Partagez | 
 

 [TERMINE] "On voudrait savoir éviter la pluie, entre les gouttes se glisser...."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: [TERMINE] "On voudrait savoir éviter la pluie, entre les gouttes se glisser...."   Mar 14 Jan - 0:46

Quand elle reprit la parole je sus tout de suite qu’elle ne voulait rien savoir.

- Ce n'est rien, vraiment rien. J'ai l'impression que nous sommes pareils, vous et moi, et je sais qu'à ma place, vous auriez fait la même chose, n'est-ce pas ?

C’était vrai, j’aurais fait pareil. L’entraide était quelque chose d’essentiel lorsque l’on voyageait. Les visages souriants lorsque vous partagez un repas chaud autour d’un bon feu par un soir d’automne, des mots échangés dans une langue étrangère après avoir apporté son aide, la joie de partager une fête dont on a organisé les préparations avec les villageois, toutes ces petites choses qui faisaient que l’on se rendait compte du précieux de la vie dans ces moments.

Elle observa plus en détail ma chambre. Elle était plutôt étroite, mais au moins, je ne la partageais pas. J’avais également ma propre salle de bain si même pour le moment, je ne m’étais toujours pas levé de mon lit pour l’utiliser… Je me demandais quand j’allais pouvoir me déplacer et enlever mes intra veineuses. Elle reprit.

- Je n'ai besoin de rien, j'ai beaucoup d'argent, mes deux enfants, une grande maison, j'ai même un nouveau travail, pas si nul que ça. Vous ne me devez rien, je fais ça de bon cœur. Considérez que c'est une consœur voyageuse qui vous offre son aide.

Même si je ne parlais pas d’argents ni de biens matériels, je ne la contredis pas. Il y avait un certain amusement dans sa voix, elle était sérieuse tout en prenant cela avec légèreté. J’aimais cet état d’esprit. Consœur… Peut-être pourrions-nous partager des anecdotes de voyages ? J’adorerais, je n’avais jamais croisé quelqu’un qui avait autant visité de continents que moi. En me lançant sur ce sujet, il me serait impossible de me taire. J’espère qu’elle n’était pas facilement ennuyée.

- Merci…

Je l’avais à peine murmuré. J’espérais qu’il était assez puissant pour faire passer tous mes sentiments à son égard.

- Je ne sais pas si les visites sont bientôt terminées. J’aimerais que l’on discute de nos voyages, histoire que… je puisse m’évader une fois seul ce soir… en y repensant. J’aime les histoires et je suis un grand rêveur. Mais j’ai peur que le temps nous manque…

Je rêvassais, en repensant à tous ces magnifiques paysages que j’avais eus la chance de voir, peut-être avait-on observé les mêmes paysages, avec un peu de chance.

-Si ça ne vous dérange pas bien sûr…

J’avais dit cela timidement. Mon insécurité revenait parfois, lorsqu’il s’agissait d’autres personnes, quand je n’étais pas sûr de ce que voudraient les autres, ne voulant pas m’imposer. Une seconde, j’étais un garçon sûr de lui, la seconde d’après, je doutais. Ça pouvait en être déroutant… Ma mère me disait souvent que cela montrait que je faisais attention à mon prochain.

__________________________

Allons-y !

Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] "On voudrait savoir éviter la pluie, entre les gouttes se glisser...."   Mar 14 Jan - 14:00


David me remercia en un soupir. J'avais l'impression de lui avoir apporté le Graal en lui donnant mon numéro et en lui promettant une aide amicale, si jamais il se sentait seul ou dans le besoin. J'espérais qu'il n'en ait pas besoin, cela signifierait qu'il allait bien, mais je savais presque à l'avance qu'il m'appellerait quand même. Son merci me parut sorti du fond de son coeur, comme si je l'avais sauvé. Je me sentais presque gênée par le ton qu'il avait utilisé. Je ne voulais pas qu'il se méprenne, je n'étais pas une aide très utile non plus. Et je n'étais pas un modèle.

- Je ne sais pas si les visites sont bientôt terminées. J’aimerais que l’on discute de nos voyages, histoire que… je puisse m’évader une fois seul ce soir… en y repensant. J’aime les histoires et je suis un grand rêveur. Mais j’ai peur que le temps nous manque…

Alors qu'il se tut, je regardais rapidement ma montre. Il était encore tôt, les visites n'étaient pas terminées, j'avais encore du temps. Toutefois, il ne fallait pas que je parte trop tard, je devais rentrer à la maison et retrouver mes enfants. Enfin... j'avais quand même le temps, et je savais ce que c'était d'être coincé dans un hôpital et de s'ennuyer. Si je pouvais l'aider à lui faire passer le temps, je n'allais pas m'en priver.

-Si ça ne vous dérange pas bien sûr…

Sa voix avait changé, cette fois. Il était devenu tout timide, et me regardait en coin, comme s'il avait vraiment peur de me déranger. Si j'étais venue, c'était déjà parce que ça ne me dérangeait pas, alors je pouvais encore rester autant qu'il le souhaitait. Je souris en m'installant un peu mieux dans ma chaise, pas si confortable que ça. J'avais oublié ce que c'était de rester des heures durant à l'hôpital...
Je hochai la tête de gauche à droite. Ca ne me dérangeait pas, bien sûr que non, et j'allais devoir faire le tri dans mes souvenirs, pour ne pas lui en dire plus qu'il ne devait savoir. Enfin.. même si je lui en disais trop, je savais qu'il ne me poserait pas de questions. Il connaissait ses limites, comme je connaissais les miennes.
Le silence ayant repris ses droits, je compris que c'était à moi de commencer à raconter mes souvenirs. Je décidai de laisser la partie professionnelle de côté. En tout, l'année dernière, j'avais pu voir en détails la Russie, quelques villes italiennes, le Brésil, le Mexique, l'Argentine, l'Egypte, le Maroc, le Vietnam et l'Australie. Je n'avais qu'à choisir une destination, me replonger dans les photos et souvenirs, et tout raconter.

- L'un de mes derniers voyages était au Vietnam. Vous y êtes sûrement déjà allé, c'est une destination assez commune. Nous voulions y aller pour faire plaisir aux enfants et changer complètement d'univers. C'était une période difficile...

Je me perdis dans la contemplation de mes mains, puis, je me rendis compte de ce que j'étais en train de lui dire. Il fallait que j'arrête, je n'étais pas devant quelqu'un qui connaissait mon histoire, je n'avais pas à lui raconter, au contraire. Il se sentirait encore plus mal après. Du moins, c'était ce que tout le monde me disait en entendant parler de Matthew... et de notre couple. Je devais me concentrer sur le voyage.

- Nous avons visité Hô-Chi-Minh-Ville et Hanoï avant de partir un peu dans les campagnes du pays. C'était magnifique. A couper le souffle. Les gens sont absolument adorables et très accueillants, et ils ont adoré notre famille... Nous avons vécu deux-trois jours chez l'habitant, dans une maison minuscule et qui n'était pas du tout salubre, mais on s'en fichait pas mal, les enfants étaient vaccinés, et ils ont adoré cette expérience...

Je me rendis compte combien il était difficile pour moi de repenser à ces moments de bonheur, teintés de noir parfois. Et encore plus difficile de les raconter. Je me faisais violence pour ne pas trop penser à Matthew, je me concentrai sur les photos, les paysages, les enfants, les endroits que nous avions visités. Sinon, j'allais fondre en larmes, c'était évident. Je respirais profondément en essayant de me calmer. Surtout, j'évitais de regarder les yeux de David, qui devaient être emplis de questions.
Après avoir pris une profonde inspiration, et en masquant mon malaise par un sourire, je relevai des yeux embués vers lui, en croisant les doigts pour qu'il ne me demande rien. Pour multiplier mes chances, je lui posai une nouvelle question, pour qu'il enchaîne sur sa propre expérience.

- Vous êtes déjà allé au Vietnam ?

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/

Administrateur

avatar



David McCoy


DISCUSSIONS : 588
MessageSujet: Re: [TERMINE] "On voudrait savoir éviter la pluie, entre les gouttes se glisser...."   Jeu 16 Jan - 0:08

Elle gigota dans sa chaise pour reprendre une position confortable. Elle me fit non de la tête pour m’assurer que non je ne la dérangeais pas. J’attendis un instant, attendant qu’elle prenne la parole. J’avais envie de l’entendre raconter un de ses voyages. Ses récits devaient être très intéressants et j’étais sûr qu’elle arriverait à les rendre vivant.

- L'un de mes derniers voyages était au Vietnam. Vous y êtes sûrement déjà allé, c'est une destination assez commune. Nous voulions y aller pour faire plaisir aux enfants et changer complètement d'univers. C'était une période difficile...

Elle fixa longuement ses mains, peu sûre de comment elle allait continuer. Je sentis son malaise grandir, mots après mots, et je commençai à regretter. Contrairement à moi, les souvenirs de ses voyages ne devaient peut être pas réveiller des choses joyeuses… Je me tus. Je ne pouvais rien faire. C’était sa vie privé, ça ne me regardait absolument pas. Si elle voulait me parler de cette période difficile, alors elle le ferait, mais surtout, elle ne serait pas aussi mal.

- Nous avons visité Hô-Chi-Minh-Ville et Hanoï avant de partir un peu dans les campagnes du pays. C'était magnifique. A couper le souffle. Les gens sont absolument adorables et très accueillants, et ils ont adoré notre famille... Nous avons vécu deux-trois jours chez l'habitant, dans une maison minuscule et qui n'était pas du tout salubre, mais on s'en fichait pas mal, les enfants étaient vaccinés, et ils ont adoré cette expérience...

Elle s’arrêta quelques instants. Ça avait l’air plus difficile pour elle que je ne le pensais au début. Je me sentais vraiment mal mais je ne voulais pas non plus la mettre mal à l’aise vis-à-vis de moi, alors je continuai de sourire, me rappelant les magnifiques paysages, fermant les yeux, imaginant la brise sur mon visage, brise bienvenue sous la chaleur tropicale…

Elle prit une profonde inspiration, je rouvrais les yeux en entendant ce bruit et croisai son regard. Je reconnaissais ce regard, mais je préférai ne pas m’attarder dessus, ça ne ferait qu’empirer. Elle m’offrit un petit sourire. Je détournai mon regard. Je ne voulais pas insister. Ce n’était pas à moi de le faire, malheureusement, même si à cet instant, j’aurais voulu la réconforter, pour quelque raison que c’était. J’aurais aimé que quelqu’un m’ait pris dans ses bras, 3 ans auparavant, mais j’avais perdu tout le monde. Les choses auraient été si différentes…

- Vous êtes déjà allé au Vietnam ?

Sa phrase me sortit de ma torpeur. Les souvenirs m’assaillirent. J’y étais resté 3 semaines, en dehors de la saison des pluies,

- Oui, oui… Et je ne peux qu’appuyer vos propos. J’en ai de très bons souvenirs. Les visites des temples, des temples vieux de milliers d’années ! Je n’en croyais pas mes yeux, ils étaient là, dans toutes leurs splendeurs, leurs majestés, le temps les ayant à peine effleurés ! Difficile de croire que des civilisations aient pu construire de telles choses, et pas qu’au Vietnam.

Je repris mon souffle. J’étais très passionné quand je parlais de choses que j’aimais, et j’avais tendance à parler vite pour ne rien dire.

-La faune et la flore y sont magnifiques, je ne sais pas si vous y avez prêté attention, les femmes ont souvent l’œil pour cela. Et la population… Je ne pourrais pas dire mieux que vous, l’hospitalité y est sans pareille…

Je fis une pause, pour me rappeler un passage de mon voyage.

- Avez-vous vogué dans la baie d’Halong ? Grande baie, parsemée d’îles et de piques, paysage unique au monde ? On attribue la formation de cette baie à la présence d’un dragon qui descendit…


Je continuai plus en détail mon histoire, à fond dans mon récit, complètement dans les souvenirs de cette légende qu’une femme m’avait raconté alors que l’on observait le coucher de soleil sur cette baie. Je ne remarquai pas qu’Abigail me couvai du regard alors que je continuai sans m’arrêter.
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: [TERMINE] "On voudrait savoir éviter la pluie, entre les gouttes se glisser...."   Jeu 16 Jan - 12:26


Je me contenais. Du moins, je tentais de me contenir. J'avais cru que j'allais pouvoir raconter tout cela à un parfait inconnu mais c'était impossible. Je ne pensais maintenant qu'au Vietnam, et à la raison pour laquelle nous avions dû rester chez ce couple et dans ce logement. Matthew avait eu sa première migraine. C'était un supplice. Nous avions dû nous arrêter dans notre périple et ensuite, étant enceinte, j'avais été contrainte de rentrer à New-York, pour attendre mon accouchement. Bien sûr, Matthew m'avait suivie. Ses migraines avaient continué jusqu'à devenir trop fortes, puis à se transformer en paralysie temporaire. Et au final... le jour de son anniversaire, il était parti. Dix-huit mois. C'est tout le sursis que nous avions eu...

J'écoutais David me parler du Vietnam d'un air rêveur. Il avait adoré ce pays, ça ne faisait aucun doute. Il aurait pu me ramener là-bas rien qu'en parlant. Il ne s'arrêtait plus et ça m'arrangeait bien parce qu'ainsi, je pouvais l'écouter et m'évader un peu. Je le regardais en souriant, en essayant de me calquer sur ce qu'il disait. Et ça fonctionnait plutôt bien. Quand il entama la légende du dragon, de la baie d'Halong, je ne pus m'empêcher de reprendre sa main dans la mienne, absorbée par ce qu'il disait. Il me racontait une histoire et il la racontait si bien que je ne vis pas le temps passer. Quand il termina, je vis dans ses yeux qu'il était heureux, et moi, j'étais apaisée. En partie.

Je lui promis d'essayer de revenir avant qu'il ne sorte mais que si je ne le faisais pas, il devait m'appeler. Pour tout et n'importe quoi. S'il avait besoin d'aide ou juste de parler. Puis, je partis, après lui avoir demandé de bien se reposer. Il était déjà tard quand je sortis de l'hôpital pour regagner ma voiture. En rentrant chez moi, je vis un ancien panneau publicitaire annonçant les concerts en ville. Rien n'avait été affiché depuis un bout de temps. Je vis alors ma tête, à côté de celle de Matthew. Alors mon bien-être s'évapora.

Quand je rentrai, Jonathan était en train de faire manger les enfants. Il remarqua immédiatement que quelque chose n'allait pas. Pourtant, ce ne fut qu'une fois que les enfants eurent fini que je me décidai à lui raconter ce qui me tracassait : Matthew, comme d'habitude. Pendant un bon moment, il me consola et je dus reconnaître que j'avais énormément de chance de l'avoir. Quand il partit, je ne mis pas longtemps à coucher les enfants et à me coucher moi-même. Je repensais aux histoires que me racontait David à l'hôpital. Le dragon de la baie d'Halong. Mon dragon à moi, c'était Matthew. Et tant que les eaux et le temps n'auraient submergé son passage, je ne pourrais jamais avoir la paix. Et ça, je venais de le comprendre. Grâce à David...

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [TERMINE] "On voudrait savoir éviter la pluie, entre les gouttes se glisser...."   

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINE] "On voudrait savoir éviter la pluie, entre les gouttes se glisser...."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: ARCHIVES :: MLH 2.0-
Sauter vers: