, rien d’autre. Elle continua sur sa lancée en m’informant de mon diagnostique, même si je m’en doutais un peu.

- On va vous faire quelques autres examens complémentaire pour être sur qu'il n'y a aucune séquelle. Pour votre jambes cassé, on pourra vous déplâtrez dans six semaines, et après ça vous allez devoir faire des séances de rééducation. Vous avez aussi eu des côtes cassés, mais pour ça on ne peut rien faire à part attendre. Et sinon vous avez eu un petit problème au niveau de votre dent, mais ça peut s'arranger avec le dentiste.

Je la vis reprendre une grande inspiration à la fin de sa tirade après que le médecin lui ai fait remarquer qu’elle avait oublié de respirer durant sa tirade. Elle sourit puis baissa la tête. Mon sourire s’agrandit encore plus devant cette scène. Je me revoyais vraiment au tout début, quand j’étais parmi des internes bien plus âgés que moi. Je n’avais jamais été timide mais je restais facilement impressionnable…

Je me demandais quand ils me laisseraient sortir. 6 semaines dans un plâtre, ce n’était pas vraiment prévu dans mon carnet de route. J’allais devoir reprendre mon carnet de bord, changer mes plans. Mais je ferai ça quand j’aurai récupéré toutes mes affaires à l’hôtel. J’espérais que le propriétaire avait eu vent de l’incident et qu’il ne s’était pas débarrassé de mon sac. Ça allait être difficile ces prochaines semaines, mais ce n’était pas insurmontable.

-Eh bien merci pour vos bons soins, et laissez-moi ajouter que ça me fait plaisir d’être en présence de mes consœurs, ça fait longtemps, même si j’aurais aimé reparler avec des médecins dans d’autres circonstances. Ça serait avec plaisir si je pouvais parler diagnostiques avec vous.

Je leurs lançai un sourire éclatant. Après tout, pourquoi ne pas profiter à être dans un hôpital ? Je n’allais le quitter de si tôt de toute manière…
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Dim 12 Jan - 21:52

Je sens qu'on observe, alors je reprend une contenance, relève la tête et je me met dans la peau d'un médecin, enfin futur. Je devais absolument faire en sorte d'être sur de moi, ce que je suis dans mon métier, pas spécialement quand je suis hors de l'hôpital, mais c'est important, tant que je garde envie mes patients.

Je regarde alors monsieur McCoy très étonné, il étaient donc médecin à 26 ans ? J'aurai à peine fini mon internat à 26 ans moi... il devait être en avance sur son âge...

- Vous êtes médecin ??!

Je regarde mon résident, mais j'avais totalement oublier mon retrait que je devais garder envers les patients, mais ça me surprenait.

Sa phrase retentit encore dans ma tête, et je me rend compte de son accent, il était Écossais si je n'ai pas perdu mon oreille.
Il était donc médecin et Ecossais.... un homme surprenant, que faisait il ici à Toronto ? Travaillait il dans une clinique ou un autre hôpital ? Allait-il travailler ici ? Trop de question d'un coup dans ma tête, je dois reprendre mes esprits et agir comme un vrai médecin. Détaché mais pas trop pour qu'il ai confiance.

- Excusez moi...

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Lun 13 Jan - 1:04

-Vous êtes médecin ??!

Cette phrase sortie de nulle part avait été prononcé par l’interne. Elle avait dû lire mon dossier, et il était vrai qu’à 26 ans, il n’était pas commun d’être déjà diplômé en médecine. Je comprenais sa surprise.

- Excusez-moi...

Je lui souris pour lui montrer qu’elle n’avait pas à s’excuser. J’avais quitté le lycée avec mon diplôme général en poche très tôt, j’avais 14 ans. Très peu de personnes de cet âge pouvaient partir en étude supérieur. J’eus droit à une dérogation pour entrer en médecine. Mais les premières années étant théoriques surtout, je pus continuer sur cette voie. Plus tard, quand il fallut aller en externat, puis internat, on me jugea assez mature pour faire du terrain. Je n’avais que 17 ans quand je vis ma première fracture ouverte. A 23 ans, j’obtins mon diplôme de médecin généraliste en étant premier de ma promo. J’avais ensuite décidé de prendre une année sabbatique avant de choisir si je voulais me spécialiser… Mais ça, à moins qu’ils ne me le demandent, ils ne le sauraient pas.

Voyant que leurs travail dans ma chambre était fini, le médecin congédia l’interne, lui indiquant qu’il n’avait plus besoin d’elle et qu’elle pouvait vaquer à ses occupations, l’infirmière le suivit en dehors de la pièce me laissant seul avec cette jeune femme.  Elle n’avait pas l’air pressée, ni décidée sur ce qu’elle allait faire alors, pourquoi pas ? Autant engager la conversation.

- Internat alors, eh ? Je peux me tromper, même si généralement je me trompe rarement. Qu’est-ce qui vous amène à faire votre internat ici ? Alors que vous êtes anglaise ?

J’avais remarqué ce léger accent quand elle avait parlé, un accent que je n’avais pas entendu depuis des lustres. J’espérais avoir vu juste, et au pire, elle rigolerait et quitterait la pièce.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Lun 13 Jan - 15:24

Mon résident me dit alors que je peux y aller qu'il n'y a plus rien à faire ici, mais je ne bouge pas, alors qu'il prend congé avec les infirmières.
Je regarde ma montre, je venais de finir ma journée... mais cet homme, il était seule, comment le pouvait il, c'est triste d'être seul, je suis bien placé pour le savoir, même si je le vie bien, je l'ai toujours vécu ainsi.

Je relève la tête quand mon patient parle, enfaite il me parlait à moi, vue que nous étions plus que tous les deux dans cette pièce. Il a remarquer mon accent, facile aussi ici, l'accent de Toronto est bien différent.
Je lui sourie alors, il était bien Ecossais, un compatriote en quelques sorte.

- En effet, Interne et Anglaise.... Vous savez la médecine est partout, alors pourquoi pas Toronto ?!!

Je reste vague, je ne vais pas me dévoilé ainsi à un parfait inconnu.

- Et vous alors, pourquoi Toronto pour un médecin ? Et si jeune en plus ?!

J'outre passe un peu mes limites je le sens, mais c'était juste de la curiosité. Je me pose des questions comme même, il était là, seul ici, si loin de sa patrie. Est-ce un choix comme celui que j'ai fait, ou comme celui de ma cousine. Où alors fuit il quelque chose ? Est il en vacances ? Je dois arrêter de remplir ma tête de toutes ces questions qui resterons sans réponse, il n'a aucune raison de me répondre, je ne suis qu'un de ces médecins.
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Lun 13 Jan - 17:45

Elle releva la tête quand elle comprit que je m’adressai à elle.

- En effet, Interne et Anglaise.... Vous savez la médecine est partout, alors pourquoi pas Toronto ?!!

Je remarquai qu’elle était sur la défensive. Je ne voulais pas la mettre sur la défensive, juste engager la conversation. Elle ne m’en dira pas plus. Elle n’avait sûrement pas envie que la conversation ne prenne une tournure autre que celle qu’entretiennent médecins et malades…

- Et vous alors, pourquoi Toronto pour un médecin ? Et si jeune en plus ?!

Ah. Elle devait croire que j’étais ici pour travailler, peut-être même pour commencer ici. C’était vrai que ce que j’avais dit avait pu prêter à confusion. J’allais rectifier cela.

- Je ne suis pas à Toronto pour ma profession contrairement à vous. Même si le cadre m’a l’air parfait. En tout cas, vous avez l’air de vous y plaire, vous êtes radieuse pour dire que vous êtes en internat…

Je ponctuai mes phrases d’un grand sourire, je ne pouvais pas m’en empêcher, je n’arrivais pas à garder une tête neutre quand je parlais. Je pensais ce que je disais, un médecin radieux voulait dire un hôpital agréable et des conditions de travail agréables, même si ça ne servait à rien de se voiler la face, les longues gardes et les rushs n’allaient pas disparaitre comme par enchantement.

- En fait je voyage, j’ai pris une année sabbatique, je ne suis pas encore spécialisé. J’ai le temps avant d’y penser.

Parfois le cadre d’un hôpital me manquait, j’y avais passé les plus belles années de ma vie. L’hôpital d’Edinburgh était un énorme centre hospitalier renfermant tous les services que l’on voudrait toucher quand on est étudiant. Certains des médecins les plus réputés de Grande Bretagne y exerçaient et c’était un bonheur de faire parti des équipes.

- Vous avez une idée de comment vous allez vous spécialiser déjà ? Personnellement j’en n’ai toujours pas la moindre idée…

Je rigolai. Pas à cause de la situation, mais surtout que du fait, que je n’y avais jamais vraiment réfléchis. Mon départ précipité avait balayé toutes possibilité que je puisse compléter ma formation à l’hôpital d’Edinburgh, alors qu’un avenir dans la neuro ou la cardio m’était tout tracé…

__________________________

Allons-y !

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Lun 13 Jan - 18:57

Je le regarde je me sentais un peu gêner à cause de ma curiosité, je suis loin d'être ainsi d'habitude, mais voilà aujourd'hui, avec l'excitation qu'il se réveille et tout, ma timidité est bien loin. J'ai même un peu de mal à me dire que c'est moi dans mon propre corps.

Je regarde alors mon patient qui me répond qu'il est n'est pas là pour le travail. Je me sens rougir quand il me dit que je suis radieuse, je n'avais pas reçu de compliment depuis un moment, je n'ai pas du tout l'habitude même... Je lui fais alors un sourire timide, surtout qu'il me souriait, et ça lui donne un grand côté charmeur...
Il ajoute alors qu'il est en voyage et qu'il n'a pas encore fait sa spécialisation et qu'il n'en a encore aucune idée de celle qu'il va prendre. Je me sens encore plus rougir quand il me pose la question. Je n'ai plus du tout l'habitude que quelqu'un s'intéresse à moi.

Je le regarde et je commence à enlever ma blouse, j'ai fini ma journée après tout.
Je regarde alors la chaise derrière moi puis monsieur McCoy.

- Je peux ?

Il me fait oui de la tête, et je souris.

- J'ai déjà une idée oui, la chirurgie pédiatrique... voir le sourire d'un enfant et de ces parents c'est juste magique...

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Lun 13 Jan - 23:34

Elle ne me répondit pas et je l’observai alors qu’elle commençait à ôter sa blouse. Son regard oscilla entre la chaise près de mon lit et moi avant qu’elle ne me demande si elle pouvait s’asseoir. Je hochai la tête elle me sourit tout en s’asseyant. J’étais surpris qu’elle veuille me tenir compagnie en plus de me faire la conversation. En la démarrant, je ne m’attendais pas vraiment à cela.

- J'ai déjà une idée oui, la chirurgie pédiatrique... voir le sourire d'un enfant et de ces parents c'est juste magique...

Je comprenais ce qu’elle voulait dire par là. Rien n’était plus sincère qu’un enfant. La gratitude de leurs parents, de s’être occupé de la chair leurs chairs. Les adultes ne l’exprimaient pas ou peu. Ils pensaient que tout leur était dû. Alors que pas du tout. Et ça donnait envie de se battre pour ces petits bouts de chou. Pour qu’il guérisse, ou du moins que leurs séjour soit le plus agréable possible…

- Je comprends tout à fait. Tout l’or du monde ne pourrait acheter le sourire sincère et innocent d’un enfant.

Son sourire s’élargit, je savais que j’avais vu juste. Si j’avais été un peu plus à l’aise avec les enfants, peut-être aurais-je envisagé la pédiatrie.

- Vous savez, mes résidents m’avaient prédit une grande carrière en cardio. Ils disaient que j’étais brillant. Pas que je veuille m’en vanter mais, j’ai toujours pensé que l’on devrait choisir sa voie en fonction de ce que nous dicte notre cœur, et non en fonction de ses capacités.

A 23 ans, mon cœur n’avait pas encore choisi, et tous les évènements qui se produisirent cette année-là m’empêchèrent d’y penser plus sérieusement. J’avais tout simplement perdu le fil. Je ne l’avais pas plus retrouvé 3 ans plus tard.

- C’est une bonne chose que vous fassiez ce choix. Je suis sûr que vous avez un grand cœur, vous aurez la motivation pour réussir.


__________________________

Allons-y !

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Mar 14 Jan - 19:33

Mon patient enfin réveiller, avait plutôt l'air d'avoir envie de parler, enfin il me laisse lui parler et je ne sais pas pourquoi j'apprécie alors qu'on ne se connait pas.
Il me répond alors qu'il comprend mon choix, ce qui me fait sourire, peut de personne veulent réellement la pédiatrie car c'est vraiment dur de perdre un enfant... bien plus qu'un adulte, enfin de mon point de vue. Il me parle alors de lui et me dit que ces résident lui préméditaient une carrière dans la cardio, moi ça ne me plait pas plus que ça. Certes c'est intéressant, mais je trouve ça très dangereux, le coeur c'est l'essence même de la vie... Il finit par conclure que malgré tout il n'a toujours pas choisie une spécialisation et que j'ai la motivation pour réussir mon objectif.

- Merci, monsieur McCoy... j'ai établie mon objectif il y a longtemps et je n'en ai jamais démordu, la chirurgie pédiatrique c'est mon truc et au dire des médecins je ne suis pas si mauvaise que ça...

Je baise la tête, je me dis que j'ai toujours beaucoup à apprendre et ça jusqu'à ma retraite. La science évolue tous les jours, les proprets aussi, on doit s'adapter à tout ce qui peut arriver.
Je relève mon regard, et je viens de me rendre compte que je ne me suis pas du tout présenté.

- Je m'appelle Ella, Ella Kayser...

Nous voilà à égalité, j'ai été comme même très mal polie, déjà que je m'incruste dans sa chambre alors qu'il vient tout juste de se réveiller...

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Mer 15 Jan - 22:13

Elle attendit patiemment que je finisse mon petit monologue pour me répondre.

- Merci, monsieur McCoy... j'ai établie mon objectif il y a longtemps et je n'en ai jamais démordu, la chirurgie pédiatrique c'est mon truc et au dire des médecins je ne suis pas si mauvaise que ça...

Elle baissa la tête aussitôt qu’elle eut terminé. Elle avait l’air gêné qu’on parle d’elle. Elle avait l’air gêné tout court en fait. Je ne voulais pas l’embarrasser. Ma manie à parler pour ne rien dire n’avait pas été diminué après ma grosse sieste. Les habitudes avaient la vie dure.

- Je m'appelle Ella, Ella Kayser...

- Enchanté.

Je lui adressai un sourire radieux. Ella… Une bien jolie jeune femme. Petite, brune, des yeux et une expression qui rendraient le Chat Potté jaloux. En quelque sorte elle me rappelait… Non j’étais heureux. Je n’allais pas une fois de plus gâcher mon humeur en y repensant. Pourtant, il faudrait un jour que je tourne la page. Un jour…

- Assez parlé travail, je suis sûr que votre journée est finie. Cela fait longtemps que vous êtes à Toronto ? Je ne suis là que depuis avant-hier, et on ne peut pas dire que j’ai pu voir grand-chose de la ville, alors je me demandais si vous la connaissiez bien, je veux dire, la ville, comme ça, peut-être que vous pourriez me conseiller quelques coins sympa ? Ohh et. Une chose avant que vous ne répondiez, assommez-moi à coup de morphine la prochaine fois que je parle pour ne rien dire. J’ai tendance à faire ça, divaguer.

Aaah David… Tu ne pouvais pas t’en empêcher…

__________________________

Allons-y !

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Mer 15 Jan - 22:54

Se sourire ! Il était juste éclatant.... Le sourire d'une personne est si représentatif de lui même... On voyait bien que David était un homme bon, et mystérieux à la fois.
Il commence alors à partir dans une tirade, un peu comme moi tout à l'heure... En plus d'être un homme pas mal, il me fait rire.

- Je ne vous assommerai pas de morphine sauf si vous avez mal... C'est agréable de voir une personne qui ai envie de parler... Mais pour connaitre Toronto vous êtes tombé sur la mauvais personne... Je suis ici depuis 7 mois maintenant, mais je n'ai pas beaucoup visité, je passe beaucoup de temps ici à l'hôpital...

Je joue un peu avec ma blouse sur mes genoux, je n'ai pas une vie très intéressant.

- Mais il y a un parc très agréable pas loin, un endroit qui à survécu à la civilisation, il faut donc aimé la verdure en quantité...

C'est un endroit qui me repose moi, et dès qu'il y a un brin de soleil, je m'y précipite, même quand il fait froid.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Ven 17 Jan - 22:29

Elle avait un petit sourire presque imperceptible quand je finis ma tirade. J’avais l’air de l’amuser. Ça me faisait plaisir. Et puis ça me montrait que j’étais au moins de bonne compagnie.

- Je ne vous assommerai pas de morphine sauf si vous avez mal... C'est agréable de voir une personne qui ai envie de parler...

Je rigolai, elle appréciait que je parle pour ne rien dire, ça changeait, d’habitude je recevais un regard bien noir accompagné d’un « ferme-là » bien senti.

- Mais pour connaitre Toronto vous êtes tombé sur la mauvaise personne... Je suis ici depuis 7 mois maintenant, mais je n'ai pas beaucoup visité, je passe beaucoup de temps ici à l'hôpital...

J’aurais dû m’en douter, les années d’internat ne permettait pas tant que ça de découvrir son environnement, encore moins sa ville… C’était dommage, je lui aurais bien demandé de me faire un tour de la ville, puisqu’il me fallait rester ici au final de toute façon. Autant que ça soit une jolie fille qui me fasse la visite. Elle joua quelques secondes avec sa blouse, redirigeant son attention dessus.

- Mais il y a un parc très agréable pas loin, un endroit qui à survécu à la civilisation, il faut donc aimé la verdure en quantité...

J’imaginai un havre de paix, avec quelques bancs où s’assoir, des arbres à la volée, les rayons de soleil frayant leur chemin à travers les feuilles. Mais ça, ça devait être au printemps et après… Maintenant, l’herbe devait être parsemée ci et là de quelques feuilles mortes, dernières preuves du passage de l’automne.

- Dès que je pourrai sortir de mon lit, pourrez-vous m’y emmener ? Si c’est possible d’y aller en fauteuil bien sûr, je ne suis pas sûr que ça soit assez proche pour y aller en béquilles… J’aime beaucoup la verdure. Je ne l’ai d’ailleurs jamais autant aimé que depuis que je sais que je vais rester ici plus de 2 jours.

Je savais que je ne pourrai pas me lever avant plusieurs jours, ma jambe était vraiment dans un mauvais état. Mais j’espérais vraiment qu’elle accepte. J’avais déjà envie de sortir, et sans compagnie, j’avais peur que je me morfonde dans ma chambre rapidement.

__________________________

Allons-y !

Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Sam 18 Jan - 1:33

Je le vois s'évader rien qu'en ayant parler de mon petit endroit.

- En effet avec votre jambe la sortie n'est pas pour tout de suite. Mais dès que je le peux, je vous y emmènerai. Ce n'est pas trop loin, il faut juste que ça soit une journée ensoleillé pour que ça soit le plus agréable possible.

Je souris, c'était juste parfait quand il y avait du soleil, les rayons transperçant les feuilles des arbres, le chant des oiseaux, un son magnifique. Les quelques rirent des enfants passant par là, et le passage des écureuils. Un endroit juste magnifique, mon endroit préféré ici à Toronto.

- J'essaierai de venir vous voir en début et fin de journée, je sais que ce n'est pas grand chose, mais je m'arrangerai avec mon emploie du temps. Et ça vous ferra un peu de compagnie, même si je sais que ce n'est pas assez.

J'en suis désolé, être seul c'est loin d'être sympathique, alors je vais essayer de ne pas trop lui faire ressentir ça. Je vais essayer de l'aider à ma manière.
Nous discutions encore un peu, mais je fini par prendre congé, j'étais assez fatigué, mais je lui dis que je viendrai le voir demain.

Je rentre chez moi, et travail un peu devant la télévision, puis je m'endors pensant au peu de gens que je rencontrais ici. Je me demandais si je n'embêtais pas mon patient, et qu'il me disait juste ça pour être poli....

Le lendemain, j'arrive à l'hôpital un peu en avance et comme promis, je vais voir mon patient, le charmant homme prénommé David.

J'entre dans la chambre après avoir toqué, et je lui souris, au moins ça journée débutera mieux que si c'est une infirmière qui fait la gueule.
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Mar 28 Jan - 23:23

Elle confirma mes craintes à propos de ma jambe rapidement après la fin de mon petit monologue.

- En effet avec votre jambe la sortie n'est pas pour tout de suite. Mais dès que je le peux, je vous y emmènerai. Ce n'est pas trop loin, il faut juste que ça soit une journée ensoleillé pour que ça soit le plus agréable possible.

Elle sourit. Elle devait se rappeler de l’endroit où elle voulait m’emmener désormais. J’en étais ravi, j’avais hâte. Et puis, elle était de bonne compagnie, très gentille et attentionnée. Et plus je la regardais, ou plutôt observait si je devais être honnête avec moi-même, plus je remarquais plus en détail ses traits fins, son petit nez en trompette, ses pommettes légèrement relevés car elle sourit… Je n’étais qu’un homme après tout. Un homme qui avait eu le cœur brisé un jour certes, mais un homme… Et ses yeux noisette… Ils me rappelaient un certain regard… Je secouai légèrement ma tête de droite à gauche pour chasser mes pensées. C’était la seconde fois en quelques minutes que je pensais à elle. Qu’Ella me faisait penser à elle. Je ne devais pas, elle était sa propre personne. Si je devais m’intéresser à elle, elle méritait que je m’y intéresse pour elle, et non un fantôme du passé.

- J'essaierai de venir vous voir en début et fin de journée, je sais que ce n'est pas grand chose, mais je m'arrangerai avec mon emploie du temps. Et ça vous ferra un peu de compagnie, même si je sais que ce n'est pas assez.

Mon sourire, s’il n’était pas déjà là, s’agrandit encore plus. Elle reviendrait. Je ne dis rien en réponse, mon sourire devait répondre pour moi. Nous continuâmes de discuter encore de longues minutes, de tout et de rien, en passant par le fameux sujet de conversation ultime, la météo de la région. Je voyais qu’elle était éreintée, j’avais vécu cela avant. Au bon de quelques phrases, elle prit congé, je ne la retins pas. Elle ne devais avoir envie que d’une chose, se poser sur son canapé, devant un bon film à l’eau de rose, le tout avec une tasse de thé et des chaussettes bien chaudes. Je la vis passer le seuil de la porte avant de me renfonce au plus profond de mon oreiller en soupirant. Je n’étais pas encore tout à fait fatigué, je sortais de plus de 24 heures de sommeil, mais les médicaments que l’on me donnait avaient apparemment parmi les effets secondaires la somnolence.

J’essayai pour la première fois la télévision que j’avais remarquée dans le coin de l’œil. Je zappai d’une chaîne à l’autre, observant d’un œil morne les images qui défilaient à vitesse grand V. Apparemment ils avaient le câble ici. Assez d’informations pour me tenir occupé pour les prochaines longues journées qui m’attendaient à être cloitré au lit en attendant de pouvoir marcher. Je m’endormis devant un programme plutôt ennuyeux, ses effets soporifiques ayant raison de moi…

J’ouvris les yeux ce que je pensais être le lendemain matin, le soleil n’étant pourtant pas encore levé, l’hiver et le méridien faisant que les nuits étaient longues. Je regardai l’heure et vis qu’il n’était que presque 7 heure du matin. Je soupirai, sentant la faim qui commençait à me tirailler. J’espérais qu’on m’apporte bientôt de quoi manger. Je pensai que mon vœu allait être réalisé quand j’entendis toquer sur ma porte de chambre ; pour découvrir avec étonnement Ella me souriant dans l’encadrement de la porte après que j’eus tourné la tête vers elle. Je lui rendis son sourire, heureux qu’elle ait pu venir avant de prendre son tour de garde. Elle s’avança vers moi et me demanda poliment si j’avais passé une bonne nuit. Je la rassurai et nous discutâmes une dizaine de minute de choses et d’autres. J’étais à l’aise avec les gens en général, or plus je passais du temps à discuter avec elle, et seulement avec elle, plus je devenais de plus en plus… Anxieux, mais pas vraiment. Je n’arrivais pas à définir cette sensation. Je n’étais pas gêné. Ni intimidé. Je n’arrivais juste pas à rester de marbre avec elle…

Elle repartit. Et avec ses allers et venues, le train-train s’installa. On me soigna du mieux que l’on pouvait, de temps en temps Ella elle-même vint me soigner et nous en profitions pour discuter un peu plus, n’arrêtant pas de nous sourire. Au final, même en chaise je ne pus sortir et elle me promit que dès que j’avais des béquilles, nous sortirions. Quelques jours après mon réveil, Abigail me rendit visite, cassant le rythme qui s’était installé. Quand je fis mention d’Abi à Ella ce soir là, je vis qu’elle fut surprise, et je lui expliquai où je l’avais rencontré. Elle sourit puis changea le sujet de la conversation.

Le lendemain, mon médecin en charge vint dans ma chambre accompagné de 2 internes, dont Ella. Ils venaient faire état de mes os, pour voir si je pouvais enfin marcher. Je retirai ma couverture et d’un rapide coup d’œil vers Ella, cherchant peut-être un encouragement à travers ses yeux, je balançai mes jambes sur le côté du lit pour m’y assoir. Ce n’était plus aussi douloureux et je ris, heureux à la perspective de sortir, au moins pour me balader, en compagnie d’une charmante jeune femme. D’un signe de la tête, le médecin indiqua à Ella qu’elle serait celle qui ferait le check-up. Je me laissai donc faire, souriant quand elle rougit en me palpant les côtes. Elle me lança un regard accusateur et je tournai la tête, pris la main dans le sac. Elle prit alors les béquilles et me les tendit. J’avais l’accord du médecin, je pouvais enfin sortir de mon lit.

Ils sortirent tous, mais elle resta, un petit sourire en coin. Allais-je avoir droit à ma sortie tout de suite ? Alors qu’il n’était pas encore l’heure de la fin de sa garde ? Un frisson me parcourut en anticipation…
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Mer 29 Jan - 18:53

Je réussis à tenir ma promesse que j'avais pu faire à David, venir aussi souvent que je le peux. Mais plus les jours passent moins j'ai de bonne nouvelle pour nos sortie, je n'ai toujours pas l'accord de mon titulaire, et ça me désole.
Malgré les urgences pédiatriques, qui arrivent beaucoup ces derniers temps, j'arrive à garder David comme "patient", je voulais le garder pour savoir tout son état de santé au plus vite.

Je parle beaucoup avec David, et il me parle alors d'une personne qui lui a rendu visite et à l'annonce du prénom, j'ai une comme un tilt, mais aussi confirmation, il connaissait ma cousine. Je passe rapidement cette information, même si je vais en parle plus sérieusement avec Abigail.

Le lendemain après la réunion avec les internes et les résidents nous faisons le tour des patients et je sourie quand j'arrive dans la chambre de David. Il allait avoir de bonne nouvelle, et ça me ravie. Il commence déjà a vouloir sortir du lit, ce qui me fait sourire intérieurement, il était pressé. Mon médecin résident me fait signe pour que j'effectue l'auscultation et je sens mes joues chauffé quand je palpe ces côtes. Ca ne me fait jamais ça d'habitude, mais je sais pas David est un bel homme, bien battit, et très gentil, en général j'arrive à séparer mes émotions de ma vie professionnelle. Mais avec lui je n'y arrive pas, et je ne comprend pas pourquoi. Je le regarde et je vois un petit sourire, il se moque de moi parce que je rougis, ce n'est pas sympa. Je me recule n'ayant rien détecter d'anormal, et je tends alors une paires de béquille.

Il ne reste plus que nous deux dans la chambre, et je le regarde en souriant.;

- Bon, alors monsieur McCoy, nous allons tester la force de vos jambes, pour déterminer vos forces et donc savoir le nombre d'heure de rééducation. Alors on y va doucement, et pourquoi pas si tout va bien, je vous emmènerai dehors après ma garde....

J'espère qu'il est assez motivé pour ne pas être trop fatigué pour réussir le test. J'apprécie de passer du temps avec lui, alors pouvoir le prolonger un peu, c'est plaisant.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Jeu 30 Jan - 13:00

Elle prit alors la parole.

- Bon, alors monsieur McCoy, nous allons tester la force de vos jambes, pour déterminer vos forces et donc savoir le nombre d'heure de rééducation.


J’essayai de cacher ma déception. J’avais vraiment espoir qu’on puisse enfin sortir dans la minute, après vérification que rien n’allait mal.

- Alors on y va doucement, et pourquoi pas si tout va bien, je vous emmènerai dehors après ma garde....

Je relevai la tête. Ma détermination se fit sentir, et avec un geste déterminé, je me mis sur ma jambe droite, puis posai doucement ma jambe gauche, toujours enveloppée dans un plâtre. Prenant une béquille dans chaque main, je fis quelques pas difficilement au début, puis avec plus d’assurance. Ces années intensives de marche portaient ses fruits. Ce n’était pas quelques jours alités qui allaient me faire perdre ma musculature, assurément. Je fis quelques allers-retours, sous le regard attentif d’Ella, puis me posai face à elle, lui offrant un sourire resplendissant en la regardant droit dans les yeux, malgré notre différence de taille, maintenant que je le remarquai.

- Alors mademoiselle, aurais-je l’honneur de profiter de votre compagnie après votre garde ?

J’attendais avec grande impatience de pouvoir me retrouver seul avec elle, dans un environnement autre que celui de son travail...
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Jeu 30 Jan - 20:29

Je le regarde motivé à me montrer ce qu'il sait faire, au début, il était loin d'être à laisse et vigoureux, mais après quelques pas, je le vois plus stable, sachant les gestes qu'ils faut faire, David les fait à la perfection, il a donc rien oublier de ses études. Il finit par se mettre en face de moi, et j'ai du levé légèrement la tête pour le regarder. Son regard plonge dans le mien et ça me fait quelque chose, je n'avais jamais ressentit ça, c'est plus qu'étrange. Et son sourire.... juste magnifique.... pourquoi cette sensation étrange et ces frissons qui me parcours toute la colonne vertébral !
Il me demande alors si il avait le droit à sa promenade, et je ne pu que sourire, et je sens que je rougis légèrement.

- Il me semble bien que oui ! Vous êtes stable et vous avez assez de force pour pouvoir faire un petit tour.

Je vois alors son regard briller, il va enfin pouvoir sentir le vent et toute la fraicheur hivernal sur son visage.

- Mettez des vêtements chaud, je viendrais vous chercher vers 17h.

Je lui touche la main, en souriant, et je le laisse seul dans sa chambre.

Je retourne donc au travaille, et toute la journée je ne cesse de penser à la fin de ma journée, je ne pourrai dire pourquoi mais je suis ravie de pouvoir passer un peu de temps avec David, même si je me demande si ce n'est pas un peu déplacé mon initiative, c'est comme même mon patient...

Je fini ma garde un quart d'heure plus tard, et une fois changé, je vais toqué à la porte de la chambre de David.

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Ven 31 Jan - 11:44

Elle rougit légèrement, je supposai, de par notre proximité, répondant à mon sourire par un plus discret. Si j’avais continué à la regarder dans les yeux sans détourner le visage comme je venais de le faire, j’aurais pu sentir mes joues se chauffer.

- Il me semble bien que oui ! Vous êtes stable et vous avez assez de force pour pouvoir faire un petit tour.

Je jubilai intérieurement, je détestais me sentir comme un lion en cage. J’aimais être libre de mes mouvements, aller où je voulais, quand je le voulais. Cette vie nomade était ce qu’il me fallait pour que je me sente bien, m’octroyant un sentiment de liberté sans pareil. Sans bouger, j’avais l’impression d’être un oiseau à qui l’on avait coupé les ailes.

- Mettez des vêtements chauds, je viendrais vous chercher vers 17h.

Des vêtements chauds, ce n’était pas vraiment ce qu’il me manquait. On avait récupéré pour moi mes affaires à l’hôtel, j’avais donc tout ce qu’il fallait. Je faisais l’inventaire dans ma tête de tous mes habits, commençant à réfléchir à ce que j’allais pouvoir mettre, avant de décider que j’en déciderai au moment opportun. Je devais également prendre une douche. J’appellerai une infirmière pour qu’elle me donne tout ce dont j’avais besoin. Je ne dirais pas non plus non contre un chocolat chaud s’ils avaient un petit magasin. J’avais un faible pour les petits shop dans les hôpitaux. Peut-être même que je prendrai…

Mon flot de pensée fut interrompu d’un coup, quand je sentis sa peau douce contre celle de ma main… Attendez, douce ? Depuis quand je remarquai ce genre de détail ? Je mis de côté ma réaction et me concentrai sur la situation présente. Je reconcentrai mon regard sur elle. Elle me souriait. Puis elle partit, sans un mot, me laissant hagard au milieu de ma chambre.

Je fis demi-tour et me dirigeai vers mon sac. Je sorti des vêtements propres, choisissant quelque chose de sobre, mais néanmoins très chaud. J’appuyai ensuite sur la sonnette, pour appeler une infirmière. Quand elle arriva enfin, je lui expliquai que je souhaitais me laver. Elle alla chercher de quoi protéger de l’eau mon plâtre, me rappelant les consignes et que je pouvais appeler si j’avais des difficultés. Je me dépêchais, il était bientôt 17 heures. Puis après une douche plus que bienvenue, je m’essuyai puis me dirigeai dans ma chambre pour m’habiller. J’aurais besoin de m’assoir pour enfiler tout le bas. Je me contorsionnai pour enfiler mon boxer et à peine je le portais que j’entendis frapper. Par réflexe, je répondis un « Oui ! » avant de me rappeler ma tenue. Quel idiot…

J’entendis la poignée être tournée puis elle s’engouffra dans ma chambre, avant de s’immobiliser dans l’entrée en écarquillant les yeux. Son visage prit une magnifique couleur pivoine. Mais je pouvais parler, je ne devais pas être bien différent à ce moment-là. Combien de temps depuis qu’une femme ne m’avais vu si peu vêtu dans cette situation ? Je ne m’en rappelais plus. Elle s’excusa en bégayant puis ressorti. Je me dépêchai d’enfiler une tenue plus descente, enfilai mon écharpe, mon gros manteau et mes gants, j’eus un peu plus de mal à enfiler mes chaussures, puis embarquai mes béquilles avant de me diriger vers la porte. Elle m’attendait adosser au mur, prête également, emmitouflée dans une grosse doudoune.

- Excusez-moi pour avant… Réflexe… Enfin… Vous voyez…

Je repris une teinte cramoisie rien qu’en y repensant. Vraiment. Quel idiot…
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Ven 31 Jan - 16:05

J'entre après avoir entendu un oui, mais ma surprise fut de taille quand je le vis en boxer, mes yeux ont fait le yoyo entre son visage rouge comme une tomate et son corps bien foutu, le voir ainsi était différent que dans les conditions de mon travail. Je me sens mes joues roussir, on pourrait y faire cuire un œuf je crois bien...
Je lui sort des suites d'onomatopées pour m'excuser et je recule pour sortir de la chambre. Je regarde alors la porte fermé, mais malgré cela, je le vois encore ces abdos et la forme de son boxer, mais aussi sa tête gêné...
Je m'adosse au mur d'en face, et je me reprend, je devais penser à autre chose...

Il sort de sa chambre, et je le regarde timidement, ça va être très bizarre maintenant.
David s'excuse alors mais c'était passer alors bon, on va devoir faire avec. Je lui fait un petit sourire et je sens que mes joues reprenne une teinte rouge et je me met à rire quand je le vois dans le même état.

- Je vois oui ! Allez suivez moi, on sort d'ici....

Nous n'allons pas aller très loin, juste dans la petite cours, mais c'est déjà mieux que rien, et puis pour le moment il ne peut pas non plus en faire de trop. Cependant je sais que sortir et aller au grand air ne lui ferrai que du bien.
Je marche d'un pas lent pour qu'il puisse suivre sans problèmes. Je reste silencieuse, j'ai un peu de mal à ne pas être gêné pour le moment. On arrive dans le hall de l'hôpital et je le regarde impatient de sortir ça se lit sur son visage.


__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Dim 2 Fév - 23:35

Elle me sourit tout en prenant la même teinte cramoisie que moi. Ça allait être gênant entre nous maintenant à ce rythme… Elle rit en voyant nos deux états comme si par ce son elle balayait tout ce qui c’était passé juste avant.

- Je vois oui ! Allez suivez moi, on sort d'ici....

Et elle ouvrit le chemin, prenant soin de ne pas aller trop vite. J’avais hâte de voir où elle allait m’emmener. Je pris alors mes béquilles d’une main ferme et je la suivis, à mon rythme. Le voyage se fit en silence, plus particulièrement quand il fallut prendre l’ascenseur. Arrivés en bas, je remarquai une petite boutique. J’adorai les petites boutiques. Je me promis d’y faire un tour plus tard. Puis dans le hall, je remarquai la porte d’entrée principale, on y était, enfin. L’extérieur. On pourrait croire que je réagissais trop vivement, que ça ne faisait que quelques jours et non des mois. Mais j’en avais besoin. 3 ans que je gambadais à l’extérieur. Me l’enlever contre mon gré, c’était enlever une petite partie de moi.

Je me tournai vers Ella, la remerciant silencieusement, avant de prendre le lead. Elle prit ma suite et marcha ensuite à ma hauteur, les mains dans les poches, n’ayant pas de gants, en anticipation du froid. Elle me tint la porte pour que je puisse passer puis nous nous arrêtâmes en haut des marches, un doute nous prenant. Il faisait froid et elles risquaient d’être verglacées. Je soupirai, avant de prendre une grande inspiration. Il était bon de respirer l’air frais à nouveau. Silencieusement, elle offrit son bras et m’enlaça pour m’aider à descendre. Les béquilles étant hors de question. Pour un petit bout de femme, elle s’en sortait très bien pour porter un gaillard comme moi. J’essayai de ne pas trop penser à la proximité de nos deux corps à cet instant, mais c’était dur. J’avais mon bras droit autour de ses épaules pendant qu’elle me tenait de toutes ses forces par la taille. En bas, elle ne me lâcha pas de suite, gardant sa main en place. Elle m’offrit un petit sourire,  puis se recula d’un pas en arrière, ne me lâchant pas des yeux.

- Ça vous dérange si l’on se tutoie désormais ? Je comprendrais que vous ne vouliez pas, le travail, tout ça.

J’éclatai la petite bulle qui s’était formée autour de nous en parlant enfin pour la première fois depuis devant ma chambre. Je ne savais pas d’où cela venait, c’était sorti, naturellement.
Revenir en haut Aller en bas


avatar



Ella Kayser


DISCUSSIONS : 1596
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Lun 3 Fév - 18:12

Il se stop et me regarde avec un petit sourire en coin, et un regard qui me transperce totalement, mais je me reprend rapidement, je ne devais pas m'attacher plus que ça, c'est un de mes patients... Il reprend sa marche et je le suis, lui ouvre la porte pour qu'il puisse passer. Cet hôpital devait penser à faire des portes automatiques, c'est loin d'être pratique. Enfin bref, je met mes mains dans mes poches ayant totalement oublié mes gants se matin. Mais je me retrouve forcé de les retirer, il y avait des marches à descendre et David avec ces béquilles ce n'était pas possible. Je lui prend alors ces béquilles et l'aide alors pour descendre. Je passe un bras à sa taille pour le soutenir, et il passe alors son bras sur mes épaules. Je le soutiens du mieux que je peux fessant bien attention à ce qu'il ne glisse pas. Je n'ai pas spécialement envie de me retrouver les quatre fers en l'air et lui sur moi ! En tout cas pas dans ces conditions.
Nous réussissons avec succès notre périple des escaliers et après qu'elle pas sur le plat, je me recule pour le laisser reprendre les béquilles que je lui tend. Je ne le quitte pas des yeux, c'était plus fort que moi, il était beau, je le remarque bien plus maintenant....

Je lui fait un grand sourire quand il me demande si on pouvais se tutoyez.

- Avec plaisir, mais quand nous serions plus seul, je serai obligé de te vous voyez...

Je me mord lentement inférieure délicatement, je ne voulais pas trop mélanger travail et vie professionnel mais je ne sais pas avec lui c'était comme obligé. Un compatriote Anglais exilé ici...

__________________________

LOVE IS EASY
Now I know exactly what they mean
Oh I can’t believe that it’s so simple
It feels so natural to me  


Crédit by TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   Jeu 6 Fév - 11:16

Je comprenais. Dans le cadre du travail, un tutoiement pouvait être très mal vu. Je m’assis sur un banc et l’invitai à faire de même. J’étendis ma jambe droite douloureuse après avoir supporté mon corps puis passai mes bras le long du dossier du banc, passant par la même occasion un bras derrière Ella. Je m’installai confortablement, prêt à prendre les quelques rayons de soleil avant la tombée de la nuit. Nous restions silencieux comme ceci quelques minutes, avant de commencer à commenter les alentours, puis les passants. Je n’avais pas ressenti un tel sentiment de plénitude sur quelque chose d’aussi basique depuis bien longtemps.

Au fur et à mesure que le temps passa, la morsure du froid se fit plus insistante, nous obligeant à nous frictionner, tout en continuant à discuter simplement. La brume qui s’échappait de nos bouches lorsque nous respirions se faisait de plus en plus épaisse. D’un coup d’œil discret vers Ella, je remarquai que ses joues se rosissaient et qu’inconsciemment, elle cherchait à réchauffer ses mains en frottant ses paumes l’une contre l’autre. Je retirai mes gants avant de lui prendre les mains pour y déposer ma paire. Elle me fixa surprise puis les enfila. Je mis mes mains dans mes poches nonchalamment, j’avais connu des températures plus extrêmes.

Au bout d’un moment, Ella m’informa de son désir de rentrer chez elle. J’étais tellement bien que j’en avais oublié que la journée avait dû être éreintante pour elle. On se mit debout et plutôt que de  nous séparer en nous saluant d’un petit geste de la main, je m’avançai et lui fis la bise sur la joue droite, lui murmurant  par la suite un « A demain » avant de me tourner vers la porte pour la franchir.

Sur le chemin du retour, je cogitai. Mon comportement récent ne me ressemblait pas. De façon inconsciente, je me sentais attiré par Ella, je le remarquai de plus en plus. Habituellement, j’ignorais les femmes, ne voulant pas me lancer dans quelque chose, sérieux ou non. Ici, mon intérêt pour les femmes avait été ravivé. Et pas n’importe quelle femme. Un petit bout de femme qui est belle, sympathique, et prête à donner de son temps pour un homme qu’elle connait à peine. Suite au temps passé avec,  je pouvais deviner qu’elle avait grand cœur. Et ça, chez quelqu’un, j’appréciais plus que tout.


Dernière édition par David McCoy le Dim 16 Fév - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: ARCHIVES :: MLH 2.0-
Sauter vers: