Partagez | 
 

 « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Mar 19 Nov - 21:39


Toronto, 2018

Cela faisait déjà trois semaines que j'étais arrivée dans ce pays si froid, qui me rappelait un peu mon Allemagne natale. Nous étions en automne, mais il commençait déjà à faire froid. J'adorais le paysage de Toronto, j'avais aussi hâte de voir cette ville en plein hiver, quand la neige aurait repris ses droits dans les rues et les parcs. J'avais l'habitude avec New-York, depuis le temps que j'y vivais, alors ça n'allait pas trop me changer.
New-York ne me manquait pas autant que je le pensais. Je croyais que tout allait être difficile pour moi ici. En fait, c'était plutôt pour Franz que c'était difficile. Johanna et Leo étaient trop petits pour comprendre. Franz me manquait beaucoup, mais nous allions nous habituer à nous voir moins souvent. J'avais fait ce choix et je ne le regrettais pas. Je ne pouvais pas rester à New-York. C'était impossible. Alors j'étais partie.

J'avais pu trouver une nourrice assez rapidement, à Toronto. Ce n'était pas ça qui manquait, ici, comme dans toutes les grandes villes. Je préférais donner ce job aux étudiants, parce que c'était de l'argent de poche, quand même. Et puis finalement, au bout de trois semaines, la jeune fille s'était désistée, en prétendant qu'elle n'avait pas assez de temps pour travailler. J'étais vraiment déçue. Je n'avais pas le temps de me faire lâcher par tout le monde. De plus, j'avais l'impression de passer incognito ici, alors personne ne me faisait de faveurs... dans un sens, c'était mieux. Mais je sentais encore beaucoup de regards sur moi, quand je marchais dans la rue. Je détestais ça, depuis... depuis qu'il était parti.
Alors je devais trouver une autre baby-sitter pour mes deux enfants. Je travaillais à l'université, maintenant, je ne pouvais pas les garder. C'était impératif que quelqu'un me les garde, après qu'ils soient rentrés de la crèche. Il me fallait quelqu'un pour tous les soirs, et rapidement.

J'avais posté une annonce sur quelques sites internet, et j'avais déposé mon numéro avec un descriptif de mes enfants et de ce que je recherchais dans les magasins, épiceries de mon quartier. Rapidement, j'avais eu quelques résultats, et j'avais demandé une rencontre pour pouvoir juger la personne qui serait sensée garder mes enfants.
A ma grande surprise, il y avait un jeune homme dans le lot. Il attirait mon attention, d'habitude c'était plutôt les filles qui se proposaient pour le baby-sitting. Enfin, tout le monde a besoin d'argent et parfois les garçons sont très doués avec les enfants, je ne devais pas avoir de préjugés...

Nous devions nous voir chez moi, le soir même. Je lui avais donné mon adresse et j'attendais qu'il arrive.
Quand la sonnette retentit, je laissais Leopold jouer avec sa grande soeur, et partis ouvrir la porte d'entrée, en essayant de masquer ma tristesse habituelle pour me coller un sourire faux sur le visage.
La porte ouverte, je fis face à un grand jeune homme, d'apparence plutôt élégant et soigné, au visage protecteur et aux traits fins. Il m'inspirait confiance, à première vue.

- Bonsoir... vous êtes Jonathan, c'est bien ça ?

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Mar 19 Nov - 21:55

Je suis arrivé, il a environ une semaine a Toronto et j'aimais déjà cette vaste ville. Faut pas me demander pourquoi mais j'aimais ce qui ce dégageait de la ville, tout était différent de mon Irlande, tout était différent de ma vie de toute manière, et je dois avouer ce qui m'a le plus surpris c'est le sourire dessiné sur le visage des gens que je croise dans la rue, j'ai jamais vu ça de ma vie et ça me fascine d'un côté.
J'ai trouvé rapidement mes repère dans mon quartier, dans mon appartement et dans le bar dans lequel ont doit jouer avec les garçons, et puis je me fais petit à petit a mon nouveau boulot, c'est sur je m'imaginais pas la dedans mais au moins, je peux payer mon loyer et me nourrir, et pour me donner bonne conscience je me recherche un autre boulot.

Un Mercredi, rentrant de mes courses pour remplir mon pauvre frigo qui criait famine, je me ballade sur internet et là, devant mes yeux apparait une annonce pour du baby sitting, je postule directement même à plusieurs annonce sans trop vraiment y croire, un homme s'occupant d'enfants personnes y croirait. Pourtant mon téléphone ce mit a sonner et j'entends alors une voix douce mais qui cache quelque chose, je pourrais pas dire quoi mais la mélodie de sa voix était comme brisée, ou comment dire ... comme ci il manquait un élément pour qu'elle soit complète. Bref, j'ai pris rendez vous pour le soir même, étant super confiant mais je dois l'avouer, j'ai tourné plus de trois heures avant de trouver l'adresse, c'était dans une rue que je n'avais pas encore visité.

Je me dépêche donc une fois dans la bonne rue espérant ne pas être en retard, c'est le pire truc pour un entretien d'embauche. Je suis donc devant une belle porte, je me calme, et sonne sur la petite sonnette et comme un gosse je fais le tintement de celle ci dans ma tête. Je patience quelque instant quand une jolie jeune femme m'ouvre la porte, elle était blonde mais un beau blond pas une de ses filles aux cheveux désoxydé à la javel, un blond doux. Je l'observe rapidement, la trouvant plutôt jolie et elle ce met alors à parler et cette voix me parait toujours incomplète.

Bonsoir, oui c'est bien moi, je suis désolé pour le retard, je me suis un peut perdu en route, je suis arrivé en ville il y a peut de temps ...
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Mar 19 Nov - 22:05


Je le détaillai encore un peu, soucieuse de son attitude, de son comportement, de tous les moindres détails qui pourraient me faire croire que quelque chose était bien chez lui ou non. Je ne voulais que le meilleur pour mes enfants. Déjà que certains soirs, je rentrerais alors qu'ils seraient déjà couchés et que j'avais honte de faire ça, alors si en plus, je ne trouvais pas quelqu'un de vraiment bien pour eux, je ne pourrais jamais me le pardonner. Ils avaient besoin de quelqu'un de parfait. Et je pouvais trouver quelqu'un de parfait. J'en avais les moyens. Vraiment.

Bonsoir, oui c'est bien moi, je suis désolé pour le retard, je me suis un peut perdu en route, je suis arrivé en ville il y a peut de temps ...

Je souris de nouveau, un peu plus franchement cette fois-ci. Je voulais bien croire qu'il se soit perdu. Je devais dire que j'avais de la chance d'avoir un sens de l'orientation extraordinaire pour ne pas me planter de rue à chaque fois que je sortais. Tout le monde ne pouvait pas avoir cette chance.
Néanmoins, j'aurais préféré qu'il connaisse déjà la ville. Si jamais je lui demandais d'aller chercher les enfants à la crèche, j'aimerais qu'il ne se trompe pas, qu'il sache directement où aller et comment revenir sans passer par des endroits mal famés. Allez, je devais tout de même être un peu laxiste. Jeune comme il était, il réussirait très vite à apprendre à connaître la ville, je devais bien me le dire. Il y arriverait sûrement mieux que moi et plus rapidement.

- Il n'y a vraiment pas de problème, je ne bouge pas de la soirée, j'aurais attendu.

Je me décalai de la porte d'entrée en reculant pour qu'il entre. Il faisait déjà froid, ce soir-là, et je n'avais pas envie qu'il tombe malade. Je l'observai encore attentivement quand il entra et je ne trouvai encore une fois rien à redire.

- Vous vous êtes déjà occupé d'enfants, Jonathan ?

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Mar 19 Nov - 22:25

Je la vois m'observer et quand je repenses a ce que je viens de dire et me traite de boulet, c'est pas comme ca que je vais avoir le job. Je me sens un peut idiot pour le coup, mais pas énormément non plus j'étais sincère c'est tout, c'est pas mal aussi dans un entretien. Je la regarde alors encore un peut continuant de sourire sans penser au froid qui ce glisse sous mon blouson pas épais, je devrais vraiment penser à le changer.

Il n'y a vraiment pas de problème, je ne bouge pas de la soirée, j'aurais attendu.


Je répond a son sourire, et continue de l'observer un peut et a ce qu'elle me dit elle doit être au petit soin avec ses enfants. Elle ce décale alors de la porte pour me laisser enter et enchaine directement en me demandant si je m'étais déjà occupé d'enfant.

Oui, En Irlande ceux de mon quartier en plus de ceux qui vivaient dans un foyer.

Je retire mon écharpe, pour avoir un peut moins chaud d'un coup, et je regarde discrètement le lieux dans lequel elle vit, c'était plutôt chic et confortable au premier coup d'oeil, mais mon regard ce pose rapidement sur les petits et je souris, il jouait et je vois ce qui dois être le grand frère chiper a sa petite soeur je penses une sorte de jouet, alors par réflèxe de me met accroupis et attrape le jouet et il me regarde. Je lui sourit

Tu vois c'est pas agréable de ce faire piquer un jouet. Soit un bon frère et va le rendre a ta soeur maintenant.

Il le fait surement car il a peur de moi, et je me relève et regarde du coup la femme et m'excuse

Je m'excuse, j'ai eu une sorte de réflexe ...
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Mer 20 Nov - 18:51


Jonathan semblait content de pouvoir entrer à l'intérieur. Visiblement il était frigorifié et il n'attendait que de pouvoir se réchauffer. J'eus un sursaut amusé à cette pensée. Le pauvre, je l'avais fait poireauter encore un peu plus dans le froid, ce n'était pas très sympa de ma part, mais j'avais vraiment beaucoup de mal à laisser entrer des inconnus chez moi.
Je fermai la porte derrière lui et lui pris son écharpe qu'il venait d'enlever pour le débarrasser et le mettre à l'aise. Nous allions discuter un petit bout de temps lui et moi, autant qu'il se réchauffe un peu avant de retrouver l'air glacé de l'automne de Toronto.

Oui, En Irlande ceux de mon quartier en plus de ceux qui vivaient dans un foyer.

Je souris. C'était une excellente chose, il avait une bonne expérience avec les enfants. C'était une qualité non-négligeable, que je ne pouvais pas nier. Il fallait que ce soit sûr et certain venant de lui, parce que je ne lui laisserais jamais mes enfants s'il ne s'y connaissait pas un peu. C'était important pour moi, ça semblait aussi important pour lui. Et c'était très bien comme ça ! Au fil des secondes, il m'apparaissait de plus en plus comme quelqu'un de responsable, d'agréable et d'adulte.
Soudain, alors qu'il regardait mes enfants depuis quelques instants, je le vis se rapprocher d'eux. Il s'avança vers Leopold, qui venait de chiper un jouet à sa grande soeur, qui ne broncha pas vraiment. Il s'accroupit à côté de mon fils et, avec un sourire, commença à lui parler avec douceur, mais aussi avec une once de fermeté :

Tu vois c'est pas agréable de ce faire piquer un jouet. Soit un bon frère et va le rendre a ta soeur maintenant.

A ma grande surprise, je vis Leopold rendre le jouet en question à Johanna. Incroyable. Non pas qu'il nie mon autorité d'habitude, mais il tenait beaucoup de... de son père, et il boudait souvent pour un rien, si je lui refusais quelque chose. Ce qui ne m'empêchait pas de lui refuser quelques caprices de temps en temps. Je ne cédais pas tout, sinon il se prendrait trop vite pour un enfant-roi, tout comme sa soeur. J'essayais d'élever mes enfants de la même manière que j'avais été élevée... c'était ainsi qu'ils pourraient être polis et ne pas être égoïstes et méchants. Du moins, je l'espérais.

Je m'excuse, j'ai eu une sorte de réflexe ...


Je lui fis un signe de la main pour lui signifier que ce n'était rien. J'étais plutôt contente qu'il l'ait fait. Il n'hésitait pas à être un peu autoritaire avec les enfants, et c'était bien. Il ne devait pas se laisser manger dans la main. Surtout que les miens savaient bien faire ça. Quelque chose qu'ils tenaient encore une fois de leur père. Du moment qu'il ne leur hurlait pas dessus pour rien, c'était très bien pour moi. Il marquait de plus en plus de points. Toutefois, ce n'était que mon premier candidat, et je devais voir les autres pour être sûre de mon choix. J'allais peut-être tomber sur une perle rare. J'aurais aimé trouver un ou une candidat-e qui parlerait une langue étrangère... mais c'était peut-être trop aussi. Je parlais déjà allemand avec eux, ils seraient bilingues, ce serait une chose parfaite !
En tout cas, Jonathan avait une sorte de don avec les enfants... et c'était superbe !

- Ne t'excuse pas. Au contraire, tu n'es pas hésitant, c'est une bonne chose.

Je le regardai avec un nouveau sourire, avant de reposer mes yeux sur les enfants, qui avaient repris leurs jeux, sans plus rien dire et sans faire attention ni à Jonathan, ni à moi. Je les couvai du regard, avant de me rendre compte de mon impolitesse.

- Pardonne-moi, je t'ai tutoyé... je peux ?

Il était bien trop jeune pour être vouvoyé, je me sentais très mal de le faire, le « tu » était arrivé très naturellement. Et puis c'était plus sympa, non ?

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Mer 20 Nov - 19:49

Je continue de regarder les petits c’est peut être eux que je devrais m’occuper dans quelques jours.
Je souris voyant que le petit avait rendu le jouet et qu’il était partis vaquer a ses occupation de petit garçon. C’est alors que je remarque enfin les jouets, ils étaient de très bonne qualité, je n’ai pas eu le droit à des jouets de cette qualité dans mon enfance ni les enfants dont j’ai pu m’occuper autrefois. Je la regarde après mes excuse et je vois un geste qui me rassure, ça ne l’avait pas gênée pourtant peut de parent auraient apprécié mon geste.
Je relève alors le regard et remarque maintenant la qualité de vie qu’a cette famille, elle était plutôt dans une classe aisée si je puis dire, en tout cas pas de moisissure au plafond, mais une peinture net d’une couleur non agressive, pas d’odeur non plus de vomis, d’urine mélangé à de l’alcool et a de la drogue mais une odeur parfumée sans être agressive, bref tout le contraire de mon lieu d’enfance.
 
Elle me répondit alors que je n’étais pas hésitant et que c’était une bonne chose, et en mon fort intérieur je lui aurais bien répondu que cela dépendait pour quoi. J’ai déjà fait pas mal d’erreur dans ma vie car je ne réfléchis pas trop avant certain acte que je peux faire du coup j’ai eu plus d’un mauvais tour. Je l’observe un peut regarder ses enfants, elle était une bonne mère ca sautait aux yeux. Je me met à sourire un peu plus quand elle s’excuse a son tour de m’avoir tutoyé.
 
Je vous en prie je ne suis pas à ça près.

Elle m’invite alors à m’assoir et en bon invité j’accepte cette invitation et pose alors mes fesses sur un canapé magnifique et qui plus ait confortable, quand à mon hôtesse elle s’assoit en face de moi dans un fauteuil.
 
Que voulez-vous savoir sur moi ?
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Mer 20 Nov - 20:04


Je vis immédiatement dans le regard du jeune adulte que ce n'était pas grave, que je n'avais pas à m'en vouloir de l'avoir tutoyé. Tant mieux, je préférais ça. Je lui aurais bien qu'il pouvait aussi me tutoyer, j'étais prête à le faire, mais je préférais l'inverse... Je ne voulais pas qu'il prenne trop ses aises non plus. Et puis, j'étais plus vieille que lui quand même. Et je n'étais plus une inconnue, je ne devais pas faire ami-ami avec tout le monde. Plus tard, peut-être, si jamais je le retenais, je pourrais lui dire de me tutoyer à son tour !
 
Je vous en prie je ne suis pas à ça près.

Je ris doucement, d'une façon un peu forcée, comme d'habitude. De toutes façons, j'étais pratiquement sûre qu'il ne le remarquerait pas. J'avais toujours été une bonne actrice, et je savais très bien masquer mes émotions. Encore plus depuis décembre dernier.
Enfin, je lui montrai le canapé. Si nous voulions discuter, nous serions plus à l'aise assis. Et surtout, on n'allait pas parler debout, c'était une mauvaise idée, pour lui comme pour moi. Et je voulais me montrer accueillante, tout de même. Je pris place sur le fauteuil, le seul fauteuil que j'aie gardé de mon ancien chez-moi, le fauteuil où il s'asseyait tout le temps. C'était la seule chose que je n'avais pu me résoudre à quitter. J'en avais besoin, en plus de toutes les photos que je gardais précieusement.
 
Que voulez-vous savoir sur moi ?

Je baissai les yeux vers mes mains, ne sachant pas vraiment par où commencer. Je ne voulais pas lui poser de questions trop personnelles, et je ne savais pas quoi lui demander d'autre. Je venais d'avoir la preuve qu'il savait s'occuper d'enfants, c'était très bien. Je ne pouvais que lui demander ce qu'il faisait comme études, s'il travaillait à côté, s'il était disponible tous les soirs ... Les questions de base.

- Parle-moi un peu de toi. Que fais-tu dans la vie ? Tu as beaucoup de temps libre ? Tu serais vraiment prêt à t'engager pour garder deux enfants en bas âge ? Dis-moi tout...

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Mer 20 Nov - 20:17

Après ma question elle baissa rapidement les yeux, sur le coup je me suis demandé si je n’avais pas était trop vite, puis la question me paraissait être totalement normal et anodine puisque je passais un entretien pour m’occuper de ses petits monstres.
Elle regarda alors ses mains, comme si elle avait noté des questions sur ces dernières sauf qu’elles étaient vierge de toutes écriture, et je compris sans trop de problème que je devais être le premier à passer l’entretien, qu’elle n’avait pas dû le faire auparavant et qu’elle débute pour ce genre de chose.

Parle-moi un peu de toi. Que fais-tu dans la vie ? Tu as beaucoup de temps libre ? Tu serais vraiment prêt à t'engager pour garder deux enfants en bas âge ? Dis-moi tout...



Je la regarde en souriant, ça avait dut fuser dans tous les sens dans sa tête. Bon elle voulait que je lui parle de moi … que dire … je dois éviter de dire tout de suite que mon père n’a pas était présent pour moi, que j’ai grandis dans un milieu où régnait drogue et alcool, je ne suis pas sûr que cela fasse une très bonne impression. Pour ce qui est du boulot que je fais … humm, on va éviter aussi, je me ferais jeter en un clin d’œil, bon je n’ai pas énormément de choix de toute manière, j’ai qu’à parler du pourquoi je suis ici … mon groupe.



Je suis étudiant en candidat libre dans le domaine de la musique, je joue dans un groupe avec des amis, d’ailleurs on ne va pas tarder à jouer dans un petit bar sympathique histoire de débuter ici. J’ai pas mal de temps libre si on peut dire, je sais occuper mon temps et si vous me prenez pour ce job, je m’investirais à plus de 100% dedans, la sécurité et la joie des petits avant le reste …
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Mer 20 Nov - 20:41


Je me rendis compte à son expression que j'avais peut-être été un peu vite à lui poser les questions. Mais elles étaient toutes arrivées d'un coup aussi. Et je devais bien dire que j'étais un peu stressée, même s'il n'y avait pas de raison, mais voir des nouvelles têtes me faisait toujours cet effet... et pourtant, j'avais une classe en face de moi tous les jours maintenant. Je devrais m'y faire.
De l'autre côté, sur le canapé, je voyais le jeune homme réfléchir à ce qu'il allait me répondre. Des choses à cacher ? Certainement pas, pas à son âge. Il devait simplement choisir ce qu'il allait me dire. Je ne devais pas devenir parano. Pas à mon âge.

Je suis étudiant en candidat libre dans le domaine de la musique, je joue dans un groupe avec des amis, d’ailleurs on ne va pas tarder à jouer dans un petit bar sympathique histoire de débuter ici. J’ai pas mal de temps libre si on peut dire, je sais occuper mon temps et si vous me prenez pour ce job, je m’investirais à plus de 100% dedans, la sécurité et la joie des petits avant le reste …

Je le regardai avec attention quand il parla de musique. C'était super, nous allions nous entendre, ça c'était sûr. Il jouait donc d'un instrument. Quelle coïncidence ! C'était un plus incroyable, ça renforçait mon envie de le choisir. Il pourrait jouer des morceaux aux enfants. C'était vraiment génial ! Et puis nos sujets de conversation pourraient aussi tourner autour de la musique. Je me demandais s'il allait à la fac, et s'il suivait mes cours. Je ne l'avais encore jamais vu dans le coin...

- Tu joues dans un groupe ? Qu'est-ce que tu fais ? Tu as une tête à être guitariste !

Je lui souris, puis vérifiai mes dires sur ses mains. A vrai dire, il avait aussi des mains de pianiste, alors je pouvais facilement me tromper. Mais bon, de nos jours, les jeunes préféraient les guitares au piano. Néanmoins, même guitariste, c'était bien quand même.

- J'ai été violoniste dans un groupe. Maintenant je suis prof à l'université. Je ne t'ai encore jamais vu là-bas, mais si tu es en candidat libre, c'est sûrement normal.

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Mer 20 Nov - 20:58

Je la vis m’observer pendant que je répondais a sa question, pour être honnête  je l’avais surprise a m’observer quand je cherchais ce que j’allais dire. Ça me gêne pas plus que ça, elle est prudente et il vaut mieux car de ce que je peux voir, c'est-à-dire cette pièce il n’y a pas l’air d’avoir la présence d’un homme au vu de la décoration plutôt féminine  donc elle est prudent c’est bien pour elle. Mais qu’est ce qui me prend à moi, je ne vais pas m’en faire pour elle quand même je viens de la rencontrer.

Tu joues dans un groupe ? Qu'est-ce que tu fais ? Tu as une tête à être guitariste !


Je souris, elle avait l’air de s’y connaitre vu qu’elle ne se trompe pas en disant que j’étais surement guitariste mais j’ai bien d’autre talent.
 
Ca ce voit tant que ça !!??? Effectivement je suis bien guitariste qu’elle soit acoustique ou électrique elles ne me cachent rien, mais je ne joue pas que de la guitare, je fais un peu de basse, je connais les bases quoi … de la batterie quand j’ai vraiment rien d’autre sous la main, mais mon premier amour avec la guitare est le piano. Sinon j’ai des bases dans un peu de tout, dire que je sais tout serait mentir et trop présomptueux de ma part, j’ai des connaissances.

Elle m’observe toujours alors que je parle et son regard est sur mes mains, elles n’ont rien de passionnante ni rien d’extraordinaire, elles sont juste l’une dans l’autre.

J'ai été violoniste dans un groupe. Maintenant je suis prof à l'université. Je ne t'ai encore jamais vu là-bas, mais si tu es en candidat libre, c'est sûrement normal.


Violoniste ??? Je vais me renseigner en rentrant chez moi pour en savoir plus car bon, jouer du violon en soliste ca je connais mais dans un groupe je connais moins, ça m’intrigue et m’attire. J’apprends aussi qu’elle est professeur à l’université, elle serait donc surement l’un de mes professeur, aie ! pas sûr qu’elle m’embauche du coup.
Violoniste vraiment ??? je suis épaté,  c’est un instrument d’une mélodie envoutante et merveilleuse mais tout aussi complexe à jouer, je vous offre mon respect.
J’incline ma tête lui montrant mon respect et je souris
 
Nous allons donc être amenés à nous revoir, du moins nous croiser si vous ne me choisissez pas car je suis étudiant à l’université, cependant étant candidat libre je choisis mes cours, de plus n’étant que nouvellement inscrit je n’ai pu encore tester les cours qui m’intéresse pour le moment

 
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Mer 20 Nov - 21:19


Je savais très bien que j'avais visé juste, c'était évident. Après plus vingt ans de musique derrière moi, je savais reconnaître un guitariste d'un batteur, un violoniste d'un bassiste. C'était plutôt simple, quand on côtoyait des musiciens toute la journée.
 
Ca ce voit tant que ça !!??? Effectivement je suis bien guitariste qu’elle soit acoustique ou électrique elles ne me cachent rien, mais je ne joue pas que de la guitare, je fais un peu de basse, je connais les bases quoi … de la batterie quand j’ai vraiment rien d’autre sous la main, mais mon premier amour avec la guitare est le piano. Sinon j’ai des bases dans un peu de tout, dire que je sais tout serait mentir et trop présomptueux de ma part, j’ai des connaissances.

Alors il avait des bases dans tous les instruments qui peuvent composer un groupe. C'est bien, il pouvait tout jouer du coup. J'étais surprise qu'il me dise que son premier amour était le piano, en plus de la guitare. Il avait de la chance d'avoir pu apprendre le piano en étant jeune, j'aurais aimé en faire de même. Mais mes parents m'avaient obligée à n'avoir qu'un seul instrument, estimant que ça ferait trop d'en avoir deux. Au final, aujourd'hui, je jouais aussi bien du piano que du violon. Il fallait dire que j'avais eu un bon professeur.

Jonathan eut l'air étonné que je lui dise que j'avais joué du violon dans un groupe. Je savais que ça faisait son petit effet quand je disais ça. C'était rare les violonistes dans les groupes. J'avais la chance d'avoir été choisi par un groupe très ouvert d'esprit. Ça avait été la plus belle expérience de ma vie. Et maintenant, grâce à mes deux enfants, je ne pourrais plus jamais l'oublier... alors que je devrais peut-être, pour aller mieux !
 
Nous allons donc être amenés à nous revoir, du moins nous croiser si vous ne me choisissez pas car je suis étudiant à l’université, cependant étant candidat libre je choisis mes cours, de plus n’étant que nouvellement inscrit je n’ai pu encore tester les cours qui m’intéresse pour le moment

Je hochai la tête, intéressée. S'il prenait mon cours comme choix, j'en serais très honorée. Je n'avais pas pu être maître de conférence cette année, les places étaient limitées, et comme je n'étais pas la plus ancienne, je n'ai pas été choisie. Je me retrouvais donc avec de petits groupes d'élèves, à faire des cours reliés à un de leurs cours magistraux. Ce n'était pas franchement un boulot de rêve, mais j'étais passionné, mes élèves l'étaient aussi, et c'était un peu un plaisir de les retrouver chaque jour et de leur apprendre de nouvelles choses.

- Je fais des travaux dirigés sur la technique musicale. C'est surtout de la pratique, en fait, mais comme le groupe est un peu chargé, c'est compliqué de faire passer tous les élèves en une heure. J'essaye de trouver des solutions. J'aurais préféré faire des cours magistraux. C'est plus mon truc, même si j'adore jouer.

Je lui fis un dernier sourire avant de revenir à mon sujet principal : mes enfants. C'était pour cette raison qu'il était là, tout de même. Il était temps qu'on en parle plus en détail. Je leur jetai un rapide coup d'oeil. Ils étaient sages, et jouaient encore ensemble. Adorables.

- Ils s'appellent Leopold et Johanna. Johanna a presque quinze mois. Leopold a bientôt huit mois. Il est né prématuré à sept mois, et il a déjà bien récupéré, il est plus grand qu'il ne devrait. Il est aussi plus mature que les enfants de son âge, tu ne devrais pas avoir de soucis avec lui. Johanna est une petite chipie de temps en temps, mais elle obéit toujours. Ils sont vraiment adorables. Ils n'ont pas connu leur père. Johanna l'a eu pendant quatre mois, mais à son âge, on ne se souvient pas de tout ça...

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Mer 20 Nov - 21:36

Pendant ma mini tirade sur ma vie de pauvre étudiant je la vois hocher de la tête et je ne sais comment ni même pourquoi cela m’a fait penser aux petites bestioles sur les plages arrière de voiture qui secoue la tête et du coup je ris mentalement.
 
Je fais des travaux dirigés sur la technique musicale. C'est surtout de la pratique, en fait, mais comme le groupe est un peu chargé, c'est compliqué de faire passer tous les élèves en une heure. J'essaye de trouver des solutions. J'aurais préféré faire des cours magistraux. C'est plus mon truc, même si j'adore jouer.
 
Je grimaces quand elle m’apprend qu’elle donne un cour de pratique qui serait lié à cours magistraux, car d’une part la pratique bon bah j’ai les bases quoi après j’improvise et apprend seul, et en second lieu c’est rarement ce que veulent faire les cours à la fac, être sous la coupe d’un autre prof et de faire selon ce que l’autre fait, enfin je dis ça mais j’y connais rien.

Ils s'appellent Leopold et Johanna. Johanna a presque quinze mois. Leopold a bientôt huit mois. Il est né prématuré à sept mois, et il a déjà bien récupéré, il est plus grand qu'il ne devrait. Il est aussi plus mature que les enfants de son âge, tu ne devrais pas avoir de soucis avec lui. Johanna est une petite chipie de temps en temps, mais elle obéit toujours. Ils sont vraiment adorables. Ils n'ont pas connu leur père. Johanna l'a eu pendant quatre mois, mais à son âge, on ne se souvient pas de tout ça...



Je la vois regarder derrière moi et je jette un coup d’œil et regarde les petits jouer. Elle m’apprend alors leur prénoms, leur âges mais aussi le fait qu’ils n’ont pas connus leur père, ou encore que le petit était un petit né avant l’heure, un petit pressé comme je les appels.
 
Vous savez même à son âges on ce rappel de beaucoup de chose, mais je dirais quand même plus les sons, les mélodies, les tonalités ou encore certain mot car c’est avec eux qu’ils ont étaient bercé dans votre ventre … ne sous-estimé pas la mémoire d’un enfant.
 
Je les regardent toujours, pensant que cela devait être dur pour elle comme pour les petits plus tard, je ne sais pas si il est partis comme un salaud ou autre, et je ne demanderais pas, mais cela me donne encore plus de respect envers elle, c’est elle le pilier pour ces petits et elle doit jouer deux rôles maintenant.
 
Après si vous ne m’aviez rien dit sur votre fils, je ne l’aurais jamais deviné, il est … je ne peux pas dire comme les autres car je ne sais pas comment vous le prendriez mais … il est en pleine forme de ce que je vois en tout cas. Pour ce qui est des soucis, ils m’en causeront, ils me testeront, ils voudront savoir mes limites ce qu’ils peuvent ou non faire, faut pas croire mais c’est des vrais petits monstres quand ils se lancent là-dedans et ça me fascine toujours de voir l’imagination qu’ils peuvent avoir.
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Mer 20 Nov - 21:54

Je baissai de nouveau les yeux, cette fois-ci d'une façon un peu plus triste. Penser à lui me faisait tellement mal. Mes pauvres enfants n'allaient jamais connaître leur père. Je ne pourrais que leur parler de lui. Et encore.. de plus en plus mes souvenirs allaient s'effacer, même si je ne perdrais jamais aucun événement.
 
Vous savez même à son âges on ce rappel de beaucoup de chose, mais je dirais quand même plus les sons, les mélodies, les tonalités ou encore certain mot car c’est avec eux qu’ils ont étaient bercé dans votre ventre … ne sous-estimé pas la mémoire d’un enfant.

Je relevai la tête vers lui. Il n'avait pas tout à fait tort. Les enfants gardaient beaucoup de souvenirs en mémoire. Mais j'étais quasiment sûr qu'ils les oublieraient. Je ne me souvenais pas de mon enfance. Je me souvenais à peine de mes parents durant mon adolescence... Alors plus loin encore, c'était impossible ! Mais je le croyais. Je sentais qu'il disait par expérience.
 
Après si vous ne m’aviez rien dit sur votre fils, je ne l’aurais jamais deviné, il est … je ne peux pas dire comme les autres car je ne sais pas comment vous le prendriez mais … il est en pleine forme de ce que je vois en tout cas. Pour ce qui est des soucis, ils m’en causeront, ils me testeront, ils voudront savoir mes limites ce qu’ils peuvent ou non faire, faut pas croire mais c’est des vrais petits monstres quand ils se lancent là-dedans et ça me fascine toujours de voir l’imagination qu’ils peuvent avoir.

Il était un peu maladroit en disant cela, mais je ne pouvais pas lui en vouloir. Il était franc, honnête et j'aimais ça. Et puis, c'était vrai, mon fils n'était pas dans la norme, il n'était pas comme les autres, il était né avec deux mois d'avance. Mais si je ne le disais pas, ça ne se voyait pas, j'en avais maintenant la preuve. Et puis, ce n'était pas une tare. Comme venait de le dire Jonathan, il était en pleine forme, il allait très bien.. et puis son grand-frère avait aussi été prématuré : il allait très bien, parfois trop bien.

- Oh ne t'en fais pas. Ils vont sûrement t'en faire voir de toutes les couleurs, surtout s'ils t'apprécient. J'étais comme ça et leur père était comme ça. C'est sûr qu'ils vont trouver tous les moyens possible pour te faire tourner en bourrique. Mais si tu leur dis d'arrêter, ils le feront ! Ou je le ferais pour eux !

Je lui adressai un petit clin d'oeil en reprenant bien vite mes esprits. Je devais me ressaisir. Je pouvais quand même bien parler de Matthew sans me mettre à pleurer. Il fallait que j'y arrive, parce que plus le temps passerait, plus je devrais en parler...

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Mer 20 Nov - 22:05

Je la regarde quand elle me dit qu’ils m’en feront voir des vertes et des pas mûre quand elle avait été ainsi de même pour leur père. Ces petits m’ont l’air d’être un vrai petit cocktail explosif, mais cela ne m’effraie pas, au contraire j’aime bien, ils seront plein de vie.

Oh ne t'en fais pas. Ils vont sûrement t'en faire voir de toutes les couleurs, surtout s'ils t'apprécient. J'étais comme ça et leur père était comme ça. C'est sûr qu'ils vont trouver tous les moyens possible pour te faire tourner en bourrique. Mais si tu leur dis d'arrêter, ils le feront ! Ou je le ferais pour eux !

Je l’observe toujours et je  remarque une petite chose que j’avais pas remarqué avant, une tristesse, qui pourrait largement ce comprendre, mais j’en suis pas sûr, c’était dans son regard et ce fut bref, et je ne suis pas assez intime avec elle pour avoir le droit de lui poser la question pour satisfaire ma curiosité.

Je sais être ferme quand il le faut, mais si vous me le permettez j’aimerais savoir dans quelle crèche vous les laissez pour que je me fasse une petite idée du trajet et à combien de soir je devrais être près d’eux car je sais que cela peut être péjoratif pour notre entretient mais chaque Jeudi et Dimanche soir j’ai des responsabilités que je ne peux négliger.
 
Je préférais être prévenant avec elle,  elle ne confie pas n’importe quoi, ce sont ses enfants et ils méritent le meilleur comme chaque enfants d’ailleurs, mais je ne peux négliger mes obligations aussi que ce soit le groupe pour mon travail aussi peut convenable qu’il soit.
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Mer 20 Nov - 22:17


Je portai de nouveau mon regard sur mes enfants. J'avais hâte de pouvoir les câliner de nouveau. Ils m'avaient manqué aujourd'hui. J'adorais pouvoir être avec eux. Je n'avais pas l'habitude de ne pas les avoir toute la journée avec moi. Il fallait que je m'habitue. Et les savoir avec quelqu'un de confiance et de bien pourrait vraiment m'aider à m'habituer plus vite.

Je sais être ferme quand il le faut, mais si vous me le permettez j’aimerais savoir dans quelle crèche vous les laissez pour que je me fasse une petite idée du trajet et à combien de soir je devrais être près d’eux car je sais que cela peut être péjoratif pour notre entretient mais chaque Jeudi et Dimanche soir j’ai des responsabilités que je ne peux négliger.

Je me relevai rapidement pour aller lui chercher un post-it et lui noter le nom et l'adresse de la crèche où allaient mes enfants. En même temps, je réfléchissais aux jours où il m'avait dit qu'il ne serait pas disponible, sûrement en fonction des répétitions de son groupe, sans doute. Pour le dimanche, ça ne poserait pas de problèmes et si tout allait bien, je n'aurais pas de changement d'emploi du temps, je n'aurais pas besoin de faire de cours de rattrapages ou autres, et j'aurais toujours mon jeudi après-midi libéré. C'était une chance, sur ce coup-là.
J'avais de plus en plus envie de lui dire oui sans avoir à voir les autres candidats. Il correspondait parfaitement au type, mais je verrais les autres tout de même, pour me faire une idée, sait-on jamais !

- Je ne travaille pas les mercredis et jeudis après-midi ! Les autres jours, par contre, il faudrait que tu ailles les chercher vers seize heures trente à cette crèche, elle n'est pas très loin, c'est à deux pâtés de maisons d'ici. Je reviens habituellement à six heures et demi, voire sept heures selon la circulation et les questions que les élèves me posent. Et je te préviendrais si jamais j'ai un souci !

Je lui tendis le post-it qu'il lut et rangea dans sa poche de veste. Bien. Je n'avais pas d'autres questions à lui poser pour l'instant, je ne savais plus quoi dire. En réalité, je me demandais si je ne devais pas lui parler aussi un peu de moi. En même temps, les plus importants étaient les enfants, pas moi. Mais peut-être avait-il des questions, même sur les enfants !

- Tu as des questions ?

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Jeu 21 Nov - 10:51

Elle se relève plus que rapidement à la suite de ma demande me laissant seul un moment dans le salon.
J’en profite pour regarder un peu plus autour de moi et remarque une photo de famille, je la regarde et je baisse mon regard reconnaissant l’homme près d’elle, Matthew Polloni si je me trompe pas, un grand artiste, un grand musicien que notre planète a porté et perdu. Ca disparition m’avait mis un coup au moral je m’en rappelle encore, il était le leader d’un groupe que j’affectionnais parmi tant d’autre.

Je ne travaille pas les mercredis et jeudis après-midi ! Les autres jours, par contre, il faudrait que tu ailles les chercher vers seize heures trente à cette crèche, elle n'est pas très loin, c'est à deux pâtés de maisons d'ici. Je reviens habituellement à six heures et demi, voire sept heures selon la circulation et les questions que les élèves me posent. Et je te préviendrais si jamais j'ai un souci !
 
Je revins à moi en entendant le son de sa voix, je prends note dans un coin de mon crâne ou se trouve la crèche qui n’est pas loin d’ici, de ses horaire bien entendu et vers quelle heures je devrais allez chercher les petits monstres.
Je pris le post it avec les informations écrite dessus, elle avait une écriture douce, mais tout comme sa voix il manquait quelque chose. Les lettres étaient belles oui, rondes aussi mais elles s’arrêtaient net alors que pour ce que j’ai pu voir dans ma pauvre vie les filles adorent laisser quelque lettre couler si je puis dire. Enfin bref, je ne vais pas m’attarder dessus, je ne suis pas psy et je ne l’a connais pas donc je ne vais pas m’aventurer sur ce chemin.
 
Tu as des questions ?
 
Je la regardais de nouveau et lui sourit, des questions oui des tas comme toutes personnes curieuse, mais je m’abstiendrais, je sais rester à ma place quand il le faut.
 
Oui, de par mon expérience je sais que certaines famille demande des tâches ménagère aussi est ce votre cas ? je peux faire les poussières, des machines, repasser ou encore à manger car je me doute que en rentrant de la crèche les petits ont le droit à une petite collation.
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Jeu 21 Nov - 14:02


Jonathan avait semblé perdu dans ses pensées quand je lui avais tendu le post-it. Je ne savais pas à quoi il pensait, et à vrai dire, ça ne me regardait pas. Mais j'avais bien compris qu'il m'analysait autant que je l'analysais. Ce n'était pas le premier, ce ne serait pas le dernier. Mes élèves me regardaient souvent avec des yeux peinés, ronds parfois.. Ça allait être le cas pour lui aussi. Je m'y attendais, j'y étais préparée, je n'en avais pas peur.
J'attendis qu'il me pose ses questions, je ne bronchai pas. Je préférai me taire, j'en avais déjà beaucoup dit, maintenant c'était à lui de me demander les choses. Il avait sûrement des tas de questions.
 
Oui, de par mon expérience je sais que certaines famille demande des tâches ménagère aussi est ce votre cas ? je peux faire les poussières, des machines, repasser ou encore à manger car je me doute que en rentrant de la crèche les petits ont le droit à une petite collation.

Je hochai la tête de gauche à droite. Je n'avais pas besoin qu'il me fasse une quelconque tâche ménagère. Je les faisais toutes, ça ne me faisait pas peur et ça me calmait quand je n'allais pas bien. Je n'allais pas lui imposer ça. A part pour le goûter des enfants, que je ne pouvais pas leur refuser, mais ce n'était pas vraiment une corvée, bien sûr.

- Tu n'auras qu'à leur faire un goûter. Leopold est encore aux biberons, Johanna mange déjà du solide, mais je préfère qu'elle prenne du lait pour le goûter. Comme ça, tu n'auras pas besoin de te battre avec elle pour qu'elle mange.

Je souris, en lissant ma chemise, nerveusement. Je m'étais attendue à des questions plus personnelles, et malgré le fait que je sentais qu'elles ne venait pas, et qu'elles ne viendraient pas, je ne pouvais m'empêcher d'être stressée. Tout irait mieux quand cet entretien serait terminé.

- Je n'ai pas la télé, mais tu pourras ramener tes cours, ton ordinateur, même une guitare si tu veux. Une fois que les enfants sont occupés à jouer, ils n'ont pas forcément besoin que tu t'occupes d'eux, simplement que tu les surveilles.

Je souris, avant de me relever et de lui faire signe de me suivre. J'allais lui présenter un peu la maison, même si ce n'était pas mon but. Je voulais simplement la salle de musique. Etant musicien, il pourrait avoir envie d'y aller, de temps en temps, même si je n'aimais pas trop ça. Mais il était sérieux, et je savais qu'il ferait attention.

- Si tu veux emmener les enfants pour jouer un peu, n'hésite pas à venir ici. C'est toujours ouvert et tu peux y faire ce que tu veux. Et j'ai aussi un piano...

Le piano de Matthew, qu'il m'avait légué, même si je savais qu'il aurait préféré que je le laisse à son fils, ou à ses filles... Je n'avais pas pu m'en séparer, nous avions passé de trop merveilleux moments avec ce piano.

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Jeu 21 Nov - 14:56

Je la vis faire non de la tête et je dois l’avouer ça m’a soulagé non parce que je ne voulais pas les faire mais faire les lessives des autres et qu’ils te crient dessus car ta pas utiliser cette marque de lessives, ce style d’adoucissant j’en passe et des meilleurs j’avais déjà donné, mais même si elle m’avait dit oui je les aurais fait, je suis ainsi je fais mon boulot quand il doit être fait.

Tu n'auras qu'à leur faire un goûter. Leopold est encore aux biberons, Johanna mange déjà du solide, mais je préfère qu'elle prenne du lait pour le goûter. Comme ça, tu n'auras pas besoin de te battre avec elle pour qu'elle mange.

Enfin de compte je me suis trompé, c’était la fille la plus grande, je suis vraiment pas doués pour donner des âges aux autres personnes, enfin ce n’est pas grave je dois me rappeler que le petit Leopold et aux biberons que la petite Johanna peut manger mais je dois lui donner du lait, ce n’est pas super compliqué à retenir. Je la vis lisser sa chemise surement soit par coquetterie sinon par nervosité et du coup ça me rend un peu mal à l’aise, j’avais de nouveau cette sensation, de par être là où je devrais être mais je ne montre rien,  de toute manière jamais personne ne m’a compris ça va pas commencer aujourd’hui.

Je n'ai pas la télé, mais tu pourras ramener tes cours, ton ordinateur, même une guitare si tu veux. Une fois que les enfants sont occupés à jouer, ils n'ont pas forcément besoin que tu t'occupes d'eux, simplement que tu les surveilles.

Je l’écoute, pas de télé, ce n’est pas une si mauvaise chose vu les programmes de nos jours qui apprenne plus aux gosses a comment se prostituer, ce droguer, s’alcoolisé qu’autre chose … pas une bonne image quoi. Je me dit que si je suis pris, je prendrais simplement mon pc, ma guitare de temps en temps pour faire mes gammes et puis c’est tout, même si je n’ai qu’a les surveillé les petits sont plein de surprise, ont c’est jamais ce qu’ils vont nous faire à l’avance.

Si tu veux emmener les enfants pour jouer un peu, n'hésite pas à venir ici. C'est toujours ouvert et tu peux y faire ce que tu veux. Et j'ai aussi un piano...

Je la suis de près et tombe alors dans une salle de musique, elle était belle et sobre à la fois mettant en valeur le magnifique piano, en le voyant je n’avais qu’une envie de le toucher et de faire une petite mélodie mais je n’en fis rien, je ne suis point chez moi et si je penses ce que j’ai pensé tout à l’heure et que j’ai l’œil, ce piano appartenait  … enfin, j’ai déjà vu Matthew en jouer sur un modèle identique donc, il est précieux et unique et surement symbolique. Je serais plus que mal placé si un jour je posais les mains dessus.

Vu que vous êtes musicienne, instaurez-vous des cours aux petits ? je veux dire est ce que vous les éveillez à leur sens artistique, pour savoir si par exemple vous m’embauchez et que les petits m’adopte savoir si je pourrais par exemple leur apprendre quelque petite notion, comme sur les xylophone  ou autre, je faisais ça a une de mes protégé chez moi … ce n’est qu’une idée.

J’ai l’impression de marcher sur des œufs à ce moment précis, je ne sais pas encore ce que je pourrais ou non faire pour les petits, et j’évite aussi de prendre les foudres de leur mère si jamais je fais un pas de travers.
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Jeu 21 Nov - 20:14


Je voyais Jonathan ouvrir de grands yeux en découvrant le piano. Déjà, je le sentais fébrile. Il n'avait qu'une envie : en jouer. Il attendrait un peu, et je savais qu'il était poli et qu'il ne me demanderait rien. Je préférais cela. Je voyais très bien qu'il savait à qui il appartenait. J'avais bien compris qu'il savait qui j'étais, avec qui j'étais mariée, et ce qu'il s'était passé. J'appréciais le fait qu'il ne dise rien à ce propos, vraiment. Mais je savais que si nous étions amenés à nous revoir, - ce dont j'avais de plus en plus envie, pour le bien de mes enfants - il faudrait qu'on en parle un jour ou l'autre. Quand nous serions tous les deux prêts.

Vu que vous êtes musicienne, instaurez-vous des cours aux petits ? je veux dire est ce que vous les éveillez à leur sens artistique, pour savoir si par exemple vous m’embauchez et que les petits m’adopte savoir si je pourrais par exemple leur apprendre quelque petite notion, comme sur les xylophone  ou autre, je faisais ça a une de mes protégé chez moi … ce n’est qu’une idée.

Cette fois-ci, je ne pus qu'éclater d'un rire très franc. Ça faisait bien longtemps que je n'avais pas ri ainsi. J'adorais la façon dont il avait amené le sujet de la musique avec les enfants. Je comprenais qu'il se pose des questions, qu'il veuille savoir s'il devait apprendre des choses aux enfants... On dirait qu'il n'osait pas en parler franchement, c'était vraiment sympathique de sa part. J'avais l'impression qu'il avait peur de me déplaire, de ne pas me caresser dans le sens du poil. Je n'étais pas difficile pourtant... je voulais juste le meilleur pour mes deux enfants... c'était normal.

- Bien sûr que tu pourras leur apprendre certaines choses. Je leur fais déjà écouter beaucoup de musique classique et quelques groupes que j'aime bien. Je veux qu'ils aient cet amour de la musique qui nous unit tous les trois. Et quand ils seront plus grands, j'essaierai de leur apprendre à jouer du piano. Ou de n'importe quel autre instrument !

Je lui fis un sourire amical. Il pouvait faire ce qu'il voulait dans cette pièce. Et je n'allais certainement pas lui en vouloir s'il apprenait des choses à mes enfants, au contraire. Cependant, ils étaient peut-être un peu trop petit encore pour ce genre de choses.... même si je savais qu'Andrew avait commencé très jeune. Peut-être trop jeune...

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Jeu 21 Nov - 20:36

Je dois l’avouer, son rire me surpris au vu de son comportement depuis mon arrivée il était … si soudain, mais je n’appréciais pas trop qu’elle ce foute de moi, enfin à petite dose, je m’en foutais enfin de compte, j’ai voulu me montrer poli et faire preuve de tact ne sachant pas si elle voulait introduire ou non la musique qui a animé sa vie et celle de son défunt mari a ses enfants.

Bien sûr que tu pourras leur apprendre certaines choses. Je leur fais déjà écouter beaucoup de musique classique et quelques groupes que j'aime bien. Je veux qu'ils aient cet amour de la musique qui nous unit tous les trois. Et quand ils seront plus grands, j'essaierai de leur apprendre à jouer du piano. Ou de n'importe quel autre instrument !
 
Je la regarde me sourire, il était un peu plus sincère que celui qu’elle m’a offert à mon arrivé. Je hoche une ou deux fois la tête prenant les informations qu’elle me donne et sur ce qu’elle fait avec les petits. Elle n’avait pas renoncé au monde de la musique, c’est une bonne chose car un jour ou l’autre ils lui poseront des questions sur leur père et quoi de mieux que leurs montrer les œuvres qu’il a faite au cours de sa vie.

Très  bien, je verrais et ferais en fonction des jours. Pour ce qui est du piano vous pouvez commencer par les habituer à sa mélodie, s’ils ont une bonne mémoire vers 4 ou 5 ans ils vous la reproduiront en un clin d’œil.
 
Je souris, me rappelant d’une video que j’avais vu il y a bien longtemps sur  un petit garçon jouant du piano à 4 ans, reproduisant une mélodie avec laquelle on l’avait bercé plus petit et le sourire de ce dernier quand il entendit les applaudissements de son père qui le filmait.
JE ne vais pas vous ennuyer plus longtemps, si je suis pris et que j’ai d’autre questions cela se fera en temps en temps voulu.
 
Je retourne dans le salon en sa compagnie et remis ma veste et mon écharpe me préparant à affronter le froid qui m’attends, surtout qu’il a dut ce faire plus rude pour me tester.
 
Je vous remercie pour cet entretien, pour le temps que vous m’avez consacré, je vous redonne mon numéro pour me recontacter que la réponse soit ou non positives et vous souhaites une bonne nuit et à vos petits monstres.
 
J’incline ma tête et prends la porte après avoir adressé un petit signe aux enfants qui s’en moquent royalement.
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Jeu 21 Nov - 22:31


Je voyais que le jeune homme prenait en note, mentalement, tout ce que je lui disais. Il semblait déjà vraiment impliqué, alors que je n'avais pas encore dit oui ou non. J'aimais ça. Il ne partait pas défaitiste, et c'était certainement ce qui me faisait dire que j'allais le rappeler.

Très  bien, je verrais et ferais en fonction des jours. Pour ce qui est du piano vous pouvez commencer par les habituer à sa mélodie, s’ils ont une bonne mémoire vers 4 ou 5 ans ils vous la reproduiront en un clin d’œil.

Il me fit un sourire, auquel je répondis poliment par un sourire également. Je savais ce que j'avais à faire pour apprendre à mes enfants à apprécier la musique et à la jouer. J'avais vécu ça, et j'avais déjà élevé mon premier fils de cette façon, même s'il ne désirait pas spécialement jouer.
En se retournant pour revenir dans le salon, Jonathan me déclara qu'il n'allait pas m'ennuyer plus longtemps, chose qu'il ne faisait pas, au contraire. Il ajouta que s'il était pris et qu'il avait d'autres questions, il me les poserait en temps voulu.

Je vous remercie pour cet entretien, pour le temps que vous m’avez consacré, je vous redonne mon numéro pour me recontacter que la réponse soit ou non positives et vous souhaites une bonne nuit et à vos petits monstres.

Je lui souris en hochant la tête. J'allais faire passer les autres entretiens, et ensuite, je choisirais celui ou celle que je penserais être le ou la plus apte à garder mes deux "petits monstres". Je pris son numéro et le rangeai précieusement dans ma poche. Je le regardai s'éloigner dans la rue, puis refermai la porte, plutôt fière de moi et satisfaite de ce premier entretien. J'en avais un par jour pendant trois jours, encore, et je pourrais faire mon choix.

Les deux suivants furent un peu monotones et beaucoup moins satisfaisants que celui que j'avais vécu le premier jour. Jonathan me paraissait plus habitué à garder des enfants plutôt que Stacy et Jessie.
La dernière jeune fille que je rencontrai était expérimentée, elle avait déjà gardé des dizaines d'enfants. Elle était disponible aussi souvent que Jonathan et je devais donc faire mon choix entre les deux. D'instinct, les gens feraient plus confiance à une jeune femme. Cependant, moi j'avais envie de tenter avec Jonathan. Il avait l'air de vraiment vouloir s'investir et pas seulement se faire de l'argent. J'aimais cette attitude. Et les enfants n'avaient pas eu l'air traumatisé par sa présence.

Quelques jours plus tard, je ressortis son numéro de téléphone, que j'avais bien rangé dans mon répertoire. Il était temps de lui annoncer la bonne nouvelle. Ses services pourraient commencer dès la semaine suivante, s'il était d'accord, ou même avant, ce qui pourrait m'arranger.
Evidemment, il accepta, et je pus sentir dans sa voix qu'il était fier de lui.

Le lundi suivant, c'était son premier jour. Je lui avais dit de venir vers seize heures chez moi pour que je lui montre tout ce qu'il avait à apprendre, que ce soit au niveau de la crèche, ou bien à la maison. J'attendais qu'il arrive en préparant mes affaires. J'avais pris ma fin de journée spécialement pour lui, j'espérais simplement qu'il ne me fasse pas faux bond...

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Ven 22 Nov - 12:54

Je pars de chez elle et cache la moitié de mon visage dans mon écharpe pour avoir un peu moins froid et me dirige non pas vers chez moi, mais vers des rues que je ne connais pas, j’avais envie de visiter un peu.
Les jours passa, je m’étais investi dans mon boulot histoire de gagner un peu plus d’argent, mais aussi dans mes études, je tente de suivre pour le moment pas mal de cours, enfin je le test et n’allant en cours que je le matin c’est assez dur de voir toute la brochette que nous propose cette université. Puis un soir, étant chez moi tranquillement à monter un meuble qui me servirait de canapé, mon téléphone retentit dans tout l’appartement. Je reconnus rapidement la voix, celle de Madame Polloni, elle m’annonça alors qu’elle m’embauchait pour garder ses petits monstres et je souris automatiquement, j’avais le job. La nouvelle ci tôt apprise, je partis vers la crèche histoire de bien mémoriser le trajet, c’était faisable à pied largement même, mais je penses au froid qui il y a ici et donc à la santé des petits et cherche un moyen pour bien les protégé vu que j’ai pas encore de voiture ici.
 
Le lundi arriva alors rapidement, je me pointe cette fois ci à l’heure à son domicile et je souris en la saluant lorsqu’elle m’ouvrit la porte. Elle me dit rentrer pour un bref instant, me montrant ce que je devais préparer en avance avant d’aller chercher les petits, je fis le trajet avec elle et je reste à l’écart quand ses enfants viennent vers elle, c’est un moment précieux donc, je m’efface mais observe car c’est moi qui devrait faire ça à partir de demain. Je la suis de nouveau à son domicile étant près à l’aider déjà avec les enfants.
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Ven 22 Nov - 14:58


Jonathan était à l'heure, encore une qualité que j'appréciais. Je le fis rentrer pour quelques instants, le temps que je finisse de me préparer, que j'enfile mon manteau et que je prenne mes clés de voiture. Je lui montrai quelques trucs pour qu'il sache où se trouvait tout ce dont il aurait besoin. Il m'observait et écoutait, sans rien dire. Il était bien silencieux d'ailleurs. Je me demandais ce qu'il se passait. A moins que je ne me fasse des idées...

Une fois que je fus prête je lui indiquai la voiture et je l'emmenai jusqu'à la crèche, où je fus accueillie par mes deux amours, qui étaient apparemment très heureux de me voir. Le jeune homme restait en retrait, nous regardait faire. Je serrai mes deux enfants dans mes bras avant de les emmener jusqu'à la voiture.
En même temps, je demandai à Jonathan s'il avait une voiture, ce qu'il me répondit par la négative. Ce n'était pas très grave, la maison n'était pas loin. Il pouvait prendre la double poussette s'il voulait, étant donné que Leo ne marchait pas encore et que Johanna n'était pas très douée et menaçait de tomber à chaque fois qu'elle essayait. Il y avait aussi le bus, et puis s'il avait le permis, il pourrait se trouver une petite voiture en attendant. J'avais absolument besoin de la mienne, sinon, j'aurais pu lui laisser.

Une fois de retour à la maison, je laissai les enfants par terre pour qu'ils s'occupent, le temps que Jonathan et mi préparions leur goûter. Alors que le biberon de Leopold chauffait, je regardais Jonathan du coin de l'oeil. Il n'avait pas dit grand chose depuis qu'il était arrivé, il m'avait surtout écouté. Peut-être avait-il des questions et qu'il n'osait pas les poser.

- Tout va bien ? Tu penses que tu vas t'en sortir avec eux ? Ils ne sont pas difficiles et tu as l'air d'avoir vraiment l'habitude des enfants... je suis confiante !

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/


avatar



Jonathan Anderson


DISCUSSIONS : 322
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Ven 22 Nov - 15:55

Une fois chez elle, elle laisse sens enfants reprendre le cours de leur vie en jouant dans un petit parc pour les protéger. Je les regardais pendant que l’un des biberons chauffer et enfin de compte j’étais rentré dans la bulle de mon boulot, je faisais attention à eux.

Tout va bien ? Tu penses que tu vas t'en sortir avec eux ? Ils ne sont pas difficiles et tu as l'air d'avoir vraiment l'habitude des enfants... je suis confiante !
 
Je souris quand elle me sortit cela, il valait mieux pour elle qu’elle soit confiante vu qu’elle a décidé d me confier ses enfants à leur sortis de la crèche. JE regarde les enfants et je me dis que oui je devrais largement m’en sortir mais là ils sont calme, leur mère est là, ils ne sont pas seuls avec moi, demain sera autre chose, car je serais seule, je devrais allez les chercher à la crèche puis faire la route jusqu’ici, en sachant que je ne suis qu’un inconnu à leur yeux ça pourrait être de la gymnastique mais  je reste confiant.
 
Tout va très bien, j’observe … c’est moi qui doit m’habituer à eux pour le moment …

 
Je pars alors regarder le biberon de Leopold et vérifie sa température sur mon poignet, ni trop chaud, ni trop froid, il était à bonne température.

Tient … vu que j’y pense, est ce que je dois faire un massage sur le ventre de Leopold après son biberon ?

Elle me regarde comme surprise ce qui me donnait envie de rire mais je me retient ce n'est que mon premier jour.

Cela aide à la digestion, après un biberon et c'est souvent apprécié par les petits ...
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice

avatar



Abigail L. Polloni


DISCUSSIONS : 2328
CREDIT : flamingo pour l'avatar / unbreakable pour la signature / Tumblr pour les gifs
MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   Ven 22 Nov - 16:26

Jonathan regardait les enfants depuis la cuisine américaine. Il était vraiment à l'écoute et prêt à aider. Je pouvais avoir confiance en lui, je le savais. Je le sentais. Je n'allais pas être déçue avec lui. Il prendrait soin de mes enfants. Et pourtant, j'accordais très difficilement ma confiance. Il fallait croire qu'il avait réussi à passer le test ultime.
 
Tout va très bien, j’observe … c’est moi qui doit m’habituer à eux pour le moment …

Je hochai la tête. Il n'avait pas tout à fait tort. Les enfants étaient chez eux ici, et Jonathan ne connaissait rien : ni la maison, ni les enfants, ni ce qu'ils aimaient etc... Il fallait qu'il s'habitue. Mais ça viendrait vite de toutes façons. Et puis, le temps qu'il prenne ses repères, il pourrait m'appeler à tout instant, même pendant un cours. Je n'aurais qu'à prévenir mes élèves en début de cours. Ce n'était pas un drame. Et je préférais qu'il m'appelle plutôt qu'il laisse une connerie se dérouler.
Pendant que j'étais perdue dans mes pensées, Jonathan avait éteint la chauffeuse à biberons et avait vérifié la température de celui de Leo. Parfait. Il connaissait déjà les techniques, c'était parfait.

Tient … vu que j’y pense, est ce que je dois faire un massage sur le ventre de Leopold après son biberon ?

Là, par contre, il me posait une colle. Je ne l'avais jamais fait, à aucun enfant, et je n'avais jamais entendu dire que c'était une bonne chose. Mais je sentais que je pouvais le croire. Et puis en tant que mère, je sentais quand certaines choses étaient bien à faire ou pas. Et ça ne pouvait pas leur faire de mal.

Cela aide à la digestion, après un biberon et c'est souvent apprécié par les petits ...


Je hochai la tête, impressionnée qu'il sache tant de choses. Il n'avait pourtant pas d'enfants.. alors ça voulait vraiment dire qu'il s'y connaissait, qu'il en avait eu à garder, des enfants en bas-âge, et que ce n'était pas tout nouveau pour lui. Bien. Alors il pouvait déjà essayer de donner un biberon à Leopold. Il pouvait manger tout seul, mais je le prenais toujours avec moi quand il mangeait, histoire qu'il n'en mette pas partout. Johanna faisait déjà plus attention, même si elle ne mangeait pas encore toute seule.

- Si c'est avéré, alors fais-le, si tu en as envie. Je ne l'ai jamais fait, je ne savais même pas que ça pouvait être bon pour eux. Mais je te crois. Fais comme tu le sens.

Je préparais le biberon de lait froid pour Johanna tout en parlant, et quand il fut prêt, je nous emmenai dans le salon, où mes deux bébés jouaient en se chamaillant gentiment. Je pris Johanna dans mes bras, et, avec un sourire, désignai Leopold pour que Jonathan essaye de l'apprivoiser et de lui donner à manger. Comme Leo ressemblait à son père et qu'il avait toujours faim, ça ne devrait pas être trop compliqué.

- Je suis sûre que tu t'en sens capable, alors vas-y, exerces-toi.

__________________________


THIS IS MY KINGDOM COME +
I miss the taste of the sweet life, I miss the conversation. I'm searching for a song tonight, I'm changing all of the stations. I liked to think that we had it all, we drew a map to a better place. But on that road I took a fall, oh baby why did you run away ? unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
http://musical-love-harmony.forumactif.com/





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: « Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Working hard to get my fill, everybody wants a thrill... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ MLH 2.0 ♫ :: LA DETENTE :: ARCHIVES :: MLH 2.0-
Sauter vers: